Вы находитесь на странице: 1из 7

Direction Régionale de l'Education et de la Formation à Sfax

BAC BLANC
SECTION : SCIENCES EXPERIMENTALES Mai 2012

EPREUVE : SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE -DUREE :  - COEFFICIENT : 4

-Le sujet comporte 4 pages numérotées de 1 à 4-

A :1ERE PARTIE : RESTITUTION DES CONNAISSANCES (8 POINTS)

A1°) QCM : Pour chacun des items suivants, il y a une ou plusieurs affirmation (s) exacte (s).
Relevez sur votre copie le numéro de la question et la (ou les) lettre(s) qui correspond (ent) à
la (ou aux) affirmation (s) exacte (s). (3 points)
NB : toute réponse fausse annule la note attribuée à l’item.
1. L'injection de cocaïne chez un sujet entraîne une augmentation:
a. de la sensation du plaisir.
b. de la quantité de dopamine secrétée.
c. de la recapture de la dopamine par le neurone dopaminergique (cellule libérant la dopamine).
d. de l’activité électrique du neurone dopaminergique
2. La destruction des barorécepteurs au niveau de la crosse aortique et du sinus
carotidien est suivie de :
a. une augmentation de la fréquence cardiaque.
b. une augmentation de la fréquence des PA dans le nerf X.
c. une vasoconstriction.
d. une hypotension.
3. Les lymphocytes B portent des récepteurs appelés :
a. agglutinogènes.
b. agglutinines anti-B.
c. immunoglobulines.
d. TCR.
4. Une souris « nude » (né sans thymus) tolère la greffe de peau provenant d’une
souris de lignée différente, on peut déduire que :
a. il s’agit d’une isogreffe.
b. il s’agit d’une Xénogreffe (hétérogreffe).
c. il s’agit d’une autogreffe.
d. le thymus est nécessaire au rejet de greffe.
5. Parmi les hormones suivantes, celle(s) qui intervient (ent) dans la réaction de
stress est (sont) :
a. FSH.
b. ACTH.
c. TSH.
d. ADH.
6. Parmi les messagers suivants, celui qui a un effet hypotenseur est:
a. Aldostérone.
b. ADH.
c. Adrénaline.
d. Acétylcholine.


Voir au verso -1-
A2) IMMUNITE (3 points)

1°) On cherche à déterminer le groupe sanguin de


trois individus P1, P2 et P3 . On réalise des examens aux
sérums test : on ajoute à une goutte de sérum une
goutte de suspension d’hématies du sang à analyser. P1 P2 P3
Les résultats sont donnés dans le document 1 Sérum test anti-A - + +
a) Déterminer le groupe sanguin de chacun des trois
Sérum test anti-B + - +
individus. (0,75 point)
b) Donner les transfusions possibles entre P1, P2 et P3
(0,25 point) + : il ya agglutination - : pas d’agglutination

DOCUMENT 1

2°) Dans les deux modes d’immunité spécifique (RIMH et RIMC) interviennent des acteurs cellulaires
et des acteurs moléculaires. Dans le but d’identifier ces acteurs reproduire et compléter le tableau
récapitulatif ci-dessous:(2,5 point)

Les acteurs Les acteurs cellulaires Les acteurs


Nom des Lieu de Condition d’expression moléculaires
modes lymphocytes maturation des récepteurs à IL2
d’immunité
RIMH
RIMC

A3) REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE


On étudie les effets directs de certains facteurs sur la pression artérielle, faire correspondre à chaque
facteur de la liste A un effet de la liste B. (1,5 point)

Liste A Liste B
Facteurs agissant sur la pression artérielle Effet sur la tension artérielle
1. Elévation du taux plasmatique de l’ADH.
2. Elévation de la diurèse.
3. Section de l’inter neurone inhibiteur reliant le

4.
centre sensitive et le centre vasomoteur.
Destruction des ganglions étoilés.
a.Hypotension
5. Section des nerfs X et des nerfs b.Hypertension
orthosympathiques
6. Diarrhée – hémorragie

B : 2EME PARTIE : MOBILISATION DES CONNAISSANCES (12 POINTS)

B1°) régulation hormonale de la pression artérielle


Dans l’objectif d’étudier certains aspects de la régulation hormonale du système rénine-
angiotensine(SRA), on réalise les séries d’expériences suivantes :

PREMIERE SERIE :
Expérience A
On réalise l’ablation bilatérale des corticaux surrénales d’un petit mammifère, on observe :
●une hypersécrétion de rénine (substance secrétée par les reins en cas d’hypotension) .
●une variation du taux de Na+ dans l’urine et dans le plasma, les résultats de dosage chez cet animal
surrénalectomisé sont donnés dans le tableau du document 1 qui comporte aussi les résultats chez un
animal normal considéré comme témoin.
-2-
DOCUMENT 1 Animal témoin Animal surrénalectomisé
Plasma Urine Plasma Urine
Taux de Na+ en g/l 3,2 4 2,7 6

Pression artérielle Pression normale Diminution de la pression

Expérience B
L’injection d’une substance extraite des corticaux surrénales (l’aldostérone) à dose convenable corrige
les troubles dûs à l’ablation.
1. Analyser chacune des deux expériences. Conclure. (1,75 point)
DEUXIEME SERIE :
Dans le but de saisir le mécanisme responsable de la sécrétion d’aldostérone, plusieurs autres
expériences sont réalisées :
Expérience 1 :
On injecte en deux moments différents chez un animal de la rénine et de l’angiotensine (hormone
vasoconstrictrice).
Le document 2 présente les variations du taux plasmatique d’aldostérone (en UA) suite aux injections
réalisées.

Aldostérone(UA)
3

t1 t2 Temps(UA)
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Injection Angiotensine Injection de rénine

DOCUMENT 2
2. Comparez les effets de chaque injection sur la sécrétion d’aldostérone. (rapidité, taux et durée
de sécrétion) (1,25 point)
3. En partant de cette comparaison (se limiter aux temps t1 et t2), émettre une hypothèse relative
à l’action de la rénine sur la sécrétion d’aldostérone. (0,5 point)
Expérience 2
Pour valider l’hypothèse émise précédemment, des cellules de corticosurrénales fraichement prélevées
sont cultivées dans des milieux favorables en présence des différents facteurs.
Milieu facteurs du milieu Sécrétion d’aldostérone
1 Cellules corticosurrénaliennes + rénine -
2 Cellules corticosurrénaliennes + angiotensine +
3 Cellules corticosurrénaliennes + rénine + angiotensinogène +
4 Cellules corticosurrénaliennes + angiotensinogène -
+ : il ya sécrétion d’aldostérone - : absence de sécrétion d’aldostérone
4. Exploiter les résultats de cette expérience pour :
 valider l’hypothèse émise précédemment.
 Donner une explication à la durée de la sécrétion de l’aldostérone suite :
-à l’injection d’angiotensine
-à l’injection de la rénine (1 ,5 point)
5. Faire, en se limitant aux facteurs mis en évidence, un schéma bilan montrant le mécanisme
de la régulation hormonale de la pression artérielle en cas d’hypotension. (1,5 point)

Voir au verso -3-
B2) IMMUNITE
On se propose de préciser quelques
aspects de l’immunité spécifique Taux d’anticorps anti-flagelles dans le sérum (UA)
dirigée contre la salmonelle (bactérie 3
flagellée responsable d’intoxication
alimentaire). La salmonelle possède
des flagelles (longs cils) qui sont 2
utilisés comme antigènes. Rat témoin
1. On injecte des flagelles de
salmonelle à deux rats l’un 1
témoin et l’autre irradié
Rat irradié
(l’irradiation tue les cellules de
TEMPS
la moelle rouge des os). Les 0 1 2 3 4 5 6
résultats de dosage du taux (Semaines)
d’anticorps anti-flagelles est
Injection de flagelles
donné dans le document 1.
DOCUMENT 1

a. Analyser le document 1. Donner une conclusion. (1 point)


b. Indiquer le type d’immunité développée contre les flagelles .justifier. (O, 5 point)
2. On cherche à comprendre le mode de communication entre les cellules impliquées dans cette
réaction, on prépare alors dans les conditions indiquées ci-dessous, les trois milieux de cultures 1,2
et 3 :

Milieu 1 : Milieu témoin.


On donne la symbolisation suivante :
Milieu 2 : Les Lymphocytes (T et B) sont
: macrophage
séparés des macrophages par une
membrane perméable aux molécules : Lymphocyte B sensibilisé aux flagelles
mais imperméable aux cellules
: Lymphocyte T sensibilisé aux flagelles
Milieu 3 : Les LT et les macrophages
: flagelle
sont séparés des LB par une membrane
perméable aux molécules mais : Membrane perméable aux molécules mais
imperméable aux cellules imperméable aux cellules

Milieu 1 Milieu 2 Milieu 3

Illustration des
conditions
expérimentales

Production
d’anticorps Anticorps nombreux Absence d’anticorps Anticorps nombreux
anti -flagelles
a. Exploiter les résultats des milieux 1 et 2 et intégrer vos connaissances pour expliquer le mode de
communication entre LT et macrophage. (1,25 point)
b. Exploiter les résultats des milieux 1 et 3 et intégrer vos connaissances pour expliquer le mode de
communication entre LT et LB. (1,25 point)
c. Utilisez les conclusions dégagées et vos connaissances pour réaliser un schéma légendé montrant
la coopération mise en évidence (dans la question 2°) entre les différents acteurs cellulaires et
moléculaires impliqués dans cette réaction immunitaire dirigée contre les flagelles des salmonelles.
(1,5 point).
-4-
A1 -QCM
BAREME
1 2 3 4 5 6
a a-c c d b-c d
0,5 X 6 = 3pts
NB :
Toute réponse fausse annule la note attribuée à l’item
Pour les items 2,5 attribuer 0,25 pour une seule réponse correcte.
A2-IMMUNITE A2-IMMUNITE

1°) 1°)
a)
Individu P1 P2 P3
[0,25X3] =0,75 pt
a°) Groupe sanguin B A AB
Transfusion possible à P3 P3 b) 0,25 pt
2°)

Les acteurs cellulaires moléculaires


Nom des Lieu de Condition d’expression des
modes lymphocytes maturation récepteurs à IL2
d’immunité
RIMH LT4 Thymus Stimulation par IL1 Anticorps [13X0, 2]=2,5pt
(+double reconnaissance) complément On arrondit au
IL1 et IL2
LB Moelle Reconnaissance par l’Ig 0,25 le plus prés
osseuse
RIMC LT4 Thymus Stimulation par IL1 Perforine
LT8 Thymus (+double reconnaissance) IL1 et IL2

Liste A Liste B
Facteurs agissant sur la pression artérielle Tension artérielle
1-3-5 b-hypertenseur [0,25X 6]=1,5pt
2-4-6 a-Hypotension

B1°) régulation hormonale de la pression artérielle


expérience A : CC : Les corticosurrénales en place : B1°)
L’ablation des corticosurrénales entraine :  freine la sécrétion de rénine expérience A
- Une hypersécrétion de rénine analyse : 0,25 pt
(RC-)
- Une baisse du taux de Na+ dans le plasma  Assure la réabsorption de conclusions
- Augmentation du taux de Na+ dans les urines Na+ et par suite la baisse du 0,25 X3=0,75 pt
- Une diminution de la pression artérielle taux de Na+ dans les urines
 a un effet hypertenseur

expérience B
expérience B : analyse : 0,25 pt
Analyse : l’injection d’aldostérone corrige les troubles due à l’ablation des corticosurrénales .
conclusion
CC : Les corticosurrénales agissent par voie sanguine par intermédiaire d’une hormone : l’aldostérone 0, 5

Deuxième série
2°) Comparaison des effets :
0,25 X 5=1,25pt
Angiotensine Rénine
Effets Dans les deux cas il ya hypersécrétion d’aldostérone
Effets rapide Effets tardive
Passagère (momentané) Durable
3°) Hypothèse : la rénine stimule la sécrétion d’aldostérone par les corticosurrénales cette action est
indirecte. 0,5 pt

4°) Expérience 2
le tableau montre :
●La rénine en présence de cellule Cellules corticosurrénaliennes ne détermine pas la sécrétion
d’aldostérone
●L’angiotensinogène en présence de cellule Cellules corticosurrénaliennes ne détermine pas la
sécrétion d’aldostérone 0,25 pt
●La rénine et L’angiotensinogène en présence de cellules corticosurrénaliennes déterminent la
sécrétion d’aldostérone
●L’angiotensine au contraire déclenche en présence de cellules corticosurrénaliennes la sécrétion
d’aldostérone

o La rénine permet la transformation de l’angiotensinogène circulant en angiotensine Cette


dernière stimule la sécrétion d’aldostérone par la corticosurrénale (action indirecte) hypothèse
0,5 pt
validée

o l’angiotensine agit immédiatement sur la pression artérielle mais est rapidement dégradée ceci
explique son action passagère
o la rénine convertit progressivement l’angiotensinogène circulant en angiotensine  l’effet sur la 0,5 X 2 pt
pression artérielle est lent mais plus durable.
Schéma
Angiotensinogène
Rein
Rénine
Angiotensine 1 ,25pt
RC-
Corticosurrénale Artériole

Sécrétion d’aldostérone
Vasoconstriction

Réabsorption de Na+ et par suite


d’eau par les reins Augmentation de la
(augmentation de la volémie) pression artérielle

IMMUNITE

1°) Après injection des flagelles il ya


- Chez le rat témoin : après un délai (6jours) le taux d’anticorps anti flagelle augmente il
atteint un maximum (3UA) puis la sécrétion baisse. 0,25 pt
- Chez le rat irradié le taux d’anticorps anti flagelle reste inchangé.
0,25 pt
Conclusion : les cellules de la moelle osseuse sont nécessaire pour la production d’anticorps anti-
0,5pt
flagelle


Type de réponse immunitaire : RIMH 0,25 pt
Justification : il ya production d’anticorps qui sont les molécules effectrices de la RIMH 0,25 pt
Les caractéristiques des plasmocytes sont : noyau gonflé (transcription)- cytoplasme abondant : REG
développée (synthèse des anticorps), nombreux ribosome etc…- figure d’exocytose (libération 0,75 pt
d’anticorps)
2°) Lecture :
a°) Dans M1 (Milieu témoin contenant LT+LB +M+F), il ya production d’anticorps antiflagelles 0,25 pt
Dans M2 (contenant LT+LB séparés des M par une membrane perméable aux molécules mais
imperméable aux cellules pas de production d’anticorps
Conclusion : la production d’anticorps nécessite un contact cellulaire entre macrophage et
Conclusion :
lymphocyte (LT4) en effet le macrophage joue le rôle de CPAg : elle présente l’antigène (flagelle) aux
0,75 pt
lymphocytes LT4 en association avec les molécules HLA2

b°) Dans M1 (Milieu témoin contenant LT+LB +M+F) il ya production d’anticorps anti flagelles
Dans M3 (contenant LT+ M séparés des LB par une membrane perméable aux molécules mais Lecture :
0,25 pt
imperméable aux cellules) il ya production des anticorps
Conclusion : la production d’anticorps ne nécessite pas un contact cellulaire entre LT4 et LTB en effet
la communication entre ces deux types de lymphocytes se fait à distance par l’intermédiaire de
Conclusion :
molécules (capable de traverse la membrane) ce sont les interleukines 2.
0,75 pt

Schéma Antigène
IL1 1,25 pt
Schéma : 0,25 pt
Igs Récepteur à IL1 IL1 0,25 pt
Epitope
IL2 IL2 0,25 pt
LB LT4 0,25 pt
M
IL2 TCR
HLA2 Légende : 0,25
Récepteur à IL2 pt