Вы находитесь на странице: 1из 9

UNIVERSITÉ PIERRE MENDÈS FRANCE DE GRENOBLE Année universitaire 2007-2008

FACULTÉ DE DROIT – ENSEIGNEMENT A DISTANCE Semestre 2

LICENCE en DROIT - 1ère année (L1)


DROIT CONSTITUTIONNEL
(Ve République)
Séverine NICOT, Maître de Conférences

BIBLIOGRAPHIE SELECTIVE

Manuels :
- ARDANT (Ph.), Institutions politiques et droit constitutionnel, LGDJ, Paris, 19ème éd., 2007, 616 p.
- *CHAGNOLLAUD (D.), Droit constitutionnel contemporain (Tome II – Le régime politique français),
A. Colin, Paris, 4ème éd., 2005, 444 p.
- CHANTEBOUT (B.), Droit constitutionnel, Sirey, Paris, 24ème éd., 2007, 598 p.
- DEBBASCH (R.), Droit constitutionnel, Litec, coll. « Objectif Droit », Paris, 6ème éd., 2007, 264 p.
- *FAVOREU (L.), GAÏA (P.), GHEVONTIAN (R.), MESTRE (J.-L.), PFERSMANN (O.), ROUX (A.) et SCOFFONI
(G.), Droit constitutionnel, Dalloz, coll. « Précis », Paris, 10ème éd., 2007, 988 p.
- *FOILLARD (Ph.), Droit constitutionnel et institutions politiques, Paradigme, Paris, 13ème éd., 2007,
406 p.
- GICQUEL (J.) et GICQUEL (J.-É.), Droit constitutionnel et institutions politiques, Montchrestien, Paris,
21ème éd., 2007, 792 p.
- HAMON (F.) et TROPER (M.), Droit constitutionnel, LGDJ, Paris, 30ème éd., 2007, 908 p.
- JACQUE (J.-P.), Droit constitutionnel et institutions politiques, Dalloz, coll. « Mémentos », Paris, 6ème
éd., 2006, 207 p.
- OLIVA (É.), Droit constitutionnel, Sirey, coll. « Aide-mémoire », Paris, 5ème éd., 2006, 433 p.
- *PACTET (P.) et MELIN-SOUCRAMANIEN (F.), Droit constitutionnel, Sirey, Paris, 26ème éd., 2007, 632 p.
- TURPIN (D.), Droit constitutionnel, PUF, coll. « Quadrige », Paris, 2ème éd., 2007, 846 p.

Revues :
- Les Cahiers du Conseil constitutionnel (CCC) : en ligne sur le site du Conseil constitutionnel.
- Les Petites Affiches (LPA).
- Pouvoirs.
- Revue du droit public et de la science politique (RDP).
- Revue française de droit constitutionnel (RFDC).

Sites Internet :
- Présidence de la République : www.elysee.fr
- Premier ministre : www.premier-ministre.gouv.fr
- Assemblée nationale : www.assemblee-nationale.fr (consulter, plus particulièrement, dans la rubrique
« Connaissance de l’Assemblée nationale », les fiches de synthèse)
- Sénat : www.senat.fr
- Conseil constitutionnel : www.conseil-constitutionnel.fr
- Comité de réflexion et proposition sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions de la Vème
République : www.comite-constitutionnel.fr

Nb. : Il vous est vivement conseillé de suivre l’actualité sur la réforme des institutions entreprise par le
président de la République.

1
PLAN DU COURS

PARTIE PRELIMINAIRE : L’INSTAURATION DE LA VEME REPUBLIQUE

CHAPITRE I : Les origines de la Constitution de la Vème République

Section I – Le contexte institutionnel et politique de la Constitution de la Vème République


§ 1 : La crise du 13 mai 1958
§ 2 : Le retour au pouvoir du général DE GAULLE

Section II – La genèse de la Constitution de la Vème République


§ 1 : La loi constitutionnelle du 3 juin 1958
A – Le vote de la loi constitutionnelle du 3 juin 1958
B – La validité de la loi constitutionnelle du 3 juin 1958
C – Le contenu de la loi constitutionnelle du 3 juin 1958
§ 2 : L’écriture de la Constitution de la Vème République
A – Mi-juin à mi-juillet : les travaux préparatoires
B – Fin juillet à fin août : la consultation d’organismes extra-gouvernementaux
1) La consultation du Comité consultatif constitutionnel
2) La consultation du Conseil d’État
C – Le contenu de la loi constitutionnelle du 3 juin 1958
§ 3 : L’adoption de la Constitution de la Vème République
A – Le 4 septembre 1958 : la présentation de la Constitution au peuple
B – Le 28 septembre 1958 : l’approbation de la Constitution par le peuple
C – Le 4 octobre 1958 : la promulgation de la Constitution par le chef de l’État

CHAPITRE II : L’esprit de la Constitution de la Vème République

Section I – Les sources d’inspiration de la Constitution de la Vème République


§ 1 : Les idées constitutionnelles du général DE GAULLE
§ 2 : Les idées constitutionnelles de Michel DEBRE
§ 3 : Les idées constitutionnelles des ministres d’État

Section II – Les caractères de la Constitution de la Vème République


§ 1 : La volonté de restaurer le pouvoir exécutif
A – La condition renouvelée du président de la République
B – La condition renouvelée du Gouvernement
§ 2 : La volonté d’encadrer le pouvoir législatif
A – La rationalisation de la fonction législative
B – La rationalisation de la fonction de contrôle

CHAPITRE III : La pratique de la Constitution de la Vème République

Section I – La pratique gaullienne (1958-1969)


Section II – La pratique pompidolienne (1969-1974)
Section III – La pratique giscardienne (1974-1981)
Section IV – La pratique mitterrandienne (1981-1995)

2
Section V – La pratique chiraquienne (1995-2007)
Section VI – La pratique sarkozienne (2007-…)

PARTIE I : LA RESTAURATION DU POUVOIR EXECUTIF SOUS LA VEME REPUBLIQUE

CHAPITRE I : Le président de la République

Section I – Le statut du président de la République


§ 1 : La désignation du président de la République
A – Du suffrage universel indirect au suffrage universel direct
1) Le régime en vigueur de 1958 à 1962 : le suffrage universel indirect
a) La tradition républicaine : l’élection par le Parlement
b) La solution de 1958 : l’élection par un collège élargi
2) La révision constitutionnelle du 6 novembre 1962 : le suffrage universel direct
a) Le recours à l’article 11 de la Constitution
b) L’impact de la révision sur les institutions
B – La candidature
1) Les conditions de fond
2) Les conditions de forme
a) La présentation des candidats : les parrainages
b) La déclaration de situation patrimoniale
C – Le mode de scrutin
D – La campagne électorale
1) Le déroulement de la campagne électorale
2) Le financement de la campagne électorale
3) Le contrôle du déroulement de la campagne électorale
§ 2 : Le mandat présidentiel
A – La durée du mandat présidentiel
1) La tradition du septennat
2) L’adoption du quinquennat
a) Le quinquennat : une idée neuve ?
b) La révision constitutionnelle du 24 septembre 2000
c) Les effets attendus de l’adoption du quinquennat
B – L’interruption du mandat présidentiel
1) La vacance
2) L’empêchement
3) L’intérim (ou la continuité de la fonction présidentielle)
§ 3 : La responsabilité du président de la République
A – Une responsabilité exclue
1) Une responsabilité politique écartée
2) Une responsabilité pénale neutralisée
B – Une responsabilité ambiguë
1) La possibilité de destituer le président de la République
2) La possibilité de s’exprimer devant la représentation nationale

3
Section II – Les attributions du président de la République
§ 1 : La fonction présidentielle
A – Un Président gardien de la Constitution
B – Un Président arbitre
C – Un Président garant des intérêts nationaux
§ 2 : Les pouvoirs propres
A – Le Président et le Gouvernement
1) La nomination du Premier ministre : article 8 alinéa 1er
2) L’acceptation de la démission du Premier ministre : article 8 alinéa 1er
B – Le Président et le Parlement
1) La dissolution de l’Assemblée nationale : article 12
a) Le cadre juridique de la dissolution
b) La pratique de la dissolution
2) Le droit de message au Parlement : article 18
C – Le Président et le Conseil constitutionnel
1) Une autorité de nomination : article 56
2) Une autorité de saisine : articles 54 et 61
D – Le Président et la Nation
1) Le référendum législatif : article 11
a) La procédure référendaire
b) La pratique référendaire
c) L’absence de contrôle de la loi référendaire
2) Les pouvoirs de crise (ou exceptionnels) : article 16
§ 3 : Les pouvoirs partagés
A – Le Président et le Gouvernement
1) La nomination et la révocation des membres du Gouvernement : article 8 alinéa 2
2) La présidence du Conseil des ministres : article 9
3) La signature des actes réglementaires : article 13 alinéa 1er
4) La nomination aux emplois supérieurs de l’État : article 13 alinéa 2
B – Le Président et le Parlement
1) La promulgation des lois : article 10 alinéa 1er
2) La demande de nouvelle délibération de la loi : article 10 alinéa 2
3) La convocation du Parlement en session extraordinaire : article 30
4) La révision de la Constitution : article 89
C – Le Président et la Justice
1) Le droit de grâce : article 17
2) La présidence du Conseil supérieur de la magistrature : article 65 alinéa 1er
D – Le Président et l’État
1) Le Président, chef de la diplomatie : article 14
2) Le Président, chef des Armées : article 15

CHAPITRE II : Le Gouvernement

Section I – L’organisation du Gouvernement


§ 1 : La composition du Gouvernement
A – Le chef du Gouvernement : le Premier ministre
1) La nomination du Premier ministre
2) La cessation des fonctions du Premier ministre

4
B – Les membres du Gouvernement : les ministres
1) La nomination des ministres
2) La cessation des fonctions des ministres
3) Les différentes catégories de ministres
a) Le ministre d’État
b) Le ministre
c) Le ministre délégué
d) Le secrétaire d’État
§ 2 : Le fonctionnement du Gouvernement
A – La collégialité gouvernementale
B – La solidarité gouvernementale
C – La responsabilité gouvernementale
1) La responsabilité devant le président de la République
2) La responsabilité devant les Assemblées parlementaires
D – La fin du Gouvernement
§ 3 : Le statut des membres du Gouvernement
A – Les incompatibilités gouvernementales
1) L’incompatibilité avec un mandat parlementaire
2) Les autres incompatibilités
a) L’incompatibilité avec des fonctions publiques
b) L’incompatibilité avec des activités professionnelles privées
B – La responsabilité pénale des membres du Gouvernement
1) L’organe de jugement
2) La procédure

Section II – Les attributions du Gouvernement


§ 1 : Les attributions collégiales
§ 2 : Les attributions individuelles
A – Les attributions du Premier ministre
1) Le Premier ministre, chef du Gouvernement
2) Le Premier ministre, chef de la majorité parlementaire
B – Les attributions des ministres

CHAPITRE III : L’aménagement du pouvoir au sein de l’Exécutif

Section I – La période normale, ou le partage vertical du pouvoir


§ 1 : Les conditions de la concordance des majorités présidentielle et parlementaire
A – Un président de la République doté d’une légitimité
B – Un président de la République soutenu par une majorité
§ 2 : Les effets de la concordance des majorités présidentielle et parlementaire
A – Un président de la République qui gouverne
B – Un Premier ministre qui exécute

Section II – La période de cohabitation, ou le partage horizontal du pouvoir


§ 1 : La cohabitation et la Constitution
A – La cohabitation, une pratique contraire à la lecture gaullienne de la Constitution
B – La cohabitation, une pratique conforme à la lecture parlementaire de la Constitution

5
§ 2 : La pratique de la cohabitation
A – La vision politique de la cohabitation
1) La cohabitation dure : François MITTERRAND-Jacques CHIRAC (1986-1988)
2) La cohabitation douce : François MITTERRAND-Édouard BALLADUR (1993-1995)
3) La cohabitation longue : Jacques CHIRAC-Lionel JOSPIN (1997-2002)
B – La vision juridique de la cohabitation
1) La mise en lumière du Premier ministre
2) La mise en retrait du président de la République
a) Un président de la République jouant le rôle de chef de l’opposition
b) Un président de la République disposant d’un « domaine réservé »

PARTIE II : L’ENCADREMENT DU POUVOIR LEGISLATIF SOUS LA VEME REPUBLIQUE

CHAPITRE I : L’encadrement des membres du Parlement

Section I – Le statut des parlementaires


§ 1 : L’obtention du mandat parlementaire
A – L’élection des députés (ou les élections législatives)
1) La candidature
2) Le mode de scrutin
3) La durée du mandat législatif
B – L’élection des sénateurs (ou les élections sénatoriales)
1) La candidature
2) Le mode de scrutin
3) La durée du mandat sénatorial
C – Le contrôle des élections parlementaires
1) Le contentieux de l’éligibilité
2) Le contentieux des opérations électorales
3) Le contentieux du financement des élections parlementaires
§ 2 : L’exercice du mandat parlementaire
A – Les garanties du mandat parlementaire
1) Les immunités parlementaires
a) L’irresponsabilité
b) L’inviolabilité
2) Les indemnités parlementaires
B – Les contraintes du mandat parlementaire
1) Les incompatibilités parlementaires
a) Les cas d’incompatibilité
b) Le contrôle des incompatibilités parlementaires
2) La déclaration de patrimoine

Section II – L’organisation du Parlement


§ 1 : Les organes des Assemblées parlementaires
A – Les organes directeurs
1) La Présidence des Assemblées
2) Le Bureau

6
B – Les organes de travail
1) Les commissions parlementaires
a) Les commissions législatives
b) Les commissions d’enquête
2) Les délégations parlementaires

§ 2 : Les sessions parlementaires


A – La session ordinaire
B – Les sessions extraordinaires
C – Les sessions exceptionnelles

CHAPITRE II : L’encadrement des fonctions du Parlement

Section I – Une fonction législative concurrencée


§ 1 : L’objet de la loi : le domaine de la loi
A – Un domaine de la loi borné
1) La situation avant 1958 : la définition organique de la loi
2) La « révolution » de 1958 : la définition matérielle de la loi
B – Un domaine de la loi surveillé
1) La protection du domaine de la loi
2) La protection du domaine du règlement
§ 2 : La formation de la loi : les étapes de la procédure législative
A – L’élaboration de la loi
1) L’initiative des lois
a) L’initiative gouvernementale : les projets de loi
b) L’initiative parlementaire : les propositions de loi
2) L’examen en commission
3) L’inscription à l’ordre du jour
B – L’adoption de la loi
1) La discussion en séance publique
a) La discussion générale
b) La discussion article par article
2) L’adoption d’un texte identique par les deux Assemblées
a) La navette parlementaire
b) La procédure de conciliation : la commission mixte paritaire
c) Le dernier mot donné à l’Assemblée nationale
3) Le droit d’amendement
C – Le vote de la loi
1) La procédure normale
2) Les procédures accélérées
a) Le vote sans débat
b) Le vote bloqué
c) L’engagement de responsabilité du Gouvernement sur le vote d’un texte
§ 3 : La fabrication de la loi hors du cadre parlementaire : le partage du pouvoir législatif
A – La législation gouvernementale : les ordonnances de l’article 38
B – La législation populaire : les lois référendaires de l’article 11
C – La législation présidentielle : les décisions prises en application de l’article 16

7
Section II – Une fonction de contrôle amenuisée
§ 1 : Le contrôle sans mise en jeu de la responsabilité : l’information du Parlement
A – Les questions parlementaires
1) Les questions écrites
2) Les questions orales
a) Les questions orales sans débat
b) Les questions orales avec débat
c) Les questions au Gouvernement
B – Les commissions d’enquête
C – Le contrôle de la politique communautaire

§ 2 : Le contrôle avec mise en jeu de la responsabilité : la responsabilité politique du Gouvernement


A – Le contrôle initié par le Premier ministre
1) La question de confiance posée à l’Assemblée nationale
2) L’approbation d’une déclaration de politique générale par le Sénat
B – Le contrôle initié par les députés
C – La mise en œuvre conjuguée de la question de confiance et de la motion de censure

PARTIE III : LA SUPREMATIE DE LA CONSTITUTION DE LA VEME REPUBLIQUE

CHAPITRE I : Une suprématie assurée par le contrôle de constitutionnalité

Section I – La création du Conseil constitutionnel


§ 1 : L’organisation du Conseil constitutionnel
A – La composition du Conseil constitutionnel
1) Les membres nommés
2) Les membres de droit
3) Le Président du Conseil constitutionnel
B – Le statut des membres du Conseil constitutionnel
§ 2 : Les attributions du Conseil constitutionnel
A – Le contrôle des normes
1) Le contrôle du respect des compétences législatives et réglementaires
a) La procédure de l’article 37 alinéa 2 de la Constitution : la délégalisation
b) La procédure de l’article 41 de la Constitution : la fin de non-recevoir
2) Le contrôle obligatoire des lois organiques et des règlements des Assemblées
3) Le contrôle facultatif des lois ordinaires et des engagements internationaux
4) Le refus de contrôler les lois référendaires et les lois constitutionnelles
B – Les autres attributions
1) Le contrôle des élections nationales
2) Le contrôle des opérations référendaires
3) Les compétences consultatives

Section II – L’évolution du Conseil constitutionnel


§ 1 : Un tournant jurisprudentiel : l’élargissement des normes de référence
A – La décision « Liberté d’association » du 16 juillet 1971
B – Le bloc de constitutionnalité
§ 2 : Une révision constitutionnelle : l’élargissement du droit de saisine

8
§ 3 : Les controverses autour du Conseil constitutionnel et les réformes envisagées
A – Au niveau de sa nature
B – Au niveau de sa composition
C – Au niveau de sa saisine

CHAPITRE II : Une suprématie assurée par la rigidité constitutionnelle

Section I – Les procédures de révision de la Constitution


§ 1 : La procédure régulière : l’article 89 de la Constitution
A – La mise en œuvre de la procédure de révision
1) L’initiative
a) L’initiative présidentielle : le projet de loi constitutionnelle
b) L’initiative parlementaire : la proposition de loi constitutionnelle
2) L’adoption
3) L’approbation (ou la ratification)
a) L’approbation du projet de révision
b) L’approbation de la proposition de révision
B – Les limitations à l’exercice du pouvoir de révision
1) Les limitations liées au moment de la révision
2) Les limitations liées au contenu de la révision (ou la supra-constitutionnalité)
§ 2 : La procédure contestable : l’article 11 de la Constitution
A – Le recours à l’article 11 de la Constitution
1) Le succès du référendum du 28 octobre 1962
2) L’échec du référendum du 27 avril 1969
B – La problématique de la constitutionnalité de la procédure
1) La thèse de l’inconstitutionnalité
2) La thèse de la constitutionnalité
§ 3 : Le contrôle des lois constitutionnelles

Section II – La pratique de la révision constitutionnelle


§ 1 : La banalisation des révisions constitutionnelles
A – Les révisions d’envergure
B – Les révisions ponctuelles
C – Les révisions inabouties
§ 2 : L’actualité de la révision constitutionnelle : le rapport BALLADUR et ses suites

Оценить