Вы находитесь на странице: 1из 13

P.

GOUILLY (2020-2021) UE 6

Goniométrie du membre supérieur


Évaluation de la mobilité

ROM = range Of Motion ⇒ pas de distinction entre goniométrie et évaluation de la mobilité

Généralités

Différence entre goniométrie et évaluation de la mobilité


• Goniométrie = quantitatif et objectif (précis à ± 5°)
• Évaluation de la mobilité = qualitatif / quantitatif et subjectif (il n’est pas possible de mesurer de manière
goniométrique les amplitudes de la SCC ou de l’AC, arthrodies peu mobile)

Les 2 sont complémentaires.


Dans certains cas le qualitatif est plus important notamment dans la thérapie manuelle.

1. Le qualitatif

La nature du contact limitant et ses propriétés physiques permettent de définir les causes limitantes de la mobilité
articulaire.

• Contact dur = arrêt brutal, sec ne pouvant être dépassé


➢ Normal : exemple du coude
➢ Pathologique : para-ostéo-arthropathies neurogènes ostéophytes ou contact osseux après fracture
articulaire)

• Contact ferme et élastique = permet d’augmenter encore un peu la mobilité lorsqu’on exerce un effort
mobilisateur légèrement plus appuyé
➢ Normal : tension capsulo-ligamentaire
➢ Pathologique : capsulite rétractile, altération des plans de glissement, rétraction musculo-tendineuse

• Contact mou = dû à la rencontre et à l’écrasement entre elles des masses musculaires


➢ Normal : coude, genou
➢ Pathologique : contact mou accompagné de douleurs vives (hydarthrose, bursite, contractions
musculaires protectrices)

Capsulite rétractile = épaississement et rétraction de la capsule (cross-link).

La cotation articulaire

A : actif « faites le mouvement » (douleurs, fait lui-même…)


• Faire attention à la position de départ (EMFM) ⇒ pas les mêmes conclusions en fonction de la position

P : Passif
• Notion de fin de course (qualitatif)
• Notion de douleur (qualitatif)

1
P. GOUILLY (2020-2021) UE 6

Une limitation d’amplitude peut être osseuse, centrale, cutanée, capsulo-ligamentaire, musculaire.
Différents goniomètres et inclinomètre

Amplitudes mains et doigts

Attention à ne pas confondre branche fixe et branche mobile sur le goniomètre


de Labrique
• Branche mobile = branche en métal
• Branche fixe = l’autre (verticale par la pesanteur)

Position de référence R proposée par Debrunner


Talons collés, patellas regardant vers l’avant : si patellas partent vers l’intérieur alors il faut
mettre les pointes de pied un peu en dehors, paumes de main sur la couture de pantalon
→ Position corrigée, et non spontanée

Positions de références épaules

Position de référence R1 épaule de Debrunner (variante en position assise)

⇒ on constate une limitation de RL du côté droit

2
P. GOUILLY (2020-2021) UE 6

Position de référence R2 épaule


• R1 + 90° d’ABD dans la gléno-humérale
• Utilisée notamment pour l’ABD/ADD horizontales et pour la RL/RM

Position de référence R3
• R1 + 90° de flexion dans la gléno-humérale
• Utilisée notamment pour la mesure de RL/RM dans la gléno-humérale

Méthode de référence zéro


• Cave et Roberts en 1936
• Mueller en 1940
• Debrunner HU en 1971 et 1976

Zéro de référence = position d’une articulation notée zéro à partir de laquelle on mesure les amplitudes

3
P. GOUILLY (2020-2021) UE 6

Méthodologie de goniométrie
1. L’articulation ou groupe d’articulation
2. La position de référence
3. La définition des amplitudes et le sens de la mesure
4. Le mode : actif ou passif
5. L’axe, la branche fixe et la branche mobile
6. La mesure ⇒ degrés (± 5°), cm ou qualitatif
7. La position des articulations adjacentes
8. Nature de la limitation d’amplitude
9. L’éventuel présence de douleur
Importance de la TRAÇABILITÉ

Analyse des déficiences ⇒ point de départ de l’élaboration d’un diagnostic kinésithérapique


• Activité ?
• Participation ?
• Projet patient ?

Exemple de traçabilité
• Position de départ doit apparaître ++

Goniométrie de l’épaule
L’épaule c’est
• 3 degrés de liberté
• Une très grande mobilité
• 5 articulations

1. Abduction
Normes
• 140° en actif / 160° en passif
• Faire attention à comparer au côté controlatéral ⇒ les amplitudes normales peuvent varier de quelques degrés
en fonction des individus

ABD
• Dans le plan frontal = abduction anatomique
• Dans le plan de la scapula = abduction physiologique
L’abduction se fait avec une sagittalisation de la scapula.

4
P. GOUILLY (2020-2021) UE 6

Mesure de l’ABD dans le complexe

Goniomètre utilisé Labrique (verticale donnée par la pesanteur), Houdre ou Cochin

Axe articulaire 2 travers de doigts sous le bord postérieur de l’acromion (centre articulaire)

Branche fixe Verticale (facilitée avec un Labrique)

Branche mobile Dans l’axe de l’humérus en projection de l’olécrane

Demander au patient d’amener son bras vers le dehors en respectant le plan de


Mouvement actif
mouvement c’est-à-dire le plan de la scapula (30° de flexion dans la GH)

À partir de la position atteinte en actif, on amène passivement le bras du patient en


Mouvement passif
abduction

Avec un inclinomètre

Illustrations

Comparer les amplitudes au côté controlatéral ou aux normes si cela n’est pas possible

Mesure de l’ABD dans la gléno-humérale

Norme ⇒ 100 en actif / 110° en passif

Axe articulaire 2 travers de doigts sous le bord postérieur de l’acromion (centre articulaire)

Branche fixe Le long de l’épine de la scapula

Branche mobile Dans l’axe de l’humérus en projection de l’olécrane

Illustration

5
P. GOUILLY (2020-2021) UE 6

Attention à éviter les compensations


(Cependant, si le repère est placé sur l’épine de la scapula, les compensations au
niveau du rachis sont négligeables.)

Il est possible de faire une double inclinométrie : épine + humérus (attention à la mise à 0)

Mouvements de la scapula dans l’abduction du bras ⇒ cf site de l’université de Lyon.

La sonnette de la scapula

Norme ⇒ 60° en actif et en passif.

Utilisation d’un Labrique


• 1e angle ⇒ épine avec la verticale
• 2e angle ⇒ idem en abduction max

Elévation / abaissement Abduction / adduction

(Correspond à un haussement d’épaules)

6
P. GOUILLY (2020-2021) UE 6

Mouvements de la scapula (Jacques VAILLANT)

2. Adduction

7
P. GOUILLY (2020-2021) UE 6

3. Adduction / abduction horizontale

Antépulsion/rétropulsion
Antépulsion (pro-traction) = moignon de l’épaule (= galbe du deltoïde) vers l’avant (avec ABD scapula)
Rétropulsion = moignon de
l’épaule vers l’arrière (avec
ADD scapula)

Peut se mesurer avec un mètre ruban.

8
P. GOUILLY (2020-2021) UE 6

4. Flexion / Extension

Dans un plan perpendiculaire au plan de la scapula.

Norme :
140/0/40 (A)
160/0/50 (P)

5. RM / RL

En R1
100 / 0 / 60 en actif

En R2
70 / 0 / 80 en actif

En R3
50 / 0 / 80 en actif

9
P. GOUILLY (2020-2021) UE 6

10
P. GOUILLY (2020-2021) UE 6

6. Score de Constant
• Sur 100
• Ici, antépulsion = flexion
• Recommandé par la HAS

40/100 pour les amplitudes articulaires


10/100 pour le niveau de travail de la main
25/100 pour l’abduction isométrique
Etc… (tableau ci-dessous)

Variation de la norme en fonction de l’âge

11
P. GOUILLY (2020-2021) UE 6

Goniométrie du coude

Possibilité d’utiliser un crayon tenu dans la main pour allonger le repère lors de la mesure de la pronosupination

Goniométrie du poignet

12
P. GOUILLY (2020-2021) UE 6

Goniométrie des doigts

13