Вы находитесь на странице: 1из 6

DOI: 10.

1051/odf/2011102 Rev Orthop Dento Faciale 2011;45:9-14


© Revue d’O.D.F.

Pierre Fauchard,
sa vie, son œuvre

Xavier DELTOMBE

RÉSUMÉ

Pierre Fauchard (1678-1761) est connu comme le père de la chirurgie


dentaire. Cette partie de la médecine n’a pas échappé aux progrès scien-
tifiques du siècle des Lumières. Une relecture de son ouvrage, Le Chirurgien
dentiste, les publications récentes sur les praticiens du 18e siècle, et la
découverte de nouveaux documents permettent de mieux comprendre
l’homme, le clinicien et le scientifique dans son siècle.

MOTS-CLÉS

Pierre Fauchard

« Le Chirurgien dentiste »

Grand-Mesnil

Orthodontie

Histoire de la médecine.

Adresse de correspondance : Conflits d'intérêts déclarés par l'auteur : AUCUN


X. DELTOMBE, Article reçu : 7-2010.
39, avenue Georges-Henri Rivière, Accepté pour publication : 10-2010.
35000 Rennes.
xdeltombe@orange.fr 9
Article disponible sur le site http://odf.edpsciences.org ou http://dx.doi.org/10.1051/odf/2011102
XAVIER DELTOMBE

INTRODUCTION
Le nom de Pierre Fauchard n’est pas siècle des lumières. «J’ai pris grand soin de
inconnu des praticiens de la médecine den- n’avancer rien dans ce traité, que ce que j’ai
taire, qui ont, bien souvent, suivi des cours exactement vérifié par la pratique... Je me
dans un amphithéâtre portant ce nom. Celui suis abstenu à hasarder des conjectures
que l’on nomme le père de la dentisterie, a vagues sur des choses qui ne sont pas enco-
révolutionné le monde de la médecine en re suffisamment connues».
publiant en 1728 un ouvrage au nom évoca- Travailleur infatigable, pédagogue et
teur : Le Chirurgien dentiste1. Ce mot com- humble scientifique, il conclut son ouvrage
posé est d’une telle évidence que l’on n’ima- par ces mots : «je souhaite que ceux qui me
gine pas qu’il ait fallu un jour le créer... Du succéderont, travaillent encore avec plus de
titre de son ouvrage jusqu’à la dernière des succès sur cette matière».
900 pages, il n’y a que réflexion scientifique, Ce sont autant de raisons de l’intérêt
observation, sens clinique et précision des porté à cet homme, dans le monde entier,
mots. Prévention, anatomie, chirurgie, ortho- particulièrement par les historiens de la
pédie dento-faciale, soins de la bouche et médecine, mais aussi par les Académies et
des dents sont autant de domaines peu ou les Universités qui ont compris l’importance
pas étudiés jusqu’alors, et qui vont l’être par de l’enseignement de l’histoire de la méde-
un grand clinicien et grand scientifique du cine.

L’ORIGINE DE PIERRE FAUCHARD


Le nom de famille Fauchard est spécifi- Les différentes biographies de Pierre
quement breton, dans cette partie orientale Fauchard, exceptée celle de Georges
appelée haute Bretagne, partie romane ou Dagen, en 1961, sont le plus souvent le
gallesante de la Bretagne. Au 18e siècle, la fruit de l’imagination d’auteurs à la
langue est le gallo, la langue d’oïl spécifique recherche d’une vie romancée : il s’agit
de la haute Bretagne. Pierre Fauchard n’a d’une forme de littérature, parfois fort sym-
rien dit de ses origines ni de sa famille. pathique, mais bien irréelle : Fauchard den-
Parlait-il le gallo, c’est possible, puisqu’il ne tiste de Louis XIV, alors qu’il ne monte à
monte à Paris qu’à l’âge adulte, en 1719. Paris que 4 ans après la mort du Roi...

UN PRATICIEN CURIEUX ET BIEN FORMÉ


Né en 1677 ou 1678, décédé à 83 ans le j’exerce ; et les progrès que je fis avec cet
21 mars 1761 à Paris, il se forme2 auprès habile homme me donnèrent l’émulation
d’un chirurgien major des Vaisseaux du Roi, qui m’a conduit dans la suite à des décou-
Alexandre Poteleret : «très expérimenté vertes plus considérables...».
dans les maladies de la bouche. Je lui dois Bien formé, infatigable, doué d’un sens
les premières teintures des connaissances clinique remarquable, Fauchard développe
que j’ai acquises dans la chirurgie que rapidement une activité professionnelle

10 Deltombe X. Pierre Fauchard, sa vie, son œuvre.


PIERRE FAUCHARD, SA VIE, SON ŒUVRE

auprès d’une population entre Angers,


Rennes, Tours et Nantes. Tous les détails
de ses observations de soins donnés à des
malades permettent de suivre son exercice
en province, jusqu’à son installation à Paris
en 1719, à 41ans. Vingt-trois années d’ex-
périences et d’observations justifient une
rapide réputation dans la capitale, après son
installation rue des Fossés Saint-Germain-
des-Prés, puis rue des Cordeliers en 1747.

UN BON PÈRE DE FAMILLE


Il se mariera trois fois, sera veuf deux
fois. La belle-famille de sa deuxième femme
vit dans et par le théâtre, à commencer
par son beau-père Pierre-Jean Duchemin,

Figure 1
Pierre Fauchard. Portrait inédit (Coll. privée).

acteur de la Comédie-Française ; à l’excep-


tion du fils de ce dernier, Laurent-Tugdual (la
famille est bretonne), qui sera l’un de ses
associés professionnels, comme Antoine
Leroux de la Fondée, ou Pierre Gaulard.
Le seul fils de Pierre Fauchard, Jean-
Baptiste, né en 1737 sera avocat, puis
deviendra l’un des plus talentueux acteurs
de la Comédie-Française. Il y a, dans les
lettres de Pierre Fauchard, récemment
découvertes, une certaine déception de ne
pas voir son cher fils prendre la suite pater-
nelle.
Figure 2
Pierre-Jean Duchemin, beau-père de Suffisamment aisé, il achète un domai-
Pierre Fauchard, acteur et sociétaire de ne, le manoir de Grand-Ménil à l’ouest de
la Comédie française. (Coll. privée). Paris, en bordure des chasses royales, qui

Rev Orthop Dento Faciale 2011;45:9-14. 11


XAVIER DELTOMBE

avait abrité les amours de François Ier et de nom d’acteur de son fils devint Fauchard de
la duchesse d’Etampes. C’est ainsi que le Grand-Mesnil.

Figure 3
Lettre de Pierre Fauchard à son fils Jean Baptiste.

Figure 4
« allez mon fils, souvenez vous que celui qui cour deux lièvres n’en a souvent pas un. »

LA CHIRURGIE DENTAIRE AU 18e SIÈCLE


ET LE RÔLE DE PIERRE FAUCHARD
C’est petit à petit et surtout vers la fin du théorique et technique suffisant par rapport
18e siècle3-5,10,11 que naissent dans les aux connaissances de la science à cette
villes de province, de nouvelles catégories époque. Ces praticiens sont donc reconnus
de praticiens diplômés, ayant un bagage professionnellement, mais aussi sociale-

12 Deltombe X. Pierre Fauchard, sa vie, son œuvre.


PIERRE FAUCHARD, SA VIE, SON ŒUVRE

ment, ce qui les différencie des « opéra- archaïque de l’enseignement de la médeci-


teurs » qui ne sont pas « experts », et des ne à l’aube du 18e siècle contrastait avec
marchands d’orviétan à but thérapeutique l’essor naissant d’une évolution intellectuel-
dentaire6-9. le qui devait faire de cette période une des
La publication de l’ouvrage Le Chirurgien plus brillantes de l’histoire.
dentiste, ou Traité des dents, en 1728, fut Au moment où les facultés et collèges
salué comme un événement professionnel de médecine sortaient à peine d’un ensei-
médical majeur. Les rééditions améliorées gnement médiéval, que les chirurgiens se
de 1746 et 1786, la traduction de cet ouvra- démarquaient péniblement des médecins,
ge en allemand en 1733, et les remarques et trois ans avant la création de l’Académie
des contemporains de Fauchard prouvent le de chirurgie, un homme définit le terme chi-
succès de son ouvrage. Lecluze, Bourdet, rurgien-dentiste, et publie en 1728 un
Jourdain et surtout Bunon le considèrent ouvrage complet, fruit d’une grande
comme un grand maître, au point qu’il ne réflexion, après 20 ans d’observations cli-
manque pas de témoigner dans son livre de niques. Cet ouvrage sera la référence pen-
sa «sensible reconnaissance». Le caractère dant plus d’un siècle.

LE CHIRURGIEN DENTISTE, OU TRAITÉ DES DENTS


Les premiers chapitres abordent l’anato- planches. L’émaillage des prothèses amélio-
mie des dents, l’hygiène, les pathologies rant l’esthétique des dentiers est une inno-
dentaires et gingivales, l’ergonomie pour la vation majeure de Fauchard (page 290,
pratique des soins (tome 1, chapitre 1 à 23) ; planche 37) en travaillant avec les meilleurs
viennent ensuite les observations cliniques émailleurs de la capitale. Il décrit une tech-
sur 20 ans d’exercice (chapitre 24 à 38) ; les nique extrêmement actuelle de traitement
techniques opératoires de soins (tome 2, de racine (parage canalaire et obturation).
chapitre 1 à 7), l’orthodontie et la chirurgie Il décrit avec 200 ans d’avance la triade
(chapitre 8 à 12), les techniques prothétiques d’équilibre de Housset (1959) : sustentation,
(chapitre 13 à 26). Fauchard modifie de nom- stabilisation, rétention.
breux instruments et en crée de nouveaux ;
il décrit l’instrumentation pour la confection Il apporte, tout au long de son ouvrage
des dents artificielles, pour l’intrados des une attention particulière à l’ergonomie vis-à-
prothèses, les matériaux utilisés pour la vis du patient et de l’instrumentation utilisée.
confection des dents artificielles (les dents Au début du siècle des Lumières, un
en porcelaine datent de 1790). Pierre homme a inventé avec lucidité une branche
Fauchard décrit avec précision les tech- de la médecine et l’a appelée d’un nom nou-
niques de prothèse adjointe partielle, de pro- veau : la chirurgie-dentaire. Il lui a consacré
thèse complète ; l’or, l’argent, l’os sont utili- toute sa vie, son intelligence intuitive et pra-
sés, les techniques de plaques, de ressorts, tique ; son sens de la pédagogie a fait le
de tenons et mortaises sont décrites avec un reste à travers son ouvrage, trois fois modi-
luxe de détails illustrés par de nombreuses fié et augmenté.

Rev Orthop Dento Faciale 2011;45:9-14. 13


XAVIER DELTOMBE

BIBLIOGRAPHIE

1. Baron P. The development of dentistry, The Lancet 1999 Déc;vol.354.


2. Besombes A, Dagen G. Pierre Fauchard et ses contemporains. SNPMD, 1961.
3. Deltombe X. Pierre Fauchard, chirurgien-dentiste. Actes de la Société française d’histoire de l’art
dentaire 1999;vol.4.
4. Deltombe X. La formation de Pierre Fauchard. Conférences rennaises d’histoire de la médecine et de
la santé 2000-2002;vol.9.
5. Deltombe X. La communauté des chirurgiens de Rennes au 18e siècle. Mémoire de DEA Sorbonne,
1991.
6. Deltombe X. Dental practice in Rennes at the end of the eighteen century. Dental Historian 1996;n°30.
7. Deltombe X. Marie Delpeuch, woman dentist. Dental Historian 1997;n°32.
8. Deltombe X. P. Baron, Dental products in France in the 18th century: their production, distribution,
commercialisation. Dental Historian 1997;n°32.
9. Deltombe X. Vincent Ristorini and the conquest of the west: practitioners of dentistry in Rennes at
the end of the eighteenth century. Dental Historian 1996.
10. Deltombe X. L’exercice d’un illégal en Bretagne à la fin du 18e siècle. Histoire des sciences médicales
1998;tome XXXII;n°2.
11. Hillam C. Dental practice in Europe at the end of the 18th century. Contribution française : Pierre
Baron, Louis-Philippe Cosme, Xavier Deltombe, Pierre Laudet. Clio Medica, 2003.

14 Deltombe X. Pierre Fauchard, sa vie, son œuvre.