Вы находитесь на странице: 1из 251

Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

Omsk
State
Medical
Academy

Омская Государственная Медицинская Академия


L, Universite Louis Pasteur de Strasbourg (France)
L, Universite de Luxembourg (Grand – Duche de Luxembourg)
Министерство здравоохранения Омской области
ГУЗОО Клинический онкологический диспансер

Французский язык для медиков

Учебное пособие

Материал подготовлен в рамках проекта


Tempus Programme IB_JEP 26029-2005
«Модернизация образовательных программ для
онкологической службы в Омской области»

Омск – 2008

1
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
УДК 616(075.8)=133.1
ББК 81.471.4я7

Мусохранова М.Б. «Французский язык для медиков». Учебное пособие/под ред.


А.И. Новикова, Жильбера Массарда и др. – Омск: Издательство Центра МО и ИТ ОмГМА,
2008. – 251с. с ил.

Консультант: Prof. Dr . S. Ehrhart, Assistant – Professeur, Faculté des Lettres, des


Sciences Humaines, des Arts et des Sciences de l’Education, Université du Luxembourg.

Рецензенты:
1. Жура В. В. – заведующая кафедрой иностранных языков с курсом латинского
языка Волгоградского ГМУ, доктор филологических наук, доцент.
2. Брунева Ю. А. – к.ф.н, доцент кафедры лингвистики и межкультурной
коммуникации Новосибирского государственного медицинского университета.

Данное пособие по французскому языку предназначено студентам медицинских и


фармацевтических вузов и соответствует программе вузовского преподавания предмета
«Иностранный язык». Кроме основного материала, распределенного по тематическому
принципу, пособие включает приложения, содержащие дополнительную текстовую
информацию, грамматический справочник и материал по греко-латинским
заимствованиям, необходимый для наглядного восприятия преемственности языков.
Пособие может использоваться также в процессе последипломного образования для
аспирантов, соискателей и врачей, продолжающих изучение французского языка, в
качестве учебного средства, подготавливающего к работе с научной литературой на
французском языке и формирующего основу для включения аналитического мышления в
практическую коммуникативную деятельность.
Материал опубликован при поддержке Европейского Союза. Содержание
публикации является предметом ответственности авторов и не отражает точку зрения
Европейского Союза.

© Омская государственная медицинская академия

2
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

УДК 616(075.8)=133.1
ББК 81.471.4я7
Moussokhranova M. B. «Le français pour le médecin». Le livre sous réd. de Novicov A.,
Massard G. et d`autres. - Omsk: Centre des relations internationales et des informations. Edition de
l`Académie d`État de médecine d`Omsk 2008. – 251 pages avec les illustrations.

Consultant : Prof. Dr. S. Ehrhart, Assistant-Professeur, Faculté des Lettres, des Sciences
Humaines, des Arts et des Science de l`Éducation, Université du Luxembourg.

Critiques:
1. V. V. Jura – docteur ès sciences philologiques, professeur adjoint, chef du
département des langues étrangères de l`Académie d`État de médecine du Volgograd.
2. J. A. Brouneva – candidat ès sciences philologiques, professeur adjoint du
département de linquistique et de la communication interculturelle de l`Université de
médecine du Novosibirsk.

Ce livre s`adresse aux étudiants en médecine et correspond au programme de


l`enseignement supérieur dans le domaine de l`apprentissage des langues étrangères. Il se
compose de trois parties: le matériel principal organisé suivant le principe thématique; le
supplément contenant les textes supplémentaires concernant les aspects culturels et
institutionnels; le grammaire; les emprunts gréco-latins contribuant à la perception directe de la
succession des langues. Ce livre peut être utile dans l`étude postuniversitaire en qualité de
moyen didactique qui prépare pour le travail avec les textes scientifiques en français et forme la
base d`intégrer une reflexion analytique aux activités communicatives.
Le livre est publié au soutien du Conseil de l`Europe. Le contenue du livre est l`objet de
la responsabilité de l`auteur et ne représente pas le point de vue du Conseil de l`Europe.

© Académie d`État de médecine d`Omsk

3
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

СОДЕРЖАНИЕ SOMMAIRE

ВВЕДЕНИЕ 7 INTRODUCTION 7

I I
Глава 1. Система здравоохранения…...…… 11 Chapitre 1 Le service de santé……… 11
Глава 2. Строение человеческого тела…….. 16 Chapitre 2 Organisation générale du
Глава 3. Кровь. Переливание крови……….. 22 corps humain………………………… 16
Глава 4. Медицинские анализы……………. 27 Chapitre 3 Le sang. La transfusion
Глава 5. Человек, окружающая среда и sanguine……………………………… 22
болезнь……………………………………….. 31 Chapitre 4 Les examens médicaux…. 27
Глава 6. Луи Пастер…………………...……. 35 Chapitre 5 L` homme,
Глава 7. Химия. Биохимия………...……….. 38 l`environnement et la maladie……….. 31
Глава 8. Точная наука…………………….... 43 Chapitre 6 Louis Pasteur……………. 35
Глава 9. Иммунитет………………...………. 49 Chapitre 7 La chimie. La biochimie... 38
Глава 10. Болезни. Вирусные болезни. Chapitre 8 Une science exacte……… 43
Паразитарные болезни. Болезни, Chapitre 9 L`immunité……………… 49
вызываемые бактериями. Рак………………. 53 Chapitre 10 Les maladies. Les
Глава 11. Фитотерапия. Медицинские maladies à virus. Les maladies à
растения……………………………………… 64 parasites. Les maladies à bactéries.
Глава 12. Век аспирина…………………….. 73 Les cancers…………………………... 53
Глава 13. Витамины………………………… 80 Chapitre 11 La phytothérapie. Les
Глава 14. Этические проблемы в plantes médicinales…………………... 64
медицинском обслуживании………………... 83 Chapitre 12 Le siècle de ľaspirine….. 73
Глава 15. Этические проблемы в Chapitre 13 Vitamines……………… 80
медицинском обслуживании: говорить Chapitre 14 Les problèmes éthiques
правду………………………………………… 87 dans les soins médicaux……………... 83
Глава 16. Этические проблемы в Chapitre 15 Les problèmes éthiques
медицинском обслуживании:принятие dans les soins médicaux: Dire la vérité 87
решения, касающегося жизни или смерти: Chapitre 16 Les problèmes éthiques
эвтаназия……………………………………... 89 dans les soins médicaux: Les décisions
Глава 17. Этические проблемы в sur la vie et la mort: l’euthanasie…….. 89
медицинском обслуживании: клинические Chapitre 17 Les problèmes éthiques
исследования………………………………… 93 dans les soins médicaux: Recherche
Глава 18. Диагноз и предписание………….. 97 clinique………………………………. 93
Глава 19. Лекарственные средства………… 101 Chapitre 18 Diagnostic et
Глава 20. Anamnesis vitae et morbi…………. 105 prescription…………………………... 97
Chapitre 19 Les médicaments……… 101
Chapitre 20 Anamnesis vitae et morbi 105

II II
Приложение…………………………………. 110 Supplément………………………….. 110
4
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Франция……………………………………… 112 La France…………………………….. 112
Париж и его достопримечательности……… 114 Paris et ses curiosité…………………. 114
Сите…………………………………………... 116 La Cité………………………………. 116
Латинский Квартал…………………………. 116 Le Quartier Latin…………………….. 116
Прованс……………………………………… 117 La Province…………………………... 117
Сорбонна…………………………………….. 118 La Sorbonne…………………………. 118
Кельтские и латинские корни французского Fonds celtiques et fonds latin………... 118
языка………………………………………….. 118 Clarté de la langue française………… 119
Ясность французского языка……………….. 119 De la gastronomie……………………. 120
О гастрономии……………………………….. 120 L` enseignement supérieur de la
Высшее образование во Франции………….. 121 France………………………………... 121
История французской фармацевтической L`histoire de l`industrie
промышленности…………………………….. 122 pharmaceutique française……………. 122
Фармация перед лицом своей судьбы……… 124 La pharmacie face à son destin………. 124
От атомизма Демокрита к физике частиц….. 127 De l’atomisme de Démocrite à la
Подготовка хирурга к операции……………. 133 physique des particules………………. 127
Полость живота. Ушибы и раны живота…... 133 Préparation du chirurgien à l`opération 133
Анатомия печени и желчного протока. L’abdomen. Сontusions et plaies de
Описательная анатомия. Морфология. l’abdomen……………………………. 133
Морфология печени. Топографическая Anatomie du foie et des voies
анатомия. Показания и результаты biliaires. Anatomie descriptive.
трансплантации печени. Хронические Morphologie externe. Morphologie
заболевания печени у взрослых……………. 134 du foie. Anatomie topographique.
Иммунитет…………………………………… 138 Indications et résultats de la
Диабет. Фитотерапия и диабет……………... 139 transplantation hépatique. Maladies
Дерматомикозы……………………………… 141 chroniques du foie de l’adulte……….. 134
Туберкулез…………………………………… 141 L`immunité…………………………... 138
Оспа………………………………………....... 143 Diabète. Phytotherapie et diabete……. 139
Dermatomycoses…………………….. 141
Tuberculose………………………….. 141
Variole……………………………….. 143

III III

Грамматический справочник 144 Grammaire 144


Фонетика………………………………….….. 144 La phonétique………………………... 144
Морфология Morphologie
Существительные………………………….… 153 Nom substantif ……………………… 153
Артикли…………………………………….… 155 L`article……………………………… 155
Прилагательное……………………………… 158 L`adjectif…………………………….. 158
Числительное………………………………… 161 Le numératif…………………………. 161

5
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Местоимение………………………………… 163 Le pronom…………………………… 163
Глагол………………………………………... 172 Le verbe……………………………… 172
Настояшее время…………………………….. 173 Présent de 1`indicatif………………… 173
Прошедшее простое…………………………. 175 Passé simple…………………………. 175
Прошедшее не законченное………………… 176 Imparfait……………………………... 176
Будующее простое…………………………... 177 Futur simple………………………….. 177
Прошедшее сложное (законченное)……….. 178 Passé composé……………………….. 178
Плюсквамперфект…………………………… 179 Plus-que-parfait……………………… 179
Ближайшие времена…………………………. 179 Temps immédiats……………………. 179
Условное наклонение……………………….. 181 Conditionnel…………………………. 181
Сослагательное наклонение………………… 181 Subjonctif……………………………. 181
Повелительное наклонение…………………. 184 Impératif……………………………... 184
Страдательный залог..………………………. 184 Forme passive………………………... 184
Местоименные глаголы…………..…………. 185 Verbes pronominaux………………… 185
Неличные формы глагола……………...……. 185 Formes non personnelles du verbe…... 185
Наречие……………………………………… 189 L`adverbe…………………………….. 189
Предлоги…………………………………….. 190 Prépositions………………………….. 190
Союзы………………………………………… 192 Сonjonctions…………………………. 192
Синтаксис. Syntax.
Простое предложение. Сложное Proposition: simple; composée;
предложение…………………………………. 192 subordonnée……….…………………. 192
Согласование времен………………………... 195 Concordance des temps……………… 195
Словообразование…………………………… 196 Formation des mots………………….. 196
Суффиксы……………………………………. 196 Suffixes………………………………. 196
Префиксы……………………………………. 197 Préfixes………………………………. 197
Греко-латинские заимствования…………… 199 Les emprunts gréco-latins…………… 199

Библиография………………………..………. 250 Bibliographie………………………… 250

6
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Введение

Современный французский язык уходит корнями в народный латинский язык. Это


был язык населения Галлии, входившей в состав Великой Римской империи. Галльские
корни более древние. Они представлены в языке несколькими десятками слов.
Например, charrue, chêne, glaner, sillon.
Иммиграция в III веке нашей эры военных наемников и сельских работников
обусловила проникновение германских слов в римскую речь галльского населения. С
вторжением франков (X век) язык галлов был адаптирован к языку победителей и
вобрал множество слов, связанных с войной и с социальным устройством (franc, querre,
honte, riche etc.). Свой вклад в развитие французского языка внесли норманны,
осуществлявшие вторжения в X – XI вв., обусловившие языковые нюансы особенно на
территории Нормандии.
На развитие французского языка повлияли также географическое положение и
разнообразие контактов с другими народами, но, как подчеркивают французские
лингвисты, самое значительное влияние на становление французского языка оказал все-
таки латинский язык. Начиная с IX века, народный язык начал обогащаться словами,
заимствованными из языка церковной латыни, а также латыни, которую изучали в
схолиях и университетах. Заимствования происходили также из латинского языка,
бывшего в Средневековье языком науки. С XIV века язык заимствовал слова греческого
происхождения в результате переводов трудов древнегреческих ученых на латинский
язык. Начиная с XVI века, в результате научного и технического прогресса, греческий
язык врачей и философов стал источником появления новых слов (phrase, mythe,
économie, politique, etc.), часто производных или сложных, которые, испытав влияние
латинского языка, вошли во французский язык.
Торговые отношения с арабскими странами и Северной Африкой обусловили
появление слов арабского и византийского происхождения. Популярность трудов
арабских ученых (Авиценна, Розес) также повлияла на словарный состав языка, в
который из научного языка перешли такие слова как chiffre, alchimie, alcool, zéro etc.
Итальянский язык также оказал влияние на формирование словарного состава
французского языка посредством: войн с Италией (attaquer, brigade, canon, citadelle etc.),
браков представителей итальянских княжеских династий с французскими принцами и
принцессами и связанной с жизнью королевского двора светской жизнью (cortège,
courtisan, page); коммерческих отношений (banque, crédit); расцветом итальянского
искусства (fresque, pittoresque, tenor, concerto).
Влияние испанского языка проявляется в VII веке, закрепившись посредством
лексики военной и литературной (аdiudant, camarade, romance). Испанский, также как
португальский, служил посредником между языками индийских племен Америки,
языками африканских племен и французским языком, для обозначения экзотических
продуктов, ввозимых в Европу (abricot, chocolat, banane).
Заимствований слов из немецкого языка относительно немного. Значительная
часть из них представлена в военной терминологии, что обусловлена периодами военной
конфронтации с Германией.
Английский язык также оказал влияние на становление французского словарного
состава, что обусловлено расцветом английской философии, политическим устройством
Англии и торговыми успехами, связанными с освоением морского пространства. Эти
заимствования касаются прежде всего политического словаря (budjet, parlementaire,
comité), технического (car, rail, tunnel), продуктов питания (bifteck, rosbif, grog),
спортивного (record, football).
Так был сформирован основной лексический фонд французского языка.

7
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Таким образом, словарный состав французского языка – это история становления
Франции, культуры самобытного народа, который пережил периоды тяжелых потрясений
(войны, опустошительные эпидемии чумы и холеры, революции, крестовые походы, суды
инквизиции). Культуру Франции формировали выдающиеся правители и ученые:
Ришелье, Дидро, Декарт, Паскаль, Пастер, Монтень…. Чтобы понять Францию,
необходимо, говоря языком метафоры, «открыть дверь» в ее культуру. Дверью этой
является французский язык, «отдавший» значительное количество слов в русский язык.
Любая профессия как вид деятельности предъявляет к человеку определенные
требования, накладывающие специфический отпечаток на весь образ жизни специалиста,
весь его облик. Сама профессиональная деятельность способствует проявлению
личностных качеств в человеке, делая их более значимыми, которые выступают уже в
качестве «питательной среды» для формирования профессиональных качеств личности.
Так, например, терпение, трудолюбие, способность учиться производят грамотность,
которая в процессе образования формируется в речевую компетентность.
Речевая компетентность – это профессиональное качество, регулирующее
профессиональную речь специалиста и определяющее ее направленность, адекватность
употребления речевых средств и индивидуальное своеобразие. Иными словами, будущий
врач должен знать: ЧТО говорит (значение слова), КАК говорит (интонация,
произношение, поза, жесты, мимика), ЗАЧЕМ говорит (цель высказывания: информация,
ознакомление, сообщение и пр.) и КОМУ говорит (коллеги, пациенты). Основы
формирования этого качества закладываются на первом этапе медицинского образования.
Если на вопросы как, зачем и кому помогают ответить своими средствами иностранные
языки, то на вопрос что способен ответить латинский язык, который, в симбиозе с
древнегреческим, лежит в основе медицинской терминологии.
Знание и понимание содержания не только терминов, но и общечеловеческих
понятий, обозначенных словами, их этимологии (от греч. etymon – «правда, истина» и
logos – «слово», т.е. истинное слово; в современном языкознании этот термин трактуется
как происхождение слова), позволяет развивать способности к анализу, синтезу,
сравнению, обобщению, абстрагированию (т.е. необходимые мыслительные способности
будущего врача) и закладывает фундамент к освоению медицинской науки, которая по
своей сути интернациональна: «Если бы даже в совершенстве знал свой родной язык, да
еще, сверх того, латинский, греческий, еврейский и другие, да хотя бы даже все языки
мира, все-таки, если тебе не достает понимания вещей, которые лежат в основе слов, ты
бы был не более как попугай, а вовсе не мудрец», – утверждал средневековый чешский
мыслитель Ян Амос Коменский.
Для чего необходимо знание и понимание этимологии медицинских терминов и
вроде бы обыденных слов, о значении которых редко кто задумывается? Ответим на этот
вопрос словами Д.И. Писарева: «Неправильное употребление слов ведет за собою ошибки
в области мысли и потом в практической жизни». Употребляют термины и обычные слова
в процессе коммуникации.
Коммуникация1, согласно философскому определению, – это «тип взаимодействия
между людьми, предполагающий информационный обмен». Этот обмен информацией2
предполагает определенные уровни, имеющие свою специфику, определяемые
приоритетом роли, которую язык исполняет.
В образовательном процессе он выступает как главный инструмент процесса
«вхождения»: 1) в профессию врача, посредством которого познается медицина в ее

1
Латинское communicatio – «сообщение, передача», образовано от глагола communicare «делать общим;
сообщать; беседовать; оказывать, предоставлять; присоединять, добавлять, вносить; связывать,
соединять; общаться, иметь дело, иметь связи».
2
Латинское informatio – «разъяснение, изложение, истолковывание; представление, понятие; осведомление,
просвещение» от глагола informare «придавать вид, создавать, делать, лепить, образовывать; устраивать,
организовывать; обучать, воспитывать; строить, составлять; мыслить, воображать».
8
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
греко-латинских номинациях; 2) в другую культуру, посредством которого познается
восприятие мира другого народа, отраженное в его языке. Приоритет языка как основания
профессиональной речи выступает уже непосредственно во врачебной деятельности,
теоретической и практической. В качестве меры он определяет содержание
профессиональной речи врача, специфика которой обусловлена ее
интерпрофессиональной и интрапрофессиональной составляющими. Характеристикой
последней является ее терминологичность. Характеристика интерпрофессиональной
составляющей речи врача при контакте с пациентом заключается в особенности выбора
слов, часто заимствованных, и способа выражения. Этот выбор обусловлен
коммуникативными целями: 1) поставить диагноз; 2) выслушать пациента; 3) наладить
контакт с пациентом; 4) собрать анамнез жизни и болезни; 5) снять отрицательные
эмоции; 6) воздействовать на личность пациента, меняя его установки, цели, отношение
его к самому себе и окружающей его действительности.
Таким образом, формирующаяся коммуникативная компетентность, имеющая в
своей основе речевую компетентность, состоит в знании смысла употребляемых
медицинских терминов, слов, обозначающих то или иное понятие, и их осознанное
употребление в общении с коллегами и пациентами, а также осмысленное восприятие
речи партнера по общению, включая умения адекватно использовать речевые средства
при коллегиальном общении и общении с пациентом и его окружением. Она отражается в
знании семантики слова, грамматических и синтаксических структур, то есть в
нормативном употреблении языкового материала.
Иначе говоря, это речевая культура, формирование которой невозможно без знания
родного языка, который «шлифуется» в процессе перевода, толкования иноязычных
текстов. Работа со специальными текстами способствует закреплению полученных знаний
по медицинской терминологии и позволяет студентам «увидеть» преемственность языков.
Студенты учатся подбирать адекватные контексту слова, чтобы верно передать мысль
автора, а это способствует формированию умений общаться с пациентами (поскольку
уровень вербального восприятия пациентов разный, поэтому и слова, обращенные к
конкретному человеку, могут иметь различную синонимию, из которой необходимо
выбрать единственно подходящее значение для достижения цели высказывания). В этом
случае иностранный язык является не абстрактным, по сути, никому «не нужным»
предметом, а имеет практикориентированный характер, направленный на ту же цель, что
и «латынь»; не затрудняющий учебу, а закрепляющий полученные знания и
способствующий ознакомлению с современным состоянием медицины в других странах.
В основу отбора и структурирования учебного материала, используемого в пособии,
заложены принципы: практикоориентированности; целостности лексического и
грамматического содержания курса; взаимосвязи основных понятий и терминов с
профессиональным, общекультурным и предметным блоками; моделирования,
вариативности и проблемности. Использование этих принципов способствует
познавательному усвоению учебного материала на уровне семантического анализа
лексических единиц и рефлексивному употреблению языковых знаний в речи.
В пособии была осуществлена попытка сделать более наглядными основные
функции, приписываемые языку: коммуникативную, мыслительную, познавательную и
номинативную. С этой целью составлены соответствующие задания.
Пособие построено по тематическому принципу и имеет 3 раздела.
В основном разделе представлены тексты по анатомии, физиологии, химии, физики,
ботанике, клинической фармакологии, клинике. Тексты снабжены лексическими
минимумами. Внетекстовый компонент включает задания и упражнения имеют
разнообразный характер, способствующий развитию речемыслительных навыков (анализ,
синтез, сравнение, абстрагирование и т.д.), совершенствованию речевых навыков. Они
составлены путем использования различных источников информации, допускающей
введение в содержание дополнительных текстов, размещенных в приложении.
9
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Основной раздел состоит из 20 глав, включающих аутентичные тексты. Текстовый
материал заимствован из современных источников, ознакомившись с которыми студент
получает языковую основу, фактическую канву учебной речи. Отсюда – разный объем
текстов.
В приложении представлены тексты страноведческой тематики, снабженные
соответствующей лексикой, облегчающей понимание прочитанного.
Материалы для дополнительного чтения способствуют более углубленному
пониманию изучаемых тем. Например, при изучении строения человеческого тела,
целесообразно обратиться к дополнительным текстам «L`abdomen» и «Anatomie du foie et
des voies biliaires»; при изучении темы, посвященной иммунитету – к «L`immunité»; «Une
science exacte» – к «De l`atomisme de Démocrite à la physique des particules». Тексты
страноведческой тематики, содержащие культурологическую информацию способствуют
формированию представления о менталитете французского народа. Полученную
информацию из дополнительных текстов студенты могут включать в различные речевые
ситуации, заданные преподавателем. Поскольку для французского языка характерно
превалирование слов греко-латинского происхождения, что является его специфической
особенностью, то в приложении дана достаточно объемная таблица с греко-латинскими
заимствованиями, опираясь на которые студенты имеют возможность выполнять
разнообразные задания на определение этимологии слов.
Грамматический материал, данный в приложении, охватывает все наклонения и
времена глаголов, употребление артикля, предлогов и другие темы. Обращение к
грамматическому справочнику, содержащему темы по морфологии, синтаксису и
словообразованию во французском языке, поможет студентам восстановить знания в
области грамматики.
Отсутствие словаря, традиционно присутствующего в пособиях по иностранным
языкам, обусловлено ограниченным объемом пособия, не позволяющим привести все
значения слов, используемых в текстах, для того чтобы при переводе было выбрано
только одно, соответствующее контексту. Поскольку представление только одного
значения в многозначных словах значительно обедняет язык, затрудняет понимание
мысли автора текста и передачу ее на родной язык, поэтому рекомендуется при работе с
текстовым материалом обращаться к полным словарям Л.В. Щербы, В.Г. Гака, Н.П.
Макарова и др., где представлены необходимые словарные статьи.
Исходя из рекомендаций учебного плана и программы по иностранным языкам для
студентов медицинских вузов, предполагается следующее распределение материала: 1-10
главы – I, II семестры; 11-20 главы – III, IV семестры.
Пособие составлено при непосредственной помощи и консультации доктора
филологии, профессора Люксембургского университета Ехрхарт С., чья позиция в области
преподавания иностранного языка совпадает с позицией составителя пособия, что
обусловило гармоничное введение ее рекомендаций при работе над пособием.
Мы выражаем глубокую благодарность консультантам, чьи советы были учтены при
подготовке пособия: заведующему кафедрой общей хирургии ОмГМА, профессору
Козлову К. К., заведующему кафедрой онкологии ОмГМА, профессору Косенку В. К.,
предоставившему текстовый материал, использованный в приложении, проректору по
международным отношениям ОмГМА, профессору Акулинину В. А., профессору
медицинского факультета Страсбургского университета Ж. Массарду, переводчику
международного отдела ОмГМА Писклаковой С. А. Благодарим также за техническую
помощь в оформлении пособия инженера-программиста Рассказова А.А., студента
стоматологического факультета Зиневского И. и старшего лаборанта кафедры
иностранных языков ОмГМА Стекленеву Т.Л.

10
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Un peuple est grand quand il sait lire.
Lire ce n’est pas seulement
lire les lettres, c’est comprendre
profondément le sens et le pouvoir
des mots, voir les beautés d’un texte.

Pierre Gamarra

Chapitre 1 Le service de santé

Лексический минимум 1
service m de santé – органы здравоохранения
des soins médicaux – медицинское обслуживание
notion f – понятие; представление о чем-л.
protection f – защита; покровительство
état m – состояние; положение; сословие, профессия; государство, штат
fièvre f – жар, лихорадка, высокая температура тела, горячка
dent f – зуб, зубец
malade m – больной, пациент
gorge f – горло, глотка, зев, гортань
homme m – человек, мужчина
estomac m – желудок
poitrine f – грудь
recherche f scientifique – научное исследование
digestion f – переваривание, пищеварение
pouls m – пульс, пульсация, ритмичное измерение объема сердца /сосудов
abdomen m – живот, брюшная полость
opacité f – непрозрачность, мутность, помутнение
pulsation f – пульсация, биение
cœur m –сердце
nature f – природа; сущность, свойство, характер; окружающая природа
une cause f – причина, дело
examen m – испытание, исследование, обследование, опыт, экзамен, проверка,
проба
guérison f – выздоровление, излечение, вылечивание
traitement m – лечение, уход, режим
population f – население; совокупность особей биологического вида
cure f – лечение, курс лечения; уход
tension f – давление, напряжение, натяжение, растяжение
médecin m – медик, врач, лекарь
piqûre f – уколы, инъекции, проколы, пункции, укусы
potion f – питье, микстура
goutte f – подагра; капля
voûte f –свод, дуга
comprimé m – таблетка
but m – цель; ворота
cachet m – облатка, капсула для лекарства
ulcère f – язва
soin m – забота, уход, охрана
garde-malade f – санитарка, сиделка
surveillance f – наблюдение, надзор; уход
11
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
infirmière f – сестра, сиделка
se porter bien – чувствовать себя хорошо
être en bonne santé – чувствовать себя хорошо
être malade – болеть
tomber malade – заболеть
mal à la tête – головная боль
examiner – рассматривать, изучать, обследовать, осматривать, испытывать
ausculter – выслушивать, прослушивать
prendre le pouls – измерять пульс
se sentir – чувствовать себя
comprendre – понимать; состоять из
établir – устанавливать, учреждать, водить; устраивать, составлять
permettre – разрешать, позволять

1. Напишите слова из лексического минимума в алфавитном порядке.

2. Прочитайте вслух. Переведите. Определите грамматическую форму


глаголов.
Je suis sain (e), tu es malade, il est en forme, nous sommes en bonne santé, allez-vous
bien? ils ne sont pas médecins; qu`est-ce que c`est? qui est-ce? est-ce que c`est...? cet objet est à
moi; c`est vrai, il est tard, c`est triste, il est important, ça y est.
J`ai la santé, tu as l`air florissant, il a une santé robuste, elle a mal à la tête, nous avons
mal aux dents, vous avez la fièvre, ils n`ont rien à faire; il y a, qu`est-ce qu`il y a.
Elle se porte bien, j`examine, le médecin prend le pouls, il ausculte, on garantit, nous
faisons, je viens, tu sers, elle finit, nous nous sentons, vous sentez le parfum, ils vont, tu vis, elle
voit, il veux, il faut, je peux.

3. Сравните спряжение глагола être в латинском и французском языках.


Отметьте совпадения.
Le verbe être en français est très irrégulier. Il l`était déjà en latin, auquel le français doit
ses bases.

latin français russe


sum je suis я существую (есть)
es tu es ты существуешь (есть)
est il est он существует (есть)
sumus nous sommes мы существуем (есть)
estis vous êtes вы существуете (есть)
sunt ils sont они существуют (есть)

4. Прочитайте диалоги. Скажите, какой коммуникативной ситуации


соответствует каждый из них.
Situation 1) consultation chez un médecin.
Situation 2) salutation, par simple politesse.
Situation 3) demande de nouvelles relatives à la santé.
Situation 4) salutation avec une personne du même âge.
Dialogue 1 Dialogue 2
-Salut, comment ça va ? -Bonjour, comment allez-vous depuis l`autre
-Ça va bien, merci. Et toi ? jour?
- Ça va. -Je viens de sortir de l`hôpital.
-A bientôt! -Portez-vous bien ?
- Ça va mieux, merci.

12
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Dialogue 3 Dialogue 4
-Alors, chère mademoiselle, -Bonjour, je ne t`ai pas vu depuis longtemps! Tu
comment ça va depuis votre dernière visite? as l`air florissant!
-Je ne sais pas, docteur, j`ai - Merci, je suis heureuse ! Mon rêve a réalisé,
l`impression que le traitement n`agit pas. j`étudie la médecine. Je suis étudiante!
-On va vérifier votre tension. -Mes félicitations! Moi aussi, mais je suis
étudiant en droit.

II
1. Прочитайте и переведите текст.

Le service de santé
Le service de santé a pour but d’assurer des
soins médicaux complets à l’ensemble de la population
par l’intégration des services curatifs et préventifs. La
notion «prophylaxis» pour la protection de la santé est à
la base de tout le système médical.
L’organisation des services sanitaires comprend
un grand nombre d’institutions et d’ unités
fonctionnelles si étroitement liées entre elles qu’elles
forment un système unifié englobant la totalité des
disciplines sanitaires.
Les services sanitaires tant préventifs que curatifs, sont mis à la disposition de la
population entière. Les soins donnés par le personnel de la santé, qu’il s’agisse de médecins
hautement spécialisés ou d’aide-médecins diplômés, s’étendent à localités. La pratique privée
occupe sa place dans l’organisation générale des services de santé du pays.
La recherche scientifique joue dans tous les services médicaux un rôle extrêmement
important. Elle est toutefois planifiée et coordonnée et porte sur les sciences cliniques, les
sciences appliquées et les méthodes d’exécution. L’existence d’un réseau d’instituts spéciaux et
de conseils consultatifs de recherche garantit une utilisation judicieuse des fonds et oriente les
investigations vers les problèmes les plus urgents du pays.
Quand on est malade, on consulte un médecin. On va à la polyclinique, si on est en état
de marcher et si on n’a pas de fièvre. Dans le cas contraire on fait venir un thérapeute (un
neurologiste, un pshychiatre, un chirurgien, etc.), en cas d’accident on appelle des secours
d’urgence.
Le médecin commence par poser au malade des questions sur son état; il lui demande ce
qu’il a, s’il a mal à la tête, à la gorge, à l’estomac, à la poitrine, si sa digestion est normale, s’il a
de l’appétit, etc. Ensuite il ausculte le malade (patient), examine les amygdales et le pharynx, tâte
le pouls et compte les pulsations pour constater l’état du cœur, lui fait prendre sa température
pour savoir s’il a de la fièvre. L’examen et l’auscultation du malade, les questions sur son état,
tout cela permet au médecin de savoir et de comprendre la nature et les causes de la maladie,
d‘établir le diagnostic, sans quoi il est impossible de procéder au traitement, de prescrire un
régime et des médicaments. Si le malade est en état de marcher, il fait une cure à la polyclinique
de son quartier. Là, on lui fait faire toutes sortes d’analyses, on prend sa tension artérielle et l’on
fait son cardiogramme, on le fait passer une radiographie ou une radioscopie. Les traitements que
le médecin ordonne sont très variés et dépendent de la nature de la maladie qu’il faut guérir. Ce
sont: piqûres, potions, gouttes, pilules, comprimés, poudres, cachets pour l’usage interne;
onguents, gargarisme pour l’usage externe; bains de toutes sortes, électrothérapie, massage,
gymnastique, etc.

13
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Les malades auxquels est prescrit l’alitement, suivent un traitement chez eux en profitant
des soins de leurs proches ou d’une garde-malade. Dans les cas particulièrement graves
(sérieux), ou si le malade est atteint d’une maladie contagieuse, on le met à l’hôpital.
L`hôpital est un établissement publique de santé. Il assure 4 missions fondamentales :
- les soins
- la prise en charge des urgences
- l`enseignement et la recherche. 24 heures sur 24, 365 jours sur 365, les urgences, les
laboratoires, le service du radiologie, la pharmacie participent au bon fonctionnement de
l`hôpital. Il participe à la formation des étudiants en médecine et en pharmacie.
Les équpes de l`hôpital sont en concurrence avec les cliniques privées qui pour la plupart
sont conventionnées.
La médecine s`exerce sous le contrôle d`Etat: les diplômes, la pratique dans les hôpitaux.
Porter sur – направлять, обращать на…
Consulter un médecin – обращаться к врачу
En cas d`accident – при несчастном случае
Secours d`urgence – неотложная помощь

2. Выпишите из текста глаголы, обозначающие действия врача. Напишите


их неопределённую форму. Определите, к какой группе они относятся.

3. Вставьте пропущенные глаголы в предложения, выбирая один из трех,


данных в скобках.
1.Je … consulter un médecin (parler, aller, dessiner). 2.Nous ...venir un chirurgien
(faire, écouter, tenir). 3.On ... un secours d`urgence (lire, appeller, laver). 4.Le médecin ... les
questions sur l‘état du malade (dormir, poser, comprendre). 5.On ... le pouls pour savoir l`état du
coeur (tâter, regarder, recevoir). 6.L`infirmière ... la piqûre (faire, ordonner, mettre)

4. Запомните названия медицинских специальностей и области их


функционирования:
1.Le généraliste traite les maladies internes. 2.Le chirurgien fait les opérations (les
interventions). Le chirurgien opère. 3.Le neurologiste traite les maladies nerveuses.
4.L`otorhinolaryngologiste (ORL) traite les maladies des oreilles, du larynx et du pharynx. 5.Le
psychiatre traite les maladies mentales (psychiques). 6.L`oculiste traite les maladies des yeux.
7.Le stomatologiste soigne la cavité buccale. 8.Le radiologue fait passer à la radio. 9.Le pédiatre
traite les enfants. 10.L`hygiéniste observe l`hygiène des hommes.

5. Определите последовательность стандартных этапов процесса


коммуникации типа врач-пациент.
1) prescription (établissement d`une ordonnance et/ou demande d`examens
complémentaires)
2) diagnostic
3) salutation/prise de contact
4) auscultation, palpation, prise de tension et/ou examen de résultats d`analyse, de radio
5) questionnement du malade (=du patient) par le médecin
6) prise de congé (avec paiement ou non)

6. Определите действия врача и пациента: Qui fait quoi?


Il prescrit un médicament.
Il consulte un spécialiste.
Il prend la tension.
Il rédige l`ordonnance.
Il règle les honoraire.
Il recommande du repos.

14
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Il explique où il a mal.
Il écoute les bruits du cœur.
Il demande de décrire les symptômes.
Il tombe malade.
Il traite.

7. Укажите соответствия:
1) examen medical 1) прощупывание
2) acts médicaux 2) медицинское обследование
3) anamnèse 3) измерять пульс
4) auscultation 4) простукивание
5) palpation 5) результаты медицинского осмотра
6) percussion 6) врачебные действия
7) prendre le pouls 7) прослушивание
8) prendre la tension 8) клинические признаки
9) dossier médical 9) предписание, рецепт
10) observation 10) воспоминания
11) ordonnance 11) врачебная документация
12) presciption 12) измерять давление
13) signes cliniques 13) наблюдение
14) bilan de santé 14) назначение, предписание, рецепт

8. Ответьте на вопросы:
1.Quel est le but du service de santé? 2.Sur quoi est basé le système médical ? 3.Est-ce
que la recherche scientifique est importante dans le développement de la médecine ? 4.Que faut-
il faire quand on est malade? 5.Que fait-on quand on n’est pas en état de marcher? 6.Par quoi le
médecin commence-t-il l’examen du malade? 7.Que fait le médecin après avoir posé des
questions sur l’état du malade? 8.Qu’est-ce qui permet au médecin de savoir et de comprendre la
nature et les causes de la maladie? 9.Qu`est-ce que c`est que le diagnostic? 10. Quelles sont les
missions fondamentales de l`hôpital ?

9. Переведите:
Здравоохранение, медицинские службы, частная практика, научное исследование,
обращаться к врачу, иметь повышенную температуру, вызвать скорую помощь, страдать
от головной боли, ухаживать за больным, установить диагноз, измерить температуру,
прощупать пульс, заразная болезнь, осмотреть горло, причины болезни, назначить
лекарства, назначить лечение, сделать анализы, результаты медицинского осмотра.

10. Опишите то, что Вы видите на картинках.

dessin 1 dessin 2 dessin 3

15
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
III

1. Из данных слов подберите группы антонимов:


Supérieur, grand, antérieur, maladie, soir, vie, malade, nuit, ouvert, pur, naturel, passé,
postérieur, sombre, souvent, bon, petit, jour, sain, santé, inférieur, mort, matin, ferme, artificiel,
sal, absent, futur, rarement, compliqué, mauvais, clair, simple.

2. Вставьте вместо точек пропущенные артикли «le», «l´», «la» или «les».
Переведите.
1. .... curiosité est un vilain défaut, ....jalousie l´est encore plus, quant à ... avarice, c´est
bien pire. 2. ... gens n´aiment pas ... changement. 3. ... coq signale ...aube. 4. Tout ...monde
apprend, personne ne sait. 5. ...sagesse commence par ...décision de ... connaître. 6. ...école ce
n’est que ...début.

3. Прочитайте, вставьте пропущенные артикли. Переведите. Согласны ли Вы


с интерпретацией данного выражения? Напишите Ваш ответ на русском языке.

Entre chien et loup

...distinction entre ces deux bêtes est essentielle pour ... voyageurs, encore faut-il y voir
assez clair. Entre chien et loup, dit Robert, signifie «au crépuscule, quand ...nuit commence à
tomber et que l`on ne serait distinguer un chien d`un loup.»
Peut-être ... chien est-il ... temps du jour,.... de... lumière, de ... activité: ...loup....temps
de...nuit, de ...ombre, de...peur..
...jour guide et protège, ...nuit égart et menace. Entre ... deux c’est ...hésitation,
...crépuscule, ... passage inquiétant d’un état à ...autre.
Claude Duneton

Chapitre 2 Organisation générale du corps humain


I

Лексический минимум 2

science f– наука, знание


mode m – форма, образ, вид; прием, способ
mode f – манера, образ действия; обыкновение, вкус
tête f – голова; лицо, особа, человек; вид; начало; вершина, начало; заголовок
voûte f – свод, дуга,
courbure f – кривизна, изгиб, сгиб
articulation f – сустав, сочленение; произношение, артикуляция
muscle m – мышца
corps –тело, организм, туловище, вещество
membre –член, часть тела, конечность
rein m – почка
pancréas m – поджелудочная железа
distinguer – различать, отличать
rate f – селезенка
vessie f urinaire – мочевой пузырь
vessie f biliaire – желчный пузырь
organisation f – организация, устройство, телосложение

16
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
topographique – описывающий место расположения
fonctionel – строго соответствующий своему назначению; практичный
descriptif – описательный
dimension f – размер, величина, измерение
consistance f – консистенция, густота, плотность, устойчивость
couleur f – цвет, окраска, оттенок
poids m – вес, тяжесть
volume m – объем, вместимость, емкость
poumon m – легкое
situation f – положение, ситуация, обстановка
cavité f thoracique – грудная полость
médiastin m – средостение
ongle m – ноготь, коготь
doigt m – палец
antérieur – передний, лицевой; предшествующий, предыдущий
postérieur – задний
oesophage m – пищевод
front m – лоб
axe m – ось; направление, линия
extrémité f – конечность, край, конец, (органа)
empreinte f – отпечаток, углубление, след, оттиск
crâne m – череп
flexion f – сгибание, сгиб, изогнутость, перегиб
tissus m – ткань, система клеток и неклеточных структур с общей функцией,
строением и происхождением
sécrétion f – выделение, отделение; продукт жизнедеятельности желез, клеток
excretion f – выделение, отделение
reproduction f – размножение, cв-во воспроизводить себе подобные особи
nutrition f – вскармливание, кормление, питание; обмен веществ в организме
charpente f – остов

1. Напишите слова из лексического минимума в алфавитном порядке.

2. Выпишите слова из лексического минимума 1 и 2 существительные,


обозначающие:
1) внутренние органы
2) части тела
3) характеристики
4) функции

3. Прочитайте вслух. Проспрягайте выделенные глаголы в Présent и Passé


composé.
Avec le verbe être
On peut mourir et naître,
Entrer, rester, venir, sortir,
Aller, tomber, monter, partir,
On peut descendre et arriver
Sans oublier de se raser
Et devenir fort en français
En ajoutant leurs dérivés en -re

17
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
4. Прочитайте вслух. Распределите глаголы по трем колонкам соответственно:
1) Passé composé; 2) Forme passive. 3) Participe passé.
Il a décrit, j`ai exposé, il a indiqué, nous avons uni, ils sont situés, je me suis occupé, elle
est occupée, il a occupé, est situé, on a distingué, est tourné, ont regardé, est composé, constitué,
déterminé, ont participé, composé, vu, lu, pris, eu, été, voulu.

II

1.Прочитайте и переведите текст.

Organisation générale du corps humain.

Le corps humain a une charpente osseuse, le squelette. Les modes d`union des os sont les
articulations. Le squelette humain compte plus de 200 os, répartis dans la tête, le tronc et les
membres.
Le squelette de la tête comprend
la boîte cranienne et le massif facial ou
les os de la face. Le crâne est constitué
de 8 os solidement engrenés les uns aux
autres : os frontal, os pariétal, os
occipital, os temporal, os nasal, orbite,
sphénoïde, ethmoïde. Ceux de la voûte
sont plats, ceux de la base épais.
L`ensemble forme une boîte solide et
élastique qui contient le cerveau. Le
massif osseux facial sert de charpente à
la partie supérieure des organes de la
respiration et de la digestion. Les
maxillaires supérieures et les os palatins
forment la voûte palatine, c`est-à-dire la
cloison entre les cavités buccale et
nasale. Les cavités oculaires ou orbites
sont formées de plusieurs os.
La colonne vertébrale de
l`homme, pièce maîtresse de la charpente, est constituée de 33 -34 vertèbres. Elle loge la moelle
épinière. Le canal rachidien est constitué par la superposition des trous vertébraux. La colonne
vertébrale est présentée par la courbure cervicale et les courbures : dorsale, lombaire, sacrée. Les
courbures contribuent à l‘élastisité et à la flexibilité de la colonne vertébrale et à l‘attitude
verticale du corps. La cage thoracique est formée de douze paires de côtes . Le thorax et la
colonne vertébrale sont solidaires. La cage thoracique protège contre les traumatismes les
poumons, le coeur, les organes de la partie supérieure de l`abdomen.
Les membres supérieurs sont les bras. On y distingue: l`humérus – l`os du bras qui
s‘articule avec l`omoplate; les deux os qui constituent l`avant-bras; le cubitus, le radius; la main
est composée des osselets du poignet, des phalanges ou des os des doigts. Les cinq doigts de la
main sont : pouce, index, majeur ou médius, annulaire, auriculaire ou petit doigt. Chaque doigt
porte un ongle plat.
Les membres inférieurs sont les jambes. On y distingue: cuisse, jambe, pied. Le fémur
forme avec le tibia l‘articulation du genou. La cheville joint la jambe au pied. On y distingue la
plante du pied, le cou-de- pied, le talon.
La peau est le revêtement du corps. Cette enveloppe élastique, souple et ininterrompue, se
continue au niveau des orifices naturels par les muqueuses, digestive ou respiratoire. La peau
porte les poils et présente de fins orifices, les pores; sa surface est sillonnée de vallons et de

18
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
crêtes dont la disposition caractéristique relevée aux doigts par les empreintes digitales peut
servir à l`identification des individus.
Sous la peau se trouvent de nombreux muscles. Une fois les muscles ôtés, les côtes
sectionnés et retirés, d’autres organes sont visibles, et le tronc apparaît formé de deux parties
séparées par un muscle plat, le diaphragme. Le thorax renferme essentiellement les organes de la
respiration (poumons, trachée-artère) et le cœur. L’abdomen renferme les principaux organes de
l’appareil digestif, l’appareil excréteur (reins), l’appareil reproducteur, ou génital.
Lorsque plusieurs organes concourent à l’exercice d’une même fonction, ils constituent
un appareil: l’appareil digestif remplit la fonction digestive, par exemple.
Tous ces organes sont formés d`éléments identiques, limités par une membrane, et que
l’on appelle cellules. Chaque cellule a des caractèristiques bien définies; le groupement de
plusieurs cellules du même type, jouant un même rôle, est un tissu. Un organe est constitué d’un
ou de plusieurs tissus; lorsqu’un même et unique tissu caractérise tous les organes d’un appareil,
celui-ci est un système (système nerveux, par exemple).
Les organes du corps sont habituellement classés en deux groupes, auxquels il convient
d’ajouter celui des organes de la reproduction (appareil reproducteur).
1. Les systèmes: osseux, musculaire, nerveux, l`appareil sensoriel, comprenant les yeux,
les oreilles, le nez, la langue, la peau, assurent des fonctions de la réaction;
2. Les appareils: digestif, circulatoire, respiratoire, urinaire assurent des fonctions de
nutrition.
Une fois les muscles otés – удалив мышцы
Concourent à l‘exercice d‘une même fonction – содействуют осуществлению одной и той же функции
Auxquels il convient d‘ajouter celui – к которым следует добавить группу

2.Напишите латинские эквиваленты данных анатомических терминов:


le corps, le squelette, l`os, les articulations, la tête, le tronc, les membres, la face, le crâne,
l`os frontal, l`os pariétal, l`os occipital, l`os temporal, l`os nasal, l`orbite, la base, le cerveau, la
partie supérieure, la respiration, la digestion, les maxillaires, la cavité buccale, nasal, la colonne
vertébrale, les vertèbres, la courbure cervicale, dorsale, lombaire, sacrée, la cage thoracique, le
thorax, les poumons, le coeur, l`abdomen, l`humérus, l`omoplate, le cubitus, le radius, des
osselets, le poignet, les phalanges, les doigts: pouce, index, majeur ou médius, annulaire,
auriculaire ou petit doigt, un ongle, les jambes, la cuisse, le pied, le fémur, le tibia, le genou, la
peau, la muqueuse, le muscle, le cœur, les reins, une membrane, les cellules, un tissu.

3.Найдите в тексте предложения, содержащие следующие словосочетания:


Формы соединения, лобная кость, позвоночный столб, головной мозг, спинной
мозг, поясничный изгиб, гибкость позвоночного столба, грудная клетка, верхняя часть
живота, указательный палец, плоские ногти, нижние конечности, кости верхней челюсти,
пищеварительная функция, дыхание, определенные свойства, нервная система.

4.Определите род существительных, распределяя их по двум колонкам. В


первой колонке – существительные женского рода, во второй – мужского:
Peau, courbure, doigt, ongle, squelette, moelle, muscle, côte, diaphragme, respiration,
cellule, système, problème, groupe, vertébre, jambe, crâne, cerveau, membre, thorax, cage,
appareil, tissu, oreille, langue.

5. Прочитайте термины, данные на французском, латинском и русском


языках. Назовите то качество, которое определяет каждый термин из предложенного
перечня:
Français Latin Russe

médian medianus средний, срединный


sagittal sagittalis стреловидный, стрелочный

19
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
frontal frontalis лобный
transversal transversalis поперечный
médial medialis средний, срединный
intermédiaire intermedius промежуточный
latéral lateralis боковой
antérieur anterior передний
postérieur posterior задний
ventral ventralis брюшной
dorsal dorsalis спинной
interne internus внутренний
droit dexter правый
gauche sinister левый
longitudinal longitudinalis продолговатый, протяженный
сranial cranialis черепной
caudal caudalis хвостовой
supérieur superior верхний
inférieur inferior нижний
superficiel superficialis поверхностный
profond profundus глубокий
proximal proximalis ближайший
distal distalis отдаленный
radial radialis лучевой
cubital ulnaris локтевой
tibial tibialis берцовый
péroné fibularis малоберцовый
palmaire palmaris ладонный
Plantaire plantaris подошвенный

6. Прочитайте и переведите.
L'anatomie de l'homme est la science des structures du corps. C'est une base théorique de
la medécine. C'est la science qui est très importante pour la formation médicale.
On distingue:
l`anatomie descriptive qui décrit l`organisation des organes et systèmes de l'organisme
humain;
l`anatomie topographique qui expose leur disposition dans les différentes régions du
corps de l'homme;
l`anatomie fonctionelle indique les relations qui unissent les formes et leurs fonctions;
l`anatomie descriptive décrit les formes, les dimensions, la consistance, la couleur, le
poids, le volume des organes.
Par exemple, le poumon a la forme cônique, il est mou, élastique, la couleur gris-rose, le
poids des deux poumons chez l'homme adulte est de 1300 grammes en moyenne.
Un exemple sur anatomie topographique: la situation et les rapports du coeur. Il est situé
dans la cavité thoracique et occupe dans cette cavité le médiastin antérieur et ici il est en rapport
avec differents organes: l'aorte, l'oesophage, le diaphragme etc.
Dans 1'organisme humain chaque élément, chaque organe est situé par rapport aux trois
plans de l'espace: plan sagittal qui est orienté d'avant en arrière; plan frontal situé dans un plan
parallèle au front; horizontal ou transversal situé parallèlement à l'horizon.
On distingue 3 axes qui passe par chaque plan correspondant: l'axe sagittal, l'axe frontal
ou vertical, l'axe horisontal.
On décrit des differents faces des organes: la face médiale qui est tournée vers l'axe du
corps; la face latérale qui regarde en dehors; la face ventrale qui regarde en avent; la face dorsale
qui regarde en arrière; les faces supérieure et inférieure.

20
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
On décrit les extrémités: l'extrémité craniale qui regarde vers le crâne; l'extrémité caudale
qui regarde vers les membres inférieures.
Au niveau de l'avant-bras on distingue: la face médiale ou coubitale et la face latérale ou
radiale.
On distingue au niveau de la main les faces palmaire et dorsale. Le terme «proximale» du
latin signifie une partie plus proche de sa racine et le terme «distale» – une partie qui est plus
loin de la racine.
On décrit les mouvements dans les axes correspondants: supination et pronation;
abduction et adduction; flexion et extention; circumduction.

7. Продолжите предложения:
L'anatomie de l'homme est….
L`anatomie descriptive...
L`anatomie topographique...
L`anatomie fonctionelle...
Le système est constitué....
L`appareil est formé...
Le tissu c`est le groupement...
L’abdomen renferme…
Les mouvements dans les axes correspondants sont...
Les faces des organes sont...

8.Переведите:
1.Позвоночник состоит из позвонков. 2.Грудная клетка вмещает органы дыхания и
сердце. 3.Каждая клетка имеет определенные свойства. 4.Скелет состоит из длинных,
коротких и плоских костей. 5.Спинной мозг наполняет позвоночный столб. 6.Глаза, уши и
нос являются органами зрения, слуха и обоняния. 7. Диафрагма делит туловище на две
части. 8. Аппарат – это система органов, участвующих в выполнении одной функции.

9.Ответьте на вопросы:
1.De combien de parties se compose le corps humain ? 2.Qu`est-ce que c`est que le
squelette ? 3.Par quoi sont unis les os? 4.La colonne vertébrale de quoi se compose-t-elle? 5.Les
courbures à quoi contribuent-elles? 6.Quels sont les organes renfermés dans le thorax? 7.
Nommez les cinq doigts de la main. 8.De quoi se compose le squelette du crâne ? 9.Qu‘est-ce
que c‘est que la peau ? 10.De quoi sont formés tous les organes? 11.Quels sont les systèmes qui
assurent les fonctions de relation? 12.L’appareil sensoriel quels organes comprend-il? 13.Quels
sont les appareils qui assurent les fonctions de nutrition? de respiration?

10. Вы – преподаватель анатомии. Расскажите студентам о том, что они


узнают в курсе анатомии.

11. Подготовьте ситуации на Ваш выбор, в которых участники говорят о


строении человеческого тела.

III

1.Образуйте с данными наречиями словосочетания:


Modèle: écouter attentivement
Essentiellement, habituellement, particulièrement, principalement, constamment,
considérablement, actuellement, evidemment, normalement, sérieusement, activement,
indépendamment, théoriquement, malheureusement, rarement, distinctement,
prophylactiquement, spécialement, nécessairement, nettement.

21
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

2. Переведите предложения, обращая внимание на употребление глаголов в


пассивной форме.
1) Вершины гор покрыты снегом. 2) Приход врача ожидается больным с
нетерпением и надеждой. 3) Старинный замок окружен глубоким рвом. 4) Кто заражен
страхом болезни, тот уже заражен болезнью страха. (М.Монтень) 5) Простой стиль
подобен яркому свету; он сложен, но не заметен. (А.Франс). 6) Человек страшится только
того, чего не знает, знанием побеждается всякий страх.

3.Прочитайте и переведите текст. Выпишите из текста выделенные


выражения, придумайте и сыграйте ситуацию с использованием этих выражений.
La famille du mot langue est une belle famille. Elle comprend une première « branche »
qui se rapporte au sens physique du mot: ce muscle long et rouge que nous avons dans la bouche
et qui nous semble bien sec quand nous avons soif. C`est alors que nous tirons la langue,
comme un chien en été : nous voulons dire par là qu`il nous manque quelque chose. Mais
attention: il n`est pas gentil, ni poli, de vraiment tirer la langue à quelqu`un. Et si nous ne
sommes pas sûrs d`aimer ce qu`on nous offre à manger, nous goûtons du bout de la langue.
Quand nous cherchons un mot, quelquefois, il ne vient pas facilement, et pourtant, il n`est pas
loin: nous l`avons sur le bout de la langue.
Il est vrai que la langue sert à autre chose qu`à manger: elle sert à parler. Il faut même la
tourner sept fois dans sa bouche avant de parler, c`est-à-dire il faut bien réfléchir avant de
parler. Ne pas savoir tenir sa langue, c`est ne pas savoir se taire quand il faut. Et on dit d`une
personne qu`elle a la langue bien perdue quand elle parle très facillement.

Chapitre 3 Le sang
I

Лексический минимум 3

sang m– кровь
liquide m – жидкость, раствор
adulte m – взрослый, совершеннолетний
alcalin – щелочной
conjonctif – соединительный, соединительно-тканный
substance f – субстанция, материя, вещество; суть, сущность, содержание
plasma m – плазма, жидкая составная часть крови
globule m – шарик, крупинка (лекарственная форма)
hématies – эритроциты; клетки крови
coagulation f – коагуляция, свертывание, сгущение, оседание
caillot m – сгусток, сверток
séparer – разлучать, разделять
emprisonner – сажать в тюрьму; держать взаперти; сжать, стиснуть
fond m – дно; сущность, основание;
maille f – петля, клетка, звено; отверстие; почка
rapide – быстрый, скорый
substance f – вещество, материя, материал; существо, сущность; содержание
précipitation f – стремительность, поспешность
au fur et à mesure – постепенно
s’accumuler – накапливать
taille f – рост; размер
plaquette f – кровяная пластинка, тромбоцит

22
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
milieu m – середина; среда, окружение
intestin m – кишка, кишечник
se débarrasser – избавиться, отделаться
des déchets m pl– отходы, отбросы
se transformer – перерабатываться, превращаться

1. Напишите слова из лексического минимума в алфавитном порядке.

2. Прочитайте. Переведите, обращая внимание на значения, которые придают


образованным существительным суффиксы: - tion, -esse, -té, -ment. Выпишите слова,
которые были заимствованы русским языком:
Opérer – opération; précipiter – précipitation, manifester – manifestation; créer –
création, créateur; organiser – organisation; présenter – présentation; inflammer – inflammation;
consommer – consommation; utiliser – utilisation; préoccuper – préoccupation; transformer –
transformation; coaguler – coagulation;
traiter – traitement; engager – engagement; gonfler – gonflement; sentir – sentiment;
panser – pansement, réchauffer – réchauffement;
jeune – jeunesse; riche – richesse; dure – dureté; sûr – sûreté; responsable –
responsabilité,

3. Прочитайте. Переведите. Назовите слова от которых образовались данные


прилагательные.
réactif, vertebral, frontal, sanguin, énergique, systèmatique, biologique, lymphatique,
hémorragique, organique, thoracique, sympathique, actif.

4. Прочитайте. Переведите. Определите participe présent, adjectif verbal,


gérondif, participe passé в следующих словосочетаниях:
Médecin traitant, en examinant, résultat reçu, mouvement accélérant, en empêchant,
formation comportante, en accélérant, service occupant, livre lu, en s‘inspirant, en laissant,
plante fleurissante, un participant, en parlant, en formant, substance anticoagulante, en agitant,
transfusion sanguine appliquante, méthode présentant le danger.

II

1.Прочитайте и переведите текст:


Le sang
Le sang est un liquide rouge, visqueux, salé, d’odeur fade, qui forme environ 1/13 du
corps soit 5 à 6 litres chez un homme adulte. Il est légèrement alcalin.
L’examen au microscope montre que c’est un tissu conjonctif dont les cellules appelées
globules flottent dans une substance interstitielle fluide, le plasma. Il y a deux sortes de globules:
les globules rouges ou érythrocytes, les globules blancs ou leucocytes. Les fibres conjonctives,
normalement dissoutes dans le plasma, apparaissent lors de la coagulation. Elles forment alors un
lacis filamenteux de fibrine qui emprisonne les cellules
dans ses mailles et forme le caillot.
On sépare les globules du plasma en
centrifugeant du sang frais. La pesanteur donne le
même résultat: les globules plus denses se déposent au
fond du tube. Mais son action étant lente, il faut
empêcher la coagulation plus rapide: soit en isolant, par
deux ligatures, une colonne sanguine dans la veine non
ouverte d’un animal; soit en ajoutant au sang une

23
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
substance anticoagulante comme le citrate de soude; soit en accélérant au contraire la
précipitation de la fibrine qu’on enlève au fur et à mesure de sa formation en agitant le sang avec
un petit balai. (On obtient alors du sang incomplet, défibriné).
Dans les trois cas on voit les globules s’accumuler en bas jusqu’à mi-hauteur de la
colonne sanguine.
Le sang est formé en poids de 45% de globules et de 55% de plasma. Le sang renferme
en outre des éléments moins nombreux et de plus petite taille, des globulins, appelés plaquettes
sanguines, hématoblastes ou thrombocytes.
Le sang est le milieu nourricier qui porte aux cellules à tout moment les éléments nutritifs
qui leur sont indispensables. Il transporte leurs déchets. Il se ravitaille lui-même en oxygène au
niveau des poumons et en matières nutritives à l’intestin et aux organes de réserves. Il se
débarrasse des déchets dans les poumons (gaz carbonique) et dans les reins (urée, acide urique).
Il sert ainsi d’intermédiaire entre nos organes et le milieu extérieur.
En dehors de l’organisme le sang se coagule du fait de l’apparition d’un dépôt de fibrine
dont on peut voir les mailles filamenteuses au microscope, dans lesquelles sont emprisonnés les
éléments figurés du sang et le sérum. Le sang se prend en masse en premier lieu, mais
secondairement le caillot se rétracte, exprimant le sérum dans lequel flottent bientôt réseau de
fibrine et globules emprisonnés. Le sérum est donc le plasma moins la fibrine. Ce processus se
réalise en trois phases:
Formation de la fibrine à partir du fibrinogène. – Fibrine et fibrinogène ne seraient que la
même substance mais dans deux états physiques différents. C’est une globuline dissoute dans le
plasma à la dose de 2 à 4 g par litre. Le fibrinogène est fabriqué par le foie. Le fibrinogène se
transforme en fibrine sous l’action d’une diastase.
Conversion de la prothrombine en thrombine. – En effet, un proferment existe à l’état
normal dans le sang. C’est la prothrombine. Elle est synthétisée par le foie en présence de
vitamine K. Elle se transforme en thrombine en présence de calcium ionisé grâce à l’action de 4
la thromboplastine (thrombokinase).
Formation de la thromboplastine. – Celle-ci est forée en présence de calcium ionisé, par
la lyse des plaquettes sanguines du fait de l’interaction entre des facteurs plaquettaires et des
facteurs plasmatiques.

2. Ответьте на вопросы.
1.Quels sont les caractéristiques du sang? 2. Que montre l’examen du sang au
microscope? 3. Comment peut-on séparer les globules du plasma? 4. Quels sont les constituants
du sang? 5. Où est-ce que le sang se ravitaille en oxygène? 6. Quelle est la fonction exécutée par
le sang dans l’organisme? 7.Pourquoi le sang se coagule-t-il en dehors de l’organisme? 8.En
combien de phases ce processus se réalise-t-il et quelles sont ces phases? 9.Par quoi est fabriqué
le fibrinogène? 10. En quoi se transforme le prothrombine en présence de calcium ionisé?

3. Выберите правильный вариант:


1.le sang est 2. le sang est 3. le sang est

a. liquide a. gris a. opaque


b. masse b. noir b. visqueux
c. tissu c. brun c. transparent
d. âme d. rouge d. flexible
e. encre e. vert e. spongieux

4. Найдите в тексте синонимы следующих выражений:


A peu près, âgé, l`analyse, un filet, se monter, pendant, le poids, épais, une matière, par
contre, peu à peu, recevoir, nommer.

24
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
5. Установите соответствия:
1) sang 1) здоровье
2) coagulation 2) сыворотка
3) foie 3) уровень
4) vaisseau 4) отходы, остатки
5) milieu 5) питательный
6) cellule 6) кровь
7) élément 7) свертывание
8) nutritif 8) сосуд
9) déchets 9) среда
10 niveau 10) печень
11) sérum 11) элемент
12) santé 12) клетка

6. Продолжите предложения:
Le sang est un liquide…
Le sang est un tissu...
Ses cellules portent le nom...
Les érythrocytes ce sont...
Les globules blancs...
Le sang est formé en poids...
Le sang est le milieu....
Le sang se coagule...
Le sérum est....

7. Выпишите из данного перечня слов те, которые не связаны со словом


«sang»:
Vaisseau – cœur – santé – vie – promesse – singe – circulation – os – pulsation –
saignement – articulation – globule – liquide – thrombine – plaquette – sérum – coagulation –
personne.

8.Прочитайте. Выпишите медицинские термины и переведите их.

La transfusion sanguine
La transfusion sanguine est appliquée par les chirurgiens dans les cas suivants:
hémorragies graves, chocs, maladies purulentes, avant et après les opérations. Les généralistes y
recourent pour traiter les anémies, les ulcères, l`endocardite, les hépatites chroniques, la cirrhose
du foie, etc. Les phtisiologues font des transfusions sanguines pour combattre la tuberculose
pulmonaire; les épidémiologues – pour traiter la brucellose, la fièvre typhoïdale, la dysenterie;
les pédiatres, pour guérir la scarlatine et certaines autres affections infantines.
Habituellement, le sang est transfusé dans une veine ou dans une artère, dans certains cas,
dans la moelle osseuse.
Les médecins pratiquent en plus des transfusions du sang de donneur dit «total», celles
des fractions sanguines, la masse d’érythrocytes, de leucocytes et de thrombocytes très efficace,
pour guérir l’anémie et la leucopénie. Le plasma et le sérum sanguins possèdent les propriétés
curatives; les plasmas utilisés sont soit liquides, soit secs, soit «sonorisés» (c’est-à-dire soumis à
l’effet des ondes sonores, en vue d’une conservation prolongée).
Pour traiter une autre maladie grave, l’hémophilie, que caractérise un penchant aux
hémorragies fréquentes, on se sert du plasma et de la globuline antihémophiliques. Pour élever la
tension artérielle et pour faire des injections parentérales, on recourt à l’albumine.

25
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
La transfusion du sang de cadavre présente une série d’avantages importants et donne des
résultats très efficaces dans le cas des chocs traumatiques, des brulûres et des grandes pertes de
sang lors des opérations graves, lorsqu’il faut transfuser des quantités importantes de sang. Le
sang de cadavre sert à fabriquer le plasma et autres préparations médicales susénumérées.
Mais on recourt rarement à cette méthode présentant le danger des réactions graves.

9. Выберите правильный вариант:


1) La transfusion sanguine est appliquée par: a) chirurgiens; b) généralistes; c) vendeurs;
d) pharmaciens.
2) Cette méthode présente: a) le profit; b) le danger; c) le risque; d) la tradition.
3) Le sang est transfusé dans: a) une veine; b) un vase; c) une artère; d) un bocal.
4) Les médecins pratiquent la transfusion pour: a) guérir l’anémie; b) provoquer la crise;
c) traiter l’hémophilie; d) aggraver l`état.
5) Le plasma et le sérum sanguins possèdent: a) la capacité curative; b) la puissance
totale; c) les propriétés curatives;d) la quantité siffisante.

10. Переведите:
1) Переливание крови – один из методов лечения. 2) Этот метод используется
хирургами, терапевтами, физиологами, эпидемиологами. 3) В педиатрии также
применяется переливание крови. 4) Переливание крови применяется врачами при
большой потери крови, гнойных заболеваниях, ожогах. 5) Кровь переливают в вену,
артерию. 6) Прежде чем использовать переливание крови врач обязан проанализировать
все риски, связанные с этим методом.

III

1. Прочитайте. Определите области употребления выражений (например


состояние, характеристика и пр.)
Symbole de la vie, le sang occupe une place importante dans le langage. Les expressions
et locutions qui mettent le sang en scène sont nombreuses. Ces expressions alient sang et les
manifestations de la vie:
coup de sang – апоплексический удар; прилив крови (к голове)
avide de sang – кровожадный
couleur sang de bœuf – темно-красный цвет
rouge sang – кроваво-красный
sang-(de)-dragon – экстракт канадской драцены (кровоостанавливающее); в
ботанике – драконовое дерево; драконник
apport de sang frais – приток свежей крови, новых сил
avoir le sang chaud – быть горячим, вспыльчивым
avoir du sang de navet (de poulet) – быть вялым, трусливым
avoir le sang qui monte à la tête – быть вспыльчивым
avoir du sang dans les veines – быть смелым, решительным
blesser jusqu`au sang – задеть до глубины души
donner son sang pour... – не пожалеть жизни, отдать жизнь за…
exposer son sang – рисковать жизнью
se faire du mauvais sang – огорчаться, расстраиваться, портить себе кровь
se faire du bon sang – испытывать, получать удовольствие
fouetter le sang – возбуждать, волновать кровь
le sang lui monta au visage – кровь бросилась ему в лицо, он вспыхнул
lon sang n`a fait qu`un tour – он вспылил, вскипел, был потрясен, ошеломлен
payer de son sang – жизнью своей заплатить за…
pisser le sang – страдать, мучиться

26
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
tourner le(s) sang(s) – возмущать, взволновать до глубины души
se ronger (se manger, se tourner) le(s) sang(s) – изводить скбя, мучиться
d`un sang illustre – род, происхождение, родство
prince du sang – принц крови
la voix du sang – голос крови
bête de sang – породистое животное
il a ça dans le sang – у него это в крови
sang-froid – хладнокровие
garder son sang-froid – сохранять хладнокровие
bon sang ne peut mentir – порода всегда скажется (пословица)

Chapitre 4 Les examens médicaux


I

Лексический минимум 4

du point m de vue – с точки зрения


prise f le sang – взятие крови
pli m du coude – локтевой сгиб
à jeun – натощак
serrer – сжимать, пожимать; затягивать
gonfler – надувать, раздувать; набухать, опухать
une aiguille f – игла; стрелка (часовая)
avant-bras m – предплечье
asepsie f – предохранение от заражения
rigoureux (euse) – строгий, суровый; точный, неоспоримый
quantié f – количество
seringue f – шприц
immédiatement – тотчас, немедленно
pansement m – перевязочный материал
unfection f – заражение
urinaire – мочевой, относящийся к моче
prélèvement m – проба, мазок; взятие пробы
désinfection f – обеззараживание
soigneux (euse) – тщательный, старательный; бережливый
jet m – бросок; струя
éliminer – устранять, исключать
germe m – зародыш; завязь, росток; начало, источник
élévation f – подъем; поднятие; возведение; возвышение
origine f – происхождение, начало, истоки; причина
étude f – учение, учеба
conjoint – соединенный, слитный; связанный, совместный
numération f – количество
vitesse f – скорость
inflammation f – воспаление
témoin m – свидетель
sédimentation f – оседание, осаждение
baisser – опускать; падать, понижаться
apposer – прикладывать, прилагать

1. Напишите слова из лексического минимума в алфавитном порядке.

27
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

2. Прочитайте. Определите грамматические формы глаголов.


après avoir serré, est dirigé, effectuent, s`occupent, gèrent, inflamme, soit, étaient, font,
venait, s`occuper, mettait, prenions, en prenant, voyant, traité, a eu, agissent, vivait, avais, sont.

II

1. Прочитайте и переведите.
Les examens médicaux

Le laboratoire d`analyse est dirigé par un médecin ou par un pharmacien biologiste. Les
infermières effectuent les prélèvements, les techniciennes du laboratoire s`occupent des dosages,
les secrétaries gèrent l`accueil des patients et s`occupent des dossiers administratifs.
Les examens biologiques.
La numeration formule sanguine (N.F.S.): numération des globules rouges et blancs (avec
leurs proportions respectives) et numération des plaquettes.
La vitesse de sédimentation (V.S.): vitesse à laquelle les globules rouges du sang
s`agglomèrent entre eux, et dosage de CRP (protéine C réactive) témoin de l`existence d`une
inflammation.
L`ionogramme sanguin: examen qui permet de connaître la concentration des principaux
composants ioniques du sang: le potassium, le sodium, les bicarbonates.
Quelques dosages:
- la mesure du calcium est un dosage spécifique;
- la glycémie: dosage du glucose dans le sang;
- la créatinine: témoin du fonctionnement rénal;
- le bilan hépatique: transaminases, phosphatases alcalines, bilirubine etc.;
-le bilan lipidique: dosage du cholestérol et des triglycérides.
La prise de sang. Du point de vue du malade, la prise de sang est un examen simple,
indolore et rapide. On prélève quelques centilitres de sang au pli du coude, le patient étant à jeun
dans la plupart des cas. La technique est la suivante: après avoir serré le bras à l`aide d`un
caoutchouc (pour faire gonfler les veines), l`infermière intoduit une aiguille dans une veine de
l`avant-bras ou du pli du coude, en suivant des règles d`asepsie rigoureuses. Puis en function du
nombre et de la quantié d`examens demandés, elle recueille le sang soit à l`intérieur d`une
seringue, soit à l`intérieur de petits tubes qui seront immédiatement etiquette. Après la prise de
sang, il faut appuyer sur le lieu de la piqûre pendant une minute ou deux et apposer un petit
pansement compressif. Les prises de sang permettent de très nombreux dosages.
Ce que révèle la prise de sang.
La numération formule sanguine (NFS) permet de connaître le nombre de cellules
sanguines circulant: les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes.Elle donne d`autres
renseignements sur les globules rouges, leur volume, le taux d`hémoglobine, et l`hématocrite.
Les globules rouges ou hématies (au nombre de 4 500 000 à 5 000 000 par ml) sont les
éléments du sang qui transportent l`oxygène que nous respirons vers les différents organes du
corps pour leur permettre de fonctionner. Si l`hémoglobine est inférieure à la moyenne, on parle
d`anémie dont la cause la plus fréquente est le manqué de fer. Elle se manifeste par une fatigue
inhabituelle et un essoufflement plus important.
Les globules blancs ou leucocytes (au nombre de 5 000 à 7 000 par ml) sont les éléments
du sang qui luttent contre les infections: dans le cas d`une infection par une bactérie, les globules
blancs sont élévés, il baissent souvent dans le cas d`une infection par un virus et le pourcentage
des lymphocytes est plus élévé.
Enfin les plaquettes ou thrombocytes sont responsables, avec d`autres éléments de la
coagulation du sang.
La VS – vitesse de sédimentation

28
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Il est préférable d`être à jeun avant le prélèvement (prise de sang veineux) et il est
possible de signaler les éventuels traitement en cours, certains médicaments pouvant modifier la
VS. Cette analyse permet d`observer la sédimentation des globules rouges u sang et mesure au
bout d`une heure et de deux heures, la hauteur du plasma surnageant. Le médecin prescrit cette
analyse dans le cas d`un bilan de santé, d`un bilan d`une fatigue prolongée, d`un bilan d`une
maladie auto-immune, d`une infection, d`une anémie. Cette analyse est utilisée pour le dépistage
et la surveillance des processus inflammatoire et infectieux.
Les valeurs normals de la VS: la VS est inférieure à 7 mm à la première heure et
inférieure à 20 mm à la deuxière heure.
L`examen d`urine
Pour rechercher une unfection urinaire, on effectue un examen cytobactériologique des
urines. Le prélèvement est réalisé au laboratoire après désinfection soigneuse de la région
génitale. Le premier jet est éliminé et n garde le reste pour l`examen.
Le germe responsable peut être trouvé en cas d`infection. Parfois, notamment si la
personne a déjà débuté un traitement, le seul signe d`infection est une élévation du nombre de
globules blancs (leucocyturie).
D`autres anomalies peuvent être dépistées lors d`un examen urinaire. La présence de sang
sera le signe d`une maladie rénale ou génito-urinaire. Le sang est parfois présent sans qu`on le
voie, mais si les urines deviennent rouges, il faut consulter un médecin. La présence de protéines
d`origine sanguine, qui, en temps normal, ne franchit pas la barrière que représente le rein,
traduit une maladie rénale. Cette recherche peut s`effectuer avec une bandelette réactive, mais un
test positif sera contrôlé par un examen au laboratoire, après repos allongé, car l`on retrouve
parfois des protéine (en fable quantité toutefois) après une station debout prolongée ou après un
effort intense. L`étude conjointe des examens sanguins et des examens urinaires permet de
diagnostiquer de multiples maladies. On contrôle ainsi le ionogramme urinaire.

2. Заполните таблицу:
Les éléments qui composent le sang Leur rôle ……………

3. Подберите правильный ответ.


I. La numération formule sanguine (NFS) permet de connaître:
a) le nombre de cellules sanguines circulant ; b) la quantité de plaquettes ; c) le nombre
de germes.
II. Le prélèvement pour une analyse urinaire :
a) s`effectue dans des conditions d`hygiène très strictes ; b) s`effectue chez le médecin ;
c) se fait au laboratoire d`analyses médicales.
III. La présence de sang dans les urines :
a) peut-être le signe d`une maladie génital ; b) traduit une infection ; c) n`est pas toujours
visible ; d) s`appelle une hématurie.
IV. Une cytobactériologie ou CBU sert à détecter :
a) une infection urinaire seulement ; b) une infection urinaire et aussi d`autres
anomalies ; c) la présence de sang dans les urines ; d) une maladie rénale.

4. Завершите предложения в соответствии с контекстом:


Le laboratoire d`analyse est dirigé par... .
Les infermières effectuent... .
Les techniciennes du laboratoire s`occupent... .

29
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Les secrétaires gèrent... et s`occupent... .
N.F.S. c`est... . C`est la numération... .
L`ionogramme sanguin permet de...
Les principaux composants ioniques du sang... .
La glycémie c`est... .
La créatinine témoin... .
La prise de sang est un examen... .
L`examen urinaire permet... .

5. Ответьте на вопросы:
1.Par qui est dirigé le laboratoire d`analyse ? 2.Qui effectue les prélèvements ? 3.Qu`est-
ce que signifie l`abréviation N.F.S. ? 4.Quel facteur peut-être témoin de l`existence d`une
inflammation ? 5.Décrivez la technique de la prise de sang. 6.Qu`est que révèle la prise de sang?
7.Nommez les éléments qui sont responsables de la coagulation du sang. 8. Qu`est-ce que
signifie l`abréviation VS? 9.Qu`est-ce que c`est que la sédimentation? Pour quel but on prescrit
cette analyse? 10.Quelles anomalies peuvent être dépistées lors d`un examen urinaire ?

6. Расскажите, для чего нужны врачу результаты анализов крови и мочи.

III

1. Прочитайте выражения, относящиеся к понятию «жизнь». Переведите.


Определите, какие слова и выражения можно отнести к: 1) качеству жизни; 2)
медицинским характеристикам; 3) социализации; 4) нравственности; 5)
определениям.
Vie :
la génération, la reproduction, la naissance, la viabilité, la croissance;
l`élan vital, l`activité vitale, la fonction vitale, le mécanisme vital, la constitution,
l`organisation, les battements de cœur (pouls), respiration, l`animation, le mouvement;
l`énergie, la force, la santé, vitalité, vivacité (comme dit le proverbe «Tant qu`il y a de la
vie, il y a de l`espoir»);
principe de vie, souffle de vie, l`âme, l`esprit;
la survie; la survivance;
la carrière, l`existence, le cours de la vie, l`aléas de la vie, la destinée, l`état, le sort
(«c`est la vie»), la ligne de vie;
la durée de vie, espérance de vie, la longévité, l`essence de vie;
la biographie, les mémoires, le journal, curriculum vitae, l`état civil;
une vie: civile (militaire), quotidienne, active, professionnelle, publique, sociale, privée,
domestique, vie de famille, intérieure, morale, intellectuelle, religieuse, séculière, double vie
(mener une double vie), éternelle;
le mode de vie, les conditions de vie, les mœurs, le savoir-vivre, le niveau de vie, le
standard de vie, le coût de la vie;
prendre la vie comme elle vient, vivre sa vie;
vivre, être, exister, gagner sa vie;
donner la vie à, faire naître, naître, venir au monde, voir le jour, accoucher, enfanter,
engendrer, animer, créer, faire vivre, renaître, revivre;
rappeler à la vie, rendre à la vie, ranimer, réconforter, sauver, vivifier.

2. Продолжите фразы:
Pour moi, la vie c`est…
Mes principes de la vie sont…
Le coût de la vie c`est...

30
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
La biographie c`est...
Il y a la différence entre vivre, être, exister, gagner sa vie. Vivre je comprends
commme... ; être, c`est... ; exister, c`est... ; gagner sa vie, c`est... .

3. Составьте мини-диалог, используя выражения:


Tant qu`il y a de la vie, il y a de l`espoir.
Prendre la vie comme elle vient.
Bon sang ne peut mentir.

Chapitre 5 L` homme, l`environnement et la maladie


I

Лексический минимум 5

décennie f – десятилетие
échelle f mondiale – мировой масштаб
signal m d`alarme – сигнал тревоги
capacité f – вместимость, емкость, объем; способность, пригодность;
производительность, мощность
environnement m – окружение, окружающая среда, внешняя среда; внешние
факторы, окружающие условия
supporter – поддерживать, нести на себе; сносить, выносить, терпеть
activité f – деятельность
pollution f – отравление, заражение, загрязнение; осквернение
eau f potable – питьевая вода
disparition f – исчезновение, вымирание; смерть
forêt f – лес
hausse f – подставка, подкладка; повышение, подъем
mortalité f – смертность
causer – быть причиной, причинять, вызывать
poussée f – толчок, толкание; давление; приступ
promiscuité f – скученность, теснота
insuffisance f – недостаточность; недостаток, нехватка; ошибки, промахи;
неспособность; невежество
usage f – обычай, обыкновение; привычка, навык, опыт; употребление,
пользование;
dengue f – лихорадка денге
souche f – основание, начало; происхождение, источник
apparition f – появление, явление
réduire – уменьшать, убавлять, сокращать, ограничивать; приводить к…, доводить
до…
fléaux m – бич, бедствие
ralentir – замедлять, задерживать, пристанавливать; умерять, ослаблять
pauvreté f – бедность, нищета
améliorer – удучшать; исправлять
préconiser – выдвигать, защищать; советовать
tuer – убивать, умерщвлять; мучить, изводить; губить, уничтожать, портить
immodéré – неумеренный, невоздержанный, чрезмерный

1. Напишите слова из лексического минимума в алфавитном порядке.

31
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
2. Прочитайте. Распределите эти выражения на группы:
1) характеристики образа жизни;
2) определения жизни;
3) выражения, которые можно отнести к поведенческим характеристикам
человека, выражающим его отношение к своей жизни и жизни других людей
vie – жизнь
vie éternelle – вечное блаженство
entre la vie et la mort – между жизнью и смертью
question de vie et de mort – вопрос жизни и смерти
la vie bat son plein – жизнь бъет ключом
avoir la vie dure – жить трудно
devoir la vie à qn - быть обязанным жизнью кому-либо
donner la vie à – произвести на свет, родить; даровать жизнь, помиловать
ne pas donner signe de vie – не подавать признаков жизни
être en vie – быть живым
se jouer de la vie de qn – играть чьей-либо судьбой
laisser la vie saure à qn – пощадить, сохранить жизнь кому-либо
ôter la vie à qn – лишить кого-либо жизни
perdre la vie – лишиться жизни
redonner (или render) la vie à qn – вернуть кого-либо к жизни, воскресить,
оживить
refaire sa vie – начать жить по-новому
revenir à la vie – вернуться к жизни, воскреснуть
trouver sa vie – найти то, что нужно; найти средства к существованию
sans vie – безжизненный, мертвый; в обморочном состоянии
à vie – пожизненно, на всю жизнь
pension à vie – пожизненная пенсия
de la vie, de sa vie - никогда
jamais de la vie – никогда в жизни, ни за что на свете
de ma (ta,sa,etc.) vie – невиданный
pour la vie – навсегда, навек
à la vie (et) à la mort – навеки, навсегда, на всю жизнь
vie chère, cherté de la vie – дороговизна жизни
vie sédentaire – сидячий образ жизни; оседлость
vie de camp – походная жизнь
vie publique – общественная жизнь
vie spirituelle – духовная жизнь
vie réglée – размеренный образ жизни
il mène une vie casanière – он домосед
genre de vie – образ жизни
mendier sa vie – жить подаянием, побираться
mener une vie déréglée – беспутничать
couler doucement sa vie – жить тихо
faire la vie dure à qn – отравлять жить кому-либо
faire la vie à qn – приставать к кому-либо, затевать ссоры с кем-л.
faire la vie – кутить, прожигать жизнь; беспутничать
ce n`est pas une vie – это не жизнь, так жить нельзя
c`est la vie – такова жизнь
vivre sa vie – пользоваться жизнью; жить по-своему
femme de mauvaise vie – распутная женщина; живость, оживление
plein de vie – живой, оживленный, полный жизни

32
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
3. Прочитайте и переведите выражения, раскрывающие понятие santé.
Выпишите те из них, которые относятся к области медицины.
La santé, la forme, l`équilibre, la vitalité;
état: être en bonne santé, être en mauvaise santé, être en forme, état général, état de santé,
forces, aller bien, la santé mentale («une âme saine dans un corps sain» en latin: mens sana in
corpore sano – Juvénal);
bilan de santé, carte sanitaire, bulletin de santé;
avoir la santé, crever ou péter de santé, regorger de santé, prospérer, être dans son
assiette;
tenir la forme, se porter bien (mal);
garder la forme, ménager sa santé, se conserver, se maintenir en forme;
sain, bien portant, en bonne santé, en forme, frais,vigoureux, solide.

4. Составьте мини-диалоги, используя выражения из заданий 2 и 3.

II
1. Прочитайте и переведите:

L`homme, l`environnement et la maladie.


Le nombre des maladies infectieuses – qu`on croyait avoir maîtrisées dans le monde
grâce aux progrès conjugués de la science et de ľ hygiène – s`est dramatiquement accru au cours
de la dernière décennie. De nouveaux virus résistants aux antibiotiques, de nouvelles maladies
apparaissent. Une toute récente étude de l`institut Wordwatch montre que les maladies
infectieuses, la tuberculose, la fièvre jaune, la dengue et le sida ont tué 16,5 millions de
personnes, soit le tiers de ľensemble des morts à ľéchelle mondiale.
Les savants, auteurs de ľétude, voient dans ces chiffres un signal ďalarme:«Les maladies
infectieuses sont un baromètre de la capacité de ľenvironnement à supporter les activités
humaines. La pollution de ľeau (un cinquième de ľhumanité n’a pas accès à ľeau potable), la
disparition des forêts, la hausse de la température sont autant des facteurs qui agissent sur la
mortalité causée par des maladies infectieuses.»
Ce ne sont pas les seuls. On cite la poussée démographique (88 millions ďêtres humains
de plus chaque année), qui contraint les populations à vivre dans la promiscuité au sein de
mégapoles mal équipées; la quasi-absence de moyens de traitement et de distribution des eaux
dans ces villes géantes; ľinsuffisance des campagnes de vaccination; ľusage immodéré des
antibiotiques, qui provoque ľapparition de souches résistantes; enfin, les voyages aériens, qui, en
quelques heures, peuvent disséminer un virus à travers le monde. Jusqu`à présent, constante-on,
les services officiels de santé se contentent de lutter contre les maladies infectieuses lorsqu`elles
surviennent, mais ils ne font guère de prévention. Pour réduire ces fléaux, on préconise:
-de ralentir la progression démographique et de stabiliser le climat mondial ;
-de réduire la pauvreté en améliorant les conditions sociales et environnementales ;
-de perfectionner la couverture médicale et la vaccination des populations ;
-de mettre sur pied une surveillance globale de la santé mondiale.

2. Ответьте на вопросы:
1.Qui est-ce qui l`homme? Pourquoi on le nomme «la couronne de la création»?
2.Comment comprenez-vous la notion «environnement»? 3.Comment comprenez-vous la notion
«maladie»? 4.Comment comprenez-vous la notion «santé»? 4.Comment évolue la situation
concernant la santé dans le monde au cours de la dernière décennie? 5.Quels faits donnent un
signal d`alarme? 6.Quelles mesures propose-t-on pour réduire ces fléaux? 7.Réfléchissez: quelle
voie voyez-vous pour résoudre ce problème?

33
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
3. Составьте предложения из слов и словосочетаний, данных в исходной
форме:
1.La maladie, le nombre, accroître, infectieux, au cours, de la dernière décennie.
2.Nouvel, le virus, l‘antibiotique, à, résistant, de, maladie, nouvelle, apparaître.
3.Une étude, toute, que, récent, infectieux, le tiers,montrer, la maladie, la tuberculose, la
fièvre jaune, tuer, la dengue, le sida, la mort, de l`ensemble, à l`échelle mondiale.
4.Etre, les maladies, humain, de, infectieuses, un baromètre, de, supporter, la capacité, à,
ľenvironnement, l`activité.
5.La pollution, la disparition, de l`eau, une forêt, la hausse, être, de la température, autant,
agir, un facteur, qui, sur, causer, la mortalité, une maladie, par, infectieux.

4. К следующим словам подберите из предлагаемого списка прилагательные и


переведите полученные словосочетания:
Infectieuses, récente, humaine, résistants, immodéré, causée, globale, démographique,
résistantes, officiels , aériens, mondial, jaune, sociales, médicale.
Maladies, virus, étude, fièvre, activité, mortalité, poussée, usage, souches, voyages
services, climat, conditions, couverture, surveillance.

5. Выразите эту же мысль иначе:


Les maladies infectieuses sont un baromètre de la capacité de ľenvironnement à supporter
les activités humaines. La pollution de ľeau (un cinquième de ľhumanité n’a pas accès à ľeau
potable), la disparition des forêts, la hausse de la température sont autant des facteurs qui
agissent sur la mortalité causée par des maladies infectieuses.

6. Подумайте, какие продукты жизнедеятельности человека, наносящие вред


окружающей среде, можно назвать, кроме тех, которые Вы видите на снимках.

7. Прочитайте внимательно. Исправьте грамматические ошибки в


приведенных предложениях и объясните, в соответствии с какими правилами вы
сделали исправления:
1.On cite la poussée démographique, qui contraint les populations à vivre dans la
promiscuité au sein de mégapoles mal équipé; la quasi-absence de moyens de traitement et de
distribution des eaux dans ce villes géant ; ľinsuffisance des campagnes de vaccination ; ľusage
immodéré antibiotiques, qui provoquet ľapparition de souches résistantes ; enfin, les voyages
aériens, qui, en quelques heures, peuvont disséminer un virus à travers le monde.
2.Jusqư à présent, constantent -on, les service officiels de santé se sont contentent de
lutter contre les maladies infectieuses lorsqư elles surviennent, mais ils ne fait guère de
prévention.

34
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

8. Продолжите диалог, употребляя следующие выражения:


à part cela – кроме того; avoir tort – быть неправым; il paraît – кажется; quant à moi
– что касается меня; au cours de – при; mettre en évidence – выявить; plus au moins – более
или менее; au moins – по крайней мере; soyez bien portant – будьте здоровы; on va voir ça –
посмотрим; ne vous en faites pas – не беспокойтесь; ça y est – вот и все; faites-moi savoir –
дайте мне знать; à mon avis – по моему мнению; hormis que – кроме того, что; en raison de
– в связи; en tout cas – во всяком случае; à la suite de – в результате; en rapport avec – в
соответствии; trancher la question – решить вопрос; j`ai entendu parler – я слышал(а); au
sujet de – по поводу; mettre au courant – ввести в курс дела.

-Bonjour, mon cher collègue, je ne vous ai pas vu depuis longtemps. Heureusement on


nous a réuni à cette conférence, consacrée aux problèmes liés à la corrélation de l`environnement
et la santé humaine.
-Je vous salue mon cher opposant. La dernière fois que nous avons discuté à ce sujet,
vous vous doutiez de la vérité de mes recherches de l`influence de l`activité humaine à
l`environnement. La vie nous pose toujours les problèmes à résoudre....

III

1. Согласуйте прилагательные с существительными. Переведите.


Chanel portait de (beau) robes (long) de forme (nouveau) mais (classique) avec de (faux)
perles. C’étaient des robes (difficile) à porter mais leur ligne était très (jeune) comme toutes les
(premier) créations de la (fameux) Mademoiselle Chanel, la (grand) dame de la (haut) couture
(français). Grâce à son (célèbre) parfum, le «№ 5», créé en 1921, et à ses tailleurs de twid, (long)
colliers de (faux) perles, chaines (doré), souliers de deux couleurs, (beige) et (noir), a été imposé
le style devenu (classique). Ce style est resté celui de la simplicité dans le lux.

2. Переведите и прокомментируйте пословицы письменно:


La fatigue du corps est la santé de l`âme.
Qui va doucement, va sûrement
A qui sait comprendre, peu de mots suffisent

Chapitre 6 Louis Pasteur


I

Лексический минимум 6

ver m à soie – шелковичный червь


découverte f – открытие, раскрытие, обнаружение; находка
développement m – развитие, расширение; распространение
prouver – доказывать, обнарудивать, свидетельствовать
préciser – определять, уточнять, устанавливать; точно указывать, ясно выражать
moisissure f – плесень; гниль
rage f – бешенство; ярость, неистовая злоба; мучительная, нестнрпимая боль;
страстное желание, неудержимое стремление
chaleur f – теплота, тепло, жар; пылкость, горячность, страстность
hésitation f – колебание, нерешительность; затрудненность
fameux – знаменитый, известный; удивительный, замечательный
audace f – отвага, смелость, дерзание, дерзновение
savant m – ученый

35
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
gloire f – слава, заслуга; почести, хвала; блеск, сияние, величие; знаменитый
человек, гордость, слава (страны и т.п.)
procédé m – образ действия, поведение, поступок; прием, способ, метод; подход,
процесс
charbon m – сибирская язва; уголь

1. Напишите слова из лексического минимума в алфавитном порядке.

2. Выпишите из лексических минимумов 5 и 6 термины, называющие болезни.

3. Определите формы глаголов.


Vint, effectua, ont accompli, a fait, réfuta, venaient, prouva, examina, vivants, découvrit,
fut fondé, naquit, ont sauvé, en révélant, racontais, était exposé.

II
1. Прочитайте и переведите текст.

Louis Pasteur
Lous Pasteur vint au monde à Dôle (Seine-et-Oise) en
1822. Il effectua de remarquables traveaux sur la cristallisation, sur
les fermentations produites par le développement de germes
spécifiques, sur les maladies des vers à soie, sur la prophylaxie de
la rage, et en général sur les maladies contagieuses. Les recherches
de Pasteur, membre de l`Académie Française, ont accompli une
véritable révolution dans l`art de guérir, en précisant les modes de
contagion et la prophylaxie correspondante.
Grâce aux fameuses découvertes de Louis Pasteur que la
bactériologie a fait un grand pas en avant.
Par ses expériences, Pasteur examina de façon
systématique les processus de fermentation et de décomposition, et
prouva que ces transformations sont dues à des moisissures.
Il réfuta la théorie de la «génération spontanée» d‘après laquelle des êtres vivants
inférieurs pouvaient sortir spontanément de la matière inanimée.
Ensemble avec ses collaborateurs, il découvrit différents germes pathogènes qui infectent
les plaies, entre autres, le streptocoque et le staphylocoque ; il prouva que certaines substances
chimiques avaient un pouvoir germicide, et que la chaleur (pasteurisation) est capable de détruire
les organismes vivants.
En 1879 il découvrit un procédé contre le charbon et la rage. Un de ses admirables
découvertes fut celle du microbe de la rage et de la vaccination antirabique. C‘est justement
Pasteur qui, pour la première fois, sauva la vie à un être humain, mordu par un chien enragé.
Pour mettre en oeuvre la précieuse découverte de Pasteur, sur l`initiative de l`Académie,
fut fondé un Institut qui prit le nom de Pasteur. Les restes du savant reposent dans la crypte de
l`Institut.

2. Ответьте на вопросы:
1.De qui s`agit-il dans ce texte? 2.Quelle est sa date de naissance? 3.Sur quoi effectua-t-il
ses travaux? 4.Les recherches de Pasteur, dans quel domaine de la science ont-elles accompli une
révolution?

3.Укажите род существительных.

36
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Bonheur, germe, éponge, moisissure, procédé, matière, groupe, génération, rage,
vaccination.

4.Продолжите предложения:
1.Il effectua de remarquables traveaux sur...
2.Les recherches de Pasteur précisaient ....
3.Pasteur examina de façon systématique ....
4.Il réfuta la théorie de la « génération spontanée »....
5.Ensemble avec ses collaborateurs, il découvrit...
6.Il prouva que certaines substances chimiques....
7.Un de ses admirables découvertes....

5. Переведите.
1.Известный французский химик сделал много для развития бактериологии.
2.Вместе со своими сотрудниками Пастер открыл различные бактерии, которые заражают
раны. 3.Одним из его великих открытий было открытие прививки против бешенства.
4.Пастер предложил уничтожать микробы температурой. 5.Он изучал процессы
ферментации, болезни шелкопряда, инфекционные болезни.

6. Прочитайте и передайте содержание текста на русском языке. Какие


качества ученого показаны в этом тексте? Назовите их.

Hésitation de Pasteur
De tous les savants français Pasteur est sans aucun doute le
plus populaire. C’est que ses découvertes ont sauvé des milliers et
des milliers de vies humaines en révélant la cause des maladies
contagieuses el les moyens de les prévenir.
II serait donc vain de faire le panégyrique de celui qui,
entre autres titres de gloire, parvint le premier à prévenir la rage
après morsure de chien enragé. Mais ce qu’il faut souligner, parce
qu’on le sait moins peut-être, c’est l’admirable conscience de
l’illustre biologiste; ses scrupules, au moment où il expérimenta
son traitement sur le petit Meister, qui venait d’être mordu par un
chien enragé, montrent qu’en lui le savant n’avait point étouffé
l’homme.
Pasteur est face à face avec cet enfant qui, dans quelques
jours, va mourir. Il hésite...Lui qui, au cours de sa vie, a eu toutes
les audaces, qui s’est attaqué aux plus grands des savants et aux
théories les plus solidement établies, lui qui a détruit les dogmes
scientifiques dont vivait l’humanité, lui qui a brisé les idoles et qui seul a secoué les colonnes du
temple, le voilà qui, pour la première fois, hésite.
«La séance hebdomadaire de l’Académie des sciences, a écrit Pasteur, avait précisément
lieu le 6 juillet; j’y vis notre confrère M. le docteur Vulpian, à qui je racontais ce qui venait de se
passer. M. Vulpian ainsi que le docteur Grancher, professeur à la Faculté de Médecine, eurent la
complaisance de venir voir immédiatement le petit Joseph Meister et de constater 1’état et le
nombre de ses blessures. Il n’en avait pas moins de quatorze.«Les avis de notre savant confrère
et du docteur Grancher furent que, par l’intensité et le nombre de ses morsures. Joseph Meister
était exposé presque fatalement à prendre la rage. Je communiquais alors à M. Vulpian et à M.
Grancher les résultats nouveaux que j’avais obtenus dans l’étude de la rage depuis la lecture que
j’avais faite à Copenhague, une année auparavant.

37
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
La mort de cet enfant paraissant inévitable, je me décidais, non sans de vives et cruelles
inquiétudes, on doit bien le penser, à tenter sur Joseph Meister la méthode qui m’avait
constamment réussi sur les chiens.»
Les inoculations furent faites chaque jour du 7 au 16 juillet. On commença par la moelle
de quatorze jours pour finir par celle de un jour. Le soir de cette épreuve redoutable, le petit
Meister, après avoir embrassé son «cher monsieur Pasteur», comme il l’appelait, alla dormir
paisiblement.
Pasteur passa une nuit cruelle. L’insomnie, qui épargne d’ordinaire les hommes d’action,
ne ménage pas les hommes de pensée. Ce mal les étreint. A ces heures lentes et sombres de la
nuit où tout est déformé, où la sagesse est en proie aux fantomes, Pasteur, hors de son
laboratoire, perdant de vue l’accumulation d’expériences qui lui donnaient la certitude du succès,
s’imaginait que cet enfant allait mourir.
Seule, Mme Pasteur ne douta jamais. Le traitement du petit Meister achevé, Pasteur, brisé
par trop d’émotions, consent à prendre quelques jours de repos avec sa fille et son gendre dans
un coin du Morvan. Mais la pensée de l’enfant le hante. Chaque matin, il attend fiévreusement la
lettre ou le télégramme de Grancher qui donnera des nouvelles de Meister. Il passe des heures
silencieuses à marcher, aux cotés de son gendre, dans la solitude des bois.Cependant, les jours
passent. Pasteur se rassure. Le petit Meister est sauvé!

Vallery-Radot Pasteur.

7. Расскажите о вкладе Пастера в медицину.

III

1.Поставьте глаголы в скобках в passé simple или в imparfait. Переведите.


Molière (naître) en 1622 dans une famille d’un riche commerçant parisien.Il (faire) de
bonnes études au collège de Clermon à Paris, puis Molière (apprendre) le droit à Orléan.Il (être)
attiré tout d’abord par la philosophie mais il (être) surtout un passionné de théâtre. En 1643, il
(décider) de pratiquer cet art; cette expérience ne (durer) pas. Molière (être) mis en prison pour
les dettes. Mais il ne (se décourager) pas. Il (commencer) à écrire des pièces. En 1658 il
(s’installer) à Paris. Dans ses piéces, il (critiquer) les nobles et les bourgeois. Cela lui (valoir)
beaucoup d’ennemis. Des problèmes de famille et de santé (rendre) la fin de sa vie difficile.
«L`Avare», «Les Femmes savantes», «Le Malade imaginaire» (être) ses derniers succès. Il
(mourir) le 17 février 1673 pendant la quatrième représentation de cette dernière pièce

2. Продолжите эту мысль:


Pour apprendre à parler comme il faut – il faut prendre un véritable bain linguistique dans
la langue qu’on désire apprendre.

Chapitre 7 La chimie. La biochimie


I

Лексический минимум 7

matière f – вещество, материал; предмет изучения, тема; дело, вопрос; повод,


предлог
pilier m – опора, оплот
récent – недавний, новый, свежий
influence f – влияние, воздействие; влиятельность
image f – изображение, образ; образное выражение; отображение, отражение

38
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
diversité f – разнообразие, различие, расхождение
préliminaire – предварительный, подготовительный
fastidieux – скучный, надоевший
vaste – обширный, огромный; широкий, разносторонний; большой, крупный
fait m – дело, поступок; действие; факт, происшествие, событие, случай
étendue f – протяжение, пространство, протяженность; размер, охват, объем;
продолжительность, длительность
champ m – поле; поверхность; поле зрения; сфера, круг (вопросов и пр.)
investigation f – исследование, изучение, расследование
il suffit – достаточно
néanmoins – однако, тем не меннне, при всем том, все же
concept m – понятие
interpréter – толковать; выражать, передавать
phénomène m – явление, процесс
se produire – проявляться, являться
univers m – мир, вселенная
outil m – орудие, инструмент; (pl) средства
possibilité f – возможность
choix m – выбор; отбор
se déduire – выводиться, следовать из…
liaison f – соединение, сцепление, связь
particularité f – особенность, своеобразие, свойство
réflexion f – отражение; размышление; самонаблюдение; мысль, соображение,
наблюдение
angle m – угол
ésotérique – тайный, скрытый, сообщаемый лишь посвященным; неясный,
запутанный, понятный лишь немногим
avancée f – передовая позиция
désormais – отныне, в дальнейшем, впредь
charge f – груз, тяжесть, нагрузка; обязанность, обязательство; пост, должность;
règne m – царствование, правление
application f – накладывание, прикладывание; приложение, проведение в жизнь,
внедрение, применение, использование
approche f – приближение, подход

1. Напишите слова из лексического минимума в алфавитном порядке.

2. Подберите синонимы к словам лексического минимума.

II

1. Прочитайте и переведите текст:

La chimie
La chimie est la science de la transformation de la matière. Pilier de toutes les industries,
la chimie est une science récente, née il y a deux cents ans, sous l’influence d’Antoine Laurent
de Lavoisier. A l’image de la diversité de la matière, la chimie n’est pas un domaine simple, et
comme le disait justement Lavoisier dans les préliminaires de son Traité élémentaire de Chimie
de 1789, on ne peut se dire chimiste qu’après de nombreuses et fastidieuses années d’études.
Cette situation ancienne n’a rien perdu de son actualité.

39
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
La chimie est une science vaste du fait de l’étendue de son champ d’investigation: la
matière sous toutes ses formes. Il suffit néanmoins de quelques concepts généralement simples
pour interpréter et comprendre la plupart des phénomènes qui se produisent dans l’univers.
La première étape consiste donc à distinguer les différents domaines de la science que
sont la physique, la biologie et la chimie. On met volontairement de coté les mathématiques qui
ne sont que des outils permettant de mettre en forme ces différentes sciences, et de les structurer
dans un cadre logique. De nombreuses possibilités existent pour présenter la chimie de façon
logique. On fait le choix de se baser sur le concept fondamental de l’atome. Va s’en déduire alors
les autres concepts comme celui d’élément chimique, puis celui de valence, celui de liaison
chimique et enfin de réaction chimique.
La chimie présente la particularité d’être une science relativement récente apparue
seulement à la fin du XVIIIème siècle, à la suite des travaux et des réflexions de Lavoisier, il y a
un peu plus de deux cents ans. Avant Lavoisier, l’étude de la matière et des quelques réactions
chimiques qui avaient été découvertes étaient considérées sous l’angle de l’alchimie, une pseudo-
science ésotérique. A partir du début du XIXème siècle, les chimistes vont employer des
méthodes rigoureuses rendues possibles par les progrès de la physique, particulièrement grâce
aux travaux sur les gaz et sur l’électricité.
Vers la fin du XIXème siècle, les premières théories sur la matière ont permis de
simplifier la chimie. Ces théories recouvrent deux domaines :
-celle de la structure moléculaire, avec la notion de valence et de stéréochimie;
-celle de la réactivité chimique, qui se base sur les études cinétique et thermodynamique.
Au cours du XXème siècle, ce sont les théories des mécanismes réactionnels, qui vont
permettre de grandes avancées de la chimie. Les mécanismes réactionnels justifient les réactions
chimiques par des déplacement d’électrons entre des groupes d’atomes, des déplacements inter
ou intramoléculaires. A la fin des années cinquantes, la chimie quantique, la mécanique
quantique adaptée à la chimie va aussi créer une nouvelle approche de la réactivité chimique, en
permettant d’analyser les réactions chimiques selon désormais trois axes: le contrôle de charge,
le contrôle stérique et le contrôle orbitalaire.
On distingue en chimie trois branches: la chimie organique traitant de la chimie des
composés du carbone, la chimie inorganique traitant de la chimie des métaux et autres éléments,
et la chimie générale traitant des théories et des techniques utilisées pour réaliser et étudier les
expériences de chimie organique et inorganique.
La chimie organique est née en 1828 lorsque Friedrich Wehler découvrit que l’on pouvait
obtenir de l’urée, une molécule issue du monde animal à partir de cyanate d’ammonium,
composé d’origine minérale. Déjà en 1766, Bergman et Scheele étaient parvenu à produire de
l’acide oxalique par oxydation du sucre. Avant cette période, on considérait que le monde vivant
se différenciait du monde minéral par une force propre d’essence divine: la force vitale. Il y a
donc quelque chose de commun entre le monde vivant et le monde inerte: cette découverte fut le
début d’une nouveau règne: on pouvait désormais créer par synthèse des molécules du monde
vivant. Entre autres applications, la chimie médicamenteuse allait se mettre en place. Elle fit ses
premiers débuts avec les sulfamides, puis quelques années plus tard avec l’aspirine.
Après 150 ans d’activité dans le domaine de la chimie organique, l’art des chimistes est
maintenant reconnu. Ils sont désormais capables de synthétiser presque n’importe quelle
molécules, quelqu’en soit la complexité. Ces synthèses ont permis le développement de la chimie
industrielle, des nouvelles technologies et des nouvelles thérapies.

2. Переведите следующие словосочетания:


Основные понятия, развитие теории, многочисленные возможности, размышления,
молекулярное строение, длинный перечень, минеральное происхождение, химические
связи и реакции, перемещение электронов, химический элемент, химическое соединение,
внутримолекулярное перемещение, понимание явлений, разнообразие материи, опытный
метод исследования.

40
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

3. Дайте ответы на вопросы:


1.La chimie, qu‘étudie-t-elle? 2.Quand est-ce qu‘elle est née et sous l‘influence de qui?
3.Quel est le domaine d`études de la chimie ? 4.Quelle était l`histoire de la chimie? 5.Quelles
théories du XIX siècle ont permis de simplifier la chimie, caractérisez-les. 6.Caractérisez l`état
de la chimie au cours du XX siècle. 7.Quelles branches distingue-t-on en chimie et qu`est-ce
qu`elles étudient ? 8.Quand est née la chimie organique, qui la découvrit et comment?
9.Comment a été découverte la chimie médicamenteuse ?

4. Заполните пропуски в предложениях, используя прилагаемый список


глаголов в инфинитивной форме. В соответствии с контекстом употребите глаголы в
определенной видо-временной форме.
Etre, naître, permettre, se vouloir, faire, nécessiter, demander, pouvoir
1.La chimie ... la science de la transformation de la matière.2. La chimie... il y a deux
cents ans, sous l’influence d’Antoine Laurent de Lavoisier. 3. Le développement de nombreuses
théories tout au long du XXeme siècle ... de simplifier considérablement l’approche de la chimie.
4.La chimie ... d’être une science avant tout expérimentale, mais les contraintes ... qu’elle est
plus souvent présentée de façon théorique que dans un laboratoire. 5.Certaines expériences ne ...
que peu de matériel, d’autres sont plus longues, plus délicates et ... un équipement conséquent.
6.La chimie ...être abordée sous des angles différents.

5. Просмотрите внимательно текст и замените неправильно употребленные


слова другими, соответствующими контексту.
On distingue en chimie deux branches. La chimie organique exige de la chimie des
composés du carbone. La chimie inorganique traite de la chimie des produits alimentaires. La
chimie générale traite des objets utilisées pour réaliser et étudier les recherches de chimie
organique et inorganique. Les mécanismes réactionnels justifient les réactions chimiques par des
changement d’électrons entre des groupes d’atomes, des déplacements inter ou
intramoléculaires.

6. Выполните сжатие текста La chimie до уровня тезисов. Передайте


содержание текста с опорой на составленные тезисы.

7. Прочитайте и переведите текст.

La biochimie
On peut définir la biochimie comme la chimie des
organismes vivants, depuis les plus simples et jusqu’aux
plus complexes, l’homme compris.
On peut délimiter conventionnellement trois
divisions de recherches de la chimie des organismes. La
première concerne l’étude de la composition des
organismes. On a accumulé dans cette division une
documentation énorme permettant d’éclaircir avec assez
de détails ce que représente cet ensemble de substances
dont est fait tout ce qui vit. Ces recherches constituent le
contenu de la biochimie statique. La deuxième division
étudie les transformations subies par la matière depuis
son introduction dans l’organisme ou sa formation dans celui-ci jusqu’à sa transformation en
produits terminaux du métabolisme qui doivent en être éliminés: c’est la biochimie dynamique.

41
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
La troisième division de la biochimie se propose d’éclaircir le sens biologique ou la
signification physiologique des processus chimiques se déroulant dans l’organisme: c’est la
chimie fonctionnelle. Ces trois divisions des recherches biochimiques s’enchevêtrent
intimement, se complètent et s’encrichissent entre elles.
Les problèmes de la biochimie sont si multiples, cette science progresse si rapidement
que les recherches dans ce domaine ont acquis un caractère vraiment international. Souvent, il
est difficile de dire où s’achèvent les travaux d’un chercheur et où commencent ceux d’un autre.
La «chimie de la vie» est étudiée sous tous ses aspects, non seulment par les biochimistes,
mais aussi par de nombreux représentants des sciences connexes: biophysique, physiologie,
microbiologie, médecine. Les donnés de la physique et de la chimie enrichissent de plus en plus
divers domaines de la biologie. Cette étude complexe des problèmes biologiques constitue le
garant d’un développement fécond de la science de la vie et de sa branche appelée biochimie.

8. Ответьте на вопросы.
1.Comment peut-on définir la biochimie? 2. Combien de divisions de recherches de la
chimie peut-on délimiter? 3.Qu’est-ce que la première division de recherches étudie? 4.Quels
termes donne-t-on à la science qui étudie l’ensembles de substances dont est fait tout être vivant?
5.Qu’est-ce que la biochimie dynamique étudie? 6.Quelle est la science qui s’occupe de la
signification physiologique des processus chimiques se déroulant dans l’organisme? 7.Pourquoi
les recherches biochimiques ont acquis un caractère vraiment international? 8. Quelles sont les
sciences connexes qui étudient aussi la “chimie de la vie”? 9.Qu’est-ce qui constitue le garant
d’un développement fécond de la science de la vie et de sa branche appelée biochimie?

9. Выразите ту же мысль иначе:


1.On peut définir la biochimie, comme la chimie des organismes vivants, depuis les plus
simples et jusqu’aux plus complexes, l’homme compris.
2.On peut délimiter conventionnellement trois divisions de recherches de la chimie des
organismes.
3.La première division accumule une documentation énorme permettant d’éclaircir avec
assez de détails ce que représente l‘ ensemble de substances dont est fait tout ce qui vit.
4.La deuxième division étudie les transformations subies par la matière depuis son
introduction dans l’organisme ou sa formation dans celui-ci jusqu’à sa transformation en
produits terminaux du métabolisme qui doivent en être éliminés.
5.La troisième division de la biochimie se propose d’éclaircir le sens biologique ou la
signification physiologique des processus chimiques se déroulant dans l’organisme: c’est la
chimie fonctionnelle.

10. Продолжите предложения:


1.L‘objet de l‘études de la biochimie c‘est...
2.A présent il existe trois divisions de la biochimie. La première étudie...
3.Du latin le mot « biochimie » se traduit...
4.La «chimie de la vie» est étudiée sous les aspects...

11. Расскажите о биохимии. Что является объектом ее изучения?

III

1. Сгруппируйте слова по их корню и переведите.


Examen, sang, langage, causalité, médicament, cure, déformation, examiner, causer,
sensation, saingement, formation, sensible, cause, sanguin, former, curatif, langue, examinable,
malformation, causal, sanguinaire, formalité, médecin.

42
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
2. Вместо точек вставьте данные прилагательные и составьте словосочетания.
Inconnu, classique, occidentale, digne, mutuelle, artistique, amoureux.
Les sentiments…, un mot…, un langage…, une sensibilité…, une peinture…, une
inspiration…, une compréhension…

3. Назовите антонимы следующих глаголов:


vivre-..., souffrir-..., connaître-..., tomber malade-..., se réveiller-..., être à son aise-...,
aimer-..., mentir-....

4. Переведите:
1.Тысячи путей ведут к заблуждению. К истине – только один. (Ж.-Ж. Руссо) 2.
Истина – это то, что упрощает мир, а не то, что создает хаос, это язык, выделяющий из
многообразия общее. (А. Сент-Экзюпери) 3. Не бойся Бога – бойся самого себя. Ты сам
творец своих благ и причина своих бедствий. Ад и рай находятся в твоей душе. (П.
Марешаль)

Chapitre 8 Une science exacte


I
Лексический минимум 8

obéir – повиновать, слушаться; подчиняться, находиться в зависимости


loi f – закон, правило, закономерность, основной принцип
apparaître – появляться, являться, показываться, обнаруживаться
correspondance f – соответствие, сходство; согласованность
bâtir – строить; основывать на чем-то
dynamique f – активные силы
mouvement m – движение, ход, перемещение; изменения
force f – сила; крепость (физическая); основное направление; твердость, мужество;
прочность
adéquat – соответственный, тождественный, отвечающий требованиям
dérivation f – отведение, ответвление; результат развития, следствие, порождение,
проявление
importance f – важность, значительность; вес, величина
langage m – язык, речь; манера говорить
vérification f – проверка, контроль; испытание; подтверждение
quantitatif – количественный
laisser – оставлять, покидать; предоставлять; в конструкции laisser + infinitif
позволять, разрешать
aboutir – оканчиваться, заканчиваться; приводить к результату
clarifier – очищать, осветлять; просветлять; внести ясность, выяснить
induction f – вывод
réunion f – соединение, собрание
données f pl – данные, сведения
empirique – опытный, относящийся к опыту
invention f – изобретение,; вымыснл, выдумка; нахождение, находка
mesure f – измерение, размер; мера
davantage – больше, долее, дальше
indépendant – независимый, самостоятельный
ramener – приводить обратно; отводить, приносить; надвигать на…, притягивать;
возвращать, восстанавливать; быть причиной
évidence f – очевидность, явность

43
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
banalité f – обезличенность, пошлость, избитость
élaboration f – обработка, выработка
restreint – ограниченный, сокращенный; сдержанный; в узком составе
spatial – пространственный
modèle m – образец; пример для подражания; вид, образ
expression f – выражение; выразительность
avantage f – выгода, преимущество, превосходство; льгота
souligner – подчеркивать
vulnérabilité f – уязвимость
lumière f – свет
il est commode – удобно, просто
particule f – частица
précision f – точность, ясность, определенность; pl уточнения, детали, подробности
conséquence f – следствие, последствие; важность, значение
degré m – ступень, степень, градус
validité f – действительность, законность; годность; правильность, верность;
крепость, работоспособность
génération f – рождение, зарождение;воспроизводство; происхождение,
образование; поколение, потомство
imagination f – воображение, фантазия; представление, вымысел, выдумка;
творческий подход, находчивость
codification f – установление, сведение законов, закономерностей, правил;
шифрование
distribution f – раздача, распределение; расположение, размещение
tumeur f – опухоль, новообразование

1. Напишите слова из лексического минимума в алфавитном порядке.

2. Выпишите из лексического минимума существительные с суффиксом -ion.


Определите, от какой части речи они образованы.

3. Выпишите из лексического минимума слова, вошедшие в научную речь.

4. Выпишите из лексического минимума глаголы, распределяя их по группам.

II
1. Прочитайте и переведите текст.

Une science exacte


La physique est l’archétype de la science exacte. Il faut voir là une hypothèse
fondamentale, qui peut être énoncée de la manière suivante: les phénomènes naturels obéissent à
des lois fixés. Plus précisément, il apparaît que la réalité peut être décrite, et ses processus prédits
à l’aide de représentations mathématiques . De telles représentations sont constituées par un
objet mathématique plus ou moins complexe qui est mis en correspondance avec la réalité.
Ainsi, pour bâtir la dynamique, Newton fait correspondre le mouvement d’un mobile à
une représentation analytique de sa position en fonction du temps x (t), et il propose des
hypothèses simples sur cette fonction (continuité, dérivabilité). De même, il postule qu’il existe
une cause à l’origine du mouvement, représentée par un vecteur mathématique F et appelée
force. Au système réel dynamique est ainsi associé un objet mathématique relativement
complexe, constitué par l’ensemble de x (t) et de F. À l`intérieur de la représentation
mathématique adéquate, les lois de la physique prennent l’aspect de relations ou d’équations qui

44
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
gouvernent l’objet mathématique : ainsi, en dynamique, on posera F = m À, où l’accélération À
est obtenue à partir de x (t) par des dérivations. C’est l’existence de telles relations qui donne son
importance à la représentation mathématique. De telles représentations font partie de la logique
propre du langage, même si elles n’atteignent pas le stade de la formulation mathématique. C’est
précisément cette dernière étape qui fait de la physique une science exacte, car elle est capable de
prédictions et de vérifications quantitatives.
Dans la présentation de la méthode par laquelle les lois de la physique sont généralement
découvertes et établies, on laissera de côté les aspects méthodologiques qui permettent de la
codifier ou de l’appliquer. Les progrès du XXe siècle, qui ont souvent abouti à construire des
théories très éloignées de l’intuition commune, ont permis de clarifier les processus de la
découverte et de la vérification et, en particulier, de rejeter la notion d’induction sur laquelle on
avait cru pouvoir se fonder au XIXe siècle, époque où les phénomènes étudiés étaient plus
immédiatement représentables.
L’établissement d’une loi passe en général par quatre étapes :
-la réunion de données empiriques, le plus souvent quantitatives, grâce à l’expérience ;
elles sont parfois reliées par des règles empiriques qui expriment certaines relations entre les
données ;
-l’invention d’un schéma, c’est-à-dire, le plus souvent, d’un objet mathématique qui
implique entre les données les relations qui sont observées par l’expérience ; à ce stade, il s’agit
de la formation d’une hypothèse ;
-l’analyse détaillée du schéma mathématique conduite de manière à prédire, dans la
mesure du possible, de nouvelles relations ; en d’autres termes, on détermine les prédictions
contenues dans l’hypothèse ;
-la vérification par l’expérience de ces prédictions ; elle est considérée comme d’autant
plus satisfaisante que celles-ci sont en plus grand nombre, davantage indépendantes les unes des
autres et plus précises.
Ces diverses étapes sont plus ou moins marquées selon le cas, et certaines peuvent parfois
être ramenées à l’évidence ou à la banalité, mais l’élaboration des théories complexes ou
nouvelles, comme la mécanique quantique ou la relativité restreinte, est clairement passée par
tous ces stades. Le temps et l’effort nécessaires à la réalisation de ce travail peuvent varier
notablement selon les questions considérées.
Il est possible, à ce sujet, de faire un certain nombre de remarques. Il semblerait que la
méthode indiquée ici soit, dans ses grands traits et même dans des cas élémentaires, très proche
de l’acte psychologique qui consiste à «comprendre» . Dans la vie pratique cependant, les
schémas mis en jeu sont rarement mathématiques, ils sont plutôt logiques ou consistent en une
représentation spatiale.
Dans le même ordre d’idées, le rôle des mathématiques en physique est celui d’une
représentation et, très souvent, ces dernières apparaissent donc comme une forme privilégiée du
langage.
On désigne parfois le schéma mathématique sous le nom de modèle . Cette expression a
l’avantage de souligner son rôle de représentation, mais elle suggère une vulnérabilité qu’il n’est
pas toujours utile de faire apparaître. Il semble préférable de réserver ce terme de modèle à un
schéma mathématique adéquat qui représente approximativement un nombre limité de faits, et de
ne pas l’appliquer aux lois fondamentales. Ainsi, l’électrodynamique quantique recèle tous les
aspects connus de la lumière, mais, dans certains cas, il est commode de représenter les effets
que l’on discute par le modèle des particules (photons) ou par celui des ondes (champ
électromagnétique). Dans une branche de la physique non encore totalement éclaircie, comme
celle des particules élémentaires, un modèle est une organisation de certaines données partielles.
Malgré toutes les vérifications, il ne peut y avoir de certitude absolue sur la validité des
lois, bien que le nombre énorme, la précision et la diversité des conséquences de la mécanique
quantique, par exemple, ne puissent laisser au doute qu’une place minime (ce qui ne signifie pas
que d’autres formulations, d’autres interprétations ou bien un nouvel approfondissement soient

45
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
inconcevables). Il n’existe pas, semble-t-il, d’analyse satisfaisante de ce que peut être le degré de
validité d’une loi, compte tenu des vérifications faites.
Contrairement aux trois autres, la deuxième étape, celle de l’invention de l’hypothèse,
n’est ni rationnelle ni codifiable. Étymologiquement, elle constitue l’acte de génie, c’est-à-dire
de génération.
Les seules hypothèses qui apparaissent dans les traités de physique ou qui sortent du
cercle des spécialistes sont celles qui ont en général été vérifiées. On connaît des exemples
d’hypothèses, parfois extrêmement brillantes, qui ont réussi à «expliquer» un grand nombre de
données indépendantes, de manière quantitative, et qui ont dû être rejetées au stade de la
vérification. Cela comporte deux leçons : tout d’abord qu’il est absolument nécessaire de vérifier
une hypothèse par l’examen de conséquences indépendantes des données initiales; ensuite que la
capacité d’imagination de l’homme est très grande. Pour employer un langage actuellement
répandu, l’homme est aisément disposé à découvrir des structures dans les faits, et cela de
plusieurs manières. La pratique de la physique apprend que, même lorsque les données
quantitatives imposent à l’imagination des contraintes particulièrement fortes, il est possible de
construire des structures qui sont à première vue satisfaisantes, bien qu’en réalité incorrectes.
Les activités du groupe de recherche en physique des radiations portent sur tous les
aspects susceptibles de contribuer à l’augmentation de la précision et de l’efficacité des
traitements de radiothérapie, ainsi qu’à leur automatisation. Les grands axes de recherche
déterminés pour atteindre cet objectif sont les suivants:
-développer de nouveaux algorithmes d’optimisation de la dose. Cet axe se concentre sur
la codification sous forme mathématique des objectifs de traitements donnés par le radio-
oncologue, c’est-à-dire la distribution de dose à la tumeur et la protection des organes à risque,
pour ensuite l’intégrer à un algorithme qui trouvera les meilleures configurations des faisceaux
ou la meilleure disposition des sources radioactives lors d’implants permanents ou temporaires;
-vérifier expérimentalement la qualité de la dose calculée. Ceci est accompli par la
recherche sur le développement de nouvelles techniques de détection de la radiation, telle la fibre
scintillante, et de simulations numériques de type Monte-Carlo du passage de la radiation dans la
matière.

2. Какова основная мысль данного текста? Выскажите ее в одном


предложении, начиная его: l`idée principale de ce texte est…

3. На основе знаний, полученных в курсе медицинской терминологии с


элементами грамматики латинского языка, заполните в своей рабочей тетради
следующую таблицу:
слово значение этимология полисемия
physique наука о греч. physika 1) наука
материи естество, природа physique atomique,
physis природные nucléaire, microscopique
свойства, 2) описание внешности
вещество, материал, avoir un physique de… походить
создание, на…
творение, 3)физическое состояние;
происхождение, здоровье; телосложение, внешность
творение, род, au physique в физическом
характер, отношении
наружность 4) иметь внешность,
соответствующую профессии
avoir un physique de…
5) прилагательное
physique плотский, природный

46
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
optimisation
radiation
hypothèse
codification
algorithme
fonction
matière
modèle
phénomène

4. Выпишите из текста слова, вошедшие в общеупотребительную речь.


Установите их этимологию.

5. Определите в данных предложениях ключевые слова. Выпишите их.


1.Il faut voir en physique une hypothèse fondamentale, qui peut être énoncée de la
manière suivante : les phénomènes naturels obéissent à des lois fixés. 2. Pour bâtir la dynamique,
Newton fait correspondre le mouvement d’un mobile à une représentation analytique de sa
position en fonction du temps x (t), et il propose des hypothèses simples sur cette fonction
(continuité, dérivabilité). 3. Il postule qu’il existe une cause à l’origine du mouvement,
représentée par un vecteur mathématique F et appelée force. 4. Les représentations
mathématiques font partie de la logique propre du langage, même si elles n’atteignent pas le
stade de la formulation mathématique. 5. C’est précisément cette dernière étape qui fait de la
physique une science exacte, car elle est capable de prédictions et de vérifications quantitatives.

6. Вставьте в предложения недостающие сегменты, данные в скобках (вводная


конструкция, глагол, существительное, прилагательное, наречие), в соответствии с
контекстом.

1.... la présentation de la méthode ... laquelle les lois de la physique sont généralement
découvertes et établies, ... laissera de côté les aspects méthodologiques qui ... de la codifier ou de
l’appliquer (dans, par, on, permettent).
2. Ces ... étapes sont ... marquées selon le cas, et certaines peuvent parfois être ... à
l’évidence ou à la banalité, mais ... des théories complexes ou nouvelles, ... la mécanique
quantique ou la relativité restreinte, est clairement passée par ... ces stades. (plus ou moins,
ramenées, diverses, comme, l‘élaboration, tous)
3...., à ce sujet, ... faire un certain ... de remarques (de, il est possible, nombre).

7. Определите соответствия:
1) réalité 1) важность, значительность; вес, величина
2) représentation 2) образец; пример для подражания; вид, образ
3) correspondance 3) вывод
4) physique 4) обработка, выработка
5) dérivation 5) свет
6) importance 6) ступень, степень, градус
7) langage 7) измерение, размер; мера
8) vérification 8) естество, природа
9) induction 9) точность, ясность, определенность; уточнение
10) réunion 10) опухоль, новообразование
11) invention 11) уязвимость
12) mesure 12) разнообразие; различие, расхождение
13) évidence 13) соответствие, сходство; согласованность
14) banalité 14) язык, речь; манера говорить

47
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
15) élaboration 15) проверка, контроль; испытание; подтверждение
16) modèle 16) очевидность, явность
17) vulnérabilité 17) действительность, законность; годность; правильность,
18) lumière верность
19) précision 18) обезличенность, пошлость, избитость
20) diversité 19) изобретение; вымысел; изобретательность, находка
21) degré 20) соединение, собрание
22) validité 21) воспроизведение, представление
23) tumeur 22) действительность, подлинность, правдивость
23) отведение, ответвление;результат развития, следствие,
порождение, проявление

8. Продолжите предложения:
L’établissement d’une loi passe…
Les données empiriques sont... et reliées par...
L`invention d’un schéma consiste en...
La formation d’une hypothèse se passe quand...
L`analyse détaillée du schéma mathématique aide...
La vérification par l’expérience de ces prédictions est obligatoire parce que...

9. Переведите.
Установление закона, сбор данных, уязвимость гипотезы, обработка данных,
формирование гипотезы, степень точности, испытание опытом, представление способа,
естественные явления, описанная действительность, достигать цели, законность образца,
проверка теории.

10. Назовите этапы установления закона.

11. Разделите текст на смысловые части; озаглавьте каждую из них. Из


каждой части выпишите ключевые слова.

12. Продолжите диалог, используя в речи данные выражения:


Il est important de... Il est facile de .... Il est nécessaire de … Il est impossible de ... Il est
difficile de...
-Salut, mon ami! Je suis ravi de te voir.
-Bonjour, je ne t‘ai pas vu depuis longtemps. Comment vas-tu ?
-Grâce au Dieu, ça va. Je suis étudiant à la faculté de la médecine générale. Et toi, que
fais-tu ?
-C‘est formidable ! Moi aussi, je fais mes études à la même faculté, mais à l`autre ville,
parce que nous avons déménagé. J‘adore la chimie, la biochimie car j‘ai appris beaucoup
d‘intéressant. Malheureusement je ne comprends rien en physique.
-Quant à moi, je ne comprenais jamais cette matière. Maintenant elle me plaît et ça
commençait par le professeur, qui nous racontait des choses intéressantes, comme par exemple....

III

1. Определите этимологию следующих слов, переведите их. Выпишите слова,


вошедшие а) в общеупотребительную речь и б) ставшие медицинскими терминами.
Philosophie, psychologie, symphonie, téléphone, déplacement, réaction, vitale, synthèse,
alchimie, art, complexité, compagnon, médicamenteuse, thérapie, morphologie, collaboration,
anatomie, chirurgie, sympathie, transformation.

48
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
2. Подготовьте серию вопросов, предполагающих ответ: je n‘en ai pas, à mon
avis, pour ainsi dire, d‘habitude, d‘ailleurs, pourtant, bien sûr.

3. Согласны ли Вы с этим высказыванием, обоснуйте свой ответ.


Sans exercice une langue reste toujours morte.

4. Что Вы думаете об этих высказываниях? Дайте письменный ответ.


1.Pour être heureux il faut être riche.
2.Pour être heureux il faut avoir des idées et il faut y croire.

5. Прочитайте, переведите. Какую мысль изложил поэт в этом стихотворении?


Je souhaite dans ma maison :
Une femme ayant raison,
Un chat passant parmi les livres,
Des amis en toute saison
Sans lesquels je ne peux vivre.

Guillaume Appolinaire

Chapitre 9 L`immunité
I
Лексический минимум 9

immunité f – привилегия, освобождение от налогов; неприкосновенность;


устойчивость, стойкость. В медицине – иммунитет
la propriété f – собственность, владение; право собственности; свойство,
особенность; способность
réfractaire – непокорный; невосприимчивый, не поддающийся лечению;
невозбудимый
faculté f – способность, свойство; возможность; право, власть
dommage m – убыток, ущерб, повреждение, урон, вред
atteinte f – (полученный) удар, прикосновение, попадание (в цель); ущерб,
поражение; признаки, следствие болезни; боль, страдание
grâce à – благодаря
existence f – существование, образ жизни; живое существо; наличие
moyen m – средство, способ, возможность; ресурсы, средства к жизни; (pl)
способности, возможности; довод
inné – врожденный, природный
apanage m – удел, достояние
espèce f – порода, род, вид (биологический)
invertébrés m pl – беспозвоночные животные
mouche f – муха, мушка
ver m de terre – червь земляной (дождевой)
charbon m – сибирская язва; уголь
la poule f – курица; самка (некоторых пород птиц);
le mouton m – баран
relatif – относящийся к..., связанный с…, относительный; неполный,
недостаточный
venin m – яд ( змей, насекомых); злоба, желчь
vipère f – гадюка; langue de vipère – злой язык
hérisson m – еж; еж-рыба; муреск (моллюск)

49
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
champignon m – гриб
limace f – слизняк (улитка), слизень
inverse – обратный, противоположный; à l`inverse de – в противоположность
contracter – заключать договор, договариваться; принимать, приобретать,
усваивать
scarlatin – ярко-красный
acquis – приобретенный, купленный;достигнутый, усвоенный; (à qn) обеспеченный
кому-л., признанный за кем-л.; (à qch) преданный, поддерживающий; в качестве
существительного (m) – знание, опыт (житейский); право
guérison f – выздоровление, исцеление; избавление
récidiver – повториться (о болезни); повторить прежнюю ошибку
rougeole f – корь
variole f – оспа; variole fausse – ветряная оспа; variole noir, hémorragique – черная
оспа
varicelle f – ветряная оспа
tétanos m – столбняк; длительное сокращение мышц, судорога
oreillons f – свинка
conférer – даровать; придавать, сообщать; сличать, сопоставлять
généralement – вообще, отвлеченно; обычно, как правило
condition f – состояние, знание, положение, предназначение; условие
virulence f – ядовитость; злобность, резкость, язвительность
bénin (gne) – благодушный, мягкий, безобидный, благожелательный;
благоприятный; доброкачественный (об опухоли), неопасный (о болезни)
bénéficier – получать прибыль, выгоду; извлекать пользу, использовать
inoculation f – прививка, заражение; внедрение
propre – 1) собственный; настоящий, подлинный, подходящий; свойственный,
присущий; собственное, подлинное значение; 2) чистый, опрятный, чистоплотный;
правильный, хорошо выполненный; честный, порядочный
défense f – защита, оборона; защитное напряжение; (pl) средства защиты
cessation f – прекращение, остановка, приостановка
médication f – лечение, способ лечения; назначение лекарств
humeur m – жидкость, влага (в организме); нрав, раположение духа, настроение;
характер; прихоть, каприз, дурь; юмор
doué – одаренный; способный
germe m – зародыш; микроб; зачаток; зарождение, начало, источник
persistance f – упорство, твердость, настойчивость; устойчивость, стойкость;
продолжение существования, длительность
convenable – приличный, надлежащий, соответствующий, подходящий,
приемлемый
aptitude f – способность, склонность; пригодность
agression f – нападение; посягательство с применением насилия; вред, ущерб;
загрязнение (среды)
refroidissement m – охлаждение, остывание; простуда
déclencher – разъединять, разобщать; выключать; пускать в ход; приводить в
действие (механизм); начинать, развязывать, вызывать
rhume m – насморк
poussée f – толчок, толкание; давление, сила давления; удар, натиск, продвижение;
прорыв, вспышка, подъем; приступ (лихорадки); высыпание (фурункулов); poussée de
température скачок температуры
offensif – наступательный
fléchir – гнуть, сгибать; смягчить, тронуть; покоряться, склоняться, смиряться,
поддаваться, уступать, дрогнуть; оседать, понижаться; прогибаться, провисать

50
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

1. Напишите слова из лексического минимума в алфавитном порядке.

2. Выпишите из лексического минимума в два столбика слова, относящиеся:


а) к болезни (названия, результат ее воздействия на организм и т.п.)
б) к человеку (его характеристики, поведениe и т. п.)

3. Найдите в лексическом минимуме слова, имеющие общий корень с


нижеприведенными. Определите, какую часть речи представляют данные слова и
как они переводятся.
Froid, pousser, agresser, déclenchement, proprement, médecin, acquisition, scarlatine,
persister, bénéfice, contraction, offensive, immun.

II

1. Прочитайте и переведите текст.

L’immunité
L’immunité est la propriété de certains organismes d’être réfractaires à des maladies
microbiennes. Elle est due à la faculté de triompher rapidement et sans dommages (donc sans
troubles qui caractérisent la maladie) l’atteinte microbienne, grâce à l’existence dans l’organisme
de moyens de lutte particulièrement rapides et efficaces.
Il y a immunité innée qui est souvent l’apanage d’un groupe, d’une espèce ou d’une race.
Ainsi les invertébrés (mouche, ver de terre) ne contractent pas le charbon qu’ils peuvent
transmettre. La poule, le mouton sont également réfractaires.
Il existe de même une immunité naturelle plus ou moins relative de certaines espèces
pour le venin de vipère (hérisson), de cobra (mangouste), pour les toxines de champignons
vénéneux (limaces).
Dans l’espèce humaine, à l’inverse des blancs, les Africains sont très réceptifs pour la
pneumonie et peu pour la fièvre jaune. Les Anglo-Saxons contractent plus facilement que
d’autres la scarlatine.
Il y a immunité acquise:
1) par guérison d’une atteinte antérieure. On sait que certaines maladies ne récidivent
qu’exceptionnellement (charbons, thyphoïde, rougeole, variole, varicelle, diphtérie, tétanos,
oreillons, poliomyélite). C’est qu’une première atteinte confère généralement l’immunité.
2) Artificiellement, par vaccination. Ce qui revient à contracter dans les meilleures
conditions (au moment choisi, où l’on est en bonne santé, avec un antigène de faible virulence)
une maladie bénigne, souvent inapparente, pour bénéficier de l’immunité de guérison.
3) Par inoculation de sérum d’un homme ou d’un animal immunisé (sérothérapie). Cette
immunité passive, transférée, est peu durable car elle n’a pas mis en jeu nos propres réactions de
défense.
4) Par chimiopthérapie préventive. L’ingestion préventive de quinine préserve du
paludisme en cas de piqûre infectante. Le germe ne peut se développer si la dose de quinine est
suffisante. Mais la réceptivité réapparaît dès la cessation de la médication.
L’examen des humeurs et des réactions de l` organisme doué d’immunité naturelle ou
acquise montre la présence d’anticorps correspondants. Grâce à ces derniers, les germes sont
rapidement détruits.
L’immunité acquise est due non seulement à la persistance dans le sérum d’une quantité
convenable d’anticorps (ils disparaissent progressivement après quelques années), mais aussi à la
réactivité ou aptitude à reproduire rapidement les anticorps en cas de nouvelle agression par le

51
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
même antigène. Aussi l’immunité conférée par un vaccin est-elle plus durable que la persistance
des anticorps qu’elle a produits.
L’immunité dépendant beaucoup des conditions physiologiques, hygiéniques est assez
relative. Pasteur a montré que la poule normalement réfractaire au charbon contracte cette
maladie, après inoculation, lorsqu’on la refroidit dans un bassin à 37° (sa température normale
est 40°). De même chez l’homme un refroidissement déclenche un rhume, une pneumonie, une
poussée tuberculeuse même s’il n’y a pas de contagion à ce moment. Ce sont les germes dont le
sujet était porteur depuis longtemps qui ont pris l’offensive parce que son immunité avait fléchi.

2. Определите соответствия:
1) condition 1) сыворотка
2) porteur 2) особенность
3) anticorps 3) прививка
4) germe 4) выздоровление
5) inoculation 5) ядовитость
6) guérison 6) поражение
7) virulence 7) условие
8) atteinte 8) антитела
9) sérum 9) носитель
10) propriété 10) микроб

3. Ответьте на вопросы:
1.En quoi consiste l’immunité? 2.Quels genres d`immunité connaît-on? 3.Que montre
l’examen des humeurs et des réactions d’un organisme doué d’immunité naturelle ou acquise?
4.Quelle est l’expérience faite par Pasteur? 5.Pourquoi l’organisme humain peut-il être attaqué
par une maladie infectieuse même s’il n’y a pas de contagion?

4. Переведите:
Невосприимчивость к заболеванию, вырабатывать антитела, приобретенный
иммунитет, врожденный иммунитет, искусственный иммунитет, носитель, змеиный яд,
ядовитые грибы, доброкачественное заболевание, столбняк, оспа, краснуха, сибирская
язва.

5. Выпишите из текста медицинские термины и объясните их этимологию.

6. Переведите следующие предложения:


1.Иммунитет – это невосприимчивость к заболеванию.
2.В теле человека лейкоциты выполняют функцию пожирателей болезнетворных
бактерий.
3.Воспаление – это защитная реакция организма в борьбе с болезнью.
4.И.И.Мечников первым открыл явление иммунитета и назвал свою теорию
фагоцитарной теорией иммунитета.
5.Ослабленные микроорганизмы не могут вызвать заболевание, но они
стимулируют выработку организмом антител и антитоксинов против микроорганизмов,
вызывающих данное заболевание.

7. Продолжите предложения:
Le système immunitaire préserve l'organisme des agressions par des agents infectieux….
L`immunité protège contre....
Les premiers conseils qu`on peut donner sont d'ordres préventifs. Ils consistent à tout
mettre en œuvre pour réduire la probabilité d'infection. Il s'agit d'éviter les situations à risque....

52
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
La prévention, c'est à dire l'attitude qui consiste à repérer les périodes à risque et à tout
faire pour prévenir leurs effets....

8. Согласны ли вы с данными утверждениями. Аргументируйте свой ответ.


1.L`immunité est la propriété de chacun organisme d’être réfractaire à des maladies
microbiennes.
2.La propriété de l‘organisme d’être réfractaire à des maladies dépend de la santé morale
de l`homme.
3.La santé morale de l`homme c`est la pureté de ses desseins se reflétant en clarté de son
langage et la responsabilité pour sa façon d`agir.

III

1.Напишите производные слова от следующих слов, объясните их способ


образования и значение.
Faveur, ordre, profond, cutané, visage, propre, air, monologue, terme, cause, règle,
cicatrice, signe.

2. Составьте из простых предложений сложное.


1. Le Petit Chaperon rouge était heureux. Il apportait une galette à sa grand-mère. Un
petit pot de beurre contribuait à la fête.
2. «L`Iliade» est un poème constitue de 24 chants. Il met en scène un épisode de la guerre
de Troie.
3. Au XVII siècle Molière écrit d‘abord des farces. Ce sont des pièces rapides. Elles
s’appuient souvent sur un comique de gestes. Il utilise des canevas ou des trames sur lesquels les
acteurs improvisent.

3. Закончите фразы:
1. J’ai la tristesse de constater que…
2. Il est incorrect de…
3. Il est vrai que…
4. Si sa santé est meilleur…
5. A condition que…
6. Il suffit de…

4.Составьте краткий диалог на тему одного из предложенных афоризмов.


Обоснуйте свой выбор.
1.Il vaut mieux se mordre la langue avant de parler, qu`après avoir parler.
2.Les grands diseurs ne sont pas les grands faiseurs.
3.Un coup de langue est pire qu`un coup de lance.

Chapitre 10 Les maladies


I

Лексический минимум 10

1. Во французском языке существует несколько терминов для обозначения


проблем, связанных со здоровьем: maladie, pathologie et affection, maux, troubles,
malformation, anomalie.
Термин наиболее распространенный и общеупотребительный – maladie.
Переведите выражения, раскрывающие понятие maladie.

53
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
La maladie, l`affection, le mal, la douleur, la misère, la souffrance; l`embarras,
l`indisposition, le malaise, le trouble; la défaillance, le dysfonctionnement, l`insuffisance;
le handicap, l`infirmité, l`accident;
la maladie: idiopathique, essentielle, contagieuse, périodique, quarantenaire, vénérienne,
psychosomatique, chronique;
l`incubation, la pathogénèse, la contagion, la contamination;
l`accès, la crise, la poussée, la complication, la surinfection;
le symptôme ou le signe fonctionnel, le syndrome malin;
la fièvre: éruptive, intermittente, récurrente;
la morbidesse, la pesanteur, la prostration, la pâleur;
l`alitement, grabataire;
la gravité, la malignité, la morbidité, la bénignité, l`évolutivité, récéptivité, laxité.
Pathologie et affection sont des termes relevant du lexique médical, plus professionnel.
Affection inflammatoire, musculaire, cardio-vasculaire, affection des os et des articulations,
affection de la colonne vertebrale.
Maux, troubles, affection sont perçus comme relevant d`un registre de langue soutenu,
mais pas obligatoirement spécalisé.
Malformation renvoie à une anomalie du corps constatée à la naissance. Elle peut aussi
survenir pendant la croissance du nourisson.
Anomalie signifie que quelque chose n`est pas normal (dans le fonctionnement d`un
organe ou dans sa forme, comme on peut le constater, par exemple, sur une radio)

2. Выпишите термины, которые:


1) раскрывают смысл понятия болезни;
2) характеризуют болезнь;
3) обозначают признаки болезни.

3) Определите разницу между понятиями:


1) le mal – la douleur – la misère – la souffrance;
2) maux – troubles;
3) malformation – anomalie;
4) pathologie – affection

II

Les maladies à virus

1. Прочитайте и переведите тексты.

SIDA

déficience f – недостаток, недостаточность, нехватка; слабость, ограниченность,


несовершенство; неисправность, неполадка
se traduire – выражаться, претворяться
une destruction f – разрушение, истребление, уничтожение; разложение, распад
succomber – изнемогать, падать, не выдерживать; уступать; умереть, скончаться;
потерпеть неудачу, поражение
vulnérable – уязвимый
opportun – своевременный, уместный, надлежащий
fatale – неизбежный; гибельный
détruire – разрушать, уничтожать, истреблять
au sein de – в глубине, в недрах, внутри

54
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
fluide – текучий, жидкий; (m) носитель
allaitement m – кормление грудью
ralentir – замедлять, задерживать, приостанавливать; умерять, ослаблять
circoncision f – обрезание, иссечение крайней плоти
réduire – уменьшать, убавлять, сокращать, ограничивать
inclure – включать, содержать
arsenal – снаражение; совокупность средств

Le sida, ou syndrome ďimmunodéficience acquise, est le dernier stade de ľinfection au


VIH, le virus de l`imunodéficience humaine, qui se traduit par une destruction du système
immunitaire. Chaque jour, 6 800 individus sont infectés et 5 700 succombent à la maladie.
Le malade devient alors vulnérable à des maladies opportunistes comme la toxoplasmose,
l`herpès ou la tuberculose (principale cause de mortalité des personnes séropositives en Afrique),
qui peuvent lui être fatales.
Le VIH est un rétrovirus qui se reproduit au sein des lymphocytes T CD4+ avant de les
détruire. Ces cellules jouent un rôle majeur de coordination au sein du système immunitaire. Le
VIH se transmet par des fluides organiques (sperme, sang, lait maternel) lors de rapports sexuels
non protégés, ďune transfusion de sang contaminé ou encore de ľallaitement.
Utilisés en trithérapie depuis 1996, les antirétroviraux sont les médicaments connus à ce
jour pour ralentir ľaction du VIH. Concernant la vaccination, lors de la Conférence mondiale sur
le sida ďaoût 2008, les chercheurs ont admis qu’un vaccin efficace contre le virus ne verrait
probablement pas le jour avant plusieurs années. Des essais cliniques réalisés par l’Organisation
mondiale de la santé (OMS) dans des pays africains ont montré que la circoncision masculine
réduisait de 60% le risque de transmission du VIH. L’OMS projette d’inclure cet acte chirurgical
dans son arsenal thérapeutique en Afrique.

DENGUE

gripper – схватить; блокировать, парализовать; приостановить; застревать; плохо


функционировать
se manifester – обнаруживаться, проявляться, проявлять себя
éruption f – сыпь; появление сыпи, высыпание
dengue f – лихорадка денге
complication f – осложнение, запутанность, сложность; обострение, осложнение (о
болезни)
potentiellement – возможно
sévère – строгий, суровый; тяжелый; значительный
moustique f – москит, комар
vecteur m – носитель, переносчик; средство передачи
hôte m – хозяин; обитатель; гость; хозяин (паразита)
prise f en charge – принятие ответственности за что-то; взятие чего-л. на себя
taux m – исчисление; процентное содержание; степень, показатель
s’avérer – подтверждаться, оказываться
éradiquer – искоренять, уничтожать
épandage m – разбрасывание, разливание, распределение
stagnant – стоячий, непроточный; застойный

On dénombre près de 50 millions de cas de dengue dans le monde chaque année, et 2,5
milliards de personnes, soit les deux cinquièmes de la population mondiale, sont exposées au
risque.
Il s’agit d’une maladie virale de type grippal qui se manifeste, entre autres, par une forte
fièvre, des maux de tête et des éruptions cutanées. Cette forme, n’est pas dangereuse, cependant,

55
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
la dengue hémorragique, qui représente 1% des cas, est une complication potentiellement létale
caractérisée par une fièvre bien plus sévère et des hémorragies multiples notamment gastro-
intestinales, cutanées et cérébrales; 20% des personnes atteintes de dengue hémorragique en
meurent.
La dengue est provoquée par quatre types de flavivirus transmis d’homme à homme par
des moustiques vecteurs (principalement l’espèce Ædes ægypti). Le virus de la dengue est un
virus à ARN qui, comme tous les virus, utilise le matériel de la cellule hôte pour se reproduire.
Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement. Dans le cas de la dengue hémorragique,
une prise en charge adaptée peut abaisser le taux de mortalité à moins de 1%. La mise au point
d’un vaccin s’avère très difficile, car celui-ci doit pouvoir combattre les quatre virus
responsables de la maladie. Actuellement, le seule méthode pour prévenir la transmission du
virus consiste à éradiquer les populations de moustiques Ædes ægypti. Outre l’épandage
d’insecticide, la lutte repose aussi sur la gestion du milieu: évacuation des déchets, amélioration
des conditions de conservation de l`eau (les femelles moustiques pondent leurs œufs dans
n`importe quelle eau stagnante).

VIRUS HENDRA

recenser – проводить перепись, учет, проверку


somnolence f – cонливость, дремота; вялость, истома
chauve-souris f – летучая мышь
frugivore – плотоядный
par le biais de – используя
selle f – стул, испражнения
soutien m– поддержка, защита

Trois personnes dans le monde ont succombé à ce virus depuis sa découverte, en 1994.
Les trois cas ont été recensés en Australie. Le dernier en date est celui d’un vétérinaire mort de la
maladie en août 2008.
L’infection est de type grippal, avec une forte fièvre et des douleurs musculaires. Dans de
nombreux cas, elle peut être bénigne ou asymptomatique. Cependant, elle peut évoluer vers une
pneumonie ou une encéphalite, accompagnée de somnolence, de désorientation, de convulsions
voire d’un coma. Dans quelques cas, elle s’avère mortelle.
Hendra est un virus très rare qui se transmettrait de l’animal à l’homme. Il n’y a pour le
moment aucune preuve que le virus soit transvissible d’homme à homme. Selon les premières
études scientifiques, des chauves souris frugivores pourraient être les hôtes naturels du virus. Les
trois personnes ayant succombé au virus étaient vétérinaires ou dresseurs et semblent avoir
contracté la maladie à la suite de contacts réguliers avec des chevaux malades qui sont morts par
la suite. Le virus pourrait donc se transmettre par le biais des selles et des fluides corporels des
animaux.
Aucun traitement médicamenteux contre le virus Hendra ne s’est avéré efficace pour
l’instant. Les soins actuels consistent en un traitement de soutien intensif. D’après des travaux
sur le virus Nipah, un très proche cousin de Hendra, il semble qu’une prise précoce de ribavine,
un antiviral, permettre de lutter contre les symptômes.

Les maladies à parasites


TÆNIASIS

infestation f – заражение
ténia m – солитер, ленточный глист, цепень
bœuf m – вол, бык

56
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
porc m – свинья, боров, кабан; свинина
crampe f – судорога
perte f de poids – потеря веса
larve f – личинка; червь
quasi – почти, чуть ли не…, словно, по виду, кажущийся
avaler – глотать, съесть, выпить
nourriture f – пища, корм
ingérer – вводить в желудок, проглатывать, проникать; вмешиваться
trace f – след

L’infestation par l`un des nombreux types de vers parasites de l’homme, comme les
ténias du bœuf et du porc, est l’affection médicale la plus courante du monde. Elle touche le tiers
de la population mondiale.
Dans le cas des ténias, les symptômes sont habituellement bénins et peuvent se limiter à
des crampes abdominales ou à une perte de poids. Cependant, dans le cas d’une cysticercose,
autre forme d’infestation par le ténia, plusieurs organes peuvent être atteints et l’affection peut
prendre une forme grave.
Le ténia, couramment appelé ver solitaire, est un ver plat qui peut atteindre 4 à 10 mètres
de long. Il peut se trouver sous forme de larve dans la viande mal cuite. Le ténia du porc, ou
Tænia solium, est particulièrement répandu en Afrique. Il est quasi absent dans les pays
occidentaux, ce qui n’est pas le cas du ténia du bœuf, ou Tænia saginata. Une fois avalé, un ténia
se fixe dans l’intestin de son hôte et se nourrit d’une partie de la nourriture ingérée. Après s’être
suffisamment développé, le ver peut se reproduire. Les œufs vont se retrouver dans les selles.
Ingérés par un être humain, par le biais d’une eau contaminée par exemple, les œufs peuvent
migrer via le réseau sanguin et se fixer dans le muscles, l’œil, les nerfs ou le cerveau du malade.
Ils vont alors former des kystes, provoquant des œdèmes et les lésions dans les organes infestés.
Cette forme de complication est appellée cysticercose.
Les radiographies et les biopsies détectent difficilement les ténias. Le plus souvent, la
maladie est diagnostiquée quand on retrouve des traces du ver dans les selles (aneaux). Plusieurs
produits antiparasitaires, tels que le niclosamide, sont généralement utilisés avec succès.

PALUDISME

paludisme m – малярия, болотная лихорадка


nausée f – тошнота; отвращение, омерзение
vomissement m – рвота, изрыгание
alterner – чередоваться, сменяться
tremblement m – дрожь, дрожание
sueur f – пот
transpiration f – испарина, потение, потоотделение; кожное дыхание
boucher – затыкать, заделывать, закупоривать
couramment – бегло, свободно, с легкостью; обычно
souche f – основание, начало, происхождение, источник; штамм
du côté de – перед, влизи; по направлению к…; в сторону к…; со стороны
accès m – доступ, подступ, подход; приступ, припадок, вспышка; обращение

Cinq cents millions de personnes sont atteintes de paludisme, et plus de 1 million en


meurent chaque année. Il s’agit de la première maladie parasitaire dans le monde.
Fièvre, nausées, douleurs articulaires et musculaires, vomissements, diarrhées et anémie
sont parmi les premiers signes de la maladie. Ils preuvent être suivis par des cycles alternant
fièvre, tremblements avec sueurs froides et transpiration intense. S’il n’est pas traité, le
paludisme peut conduire à un coma mortel.

57
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
La maladie est provoquée par des micro-organismes (des protozoaires) du genre
Plasmodium, qui se développent dans les globules rouges de l’hôte avant de les faire éclater.
Certaines de ces cellules infectées peuvent aussi boucher les vaisseaux sanguins du cerveau,
provoquant la mort du malade. L’infection est transmise par un moustique, l’anophèle. Dans les
régions où le paludisme est endémique, les personnes sont si souvent infectées qu’elles finissent
par devenir immunisées contre le paludisme. Elles deviennent alors porteuses asymptomatiques
de la maladie.
Plusieurs molécules antipaludiques, comme la chloroquine ou la quinine, sont
couramment utilisées. Cependant, aucunt traitement ne permet à ce jour une guérison complète
des patients. De plus, des souches de plasmodium résistantes aux antipaludéens sont apparues.
Du côté des vaccins, les candidats potentiels n’ont pas encore dépassé le stade expérimental. La
lutte contre le paludisme passe en grande partie par un accès rapide au traitement pour les
malades et par la limitation des populations de moustiques vecteurs: distribution de
moustiquaires imprégnées, pulvérisation d’insecticides.

Les maladies à bactéries


MÉNINGITE À MÉNINGOCOQUES

frapper – бить, ударять, наносить удары, ранить; поражать


flambée f – вспышка; резкий, внезапный подъем
décès m – смерть, кончина, смертный случай
raideur f – отсутствие гибкости, неподвижность; непреклонность, твердость; быстрота,
стремительность
survivant – переживший, выживший; спасшийся, уцелевший
surdité f – глухота
baiser m – поцелуй
éternuement m – чихание
toux m – кашель
favoriser – покровительствовать, благоприятствовать; содействовать,
способствовать

La méningite à méningocoques ou méningococcie frappe dans le monde entier de facon


saisonière et se manifeste sous forme de petits groupes de cas. La flambée la plus importante fut
enregistrée en Afrique, en 1996, avec plus de 250 000 cas et 25 000 décès.
Parmi le symptômes les plus fréquents, on observe une raideur de la nuque, une fièvre élevée,
une photophobie ou encore des vomissements. La maladie peut évoluer, lors de graves
complications, vers l’épilepsie, le coma, voire décès du malade dans 5% à 10% des cas. Chez les
survivants, elle peut entraîner des lésions cérébrales, une surdité partielle ou des troubles de
l’apprentissage.
La méningococcie est une infection des méninges, les trois membranes enveloppant le
cerveau et la moelle épinière. Plusieurs bactéries sont responsables de la maladie, la plus
virulente étant Neisseria meningitidis. La méningococcie peut se manifester à tout âge, mais elle
est particulièrement dangereuse chez les nourrissons, les personnes âgèes et les malades au
système immunitaire affaibli. Elle se transmet par les sécrétions respiratoires. De fait, les
contacts étroits et prolongés (baisers, éternuements, toux, vie en collectivité) favorisent la
propagation de la maladie.
L’infection peut être traitée par des antibiotiques tels que la pénicilline et l’ampicilline.
En Afrique, en cas d’épidémie, on utilise du chloramphénicol huileux. Il existe plusieurs vaccins
prévenant la maladie. Les vaccins polyosidiques sont utilisés depuis près de quarante ans; plus
récemment, un vaccin immunogène a été homologué dans les pays développés pour les enfants et
adolescents.

58
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

LÈPRE

répertorier – составлять опись


lèpre f – проказа; пятно, корка; язва, зло
mention f – упоминание; запись, указание, пометка
rechute f – вторичное падение; вспышка, рецидив (болезни); новый промах, ошибка

Dans le monde il y aurait actuellement 2,8 millions de lèpreux.


La lèpre, aussi appelée maladie de Hansen, est une maladie infectieuse chronique
provoquant des lésions de la peau, des muqueuses et des nerfs périphériques. Sans traitement,
elle peut entraîner des paralyses et des lésions permanents des membres et des yeux.
La première mention écrite de la lèpre remonte à 600 ans avant Jésus-Christ. La maladie
reste endémique dans la plupart des pays d’Asie. Elle est provoquée par un bacille appelé
Mycobacterium leprae qui se développe très lentement. La période d’incubation de la maladie
est de cinq ans en moyenne, mais les symptômes peuvent parfois n’apparaître qu’au bout vingt
ans. La lèpre est un réalité l’une des maladies infectieuses d’origine buccale ou nasale lors de
contacts réguliers et étroits avec une personne infectée – le plus souvent dans le cadre d’une
promiscuité familiale.
La lèpre est guérissable si elle est dépistée et prise en charge précocement. L’OMS
reccommande depuis 1981 une polychimiothérapie comprenant trois substances antibiotiques
(dapsone, rifampicine et clofazimine). Le traitement permet généralement de guérir la maladie en
moins d’un an sans risque de rechutes.
Les cancers
CANCER DU POUMON

persistant – упорный, твердый, настойчивый; стойкий, продолжающийся,


длительный
essoufflement m – одышка, тяжелое дыхание
crachat m – плевок, мокрота
prolifération f – рамножение делением; быстрый рост, распространение
se disséminer – рассеиваться, рассыпаться
découler – сочиться, вытекать; проистекать, следовать из чего-то
ablation f – удаление; разрушение

Le cancer du poumon est responsible de 1,4 million de décès par an. Il s’agit du cancer le
plus fréquent dans le monde. C’est la première cause de mortalité par cancer chez l’homme et la
seconde chez le femme.
Certains symptômes tels qu’une toux persistante, une modification de la voix,
essoufflement, ou encore des crachats de sang peuvent témoigner d’une tumeur.
Un cancer résulte de la prolifération de cellules anormales qui peuvent se disséminer dans
tout l’organisme (métastases). La tumeur découle de l’interaction entre les facteurs génétiques de
sujet (ce qui expliquerait pourquoi certains fumeurs ne sont jamais atteints alors que des non-
fumeurs peuvent l’être) et des agents cancérogènes le tabac. Celui-ci est le principal facteur de
risque du cancer du poumon (90% des cas lui sont attribués).
La chimiothérapie, la radiothérapie et la chirurgie représentent les traitements de base. Le
chirurgien doit souvent réaliser l’ablation du lobe pulmonaire ou de la totalité du poumon
atteint. Chez la moitié des patients, la tumeur peur être traitée au moment du diagnostic grâce à
un traitement chimiothérapie. Chimiothérapie et radiothérapie, sont relativement toxiques, mais
de noveaux types de traitements tels que la thérapie photodynamique peuvent être utilisés pour

59
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
certains cancers et causent des effects secondaires moindres. Au-delà des soins, la prévention est
primordiale pour lutter contre ce cancer.

CANCER DU COL DE L’UTÉRUS

écoulement m – сток, стекание; течение; выделение


consécutif – последующий, последовательный; являющийся результатом чего-л.
parvenir à – достигать, доходить;
précoce – ранний, преждевременный
relеver – поднимать, убирать; поднимать, восстанавливать; отмечать, замечать,
обнаруживать; подчеркивать, выделять; зависеть от…
conisation f – частичное удаление шейки матки

En 2005, 250 000 femmes sont décédées à la suite d’un cancer du col de l’utérus. 80%
d’entre elles vivaient dans les pays en voie de développement. On estime à 470 000, en
moyenne, le nombre de nouveaux cas par an, ce qui en fait le second cancer le plus courant chez
la femme, après le cancer du sein.
Parmi les symptômes, on peut observer des saignements, des écoulements vaginaux ou
encore des douleurs pelviennes.
Le cancer du col de l’utérus (qui constitue la partie inférieure de l’utérus et communique
avec la vagin) est consécutif à l’infection par le virus du papillome humain (VPH) lors de
rapports sexuels non protégés. Les facteurs de risque sont donc associés à l’activité sexuelle:
70% des personnes ayant une activité sexuelle sont en contact avec le virus, mais seulement 1%
à 2% des femmes contaminées développeront un cancer. Dans l’extrême majorité des cas, le
système immunitaire parvient à contrôler l’infection virale.
Les stades précoces relèvent de la chirurgie. L’opération dite de conisation permet de
n’enlever qu’une partie du col de l’utérus. Mais le chirurgien est parfois obligé de pratiquer une
hystérectomie. Les stades plus avancés sont traités par radiothérapie et chimiothérapie.
Aujourd’hui, il existe deux vaccins contre les souches de VPH responsables de la maladie, mais
ils ne dispensent pas de pratiquer un dépistage régulier. D’autres travaux de recherche tentent
toujours de comprendre les mécanismes par lesquels le virus induit un cancer.

RÉTINOBLASTOME

entraîner – тянуть за собой; вовлекать; иметь следствием


cécité f – слепота
reflet m – отражение, отблеск, отсвет
pupille f – зрачок
éclairage f – освещение
en permanence – постоянно, непрерывно
strabisme m – косоглазие
accommodation f – приспособление
nourrisson m – грудной ребенок
malin (gne) – злокачественный, вредный; злой, злобный, пагубный, зловредный;
prédisposition f – предрасположение; предрасположенность
énucléation f – удаление, вылущивание

Forme très rare de cancer de l’œil chez l’enfant, il a été observé dans plusieurs pays. En
France, ce cancer touche 1 enfant sur 15 000 à 20 000. Dans 40% des cas, la tumeur touche les
deux yeux.
Le rétinoblastome apparaît chez les jeunes enfants, avant l’âge de 5 ans. Il entraîne la
cécité d’un œil ou des deux et peut induire des métastases s’il n’est pas soigné. Il peut se traduire

60
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
par une leucorie – reflet blanchâtre de la pupille – qui n’est visible au début que sous certains
éclairages et lorsque le regard est orienté dans certaines directions, puis qui finit par l’être en
permanence. Il existe également un autre symptôme à surveiller: le strabisme, qui peut se
présenter comme une des premières manifestations du développement d’une petite tumeur dans
certaines régions de l’œil. Il est donc important de ne pas confondre cette forme de strabisme
avec un strabisme accomodatif du nourrisson.
Le rétinoblastome est une tumeur hautement maligne touchant essentiellement le
nourrison et le jeune enfant. La prédisposition génétique est particulièrement élevée pour ce
cancer. Le diagnostic se fait en moyenne à l’âge de 1 an.
Dans 80% des cas, la tumeur est diagnostiquée à un stade tardif, et il faut alors pratiquer
une ablation de l’œil (énucléation). Les formes les plus évoluées doivent quant à elles être
traitées par chimiothérapie avant l’énucléation. Dans la lutte contre cette forme de cancer, la
recherche fonde ses espoirs sur de nouvelles formes de radiothérapie ou sur des techniques de
chimiothérapie localisée.

2. Напишите слова из лексических минимумов, данных к текстам, в


алфавитном порядке.

3. На основе знаний, полученных в курсе медицинской терминологии с


элементами грамматики латинского языка, заполните в своей рабочей тетради
следующую таблицу:
слово значение этимология полисемия
parasite
virus
infection
insecticide
endémie
diarrhée
douleur
herpès
tumeur
rétinoblastome
méningite
épilepsie
métastase
chimiothérapie
encéphalite

4. Перечислите симптомы болезней:


1) вирусных;
2) паразитарных;
3) бактериальных;
4) рака: легких, шейки матки, ретинобластомы.

5. Ответьте на вопросы.
1.Qu`est-ce que signifie les abréviations SIDA et VIH? 2.Qu`est-ce que c`est que le sida?
3.Pourquoi cette maladie à virus est dangereuse? 4. Par quelles voies se transmet le VIH ? 5.Par
quoi est provoquée la dengue ? 6.Décrivez le virus Hendra. 7.Quelle affection médicale est la
plus courante? Quel ver a donné le nom à cette maladie? 8.De quelle manière le ténia s`ingère
dans l`organisme de l`être vivant? Qu`est-ce qu`il peut provoquer dans les organes infectés?
10.Décrivez le paludisme. 11.Nommez les maladies à bactéries. 12.Décrivez la lèpre. 13.Quelles

61
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
sont les complications de la méningite? 14.Nommez les formes de cancer. 15.Réfléchissez:
quelle est l`origine de cancer.

6. Определите, что объединяет данные группы слов. Назовите это одним


словом:
1) idiopathique, essentielle, contagieuse, périodique, quarantenaire, vénérienne,
psychosomatique, chronique, saisonière;
2) incubation, pathogénèse, contagion, contamination;
3) accès, crise, poussée, complication, surinfection;
4) malin, bénin;
5) éruptive, intermittente, récurrente;
6) morbidesse, pesanteur, prostration, pâleur;
7) alitement, grabataire;
8) gravité, malignité, morbidité, bénignité, évolutivité, récéptivité, laxité
9) toux, vomissement, essoufflement, nausée, tremblement
10) rage, charbon, sida, lèpre, cancer, rougeole, variole, varicelle
11) ver, porc, moustique, mouche, bœuf

7. Прочитайте и переведите слова, раскрывающие понятие Mort (Смерть)


Mort
le décès, le trépas, la destruction, la disparition, le grand saut, le grand voyage, le repos
éternel, le repos des justes, le dernier sommeil, le sommeil éternel;
l`agonie, l`heure suprême, le dernier souffle (soupir); le coma, la mortification, la
putréfaction;
la pulsion de mort, le squelette, la fête de mort, la colonne tronquée, l`urne cinéraire,
sablier;
la mortalité, la létalité,
le séjour des morts, les Enfers, les limbes, le royaume de Plouton, le Tartare, Achéron,
Léthé, Styx, Paradis, Purgatoire;
la Mort, la Faucheuse, la Fossoyeuse, la Nettoyeuse, la Parque, Ange de la mort;
mourir, décéder, disparaître, expirer, finir, partir, périr, succоmber, trépasser, faire le
grand voyage, quitter la vie, perdre la vie, trouver la mort (sa fin), s`échapper, s`en aller,
s`effacer, s`endormir, s`éteindre, agoniser, râler, avoir un pied dans la fosse, avoir l`âme sur les
lèvres, être aux portes de l`éternité, lutter contre la mort, mener la dernier combat, voir la mort en
face, monter au ciel, être rappelé à Dieu, paraître devant Dieu, s`endormir dans la paix du
Seigneur;
l`accident, la noyade, la submersion, l`assassinat, le meurtre, l`exécution, la suppression,
l`extermination, l`immolation, la sacrifice, le suicide, l`arrêt cardiaque, l`apoplexie, l`asphyxie,
l`embolie, l`euthanasie;
le mourant, condamné, blanc ou pâle comme la mort.

8. Выпишите из предыдущего задания слова, относящиеся к:


1) медицинской терминологии;
2) отражающие мировоззренческий аспект отношения к смерти;
3) метафоры;
4) имена смерти в культурном аспекте;
5) глаголы, выражающие состояние умирающего и умершего человека.

9. Какие ассоциации вызывают у Вас:


1) слова:

62
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
vie, santé, mal, maladie, sang, mort, pollution, environnement, cœur, structure, appareil,
digestion, muscle, porc, porteur, science exacte, loi, hypothèse, soins médicaux, systhème,
immunité, vaccination, «chimie de vie»;
2) имена:
Pasteur, Lavoisier, Hansen, Tartare, Enfer, Paradis, Hendra.

III

1. Поставьте глаголы в скобках в présent, imparfait, passé simple, passé composé,


future simple. Переведите.
1.Le traitement (être) efficace. 2.Le malade (guérir) complètement. 3.L‘école ce ne (être)
que le début. 4.Le médecin (venir) voir le malade chaque jour. 5.L’herbe mouillée (briller) au
soleil. Dans les arbres, les oiseaux (chanter). 6.Cicéron (être) un grand avocat latin. 7.La
méchancété de l’homme (être) grande sur la Terre et son coeur ne (former) que de mauvais
desseins à longueur de journée. 8.Qui (aller) doucement, (aller) sûrement. 9.Cela (étre) dans mes
voeux (Horace). 10.A qui (savoir) comprendre, peu de mots (suffire). 11.(Rire) bien, qui (rire) le
dernier. 12.On (aller) où tu (pouvoir) et quand tu (vouloir). 13. L`allergie (être) une réaction
inadaptée et exagérée de l'organisme vis à vis de substances étrangères. 14.Les systèmes de
protection (être) multiples.

2. Составьте словосочетания с аdjectif verbal и рarticipe passé. Переведите:


Modèle: la parole provoquante – le saignement provoqué
examinant – examiné
formant – formé
transportant – transporté
exprimant – exprimé
transformant – transformé
provoquant – provoqué
exigeant – exigé

3. Переведите на русский язык, объясняя употребление gérondif.


1.Elle ne se concentre pas assez en prenant ses cours. 2.Fais attention en lui parlant; il est
susceptible. 3.En se sentant toute fatiguée, elle a refermé ses yeux. 4.Il est très heureux tout en
ayant peu de moyens.

4.Переведите следующие фразы, используя participe présent:


1.Вирус, вызывающий заражение. 2.Студенты, делающие успехи. 3.Проблема,
касающаяся лечения. 4.Синонимы – это слова, имеющие приблизительно один и тот же
смысл. 5.События, происходящие в настоящее время.

5. Прочитайте текст, переведите и укажите временные формы


выделенных глаголов.
Des musulmans fanatiques, les Turcs, avaient occupé Jérusalem. Ils maltraitaient les
chriétiens qui se rendaient sur le tombeau du Christ pour y prier. Afin de leur reprendre la ville
sainte, le pape Urbain II prêcha la première croisade. La guerre entre chrétiens et musulmans fut
atroce. Le roi français, Saint Louis, organisa deux dernières croisades, mais elles n`eurent aucun
succès. Il fut prisonnier en Egipte au cours de la première et il mourut devant Tunis, qu`il
assiégeait, au cours de la seconde. Les Français ne furent pas seuls à organiser des croisades,
mais ils furent les plus nombreux et restèrent les protecteurs des chrétiens en Orent.
Après les guerres, chrétiens et musulmans vécurent côte à côte. Les européens, en
particuler les Français, apprirent beaucoup de chauses. Ils surent mieux soigner les malades, les
chiffres arabes remplacèrent les chiffres romains. Des plantes, autrefois cultivées dans les seuls
63
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
pays d`Orient, le furent aussi en France : le sarrasin (гречиха), ou blé noir, le mûrier
(шелковица, тутовое дерево), le pêcher, l`abricotier, l`artichaut, les épinards. Ces pays
fournirent aux Européens des produits pour l`alimentation: des sucreries qu`on ne pouvait pas
fabriquer en Europe car on n`y cultivait pas encore la betterave; des épices (пряности): poivre,
cannelle (корица) qui étaient alors très recherchés et que les Arabes faisaient venir de l`Inde. On
fit venir des produits très variés: des mousselines ou étoffes très légères de Moussoul, du coton,
de la soie, des tapis, des tentures, des épées de Damas finement ouvragées, des parfums, des
pommades. Tous ces produits étaient transportés à travers la Méditerranée. Les ports, comme
Marseille, situées sur le bord de cette mer connurent une grande activité.

6. Выпишите из текста названия:


1) растений;
2) продуктов и товаров, вывезенных с Востока во Францию.
Названия каких из них вошли в общеупотребительную речь?

7. Определите соответствия:
1) betterave 1) шпинат
2) pêcher 2) перец
3) sarrasin 3) шелк
4) cannelle 4) обои, обивочные ткани
5) épinards 5) корица
6) étoffe 6) материя, ткань
7) soie 7) свекла
8) tenture 8) персик
9)poivre 9) гречиха

8. Назовите русские слова с такими же корнями, установите, есть ли разница


между значениями русских слов и французских. Определите их этимологию.
Provision, protection, sacramental, parfum, alternative, nature, humain, exclusif, vital,
variation, épatage, passager, magasin, journal, partisan.

9. Расспросите своего коллегу о его планах на каникулы, используя в вопросах


и ответах futur simple.

Chapitre 11 La phytothérapie
I

Лексический минимум 11

insomnie f – бессонница
engouement m – закупорка; непроходимость кишечника
maîtrise f – мастерство, техническое совершенство; освоение, овладение
principe m actif – действующeе начало (лекарственного средства)
preuve f – доказательство, довод; основание; знак
reconnaissance f – признание; распознавание
réconciliation f – примирение; восстановление связи
incontestable – неоспоримый, неопровержимый
choix m – выбор
cueillette f – сбор; собранные цветы или плоды
consommer – потреблять, расходовать; использовать; совершать; завершать

64
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
infusion f – настой, настойка; настаивание
poudre f – порошок
intégralité f – целость, полнота; целостность
huile f – масло
gangue f – оболочка, капсула
douceur f – мягкость, плавность; л легкость; нежность
contre-indication f – противопоказание

1.Прочитайте и переведите текст.

La phytothérapie

Le premier texte jamais écrit sur la médecine par les plantes est en argile. Il regroupe une
série de tablettes gravées en caractères cunéiformes et ses auteurs, les Sumériens, le rédigèrent il
y a quelque 3000 ans avant Jésus-Christ.
Ainsi commence l’histoire officielle de la phytothérapie,
bien que l’on sache qu’en réalité, l’homme utilisa très tôt les
plantes tout autant pour se nourrir que pour se soigner.
Depuis, des savants de la Haute Egypte aux druides
mythiques de nos forêts gauloises, des médecins chinois d’il y a
5 millénaires aux grands scientifiques du XVIIIème l’homme n’a
cessé de poursuivre sa quète vers la connaissance des plantes,
leurs secrets et leurs vertus bénéfiques.
Aujourd’hui, les progrès de la science sont tels que de
nouveaux horizons s’ouvrent pour la phytothérapie. Nouvelles
méthodes scientifiques de pointe pour connaître les principes
actifs des plantes, découverte de nouvelles propriétés, nouvelles
formes d’utilisation plus pratiques, conçues pour s’adapter aux
besoins de la vie actuelle.
Désormais, les remèdes sont devenus d’authentiques médicaments et l’empirisme
ancestral a fait place à la science du XXIème siècle.
On oppose souvent les médicaments «classiques», «chimiques» à la phytothérapie. Il y a
pourtant une place pour chacun d’eux dans l’arsenal thérapeutique dont nous disposons
aujourd’hui. S’il est vrai que la pharmacie «classique» a occupé pendant près d’un siècle le
devant de la scène, du fait des excellents résultats qu’elle a permis d’obtenir dans de nombreux
domaines, elle a pourtant peu à peu laissé apparaître des effets secondaires indésirables, parfois
même néfastes qui incitent aujourd’hui à la prudence.
Voilà pourquoi, nous pourrions parler de deux types de médicaments. Les
médicaments «de maladie» dont l’action rapide et puissante doit aider à guérir d’une forte
affection momentanée et les médicaments «de santé», fruits de la phytothérapie . Leur rôle:
proposer des traitements de fond dont l’action plus douce vous aidera à prévenir les maladies et à
traiter des problèmes chroniques tels que l’arthrose ou l’insomnie, par exemple.
Pour cela, la phytothérapie agit en profondeur, sans agresser l’organisme et en stimulant
ses défenses plutot que de se substituer à elles. Résultat: une action plus efficace, durable et
surtout dépourvue d’effets secondaires.
Si la médecine par les plantes connaît un engouement extraordinaire à travers le monde, il
est impossible de ne voir là qu’un phénomène de mode. Bien sûr, notre époque est profondément
marquée par la recherche d’une vie plus saine, d’un retour à la nature, aux valeurs essentielles.
Mais le succès de la phytothéraphie s’explique avant tout par le niveau de maîtrise
technique et scientifique que l’on atteint désormais dans ce domaine. L’agronomie, la chimie, la
pharmacologie ont permis, en progressant, de mettre au point des formules thérapeutiques plus
sûres, plus adaptées, plus efficaces.

65
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Par son action en douceur et en profondeur, la phytothérapie apparaît d’autre part comme
la réponse idéale aux «maladies du siècle» qui caractérisent nos sociétés, comme le stress, la
perte du sommeil ou la prise de poids.
C’est en 1986 que la phytothérapie a été officiellement reconnue comme une médecine à
part entière, la science ayant pu analyser avec précision les principes actifs majeurs contenus
dans les plantes et faire définitivement la preuve de leur efficacité réelle à travers de nombreuses
études cliniques. Cette reconnaissance, c’est un peu la réconciliation de la nature et de la culture,
des principes essentiels et des traditions millénaires avec les techniques scientifiques les plus
avancées. Preuve incontestable de leur efficacité, les médicaments recommandés en
phytothérapie sont tous titrés en principes actifs, ce qui signifie, en d’autres termes, qu’ils
contiennent en concentration plus ou moins forte, mais toujours connue, des substances actives.
L’efficacité des médicaments de phytothérapie repose avant tout sur le choix des plantes
qui entrent dans leur compositon. Avec l’aide des phyto-chimistes, nous savons désormais tout
ou presque sur cette matière première précieuse. Nous connaissons les espèces les plus
intéressantes au sein d’une même famille. Nous savons déterminer avec précision la date de
cueillette idéale. Nous pouvons définir les conditions de culture les plus favorables, la meilleure
région, le meilleur sol, la meilleure exposition, pas d’engrais. Nous savons enfin choisir avec la
plus grande précision la partie de la plante la plus active, chacune d’elle pouvant en posséder une
seule (comme par exemple l’harpagophytum dont la racine est efficace contre les rhumatismes)
ou plusieurs (comme la myrtille dont les baies soignent les diarrhées et les feuilles agissent
contre les hémorroïdes).
Cette sélection de plantes se fait sur des bases scientifiques rigoureuses. Les remèdes de
grands-mères ont vécu, telle est la phytothérapie moderne.
Traditionnellement, on les consommait sous forme d’infusions. Si cet aspect de la
phytothérapie n’est pas dénué de charme, il avait besoin à l’évidence d’une forme plus actuelle
qui garantisse à la fois une efficacité constante et mesurée, un emploi simple et une hygiène
parfaite. Aujourd’hui, cette forme existe: plus pratique, plus riche, totalement maîtrisée, c’est la
poudre de plante totale cryobroyée. Une poudre totale présentée en gélules faciles à avaler et
sans goût.
Le procédé consiste à pulvériser la partie active de la plante sèche en la broyant à froid
sous azote liquide, à très exactement -196°C. On recueille ainsi une poudre parfaitement fine et
homogène, qui permet d’obtenir une activité optimale et régulière, la poudre totale.
Pourquoi utiliser le froid? Tout simplement parce que les études ont montré que, sous
l’action de la chaleur dégagée lors d’un broyage classique, les vitamines, les enzimes, les
substances volatiles et de nombreux principes actifs sont détériorés. Ce qui n’est pas le cas avec
le cryobroyage.
L’intérêt décisif de la poudre totale face aux autres formes existantes, c’est de respecter
tous les principes actifs de Ia plante pour les apporter, intacts, à l’organisme.
Avec le cryobroyage, l’intégralité de ces composants actifs se retrouvent dans la poudre
totale, aucun n’ayant été détruit ou éliminé. C’est donc l’extraordinaire richesse de la plante tout
entière que vous trouverez contenue dans une gélule. Ses principes actifs «traceurs» bien sûr,
mais aussi tous les constituants de la plante qui agissent en synergie pour en assurer la totale
efficacité. Dans le cas d’une plante dont l’activité est due par exemple à des huiles essentielles
(comme l’eucalyptus ou la menthe), seule la poudre totale cryobroyée est capable de restituer
intégralement ses effets bénéfiques.
Si la poudre totale respecte à la fois l’intégrité et l’intégralité de la partie active de la
plante, elle respecte plus encore notre organisme. Grâce à sa fine granulométrie, elle libère
mieux les substances actives après la digestion de la gangue végétale et des cellules qui les
contiennent. Cette libération lente procure tout naturellement à la poudre totale de plante un effet
durable sans forte concentration dans le sang. Encore une toute récente étude clinique vient de
confirmer l’assimilation parfaite des substances actives par l`organisme, que l’
on retrouve en totalité dans le sang. Poudre totale, biodisponibilité totale.

66
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Par la douceur de leur action, par leur absence d’effet secondaire ou de contre-indication
mutuelle, les médicaments de santé issus de la phytothérapie sont les alliés de tous les jours.

2. На основе знаний, полученных в курсе медицинской терминологии с


элементами грамматики латинского языка, заполните в своей рабочей тетради
следующую таблицу:
слово значение этимология полисемия
phytothérapie
cunéiforme
granulométrie
synergie
enzime
cryobroyage
infusion
médicament
hémorroïde
l’arthrose
insomnie
culture
assimilation
intégrité
intégralité

3. Подберите к существительным соответствующие cодержанию текста


определения:
la gangue (végétale, précieuse, dorsale); l`efficacité (complète, totale, incroyable); une
activité (optimale, régulière, constante); la substance (volatile, active, opaque); matière
(première, deuxième, précieuse); la cueillette (précoce, tardive, opportune); une forme (pratique,
ronde, civile); une tablette (en argil, en bois, en or); les traditions (écrites, millénaires,
populaires); valeurs (physiques, essentielles, humaines); les effets (nuisibles, secondaires,
pérsistables).

4. Определите этимологию следующих слов:


totalité, optimale, digestion, cellule, plante, tablette, extraordinaire, végétale, pulvériser,
clinique.

5. Переведите:
глиняные плитки, тысячелетние традиции, основные ценности, классическое
дробление, растительная оболочка, летучие вещества, цельный порошок, полное усвоение,
ягоды черники, основные масла, побочное действие, нежелательные действия, ценное
сырье, идеальное время для сбора растений, ученые Древнего Египта, китайские врачи,
действенные составляющие, продолжать поиски, строгая научная основа.

6. Ответьте на вопросы:
1.Quelle est l`histoire de la phytothérapie ? 2.Quels types de médicaments existent-ils à
présent ? 4.Comment agissent les médicaments chimiques, «de maladie» ? 5.Comment agissent
les médicaments – produits de la phytothérapie? 6.Pourquoi on les appelle les médicaments «de
santé»? 7.Par quoi s`explique le succès de la phytothérapie ? 8.Sur quoi repose l‘efficacité des
médicaments de phytothérapie ? 9.Sous quelle forme consommait-on les produits de la
phytothérapie ? 10.Quelle forme a-t-on élaboré et pourquoi elle est plus commode ?
11.Caractérisez les avantages du cryobroyage. 12.Quelle est l‘idée principale de ce texte ?
13.Dites votre opinion concernant les produits de la phytothérapie et argumentez votre position.
67
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

7. Определите ошибки в предложениях и исправьте их. Определите характер


этих ошибок (грамматические, стилистические, смысловые, орфографические)
1.Le premier texte jamais écrire sur la médecine par les plantes est en argile. 2.Depuis
l‘antiquité l’homme cesse de poursuivre sa quète vers la connaissance des plantes, leurs secrets
et leurs vertus bénéfiques. 3.Il a existé trois groupes de médicaments. 4.Le phytothérapie apparut
comme réponses idéale à la maladie du siècle. 5.L’efficacité des médicaments de phitothérapie
ne repose pas sur le choix des plantes qui entrent dans leur compositon.

8. Найдите в ряду данных предложения, которые могли бы служить


продолжением выделенного предложения.
L’homme utilisa très tôt les plantes tout autant pour se nourrir que pour se soigner.
Les remèdes sont devenus d’authentiques médicaments et l’empirisme ancestral a fait
place à la science du XXIème siècle.
Les progrès de la science sont tels que de nouveaux horizons s’ouvrent pour la
phytothérapie
Depuis, des savants de la Haute Egypte aux druides muthiques de nos forêts gauloises,
des médecins chinois d’il y a 5 millénaires aux grands scientifiques du XVIIIème l’homme n’a
cessé de poursuivre sa quète vers la connaissance des plantes, leurs secrets et leurs vertus
bénéfiques.

9. Разделите текст на смысловые части. Озаглавьте каждую их них. Выпишите


ключевые слова из каждой части.

10. Передайте содержание текста с опорой на ключевые слова.

II

1. Выпишите из текста глаголы в subjonctif. Объясните употребление этого


наклонения.

2. Составьте предложения с данными глаголами в subjonctif présent и passé.


Se lever, s’accompagner, prendre, savoir, connaître, devoir, venir, avoir, être, guérir,
aller, faire, vouloir, boire, partir, réfléchir.

3. Составьте портрет вашего будущего мужа или жены, продолжая данный


текст. Употребите глаголы в subjonctif.
J’aimerais qu’il (elle) soit grand(e), qu‚il (elle) (avoir) des cheveux longs/court,
brun/blond, que ses yeux (être) clairs/foncés et qu’il (elle) (pétiller) de malice d’intelligence, que
de sa bouche (sortir) des paroles aimables, qu’il (elle) (savoir) faire la cuisine, qu’il (elle) (faire)
du sport mais pas seulement ça et qu’il (elle) me (dire) des petits mots gentils en toute occasion.

4. Дайте ответы, используя subjonctif по нижеприведенной модели:


Aider les autres = C’est bien que tu aides les autres.
1.Dire des mensonges = C’est agaçant que ...
2.Faire chaud ou froid = ça m’est égal que ...
3.Refuser cette proposition= C’est dommage que ...
4.Lire davantage = Il est désirable que ...
5.Promettre sincèrement = Il est douteux que ...
6.Dire la verité = Il est nécessaire que ...
7.Manquer une belle occasion = Il est fâcheux que ...

68
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
5. Напишите производные от данных слов при помощи словаря.
Chercher, plante, mobiliser, placer, propre, médicament, acide, limiter, opposer, santé,
communiquer, mobilité, libre, diffus, pus.

6. Подберите синонимы к данным словам, используя словарь.


Grand, cadeau, épais, habitude, honneur, hospice, croyance, disposer, envie,
épanchement.

7. Определите латинские корни данных слов.


Gemme, opposer, confronter, participation, expédier, dilater, animer, respiration,
localiser, innovation, complément.

8.Переведите пословицы и составьте мини-диалоги с их использованием.


Il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler.
Qui langue a, à Rome va.

9. Объясните, почему «не надо…»


Il ne faut pas vendre la peau de l`ours avant de l`avoir tué.
Il ne faut pas dire: Fontaine, je ne boirai pas de ton eau.
Il ne faut pas courir deux lièvres à la fois.
Il ne faut pas mettre tous les œufs dans le même panier.
Il ne faut pas parler de la corde dans la maison d`un pendu.

Les plantes médicinales

III

maturité f – зрелость, созревание


attendrir – размягчать; придавать нежную консистенцию
pénétration f – проникание, поникновение; пропитка, пропитывание
décoction f – отвар; отваривание
balnéation f – лечение ваннами
anodin – болеутолящий; безобидный, неопасный
amaigrissant –похудение

1. Прочитайте и переведите тексты.

ANANAS
ANANAS COMOSUS ANANAS SATIVUS
BROMELIACEAE

L'ananas, originaire d'Amérique tropicale, est


maintenant répandu et cultivé dans toutes les régions
tropicales du monde.
C'est une bromeliaceae terrestre, alors que beaucoup
de plantes de cette famille sont des épiphytes (d'où l'erreur du
dessinateur de «Tarzan roi des singes» qui faisait pousser les
ananas dans les arbres).
Les feuilles sont grandes, dentelées et épineuses, bleu-vert
assez foncé; l'inflorescence conduit à un fruit particulier, un
coenocarpe.
Il y a association des fruits d'une même inflorescence avec

69
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
l'axe floral et les bractées épineuses qui deviennent très charnues.
L'ananas, de vert foncé quand il n'est pas mûr, devient jaune-orangé ou brun-verdâtre et
très odoriférant à maturité. Le fruit est riche en sucres à maturité: 10 à 15% de mono et
disaccharides; on trouve aussi des acides organiques et des vitamines: vitamine C, 40 mg par
100g (soit autant que les oranges) et vitamine B1, 0,08 mg par 100 g. L'arôme est due à un
mélange complexe de composés aliphatiques. Dans le fruit mûr et la tige on trouve un mélanges
d'enzymes protéolytiques, les bromélaïnes (la bromélaïne). Ce sont des glycoprotéines de
structure semblable à la papaïne (papaye, carica papaya). Ces molécules sont activées par des
réducteurs, inhibées par les oxydants et les métaux et détruites par la cuisson.
La bromélaïne a des propriétés anti-inflammatoires et anti-exsudatives qui sont sans
doutes liées à son interaction dans le métabolisme des composés protéiques qui initient le
processus inflammatoire.
In vitro on note aussi un pouvoir antiaggrégant plaquettaire et fibrinolytique.
On peut attendrir la viande en la laissant mariner 2 à 3 heures dans un mélange huile, jus
de citron et tranches d'ananas frais (la bromélaïne étant détruite à la cuisson).Des extraits purifiés
et concentrés de bromélaïne: sont une bonne indication dans les œdèmes post-traumatiques et
pour diminuer les placards cellulitiques; on peut les associer aux antibiotiques (meilleur
pénétration dans les foyers infectieux); ils sont aussi préconisés dans les insuffisances sécrétoires
digestives en association avec d'autres extraits enzymatiques (pancréatiques notamment).
Plus communément, l'ananas frais est un bon remède de l'indigestion banale (par
surcharge), c'est donc un dessert parfait. Attention, bien peler l'ananas avant de le consommer,
les «yeux» un peu épineux à la périphérie du fruit blessent la muqueuse buccale et peuvent
provoquer, chez certaines personnes, des aphtes très douloureux. Enfin, l'ananas vert n'est pas
consommable, c'est un abortif connu dans les pays tropicaux.
L'ananas, originaire de l'Amérique tropicale, est cultivé dans toutes les régions chaudes.
Il est riche en sucres assimilables, en vitamine C et contient des enzymes aidant la digestion des
viandes. Purifié ces enzymes sont anti-inflammatoires et servent à faire diminuer les oedèmes
post-traumatiques et les placards de cellulite. On le consomme cru, cuit et même séché; en
confitures. Il se mélange aux autres fruits dans des salades variées mais s'associe aussi aux
viandes, légumes ou poissons notamment dans la cuisine asiatique. L'ananas est d'abord un fruit
délicieux, rafraîchissant et apportant sucres naturels et vitamines. Les populations du Pacifique
utilisent de petits morceaux d'ananas ainsi que d'autres plantes dans la fabrication de colliers ou
de couronnes odoriférantes.
BASILIC
FRAMBOISIN
OCIMUM BASILICUM OCIMUM MICRANTHUM OCIMUM GRATISSIMUM
LAMIACEAE
Le petit framboisin (O. micranthum) est particulier aux Antilles mais le grand framboisin
(O. gratissimum) est répandu dans toutes les régions tropicales. C'est une plante vivace assez
envahissante, un arbrisseau pouvant atteindre 2-3 mètres, très résistant à la sécheresse et qui n'est
pas consommé par les animaux. La plante dégage une odeur
forte surtout en pleine chaleur; les fleurs sont petites, blanches,
groupées en panicules terminaux, le feuillage est vert à vert-gris
très aromatique.
Les feuilles séchées de basilic contiennent un minimum
de 0,25% d'huile essentielle; selon les conditions de culture la
teneur varie et peut atteindre 2% du poids sec.
La composition de cette huile change avec la provenance de la
plante: le basilic de l'Océan Indien contient surtout de l'estragole
avec d'autres terpènes en petites quantité (cinéole, fenchol,
linalol et méthyl-eugénol). En Europe la plante contient plus de
linalol ou de methyl-eugénol. Le basilic commun est d'abord

70
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
une épice: soupe au pistou, bouillabaisse; ses fleurs sont utilisés en parfumerie.
La tisane de basilic (décoction de feuilles) calme les douleurs gastriques, les migraines
digestives, la dyspepsie en général, c'est un tonique par stimulation surrénale, légèrement
diurétique et utile en cas de fièvre virale (affections «grippales», fièvres banales) et de « fatigue»
post-infectieuse. Les propriétés des huiles essentielles (HE), sont liées à leur composition
chimique et donc variables. L'eugénol et le méthyl-eugénol sont anti-inflammatoires, anti-
aggrégants plaquettaires, anesthésiques locaux et antibactériens mais l'association avec les autres
terpènes fait considérer la feuille de basilic surtout comme un régulateur des fonctions
digestives: eupeptique, carminatif, anti-gastralgique et antispasmotique. En aromathérapie on
décrit l'HE de basilic comme un sympathicomimétique par stimulation des glandes surrénales.
Certains composants de l'HE ne sont pas sans dangers; ainsi l'estragole s'est révélée
hépatocancérоgène chez la souris et certains dérivés de l'estragole sont encore plus toxiques.
Comme toujours on ne doit pas considérer les huiles essentielles comme des médicament
anodins.
La tisane de framboisin (infusion de feuilles fraîches et de fleurs) est également
diurétique et antidyspeptique mais la présence d'eugénol en quantité permet d'utiliser aussi l'HE
en hygiène buccale et en dentisterie: traitement d'attente par application, directement sur la dent
cariée ou douloureuse, d'HE sur un tampon de coton; bain de bouche et gargarisme en cas de
gingivite ou d'angine, quelques gouttes d'HE dans un verre d'eau tiède.
Certains thérapeutes préconisent: la décoction concentrée de basilic en application pour
lutter contre la chute des cheveux et calmer les piqûres d'insectes, la poudre de feuilles séchées
de basilic en cas de rhinite chronique, 1 pincée matin et soir. Le suc obtenu par expression de 2 à
3 feuilles fraîches et écrasées sert de collyre, on l'applique directement sur l'œil irrité. Souvent en
cas de fièvre, les Indiens d'Amazonie utilisent la balnéation dans une infusion de plantes; le
basilic framboisin est une de ces plantes qu'ils considèrent comme fébrifuge par «lavage»
externe, surtout chez les enfants.
C`est une plante digestive, tonique et anti-inflammatoire.
Le basilic commun se cultive dans le monde entier en pleine terre ou à l'abri. D'autres
espèces voisines sont plus spécifiques aux régions tropicales.Tous les basilics contiennent de
l'huile essentielle aromatique. On les utilise comme aromates, en parfumerie mais aussi commme
plantes médicinales, aidant à digérer et calmant les spasmes digestifs. Le thé de basilic est
diurétique, légèrement tonique et peut faire baisser la fièvre. L'huile essentielle contient un
composé (eugénol) calmant les douleurs dentaires et les inflammations de la bouche.
Le basilic commun, originaire d'Asie, est répandu dans toutes les régions chaudes ainsi
que dans les régions à climat méditerranéen;il ne supporte pas le gel. C'est un plante vivace,
ligneuses et buissonnante, aromatique, au feuillage assez dense et très vert; les fleurs blanches
sont en panicules terminaux. On cultive le basilic dans le monde entier et il est subspontané dans
beaucoup de pays chauds; c'est une plante qui pousse en appartement.

THE DE JAVA
ORTHOSIPHON STAMINEUS

Le thé de Java renferme une quantité importante de sel de


potassium (jusqu'à 3%), des diterpènes, des flavonoïdes, des
composés phénoliques, des esters caféiques et un peu d'huile
essentielle.
L'extrait aqueux macération est un diurétique énergique qui
augmente la diurèse aqueuse mais aussi l'élimination ionique. Les
flavonoïdes isolés sont diurétiques mais l'extrait aqueux total paraît
avoir un effet plus marqué. La teinture mère hydro-alcoolique
abaisse le taux d'urée et d'acide urique sanguin. Les extraits totaux
de la plante seraientt également antibactériens et par ailleurs
cholérétiques.
71
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
C'est une plante inscrite dans les pharmacopées allemande, suisse et française. On la
trouve sous forme de sachet à infuser, et de préparations galéniques simples, ou parfois en
association avec d'autres plantes à visée diurétique. On peut aussi préparer la macération (mais
aussi l'infusion) avec les feuilles et les sommités fleuries fraîches. Son utilisation est très
courante dans le Sud-Est Asiatique. Cet arbuste ornemental originaire du Sud-Est asiatique est
cultivé en Indonésie, son nom local rappelle son nom commun européen : moustache de chat.
C`est une plante diurétique et amaigrissante. Le thé de Java ou orthosiphon est un arbuste
ornemental très répandu dans le sud-est asiatique où il est connu pour ses propriétés iurétiques.
Ses feuilles et ses fleurs contiennent beaucoup de sel de potassium, de composés aromatiques et
de pigments végétaux qui favorisent énergiquement l'élimination d'eau dans l'urine et permettent
ainsi de «nettoyer» l'organisme, d'éliminer les micro-calculs qui peuvent exister dans les reins et
les voies urinaires, d'aider à perdre du poids. Il a été introduit dans l'ensemble des pays tropicaux
autant pour ses qualités décoratives que pour ses propriétés médicinales. C'est une plante vivace
aux fleurs caractéristiques blanches ou mauves avec des étamines deux fois plus longues que la
corolle d'où le nom commun. L'orthosiphon est utilisé pour faciliter les fonction d'élimination
rénales et digestives et comme adjuvant des régimes amaigrissants. Son usage est également
conseillé pour éliminer les calculs rénaux et controler les troubles inféctieux associés à la
maladie lithiasique.

2. Выпишите из текстов описание растений.

3. Объясните этимологию следующих терминов:


anti-gastralgique, anti-inflammatoire, anti-aggrégant, anti-exsudative, élimination,
macération, lithiasique, diurétique, anesthésique, antibactérien, antidyspeptique.

4. Выпишите из текстов термины:


1) медицинские;
2) фармацевтические (лекарственные формы, названия действующих веществ и
т.п.);
Укажите их этимологию.

5. Составьте вопросы по каждому тексту.

6. Подготовьте диалог на основании составленных вопросов о растениях,


используемых в жизни, фитотерапии и медицине.

IV

1. Переведите и определите способ образования данных слов.


Un chou-fleur, un coffre-fort, une grand-mère, un tourne-disque, un laisser-passer, un on-
dit, une broncho-pneumonie, un arc-en-ciel, un tic-tac.

2. Назовите антонимы следующих слов и переведите.


En dedans, imparfait, dissemblable, désuni, court, en arrière, simple, profond, aimer,
parler, ouvrir, ignorer, détruire, arriver, antérieur, vie, malade, patient, descendre, se réveiller,
rire.

3. Продолжите фразы, используя conditionnel.


1) Je souhaiterais dans ma vie...
J`étudierais...
Je voudrais...
On pourrait...

72
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Il devrait...
2) Si j`avais le temps, je (profiter)...
Si j`avais le temps je (faire)...
Si je savais…, je (accomplir)

4. Ответьте на вопрос, употребляя глаголы в сonditionnel: Что бы я хотел (а)


сделать в своей жизни?

5.Переведите и напишите письменный комментарий к каждой пословице.


Toute la sagesse n’est enfermée dans une tête.
Il faut battre le fer pendant qu’il est chaud.

17.Переведите:
Вспыльчивый человек сеет раздоры, а терпеливый кладет конец вражде.
Кто скор на гнев – натворит глупостей, кто коварен – того возненавидят.

Chapitre 12 Le siècle de l`aspirine


I
Лексический минимум 12

saule m – ива, верба


écorce f – кора; береста
bienfait m – благодеяние, услуга; польза, помощь, положительный результат
combinaison f – сочетание, совокупность; состав
inédit – неизданный, ненапечанный; новый, неизвестный
brûlure f – ожог; жжение; изжога
vigoureusement – сильно, крепко, мощно, с силой; четко
baptiser – дать имя, окрестить
similarité f – однородность, подобие

1.Прочитайте и переведите текст:

Le siècle de l`aspirine
A. Dorozynski

Ľhistoire de l`aspirine commence, en réalité, il y a près de 4000 ans. Les papyrus


égyptiens ďEbers, datés ďenviron 1550 avant notre ère mais qui résument des connaissances
médicales antérieures de plusieurs centaines ďannées ľutilisation contre la douleur des
décoctions de feuilles de saule blanc. Hippocrate (460-377 av. J.-C.) conseillait, pour soulager
douleurs et fièvres, un jus préparé à partir de ľécorce du même arbre. Les bienfaits du saule en
médecine étaient connus aussi bien dans ľAmérique précolobienne et en Asie qư‘en Europe. Le
saule, c’est la source première de ľaspirine.
En 1763, Societé Royale de Londres publie le mémoire d’un pasteur anglais, Edward
Stone, recommandant l’emploi de la poudre d’écorce de saule pour soigner les fièvres du
paludisme. En 1829, le pharmacien Pierre-Joseph Leroux, de Vitry-le-François (Marn), en extrait
le principe actif : il fait bouillir la poudre d’écorce dans de l’eau, concentre le liquide et élimine
les autres substances qu’il contient. Il obtient des cristaux solubles qu’il baptise salicine, du latin
salix, saule(1). A Paris, le médecin et physiologiste Joseph-François Magendie (1783-1855),
pionnier de la neurologie, expérimente la salicine à l’Hôtel-Dieu. Il affirme qu’«elle coupe les
fièvres du jour au lendemain, quel que soit leur type».

73
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Le premier chimiste qui obtiendra de l’acide acétylsalicylique, sera le Français Charles
Gerhardt, l’un des pères de la chimie moderne. En 1853, il fait réagir un dérivé de l’acide
acétique sur le salicylate de soude. C’est ainsi que naît la substance qu’on baptisera aspirine un
demi siècle plus tard.
Mais Gerhardt ne se doute pas du fabuleux avenir de sa découverte-pas plus que le
chimiste allemand Karl Johann Kraut, qui obtient quelques années plus tard le même acide sous
une forme plus pure. On n’y prête guère attention. Les chimistes préparaient alors toutes sortes
de combinaisons inédites, dont très peu sortaient de l’ombre.
L’acide salicylique connaît un certain succès dans le traitement des fièvres, des
rhumatismes articulaires et d’autres inflammations, mais il provoque sur les muqueuses des
effets irritants, notamment des brûlures d’estomac.
Le héros officiel de la saga de l’aspirine est un jeune chimiste allemand, Felix Hoffmann
(1868-1946), employé par la firme Bayer et Cie. La société, qui fabrique des colorants,
s’intéresse à la chimie pharmaceutique.
En 1897, le père de Hoffmann, atteint d’un rhumatisme chronique sévère, est soigné avec
de l’acide salicylique au goût amer qui lui donne de douloureuses brûlures d’estomac, le chimiste
recherche une version modifiée du médicament, dépourvue d’effets secondaires. Le 10 octobre
1897, il décrit le moyen d’obtenir de l’acide acétylsalicylique (ASA) à peu près pur. Le produit
et les notes de Hoffmann vont rester, chez Bayer, sur une étagère pendant plus d’un an.
Un autre chercheur du département pharmaceutique de Bayer, Arthur Eichengrün,
entreprend secrètement des essais cliniques, d’abord sur lui-même, puis sur des médecins de ses
amis. Ces derniers confirment l’efficacité de l’ASA dans le traitement des rhumatismes. De son
côté, un dentiste constate l’effet analgésique du médicament sur un patient qui souffre d’une rage
de dents.
Enfin ébranlée, la direction générale de Bayer demande à un pharmacologue indépendant
de procéder à des essais. Les résultats sont convaincants. En février 1899, Bayer dépose la
marque Aspirin, mot semble-t-il proposé par Eichengrün : «A» pour le groupement acétyl et
« spir » pour l’acide spirique extrait de la reine-des-prés (Spiraea ulmaria), acide identique à
l’acide salicylique.
Le lancement de la drogue se déroule sans grand battage publicitaire. Elle est simplement
distribuée gratuitement aux hôpitaux et aux médecins. Le bouche à oreille et les publications
scientifiques (160 en deux ans) assureront le succès de l’Aspirin, qui va rapidement faire le tour
du monde.
Le ténor Enrico Caruso y voit le seul moyen d’apaiser ses migraines, et Franz Kafka dira
que l’aspirine est l’un des rares remèdes qui soulagent l’insupportable douleur d’exister.
En 1900, Felix Hoffmann obtient un brevet auprès du Bureau des brevets des Etats-
Unis.Le brevet d’exclusivité pour la fabrication de la marque Aspirin est confirmé en 1904.
Mais, en 1905, la Grande-Bretagne rejette le brevet : la Cour royale de justice conclut
qu’Hoffmann n’a pas inventé la synthèse de l’acide acétylsalicylique mais a simplement repris
les travaux de 1869 de Kraut. Le juge déclare, non sans humour, que, dans le but de dissimuler la
similarité des deux méthodes, la demande de brevet de Bayer est rédigée dans un langage si
obscure qu’aucun des experts désignés pour le procès n’a pu y comprendre quelque chose.
La décision suscite un autre procès, cette fois aux Etats-Unis. Mais, à la surprise des
concurrents potentiels de Bayer, la cour de Chicago confirme le brevet de synthèse. Désormais
en situation de monopole aux Etats-Unis, la firme allemande va y faire fortune, non sans lutter
vigoureusement contre l’aspirine de contrebande. En 1908, l’aspirine est commercialisée en
France par la Société chimique des usines du Rhône (SCUR). En 1919, le nom de marque
Aspirin tombe dans le domaine public.
A présent, par an on consomme dans le monde environ 11600 tonnes d’aspirine, soit
36,25 milliards de comprimés, sachets, gélules ou suppositoires.

74
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
2.Выпишите из текста сложные предложения, содержащие придаточные.
Определите вид придаточных предложений. Переведите.

3.Сделайте из сложного предложения простое. Запишите.


1.Les papyrus égyptiens ďEbers, datés ďenviron 1550 avant notre ère mais qui résument
des connaissances médicales antérieures de plusieurs centaines ďannées ľutilisation contre la
douleur des décoctions de feuilles de saule blanc.
2.Hippocrate, lui aussi conseillait, pour soulager douleurs et fièvres, un jus préparé du
saule dont les bienfaits étaient connus en médecine aussi bien dans ľAmérique précolombienne
et en Asie qư‘en Europe.
3.Le premier chimiste qui a obtienu de l’acide acétylsalicylique, était le Français Charles
Gerhardt, l’un des pères de la chimie moderne qui faisait réagir un dérivé de l’acide acétique sur
le salicylate de soude.
4.C’est ainsi que naît la substance qu’on baptisera aspirine un demi siècle plus tard.
5.L’acide salicylique connaît un certain succès dans le traitement des fièvres, des
rhumatismes articulaires et d’autres inflammations, mais il provoque sur les muqueuses des
effets irritants, notamment des brûlures d’estomac.
6.En février 1899, Bayer a déposé la marque Aspirin, ce mot a été proposé par
Eichengrün dont la signification était «A» pour le groupement acétyl et «spir» pour l’acide
spirique extrait de la reine-des-prés (Spiraea ulmaria), acide identique à l’acide salicylique.

4. Найдите в тексте французские эквиваленты:


История аспирина, египетские папирусы, предшествующие медицинские знания,
отвар из листьев белой ивы, боли и лихорадка, приготовленный сок, порошок коры ивы,
растворимые кристаллы, производное кислоты, чистая форма, горький вкус,
предпринимать клинические испытания, подтверждать действенность, обезболивающее
действие, острая зубная боль.

5. Выпишите из текста глаголы третьей группы. Определите их


грамматическую форму (наклонение, время, лицо, число).

6. Вместо точек вставьте пропущенные глаголы, которые необходимо выбрать


из глаголов, находящихся в скобках. Поставьте выбранные глаголы в видо-
временную форму в соответствии с контекстом. Переведите.
1.Ľhistoire de ľaspirine ..., en réalité, il y a près de 4000 ans (commencer, débuter,
aboutir). 2.Les renseignements de l‘utilisation de la décoction des feuilles de saule blanc.... dans
les papyrus égyptiens d‘Ebers (être caché, être trouvé, être élaboré). 3.En 1829, le pharmacien
Pierre Leroux .... de la poudre d‘écorce de saule le principe actif, en faisant bouillir cette poudre
dans de l‘eau. (extraire, excréter, exagérer). 4.Il .... le liquide et ... les autres substances qu‘il....
(contenir, concerver, concentrer, montrer, éliminer, occuper). 5.P.Leroux ... des cristaux solubles
et les ... salicine, du latin salix, saule(recevoir, obtenir, nommer,baptiser). 6. Le premier chimiste
qui ... de l‘acide acétylsalicylique.... le Français Charles Gérhardt, l‘un des pères de la chimie
moderne (obtenir, acceuillir, devenir, être).

7. Напишите тезисы текста и на основании их подготовьте его пересказ.

II

1. Определите в каком наклонении стоят глаголы в главном предложении и в


придаточных относительных. Переведите.
1.Je voudrais parler avec quelqu`un qui partage mes idées et qui ait une certaine culture.
2. C‘est le seul défaut que je lui connaisse. 3.Ce n‘est pas un homme avec lequel on puisse

75
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
plaisanter. 4. Je t‘assure que c‘est l‘homme le plus prosaïque, le plus ennuyeux que j‘aie jamais
connu.

2. Переведите:
1.Я его уважаю и не хочу делать ничего, что могло бы его огорчить. 2.Чтобы опыт
удался, нужно, чтобы все было обсуждено заранее. 3.Это лучший совет, который он вам
мог дать. 4.Вы не найдете ничего, что могло бы оправдать ваш поступок. 5.Хотя он знает
теперь правду, он предпочитает хранить молчание.

3. Поставьте глагол главного предложения в одно из прошедших времен и в


соответствии с этим измените время глагола во второстепенном предложении:
1.Elle s`étonne qu`ils ne viennent jamais à temps. 2.Je m`étonne que tu sois venu à pied.
3.Nous devons sortir bien qu`il pleuve. 4.Il craint qu`ils ne l`apprennent.

4. Прочитайте текст, ставя глаголы в скобках в соответствующее время.


Переведите.
Donner un bref aperçu de l’histoire de Paris est une chose assez complexe, car il y (avoir)
peu de villes qui (être), autant que celle-la, protagonistes d’événements importants qui (changer)
le cours de l’Histoire.Ses fondateurs (être) probablement les Gaulois, qui (construire) un petit
centre urbain sur la rive gauche de la Seine. Les Romains y (arriver) bientôt, sous la conduite de
Jules César qui, dans son «De Bello Gallico»la (citer) à plusieurs reprises sous le nom de Lutèce.
Par la suite, les menaces d’invasions des Barbares toujours plus dangereux (faire) que ce premier
noyau (se transporter) dans l’île de la Cité, d’où (partir) une lente mais continuelle expansion sur
les deux rives du fleuve. D’abord simple résidence des rois Mérovingiens, puis des rois
Carolingiens ensuite, Paris (devenir) une véritable capitale lorsqu’en 987 Hugues Capet (fonder)
une nouvelle dynastie, élevant ainsi la ville à ce rang qu’elle ne (devoir) plus perdre durant tout
le cours de l’histoire de la France. A partir de ce moment il y (avoir) un développement
progressif de la ville, non seulement sur le plan de son urbanisme, mais aussi sur celui de sa
culture.
Giovanna Magi «Tout Paris»

III

1.Прочитайте и переведите текст:


Comment agit l’aspirine ? On commence à le comprendre. Son action est fort complexe,
mais sa formule chimique est simple. L’aspirine (CH3-CO-O-C6H4-CO2H) est construite à
partir d’une molécule de benzène, dont la structure hexagonale-six atomes de carbone
tétravalents et six atomes d’hydrogène-a été trouvée par le chimiste allemand August Kekule. Il
avait rencontré Charles Gerhardt vers 1853, au moment où celui-ci réussissait la synthèse de
l’acide acétylsalicylique.
Mais comment cette petit molécule s’y prend-elle pour provoquer dans l’organisme
humain des effets aussi divers que l’abaissement de la température du corps, le soulagement des
douleurs, l’amélioration de la mobilité articulaire chez les arthritiques ou le ralentissement de la
coagulation sanguine ?En 1967, soixante dix ans après l’irruption de la drogue miracle dans la
pharmacopée, nul n’a encore fourni la moindre répose.
C’est le pharmacologue britannique Henry Oswald Jackson Collier, du laboratoire l’idée
que l’aspirine s’oppose à un processus mis en branle par une réaction de l’organisme contre
l’agression. Mais il ne peut prouver ce mode d’action hypothétique. Il y fait allusion devant John
Vane, un chimiste et pharmacologue du Royal College of Surgeons (Londres). Vane et Priscilla
Piper-une étudiante qui a travaillé avec Collier-ont découvert une substance naturelle, produite à
la suite d’un choc, qui induit des contractions convulsives de l’aorte du lapin. Ils constatent que

76
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
l’aspirine inhibe la production de la substance en question : c’est la première fois qu’on établit
un lien entre l’aspirine et les mécanismes de défense de l’organisme.
Mais quelle est donc cette substance qui provoque la contraction de l’aorte du lapin et que
Vane a baptisée RCS (pour rabbit aorta contracting substance, mais peut-être aussi pour Royal
College of Surgeons)? La réponse avait été esquissée vers 1930, grâce à la découverte des
prostaglandines, hormones produites par les cellules de tout l’organisme. En 1962, le biologiste
Sune K. Bergström, de l’Institut Karoline (Stockholm), et son collègue Bengt Samuelsson
avaient déterminé la structure de deux prostaglandines. En montré que, contrairement aux
hormones « classiques », telles que l’insuline et la thyroxine, produites par (et stockées dans) des
glandes ou des organes comme le pancréas et la thyroïde, les prostaglandines sont excrétés par
les cellules de n’ importe quelle partie du corps en réponse à un stimulus spécifique, une
agression par exemple. Les prostaglandines sont synthétisées en très petites quantités à partir de
l’acide arachidonique, une substance graisseuse qui contribue à la flexibilité des parois
cellulaires, où elle est située. La RCS, se demande Vane, n’ est-il pas l’une de ces
prostaglandines ? Et, si oui, le rôle principal de l’aspirine ne consiste-t-il pas simplement à
empêcher la synthèse des prostaglandines à partir de l’acide arachidonique ?
Vane produit en laboratoire quelques prostaglandines à partir d’acide arachidonique et
d’extraits cellulaires de divers organes de cobayes. L’expérience est concluante: Vane peut
même mesurer la quantité de prostaglandines ainsi synthétisées. Il ajoute un peu d’aspirine aux
mélanges bioréactifs. La synthèse cesse : on ne peut plus déceler une seule prostaglandine. On
est en 1971 Vane vient d’expliciter le mode d’action de l’aspirine et, du même coup, celui de la
plupart des autres anti-inflammatiores non stéroïdiens, tels que l’indométhacine, le
phénylbutazone, l’ibuprofen, etc. Sa conclusion sera rapidement vérifiée. On identifie le site
d’action de l’aspirine, il s’agit de la cyclo-oxygénase : l’aspirine « acétyle » cette enzyme, qui
transforme l’acide arachidonique en molécules intermédiaires. En 1982, Vane, Bergström et
Samuelsson reçoivent le prix Nobel de médecine.
En 1988, le New England Journal of Medicine, l’une des plus influentes revues médicales
du monde, confirme un effet de l’aspirine qui va bouleverser la médecine cardio-vasculaire. La
revue publie le résultat d’une étude systématique conduite auprès de 22 000 médecins
américains. La moitié d’entre eux ont pris un comprimé de 324 mg d’aspirine un jour sur deux,
l’autre moitié, un placebo, pilule ressemblant à l’aspirine mais dépourvue d’effet. L’étude, qui
devait durer cinq ans, été interrompue au bout de la quatrième année : on a alors dénombré dans
« le groupe aspirine » 5 infarctus mortels et 99 non mortels, et dans « le groupe placebo » 18
infarctus mortels et 171 non mortels.En termes statistiques, cela signifiait que la prise régulière
d’aspirine avait diminué de 47 % le risque d’infarctus.
Le mécanisme de la protection est aujourd’hui à peu près élucidé. L’un des principaux
dérivés des prostaglandines est le thromboxane A2 (TX A2), substance qui provoque une
vasoconstriction et stimule l’agrégation des plaquettes sanguines qui interviennent dans la
cicatrisation mais aussi dans la formation de caillots (en grec, thrombos) sur la paroi interne des
vaisseaux sanguins. Or l’aspirine inhibe la formation de TX A2. Sa prise régulière permettrait
d’éviter la formation de caillots, donc de réduire le risque d’infarctus.
De nombreuses études ont été entreprises pour évaluer précisément l’efficacité de
l’aspirine dans la prévention des oblitérations vasculaires. Certaines de ces études portent sur
l’utilisation de l’aspirine seule, d’autres sur son absorption en association avec la streptokinase,
un médicament capable de dissoudre les caillots sanguins. Les résultats d’ensemble démontrent
que la prise d’aspirine réduit d’environ 25% le risque d’infarctus. L’efficacité de la prévention
est encore plus grande chez les patients à risque, ceux qui ont survécu à un précédent infarctus.
Toutefois, les indications précises du traitement préventif et le dosage de l’aspirine sont toujours
controversés.
Un siècle après sa naissance, l’aspirine demeure un médicament exceptionnel dont la
« vie » n’est pas près de s’achever. Grâce à son efficacité , à sa tolérance, mais aussi à son faible
coût, elle a conquis ses lettres de noblesse aussi bien en tant qu’antalgique et antirhumatismal

77
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
qu’en tant qu’antiagrégant plaquettaire. A ce dernier titre, elle constitue un remède préventif des
complications thrombo-emboliques, des infarctus du myocarde et des accidents vasculaires
cérébraux aux lourdes conséquences humaines et financières.
Le philosophe espagnol José Ortega y Gasset, pour qui notre siècle est « ‘l’âge de
l’aspirine », a élevé le « médicament miracle » au rang des bienfaits de la civilisation. Dans une
passionnante exposition, le palais de la Découverte, à Paris, lui rend un hommage bien mérité.

2.Ответьте на вопросы:
1.Quelle était l‘histoire de la reconnaissance officielle de l‘aspirine ? 2.De quoi est
construite l‘aspirine ? 3.Qui l‘a découverte? 4.Comment on a établi le lien entre l‘aspirine et les
mécanismes de défense de l`organisme? 5.Qu‘est-ce que c‘est que les prostaglandines ?
6.Comment sont-elles synthétisées ? 7. Quel est le mode d`action de l`aspirine découvert par
Van ? 8.Quel est le mécanisme de la protection de l`aspirine ? 9.Quels sont les avantages et les
inconvénients de l‘aspirine ?

3.Закончите предложения:
1. Le siècle de l‘aspirine commence....
2. Le saule, c‘est la source ....
3. La marque Aspirin a été déposée par la firme Bayer et Cie, mot proposé .par... pour
désigner...
4. L‘aspirine est construite à partir...
5.L‘aspirine inhibe la production....
6.Les prostaglandines sont les hormones...
7. Le role principal de l‘aspirine consiste...
8.Le lancement de la drogue....
9.De nombreux études ont montré l‘efficacité...
10.L‘aspirine constitue un remède...

4. Соотнесите имена ученых из прилагаемого списка с тем , что каждый из


них сделал в истории создания аспирина.
Karl Johann Kraut, Joseph-François Magendie, Henry Oswald Jackson Collier, Arthur
Eichengrün, Sune K. Bergström, Bengt Samuelsson, Hippocrate, John Vane, Felix Hoffmann,
Priscilla Piper, Charles Gerhardt, Pierre-Joseph Leroux
…conseillait, pour soulager douleurs et fièvres, un jus préparé à partir de ľécorce de saule
blanc.
…extrait le principe actif : il fait bouillir la poudre d’écorce dans de l’eau, concentre le
liquide et élimine les autres substances qu’il contient. Il obtient des cristaux solubles qu’il
baptise salicine, du latin salix, saule(1).
…expérimente la salicine à l’Hôtel-Dieu. Il affirme qu’«elle coupe les fièvres du jour au
lendemain, quel que soit leur type».
…obtient de l’acide acétylsalicylique, il fait réagir un dérivé de l’acide acétique sur le
salicylate de soude. C’est ainsi que naît la substance qu’on baptisera aspirine un demi siècle plus
tard.
…obtient quelques années plus tard le même acide sous une forme plus pure.
…recherche une version modifiée du médicament, dépourvue d’effets secondaires et
décrit le moyen d’obtenir de l’acide acétylsalicylique (ASA) à peu près pur.
…entreprend secrètement des essais cliniques, d’abord sur lui-même, puis sur des
médecins de ses amis, qui confirment l’efficacité de l’ASA dans le traitement des rhumatismes et
constate l’effet analgésique du médicament sur un patient qui souffre d’une rage de dents.
…l’idée que l’aspirine s’oppose à un processus mis en branle par une réaction de
l’organisme contre l’agression. Mais il ne peut prouver ce mode d’action hypothétique.

78
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
…ont découvert une substance naturelle, produite à la suite d’un choc, qui induit des
contractions convulsives de l’aorte du lapin. Ils constatent que l’aspirine inhibe la production de
la substance en question : c’est la première fois qu’on établit un lien entre l’aspirine et les
mécanismes de défense de l’organisme.
…avaient déterminé la structure de deux prostaglandines, en montré que, contrairement
aux hormones « classiques », telles que l’insuline et la thyroxine, produites par (et stockées dans)
des glandes ou des organes comme le pancréas et la thyroïde, les prostaglandines sont excrétés
par les cellules de n’ importe quelle partie du corps en réponse à un stimulus spécifique, une
agression par exemple.
…a explicité le mode d’action de l’aspirine et, du même coup, celui de la plupart des
autres anti-inflammatiores non stéroïdiens, tels que l’indométhacine, le phénylbutazone,
l’ibuprofen, etc. Sa conclusion sera rapidement vérifiée.
…reçoivent le prix Nobel de médecine.

5. Расскажите, что вы узнали об аспирине.

6. Разделитесь на две команды, одна из которых – сторонники использования


аспирина, другая – противники. Аргументируйте вашу позицию в дискуссии.

IV

1. Определите грамматическую форму следующих глаголов и напишите их


infinitif.
Pu, a été, aurait, faisant, voudra, après avoir fait, verrez, attendu, parlions, eûsse, est
ouverte, mets, avait su, en élargissant, élaboreras,veux, puisse, traite, boives, traduisiez, aille,
parlèrent, répétâmes.

2. Вместо точек поставьте соответствующие слова из следующего списка:


problèmes, coeur, aime, debout, couleurs, maître, prend, tête. Прочитайте и сделайте
литературный перевод cтихотворения Jacques Prévert «Paroles».
Il dit non avec la.....
Mais il dit oui avec le.....
Il dit oui à ce qu’il....
Il dit non au professeur
Il est.....
On le questionne
Et tous les.......sont posés
Soudain le fou rire le....
Et il efface tout
Les chiffres et les mots
Les phrases et les pièges
Et malgré les menaces du......
Sous les huées des enfants prodige
Avec des craies de toutes les.....
Sur le tableau noir du malheur
Il dessine le bonheur.

3. Cоставьте мини-диалоги, используя данные пословицы:


Mieux vaut tard que jamais.
Telle voix, tel écho.
Il n`y a pas de fumée sans feu.
Plusieurs «peu» font un «beaucoup»

79
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Il n`y a pas de rose sans épines

Chapitre 13 Vitamines
I

Лексический минимум 13

fournir – доставлять, поставлять, снабжать; давать, производить; поддерживать


carence f – недостаток, отсутствие
apport m –вклад, доля, взнос; доставка
équilibré – уравновешенный
circonstance f – обстоятельство, условие
grossesse f – беременность
croissance f – рост; возрастание
sénescence f – старение, старость; одряхление

1.Прочитайте и переведите текст.

Vitamines

Le terme de vitamine a été créé par FUNK en 1911 à


propos de la thiamine pour indiquer qu’il s’agissait d’une
amine indispensable à la vie.
Actuellement, le terme de vitamine désigne des
substances organiques nécessaires au bon fonctionnement de
l’organisme et qui, sauf exception, ne sont pas synthétisées par
lui. Elles doivent donc être fournies par l’alimentation. En
effet, celle-ci apporte à l’organisme :
-en quantité importante, des substances organiques
comme les lipides, les glucides, les protides, qui entrent dans
sa constitution et assurent la production d’énergie, ainsi que
des éléments comme le sodium, le potassium, qui sont présents
dans le milieu extracellulaire et dans l’os ;
-en faible quantité, des substances d’origine organique comme les vitamines ou d’origine
inorganique comme certains éléments, le cuivre, le zinc, le sélénium... indispensables au
fonctionnement cellulaire et appelés oligo-éléments.
L’apport d’une ou de plusieurs vitamines peut être considéré comme insuffisant,
minimum, optimum ou pharmacologique :
a) Apport insuffisant.
Des symptômes de carence apparaissent en cas d’apport insuffisant, et disparaissent
lorsqu’un apport suffisant est rétabli.
b) Apport minimum.
L’apport minimum de chaque vitamine a été déterminé par des expérimentations
animales au cours desquelles on diminuait l’apport jusqu’à apparition de troubles. On considère
l’apport immédiatement supérieur au minimum comme suffisant.
c) Apport optimum.
L’apport optimum serait celui qui assure la meilleure résistance au stress, aux infections
etc. Il peut être nettement supérieur au minimum.
L’idée qu’il y a un écart faible entre un apport insuffisant et un apport optimum d’une
vitamine est certainement erronée. Entre la déficience franche et l’optimum, il y a divers états de

80
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
déficience plus ou moins prononcés. L’apport quotidien recommandé pourrait être, dans un
certain nombre de cas, insuffisant pour assurer l’effet optimum.
d) Apport pharmacologique.
C’est l’apport de doses plusieurs fois supérieures à celles qui sont recommandées. Il ne
paraît pas souhaitable d’une manière générale et les posologies élevées ne doivent être utilisées
que dans des cas particuliers et pour une durée limitée, par exemple la vitamine B1 en cas de
risque d’encéphalopathie de type Gayet-Vernicke.
Par ailleurs, dans la mesure où il n’existe pas de forme de réserve pour certaines
vitamines, mieux vaut un apport répété à dose faible qu’un apport discontinu à dose élevée.
On distingue des carences d’apport et d’absorption et des carences par besoins majorés.
La carence d’apport s’observe lorsque l’alimentation, insuffisante ou mal équilibrée,
n’apporte pas la quantité nécessaire de vitamines ou en raison d’une perte d’appétit chez les
malades et les sujets âgés.
Dans le cas de carence d‘absorpton l’alimentation peut apporter suffisamment de
vitamines, mais elles ne sont pas absorbées convenablement :
-à cause de troubles du transit digestif (résections intestinales)
-à cause d’une inhibition de leur absorption par certains médicaments, par exemple la
cholestyramine.
Dans certaines circonstances physiologiques ou pathologiques, un apport de vitamines
considéré comme normal peut être insuffisant, car l’organisme a des besoins majorés :
-pendant la grossesse, l’allaitement, la croissance, la sénescence
-au cours de certaines maladies infectieuses
-chez l’alcoolique
-en cas de déséquilibre alimentaire
-au cours d’un traitement par certains médicaments :
a) les sulfamides, le triméthoprime, certains anticonvulsivants, qui tendent à créer une
déficience en acide folique
b) l’isoniazide qui inactive partiellement la pyridoxine
c) la metformine qui diminue l’absorption de vitamine B12
d) les contraceptifs oraux qui modifient les besoins.
Les carences vitaminiques peuvent être isolées ou multiples ou associées à d’autres
carences, notamment en oligoéléments.
On peut classer les différentes vitamines en fonction de leur structure chimique, de leur
solubilité : liposolubles (A, E, D, K) et hydrosolubles (les autres), ou, mieux, de leur mécanisme
d’action essentiel. Ainsi on peut distinguer :
-les vitamines qui, par action nucléaire, modifient la transcription du DNA en m-RNA et
en protéines correspondantes. Ce sont les vitamines A et D.
-les vitamines qui inactivent des radicaux libres au niveau membranaire, comme la
vitamine E.
-les vitamines qui participent au métabolisme, en catalysant des réactions enzymatiques
de transfert de groupes comme CO2, CH3, NH2. C’est le cas des vitamines B1, B6, B12 et de
l’acide folique
-les vitamines qui participent au transfert d’électrons. C’est le cas de la nicotinamide, ou
vitamine PP, après sa transformation en nicotinamide adénine dinucléotide (NAD), et
nicotinamide adénine dinucléotide phosphate (NADP), ainsi que de la riboflavine après sa
transformation en flavine mono-nucléotide (FMN), et flavine adénine dinucléotide (FAD), de
l’acide ascorbique et de la vitamine K.
En dehors des vitamines et des éléments, il existe des acides aminés indispensables qui,
n’étant pas synthétisés par l’organisme, doivent être apportés par l’alimentation : valine, leucine,
isoleucine, thréonine, méthionine, cystine, phénylalanine, lysine et tryptophane.

2.Ответьте на вопросы:

81
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
1.Quand et à propos de quoi a été créé le terme de vitamine ? 2.Qu`est-ce que désigne ce
terme actuellement ? 3.Qu`est-ce que les vitamines apportent à l’organisme en quantité
importante ? En quantité faible? 4.Caractérisez les apports vitamines: insuffisant, minimum,
optimum ou pharmacologique. 5.Quelle est l`origine des carences ? 6.Dans quels cas s`observe
la carence d’apport et d’absorption et des carences par besoins majorés ? 7.Comment peut-on
classer les différentes vitamines ? 8.Comment on les distingue? 9.Quelles substances apportées
par l‘alimentation existent en dehors des vitamines et des éléments ?

3.Составьте из приведенных списков слов предложения:


1) à propos de la thiamine, le terme de vitamine, pour, a été créé, indiquer, indispensable,
une amine, à la vie.
2) le terme, actuellement, désigne, organiques, de vitamine, au bon fonctionnement, des
substances, nécessaires, de l`organisme, et qui, par lui, sauf exception, ne sont pas synthétisées.
3) être fournies, par, elles doivent, l’alimentation.
4) d`une, l`apport, ou, vitamines, peut, de plusieurs, comme, être, minimum, considéré,
insuffisant, pharmacologique.

4. Продолжите предложения:
1) Des symptômes de carence apparaissent en cas ….
2) L’apport minimum de chaque vitamine a été déterminé ....
3) On considère l’apport immédiatement ....
4) L’apport optimum c‘est....
5) L‘apport pharmacologique c‘’est l’apport de doses....
6) On distingue des carences .....
7) La carence d’apport s’observe.....
8) Dans le cas de carence d‘absorpton ....
9) Dans certaines circonstances physiologiques ou pathologiques....
10) On peut classer les différentes vitamines....
11) On distingue les vitamines ....
12) En dehors des vitamines et des éléments, il existe...

5. Выпишите из текста ключевые слова. При помощи составленного списка


передайте краткоe содержание текста.

II
1. Переведите.
1. Искренность-это чистосердечие. Мало кто обладает этим качеством, а то, что мы
принимаем за него, чаще всего просто тонкое притворство, цель которого — добиться
откровенности окружающих. (Ф. де Ларошфуко) 2. Хороший врач — это человек,
знающий средства от некоторых недугов или, если болезнь ему незнакома, зовущий к
больному тех, кто сможет ему помочь (Ж. де Лабрюйер). 3. Слова — это произнесенная
мысль, мысль — это произнесенные слова.(А. де Ривароль). 4. Наименее полезно прожит
день, который мы провели, ни разу не засмеявшись. (Н.-С. де Шамбор)

2. Согласны ли вы с тем, чтобы сказать, что:


en affaires, il n’y a pas de morale, que tous les coups sont permis?
le profit avant tout?
la concurrence c’est la guerre?
les cadeaux, les dessous de table, il faut bien y passer?

3. Сгруппируйте слова по их корням и переведите.

82
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Blanche, conduit(m), blanchir, mangeur(m), poseur(m), obturer, indiscret, franchement,
générale, liquidité(f), indice(m), blancheur(m), conduite(f), conductible, poser, obturation(f),
franc, généralisation(f), liquide, indiciblement, discret, manger, position(f).

4.Сделайте этимологический анализ следующих слов:


Aspiration, synonyme, corporation, corrélation, reproduction, mysticité, délégation,
démoralisateur, dénominatif, fractionnaire, gendarme, régression, propriété, vermicelle.

5.Встречались ли вам в русском языке данные транслитерированные слова,


каково их значение во французском языке и какой смысл они имеют в русском
языке.
Aberration, moralité, engagement, caractère, étalon, compilation, élévateur, composition,
conception, délicat, élite, étape, subtil, mousser.

6.Сравните преимущества и неудобства некоторых знакомых вам профессий,


используя данные выражения по модели:
Modèle: Le travail d’un ingénieur est moins monotone que celui d’un ouvrier.
Propre, varié, utile, enrichissant, bien payé, intéressant, fatigant, sédentaire, permet
l’initiative, valorissant, monotone, dangereux, facilite les contacts humains, offre des
responsabilités, éprouvant physiquement.

7.Какие вопросы вы бы задали при приеме на работу соискателя, чтобы


узнать его следующие качества? Дополните перечень качеств, необходимых
специалисту. Могут ли профессиональные качества специалиста свидетельствовать
о его личностных ценностях? Поразмышляйте над этим.
Être ponctuel
avoir l’esprit d’équipe
étre économe
l’ambition
aimer le risque
être anxieux
avoir confiance en soi
avoir le sens des contacts humain
être courageux
faire preuve d’intelligence
être prudent, prévoyant

8.Переведите:
Падению предшествует надменность, а славе – смирение.
Радость на сердце – лучшее лекарство, а угнетенный дух иссушает тело. (Притчи)

Chapitre 14 Les problèmes éthiques dans les soins médicaux


I

Лексический минимум 14

contemporain – современный
relation f – отношение, зависимость, связь
conscience f – совесть; сознание
s’effacer – изглаживаться, стираться, размываться; уступать дорогу, держаться в
стороне

83
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
décision f – решение; решительность, смелость
détermination f – определение, установление; нахождение; решение
imp1ication f – прикосновение, причастность; вовлечение, включение; следствие
société f – общество
valeur f –стоимость, цена, ценность; значение, достоинство, сила; доблесть,
мужество
résolution f – решение
responsabilité f – ответственность
communauté f – общность, сообщество
consentement m – согласие
défaut m – отсутствие, недостаток; порок; уязвимое место; ошибка
communication f – общение, связь; сообщение
fardeau m – груз, ноша, тяжесть, бремя
souffrance f – страдание
source f – источник; первопричина, начало

1.Прочитайте и переведите текст.

Les problèmes éthiques dans les soins médicaux


D.J. Roy

Il est reconnu depuis quelques années que les problèmes éthiques multiples et complexes
qui se posent à la médecine contemporaine ne peuvent plus ètre résolus par un simple recours à
la relation médecin-malade, surtout lorsque cette relation est exclusivement conçue en termes de
confiance du malade et de conscience du médecin. Le modèle paternaliste, acceptable à une
époque où les choses étaient plus simples, s’efface maintenant devant un partenariat au sein
duquel médecins et patients prennent ensemble les decisions. Ce modèle, dans lequel la prise des
décisions et la détermination des choix sont le fruit d’un dialogue entre les médecins, les patients
et les familles, a diverses imp1ications, tant pour la profession médicale que pour l’ensemble de
la société.
L’éthos et les valeurs d’une société sont aujourd’hui plus souvent mis en jeu dans les
décisions et les pratiques des professionnels des soins de santé que jamais encore dans toute
l’histoire de l’art de guérir. Les progrès rapides des sciences fondamentales et, parallèlement, des
techniques médicales ont largement développé les moyens d’intervention diagnostique et
thérapeutique dans le corps et la psyché des malades, et aussi dans leur vie. Le nombre, les
genres et la complexité des décisions à prendre ont augmenté en même temps que les possibilités
d’action. La base de depart de ces décisions a elle aussi changé. De nos jours les sociétés sont
moralement moins monolithiques qu’elles ne l’étaient il y a quelques dizaines d’années, et de ce
fait il n’est pas toujours facile de percevoir clairement la différence entre le bien et le mal,
surtout dans des situations impliquant des genres radicalement nouveaux d’intervention clinique.
Les dilemmes et les questions éthiques de la médecine contemporaine sont
nécessairement liés aux circonstances particulières de chaque cas, mais il est d’autres problèmes,
plus larges, qui ont une influence critique sur le bien commun à toutes les nations et à tous les
peuples du monde. Ainsi, les buts et les méthodes de la médecine préventive, les innovations de
la science et de la technologie médicales impliquant beaucoup de ressources et donc la nécessité
d’évaluer les traitements, nouveaux et classiques, posent des problèmes éthiques en rapport étroit
avec des questions relevant de la science, de la médecine, de l’économie, du droit et de l’ordre
public. L’analyse et la résolution de ces problèmes macro-éthiques demandent une collaboration
et une méthode interdisciplinaires très différentes de la strategic qui convient lorsqu’il s’agit de
résoudre des conflits de valeurs au lit du malade. Nous attendons à juste titre des médecins qu’ils
luttent pour le plus grand intérêt de leurs patients. Mais ce sera le chaos si ceux qui sont en
charge bien de toute la collectivité négligent de mesurer leurs décisions et leurs politiques par

84
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
rapport à l’éthique qui gouverne cette collectivité et aux normes de la justice distributive (voir ci-
dessous). Cette perspective macro-éthique élargie se focalise sur des questions d’un type et d’une
difficulté autres que ceux que voit le médecin au lit du malade.
Ce que les individus croient de la plus grande importance et perçoivent comme tel est un
élément de l’éthique qui gouverne une collectivité. La question critique est ici de savoir quelle
est l’ampleur de la perspective où nous nous plaçons pour apprécier la portée et la profondeur de
nos responsabilités à l’égard d’autres êtres humains. Bien qu’il existe un “droit international”,
nous commençons seulement à comprendre vaguement que l’éthique transcende les frontiéres
nationales. Nous sommes loin, très loin d’avoir pleine conscience de nos responsabilités éthiques
planétaires, très loin de nous rendre compte de ce que signifient les impératifs de la justice
distributive quand ils sont appliqués à la collectivité humaine à l’échelle du globe. Le droit aux
soins de santé, c’est au minimum prétendre en justice à une part équitable et à un niveau décent
de soins médicaux et hospitaliers. La raison nous dit bien sûr que ce niveau ne pourra jamais être
le même partout, ni constamment le même au même endroit. Néanmoins, certaines disparités
dans la part qui revient aux individus à l’intérieur des collectivités et des nations sont de toute
évidence moralement intolérables. Il est clair qu’au sein de la communauté internationale il y a
des disparités énormes dans la part de soins (médicaux et hospitaliers) que reçoivent différents
individus. Mais ces disparités nous paraissent-elles moralement intolérables? Ou bien les
percevons-nous comme un fait tragique et à peu près impossible à modifier qui dérive des lois de
la nature et des lois comportementales gouvernant les relations entre les nations?
Bien que la science soit largement transculturelle, la communauté humaine n’a pas encore
élaboré une éthique transculturelle correspondante. D’aucuns craignent même que la prétendue
« éthique transculturelle» ne consiste jamais qu’à imposer à certaines populations les vues
éthiques des peuples dominants. Le consentement libre et éclairé est de plus en plus devenu, au
moins depuis la deuxième guerre mondiale, une norme des relations médecin-malade et
recherche clinique-sujet. Dans une culture qui considère la confiance dans le médecin comme un
élément important du processus de guérison, thérapeutes et patients peuvent trouver que le
médecin avouant ouvertement son ignorance ou son incertitude crée une situation
thérapeutiquement nocive, voire absurde. La culture nord-américaine, par exemple, valorise
l’autonomie individuelle. Dans d’autres cultures, la famille et la collectivité seront les éléments
dominants lorsqu’il s’agit de régler les désaccords et de prendre des décisions. Chacune de ces
cultures pourra donc aborder de façon très différente la question du consentement libre et éclairé.
La sensibilité à l’éthos et aux valeurs d’autres cultures est le préalable indispensable de la
collaboration internationale lorsque l’on veut instituer une base internationale d’éthique dans les
domaines de la science, de la médecine et des soins de santé
Les défauts dans la communication entre médecins et malades ne sont pas seulement
source d‘angoisse pour ceux qui se trouvent déjà écrasés sous un lourd fardeau de souffrances,
mais aussi source de conflits et de dilemmes éthiques.
Il est difficile et passionnant de découvrir où et pourquoi des personnes aux normes
morales élevées et appartenant à des peuples d’histoire et de culture très différentes divergent ou
au contraire s’entendent sur des questions d’importance vitale.

2.Переведите следующие словосочетания:


Сложные и меногочисленные нравственные проблемы; современная медицина;
доверие пациента; совесть врача; принятие решений; определение выбора; плод диалога;
характер и ценности общества; диагностическое и терапевтическое вмешательство в тело
и душу пациента, в его жизнь; сложность решений, различие между добром и злом; новые
способы клинического вмешательства; международное право; международное
сотрудничество; жизненная важность.

3.Ответьте на вопросы:

85
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
1.Sur quoi doivent être basées les relations médecin-patient selon l`opinion de l`auteur ?
Qu`est-ce que vous en pensez ? 2.A quoi sont liés les problèmes éthiques de la médecine
contemporaine ? 3.Comment comprenez-vous les normes éthiques. Qu`est-ce que c`est la notion
«norme éthique»? Que signifie cette nition? Dites votre opinion.

4. Какова основная мысль канадского профессора D.J. Roy – автора данного


текста.

II

1. Дополните фразы относительными местоимениями. Придумайте конец этой


истории.
C’est un roman que tout le monde a lu et .... nous a fait rêver quand nous étions enfants.
C’est l’histoire d’un homme ... le destin est semé d’aventures. Ce livre, au début ... le héros
voyage dans des contrées exotiques, dépeint des paysages au milieu ...vit une quantité
d’animaux. ... frappe le lecteur, c’est la magie des descriptions. La façon.... lutte le héros nous
donne des leçons de courage. C’est un personnage ... nous avons tous voulu nous identifier...

2. Продолжите фразы, используя косвенную речь, изменяя соответственно


местоимения и прилагательные.
1. Est-ce que tu peux me prêter ton livre? — Elle demande …
2. Quand est-ce que vous viendrez me voir? — Il veut savoir …
3. J’ai laissé mes clés dans ta voiture? — Il me dit …
4. Où est-ce que j’ai pu oublier mes lunettes? — Elle se demande …
5. J’ai rencontré ta soeur devant chez moi? — Il dit …
6. Est-ce que vous pourriez m’accompagner? — Elle ne sait pas …
7. Où avez-vous rangé ma veste? — Il veut savoir …

3. Передайте своему коллеге то, что вам скажет сосед.

4. Переведите. Объясните грамматический смысл même и tout:


1. Tous les jours, les semaines, les saisons, les années se ressemblent. A la même heure,
on arrive, à la même heure, on déjeune, à la même heure, on s’en va (G. de Maupassant). 2. Il lui
semblait que tout devait être clair (A. Maurois). 3. Je regardais donc cette apparition avec les
yeux tout rond d’étonnement (A. de Saint-Exupery). 4. Ta voix est plus douce pour moi que le
chant même des jeunes oiseaux dans le ciel (V. Hugo) 5. Ce sont des mots prononcés par hasard
qui, peu à peu, m’ont tout révélé.(A. de Saint-Exupery).6. Non, elle n’était pas aussi belle qu’il
avait dit et cru tout d’abord. Elle était la même et pas la même (P. Courtade). 7. Les hommes
étaient tous les mêmes; ils ne pensaient qu’à leur nourriture, leur travail ou leur repos (Ch.
Pineau).

5. Образуйте прилагательные при помощи суффикса -ique. Составьте с ними


словосочетания и переведите их.
Le système, le pharmacien, l’organe, la science, l’apathie, l’herpès, le type, le calcium, le
canon, la diète, l’économie, la sympathie, l’allergie, le mythe.

6. Сделайте этимологический анализ данных слов:


Diagnostic, philosophie, avitaminose, biographie, contraction, pharmacie, apothicaire,
coopération, démocratie, hémophilie, polyphonie, malconformation.

7. Переведите и выскажите свое мнение:

86
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Un peuple est grand quand il sait lire. Lire ce n’est pas seulement lire les lettres, c’est
comprendre profondément le sens et le pouvoir des mots, voir les beautés d’un texte. (Pierre
Gamarra)

Chapitre 15 Les problèmes éthiques dans les soins médicaux(suite)


I
Лексический минимум 15

angoisse f – тоска, ужас, тревога, страх


écraser – давить, раздавить; уничтожать, подавлять; обременять
incertitude f – неуверенность, нерешительность, сомнение
anxiété f – тоска, тревога, беспокойство
réciproquement – взаимно, обоюдно
vérité f – правда, истина
espoir m – надежда, упование
crainte f – страх, опасение
désir m – желание, влечение, стремление
franchise f – откровенность, искренность, чистосердечие
aptitude f – способность, склонность
soutien m – поддержка, защита, помощь
langage m – язык, речь; манера говорить

1.Прочитайте и переведите текст.

Dire la vérité
(D.J. Roy)

Les défauts dans la communication entre médecins et malades ne sont pas seulement
source d’angoisse pour ceux qui se trouvent déjà écrasés sous un lourd fardeau de souffrances,
mais aussi source de conflits et de dilemmes éthiques. Ces derniers surgissent inévitablement
lorsque des décisions vitales doivent être prises en commun par des personnes qui ne se
connaissent pas réellement les unes les autres. L’un des buts primordiaux d’une bonne relation
malade-médecin est de réduire l’incertitude et l’anxiété mettant ainsi les médecins comme les
patients mieux à même de décider et d’agir.
Les études aussi bien que l’expérience pratique montrent qu’il y a souvent des problèmes
de communication entre médecins et malades. Ces problèmes peuvent venir de ce que ni les
médecins ni les malades ne se rendent compte qu’ils se doivent réciproquement la vérité. Pour
poser un diagnostic exact, par exemple, le médecin a besoin que le malade lui donne des
informations, lesquelles seront indispensables aussi pour choisir un traitement adéquat en tenant
compte des forces et des faiblesses du patient, de ses espoirs et de ses craintes, de ses désirs, de
ses intérêts, de ses plans de vie. Il y a dans la franchise un élément essentiellement subjectif
lorsque la communication entre médecins et malades a rapport à des décisions touchant la santé
et la maladie, la vie et la mort. Souvent, la vérité du malade ne sera pas celle du médecin et vice
versa. Une relation authentique est le seul moyen pour chacun de découvrir la vérité de l’autre.
Ce que vont se dire médecins et malades sera probablement très différent selon les
cultures, mais ce qui, dans toutes les cultures, reste indispensable, c’est l’aptitude du médecin à
écouter ses patients d’une oreille sensible, à saisir la vérité du malade, puis à honorer cette vérité.
Pour que leur traitement et leur soutien soient efficaces, les médecins et les dispensateurs de
soins doivent, en un certain sens, maîtriser le langage personnel de chaque patient. Cette aptitude
à écouter et à communiquer est une compétence clinique extrêmement importante qui doit être
apprise, et de préférence auprès de ceux qui sont déjà des experts. La maîtrise de cette aptitude à

87
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
l’écoute et à la communication devrait se voir reconnaître la valeur qui est la sienne et
récompenser en conséquence dans les écoles médicales et professionnelles.
Il faut cependant à l’enseignement des aptitudes cliniques à la communication une base
solide qui soit le fruit de recherches sur les attentes et exigences multiples et variées du
consentement libre et éclairé dans différentes situations cliniques. Les recherches empiriques qui
permettraient de préciser les directives générales actuelles relatives au consentement éclairé sont
pour l’instant insuffisantes.

2. Найдите в тексте французские эквиваленты:


Недостатки (ошибки) общения; источник тревоги; тяжелый груз страдания;
жизненные решения; первоочередная задача; практический опыт; взаимно; сила и
слабость; искренность; подлинное отношение; единственный способ; уважать истину;
эффективная поддержка; способность слушать и слышать; ценность; просвещенное
согласие.

3. Сделaйте синтаксический разбор предложений первого абзаца текста.


Напишите грамматические формы глаголов этих предложений.

4. Переведите вопросы и ответьте на них:


1.Почему недостатки (ошибки) общения врача и пациента являются источником
тревоги для тех, кто уже страдает? 2.В чем заключаются проблемы общения между
врачом и пациентом? 3.Что такое искренность взаимоотношений? Дайте ей определение.
4.Нужна ли врачу речевая компетентность? Как Вы ее понимаете?

5. Прочитайте и на французском языке выразите основную мысль отрывка.


Является ли это актуальным в настоящее время? Обоснуйте свой ответ.
«В настоящее время не существует профессии, которая допускала бы столь
высокое развитие, как профессия врача; в особенности после того, как духовные врачи,
так называемые целители душ, не могут уже выполнять своего искусства заклинания при
общественном одобрении и образованные люди уклоняются от встречи с ними. Высшее
духовное развитие врача теперь не достигнуто еще тем, что он знает лучшие новейшие
методы, усовершентствовался в них и умеет совершать те летучие умозаключения от
следствий к причинам, благодаря которым прославлены диагностики; он должен, кроме
того, обладать красноречием, которое приспособлялось бы к каждой личности и
привлекало бы все сердца, мужественностью, самое зрелище которой отгоняло бы
малодушие (эту червоточину всех больных), ловкостью дипломата, тонкостью
полицейского агента и адвоката, чтобы узнавать тайны души, не выдавая их, словом,
хороший врач нуждается в искусственных приемах и преимуществах всех других
профессий; в таком вооружении он может стать благодетелем всего общества, умножая
добрые дела, духовные радости и производительность, предупреждая злые мысли,
намерения и всякие подлости, …создавая духовную аристократию.»
(Ф. Ницше)

6. Какие профессиональные качества врача выделил Ф.Ницше? Как вы


понимаете термин «духовная аристократия»?

II

1. Сгруппируйте слова по их корням и переведите.


Blanche, conduit(m), blanchir, mangeur(m), poseur(m), obturer, indiscret, franchement,
générale, liquidité(f), indice(m), blancheur(m), conduite(f), conductible, poser, obturation(f),
franc, généralisation(f), liquide, indiciblement, discret, manger, position(f).

88
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

2. Встречались ли вам в русском языке данные транслитерированные слова,


каково их значение во французском языке и какой смысл они имеют в русском
языке.
Aberration, moralité, engagement, caractère, étalon, compilation, élévateur, composition,
conception, délicat, élite, étape, subtil, mousser.

3. Вместо точек вставьте следующие временные выражения и переведите


текст.
Nuit-la journée-soir-lendemain-matin-journée-la veille-durant-pendant.

L’examen d’un étudiant au Moyen Age

La ... de la soutenance ... la journée l’étudiant devait rassembler ses notes, préparer tout
ce dont il aurait besoin le ... . Le ... même il devait retrouver ses camarades qui
l’accompagneraient jusqu’au tombeau du Saint Patron. Là, il commencerait sa veillée jusqu’au ...
matin. .... toute cette ... il devait absolument pas dormir. Le ... il se préparerait pour se présenter
devant le jury qui le questionnerait la ... entière. Le ... venu, après délibération, le jury le
déclarerait admis ou “rejèté”. S’il n’était pas admis il lui faudrait sortir par une petite porte, mais
sous les cris des autres étudiants qui lui jetteraient toutes les sortes de légumes et de fruits
pourris. Il se souviendrait toute sa vie de cette .... et de cette ...

4. Сделайте этимологический анализ следующих слов:


Opération(f), coopération(f), expérience(f), communication(f), situation(f), homogène,
illustration(f), modification(f), séparation(f), comportement(m), division(f), mentalité(f).

5. Переведите и выскажите свое мнение о том, что говорят древние притчи:


1. Беспокойство изнуряет сердце человека, а доброе слово – веселит.
2. От надменности – только ссоры, а где совет, там и мудрость.

Chapitre 16 Les problèmes éthiques dans les soins médicaux (suite)


I

Лексический минимум 16

dignité f – достоинство
interrompre – прерывать, прекращать
valoir – стоить, иметь цену; представлять ценность
considération f – рассмотрение, осмотрительность, осторожность; замечание;
мотив, причина
répréhensible – предосудительный; наказуемый, неблаговидный
palliatif – дающий временное облегчение
inciter –побуждать, подстрекать, заставлять
prolongation f – продление, отсрочка
maintenir – держать, поддерживать; отстаивать, сохранять
douleur f – боль
éprouver – испытывать, пробовать, проверять; причинять страдания, горести
volonté f – воля, проявление воли; желание
procuration f – доверенность, полномочие

1.Прочитайте и переведите текст.

89
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

Les décisions sur la vie et la mort: l’euthanasie.


D.J. Roy
Ces dix dernières années, dans de nombreux pays, on en est arrivé à admettre qu’un
soutien vital agressif, amenant à prolonger la vie jusqu’à une fin douloureuse n’est souvent pas
une bonne chose. L’éthique qui s’est fait jour, et qui est maintenant largement acceptée, est de
permettre aux incurables de mourir dans la dignité. En pratique, cela consiste à ne pas appliquer,
ou à interrompre, des interventions telles que ventilation artificielle, chimiothérapie, chirurgie et
même nutrition et hydratation assistées.
Les partisans d’une euthanasie active, cependant, font valoir qu’une fin rapide et sans
douleur est plus humaine que la mort lente, qui tarde souvent à intervenir même après l’arrêt de
toute mesure de soutien vital actif. D’autres combattent toute légalisation d’une euthanasie active
en s’appuyant sur une ou plusieurs des considérations suivantes: l’euthanasie active est
moralement répréhensible dans son principe même; elle va contre les fondements de l’éthique
médicale; elle est inutile quand on peut apporter aux malades des soins palliatifs appropriés; elle
nous inciterait à faire moins d’efforts pour organiser des soins palliatifs et de soutien adéquats; si
elle était approuvée par la loi, elle conduirait inévitablement à des abus et à un climat social où
des pressions subtiles s’exerceraient sur des individus pour leur faire choisir l’euthanasie
lorsqu’en fait ils ne veulent pas mourir. On a vu ces dernières années la réflexion éthique et
juridique franchir les ètapes suivantes dans les décisions affectant la prolongation ou la
terminaison de la vie des malades.
1) La prédominance médicale: c’est au médecin de décider.
2) Un malade au stade terminal peut refuser qu’on le maintienne en vie par des moyens
«extraordinaires».
3) Un malade au stade terminal peut refuser qu’on le maintienne en vie par des moyens
«ordinaires».
4) Un malade au stade terminal peut refuser nutrition et hydratation.
5) Un malade qui n’est pas au stade terminal peut refuser un traitement médical ordinaire.
6) Un malade qui n’est pas au stade terminal peut refuser nutrition ou hydratation.
7) La famille peut refuser le recours à des techniques «extraordinaires» pour maintenir en
vie un malade au stade terminal.
8) La famille peut refuser des mesures ordinaires pour maintenir en vie et nourrir un
malade au stade terminal.
9) La famille peut refuser des mesures «extraordinaires» et «ordinaires» pour maintenir
en vie un malade qui n’est pas au stade terminal.
10) Un médecin peut aider un malade au stade terminal à mettre fin à ses jours
rapidement et sans douleur.
11) Un médecin peut mettre fin rapidement et sans douleur à la vie d’un malade qui le lui
demande.
12) Un médecin peut mettre rapidement et sans douleur fin à la vie d’un patient incapable
d’en faire la demande.
Au sein du Groupe de travail, les représentants des différents pays n’ont pu parvenir à un
consensus sur cette échelle de progression, et peu d’entre eux étaient disposés à en entériner les
12 étapes.
Bien que l’euthanasie – consistant à mettre delibérément un terme rapide et sans douleur
à la vie humaine, pour affranchir quelqu’un de la douleur et de la souffrance – ne soit pas légale
aux Pays-Bas, les médecins qui la pratiquent ne seront pas poursuivis en justice s’ils se
conforment à certaines règles, notamment celles qui ont été fixées par l’Association médicale
néerlandaise. Bien que l’euthanasie ait été pratiquée en silence depuis de nombreuses années,
c’est seulement maintenant que la question est ouvertement discutée.
Il n’est pas nécessaire que ce soit le médecin lui-même qui mette directement fin à la vie
d’un malade qui souffre et qui en est au stade terminal. De l’avis de certains, la personne qui

90
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
souhaite se libérer d’une souffrance intolérable doit mettre elle-même fin à sa vie si elle le désire.
Si les patients ne savent pas comment y parvenir, le médecin peut s’occuper de leur procurer les
médicaments nécessaires à une mort rapide et sans douleur.
Au Japon, une décision de la Cour suprême, rendue en 1962, a précisé que pour
constituer une exception acceptable à la condamnation générale, éthique et juridique, de
l’homicide, l’euthanasie devait remplir toutes les conditions suivantes:
Le patient doit souffrir d’un mal incurable, et sa mort doit être imminente.
Ses souffrances doivent être intolérables.
L’euthanasie doit avoir uniquement pour but de libérer le patient de la douleur et de la
souffrance.
Si le patient est lucide, l’euthanasie ne doit pas intervenir sans son consentement.
L’euthanasie doit être le fait d’un médecin, à moins que les circonstances ne rendent cela
impossible.
Il faut mettre fin à la vie du patient de façon humaine, sans douleur.
Certains participants ont souligné que le désir de mourir doit toujours être considéré
comme le besoin qu’éprouve le patient d’une vie meilleure. La question devient alors: Que
désirent réellement les malades quand ils demandent à mourir? Même avec un traitement
symptomatique optimal, on peut recontrer chez les mourants une profonde souffrance. Il est du
devoir des médecins de soulager cette souffrance, qui a souvent pour origine une mauvaise
communication. Ce peut être un problème pour le médecins, surtout s’il ne conaît le malade que
superficiellement, de savoir ce que celui-ci conçoit comme une «bonne mort». Quel sera donc le
moment auquel il faut laisser mourir un malade? Une autre question se pose aussi: peut-on
laisser aux médecins qui ne possèdent pas une bonne aptitude à la communication le pouvoir de
décider que l’euthanasie est appropriée pour les patients qui demandent à mourir?
Pour certains partisans de l’euthanasie, elle ne doit être envisagée que dans trois
circonstances: 1) la maladie doit être au stade terminal, 2) la souffrance intense, et 3) l’espérance
de vie limitée.
Le droit du Canada fait de l’euthanasie active un crime assimilable au meurtre/homicide.
Même si le motif en est la compassion, l’intention de tuer demeure, et les cas d’euthanasie font
l’objet de poursuites. On pourrait cependant concevoir une évolution de la réflexion juridique: de
même que de nombreux codes ont décriminalisé la tentative de suicide, le suicide étant alors
considéré comme une liberté, sinon comme un droit, on pourrait envisager que des individus
donnent procuration à d’autres pour s’assurer que ce qu’ils désirent sera accompli quand et dans
les circonstances où ils ne souhait et leur volonté. Peut-on considérer que de telles procurations
couvrent en droit l’euthanasie active?
Ceux qui s’occupent de médecine palliative s’opposent à l’euthanasie active parce qu’ils
consacrent toute leur énergie à combattre jusqu’au bout les symptômes physiques et
psychosociaux. A la fin de sa vie, le malade a besoin d’un soutien accru, d’un confort plus grand,
et toutes les copmpétences doivent être mobilisées pour lutter contre des symptômes spécifiques
sans tuer le patient. C’est seulement quand il devient impossible de pallier les symptômes que les
malades demandent l’euthanasie. Une mort paisible doit alors être l’objectif.
La douleur n’est qu’un élément de la souffrance. Des soins palliatifs adéquats et efficaces
ne se bornent pas à combattre symptômes et douleurs; la compassion en fait nécessairement
partie. Cela implique de mobiliser des personnes pouvant aider un malade à supporter une
souffrance qui autrement serait intolérable. A l’heure actuelle, nous ne canalisons pas une partie
suffissante de nos ressources vers ce type de soins. Il y a déséquilibre entre la proportion des
ressources consacrées à des traitements qui, iatrogéniquement, augmentent souvent la détresse
d’un malade et les ressources consacrées à assurer la prestation de soins terminaux efficaces et à
la médecine palliative.

1. Определите этимологию слова «эвтаназия». Выскажите свое мнение об


эвтаназии.

91
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

2. Найдите в тексте следующие словосочетания:


Агрессивная жизненная поддержка; мучительный конец; умирать достойно;
сторонники эвтаназии; медленная смерть; основы медицинской этики; решения,
определяющие продление или прекращение жизни; конечная стадия; поддержание жизни;
по мнению некоторых; желание освободиться от невыносимого страдания; быстрая и
безболезненная смерть; необходимые лекарства; лучшая жизнь; надежда; полумера,
временная мера; предоставление завершающего ухода.

3. Продолжите предложения:
1.Les partisans d’une euthanasie active font valoir....
2.D’autres combattent toute légalisation d’une euthanasie active.....
3.L’euthanasie active est moralement répréhensible dans son principe même;
4.L’euthanasie active va contre ...
5.L’euthanasie active conduirait ....
6.On a vu ces dernières années la réflexion éthique et juridique...
7. A la fin de sa vie, le malade a besoin ....

4. Напишите тезисы данного текста.

II

1. Выпишите из текста предложения, содержащие безличные формы глаголов:


participe présent, adjectif verbal, gérondif.

2. С помощью суффикса -âtre образуйте прилагательные и подберите к ним


существительные.
Blanc, gris, jaune, rouge, bleu, noir, brun, rose, orange, vert.

3. Образуйте прилагательные при помощи суффикса -able и переведите их.


Désirer, transporter, sembler, palper, impardonner, importer, imposer, impreigner,
incriminer, incorporer, lire.

4. Добавьте прилагательное по вашему выбору и закончите предложения:


1. Une jeune femme …
2. Un gros arbre …
3. Une histoire incroyable …
4. Un certain jour ...
5. Une peinture formidable …

5. Прочитайте и переведите. Согласны ли вы с утверждениями Ларошфуко,


выскажите свое мнение.
Ce qui fait que si peu de personne sont agréables dans la conversation, c’est que chacun
songe plus à ce qu’il veut dire qu’à ce que les autres disent.Il faut écouter ceux qui parlent, si on
en veut être écouté; il faut leur laisser la liberté de se faire entendre et même de dire des choses
inutiles...
Il faut éviter de parler longtemps de soi-même et de se donner souvent pour exemple... Il
y a de l’habilité à n’épuiser pas les sujets qu’on traite, et à laisser toujours aux autres quelque
chose à penser et à dire.
La Rochefoucauld «Maximes et reflexions diverses»

92
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Chapitre 17 Les problèmes éthiques dans les soins médicaux(suite)
I
Лексический минимум 17

essai m – испытание, опыт, попытка;


innocuité f – безвредность
randomiser – разупорядочивоть; располагать в случайном порядке
confusion f – неясность, путаница, смешение; замешательство, смешение,
неразбериха
exigence f – требовательность, взыскательность; требование; потребность
obligation f – обязанность, долг
peur m – страх, боязнь, опасение
abandon m – оставление, уход; заброшенность, запущенность
répugner – испытывать отвращение к…, внушать отвращение, претить; быть
противным
consentement m – согласие
partisan m – сторонник, приверженец, последователь
suggérer – внушать, побуждать; подсказывать, советовать, предлагать; наводить на
мысль

1.Прочитайте и переведите текст.

Recherche clinique
D.J. Roy

Les principaux orateurs ont fait ressortir un certain nombre de problèmes éthiques que
pose la recherche sur le cancer. On n’est pas très certain, par exemple de ce qu’il convient de
dire aux patients invités à participer à des essais (de phase I) pour évaluer l’innocuité et
l’efficacité de nouveaux agents thérapeutiques. La difficulté, sur le plan éthique, est qu’il faut
être honnête avec les patients, sans les décourager de participer à l’essai en leur parlant d’une
éventuelle toxicité du médicament, sans non plus faire miroiter de faux espoirs pour s’assurer
leur consentement. Dans les essais cliniques randomisés, l’information habituellement
communiquée aux sujets potentiels de l’essai peut être inadéquate, notamment quand les
formulaires de consentement sont incomplets ou biaisés de manière à encourager la participation.
Il y a ici un lien entre la recherche clinique et les soins de santé. Dans toute recherche clinique, il
est essentiel que les objectifs des soins de santé soient clairement précisés dans le cadre de la
relation malade-médecin, faute de quoi les différentes options laissées aux patients resteront
obscures et la validité de la décision prise par un malade de participer à un essai, ou de s’y
refuser, pourrait pâtir du fait que le patient ne peut choisir en toute liberté puisqu’il ne connaît
pas toutes les implications de son choix.
Il semble régner chez les médecins et les chercheurs en médecine clinique une assez
grande confusion quand aux buts et aux exigences d’un consentement éclairé dans la
participation à la recherche médicale et aux essais cliniques. A entendre les chercheurs, on dirait
parfois que ce consentement est un élément nécessaire à leur recherche. Ils ne saisissent pas
qu’une information adéquate est avant tout un besoin du patient et une obligation morale dans
une relation humaine. Si l’on doit informer convenablement les patients et leur demander un
consentement véritable ce n’est pas avant tout pour protéger le chercheur et son institution.
A propos de la recherche menée sur des enfants, on a fait remarquer qu’il est faux de
penser que le raisonnement est le même chez l’enfant et l’adulte, quoique avec moins de
connaissances chez l’enfant, mais qui les sentiments diffèrent. C’est plutôt le contraire qui est
vrai. L’enfant raisonne de façon infantile et traite l’information en fonction de son stade de

93
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
developpement, mais il a les mêmes sentiments que l’adulte. Il connaît la peur de l’abandon, la
perte du contrôle de soi, l’anxiété, et redoute beaucoup la son-existence (mort).
Les discussions ont fait apparaître de grandes différences entre les pays en ce qui
concerne l’application de l’éthique en recherche. Là où, culturellement, on répugne à parler
franchement du cancer, il peut être difficile aux chercheurs d’accepter ou le réaliser l’idéal du
consentement éclairé qui est celui de leurs collègues d’autres pays. Dans quelques pays, des
essais cliniques sont menés sans justification scientifique adéquate. Certains pays font la part
trop grande au privilège thérapeutique et peuvent passer sur la nécessité d’un consentement
éclairé lorsque le clinicien estime que ce consentement n’est pas dans le plus grand intérêt du
patient. Les exemples cités laissent à penser qu’il serait nécessaire de raviver les principes d’un
consentement éclairé réellement libre, tels qu’ils ont été formulés à Nuremberg.

Limitation des ressources et élévation des coûts.

Le champ des possibilités nouvelles paraît sans limites, mais les ressources, elles, sont
limitées; les sociétés doivent donc faire des choix difficiles – et les participants ont en beaucoup
de mal à définir avec précision quels étaient ces choix, et qui devait les opérer. Tous ont reconnu
qu’il n’est pas possible de revenir à une période plus simple, où les décisions à prendre étaient
moins nombreuses parce que l’on ne pouvait pas en faire autant qu’aujourd’hui pour ceux que
menaçaient une maladie invalidante et la mort. La prolifération des services et technologies de
soins de santé et leur coût élevé sont les deux principaux problèmes associés à la limitation des
ressources.
De nombreux participants ont déclaré que l’on caspille de l’argent à des traitements qui
font souffrir le patient et ne lui apportent en compensation que de minces bénéfices. Il faut, a-t-
on souligné, évaluer le résultat des traitements, et beaucoup se sont dits partisans de limiter la
diffusion et l’accessibilité des innovations thérapeutiques en se basant sur des données
scientifiques valables concernant la sécurité, l’efficacité, l’efficience de ces traitements et leurs
indications.
Bien que moralement et financièrement nécessaire, une évaluation adéquate des
techniques et des services ne permettra jamais de résoudre tous les problèmes liés à la limitation
des ressources. On aura toujours à faire des choix difficiles, puisqu’il n’est pas possible dans une
société libre d’assurer une parfaite correspondance entre les ressources et les besoins. En outre,
la perception des besoins évolue au fur et à mesure qu’apparaissent des techniques et des
services nouveaux. Il est donc indispensable, à cet égard, de bien faire connaître ce que les
médecins peuvent faire et ce qu’ils ne peuvent pas faire. Un participant a suggéré, en plaisantant
à peine, qu’il serait bien utile qu’une nouvelle publication régulièrement mise à jour explique
avec précision ce dont les médecins sont incapables. Peut-être arriverait-on ainsi à freiner les
attentes et les demandes par trop excessives.
Si des points doivent être marqués contre le cancer dans les années qui viennent, ce sera
probablement dans le secteur de la prévention. Il faudra toutefois pour cela redistribuer les
ressources, diminuant la proportion attribuée à des thérapeutiques sans espoir pour consacrer une
part plus importante à une action éducative efficace et à la prévention. Dans de nombreux pays
en développement, les chances de guérir certains cancers sont minimes et le dépistage est
souvent fait trop tard pour permettre une prévention; on devra alors privilégier le soulagement de
la douleur et des symptômes, et mettre en place toute une gamme de soins palliatifs.

Recommandations

On notera, en ce qui concerne les recommandations 1 à 5 ci-dessous, qu’avec des grands


malades et/ou des mourants, honnêteté et compassion doivent être au cœur de toute
communication et aussi de la présentation des faits médicaux. Pour faire passer le message, il
faut aux agents de santé des compétences verbales et non verbales appropriées. Mais il ressort de

94
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
nos discussions que ces compétences manquent souvent. C’est donc un problème qui mérite
toute notre attention. Les médecins en particulier ont besoin de posséder et d’utiliser cette
aptitude à communiquer, parce qu’ils sont le pivot même de la prise en charge des malades et de
la coordination de l’équipe thérapeutique.
Les recommandations formulées par le Groupe de travail sur l’éthique devront être
adaptées au milieu national, culturel et éthique où elles sont appelées à s’appliquer. Ces
recommandations sont les suivantes:
-la formation de tous les personnels de santé devrait réserver une plus grande place aux
techniques de la communication, afin de faciliter cette interaction qui est si importante entre les
malades et ceux qui les soignent ;
-il faudrait préparer le personnel de santé à apporter aux malades en phase terminale tous
les soins nécessaires ;
les institutions qui forment des professionnels de la santé devraient prendre pour
enseignants dans leurs départements cliniques des personnes qui sont un exemple d’éthique
professionnelle ;
il faudrait encourager les médecins à reconnaître les bornes de leurs compètence
personnelles et celles de la science médicale, à bien préciser aux malades les limites du
traitement médical que l’on peut leur proposer, et à apprendre au grand public ce que le médecin
peut faire aujourd’hui, mais aussi ce qui lui est impossible ;
-il faudrait que soit reconnu dans tous les pays le droit des malades à la vérité au sujet de
leur maladie, y compris en ce qui concerne le diagnostic, le pronostic et les choix
thérapeutiques ;
les soins aux malades en phase terminale doivent être considérés comme un élément
essentiel des soins de santé, et financés en conséquence ;
-on ne devrait intégrer aux traitements classiques que des schémas thérapeutiques dont on
a prouvé qu’ils amélioraient la suirvie et maintenaient la qualité de la vie ;
-les essais cliniques (phase III) de tratements anticancéreux devraient comporter une
évaluation de la qualité de la vie de tous les sujets soumis à l’essai ;
-pour que ce soit bien en connaissance de cause que les malades acceptent de participer
aux essais cliniques d’un traitement anticancéreux (“consentement éclairé”), il faudrait que leur
soient exposés clairement les effets attendus de ce traitement sur la qualité de la vie, par
comparaison aux effets d’autres thérapeutiques, y compris les soins palliatifs en dehors du cadre
de l’essai ;
-compte tenu du fait que leurs bénéfices potentiels s’étendront jusqu’après l’an 2000, il
faudrait promouvoir largement l’application des connaissances actuelles à la prévention du
cancer ;
-ces autorités nationales de la recherche médicale devraient encourager les chercheurs
cliniques de leurs pays à appliquer les directives internationalement admises, par exemple celles
du CIOMS (Conseil des Organisations internationales des Sciences médicales) sur l’éthique dans
la recherche ;
-pour toute recherche sur le cancer, il devrait être légalement obligatoire d’obtenir le
consentement libre et éclairé des sujets ;
-les pays devraient réviser leur législation de manière à permettre aux individus de donner
d’avance des directives concernant leur traitement au cas où ils se trouveraient juridiquement
incapables en phase terminale ;
il faudrait aider les patients à mourir le moment venu dans la dignité plutôt que de
chercher à prolonger leur vie à tout prix
-comme les patients ont le droit de recevoir, et les professionnels de la santé le devoir
d’apporter, un soulagement adéquat de la douleur, les pays devraient revoir leur législation pour
éliminer tous obstacles légaux à la mise en place des traitements nécessaires à cette fin ;
-il faudrait entreprendre des études pour évaluer la fréquence des demandes des patients
voulant que l’on mette fin à leur vie, et les raisons qui les y poussent ;

95
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
-le groupe de travail s’est, en tant que tel, reconnu incapable de se prononcer pour ou
contre une euthanasie active; les pays devraient donc charger des groupes de recherche d’étudier
ce problème ;
-si les structures de soins et les structures de recherche dans le domaine du cancer sont
axées sur les adultes, il ne faut pas oublier que les enfants ont des besoins particuliers.

2. Составьте вопросы к тексту и ответьте на них. Обратите внимание на


порядок слов в утвердительном и вопросительном предложениях.

3. Сделайте синтаксический и лексико-грамматический анализ следующих


предложений:
1.Dans les essais cliniques randomisés, l’information habituellement communiquée aux
sujets potentiels de l’essai peut être inadéquate, notamment quand les formulaires de
consentement sont incomplets ou biaisés de manière à encourager la participation. 2.Il y a ici un
lien entre la recherche clinique et les soins de santé.
3.Dans toute recherche clinique, il est essentiel que les objectifs des soins de santé soient
clairement précisés dans le cadre de la relation malade-médecin, faute de quoi les différentes
options laissées aux patients resteront obscures et la validité de la décision prise par un malade
de participer à un essai, ou de s’y refuser, pourrait pâtir du fait que le patient ne peut choisir en
toute liberté puisqu’il ne connaît pas toutes les implications de son choix.

4. Выберите из данного списка слова, которые ассоциируются с данным


текстом.
La recherche, remarquer, la plante, le raisonnement, aimer, l’adulte, l’enfant, les
sentiments, la vérité, le roi, le developpement, la peur, le mouvement, le prix, l’abandon,
l’anxiété, le service, le devoir, le cancer, la fleur, le consentement, l`ail, des essais cliniques, le
sac, la justification scientifique adéquate, le livre, les possibilités, les choix, le mal, les décisions,
l`animal, la mort, la fortune, la prolifération, la compensation, l`honte, la sécurité, la bêtise,
l’efficacité, l`invitation,l` évaluation, la société, les attentes, les demandes, la prévention, les
chances, le dépistage, le soulagement, la douleur, la souffrance.

5. Напишите аннотацию к данному тексту.

6. Подготовьте и проведите дискуссию на тему: «Врачебная этика и


эвтаназия»

II

1. Вставьте относительные местоимения qui или que. Переведите.


1.Sa poitrine était tellement serrée ...il lui semblait ... il ne respirait jamais
plus.(G.Siménon) 2. Puis il m’a serré la main ... il a gardée si longtemps ... je ne savait trop
comment la retirer (A.Camus). 3. C’était une beauté étrange et sauvage, une figure ... étonnait
d’abord, mais ... on ne pouvait oublier.(P.Mérimée) 4.La confiance ... vous avez en votre fils est
infiniment touchante (Idem).

2. Сделайте из простых предложений сложные при помощи относительных


местоимений. Переведите.
1.C’est une belle région. Elle me plaît beaucoup. 2.Ce sont les étudiants de deuxième
année. Je les vois souvent. 3.C’est la côte de la mer. J’y ai beaucoup voyagé. 4.Ce sont les forêts
de la banlieu urbaine. Elles sont pittoresques.

96
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
3. Поставьте глаголы в скобках в соответствующие времена, в зависимости от
контекста. Прочитайте и переведите диалог Маленького Принца и Лиса.
Определите, какова основная идея данного диалога.
-Bonjour, (dire) le Renard.
-Bonjour, (répondre) poliment le Petit Prince, (venir) jouer avec moi. Je (être) tellement
triste...
-Je ne puis pas jouer avec toi, (dire) le Renard. Je ne (être) pas apprivoisé.
-Qu’est-ce que (signifier) «apprivoiser»?
-Ça (signifier) «créer des liens». Je te (expliquer). Tu n’(étre) pour moi qu’un petit garçon
tout semblable à cent mille petits garçons. Je ne (étre) pour toi qu’un renard semblable à cent
mille renards. Mais, si tu me (apprivoiser), nous (avoir) besoin l’un à l’autre. Tu (être) pour moi
unique au monde. Je (être) pour toi unique au monde... . Ma vie est monotone. Mais, si tu me
(apprivoiser), ma vie (être) comme ensoleillée. Je (connaître) le bruit de tes pas qui (être)
différents de tous les autres. Ton pas me (appeler) hors du terrier, comme une musique. Si tu
(vouloir) un ami, (apprivoiser)-moi!
-Que (falloir)-il faire? Dit le Petit Prince.
-Il (falloir) être très patient, (répondre) le Renard. Tu (s’asseoir) d’abord un peu loin de
moi, dans l’herbe. Je te (regarder) du coin de l’oeil et tu ne (dire) rien. Chaque jour, tu (pouvoir)
t’asseoir un peu plus près. Mais il faut revenir à la même heure. Si tu viens, par exemple, à
quatre heures de l’après-midi, dès trois heures je (commencer) d’être heureux. Plus l’heure
(avancer), plus je me (sentir) heureux. A quatre heures, déjà, je (s’agiter) et (s’inquiéter); je
(découvrir) le prix du bonheur! Mais si tu viens n’importe quand, je ne (savoir) jamais à quelle
heure m’habiller le coeur...
Ainsi le Petit Prince apprivoisa le Renard.
A.de Saint-Exupéry «Le Petit Prince»

4. Какие языковые средства использовались автором для передачи чувств


персонажей (нежности, ожидания, желания быть нужным и т.д.)?

5. Сделайте психологический портрет персонажей на основании лексического


анализа содержания отрывка.

6. Подготовьте и проведите дискуссию на тему «Что для меня значит


ответственность перед: самим собой, родными и близкими людьми, согруппниками
и пр.?»

Chapitre 18 Diagnostic et prescription


I

Лексический минимум 18

aigreur f – горечь; кислая отрыжка; икота


occаsionnel – случайный
malaise m – недомогание, дурнота; ; тяжесть, чувство беспокойства
tousser – кашлять
interroger – спрашивать, задавать вопросы, распрашивать
lancinement m – надоедливость
vraisemblablement – правдоподобно; вероятно, наверное, очевидно
certitude f – уверенность, убежденность; достоверность
affirmation f – утверждение
questionnement m – постановка вопроса

97
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

Diagnostic et prescription

Le questionnement

Pour établir le diagnostic, le médecin interroge le patient.


C`est dans le système médical français, l`occasion d`un questionnement très précis sur les
symptômes.
Les questions portent sur la nature des maux (où a-t-on mal?), sur le moment où survient
la douleur ou le malaise (quand a-t on mal?, quand est-on mal?), sur l`intensité de la douleur ou
du malaise (a-t-on très mal?), sa date d`apparition (depuis quand a-t-on mal?), sa fréquence (a-t-
on mal souvent?).

1. Вставьте в диалог вопросы врача, соответствующие ответам пациента.


Médecin : Alors, qu`est-ce qui vous amène ?
Patiente : Je ne sais pas ce qui m`arrive. Depuis quelques jours, je ne me sens pas très
bien après les repas.
Médecin: ............................................................................................................ ?
Patiente: J` ai des aigreurs qui remontent parfois jusque dans la gorge.
Médecin : ............................................................................................................ ?
Patiente: Environ une heure après.
Médecin: ............................................................................................................ ?
Patiente: Oui, cela me le fait tous les soirs.
Médecin: Ne vous inquiétez pas, c`est assez banal. Je pense que vous avez un simple
reflux gastro-œsophagien. Cela se soigne très bien.

2. Дополните диалог.
Médecin: ............................................................................................................ ?
Patient: Ça va mal.
Médecin: ............................................................................................................ ?
Patient: Je tousse toutes les nuits, je ne dors plus.
Médecin: ............................................................................................................ ?
Patient: A peu près trois mois.
Médecin: ............................................................................................................ ?
Patient: Oui, il m`est arrivé de cracher du sang.
Médecin: En l`état actuel, je ne peux pas me prononcer.Mais je vais vous prescrire une
radiographie des poumons.

Pendant le questionnement, le médecin cherche à situer dans le temps les symptômes.


Certains problèmes de santé se manifestent peu souvent. Ils sont occаsionnels, rares, peu
fréquents.
D`autres se manifestent régulièrement, ils reviennent toujours au même moment (chaque
soir, le matin).
Enfin, certaines douleurs sont constantes, permanentes, continuelles (elles ne s`arrêtent
pas, on a mal tout le temps).

3. Дополните фразы, употребляя временные наречия: souvent, après,


régulièrement, avant, permanent, exceptionnelle, déjà.
1. La douleur se manifeste chaque jour ... les repas.
2. Avez-vous .... des maux de tête ?
3. Je fais des analyses ... .
4. Vous avez donc mal tous les jours sans arrêt, c` est un lancinement ... .

98
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
5. Je n`ai eu mal qu`une seule fois. Chez moi, cette sorte de douleur au genou est ... .
6. Avez-vous ... passé une radiographie du bassin ?
7. Je vomis ... au réveil.
8. J`ai ... eu ce genre de problème deux fois. Mais c`est passé tout seul, à chaque coup.

4. Точный вопрос – точный ответ. Во время опроса врачу важно задавать


точные вопросы для получения такого же точного ответа. Определите эти вопросы.
И подберите соответствующие точные ответы.
Avez-vous pris régulièrement votre température?
Avez-vous pris votre température quand vous en avez eu envie?
a) toutes les heures ... b) au réveil, vers 17 h c) au coucher ... .
Avez-vous souvent mal à la tête?
Avez-vous mal tous les jours ? tous les deux jours ? tous les mois ? toutes les semaines ?
de temps en temps ?
a) chaque matin… b) après le travail... c) je ne peux pas dire...d) docteur, je n`en peux
plus ! e) je n`en veux plus ...f) je suis un peu fatiguée ....
Avez-vous souvent mal au dos?
Quand avez-vous mal au dos?
a) je ne peux plus supporter cette douleur...b) chaque soir...c) j`en ai assez d`être
malade...

L`auscultation

Pour compléter le questionnement, le médecin pratique généralement une auscultation.


-Il peut palper le corps
-Il peut prendre la tension
-Il peut faire ouvrir la bouche
-Il peut contrôler la vue, l`ouïe
-Il utilise le stethoscope pour écouter les bruits du cœur

Le médecin ou l`infirmière disent souvent :


«on se déshabille», «on respire fort», «on se lève» pour demander au patient de se
déshabiller, de respirer fort ou de se lever.
-Utiliser «on» permet de mettre de la distance dans des situations où le corps est touché,
vu, dénudé.
Mais on dit ausi très souvent :
«il va falloir vous déshabiller», «vous vous déshabillerez et je viendrai vous ausculter»,
«respirez fort », «levez-vous».

La formulation du diagnostic

Quand un médecin formule son diagnostic, il est très prudent. Il faut donc pouvoir
comprendre ou exprimer le doute et la certitude, présenter les choses comme plus ou moins
sûres.

Si le médecin pense qu`on la grippe, il dira généralement à patient:


- Vous avez vraisemblablement la grippe
- Je pense que vous avez la grippe
- Je penche pour la grippe
- C` est sans doute la grippe
- Vous avez de bonnes chances d`avoir la grippe
Si le médecin a des doutes sur la maladie, il dira :

99
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
- Vous avez probablement une bronchite
- Cela ressemble une à bronchite
- Cela pourrait bien être une bronchite
- Je préfère réserver mon diagnostic et vous prescrire des examens complémentaires
S`il veut dire que ce n`est pas une certaine maladie :
- Ce n`est pas la tuberculose, je suis formel
- Non, ça ne doit pas être une tuberculose
- Il y a peu de chances que ce soit une tuberculose

5. Определите, какие из этих выражений являются началом предложения,


выражающим 1) почти что уверенность врача в диагнозе; 2) некоторые сомнения.
Продолжите предложения в соответствии с контекстом:
1. Il y a de fortes chances pour que… 4. Il est probable que…
2. Il semble que… 5. Il est presque certain que…
3. Je doute que… 6. Il est évident que…

6. Продолжите диалог, задавая вопросы врачу, с позиции пациента:


Patient: Docteur, êtes-vous certain de ce diagnostic ?
Le médecin: Vous avez une inflammation du nerf optique, je suis formel.(certitude,
affirmation)
Patient: Docteur, est-il possible /se peut-il/ que j`aie encore des rougeurs ?
Le médecin: Après la quérison, ce symptôme peut réapparaître.(possibilité)
Patient: ....................................................................................................... ?
Le médecin: On ne peut rien pour l`instant. Il faut des analyses de sang. (diagnostic en
attente)
Patient: ...................................................................................................... ?
Le médecin: Cela ne fait aucun doute. Vous êtes quéri. (certitude)
Patient: ..................................................................................................... ?
Le médecin: Je penche pour l`instant pour une fracture du tibia. La radio confirmera.
(diagnostic presque certain)

La formulation de la prescription

Pour indiquer comment se soigner, le médecin utilise des formulations variées. Il peut
parler :
Au présent :
- Alors, le matin, vous prenez votre sachet de Gastripalgite avant le petit-déjeuner, puis
un autre à midi, avant le repas.
Au futur :
- Vous prendrez trios cuillères de sirop au coucher.
À l`impératif :
- Buvez deux litres d`eau par jour tant que la fièvre persiste.
Le médecin peut aussi utiliser le passé composé, parce qu`il indique oralement au patient
ce qu`il lui a prescrit sur l`ordonnance et commente cette prescription :
- Je vous ai mis un antibiotique matin ey soir pendant 10 jours.
Le plus souvent, le médecin s`exprime vite (sans verbes) :
- Alors, le matin, deux comprimés. Le soir au coucher, du doliprine 500, une gélule.
Parfois, il interdit ou ordonne :
-Il faut que vous preniez votre température toutes les deux heures.

7. Измените фразы в соответствии с образцом.


Le médecin demande de/d` Il dit au patient:

100
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Ex: Prendre un comprimé le matin. Prenez un comprimé le matin.
1. Appliquer la pommade sur les boutons. …la pommade sur les boutons.
2. Mettre un bandage sur la cheville. …un bandage sur la cheville.
3. Faire faire une analyse des urines. ... une analyse des urines.
4. Consulter un ophtalmologiste pour contrôler ... un ophtalmologiste pour
sa vue. contrôler votre vue.
5. Laisser fondre la pastille sous la lanque. ...fondre la pastille sous la lanque.
6. S`arrêter de fumer. ...de fumer.

8. Cформулируйте предписание двумя разными способами, следуя примеру:


Ex.: Vous prendrez votre température trois fois par jour.
1) Prenez votre température trois fois par joir. 2) Il faut que vous preniez votre
températire trois fois par jour
1. Pour faire votre prise de sang, présentez-vous à jeun !
2. Deux comprimés de cortisone le matin seulement.
3. Le vaccin sera à faire en janvier.
4. Vous irez passer une échographie à l`hôpital.
5. Ne lisez pas plus d`une heure par jour.
6. Un suppositoire le soir au coucher.
7. Je vous ai donné des antalgiques matin et soir.

Chapitre 19 Les médicaments

Лексический минимум 19

pommade f – мазь
emplâtre m – пластырь
tisane f – отвар; целебный настой из трав
comprimé m – таблетка
patch m – паста
croquer – грызть; есть; хрустеть
avaler – глотать, проглатывать
badigeonner – обмазывать, смазывать
laisser fondre – растворять
coller – клеить, склеивать; пропитывать клеем; прилипать
instiller – вливать по капле; капать
posologie f – дозировка

1. Из раздела «Фармацевтическая терминология» курса «Латинский язык и


основы медицинской терминологии» вспомните названия лекарственных форм на
латинском языке и выпишите их, сопоставляя с французскими эквивалентами.
Latin: aërosolum, granulum, gutta, unguentum, linimentum, pasta, emplastrum,
suppositorium, pulvis, tabuletta, dragée, solutio, suspensio, emulsum, pilula, tinctura, infusum,
decoctum, sirupus, pasta, capsula gelatinosa, extractum.
Français: gélules, pommade, pilule, gouttes, aérosol, dragée, patch, emplâtre, émulsion,
décoction, tisane, suppositoires, comprimés, infusion, solution, suspension, sirop, comprimé,
ampoule, poudre.

2. Ответьте на вопросы, опираясь на список лекарственных форм,


употребляющихся в жидком/твердом виде; способы (на кожу, под язык…): gélules,
pommade, pilule, gouttes, aérosol, dragée, patch, emplâtre, émulsion, décoction, tisane, оvule,
suppositoires, comprimés, infusion, solution, suspension, sirop, comprimé, ampoule, poudre.

101
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
1) Que peut-on croquer ?
2) Que peut-on boire ?
3) Que peut-on passer sur la peau ?
4) Que peut-on injecter ?
5) Que peut-on mettre ?

При ответе опирайтесь на данную таблицу


formes solides formes liquides formes dermiques:
visqueuses, fitrant par la
peau ou les muqueuses
Comprimé Sirop Pommade
– à avaler – à boire – à passer, à appliquer
– à sucer Suspension Crèmes, gels
– à croque – à boire – à passer, à appliquer
– à faire fondre (comprimé Ampoules Patch (adhésif)
effervescent) – à boire – à poser, à coller
Gélule – à diluer Suppositoire
– à avaler – à injecter (piqûre) – à introduire dans le
– à vider et à mèlanger Aérosol (flacon pressurisé) rectum
Pastille – à inhaler Ovule
– à sucer – à vaporiser (dans la gorge) – à introduire dans le vagin
Pilule Gouttes
– à avaler – à mettre dans le nez, dans les
Poudre en sachet yeux (à instiller), dans les oreilles
– à diluer – à doser et à diluer dans un verre
Granulés d`eau
– à diluer, à croque
Granules (homéopathiques)
– à laisser fondre sous la
langue

3. Соотнесите способы назначения лекарства (administration) в левой колонке с


лекарствами – в правой.
1) appliquer 1) un aérosol
2) avaler 2) un collyre dans l`œil
3) badigeonner 3) un comprimé avec un peu d`eau
4) laisser fondre 4) deux gélules à chaque repas
5) prendre 5) un suppositoire dans le rectum
6) introduire 6) le comprimé dans la bouche
7) inhaler 7) un patch
8) injecter 8) une pommade
9) coller 9) la partie à opérer avec un antiseptique
10) instiller 10) le produit dans la veine

4. Выберите правильный ответ.


1) Que peut-on acheter en tablettes: des comprimés ? des granules ? des pastilles ?
2) Que peut-on acheter en dosettes (unidoses): du sirop ? des gélules ? du collyre ? des
gouttes nasales ? du gel ?
3) Que peut-on acheter en flacons, en bouteilles: du sirop, ? des solutions antiseptiques ?
du collyre ? des douttes nasales ?

5. Распределите дозировку от самой большой к самой маленькой:

102
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
1. Pour les liquides : a) un verre; b) une cuillère à café; c) 20 ml; d) une cuillère à soupe;
e) une cuillère à dessert; f) 3ml; g) un demi-verre; h) 3 gouttes.
2. Pour les pommades: a) une noisette; b) une noix; d) une trace.

6. Назовите этапы изготовления лекарств, распределяя их в соответствующем


порядке. Используйте выражения, обозначающие временную последовательность:
d`abord, ensuite, puis, enfin, après avoir, une fois ...
1. On choisit une maladie qu`on ne sait pas guérir.
2. On l`autorise à la vente dans les pharmacies.
3. On trouve moyen de la combattre: une nouvelle molécule.
4. On essaie de mieux connaître la maladie.
5. On juge de son efficacité et de sa qualité.
6. Оn le teste sur des êtres humains.
7. On le teste sur des animaux.

7. Состав лекарственного средства. Дополните определение лекарственного


средства ( la définition du médicament) следующими словосочетаниями:
le principe actif (действующее начало ЛС)– le ou les excipient(s) – (основа для
приготовления лекарства)
Un médicament est un ensemble de deux éléments aussi importants l`un que l`autre.
... : C`est la substance active du médicament, c`est lui qui agit sur l`organisme.
... : Son rôle est de transporter...jusqu`à son lieu d`action dans le corps. C`est lui qui
donne sa forme et son goût au reméde. Pour un sirop, les ... peuvent être l`eau et le sucre. Pour
un suppositoire, ce peut être le beurre de cacao.

8. Распределите данные глаголы, обозначающие действия лекарственных


средств, в соответствии с контекстом: Prévenir – Guérir et soigner –Soulager.
1. ...
Certains médicametns sont faits pour lutter contre la douleur. Par exemple, l`aspirine
contre le mal de tête.
2. ....
D`autres permettent de se protéger contre certaines maladies. C`est notamment le cas des
vaccins contre la grippe, le tétanos ...
3. ...
Certains médicaments détruisent les microbes. C`est le cas des antibiotques en cas d`otite
ou d`angine. Ils peuvent aussi aider des organes à mieux fonctionner (insuline, cortisone...) ou
encore apporter ce dont le corps manque (vitamine...).

9. Все медикаменты распределены по классам согласно их направленному


действию (action ciblée): на симптомы, на боль и т.п. Префикс «anti» в названиях
классов лекарственных средств указывает, против чего направлены их действия. В
таблице указаны некоторые классы медикаментов. Выпишите те из них, действия
которых направлены 1) на симптомы; 2) на болезнь; 3) применяются при
расстройствах работы организма.
Maux et symptômes à faire disparaître Médicaments et traitements
1. Les douleurs et inflammations
Rhume, Poussée de fièvre, Grippe anti-inflammatoires
Maux de tête:
Douleurs légères ou douleurs persistantes antalgiques
Migraine chronique antimigraineux
2. Fièvres et infections antibiotiques
Maux de gorge et bronchite

103
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Infection urinaire
Otite
3. Les affections respiratoires antitussifs
Toux, toux grasse, toux irritative
Asthme: le nombre de diagnostics antiasthmatiques
d`asthme a augmenté de 200%
4. Les troubles digestifs
Diarrhée anti-diarrhéiques
Maux d`estomac ou ulcère anti-ulcéreux
Diabète anti-diabétiques
5. Les troubles cardio-vasculaires
Hypertension antihypertenseurs
Cholestérol hypocholestérolémiants
6. Les affections de la peau et des yeux
Allergies antiallergiques
Acné sévère antiacnéiques
Conjonctivite
7. Les troubles psychologiques psychotropes
Insomnie - hypnotiques
Anxiété, angoisse sévère - anxiolytiques
Dépression - antidépresseurs
Délire psychothérapie, psychanalyse
éventuelle hospitalisation

Ordonnance
Sur l`ordonnance doivent figurer le nom, l`adresse, la quantité et le numéro d`inscription
au conseil de l`ordre du médecin. Le médecin y inscrit le nom et le prénom du patient ainsi que
la date et signe en bas de l`ordonnance. En plus du nom du produit prescrit, le médecin doit
préciser la posolofie, le mode d`emploi, la quantité et la durée du traitement, ainsi
qu`éventuellement le nombre de renouvellement.

10. Прочитайте и переведите. Укажите некорректные предложения.


1. Le pharmacien exécute l` ordonnance du praticien et délivre les médicaments.
2. Le pharmacien ne peut pas déliver des médicaments sans ordonnance.
3. Le pharmacien peut prescrire une ordonnance.
4. Le pharmacien exécute des préparations magistrales conformément à la prescription du
médecin pour un patient donné.
5. Le pharmacien a la possibilité de substituer au médicament prescrit par le médecin l`un
des équivalents génériques, à condition que ni le malade ni le médecin ne s`y oppose.
6. Le pharmacien dispense les conseils nécessaires à l`utilisation des médicaments: rappel
des règles de bon usage, efficacité et effets indésirables du médicament.
7. Tous les médicaments sont en vente libre.
8. Le pharmacien doit se tenir au courant des nouveautés thérapeutiques et en particulier
des informations concernant les effets secondaires des médicaments, car il est souvent le premier
recours, en cas de manifestations physiques inattendues.
9. Le pharmacien joue également un rôle de contrôle des prescriptions.
10. En cas de petit accident (plaie, brûlure, entorse) ou de symptôme banal (mal de gorge,
douleur), le malade demande plus facilement conseil à un pharmacien plutôt que de consulter un
médecin.
11. Le pharmacien peut participer à la prévention en recommandation par exemple des
actions de dépistage.

104
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
12. Le pharmacien a l`obligation de travailler avec les laboratoires pour inventer de
nouvelles mollécules.

11. Подберите правильный ответ.


1. L`indication du médicament, c`est:
-la liste de ce qui le compose;
-ce qu`il soigne (maladie ou symptômes)
-son mode d`emploi.
2. La composition du médicament, c`est:
-la molécule à la base de ce médicament;
-le nombre de médicaments contenus dans la boîte de médicaments;
-le principe actif et l`escipient qui ont servi à fabrication de ce médicament.
3. Les interaction médicamenteuses sont:
-les conversations que les gens ont à propos de leurs médicaments;
-les incopatibilités et les effets indésirables que peuvent avoir plusieurs médicaments pris
en même temps;
-les mélanges des médicaments.
4. La posologie, c`est:
-l`art de bien poser les compresses et les pansements;
- le dosage habituel du médicament en fonction du poids et de l`âge du patient;
-la forme du médicament (gélule, comprimé, etc.).
5.Une contre-indication, c`est:
-une allergie au médicament;
-une circonstance dans laquelle un médicament ne doit pas être utilisé;
-un mauvais renseignement sur un médicament.

Chapitre 20 Anamnesis vitae et morbi


I

Лексический минимум 20

1. Прочитайте вопросы и переведите.


1. Quel est votre nom de famille? Votre prénom, s’il vous plaît?
2. Quel âge avez-vous?
3. En quelle année êtes-vous né (е)?
5. Où habitez-vous?
6. Quel est votre métier?
7. De quoi vous occupez-vous ?
8. Aimez-vous la vie?
9. Aimez-vous votre travail ?
10. Quelles sont les insalubrités dans votre entreprise?
11. Quelles sont vos conditions d’habitation?
12. Combien êtes-vous dans la famille?
13. Vos parents sont-ils vivants?
14. Votre père (votre mère) se porte-t-il (elle) bien?
15. De quoi est-il (-elle) mort (-e)?
16. Quelle maladie a-t-il (-elle) euе?
17. Etes-vous marié (-e)?
18. Depuis quand êtes-vous marié (e)?
19. Est-ce que votre mari (femme) va bien?
20. Avez-vous des enfants?

105
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
21. Sont-ils en bonne santé ?
22. Quelles maladies avez-vous faites auparavant?
23. Quelles maladies infantiles infectieuses avez-vous eues?
24. A quel âge avez-vous fait cette maladie?
25. Avez-vous été atteint de tuberculose (de syphilis)?
26. N’avez-vous pas de proches parents malades de tuberculose?
27. Avez-vous fait le paludisme?
28. Avez-vous eu le rhumatisme?
29. Est-ce qu’il y a une maladie pareille dans votre (sa) famille?
30. Avez-vous subi une operation? Laquelle?
31. Avez-vous eu des blessures (des contusions, des traumatismes)?
32. Quelles vaccinations vous a-t-on faites?
33. Vous a-t-on fait la vaccination contre la typhoïde (le choléra, la variole, la fiévre
jaune, la peste)?
34. Fumez-vous? Combien de cigarettes par jour?
35. Aimez-vous l’alcool? Combien de vers prenez-vous chaque jour ?
36. Utilisez-vous des stupéfiants? Lesquels?
37. Depuis quand prenez-vous de l’opium (de l’héroine, du haschich etc.)?
38. De quoi vous plaignez-vous?
39. De quoi souffrez-vous?
40. Qu’est-ce qui vous (lui) est arrivé?
41. Comment vous sentez-vous?
42. Qu’est-ce qui vous inquiète?
43.Depuis quand êtes-vous malade?
44. Quand se sont déclarées ces lésions?
45. Quand avez-vous remarqué ces troubles?
46. Quelle est d’après vous la cause de cette maladie?
47. Comment a commencé la maladie?
48. Est-ce que la maladie a débuté subitement (lentement, par une crise aiguë)?
49. Par quoi s’est annoncée la maladie au début?
50. Quels out été les premiers signes de la maladie?
51. Par quel symptome a commencé la maladie?
52. La maladie s’accentue-t-elle?
53. La maladie fait-elle des rechutes?
54. Les rechutes (les crises) sont-elles fréquentes ou espacées?
55. Ces rechutes dépendent-t-elles de la saison (du temps, de votre état nerveux, de votre
alimentation)?
56. Avez-vous parfois des améliorations? Sont-elles prolongées?
57. Après quoi vous sentez-vous mieux (moins bien)?
58. Est-ce que vous remarquez une recrudescence (une amélioration) de la maladie en
hiver (en été, au printemps, en automne)?
59. Quelles-sont les causes qui provoquent une aggravation (une amélioration) de la
maladie?
60. Avez-vous consulté un médecin pour votre maladie?
61. Vous êtes-vous fait soigner autrefois pour une inflammation des yeux (un
rhumatisme, un eczéma, une maladie cardiaque, une maladie de l’estomac, une maladie des
reins)?
62. Avez-vous consulté un chirurgien (un gynécologue, un dentiste, un
dermatovénérologue, un ophtalmologue, un otorhinolaryngologue, un phtisiologue, un médecin
de médecine générale, un neurologue)?
63. Avez-vous été hospitalisé?

106
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
64. Avez-vous déjà été hospitalisé pour une maladie des yeux (des oreilles, des reins, des
poumons, de la peau), pour des troubles nerveux, pour une hémorragie utérine?
65. Dans quel hôpital vous a-t-on traité?
66. En quelle année avez-vous séjourné à l’hôpital la dernière fois?
67. Combien de temps a duré votre séjour à l’hopital?
68. Quel a été le diagnostic d’entrée et celui de sortie?
69. Etes-vous resté au lit?
70. Vous a-t-on pratiqué un examen du sang (des crachats, des selles, des urines, des
sécrétions, du pus, du suc gastrique, du liquide céphalo-rachidien)?
71. Vous a-t-on fait un électrocardiogramme?
72. Vous a-t-on fait une radioscopie (une radiographie) du thorax, (du crâne, de
l’estomac, des os, des reins)?
73. Avez-vous conservé vos anciens clichés?
74. Quel traitement vous a-t-on proposé: médicinal ou chirurgical?
75. Avez-vous pris des médicaments suivant la prescription médicale ou d’après votre
propre initiative?
76. Quel traitement avez-vous suivi?
77. Quels médicaments avez-vous pris?
78. Avez-vous pris des antibiotiques (des vitamines, du sérum glucosé, des calmants, des
fortifiants, des laxatifs)?
79. Prenez-vous des somnifères au coucher?
80. Tolérez-vous bien l’aspirine? Etes-vous allergique aux antibiotiques?
81. Vous a-t-on fait des injections intramusculaires (intraveineuses, sous-cutanées), des
perfusions intraveineuses?
82. Combien de fois par jour prenez-vous ce médicament?
83. Vous a-t-on fait une ponction?
84. Avez-vous subi une physiothérapie?
85. Avez-vous terminé votre traitement?
86. Quand vous a-t-on fait la dernière injection?
87. Combien de temps s’est-il écoulé après le traitement?
88. Etes-vous soulagé après la prise de médicament?
89. Avez-vous eu une amélioration à la suite du traitement?
90. Comment vous portez-vous après le traitement?

2. Выберите из вышеприведенных вопросов те, которые Вы, как будущий


врач, считаете необходимыми при первой встрече с пациентом, дающие сведения о:
1) жизни пациента;
2) болезни пациента.

3. Какие вопросы Вы бы добавили, чтобы установить контакт с пациентом?

4. Поставьте себя на место пациента и ответьте на поставленные вопросы:


1) о своей жизни;
2) о последнем перенесенном заболевании Вами или кем-то из близких.

5.Подготовьте диалог (врач-пациент) по теме «Anamnesis vitae et morbi» с


использованием соответствующих вопросов.

II

1.Выберите правильный ответ и обоснуйте его.


Quels sont les objectifs communicatifs du médecin:

107
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
-établir le contact avec le patient;
-curieusité;
-salutation
-établir la vérité
-définir la loi
-attirer l`estime

2. Найдите соответствия:
1) valeur 1) благородство
2) famille 2) зло
3) travail 3) смерть
4) santé 4) терпение
5) vie 5) нравственность
6) mort 6) мудрость
7) mal 7) ответственность
8) noblesse 8) ценность
9) sagesse 9) семья
10) charité 10) cкромность
11) patience 11) здоровье
12) moralité 12) невежество
13) responsabilité 13) грубость
14) modestie 14) милосердие
15) ignorance 15) жизнь
16)grossièreté 16) работа

3. Подберите антонимы к следующим словам:


noblesse, sagesse, charité, patience, moralité, responsabilité, modestie, générosité,
grandeur, croyance, compassion;
ignorance, grossièreté, arrogance, débauche, avidité, vulgarité, atrocité, rancurne,
jalousie, immoralité, incrédulité.

4.Ответьте на вопросы:
1.Sur quoi est basée l`activité professionnelle du médecin? 2.Comment comprenez-vous
la notion «valeur» ? 3.Quelles sont vos valeurs de priorité (amour, vie, santé, argent, famille,
carrière etc.) ? 4.Etes-vous d`accord que le mot exerce une grande influence à l`efficacité du
traitement du patient ? 5.Est-ce que le médecin doit être responsable de ce qu`il dit ?
9.Connaissez-vous toujours le sens des mots que vous employez ?

5. Напишите на русском языке свои размышления по следующим вопросам: 1)


«Всегда ли я осознаю что говорю, кому говорю и для чего говорю?»; 2) «Должен ли я
нести ответственность за содержание своей речи». Переведите готовый русский
вариант на французский язык.

6. Переведите:
1. Искренность – это чистосердечие. Мало кто обладает этим качеством, а то, что
мы принимаем за него, чаще всего просто тонкое притворство, цель которого — добиться
откровенности окружающих. (Ф. де Ларошфуко) 2. Хороший врач — это человек,
знающий средства от некоторых недугов или, если болезнь ему незнакома, зовущий к
больному тех, кто сможет ему помочь (Ж. де Лабрюйер). 3. Слова — это произнесенная
мысль, мысль — это произнесенные слова.(А. де Ривароль). 4. Наименее полезно прожит
день, который мы провели, ни разу не засмеявшись. (Н.-С. де Шамбор)

108
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
7. Согласны ли вы с тем, чтобы сказать, что:
en affaires, il n’y a pas de morale, que tous les coups sont permis?
le profit avant tout?
la concurrence c’est la guerre?
les cadeaux, les dessous de table, il faut bien y passer?

8. Переведите притчи:
1) Человек, нашедший мудрость, будет счастлив, когда к нему придет понимание.
2) Мудрость и разум дают жизнь и делают ее прекрасной.
3) Сказанное тобой влияет на твою жизнь.
4) Мудрость дает человеку могущество и знание, увеличивает силу его.

9. Переведите.
Любовь терпелива, добра, не ревнива, не хвастлива. Она не раздувается от
гордости, не ведет себя неподобающе, не себялюбива, не раздражительна, не считает свои
обиды, не радуется недоброму, а вместе с другими радуется правде. Она всегда защищает,
всегда верит, всегда надеется, всегда терпит. (1 Коринфянам 13: 4-8)

10. Обогатите ваш словарь в игре: выберите любую из повседневных


деятельностей человека, приемлемую для анализа; напишите ее название на доске, а
затем в командах или индивидуально составьте список названий составляющих ее
действий.
Exemple: téléphoner
Décrocher le téléphone, attendre la tonalité, composer le numéro, attendre que quelqu’un
décroche, saluer, se présenter, poser une question.....

11. Проведите дискуссию на тему:


Un seul luxe c‘est celui de relations humaines

109
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

Материалы для дополнительного чтения


CТРАНОВЕДЧЕСКИЕ ТЕКСТЫ

Лексика для облегчения понимания текстов страноведческой тематики

Дополните свой словарь лексикой, распределяя ее в алфавитном порядке.

hexagone m – шестиугольник brumeux, -se – туманный


hérissé, -e – усеянный колючками, шипами humide – влажный, сырой
paisible – мирный, тихий aspect m – вид, внешность
flot m - волна fréquent, -e – частый
avertir qn- предупреждать кого-л. ancrer – укреплять; внедрять; вбить в
vallon m – ложбина, небольшая долина голову
rocher m – скала, утес orge f – ячмень
bosquet m – роща, купа (деревьев) avoine f – овес
vigneron m - виноградарь altitude f – высота
coteau m – холм, пригорок; косогор seigle m – рожь
Tourangeau m – житель Турени cours m d’eau – водный путь; река
vigne f – виноград maïs m – кукуруза
sol m – почва points m pl cardinaux – страны света
cerisier m – вишневое дерево betterave f fourragère – кормовая
fertiliser – удобрять свекла
chèvrefeuille m - жимолость porter culotte - главенствовать
candeur f – душевная чистота; наивность turbulent, -e – бурный
fécondité f – плодородие; изобилие soierie f – торговля шелком
espace m – пространство sauvage – дикий
berceau m – колыбель promulguer une loi – издавать закон
seigneurial, -e – принадлежащий сеньору taureau m - бык
chef-lieu m – главный город департамента ordonnance f – (королевский) указ
siéger – заседать; находиться prendre sa source – брать начало
arche f – арка alangui, -e –томный
assassiner qn – убивать кого-л. creuset m – горнило
conjuration f – сговор carrefour m – перекресток
à l’abandon – заброшенный, покинутый, brassage m – смешение
запущенный tempéré, -e – умеренный
complot m – заговор raccourci m – кратчайший путь
domination f - господство pureté f – чистота
caserne f - казарма terrain m – земля
échouer – провалиться, рухнуть lenteur m – медленность;
splendide – сияющий; пышный медлительность
majestueux, -se - величественный grain m – зерно
rempart m – крепостная стена sable m – песок
offrir – предлагать, представлять Sinueux, -se – извилистый
s’aligner – выравниваться hideux, -se – безобразный, ужасный
plaine f – равнина vignoble m - виноградник
expansion f – расширение lierre m - плющ
ganterie f – перчаточное производство douceur f – мягкость, нежность
chantier m – стройка poudreux, -se – пыльный,
paisible – мирный, тихий запыленный
flot m - волна contrée f –край, местность
avertir qn- предупреждать кого-л. verdoyant, -e – зеленеющий, зеленый

110
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
vallon m – ложбина, небольшая долина рoussière f – пыль
rocher m – скала, утес arroser – орошать
bosquet m – роща, купа (деревьев) hérissé, -e – усеянный колючками,
vigneron m - виноградарь шипами
coteau m – холм, пригорок; косогор complot m – заговор
Tourangeau m – житель Турени domination f - господство
vigne f – виноград caserne f - казарма
sol m – почва échouer – провалиться, рухнуть
cerisier m – вишневое дерево splendide – сияющий; пышный
fertiliser – удобрять majestueux, -se - величественный
chèvrefeuille m - жимолость rempart m – крепостная стена
candeur f – душевная чистота; наивность offrir – предлагать, представлять
fécondité f – плодородие; изобилие s’aligner – выравниваться
espace m – пространство plaine f - равнина
berceau m – колыбель expansion f – расширение
seigneurial, -e – принадлежащий сеньору ganterie f – перчаточное
chef-lieu m – главный город департамента производство
siéger – заседать; находиться chantier m – стройка
arche f – арка croissance f – рост
assassiner qn – убивать кого-л. vitalité f – жизненность, живучесть
conjuration f – сговор houille f blanche – белый уголь
à l’abandon – заброшенный, покинутый, mettre en route – начинать (дело);
запущенный заложить
«ville – lumière» f – город-светоч édifice m – здание
admirateur, -rice m,f – поклонник restes m pl – остатки
partisan m – сторонник plaque f commémorative –
fréquemment – часто мемориальная доска
savoir m – знания, ученость сonfluence f – слияние
souhaiter qch – желать что-л. indissociable – неразрывный,
crypte f -склеп неотделимый
attrait m – привлекательность; влечение marchandise f – товар
berceau m -колыбель s’enorgueillir – гордиться
pêcheur m – рыбак naissance f – рождение
vallée f –долина, лощина puiser – черпать, заимствовать
favorable – благоприятный gourmandise f – гурманство,
fertile – плодородный, богатый чревоугодие
carrefour m – перекресток demeure f- жилище, дом
s’étendre – простираться, растянуться faillir – недоставать
sol m – почва, земля convivialité f – общительность;
peuplade f – племя; поселенцы гостеприимность
majestueux, -se – величественный canut m – ткач
hutte f – хижина, лачуга bigarré, -e – пестрый
se délabrer – портиться discret, ète – сдержанный, скромный,
couple m – чета, пара; двое робкий
témoin m -свидетель invasion f – нашествие
bande f – группа dôme m – купол
admettre – допускать; принимать se bousculer – толкаться, толпиться
arrondissement m – округ; район culminant, -e – самый высокий
établissement m – учебное заведение univers m – мир, вселенная
adolescent, -e – юношеский sillonné, -e – изборожденный
confesseur m – духовник coincé, -e – скованный, зажатый
librairie f – книжный магазин entrepôt m frigorifique –

111
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
enseignement m – образование холодильник; холодильный склад
user de son pouvoir – пользоваться своей властью enchevetrement m – запуганность
proviseur m – директор лицея môle m – мол, дамба
à la nuit tombée – с наступлением ночи bonhomie f – добродушие
lampadaire m – уличный фонарь incarcérer – заключать в тюрьму
chemisier m – продавец рубашек laborieux, -se – трудолюбивый,
avoir pignon sur rue – иметь собственный дом работящий
(офис); занимать видное положение barrer – преграждать
tailleur m – портной cep m – виноградная лоза
loyer m –плата за наем; квартирная плата; passerelle f – пешеходные мостки
арендная плата étique – чахлый
adjacent, -e – прилегающий, примыкающий travée f – пролет
rêveur m – мечтатель lieu m d’élection – излюбленное
âne m – осел место
salle f d’exclusivité f – кинотеатр, имеющий право porteur m – носитель
первого показа (проката) oranger m – апельсиновое дерево
chèvre f – коза trafic m – движение, сообщение
sinueux, -se – извилистый enchâsser – врезать, вставлять в
vogue f – известность, мода углубление
au temps jadis – давным-давно, в былые времена; joindre – соединять
в старое время effervescence f – возбуждение,
dans le sillage de… – вслед за… волнение
aménager – оборудовать, устраивать tournant m – поворот, переломный
parcours m – путь следования момент
successeur m – преемник bouquetière f – цветочница,
ériger – воздвигать, возводить продавщица цветов
provenant de… - происходящий из… от… balisé – зд. отмеченный
abriter – вмещать, служить помещением для… réverbère m – уличный фонарь
laid, -e – некрасивый, безобразный arracheur m de dents – зубодер
enfoncer – вбивать, вколачивать armes f pl – герб
émetteur m -радиопередатчик saltimbanque m – бродячий акробат
niveau m – уровень braquer – наводить, нацеливать
banlieue f – пригород foisonner – изобиловать
butte f – холм flanquer – находиться по бокам чего-
rivet m – заклепка л.
survivre – уцелеть aménagement m – оборудование
point m de départ – отправная точка amont m- верхнее течение (реки)
arbuste m – кустик finalité f – зд., направленность
lépreux, -se – облупившийся aval m – нижнее течение (реки)
rampe m – перила doter de qch – снабжать
plâtre m – гипс bouleau m - береза
empoigner – хватать pin m – сосна
chêne m – дуб
avoir accès à… – иметь доступ к…
s’écailler – лупиться

La France
La France, appelée autrefois la Gaule, est située en Europe occidentale. Elle occupe une
superficie de 551 695 km², Corce comprise, sa population est de 58 millions d’habitants. La
forme du pays s’inscrit dans un hexagone presque régulier, ce qui lui donne un aspect ramassé et

112
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
compact. Cettte forme hexagonale est si bien ancrée dans l’esprit des Françait que le mot
«hexagone» est souvent employé comme synonyme du mot «France».
Elle est baignée par la Méditerranée, l’Atlantique, la Manche, le Pas-de-Calais et la mer
du Nord.
A l’Est, au Sud-Est et au Sud-Ouest les frontières s’appuient sur des barrières naturelles:
les grandes chaînes montagneuses des Alpes, des Pyrénées et du Jura séparent la France de
l’Italie,de l’Espagne et de la Suisse, le Rhin est la limite naturelle avec
l’Allemagne.
Les montagnes les plus élevées de la France sont les Alpes et
les Pyrénées. Le plus haut sommet des Alpes, le Mont-Blanc, atteint
l’altitude de 4807 m.
Le Jura et les Vosges, chaines de montagnes, qui s’étendent à
l’Est du pays, ne sont pas très hauts. Au nord se trouvent les Ardennes.
La France a de nombreux cours d’eau dont les plus importants
sont: la Seine, la Loire, la Garonne et le Rhône. Un journaliste anglais a
dit: «Aimer la France, c’est aimer ses rivières».
Oui, ils sont quatre, grands fleuves français, comme les points
cardinaux. Encore faut-il distinguer trois filles et un garcon. Seul le
Rhône porte culotte. Il prend sa source en Suisse, descend des Alpes et
se jette dans la Méditerranée. Il est considéré comme turbulent,
insupportable, courant à ses jeux sauvages de Camargue avec les
taureaux noirs et les chevaux blancs.
Les filles sont plus aimables. La Garonne qui prend sa source dans le massif espagnol des
Pyrénées et se jette à l’Océan Atlantique, est brune, fantastique.
La Seine prend sa source sur le plateau de Langres, non loin de Dijon. Fleuve sage et utile
du Bassin Parisien, la Seine coule lentement et descend paisiblement jusqu’à la Manche.
Le plus long prend sa source dans les Cévennes (Massif central) et se jette dans l’Océan
Atlantique. Elle est considérée comme alanguie, paresseuse, mais sujette aux grossesses.
Par son climat, la France est un carrefour: un climat tempéré, brumeux et humide, de
fréquents changement de temps, telle est l’impression d’ensemble.
Maritime, tiède et pluvieuxs à l’Ouest, plus continental à l’Est ce climat est varié, nuancé,
changeant. Sur la côte de la Méditerranée, il est subtropical, sec et ensoleillé. Mais des vents
violents, telle mistral, y soufflent au printemps et en hiver.
La France est un pays industriellement développé. Ses industries traditionnelles sont la
métallurgie, les constructions navales, les industries: textile, de confection, d’articles de luxe,
l’industrie alimentaire.
L’agriculture est également développée en France. On cultive l’orge, l’avoine, le seigle,
le maïs, le riz, la pomme de terre, la betterave sucrière et fourragère, ainsi que les fleurs pour la
parfumerie, branche très développée dans le pays.
Du point de vue administratif la France est divisée en 96 départements, ceux-ci étant
subdivisés à leur tour en arrondissements, cantons, communes. Pourtant, les noms des anciennes
provinces françaises subsistent et sont fréquemment employés: tels l’Ile-de-France, la
Champagne, l’Alsace, la Gascogne, la Provence…
Les principales villes françaises sont: Paris, capitale de la France; Marceille, le plus grand
port de commerce sur la Méditerranée; Bordeaux, le Havre, grands ports océaniques; Lyon,
centre de la production d’armes et centre traditionnel de la soierie; Toulon, Cherbourg et Brest,
grands ports militaires; Lille centre textile, etc.
La France est une République de démocratie avec un président à la tête, qui est élu pour 7
ans au suffrage universel direct. La résidence du président est à Paris au Palais de l’Elysée.
L’emblème national de la France est le drapeau tricolore (bleu, blanc, rouge). Son hymne
national est «La Marseillaise».

113
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Le président nomme le Premier ministre, promulgue les lois, signe les ordonnances et les
décrets. Le gouvernement dirigé par le Premier ministre détermine et conduit la politique de la
Nation. Il est responsable de son action devant le Parlement se compose de deux Chmbres:
l’Assemblée nationale, qui siège au Palais Bourbon, et le Sénat, qui siège au Palais du
Luxembourg.
La France depuis mille ans n’a cessé de jouer un rôle important dans tous les domaines de
l’esprit.
Largement ouverte aux influences extérieures, la France a été de tout temps un creuset de
civilisation: lieu d’échanges entre pays atlantiques et pays méditerranéens et, depuis cinq siècles,
entre l’Ancien et le Nouveau Monde.
Le mélange et le brassage continuels des peuples et des idées ont fait de la civilisation
française un raccourci de la civilisation européenne, riche et diverse, sous une apparente
simplicité.

Paris et ses curiosités

«La ville – lumière», «le coeur et le cerveau de


la France», c’est ainsi que fréquemment on appelle
Paris. Certains prétendent que Paris est la plus belle
ville du monde, en fait, elle possède d’admirables
monuments, souvenirs d’un long passé glorieux; elle a
des parcs et des jadins magnifiques; ses rues et ses
boulevards plantés d’arbres lui donnent un aspect riant
et gai, qui attire les visiteurs de tous les coins du globe.
Ceux qui ne l’ont jamais vue désirent la connaître, ceux
qui l’ont visitée souhaitent la revoir. Le prestige de
cette ville est énorme, et l’attrait qu’elle exerce a fait
d’elle une grande capitale.
Paris est traversé par la Seine qui divise la
capitale en deux parties: rive droite et rive gauche.
Chaque rive a ses admirateurs, ses partisans, ses
défenseurs. Pour les uns, la rive droite est la ville de
plaisirs, d’élégance et de luxe.
Les habitants de la rive gauche disent que c’est la ville sérieuse, celle des gens qui
pensent et qui travaillent; c’est la cité du savoir et de l’intelligence: c’est le cerveau de Paris. Sur
le pont le plus élevé de la rive gauche, au sommet de la montagne Sainte-Geneviève, s'élève le
Panthéon, avec cette célèbre inscription en lettres d’or au fronton: “Aux grands hommes la Patrie
reconnaissante”.
On trouve dans la crypte les tombeaux de grands écrivains tels que Rousseau, Voltaire,
Hugo, Zola, celui du fameux Berthelot, chimiste, et de sa femme (ce qui est une exception) et
d’autres.
Le Quartier Latin est lui-même le quartier de la vie, celui des écoles et de la jeunesse. Il
compte plusieurs grands lycées, l’École de droit, l’École de médecine, celle des Beaux-Arts et
Sorbonne, siège de l’Université de Paris. La Sorbonne fondée au XIII siècle par Robert de
Sorbon est une des plus vieilles universités de l’Europe. Au centre du Quartier Latin le
magnifique Jardin du Luxembourg offre ses fraîches allées aux étudiants. Sur la rive droite de la
Seine se dresse le Palais du Louvre, un des plus rices musées du monde.
Entre les deux rives de la Seine est l’île de la Cité, berceau de Paris, l’antique Lutèce.
C’est ainsi qu’elle s’appelait au temps de Jules César. Dans la Cité les rues sont étroites, les
maisons mal alignées, on y manque d’air et de soleil. La célèbre cathédrale de Notre-Dame de
Paris les protège par son ombre. La beauté de Notre-Dame est indescriptible. Son histoire se

114
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
confond avec celle de Paris. Quand on monte à l’une de ses tours on a une magnifique vue de
tout Paris.
Paris a presque toujours l’air d’être en fête. Mais c’est une ville qui travaille jours et nuits
et où il y a autant de misère que de luxe.
Paris est né d’un petit village de pêcheurs situé dans une île au milieu du fleuve qui était
baucoup plus large que la Seine de nos jours. Cette île est nommée encore aujourd’hui «La Cité»
ce qui veut dire «la ville». La situation de cette île entourée de forêts et de collines était favorable
au développement de la ville, car c’était un carrefour de routes commerciales entre le nord et le
sud de l’Europe, au milieu d’une vallée fertile.
Les habitants de ce village vivaient de pêche, c’est pourquoi le bateau est resté le
symbole de la ville.
Un jour une garnison romaine s’est installée dans cet endroit favorisé par la nature. Le
village est devenu bientôt une petite ville. Les Romains ont donné à cette ville le nom de Lutèce.
Peu à peu la ville s’agrandissait. Elle est sortie de l’île et s’est étendue d’abord sur la rive
gauche, où l’on s’est mis à construire des maison, et plus tard sur la rive droite qui était plus
basse et marécageuse. Il reste de cette époque les arènes de Lutèce, rive gauche; et tout près des
arènes, il reste des bains romains.
Enfin on a remplacé le nom de Lutèce par le nom des habitants de la ville qui s’appelaient
les Parisii.

Прочитайте и сделайте литературный перевод поэмы Гийома Аполлинера


(1880—1918). Какие чувства выразил автор и какие для этого использовал средства?

Le pont Mirabeau

Sous le pont Mirabeau coule la Seine


Et nos amours
Faut-il qu’il m’en souvienne
La joie venant toujours après la peine
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure
Les mains dans les mains restons face
à face
Tandis que nous
Le ponts de nos bras passe
Des éternels regards l’onde si lasse
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure
L’amour s’en va comme cette eau
courante
L’amour s’en va
Comme la vie est lente
Et comme l’Espérance est violente
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure
Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure.

115
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

Remarques: 1. Que la nuit vienne, que l’heure sonne, je suis toujours là... 2. Dans cette
strophe, comme a successivement deux sens: 1) ainsi que cette eau; 2) deux vers plus loin,
combien lente est la vie, combien violente l’espérance.

La Cité

La ville de Paris est presque ronde et la Seine la traverse de l’est à l’ouest. La Cité, une
petite île au milieu de la Seine, est le berceau de Paris. La Cité forme un ensemble exceptionnel
par la beauté de ses paysages; l’intérêt architectural de ses églises et les souvenirs historiques de
son sol.
Vers 200 avant notre ère des
pêcheurs gaulois de la peuplade des Parisii
installent leurs huttes sur la plus vaste des
îles de la Seine: c’est la naissance de
Lutèce, nom celtique signifiant:
“habitation aux milieu des eaux.”
En 360 Lutèce prend le nom des
ses habitants et devient Paris.
L’île a pris le nom de la Cité en
506, lorsque Clovis, le roi Français, en a
fait sa capitale.
Avec le moyen âge, la population déborde sur les deux rives du fleuve.
La construction de l’église Notre-Dame de Paris, située dans l’île de la Cité fut
commencée en 1163 et terminée vers 1245. Cette église, devenue plus tard cathédrale à deux
tours majestueuses, est une des merveilles de l’architecture gotique en France. Notre-Dame est le
théâtre de grands événements religieux et historiques, des cérémonies, actions de grâces, services
funèbres, etc.
Peu entretenu au cours des siècles l’édifice commence à se délabrer. A la suite du
mouvement romantique et du populaire roman de Victor Hugo Notre Dame de Paris (1831), on
procède en 1845 à la restauration générale. Les travaux se poursuivent jusqu’en 1864.
Notre-Dame reste encore aujourd’hui le témoin des grandes heures, joyeuses ou tristes de
l’histoire de Paris.

Le Quartier Latin

Le Quartier Latin est le cerveau de Paris. La


Montagne Sainte-Geneviève demeure depuis le
Moyen Age le quartier des Ecoles. La Sorbonne est le
centre de ce quartier.
Au Quartier Latin vous verrez la population la
plus jeune de Paris. Presque tous les passants ont
ebtre dix-huit et vingt-cinq ans. Les chapeaux leur
semblent inconnus. La plupart vont par couples,
d’autres, par bandes. Les uns remontent le boulevard
Saint-Michel, allant vers la Faculté de Droit, le Lycée
Henri IV, le Lycée Saint-Louis; d’autres, le
descendent, pour gagner la Sorbonne. Les visages
français dominent, mais les types étrangers sont
nombreux. Du monde entier les étudiants viennent
suivre les cours de l’Université de Paris.
A Paris les étudiants ne vivent pas dans les

116
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
bâtiments de la Sorbonne, mais soit dans des familles françaises, soit à la Cité Universitaire, près
du Parc Monsouris. Là, chaque pays a sa grande maison nationale, où il admet quelques
étudiants français. De grands cars amènent chaque matin ces jeunes gens de la Cité Universitaire
au Quartier Latin.
Au Quartier Latin, la vie de l’arrondissement est mêlée à celle des étudiants. A la terrasse
des grands cafés, les couples adolescents forment la majorité. Le Boul’Mich’ est aujourd’hui
remarquable par ses belles libraries.
Les disputes de Sorbonne continuent à intéresser les corps savants du monde.
D’après André Maurois
La Province

Paris est une solitude peuplée; une ville de province


est un désert sans solitude.Un provincial intelligent souffre à
la fois d'être seul et d'etre en vue. II est le fils un Tel, sur le
trottoir de la rue provinciale, il porte sur lui, si l'on peut dire,
toute sa parenté, ses relations, le chiffre de sadotet
de ses espérances.. Tout le monde-le voit, le connaît,
l'épie; mais il esl seul.
La conversation est un plaisir que la province ignore.
On se réunit pour manger ou pour jouer, non pour causer.
Cette science des maîtresses de maison, à Paris, pour
réunir des gens qui, sans elle, se fussent ignorés, et qui leur
seront redevables du bonheur de s'être connus, cet art de
doser la science, l'esprit, la grâce, la gloire, est
profondément inconnu de la province.
Certes la bonne société provinciale ne compte pas
que des sots: et un important chef-lieu ne saurait manquer
d'hommes de valeur. Si donc ces sortes de réunions qui font
l'agrément de la vie Paris, paraissent impossibles ailleurs, la
faute en est à cette terrible loi de la province: on n'accepte
que les politesses qu'on peut rendre. Cet axiome tue la vie
de société et de conversation.
A Paris, les gens du monde qui possèdent quelque fortune et un train de maison, jugent
qu'il leur appartient de réunir des êtres d'élite, mais non de la même élite. Ils s'honorent de la
présence sous leur toit d'hommes de talent. Entre les maîtres de maison, fussent-ils de sang royal,
et leurs invités, c'est un échange où chacun sait bien que l'homme de génie qui apporte son génie,
l'homme d'esprit qui apporte son esprit ont droit à plus de gratitude.
Ainsi reçus et honorés, les artistes, les écrivains de Paris n'ont point cette méfiance des
«intellectuels» de province guindés, gourmés, hostiles dès qu'ils sortent de leur trou.En province,
un homme intelligent, et même un homme supérieur, sa profession le dévore. Les très grands
esprits échappent seuls à ce péril.
A Paris, la vie de relations nous défend contre le métier. Un politicien surmené, un avocat
célèbre, un chirurgien savent faire relâche pour causer et fumer dans un salon où ils ont leurs
habitudes.
Un avocat provincial se croirait perdu d'honneur si le public pouvait supposer qu'il
dispose d'une soirée: «Je n'ai pas une heure à moi...», c'est le refrain des provinciaux: leur
spécialité les ronge.
Province, gardienne des morts que j'aimais. Dans la cohue de Paris, leurs voix ne
parvenaient pas jusqu'à moi; mais te voici soudain, toi, pauvre enfant; nous avons suivi cette
allée, nous nous étions assis sous ce chêne, nous avions parlé de la mort.
Le vacarme de Paris, ses autobus, ses métros, ses appels de téléphone, ton oreille n'en
avait jamais rien perçu; — mais ce que j'écoute ce soir, sur le balcon de la chambre où tu

117
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
t'éveillais dans la joie des cloches et des oiseaux, ce sanglot de chouette, cette eau vive, cet aboi,
ce coq, ces coqs soudain alertés jusqu'au plus lointain de la lande, c'est cela même, et rien
d'autre, qui emplissait ton oreille vivante; et tu respirais, comme je le fais ce soir, ce parfum de
résine de ruisseau, de feuilles pourries. Ici la vie a le goût et l'odeur que tu as savourés quand tu
étais encore au monde.
François Mauriac «La Province»

La Sorbonne
L’université de Paris, la Sorbonne, est un établissement supérieur, partagé aujourd’hui en
plusiers universités.
Fondé en 1257 par Robert de Sorbon, confesseur du roi Louis IX, pour permettre aux
écoliers pauvres d’accéder à l’enseignement, le collège de la Sorbonne devint le centre des
études théologiques.
La première année, l’école ne comptait que 16 “ecoliers”, les cours avaient lieu en plein
air. Peu à peu l’établissement se développa. Le cardinal Richelieu fut nommé proviseur du
collège de Sorbonne en 1622 et usa pouvoir pour faire reconstruire les locaux. Les travaux
durèrent de 1624 à 1642. En 1635 il posa la première pierre de la chapelle. Jacques le Mercier
acheva le gros oeuvre en 1642.
Dans la chapelle on peut admirer le superbe tombeau de Richelieu en marbre blanc, édifié
par Girardon en 1694 sur les dessins de Le Brun.
La Sorbonne s’opposa aux jésuites au XVI siècle, aux jansenistes au XVII siècle, aux
philosophes du XVIII siècle avant d’être supprimée en 1792. Napoléon la rétablit en 1806. Ses
bâtiments furent donnés à l’université en 1808. La Sorbonne fut rétablie, reconstruite et
considérablement agrandie de 1885 à 1901.
La Sorbonne abrite essentiellement la faculté des lettres et des scinces humaines de
l’Académie de Paris, la Bibliothèque de l’Université, l’Ecole des chartes ainsi que certains
instituts comme l’Ecole platique des hautes études.
La Sorbonne forme surtout des professeurs et des savants. Là, dans la faculté des sciences
on enseigne: la physique, la chimie, les mathématiques etc. et dans la faculté des lettres on
apprend: la philosophie, la grammaire, la littérature, des langes mortes et vivantes. On y étudie
des œuvres des grands écrivains et savants français: Rabelais, Corneille, Racine, Molière, La
Fontaine, Voltaire, Diderot, Rousseau, Hugo, Zola, Aragon; Eluard; Ampère, Coulomb,
Lavoisier, Pasteur, Langevin, Joliot-Curie et beaucoup d’autres.
Malheureusement les Facultés sont trop petites, parce que les crédits nécessaires
manquent. Ainsi à Paris et dans les autres villes universitaires de la France il y a souvent des
manifestations où les étudiants réclament des locaux, des crédits, des droits.

Fonds celtiques et fonds latins

Les Français ne sont pas, comme ils l'affirment parfois inconsidérément, une race latine,
mais une civilisation, où le fonds latin tient une place essentielle. ANDRE SIEGFRIED a marqué
le double apport des Celtes et des Latins dans la formation du génie français.
L'esprit français révèle immédiatement, quand on le considère, deux tendances
contradictoires.
II y a d'abord une tendance pratique et même terre à terre, qui s'exprime surtout dans le
tempérament et le comportement traditionnel du paysan. L'origine en est, je crois, principalement
celtique, car le Celte, même erratique, poète ou fantaisiste, est attaché à la famille, au sol, à tout
ce qui l'enracine dans son milieu. C'est par là que nous nous distinguons essentiellement des
Anglo-Saxons et des Nordiques et c'est dans la vie privée que ces traits se développent avec le
plus de force, car dans la vie publique il semble qu'il s'agisse d'un autre homme. De ce point de
vue, comme chef de famille, comme membre de cette famille ou comme individu, le Français

118
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
témoigne d'un sens étroit de l'intérêt matériel, d'un goût presque passionné pour la propriété
individuelle, au sens romain du terme (uti et abuti, c'est bien ainsi qu'il l'entend). Dans les
affaires privées, c'est un être de bon sens, possédant à un remarquable degré l'esprit de mesure:
on lui reprocherait presque de ne pas viser assez haut, de se contenter de trop peu, car «un tiens
vaut mieux que ceux tu I'auras, lui dit le proverbe, et il le pense. Bref, dans l'existence de chaque
jour, c'est un réaliste, qui a le pied sur la terre et qui ne se paie pas de mots. Les affaires des
Français sont en général bien gérées, du moins quand guerres et catastrophes ne fondent pas sur
eux: leur mobilier est alors bien entretenu, leur linge en bon état, ce n'est pas chez eux qu'on le
raccommode avec des épingles doubles! Ils n'aiment pas devoir de l'argent, leur budget est en
équilibre, et si les dépréciations monétaires rendent cette saine gestion impossible, c'est avec une
sincére nostalgie qu'ils regrettent le temps où l'on pouvait, même au prix d'un sacrifice, joindre
les deux bouts, conformément aux régles de sagesse financière qu'ils ont héritées de leurs pères.
Cette sagesse, cet esprit d'épargne, qui frappent l'étranger, sont susceptibles du reste de devenir
étroitesse, provincialisme et même, à un certain degré, matérialisme. Dans un vieux pays comme
le notre, où l'argent est difficile à gagner, n'est-il pas naturel qu'on le défende avec plus d'âpreté?
L'Americain est plus généreux, mais, s'il perd sa fortune, il croit du moins qu'il pourra, dans
l'espace d'une meme vie, la regagner. Nous n'avons pas cette illusion.
Ce n'est là toutefois qu'un aspect de notre caractère, que contredit une tendance, non
moins évidente, vers l'universalisme, l'idéalisme et le désintéressement. Rassuré sur ses intérêts
et limitant assez vite ses ambitions à cet égard, le Français libère son esprit par une sorte de
débrayage entre l'action et la pensée. II s'élève alors jusqu'au désintéressement intellectuel, par
un processus de dissociation dont seul, je crois, le Chinois nous fournit dans le monde un autre
exemple. Nous dépassons l'étroitesse nationaliste ou ethnique, pour nous élever à une notion,
proprement humaniste, de l'homme, et c'est par là que notre capacité de rayonnement, notre
faculté de libérer les esprits, d'ouvrir les fenêtres apparaissent vraiment incomparables. Ce trait,
nous l'avons vu, est latin, et nous le tenons sans doute de la latinité par le classicisme, qui est à la
base de toute notre éducation et vers lequel nous ramène toujours notre instinct national le plus
profond.
André Siegfried «L'Ame des Peuples»

Clarté de la langue française


Ce qui distingue notre langue des anciennes et modernes, c'est l'ordre et la construction
de la phrase. Get ordre doit toujours être direct et nécessairement clair. Le Français nomme
d'abord le sujet de la phrase, ensuite le verbe qui est l'action, et enfin Y objet de cette action:
voilà la logique naturelle à tous les hommes; voilà ce qui constitue le sens commun. Or cet ordre
si favorable, si nécessaire au raisonnement, est presque toujours contraire aux sensations, qui
nomment le premier I'objet qui frappe le premier: c'est pourquoi tous les peuples, abandonnant
I'ordre direct, ont eu recours aux tournures plus ou moins hardies, selon que leurs sensations ou
l'harmonie des mots l'exigeaient, et l'inversion a prévalu sur la terre, parce que l'homme est plus
impérieusement gouverné par les passions que par la raison.
Le Français, par un privilège unique, est seul resté fidèle à l'ordre direct, comme s'il était
toute raison; et on a beau, par les mouvements les plus variés et toutes les ressources du style,
déguiser cet ordre, il faut toujours qu'il existe: et c'est en vain que les passions nous bouleversent
et nous sollicitent de suivre I'ordre des sensations: la syntaxe française est incorruptible. C'est de
là que résulte cette admirable clarté, base éternelle de notre langue: ce qui n'est pas clair n'est pas
français; ce qui n'est pas clair est encore anglais, italien, grec ou latin. Pour apprendre les langues
à inversion, il suffit de connaître les mots et leurs régimes; pour apprendre la langue française, il
faut encore retenir l'arrangement des mots. On dirait que c'est d'une géométrie tout élémentaire,
de la simple ligne droite que s'est formée la langue française; et que ce sont les courbes et leurs
variétés infinies qui ont présidé aux langues grecque et latine. La notre régle et conduit la pensée;
celles-là se précipitent, et s'égarent avec elle dans le labyrinthe des sensations, et suivent tous les

119
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
caprices de l'harmonie: aussi furent-elles merveilleuses pour les oracles, et la notre les eût
absolument décriés .
Si on ne lui trouve pas les diminutifs et les mignardises de la langue italienne, son allure
est plus mâle. Dégagée de tous les protocoles(1) que la bassesse inventa pour la vanité et la
faiblesse pour le pouvoir, elle en est plus faite pour la conversation, lien des hommes et charme
de tous les âges; et puisqu'il faut le dire, elle est de toutes les langues la seule qui ait une probité
attachée à son génie. Sûre, sociale, raisonnable, ce n'est plus la langue française, c'est la langue
humaine. Et voilà pourquoi les puissances l'ont appelée dans leurs traités: elle y règne depuis les
conférences de Nirnégue(2); et désormais les intérêts des peoples et les volontés des rois
reposeront sur une base plus fixe; on ne sémera la guerre des paroles de paix.
D`après Rivarol
Примечание
(1) Все общепринятые формулы.
(2)В голландском городе Нимгейне происходили мирные переговоры и был заключен мир в 1678г. между
Францией и Голландией, а в 1679 г. – между Францией и коалицией, состоящей из Испании, Империи и
Швеции. Но языком дипломатии французский язык стал, скорее, после переговоров, проходивших в 1713 –
1714 гг. В немецком городе Раштате, где был заключен мир, завершивший войну за Испанское наследство.

De la gastronomie
La gastronomie est regardée en France à la fois comme un art et comme une science.
Certains même I'ont haussée au rang d'une véritable philosophie: «Dis-moi ce que tu manges, je
te dirai ce que tu es... »
Le maître de ces métaphysiciens de la gourmandise est BRILLAT-SAVARIN (1755-1826)
ce magistrat qui légiféra du «goût» en aphorismes vigoureux et d'une forme parfois plaisamment
paradoxale.

APHORISMES DU PROFESSEUR
POUR SERVIR DE PROLEGOMENES A SON OUVRAGE ET DE
BASE ETERNELLE A SA SCIENCE

I. L'univers n'est rien que par la vie, et tout ce qui vit se nourrit.
II. Les animaux se repaissent; l'homme mange; l'homme d'esprit: seul sait manger.
III. La destinée des nations dépend de la maniére dont elles se nourrissent.
IV. Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ce. que tu es.
V.Le Créateur, en obligeant l'homme à manger pour vivre, l'y invite par l'appétit, et l’en
récompense par le plaisir.
VI. La gourmandise est un acte de notre jugement, par lequel nous accordons la
préférence aux choses qui nous sont agréables au goût sur celles qui n'ont pas cette qualité.
V. Le plaisir de la table est de tous les âges, de toutes les conditions, de tous les pays et
de tous les jours; il peut s'associer à tous les plaisirs, et reste le dernier pour nous consoler de leur
perte.
VII. La table est le seul endroit où 1'on ne s'ennuie jamais pendant la première heure.
IX. La découverte d'un mets nouveau fait plus pour le bonheur du genre humain que la
découverte d'une étoile.
X. Ceux qui s'indigèrent ou ceux qui s'enivrent ne savent ni boire ni manger.
XI. L'ordre des comestibles est des plus substantiels aux plus légers.
XII. L'ordre des boissons est des plus tempérées aux plus fumeuses et aux plus
parfumées.
XIII. Prétendre qu'il ne faut pas changer de vin est une hérésie; la langue se sature; et,
aprés le troisiéme verre, le meilleur vin n'éveille plus qu'une sensation obtuse.
XIV. Un dessert sans fromage est une belle à qui il manque un oeil.
XV. On devient cuisinier, on nait rotisseur.

120
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
XVI. La qualité la plus indispensable du cuisinier est 1'exactitude: elle doit être aussi
celle du convié.
XVII. Attendre trop longtemps un convive retardataire est un manque d'égards pour tous
ceux qui sont présents.
XVIII. Celui qui reçoit des amis et ne donne aucun soin personnel au repas qui leur est
préparé, n'est pas digne d'avoir des amis.
XIX. La maîtresse de la maison doit toujours s'assurer que le café est excellent; et le
maître, que les liqueurs sont de premier choix.
XX. Convier quelqu'un, c'est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu'il est
sous votre toit.
Brillat-Savarin «Physiologie du Gout » (1825)

L` enseignement supérieur de la France

L’Université de France, telle qu’elle existe actuellement, est, à quelques retouches près,
sinon par son esprit, du moins par sa forme extérieure, la continuation directe de l’Université
Impériale organisée par Napoléon. Centralisateur, Napoléon groupa en un seul corps, qu’il
appela Université, toutes les institutions d’enseignement de l’Etat français. Il n’y avait donc en
France qu’une Université, Université de France.
Le mot université a actuellement en France deux sens distincts: 1) l’Université de France,
2) les universités, ou corps de facultés des différentes villes de France.
L’Université de France est divisée territorialement en un certain nombre de
circonscriptions, qui ont reçu le nom d’académies. Il y a en France 16 académies, celles de Paris,
Strasbourg, Nancy, Lille, Cann, Rennes, Poitiers, Clermont-Ferrand, Dijon, Besançon, Lyon,
Grenoble, Aix-en-Provence, Montpellier, Toulouse et Bordeaux.
Il y a, à la tête de chaque académie, un recteur nommé par le Gouvernement pour un laps
de temps indéterminé.
Le Gouvernement choisit toujours les recteurs parmis les professeurs d’Université, de
telle sorte que les professeurs sentent toujours dans leur recteur un des leurs.
Il convient de s’arrêter plus spécialement ici à l’organisation des universités.
L’enseignement y est réparti entre différentes facultés. Il existe des facultés des lettres, des
sciences, de droit, de médecine et de pharmacie. On notera la distinction entre les facultés des
lettres et les facultés des sciences, qui, dans nombre de pays, ne forment qu’une seule faculté,
appelée faculté de philosophie. D’une façon générale, on peut dire que les facultés des lettres
enseignent les sciences qui concernent l’homme (philosophie, philologie, littérature, histoire et
géographie), tandis que les facultés des sciences enseignent les sciences qui concernent la nature
(mathématiques, physique, chimie, histoire naturelle). Il s’en faut de beaucoup que toutes les
universités possèdent chacune toutes les facultés. Il y a des universités à 2 facultés, à 3 facultés,
etc. L’université de Strasbourg est la seule en France à posséder, outre les 5 facultés, les facultés
de théologie catholique et protestante, ce qui fait au total 7 facultés.
A la tête de chaque faculté est placé un doyen, qui est élu par ses collègues. Une tendance
récente a pour effet de grouper à l’intérieur d’une même faculté les enseignements de même
nature en instituts. La faculté des lettres de l’université de Strasbourg ne compte par moins de 22
instituts. Chaque institut est doté, au moins à Strasbourg, d’une bibliothèque, de telle sorte que
les instituts français correspondent à peu près, là où ils existent, aux séminaires de beaucoup d’
universités étrangères.
Les universités françaises dispensent, à la suite d’un examen, trois grades d’Etat, qui
remontent à l’ancien régime. Ce sont les grades: 1) de bachelier, 2) de licencié et 3) de docteur.
1. Le grade de bachelier marque le couronnement des études secondaires. Il correspond
en fait à l’examen de maturité des pays étrangers; mais tandis que, dans nombre de pays, cet
examen se passe dans l’établissement secondaire même où l’élève a été préparé, le diplôme
français de bachelier est délivré dans les universités par des jurys composés en partie de

121
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
professeurs de l’université, en partie de professeurs agrégés enseignant dans un lycée autre que
celui dans lequel l’élève a fait ses études.
2. Le grade de licencié est conféré par les universités à la suite d’un examen qui n’est
accessible, sauf dispense ou équivalence, qu’aux seuls bacheliers. Il exige au moins deux ans
d’études universitaires, souvent même trois ou quatre. Depuis la réforme de 1920, la licence est
divisée en quatre (ou cinq) certificats, que l’étudiant peut passer séparément. La licence
d’enseignement confère le droit d’enseigner dans les lycées ou dans les collèges. Toutefois le
licencié, sauf quelques rares dérogations, n’a droit au titre de professeur que dans les collèges.
Dans les lycées, il reste en principe toujours chargé de cours.
3. Le grade de docteur est conféré par les universités au nom de l’Etat à la suite d’un
examen qui consiste en une soutenance de thèse et qui, sauf dispense ou équivalence, n’est
accessible qu’aux seuls licenciés. Le grade de docteur est exigé pour le professorat des
universités. Pratiquement, il exige dans toutes les universités un certain nombre de jeunes
maîtres qui n’ont pas encore achevé leur thèse et qui par conséquent ne sont pas docteurs. Ils
n’ont droit qu’au titre de chargé de cours ou de maître de conférences, et ils ne peuvent devenir
professeur en titre, si une chaire se trouve vacante, qu’à condition d’avoir auparavant passé leur
doctorat.

L'histoire de l'industrie pharmaceutique française

La pharmacie industrielle existe depuis un siècle et demi, si on prend en compte la


fabrication de matières premières pour les officines avec les extraits végétaux, produits par
exemple par les laboratoires Dausse depuis 1834. Les Expositions Universelles, dès le milieu du
XIXème siècle, et jusque dans les années trente, font une bonne place à l'industrie
pharmaceutique naissante. Elles dressent un palmarès des fabrications françaises en les
comparant à celles qui proviennent de pays étrangers. Mais c'est avec l'apparition de spécialités
issues de l’officine que se développent des laboratoires pharmaceutiques entre les deux guerres.
Ils vont connaître au cours des Trente "Glorieuses" années de croissance de l'après-guerre un
développement extraordinaire, en réponse à une demande toujours plus pressante de la part des
Français, dont le niveau de vie s'améliore et permet l' accès à une meilleure qualité de vie, dont
les dépenses de santé sont une part essentielle.
Cet état lacunaire de la recherche a diverses raisons, dont certaines tiennent aux origines
de cette industrie et d'autres à des facteurs plus généraux.
Le sort de l'industrie pharmaceutique est resté pendant très longtemps lié à celui de
l'officine. On connaît les origines de la pharmacie, mêlées à celles de la médecine elle-même, sa
constitution en activité autonome par rapport aux autres métiers qui en ont été proches pendant
longtemps, et sa conquête enfin du monopole de l'exercice de cette profession avec la loi de
Germinal en 1803. Mais cette loi, qui a régi l'exercice de la pharmacie pendant près d'un siècle et
demi, ne faisait aucune distinction entre la fabrication et la vente au détail de médicaments, ( et
pour cause, car c'était une activité purement artisanale à l'époque), jusqu'à la loi de 1941 validée
par les ordonnances de 1945. François Prevet disait encore en 1937 : «il n’y a pas de délimitation
fondamentale entre la pharmacie de détail et l’industrie pharmaceutique».
Le passage à une activité industrielle a donc correspondu pour les pharmaciens à une
double révolution culturelle : d’une activité individuelle, ils sont passés progressivement à l’âge
de l’organisation, et à partir de leurs origines familiales, ils sont devenus de véritables
entrepreneurs, ils ont pris des risques financiers et conduit une expansion qui a fait connaître les
médicaments français aux quatre coins du monde. Mais cette industrie est restée régie par des
dispositions particulières qui ont retardé son émancipation.
Son histoire est passionnante, et elle n'a pas été étudiée dans la longue durée, dans ses
multiples dimensions, ses rapports avec la société, avec les pouvoirs publics, avec la concurrence
étrangère. On peut avancer plusieurs raisons à cela.

122
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
La première tient à la conception de l'histoire économique qui a prévalu en France depuis
plusieurs décennies.
Longtemps, les historiens de l'économie ont préféré une approche macroéconomique,
globalisante, se référant à des schémas généraux d'interprétation. L'approche par secteurs, et a
fortiori par l'histoire des entreprises, qui est une approche microéconomique, fondée sur l'étude
des acteurs eux-mêmes et la patiente réunion d'études particulières, a paru moins prestigieuse
peut-être, plus laborieuse, si on veut, que les grandes fresques qui embrassent l'ensemble des
activités économiques au niveau national.
La seconde raison tient à l'attitude des entreprises elles-mêmes à l'égard de leur propre
histoire. Elles ont souvent publié des plaquettes à l'occasion de leur cinquantenaire ou de leur
centenaire, des chroniques de la vie de la société et des événements qui l'ont marquée. Ces
historiques, ces monographies permettent aux uns de se souvenir et aux autres de s'approprier un
passé qui devient le leur. Mais elles ne replacent pas les activités de l'entreprise dans le contexte
de leur industrie, de ses relations avec ses partenaires, des événements politiques, de l'évolution
de l'économie et de la société qui permettrait de les mettre en situation.
Les laboratoires pharmaceutiques ont longtemps été particulièrement attachés au secret
de leurs affaires. Longtemps des sociétés en nom collectif vivaient en milieu clos, parce que
l'entrée de capitaux non pharmaceutiques était interdite et qu'elles n'avaient pas la possibilité
d'avoir accès aux marchés financiers ni par conséquent la possibilité de s'y faire valoir, elles ne
voyaient pas la nécessité de faire parler d'elles.
Pourquoi les laboratoires pharmaceutiques français s'astreindraient-ils à une transparence
qui leur a paru inutile jusqu'ici ? Pourquoi ouvriraient-ils leurs archives à des chercheurs
extérieurs pour l'écriture de leur histoire? Ils ont aujourd'hui plusieurs motifs pour le faire.
L'activité des laboratoires pharmaceutiques est en voie de banalisation. Elle devient,
notamment sur le plan financier, une activité comme les autres, qui a besoin d'investisseurs et qui
est suivie par les analystes financiers. Elle se banalise aussi sur le plan des structures. Longtemps
le fief de familles qui offraient un emploi à vie et suscitaient des fidélités à toute épreuve, elles
deviennent des firmes importantes, souvent conduites par des ménagers, qui ont à opérer des
amalgames entre entités d'origines différentes, voire de nationalités variées, y compris au niveau
des équipes de recherche, par exemple.
Dans ce contexte, le retour sur le passé est à la base d'une réflexion sur l'identité
particulière d'une société, sur sa place dans l'industrie, sur les sources de ses forces et de ses
faiblesses. Elle est un facteur d'intégration dans une communauté de travail et joue un rôle de
relais dans de grandes organisations où les rapports interpersonnels sont devenus moins
immédiats et moins faciles. Le laboratoire pharmaceutique, comme les autres firmes
industrielles, a intérêt à faire savoir d'où il vient pour faire comprendre où il va.
Une histoire du laboratoire est donc ipso facto l'histoire d'un succès, la preuve que cette
entreprise est parvenue à surmonter crises internes et menaces externes, à traverser des
conjonctures plus ou moins favorables, à produire au moins aussi bien que ses concurrents. Tout
particulièrement dans l'industrie pharmaceutique, où le taux de mortalité a été particulièrement
important depuis la guerre, puisque le nombre des laboratoires est passé de 2000 à quelque 300
aujourd'hui, il y a là matière à réflexion.
L'histoire de l' industrie pharmaceutique française peut être abordée de bien des façons:
Elle a commencé par l'histoire des produits et de la publicité. L'histoire des structures éclairerait
le passage de sociétés familiales à des firmes multinationales. Pour faire l'histoire de l'innovation
dans ce domaine, il faudrait repérer ses sources, exogènes d'abord, puis internes avec le
développement d'une recherche autonome, de l'interdiction du remède secret en 1803 à
l'introduction du brevet spécial de médicament en 1959.
Une histoire générale de cette industrie devrait inclure une analyse de son développement
et des freins qui ont pu s'exercer sur elle, de l'expansion internationale qui a été la sienne et des
facteurs qui l'ont suscitée, du rôle de l'Etat sur le plan règlementaire, sous l'angle économique et

123
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
sous l'angle technique, et des rapports entre ces deux types d'intervention qui sont particuliers à
notre pays.
L'optique comparative avec les industries pharmaceutiques d'autres pays ne devrait pas en
être absente. Cette histoire devrait croiser les archives des laboratoires, des organisations
professionnelles, des autorités de tutelle. Les études publiées sur cette industrie à diverses
époques de son histoire seront autant de jalons qui permettront d'en reconstituer l'évolution. La
presse professionnelle fournit des repères, la presse économique des analyses de la place de ce
secteur au sein de l'économie nationale.
La pharmacie est à la fois une collection de sciences, un art et une profession. Son
histoire sera donc en même temps l’histoire des sciences physiques et naturelles, et,
accessoirement, celle des doctrines médicales. Ce sera encore l’histoire de l’art pharmaceutique
proprement dit, comprenant l’étude archéologique des instruments qui lui ont servi. Ce sera enfin
l’histoire du pharmacien considéré comme praticien et commerçant, dans ses rapports avec le
public, avec les corporations voisines, avec l’économie générale d’une époque et d’un pays.

La pharmacie face à son destin


Gérard Boucher
D’où vient - elle? La pharmacie est née d'une démarche intellectuelle rigoureuse. Elle
marque la rupture de la pensée par rapport aux habitudes et à une opinion ambiante confiante,
crédule et fataliste; elle coincide avec l'émergence d'une démarche d'organisation rationnelle des
sociétés modernes; elle confirme dans le domaine de la santé la volonté de passage du rêve au
réel, elle matérialise l’éveil de la conscience et la soif de connaissance.
De l'irrationnel, l'homme est passé à la logique; de l'empirisme, à l'expérience, à la
duplication, à la comparaison, à la connaissance, c'est la rupture d'avec le magique. On peut faire
remonter cette démarche à l'époque de Péricle qui pose les bases de l'organisation sociale, mais
la pharmacie trouve son développement et sa place à cette époque (450 ans av. J.C.x) à partir
des travaux d'Hypocrate, sur l'observation rationnelle des phénomènes de la vie, sans toutefois
qu'elle se différentie pour autant de la médecine.
La véritable naissance de notre profession date en vérité du XII siècle où les progrès
fulgurants de la médecine se sont réalisés grâce à l'utilisation des drogues et remèdes de plus en
plus nombreux dont la complexité de recherche et de préparation grandissante a entraîné les
médecins à confier la tâche de leur fabrication (considérée comme subalterne) à des apothicaires,
toujours а leurs ordres. Par leur volonté d'unité et d'indépendance les apothicaires se
regroupèrent en confréries puis en corporation.
Ils précisèrent les règles de fonctionnement de leur profession et dictèrent les bonnes
pratiques professionnelles. Peu à peu ils s'affranchirent de la tutelle des médecins, créèrent des
comités d'agréments pour reconnaître les nouveaux professionnels habilités à exercer leur art
après avoir satisfaits à un contrôle de capacité et s'être engagés par serment à respecter: ces
règles de bonnes pratiques professionnelles, les secrets liés à leur exercice, et à porter honneur et
respect aux jurés de la confrérie.
Les compagnons obtenaient le droit de tenir boutique soit par création, soit par reprise de
l'activité du maître qui désirait se retirer, toujours avec l'accord et la reconnaissance du groupe.
Pendant de nombreuses années, cependant, la profession d'apothicaire à été confrontée aux
pratiques envahissantes des épiciers, qui sans avoir la maîtrise de la fabrication des remèdes,
dont ils ne connaissent pas les méthodes ou les secrets, vendaient au public des remèdes qu'ils
s'étaient procurés auprès d'apothicaires déjà peu regardants, ainsi que des produits
charlatanesques, sans aucun risque d’être punis.
L’organisation moderne de la profession démarre véritablement à compter de la
déclaration d'avril 1777 qui fixe la séparation du collège des pharmaciens de celui des médecins,
avec des attributions spécifiques, sans toutefois parvenir à interdire aux épiciers de débiter des
drogues simples dans des limites de poids ou quantités précisées; bien que cette application ne

124
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
concerne que la pratique parisienne et l'environnement proche, cette nouvelle réglementation
s'étendra progressivement à toutes les provinces.
Cependant la véritable réglementation de la pharmacie française démarre effectivement
avec la loi du 21 germinal an 11 (1803) qui fixe les régles de fonctionnement national de la
profession, et celle de l'obtention du diplôme. La profession n’aura alors de cesse, pour affermir
et affiner son fonctionnement (toujours avec une volonté affirmée et prouvée de se placer dans
un cadre défini de santé publique, de solidarité, d’équité et d'aide aux plus démunis de la société)
d’intervenir sans relâche auprès des autorités politiques et réglementaires quelle que soit leur
couleur, pour qu’elles enregistrent et ratifient toutes les modifications, pour définir un cadre de
fonctionnement rationnel, et le rendre opposables à toute la profession.
Cet acharnement finit par déboucher sur la réglementation de 1941 , puis de 1945 avec la
définition d'une profession auto-contrôlée et auto-administrée, vidée de toute pratique
concurrentielle mercantile, jusqu’à l'abrogation de la réglementation économique de Monsieur
Balladur en décembre 1986.
Les pharmaciens ont participé aux grandes révolutions scientifiques technologiques et
industrielles; ils ont survécu grâce à leur formidable capacité d’adaptation qui découle à n’en pas
douter du haut niveau de leurs connaissances acquises et de leur perpétuel renouvellement, sans
jamais perdre de vue l’importance de la cohésion du groupe, en conservant un potentiel commun
(scientifique, technique, humain, et économique) de très haut niveau.
Pour s’auto conserver il a fallu que tous les professionnels intègrent rapidement les
apports scientifiques techniques structurels, nécessaires aux mutations sociales pour que chacun
d'eux garde sa place et ses fonctionnalités au sein de la société si souvent transformée. La
profession est à la base:
-Du développement de l'herboristerie: classification, extraction des principes actifs
purification, concentration.
-De la création de la chimie moderne.
-Du développement de l'industrialisation de la fabrication du médicament «spécialité».
-De la création de la répartition et de la distribution.
-De l'organisation de la santé publique:
-implantations au coeur des populations;
-éducation sanitaire et sociale;
-participation active à l'éradication des grands fléaux (campagnes sensibilisation =
vaccination );
-développement des services aux plus démunis (conventions etc ...);
-par le respect des tarifs elle a véhiculé pour toutes les populations les biens élémentaires
notamment en période de crise (ex: laits infantiles avec marge 10% pour éviter à nos populations
les désagréments du marché noir de l'après guerre ).
Aujourd'hui la profession, par le réseau de ses 23 000 entreprises, est un merveilleux outil
de promotion d'éducation et d'information de santé, qui sait répondre toujours présent pour les
grandes causes nationales et internationales (l'organisation Pharmaciens sans frontières est lа
pour en témoigner).
En dépit de ce qu'en pensent les Pouvoirs Publics, son économie va très mal.On constate
la baisse régulière de la marge commerciale, seule source de rémunération depuis la suppression
du SHP de 1990 et la quasi suppression des préparations magistrales dé-remboursées en 1989.
La profession, confrontée à la déréglementation libérale, n'a pas su adapter son économie en
s'organisant en groupe de pression vis-à-vis des fabricants quels qu'ils soient (pharmaceutiques
ou non) pour compenser les dégradations économiques imposées par les pouvoirs publics. Sa
cohésion professionnelle commence à être battue en brèche par une concurrence qui, dans un
premier temps, détruira les plus faibles, mais ne tardera pas, ensuite, à fragiliser ceux qui
aujourd'hui se croyant à l'abri, ne pensent qu' à vire au détriment de leur voisins les plus proches.
Il est certain que le réseau de nos entreprises tel qu'il est avec l'économie qui lui est réservée, ne

125
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
pourra se pérenniser si certains aménagements qui sont nécessaires ne se font pas rapidement
(transferts, concentrations) dans l'état actuel, plus aucune création ne devrait être accordée.
Pourtant la profession dispose encore d'atouts qui peuvent constituer les 5 points forts de
l'action professionnelle:
1. La défense du titre: reconnaissance multiséculaire du diplôme.
-corporation compagnonnage;
-décret avril 1777;
-loi germinal an 11;
-arrêts: 1854.1875 (études 6 ans) 1937 (études 5 ans) 1986 (études 6 ans + docteur);
-sélection à l'entrée des études (numerus clausus);
-acquisition d'une culture de groupe au début des études: importance de la corporation;
-le choix fréquent d'un conjoint professionnel pharmacien ou professionnel de santé;
-limitation d'installation;
-baisse des créations (loi de répartition);
-barrage d'entrée du fait de l'importance de l'investissement.
2. Economie spécifique (garantie par le monopole): capitalisme régulé.
Points forts:
-compétence obligatoire (diplôme de haut niveau scientifique et culturel);
-propriétaire de son entreprise (obligation);
-exploitation personnelle;
-monopole à plusieurs niveaux (fabrication, répartition distribution, dispensation).
Points faibles:
-fragilité de l'équilibre économique (80% de l'activité sous dépendance des prescripteurs);
-pression des politiques et des administratifs (80% de l'économie pèse sur les comptes
sociaux);
-17% de l'activité soumise à la pression des secteurs concurrentiels.
3. La force des symboles.
-la croix verte;
-la blouse blanche;
-la communication: vitrines affiches; campagnes de santé publique (préservatif, sida, lutte
contre la toxicomanie etc ...); l'ensemble de ces démarches collectives, même si elles ne sont pas
toujours bien perçues par l'ensemble de la profession, sont cependant largement suivies et
contribuent à dégager dans le public une image forte de la profession et une reconnaissance
individuelle valorisée de chaque professionnel.
4. La relative autonomie réglementaire.
La relative délégation de pouvoir régalien de l'état à l'ordre professionnel unifié, conforte
la profession dans sa quête permanente d'indépendance, en contrepartie de quoi, elle offre en
garantie l'engagement de sa totale responsabilité civile et pénale dans tous les instants de son
activité professionnelle.
5. L'organisation structurée de la défense professionnelle.
Syndicats officinaux: titulaires, cadres salariés, industriels, grossistes répartiteurs,
groupements – réponse aux manques de résultats économiques des instances représentatives de
la profession.
La pharmacie se trouve à un tournant de son histoire, continuera-t-elle à se situer dans
une stratégie de défense de groupe? Ira-t-elle vers le sauve qui peut destructeur de
l'individualisme égoiste? Ce qui est certain c'est quelle ne fonctionnera plus comme par le passé.
Isolée, quelle que soit la taille de l'entreprise, elle sera vouée à la destruction. Seule une stratégie
de rassemblement permettra aux entreprises de taille humaine, de continuer à remplir le rôle
social et les fonctions que la société attend d'elles.
Il va donc falloir imaginer d'autres règles relationnelles tant avec les pouvoirs publics
qu'avec les organismes sociaux, de même qu'avec nos différents partenaires économiques
(industriels ou autres).

126
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
La profession devra également réfléchir à une rémunération spécifique des services
qu'elle est amenée à rendre au public ou aux collectivités, car la seule marge commerciale
allouée par les pouvoirs publics, toujours restreinte, ne couvrira plus ses besoins financiers
(fonctionnement et investissement).
La profession après avoir été la «découvreuse» des médicaments, la «productrice» des
spécialités pharmaceutiques, rémunérée à juste titre pour ce savoir faire, ne pourra plus se
contenter d'une seule marge commerciale en permanence contestée par la puissance publique.
Elle devra proposer une forme nouvelle de rémunération spécifique au service rendu (tant en
matière de santé publique que de travail administratif) pour espérer renouer avec une économie
compatible à la bonne marche de ses entreprises.
La profession devra de plus en plus réorganiser son réseau de communication et
d'échange professionnel, inter professionnel. La profession devra s'intéresser plus qu'elle ne le
fait à la gestion des économies de santé. Elle devra participer aux protocoles d'évaluation des
médicaments au même titre que les médecins. Un atout d'importance: sa bonne informatisation
qui la place en tète des professions capables de participer aux études des consommations de
masse. Il serait dommage qu'elle rate cette opportunité qui ne se reproduira peut-être pas dès lors
que nos amis médecins auront étés informatisés par on ne sait quelles sociétés philanthropes! J'ai
bon espoir de voir notre profession sortir de la crise difficile qu'elle vient de traverser si elle sait
prendre les changements qui s'imposent à elle, et se construire un avenir à la hauteur de ses
ambitions.
Gérard Boucher

De l’atomisme de Démocrite à la physique des particules


Un bref historique de l’évolution des idées en p
hysique permettra de rencontrer et de poser les principaux concepts, mieux peut-être que
ne le ferait une discussion systématique des connaissances actuelles.

Époque présocratique

Les premières considérations relatives à l’idée de Nature apparaissent chez les penseurs
grecs de l’époque présocratique. Parmi les idées qui étaient destinées à connaître des
développements considérables, il convient de citer les suivantes :
– L’hypothèse atomique , attribuée à Leucippe et développée par Démocrite, suppose que
la matière est constituée d’objets indissociables et extrêmement petits, les atomes. L’une des
propriétés fondamentales de la matière ainsi conçue est l’existence du vide, dans lequel les
atomes se meuvent. Cette hypothèse fut, pendant une longue partie de l’histoire de la physique,
opposée à celle d’une matière pleine, clairement affirmée par Parménide et l’école éléate. Dans
la lignée des partisans marquants de l’atomisme, qui aidèrent à préciser cette théorie, on relève
les noms de Lucrèce (De natura rerum) au Ier siècle avant J.-C., de Rudjer Josip Boskovic au
XVIe siècle, de Descartes et de Bernoulli au XVIIe siècle.
– L’association intime de la physique et des mathématiques, qui apparaît chez Pythagore,
est fondée sur les rapports simples qui existent entre les longueurs de cordes qui produisent des
sons musicaux harmoniques.
– On cherche à réduire les constituants de la matière à un petit nombre d’éléments
indépendants qui sont, ensemble ou séparément selon les doctrines, la terre, l’eau, l’air, le feu et
un hypothétique éther plus subtil que l’air (cf. Éther).

Époque classique grecque

Les principaux développements de la physique à l’époque classique grecque et à l’époque


alexandrine ont trait à la mécanique (il s’agit en particulier de la théorie des leviers et de

127
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
l’hydrostatique, toutes les deux marquées par Archimède), mais l’expérimentation et l’art de
l’ingénieur sont mésestimés. L’astronomie seule donne lieu à des mesures assez précises.
L’hypothèse héliocentrique, selon laquelle la Terre tourne autour du Soleil, est soutenue par
Aristarque de Samos et Héraclide du Pont, mais elle ne parvient pas à s’imposer.
En ce qui concerne les relations avec les mathématiques, deux points méritent d’être
mentionnés :
– Chez Aristote, l’espace n’est pas abstraitement distingué de la réalité physique dont les
propriétés sont, en principe, déterminées par l’expérience et par la mesure. Le postulat d’Euclide,
relatif à l’existence des parallèles, clef de la géométrie euclidienne , est pour Aristote une
propriété physique. Par la suite, sous l’influence de Platon, l’espace et sa géométrie seront
considérés pendant longtemps comme le déploiement de l’intelligible, auquel ils sont référés.
– Le temps est clairement conçu comme continu, mais la compréhension du mouvement
présente des difficultés. On n’a pas une notion précise de la vitesse en général et aucune de
l’accélération. Cette difficulté, liée à l’absence du calcul différentiel et de la notion de limite, est
la source du paradoxe de Zénon d’Élée (Achille ne rattrapera jamais une tortue car, lorsque
Achille aura parcouru la distance qui l’en sépare actuellement, la tortue aura avancé d’une
nouvelle distance plus petite, et ainsi de suite jusqu’à l’infini). Ce paradoxe a une grande
importance dans l’histoire de la cinématique.

Moyen Âge et Renaissance

Le Moyen Âge est une période riche en spéculations et en analyses ainsi qu’en inventions
techniques ; il ne donne cependant lieu à aucun progrès décisif. À la Renaissance, c’est
l’astronomie qui, la première, prend un vigoureux essor. L’hypothèse héliocentrique, remise au
jour par Copernic, permet d’analyser les mouvements des planètes, et Tycho Brahe, grâce à
l’utilisation d’instruments de mesure, fournit à ce sujet des données précises. La découverte des
lois empiriques par Kepler couronne ces travaux ; ces lois indiquent que certains phénomènes
obéissent à des règles simples, quantitatives et d’expression mathématique (cf. Johannes
KEPLER).
C’est ensuite le tour de la dynamique , dont le développement s’étend de Galilée à
Newton. Plutôt que d’entrer dans le détail du développement historique, parfois confus, on
tentera d’apprécier globalement les progrès accomplis de la seconde moitié du XVIe siècle
jusqu’au début du XVIIIe.
L’introduction de la géométrie analytique , due à Descartes, permet à la fois de
représenter graphiquement le mouvement et de ramener son étude à celle des courbes
géométriques. Grâce à l’invention du calcul différentiel par Newton et Leibniz, on peut définir
de manière précise la vitesse et l’accélération : ainsi se trouve réglé le problème de la description
du mouvement, ou cinématique. Il devient alors possible de traiter la dynamique, c’est-à-dire la
détermination du mouvement, que l’on suppose dû à l’action de forces.
Le principe d’inertie de Galilée énonce que, en l’absence de forces, un objet ponctuel
décrit une trajectoire rectiligne avec une vitesse uniforme (constante). Ce principe fondamental
continuera de jouer un grand rôle par la suite. À présent, il suppose l’existence d’un ou de
plusieurs systèmes de repérage privilégiés où l’on observe ce mouvement uniforme. Newton
pose que ce système de référence est celui par rapport auquel les étoiles sont fixes ; c’est ce
qu’on appelle un système absolu. Il établit ensuite que les lois de la dynamique d’un point ou
d’une particule (aisément étendues à des systèmes plus complexes) sont de la forme F = m À, où
F est la force, m la masse inertiale et À l’accélération. Cette loi n’a d’utilité que si la force F elle-
même est simple. Newton en déduit alors qu’un corps céleste de masse M, tel que la Terre,
exerce sur un autre corps de masse m , tel que la Lune, situé à la distance r , une force de valeur
égale à GMm/r 2, où G est la constante de gravitation universelle. Il est remarquable que la force
exercée par la Terre soit proportionnelle à la masse inertiale de la Lune : dans ce rôle que la
masse m joue dans F, elle porte le nom de masse gravifique (des expériences ont confirmé, à

128
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
10_11 près, l’égalité des masses inertiale et gravifique). Les lois de Newton permettent de
déduire les lois de Kepler ainsi que celles relatives à beaucoup d’autres phénomènes mécaniques.
Cela a conduit à poser la notion de loi fondamentale , d’où les règles empiriques de l’observation
peuvent être dérivées par l’analyse mathématique.

XVIIIe et XIXe siècles


La fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe sont marqués par l’essor de la chimie. La
découverte essentielle est celle des éléments chimiques, en nombre défini, qui engendrent, en se
combinant selon des proportions bien déterminées, tous les constituants de la matière. Les règles
auxquelles obéissent ces combinaisons sont éclaircies par Lavoisier (conservation de la masse),
Dalton et Gay-Lussac.
C’est également au XIXe siècle que l’on élucide les phénomènes électriques et
magnétiques , sous l’impulsion principalement de Faraday et d’Ampère. Cette analyse conduit,
entre autres, aux énoncés suivants :
– la matière peut porter des charges électriques de deux signes opposés, les charges de
même signe se repoussant et celles de signes opposés s’attirant ;
– les charges électriques sont soumises à deux types de forces, électriques et
magnétiques, qu’on décrit par des champs, c’est-à-dire par la valeur de la force électrique
exercée sur une charge unité ;
– les champs électrique et magnétique sont liés l’un à l’autre par des lois simples, en
particulier lorsqu’ils varient dans le temps.
Ces lois sont synthétisées par Maxwell, vers 1860, en un ensemble d’équations qui
jouent, pour les phénomènes électromagnétiques, un rôle fondamental analogue à celui de la loi
de Newton en mécanique. Une conséquence remarquable de ces équations est de prédire
l’existence d’oscillations des champs électrique et magnétique qui se propagent sous forme
d’ondes. Ce sont les ondes radioélectriques observées expérimentalement par Guglielmo
Marconi et Heinrich Hertz et dont la vitesse est celle de la lumière visible. On explique ainsi que
l’optique est un cas particulier des phénomènes électromagnétiques.
Ainsi apparaît pour la première fois l’idée d’une unité sous-jacente de phénomènes
physiques aux manifestations apparemment très différentes.
À la fin du XIXe siècle, la structure atomique de la matière est confirmée et conduit à une
nouvelle épistémologie de la physique.
L’existence des atomes est de plus en plus admise grâce aux progrès de la chimie. Elle
permet en effet d’expliquer les phénomènes de valence et certaines propriétés des substances
organiques, suggérant même la répartition géométrique des atomes dans les molécules.
Dans une série de travaux fondamentaux, Ludwig Boltzmann et Josiah Willard Gibbs
développent la mécanique statistique , c’est-à-dire l’application du calcul des probabilités aux
propriétés d’un système constitué d’un très grand nombre de constituants élémentaires. Ils
obtiennent ainsi une dérivation des principes fondamentaux de la thermodynamique . La loi de la
conservation de l’énergie (cf. Les fondements de la physique contemporaine) se présente ainsi
sous un jour nouveau. Au cours du XIXe siècle, elle s’était peu à peu imposée, mais l’énergie
apparaissait sous une multitude de formes : mécanique (cinétique et potentielle), thermique,
électrique et chimique. La mécanique statistique montre que l’énergie thermique n’est autre
qu’une forme de l’énergie mécanique et que, plus précisément, elle est identique à l’énergie
cinétique du mouvement désordonné des atomes, ce qui ramène le premier principe de la
thermodynamique à la loi déjà connue en mécanique de la conservation de l’énergie. Boltzmann
parvient même à établir le second principe de la thermodynamique à l’aide d’un argument (dit du
«théorème H») qui donne lieu à beaucoup de discussions, car il revient à dériver l’irréversibilité
des processus thermodynamiques à partir des équations de la mécanique, qui sont réversibles par
renversement du sens du temps.
L’existence des atomes est confirmée par Jean Perrin, qui découvre, en étudiant
expérimentalement le mouvement erratique de particules légères en suspension dans un liquide

129
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
et observables au microscope, ce que l’on appelle le mouvement brownien, dû aux collisions des
atomes contre ces particules.
Dans l’intervalle, l’invention des appareils électriques sous haute tension (tubes à rayons
X, à rayons cathodiques) a révélé l’existence des premières particules élémentaires : l’électron et
le proton.

XXe siècle

Cette évolution aboutit cependant à une remise en question de toute la physique au début
du XXe siècle. Déjà, la découverte de la radioactivité et l’étude qui en est faite par Pierre et
Marie Curie ont révélé l’existence de nouvelles propriétés de la matière qui s’avèrent très
difficiles à classer. Le véritable problème, cependant, est dû aux premières expériences de
physique nucléaire , faites par Ernest Rutherford, qui établissent que l’atome est constitué
d’électrons placés autour d’un très petit noyau central. C’est donc non seulement la confirmation
de l’existence des atomes, mais de plus la révélation de leur structure. Or, selon les lois de la
physique telles qu’on les connaît alors, un tel atome ne devrait pas être stable, contrairement à ce
que l’on observe. C’est de cette contradiction que va naître la mécanique quantique.
Entre-temps, la physique classique atteint son plus remarquable développement, avec
Einstein et la théorie de la relativité . La genèse de la relativité a un lien étroit avec le principe
d’inertie, c’est-à-dire, en particulier, l’existence d’un système de repère absolu (lié jadis aux
étoiles) dans lequel le mouvement d’un point libre est uniforme. Les équations de Maxwell, qui
décrivent la propagation des ondes lumineuses, sont, à ce que l’on croit alors, valables dans le
système de repère absolu. Une analyse très simple, qui ne dépend d’ailleurs même pas de ces
équations, montre que, le temps étant, comme on le pense, un absolu, la vitesse de la lumière doit
dépendre de la vitesse du laboratoire par rapport au repère absolu. En particulier, le mouvement
de la Terre doit affecter la mesure de cette vitesse. L’expérience est faite par Albert Abraham
Michelson et aboutit à un résultat extraordinaire : la vitesse de la lumière est insensible au
mouvement de l’observateur.
Einstein pose ce résultat comme un principe, donnant ainsi à la valeur universelle de la
vitesse de la lumière un rôle central. Cela oblige à rejeter le caractère absolu du temps et à
admettre que son écoulement n’est pas le même pour des observateurs qui sont en mouvement
les uns par rapport aux autres. La théorie correspondante, dite de la relativité restreinte , fait
apparaître l’utilité d’un nouveau concept, celui de l’espace-temps . Elle révèle que les équations
de Maxwell sont les mêmes dans toute une classe de systèmes de référence, dits galiléens.
Cette théorie est reprise et approfondie par Einstein pour constituer la relativité générale .
Ce nouveau développement s’appuie sur les considérations essentielles suivantes :
– le mouvement des étoiles ne permet pas de concevoir clairement quel peut être le
système de référence où le principe d’inertie est valable ;
– l’identité de la masse inertiale et de la masse gravifique (ou principe d’équivalence),
posée par Newton, n’est toujours pas expliquée ;
– la relativité restreinte révèle que les lois de la physique, c’est-à-dire celles de la
mécanique et de l’électrodynamique, sont les mêmes dans tous les systèmes de référence
galiléens, où la vitesse de la lumière est d’ailleurs la même ; pourquoi cette restriction à des
systèmes particuliers ?
– la force de gravitation instantanée de Newton, qui suppose le même temps pour les
corps entre lesquels elle s’exerce, est incompatible avec la relativité restreinte.
Einstein trouve la réponse à ces questions dans la relativité générale, dont le trait essentiel
est d’admettre une courbure de l’espace-temps associé à la gravitation : la géométrie est donc
pleinement reliée à la physique. Le principe d’inertie devient une propriété beaucoup plus
générale, énonçant comment se déplace un corps qui n’est soumis à aucune force autre que la
gravitation. Les lois de la physique prennent alors naturellement la même forme dans tous les
repères.

130
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Ces théories, confirmées par l’expérience, ont préparé les esprits à admettre, dans la
description des phénomènes physiques, une forme mathématique à première vue très éloignée
des formes de pensée classiques ou intuitives. Cette ouverture des esprits à l’inattendu va être à
nouveau nécessaire dans la genèse de la mécanique quantique .
On ne suivra pas ici non plus les tâtonnements et les révélations qui ont marqué le
développement de la mécanique quantique. Pour pouvoir sortir de l’impasse où se trouve la
description de l’atome par la physique classique, il est nécessaire de développer une formulation
mathématique des lois de la Nature qui est à la fois très complexe et très éloignée de l’intuition
commune. Cet effort est compensé par un progrès et un approfondissement fulgurants des
connaissances humaines relatives aux propriétés de la matière.
Dans sa formulation présente, la mécanique quantique repose sur les bases suivantes :
– La description de la réalité est intrinsèquement faite en termes de probabilités et une
connaissance précise de l’état initial d’un système physique ne permet pas de prédire les résultats
d’expériences ultérieures autrement que par leurs probabilités. Cela s’oppose au déterminisme
rigoureux des règles de la mécanique classique.
– Les valeurs obtenues par une mesure de certaines quantités qui, en mécanique
classique, peuvent varier de manière continue (par exemple, la vitesse d’une particule enfermée
dans une boîte, le moment cinétique d’un atome) prennent souvent à l’échelle atomique des
valeurs bien déterminées et bien séparées, ou quantiques.
– L’état d’un système physique, par exemple une particule, n’est plus décrit par des
variables dynamiques comme la position et la vitesse, mais par une fonction d’onde, ou vecteur
d’état.
– L’évolution au cours du temps de la fonction d’onde obéit à une équation, posée par
Erwin Schrödinger, qui remplace les équations de la mécanique. Cette équation est linéaire : les
fonctions d’ondes s’ajoutent (principe de superposition).
– La probabilité de trouver une valeur quantique permise pour le résultat d’une mesure
dépend quadratiquement de la fonction d’onde. Ainsi, la probabilité de trouver une particule dans
l’intervalle Dx au voisinage du point x est donnée par |Q(x)|2Dx , où Q(x) est la fonction d’onde.
Cette fonction prend des valeurs complexes (au sens des nombres complexes ou imaginaires).
– En général, il n’est pas possible de spécifier simultanément deux quantités physiques
distinctes. Ainsi, l’incertitude (ou erreur) Dx sur la position d’une particule est associée à
l’incertitude sur son impulsion Dp par la relation de Heisenberg :
où ä = h /2p est lié à la constante d’action h de Planck.
On trouvera dans l’ensemble d’articles mécanique quantique plus de précision et une
description du formalisme mathématique nécessaire, ainsi que le rôle joué par les fondateurs de
cette théorie (Niels Bohr, Werner Heisenberg, Paul Dirac, Erwin Schrödinger, Max Born et
Louis de Broglie).
La mécanique quantique a été l’outil essentiel des progrès de la physique de 1920 à nos
jours. En voici les résultats principaux.
– La physique atomique : l’interaction électrique entre le noyau et les électrons permet
d’établir l’existence de niveaux d’énergie pour un atome et de calculer le spectre de son
rayonnement. Parmi les propriétés expliquées ainsi dans le détail figurent l’émission et
l’absorption de la lumière, les propriétés chimiques et la structure des molécules.
– La physique du solide : l’interaction électrique entre les électrons et les noyaux, étendue
à un système cristallin, permet d’expliquer quantitativement les propriétés électriques des
conducteurs, isolants et semiconducteurs, la supraconductivité, les propriétés thermiques,
mécaniques, magnétiques et optiques des solides. La théorie quantique a conduit à des
applications remarquables (semiconducteurs et transistors, lasers). Elle s’étend en partie aux
liquides.
– La physique classique : les règles de la physique classique, bien vérifiées à l’échelle
humaine, apparaissent comme des conséquences de la mécanique quantique dans les conditions
qui sont valables pour des objets macroscopiques.

131
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
– L’électrodynamique quantique : la formulation quantique des équations de Maxwell
permet de traiter les propriétés du photon. Elle a conduit à prédire l’existence des antiparticules
et à raffiner la théorie des spectres atomiques jusqu’à un degré remarquable de précision (mieux
que six décimales d’accord entre la théorie et l’expérience).
– La mécanique statistique : l’approfondissement des travaux de Boltzmann aboutit à une
explication détaillée des propriétés thermiques.
– La physique nucléaire : on procède à l’analyse de la structure des noyaux atomiques,
constitués de protons et de neutrons. Là, contrairement aux applications précédentes, la force
dominante n’est plus de nature électrique mais est une interaction forte (cf. Les fondements de la
physique contemporaine). On connaît les applications fondamentales à la technique et à la
science des réactions de fusion et de fission des noyaux : génération de l’énergie et formation des
noyaux dans les étoiles, énergie nucléaire, etc.
– La physique des particules : depuis 1950, le nombre des particules élémentaires
connues s’est considérablement accru. Peu de temps avant 1970, la recherche a pris un nouvel
essor grâce à deux progrès majeurs : d’une part, la découverte d’un nouveau niveau de structure
qui fait apparaître un grand nombre de ces particules comme composées d’entités plus simples,
les quarks, d’autre part, une connaissance considérablement accrue de leurs interactions
fondamentales.

Le connu et l’inconnu

Il ressort du panorama précédent qu’une grande partie de la physique repose sur des
éléments connus. Cela ne signifie pas, évidemment, qu’il n’y ait plus rien à découvrir en
physique des solides ou en chimie, par exemple, mais plutôt que l’on s’attend à ne rencontrer que
des applications nouvelles ou des effets non encore détectés, qui ne remettront pas en question le
soubassement microscopique, ni ses lois fondamentales. Dans ces domaines, que l’on qualifiera
de connus en ce sens, les problèmes constituent apparemment une extension " horizontale " sans
approfondissement essentiel. La liaison directe entre ces problèmes et les fondements est
d’ailleurs souvent rendue très difficile par la complexité des questions que l’on se pose, ce qui
rend parfois une analyse théorique à partir des fondements pratiquement irréalisable et bien
souvent de peu d’intérêt.
Quelles sont donc les frontières actuelles de l’inconnu qui soient clairement marquées ? Il
semble que la liste des principales se présente ainsi :
– Peut-on unifier l’ensemble des interactions électro-faibles et fortes en une seule
interaction unitaire ? Peut-on les unifier avec la relativité générale, c’est-à-dire la structure même
de l’espace-temps ?
– Il demeure des problèmes très difficiles dans les fondements de l’électrodynamique :
pourquoi existe-t-il une particule (le muon, ou m) qui semble n’être qu’un électron plus lourd
que l’autre ? Peut-on calculer la charge de l’électron ?
– Peut-on concilier dans le détail la relativité générale et la mécanique quantique ? Faut-il
quantifier la relativité générale, et comment ?
– Peut-on, en particulier, comprendre l’Univers dans son ensemble à partir des lois
actuellement connues de la physique ? En d’autres termes, peut-on reconstituer l’histoire de
l’Univers et expliquer ce qui s’y observe (matière, galaxies) à partir d’hypothèses simples et
constituer une théorie vérifiable ?
– Les fondements de la mécanique statistique à partir de la mécanique quantique ne sont
pas encore entièrement satisfaisants. En particulier, les phénomènes thermodynamiques
irréversibles ouvrent un vaste champ à la recherche. L’étude de ces questions a profondément
renouvelé la notion même de déterminisme en mécanique classique.
– Il est apparu que notre conception de la mécanique classique, bien que correcte dans ses
fondements, avait été trop marquée par les exemples analytiquement calculables et que la plupart
des systèmes très complexes développent au cours du temps un comportement quasi aléatoire qui

132
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
marque le rôle de courbes limites singulières , les attracteurs étranges, qui n’ont pas en général
de dimension spatiale entière. Cela en fait des objets qui ne sont ni des courbes, ni des surfaces,
ni des volumes, dont une des manifestations la plus remarquable est constituée par le phénomène
de la turbulence.
– L’accumulation des données nouvelles en astrophysique multiplie à l’heure actuelle les
questions ouvertes.
– Enfin, et c’est là le plus grand problème, comment la vie s’insère-t-elle dans le cadre de
la physique ?
Préparation du chirurgien à l`opération

La préparation et la tenue du chirurgien et de ses aides sont la conséquence de recherches


scientifiquement conduites sur l`état septique de la peau et le danger d`inoculation du champ
opératoire par tout ce qui est en contact avec la plaie.
Si les générations d`aujourd`hui voient le chirurgien couvert de vêtements stérilisés,
ganté de caoutchouc, coiffé d`un calot, la face voilée d`un masque pour protéger le champs
opératoire contre tout contact septique, projection de salive, chute de goutte de sueur ou de
pellicules, botté de toile, c`est parce que chaque détail de tenue ou de nettoyage méthodiquement
répété avant l`acte opératoire correspond à un besoin absolu de protection.
Mesurez le danger du contact d`une main septique avec péritoine ou de la chute de
pellicules ou de sueurs toujours chargées de germes et vous comprendrez que la scrupuleuse
préparation soit le premier devoir du chirurgien.
Le chirurgien doit avoir les ongles coupés ras, les mains nettes, indemnes de toute
inflammation cutanée (folliculite, furoncles) ou de toute plaie qui empêche une désinfection
correcte). Il doit s`abstenir de contact septique à main nues (pus, pansement septique, autopsie)
avant toute intervention et éviter toute souillure (terre, réparation d`automobile) qui rendrait
impossible une bonne désinfection.
Hormis ces causes de souillure, la main prèsente un microbisme habituel surtout au
niveau des ongles et des plis cutanés, causé par le contact incessant avec les objets les plus divers
et entretenu par les germes inclus dans les téguments. La sécrétion glandulaire, la sueur, la
desquamation épidermique entraînent ces germes à la surface, c`est ainsi qu`il est difficile de
conserver aux mains l`asepsie relative mais suffisante que lui confère la désinfection.
L`action mécanique du brossage au savon est le procédé le plus répandu pour la
désinfection à l`alcool 90 , sans lavage préalable, est un bon moyen de désinfection.
L`opéré doit subir avant toute opération une série d`examens: pulmonaire, cfrdiaque,
prise de la tension artérielle, analyse d`urine, formule sanguine et détermination du groupe
sanguin, mesure du temps de saignement et de coagulation, disage de l`urée sanguine, évacuation
de l`intestin.
La région opératoire sera soigneusement nettoyée la veille : savonnage, rasage si besoin,
passage de la peau à l`alcool et à l`éther. Pnsement stérile. Une fois sur la table d`opérations, la
peau sera encore désinfectée.
Le procédé classique consiste en l`application de teinture d`iode, mais encore faut-il être
sûr que celle-ci soit appliquée sur une peau parfaitement décapée.
La peau incisée, la plaie sera bordée de champs stérils fixés avec des pinces ou des
agrafes.
Les tables à instruments seront recouvertes d`abord d`une nappe de caoutchouc stérile,
puis d`une alèze stérile qui les déborde de toutes parts. Sur l`alèze les instruments, extraits de
leurs boîtes, seront disposés par le chirurgien ou son aide.
La panseuse, à la demande du chirurgien, donne à l`aide les catguts et fils nécessaires.

L’abdomen

133
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
L’abdomen n’est pas constitué uniquement par la cavité tapissée par le péritoine, c’est-à-
dire la cavité intrapéritonéale, mais également par la région rétropéritonéale.
Ainsi définie, on peut lui décrire des parois qui en forment les limites; ces parois peuvent
toutes être intéressées par les agents vulnerants ou être le siège de points d’impact:
-en arrière, la colonne dorso-lombaire et les dernières côtes, éléments solides sur lesquels
viendront se rompre les organes pleins de l’abdomen (pancréas, reins, rate); latéralement, les
muscles psoas et la paroi lombaire;
-en haut, la cloison musculo-aponévrotique des deux coupoles diaphragmatiques séparant
la cavité abdominale de la cavité thoracique, et, latéralement, la partie inférieure de la cage
thoracique;
-en bas, le plancher pelvien et les releveurs fermant le petit bassin;
-en avant, la paroi antérolatérale de l’abdomen entre l’ogive chondrale et la symphyse
pubienne, formée par les muscles grands droits de l’abdomen et plus latéralement par les muscles
larges. Cette paroi antérolatérale est la plus accessible cliniquement et surtout chirurgicalement
au niveau de la ligne blanche, aponévrotique, exsangue.
Topographiquement, l’abdomen peut ainsi être divisé en trois étages:
-supérieur : thoraco-abdominal recouvert par le rebord thoracique qui va gêner l’abord
des organes de la région, notamment le foie volumineux;
-moyen: facilement accessible entre rebord costal et détroit supérieur;
-inférieur: abdomino-pelvien, le petit bassin.
Dans ces régions frontières thoraco-abdominale et abdomino-pelvienne, outre la
fréquence des lésions associées, le problème éventuel est d’affirmer ou non la lésion intra-
abdominale, notamment en cas de plaies abdominales où l’orifice d’entrée siège très à distance
de la cavité abdominale.
Contenu schématiquement, outre les gros vaisseaux rétropéritonéaux, on peut distinguer
les organes pleins des organes creux:
-les organes pleins (rate, foie, rein) dont l’atteinte sera à l’origine d’hémopéritoine et
d’hématomes rétropéritonéaux;
-les organes creux, c’est-à-dire l’ensemble du tube digestif, de l’œsophage abdominal au
rectum, dont l’atteinte peut être responsable de péritonite. Ces organes peuvent être, soit libres
dans la cavité abdominale, reliés à la paroi par des mésos (côlon transverse, sigmoïde, grêle), soit
accolés au péritoine pariétal postérieur.
Que l’épanchement soit sanguin ou d’origine digestive, il va se collecter dans les régions
déclives (cul-de-sac de Douglas, gouttières pariéto-coliques, loges sous-phréniques) où il sera
accessible cliniquement ou échographiquement.

Сontusions et plaies de l’abdomen

La distinction entre traumatismes fermés (contusions) et traumatismes ouverts (plaies) de


l’abdomen reste logique, bien que les lésions viscérales soient dans les deux cas semblables. Le
mécanisme lésionnel, la démarche diagnostique, la tactique thérapeutique et surtout le pronostic
sont différents, ce qui justifie cette dualité.
Au cours des dix dernières années, deux facteurs essentiels ont changé le pronostic :
-le ramassage rapide des blessés et l’évacuation médicalisée en temps de paix comme en
temps de guerre, qui doivent permettre une véritable réanimation dès l’étape préhospitalière ;
-la prise en charge dans un hôpital multidisciplinaire, surtout s’il s’agit d’un
polytraumatisé, par une équipe comprenant des réanimateurs, des radiologues, parmi lesquels un
échographiste et des chirurgiens, rompus à l’urgence en général, mais surtout à la chirurgie
digestive en particulier.
La part du chirurgien reste prépondérante. L’examen clinique initial devrait être fait par
lui. Sauf urgence absolue, la laparotomie exploratrice à titre diagnostique n’est plus concevable.
Le diagnostic lésionnel doit être approché par des examens complémentaires radiographiques

134
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
bien choisis, permettant de prévoir les gestes à réaliser. En temps de guerre, il en va sans doute
autrement et le dogme de la laparotomie n’est que rarement mis en défaut.

Anatomie du foie et des voies biliaires

Le foie, la plus volumineuse des glandes de l’organisme, doué de fonctions métaboliques


complexes, indispensable à la vie, est situé à la partie supérieure et droite de la cavité
abdominale dans l’étage sus-mésocolique et occupe la presque totalité de l’hypocondre droit, une
partie de l’épigastre et de l’hypocondre gauche. En partie sous le rebord costal, c’est un véritable
organe thoraco-abdominal.
Viscère plein, le foie a été considéré pendant longtemps comme une masse de
parenchyme univoque dont on ne pouvait réséquer une partie sans compromettre sa fonction.
Actuellement, l’anatomie fonctionnelle vasculaire hépatique permet la dissociation du foie en
territoires distincts indépendants les uns des autres, pouvant être traités séparément, ce qui est la
base de la chirurgie hépatique moderne. Cette anatomie interne a été précisée grâce à l’étude de
la répartition des vaisseaux à l’intérieur du parenchyme à la suite des travaux anatomiques de
Couinaud et, plus récemment, grâce à la mise au point de nouvelles techniques d’imagerie
(échographie, scanner, résonance magnétique nucléaire) qui, en permettant une étude anatomique
in vivo, ont marqué un progrès indiscutable en hépatologie.

Anatomie descriptive

La forme générale du foie est classiquement comparée à celle de la moitié supérieure


d’un ovoïde sectionné suivant son grand axe à grosse extrémité droite, allongé transversalement
sous le diagramme. Il s’agit d’un viscère relativement plastique qui se moule sur la face
inférieure de la coupole diaphragmatique droite et qui surplombe la région pyloro-duodénale et
la tête du pancréas.
Il est lisse, de consistance ferme, de coloration rouge-brun, constitué d’un parenchyme
friable entouré d’une mince capsule fibreuse, la capsule de Glisson (tunica fibrosa).
Il présente une extrême variabilité de volume, dimensions et poids. Son poids de 1400 à
1500 g chez le cadavre est en fait plus élevé, de l’ordre de 2300 à 2500 g, chez le vivant, chez
qui il est gorgé de sang.

Morphologie externe

Il est classique de décrire trois faces au foie: supérieure, inférieure et postérieure.


La face supérieure ou diaphragmatique est convexe dans le sens antéro-postérieur,
moulée sur le diaphragme. Large dans sa partie droite, progressivement effilée vers la gauche,
elle présente, à l’union de ses deux tiers droits et de son tiers gauche, l’insertion du ligament
suspenseur ou falciforme, qui relie le foie au diaphragme. Ce ligament sépare le foie en deux
lobes droit et gauche.
La face inférieure ou viscérale est oblique en bas, en avant et vers la gauche. Elle est
parcourue par trois sillons qui dessinent grossièrement la lettre H :
-un sillon transversal correspondant au hile hépatique (porta hepatis), point de pénétration
ou d’émergence des éléments du pédicule hépatique ;
-un sillon antéro-postérieur droit (fossa vesicae felleae) correspondant au lit de la vésicule
biliaire ou fossette cystique ;
-un sillon antéro-postérieur gauche (fossa ligamentum teretis) qui contient dans sa moitié
antérieure le reliquat fibreux de la veine ombilicale gauche ou ligament rond et dans sa moitié
postérieure le reliquat fibreux du canal veineux d’Arantius qui, chez le fœtus, fait communiquer
la veine ombilicale (retour veineux placentaire) par l’intermédiaire de la branche porte gauche
avec la veine cardinale postérieure droite (future veine cave inférieure).

135
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Cette veine d’Arantius ne s’obstrue que dans les premiers jours de la vie par une
thrombose due à la disparition de la circulation ombilicale. Cette disposition explique (lorsque la
thrombose s’étend à la branche porte gauche et au territoire portai) la survenue des cavernomes
portaux chez l’enfant.
Ces trois sillons divisent la face inférieure du foie en quatre zones distinctes faisant
ressortir une ambiguïté de l’anatomie « classique » :
-une partie droite correspondant seulement à une partie de ce qui paraissait le lobe droit
sur la face supérieure ;
-une partie gauche correspondant au lobe gauche précédemment décrit ;
-une partie centrale antérieure, le lobe carré (lobus quadratus), limité par le sillon
ombilical à gauche, le lit vésiculaire à droite et le hile en arrière, appartenant au lobe droit ;
-une partie centrale postérieure, le lobe de Spigel (lobus caudatus), qui appartient en fait
essentiellement à la face postérieure du foie entre la veine cave inférieure et le sillon d’Arantius,
et qui n’était pas décrite sur la face antérieure.
La face postérieure, la plus étroite, de forme triangulaire à base droite, est pratiquement
verticale et se moule sur la veine cave (mais le foie n’entoure jamais complètement la veine
cave) et sur la convexité de la colonne vertébrale. Elle est traversée par deux sillons : le sillon
vertical droit ou gouttière de la veine cave et le sillon vertical gauche, qui contient le canal
d’Arantius.
Ce sont :
-la veine cave inférieure. Le foie est uni à la veine cave inférieure par les courtes veines
sus-hepatiques qui représentent son principal moyen de fixité ;
-le ligament phréno-hépatique, zone d’adhérence très lâche de la face postérieure du foie
à la partie verticale du diaphragme ;
-les ligaments péritonéaux représentés par:
-le ligament falciforme ou ligament suspenseur, triangulaire, constitué par deux feuillets
péritonéaux qui proviennent de la réflexion du péritoine viscéral hépatique sur le péritoine
diaphragrnatique. Au niveau du bord antérieur du foie, le ligament falciforme contient le
ligament rond, reliquat de la veine ombilicale ;
-le ligament coronaire, qui comprend un feuillet antéro-supérieur, réflexion du péritoine
viscéral de la face supérieure du foie sur le diaphragme (à sa partie moyenne autour de la veine
cave, il se poursuit par le ligament falciforme vers l’avant) et un feuillet inférieur, réflexion du
péritoine viscéral de la face inférieure du foie sur le péritoine pariétal postérieur.
Les deux extrémités latérales du ligament coronaire constituent les ligaments
triangulaires droit et gauche, formés par la rencontre du feuillet antéro-supérieur et inférieur du
ligament coronaire;
-le petit épiploon, reliant le foie à la petite courbure de l’estomac et au premier
duodénum. Il présente un bord droit libre où se réunissent ses deux feuillets antérieur et
postérieur enveloppant les éléments du pédicule hépatique; un bord hépatique au niveau de la
face inférieure et de la face postérieure au niveau du ligament d’Arantius, où les deux feuillets se
réfléchissent en se continuant avec le péritoine viscéral du foie; un bord diaphragmatique tendu
du bord droit de l’œsophage à la face postérieure du foie; un bord gastroduodénal, du bord droit
de l’œsophage le long de la petite courbure gastrique à la face postéro-supérieure du premier
duodénum. Le petit épiploon est constitué de trois parties: une partie supérieure proche de
l’œsophage contenant des structures vasculaires et nerveuses à destination hépatique (pars
condensa); une partie moyenne transparente (pars flaccida); une partie inférieure droite contenant
le pédicule hépatique (pars vasculosa).

Morphologie du foie

Face supérieure, montrant les deux lobes droit et gauche séparés par le ligament
falciforme et le ligament rond.

136
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Face inférieure, montrant la division du lobe carré (partie du lobe droit) entre le hile. le
ligament rond et la fossette vésiculaire. En arrière du hile et à gauche de la veine cave, le lobe de
Spigel ou lobe caudè.
De cette anatomie descriptive « classique » certains points doivent être Soulignés :
sur la face supérieure le foie paraît divise en deux portions inégales par je ligament
falciforme . le lobe gauche et le lobe droit beaucoup plus Volumineux ;
-sur la face inférieure :
-le lobe gauche est isolé du reste du foie par la fissure du ligament rond en avant et le
sillon du canal d’Arantius à gauche,
-le lobe droit est divisé en deux parties : le lobe droit et en avant du sillon du hile, à
gauche du sillon de la vésicule biliaire et à droite de la fissure du ligament rond, le lobe carré
(qui, contradiction nette de cette anatomie, n’apparaît pas dans ses limites à la face supérieure) ;
-sur la face postérieure, en arrière du sillon du hile, à gauche de la veine cave, en arrière
du sillon d’Arantius, le lobe de Spigel.

Anatomie topographique

Le foie est un organe thoraco-abdominal en rapport avec le diaphragme en ce qui


concerne ses faces supérieure et postérieure, avec les viscères de l’étage sus-mésocolique de
l’abdomen en ce qui concerne sa face inférieure.
La face supérieure, par l’intermédiaire du diaphragme, répond, de droite à gauche, à la
face inférieure de la plèvre et du poumon droit, à la face inférieure du cœur et du péricarde, à la
face inférieure du poumon gauche.
La face postérieure répond à la partie verticale du diaphragme sans interposition du
péritoine dans presque toute sa surface. Elle répond également dans sa partie droite à la surrénale
droite et au pôle supérieur du rein droit, à la veine cave inférieure dans sa partie centrale, à
l’œsophage abdominal vers la gauche.
La face inférieure répond d’une part au pédicule hépatique, à la vésicule biliaire et au
canal cystique, d’autre part, de droite à gauche, au pôle supérieur du rein droit, à l’angle colique
droit, à la partie droite du côlon transverse, à l’extrémité droite du ligament gastrocolique et du
mésocôlon transverse, à la tête du pancréas, au premier et deuxième duodénum, au pylore et
enfin au petit épiploon.

Indications et résultats de la transplantation hépatique

La transplantation hépatique connaît un grand essor depuis ces dernières années. Les
indications de la transplantation se sont progressivement affinées et élargies en raison d’une
meilleure approche du pronostic spontané de chaque maladie hépatique, d’un meilleur contrôle
des difficultés techniques chirurgicales, de l’amélioration des soins postopératoires et d’une plus
grande connaissance des résultats de la transplantation dans chaque groupe de maladies.
Depuis ces dernières années, le nombre des contre-indications à la transplantation
hépatique s’est considérablement réduit: ainsi l’âge supérieur à 55 ans, l’existence d’une
anastomose portocave chirurgicale, une thrombose isolée du tronc de la veine porte, la présence
de l’antigène HBs dans le sérum ne sont plus considérés comme des contre-indications à la
transplantation hépatique : l’anastomose portocave et la thrombose du tronc de la veine porte
représentaient des obstacles de technique chirurgicale qui ont depuis été surmontés. Il existe un
consensus actuel général sur les contre-indications suivantes: sepsis non contrôlé extrahépatique,
tumeur maligne extrahépatique active, thrombose diffuse du système porte, incapacité à
supporter l’intervention (tare cardiopulmonaire majeure, sauf transplantation associée),
syndrome d’immunodéficit acquis (sida). D’autres problèmes médicaux sont considérés comme
des contre-indications ou non selon les équipes de transplantation; il s’agit de l’âge au-delà de 65
ans, la séropositivité au virus de l’immunodéficience humaine (VIH) sans sida, l’alcoolisme

137
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
chronique actif, l’absence de compliance attendue aux traitements, la présence de l’antigène HBs
dans le sérum associée à une réplication active du virus de l’hépatite B (ADN du virus de
l’hépatite B détecté dans le sérum)

Maladies chroniques du foie de l’adulte


.
Tout patient atteint d’une maladie chronique du foie pour laquelle le pronostic vital paraît
menacé dans un délai de 1 à 2 ans doit être considéré comme un candidat potentiel à la
transplantation hépatique.
Si le pronostic vital paraît menacé à 5 ans, les différentes thérapeutiques proposées à ce
patient doivent prendre en ligne de compte la possibilité ultérieure d’une transplantation.
Certains gestes thérapeutiques - drainages biliaires chirurgicaux ou endoscopiques répétés dans
les cholangites sclérosantes primitives et les cirrhoses biliaires secondaires, dérivations
portocaves pour hémorragie digestive ou ascite, valves de dérivation péritonéojugulaire pour
ascite irréductible - doivent être intégrés dans le cadre global du traitement de l’hépatopathie car
ils peuvent gêner la réalisation ultérieure d’une transplantation hépatique.
Si le pronostic vital est menacé à 1 ou 2 ans, la transplantation hépatique doit être
envisagée avant le stade terminal de la maladie. En effet, les suites de transplantation d’un
patient dénutri en mauvais état général sont beaucoup plus difficiles que celles d’un patient
encore en bon état général. Il importe donc de savoir définir l’heure de la transplantation lors de
l’évolution de la maladie hépatique
Depuis ces dernières années, en raison de l’expérience acquise et des progrès réalisés, les
indications de transplantation hépatique se sont progressivement modifiées. Ainsi, la cirrhose
d’origine virale est devenue en quelques années l’indication prioritaire de la transplantation
hépatique parmi les maladies chroniques du foie de l’adulte, alors qu’elle ne représentait qu’une
indication secondaire il y a quelques années. Ceci est expliqué par le fait que des maladies, telles
que la cirrhose biliaire primitive, dont le pronostic et l’histoire naturelle étaient mieux connus,
ont été les indications prioritaires de la greffe de foie à ses débuts. Les progrès réalisés ces
dernières années ont permis de proposer la transplantation hépatique aux patients atteints de
cirrhose d’origine virale qui représentent un groupe plus important que celui des patients atteints
de cirrhose biliaire primitive.

L`immunité
Voir également anticorps, vaccination, sérothérapie, lymphocyte, plasmocyte, TNF,
macrophage, hypersensibilité, interféron, cytokine. Mécanisme ayant pour but de prendre en
charge la défense de l'organisme contre les éléments étrangers (et plus particulièrement les
agents infectieux comme les bactéries, les virus ou les parasites) à cet organisme. L'immunité est
constituée de deux types de système, l'immunité humorale et l'immunité cellulaire.
L'immunité humorale comporte des anticorps (immunoglobulines) et des compléments.
Ce type d'immunité appelé immunité à médiation humorale se fait par voie sanguine et fait
intervenir certains globules blancs en particulier les lymphocytes B qui se transforment en
plasmocytes capables de fabriquer des anticorps. L'action de ces éléments se fait à distance de
leur lieu de production. L'immunité humorale comprend les réactions d'hypersensibilité
immédiate (voir ci-après) et le phénomène d'Arthus. Le phénomène d'Arthus se caractérise par
une lésion nécrotique (destruction de cellules) visible localement et résultant d'un conflit entre un
antigène et des anticorps. Cette réaction est le résultat de l'injection de l'antigène en question
chez un animal qui a été préalablement immunisé.
L'immunité cellulaire associe les lymphocytes et les macrophages (variété de globules
blancs capables d'absorber puis de détruire les particules directement après les avoir digéré).
L'immunité à médiation cellulaire fait intervenir d'autres globules blancs et plus particulièrement
des lymphocytes T qui agissent en faisant sécréter des substances de nature protéique, les

138
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
cytokines capables d'exercer des propriétés cytotoxiques (détruisant les cellules). Ce type
d'immunité comprend les réactions de rejet et de greffe, les réactions greffon contre hôte et celle
d'hypersensibilité retardée.
L'immunité est soit naturelle (congénitale) soit acquise (spontanée, obtenue à la suite
d'une infection visible ou pas) soit provoquée par un procédé thérapeutique ou par une action
thérapeutique (vaccination, sérothérapie).
Pour certains, l'immunité se caractérise par les modifications que présentent un organisme
à la suite de l'intervention des anticorps de façon bénéfique ou nuisible. Dans ce cas on emploie
le terme d'immunisation, d'allergie (immunoallergique) ou d'hypersensibilité.
L'hypersensibilité est la réaction d'un organisme présentant des manifestations anormales
(pathologiques) à l'occasion de la rencontre entre un antigène et un anticorps. Normalement le
contact de l'organisme avec une substance étrangère (allergène) ne doit pas entraîner de réaction
immunitaire à type d'allergie. Chez certains individus que l'on appelle atopiques, l'organisme
juge à tort cet antigène dangereux pour lui et provoque en conséquence une réaction générale
appelée hypersensibilité. L'allergie est donc une réaction inappropriée ou plus exactement
exagérée se manifestant par une hypersensibilité.
Il existe plusieurs types d'hypersensibilité. Au cours de certaines maladies virales 2
chercheurs en 1922, Levaditi et Nicolau ont décrit une variété d'immunité appelée immunité
tissulaire se localisant aux tissus infectés par ce virus. Les propriétés de ce type d'immunité sont
la possibilité de propager par l'intermédiaire d'une voie nerveuse à toutes les cellules de
l'organisme pour lesquels le virus possédait une affinité, des capacités de défense. Le processus
ferait intervenir un tonus immunotrophique. Toujours dans le domaine de la défense contre les
virus, l'organisme est capable de fabriquer des substances appelées interférons (dont il existe
plusieurs types) et ayant des propriétés antivirales et anticancéreuses susceptibles de s'adapter au
fonctionnement immunitaire.
Il existe donc un rapport étroit entre les interférons et les capacités du système
immunitaire. Les interférons font partie des cytokines. Ce sont de petites protéines sécrétées par
différents types de cellules, ayant une action régulatrice et stimulatrice du système immunitaire.
Ils sont fabriqués par les globules blancs.

Diabète
Le diabète (sucré) est la maladie (ou plutôt le syndrome) endocrinien le plus répandu. n
estime les diabétiques à plus de 100 millions dans le monde et ce chiffre, ainsi que le
pourcentage de la population touchée, sont en progression constante (aux alentours de 6% dans
les pays « riches »).
Plusieurs causes ou facteurs en sont responsables :
-certainement un meilleur diagnostic de l’état diabétique du à une plus grande facilité et
une plus large détection (au niveau géographique) des troubles de la glycémie,
-certainement aussi une augmentation du pourcentage de la population touchée par ce
«désordre» métabolico-endocrinien dans les pays riches où le coût relatif de l’alimentation a
considérablement baissé et ou le stress quotidien a augmenté mais aussi dans beaucoup de pays
«en développement»; c’est même dans ces derniers que l’augmentation est la plus rapide. Il faut
différencier les deux types classiques de diabète :
-le diabète insulino-dépendant (type 1, ou diabète maigre ou diabète du jeune) qui
représente 20 à 25% des diabétiques, se révélant généralement assez tôt et qui relève
principalement d’un traitement par l’insuline avec surveillance stricte de l’alimentation (de
l’apport de glucide),
-les diabètes non insulino-dépendants (type 2, diabète gras ou de la personne âgée) qui se
révèlent plus tardivement et sont équilibrés le plus souvent par un régime (amaigrissant)
hypocalorique-hypoglucidique avec ou sans traitement médicamenteux associé (principalement

139
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
des sulfamides hypoglycémiants, des biguanides, l’insuline). C’est ce dernier type de diabète qui
semble en progression constante et qui peut être soigné par la phytothérapie.
Principaux traitements médicamenteux:
L’insuline est une hormone naturelle de régulation du métabolisme du glucose (le
principal «sucre» du sang), sécrétée par le pancréas; elle diminue la teneur en glucose du sang
(glycémie) en agissant à plusieurs niveaux :
-par augmentation de la « capture » du glucose sanguin au niveau du foie et des muscles
et de sa transformation en une substance de réserve, le glycogène,
-par diminution de l’opération inverse (dégradation du glycogène),
-par augmentation de la transformation du glucose en graisse (stockée),
-et par augmentation de la synthèse des protéines à partir du glucose.
Les autres médicaments antidiabétiques sont artificiels :
-les sulfamides hypoglycémiants augmentent de façon temporaire la sécrétion naturelle
d’insuline,
-les biguanides (inactifs chez le sujet non diabétique) augmentent l’utilisation du glucose
par l’organisme, améliorent l’efficacité de l’insuline, diminuent la dégradation du glycogène et
aussi diminuent l’absorption intestinale du glucose.
Le diabète est un désordre métabolique à l’origine (ou pathogénie) complexe qui peut
entraîner des accidents graves (coma hypo ou hyper glycémique) mais qui s’accompagne aussi
de complications secondaires variées parfois plus difficiles à soigner que le trouble principale de
la glycémie, liées à une perturbation du métabolisme des graisses (cholestérol, lipoprotéines) et à
une augmentation de la création de « radicaux libres » chimiquement très réactifs et qui
modifient le fonctionnement des cellules voire entraîne leur destruction. Parallèlement on
observe des microréactions inflammatoires dans de nombreux tissus et surtout au niveau des
petits vaisseaux sanguins ; la circulation sanguine est diminuée, les troubles trophiques et les
infections favorisées. Si les médicaments synthétiques antidiabétiques permettent le plus souvent
de contrôler le taux de glucose sanguin, ils n’agissent en général pas sur les complications.

Phytotherapie et diabete

Le diabète est une maladie ancienne dont les symptômes classiques: faim et soif
importante avec augmentation du volume d’urine, maigreur ou au contraire obésité, risque de
coma, sont bien connus par la majorité des guérisseurs ou tradipraticiens ; de nombreuses plantes
sont considérées traditionnellement comme antidiabétiques certaines sont à l’origine de la mise
au point de médicaments exemple: le biguanide metformine grâce au Gallega officinalis.
Devant l’augmentation considérable du nombre de diabétiques dans les pays dont le
«niveau de vie» s’améliore (ex Inde, Chine, sud-est asiatique, pourtour méditerranéen), de
nombreux chercheurs ont évalué l’action pharmacologique de ces plantes traditionnelles et donc
leur intérêt en médecine quotidienne dans ces pays où les médicaments synthétiques sont malgré
tout assez chers et où la tradition de médecine par les plantes est bien ancrée dans les mœurs
(ex.: au Maroc, une enquête dans un groupe de diabétiques (type 2) révèle que 25% n’utilisent
que des plantes pour se soigner). Dans les pays «riches» où le traitement du diabète (insuline-
médicaments) est d’un accès facile, il est apparu intéressant d’utiliser la phytothérapie seule ou
en complément pour diminuer la dose de médicaments synthétiques mais aussi parce que certains
phytomédicaments semblent en même temps capables de lutter contre les complications du
diabète (sclérose des vaisseaux sanguins, dépôt athéromateux, artérites et artériolites,
hypertension, infections.)
Deux types de substances végétales semblent intéressantes: celles qui agissent à la
manière de l’insuline ou des autres médicaments hypoglycémiants :
-en empêchant l’absorption du glucose au niveau intestinal – en augmentant la synthèse et
la libération de l’insuline pancréatique – en diminuant celle du glucagon – en accélérant la

140
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
consommation du glucose sanguin (absorption dans les cellules, synthèse du glycogène, des
graisses ou des protéines).
D’autres, principalement des tanins, agissent sur le diabète lui-même au niveau cellulaire
en favorisant l’action de l’insuline (en diminuant la résistance à l’insuline)
et sur les complications du diabète par leur pouvoir antioxydant et antienzymatique,
neutralisant l’effet des radicaux libres et limitant la réaction inflammatoire dans les différents
tissus.
Certains extraits de plantes contiennent parfois ces deux types de substances.

Dermatomycoses
Ce sont des maladies cutanées contagieuses dues à des microorganismes — les
champignons.
Les teignes se développent surtout chez les enfants. On distingue trois espèces des
teignes: le favus, la microsporie et la teigne tondante (la trichophytie). Le favus est surtout
propre à l'homme, les deux autres sont particulières non seulement à l'homme mais aux divers
animaux domestiques (chat, chien, vache, cheval) qui peuvent infecter l'homme.
La propagation des dermatomyeoses se iait de l'homme à l'homme par contact direct et
par voie indirecte grâce aux vêtements, à la communauté d'objets de toilette, de peignes, à
l'échange de coiffure. Souvent l'homme se contamine au contact d'animaux malades.
Les teignes affectent la peau glabre, le cuir chevelu et les ongles. Les teignes cutanées se
manifestent par des taches rondes, rouges, squameuses, à contour net, fort prurigineuses.
Dans la microsporie et la trichophytie ces taches peuvent être vésiculeuses. Dans le favus
il y a des croûtes jaunâtres déprimées au centre, aux bords surélevés,.
La trichophytie et la microsporie du cuir chevelu sont caractérisées par des plaques
alopéciques, couvertes de squames, avec des cheveux cassés. Les contours des plaques sont nets.
Le favus du cuir chevelu attaque d'abord le pourtour du cheveu où il se manifeste par une
petite tache rouge, puis jaune. Cette tache s'accroît lentement, son contour est saillant, son centre
est déprimé. La lésion ressemble à des carapaces ou des godets, qui recouvrent une plus ou
moins grande surface du cuir chevelu. Au niveau de ces lésions, les cheveux tombent. La
trichophytie profonde se complique souvent de folliculites suppurée.s, de fièvre.
Dans la trichophytie et le favus on peut observer des lésions aux ongles. L'ongle
s'épaissit, change de sa coloration normale, s'exfolie, devient friable.
Tout teigneux doit être dispensé des éludes, isolé des autres. Les enfants de contact
doivent rester sous la surveillance pendant six semaines.
La médecine possède actuellement tous les remèdes nécessaires pour guérir
complètement les dermatomycoses. Le succès d'une guérison rapide dépend d'un traitement
opportun. En présence des boutons prurigineux, des foyers alopéciques, on doit s'adresser au
spécialiste. Le linge et le vêtement du malade doivent être désinfectés. Il faut éviter l'usage de
peigne d'autrui, la pratique de l'échange de couvre-chef. Les animaux malades seront traités chez
un vétérinaire.

Tuberculose
Maladie infectieuse, contagieuse, due au bacille de Koch. Le bacille tuberculeux c'est un
petit bâtonnet de 3 à 4 millièmes de millimètre de long, fin, court. Le bacille se trouve en
abondance dans les crachats, les urines, les matières fécales et le pus du tuberculeux, et dans le
lait et la viande des animaux tuberculeux. Un seul crachat en contient des millions, de sorte qu'il
peut contaminer des milliers de personnes.
La résistance du bacille de Koch est très grande. Il garde fort longtemps ses propriétés
nocives, surtout à basse température et dans, l'obscurité. Il n'est détruit ni par la putréfaction, ni
par le séjour dans l'air, ni par le froid.

141
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Il est tué par cinq à dix minutes d'ébullition. La lumière solaire diminue sa virulence. Les
rayons ultraviolets tuent le bacille tuberculeux en 15 à 20 minutes. Les désinfectants usuels ne
l'atteignent que difficilement. Les plus efficaces semblent être l'eau de javel le crésyl et le
formol.
L'infection tuberculeuse peut affecter tel ou tel organe ou tissu dans l'organisme humain
(les os, les articulations, les séreuses, les ganglions, la peau, les reins, l'intestin, les organes
génitaux, etc.). Maïs son organe de prédilection est le poumon (dans 90% des cas environ). La
maladie a un retentissement général sur l'organisme.
La contamination se fait en principe, par inhalation de poussières bacillifêres, ou par
contact direct avec un objet souillé d'expectoration des tuberculeux.
Le début de la tuberculose pulmonaire peut être très insidieux. En principe, le malade se
plaint d'anorexie, de fatigue, de fièvre légère, de sueurs, d'amaigrissement, de toux. La toux est
sèche, quinteuse. Au début, le malade crache peu ou ne crache pas du tout. Le crachement de
sang a une valeur de première importance pour déterminer la maladie. Par la suite, tous ces
signes s'accentuent. La fièvre devient presque continue. Les sueurs sont de plus en plus
abondantes et pénibles. La respiration est difficile, la toux douloureuse et incessante.
L'expectoration abondante, surtout au réveil, est parfois avec du sang. Ces signes traduisent les
graves destructions des poumons, aboutissant à la création d'excavations (ou cavernes) aux
poumons, plus ou moins nombreuses. Finalement, la tuberculose aboutit à une cachexie, un
affaiblissement extrême de l'organisme, ensuite survient la mort.
A côté de cette forme commune de la tuberculose on peut rencontrer des évolutions
relativement bénignes, ou au contraire, suraiguës.
La prophylaxie de la tuberculose comprend les mesures qui tendent à éviter la
dissémination de l'infection et à protéger les sujets non atteints.
Les conditions de vie sociale jouent un rôle important dans la morbidité de la tuberculose.
Les logements insalubres, la promiscuité familiale, la sous-alimentation, etc., sont des facteurs
qui favorisent la propagation de la tuberculose. Dès l'apparition des premiers signes de la
tuberculose, il importe de consulter immédiatement un médecin. L'observation médicale, les
procédés d'investigation du laboratoire, la radiographie, permettront de préciser la présence de la
maladie. Des lésions tuberculeuses au début peuvent guérir, si le malade se soigne. Un état
avancé est difficile à guérir. Les moyens et les méthodes du traitement de la tuberculose sont
devenus très nombreux et très efficaces. La tuberculose pulmonaire est une maladie parfaitement
curable.
Il est important que les sujets atteints soient connus et traités. Le dépistage et le
traitement précoce de la tuberculose sont des mesures autant prophylactiques que thérapeutiques.
Pour le dépistage des malades tuberculeux on pratique des examens systématiques des
sujets en «contact» (l'entourage familial et professionnel), et des examens de grandes
collectivités (scolaires, militaires, hospitalières, professionnelles, etc.). L'examen radiographique
est le temps essentiel de ces examens. Les dispensaires antituberculeux dépistent et examinent
les sujets atteints ou suspects de tuberculose, grâce à des investigations cliniques, radiologiques,
bactériologiques, ou en pratiquant les réactions tuberculiniques.
Il faut dans la mesure du possible, isoler les tuberculeux contagieux, désinfecter les
crachats, les crachoirs, le linge du malade, ses objets de table et de toilette, les locaux.
Le malade doit comprendre, et observer les règles indispensables d'hygiène. Un
tuberculeux doit disposer, si possible, d'une chambre .particulière. Il ne doit jamais cracher sur le
sol ou dans un mouchoir, mais dans un crachoir individuel. En toussant il doit protéger sa bouche
avec la main. Le couvert du malade, sa brosse à dents doivent être strictement individuels et
nettoyés à part.
La vaccination par le B.C.G est une méthode efficace de prévention contre l'infection
tuberculeuse. L'application du B.C.G. fait nettement diminuer la morbidité tuberculeuse.

142
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Variole
Maladie infectieuse, contagieuse qui constitua un fléau redoutable jusqu'à l'époque où la
vaccination fut découverte. Elle se voit encore chez les sujets qui n'ont pas été vaccinés ou dont
la vaccination très ancienne ne confère plus l'immunité.
C'est une maladie à virus filtrant. La contagiosité est extrême. Un contact même très
bref est suffisant pour la contagion. La transmission de la maladie peut se faire aussi
indirectement par des objets infectés en contact avec un varioleux. Les cadavres des varioleux
sont également dangereux.
La maladie éclate brusquement et se traduit par un frisson violent, une température à
41°, de la céphalée, des vomissements.
Au bout de trois jours on voit apparaître une éruption. L'élément éruptif est formé au
début par une tache rouge avec bouton central. Bientôt le bouton fait place à une vésicule pleine
de liquide transparent. Le liquide se trouble et la pustule variolique est constituée. Cette pustule
peut se transformer en vésicule remplie de sang. Les pustules et les vésicules avec du sang se
recouvrent des croûtes. L'état du malade est très grave et peut aboutir à la mort.
La prophylaxie exige un isolement rigoureux prolongé du malade. L'isolement des
contacts s'impose également. La désinfection sévère des vêtements, du linge, de l'habitation est
obligatoire. Les mesures essentielles de la prophylaxie de la variole sont la vaccination et la
révaccination périodique.

143
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
ГРАММАТИЧЕСКИЙ СПРАВОЧНИК

ФОНЕТИКА

Французская устная речь отличается от русской беспрерывным течением слогов от


паузы до паузы. Вследствие этого французская фраза при произнесении распадается не на
слова, как в русском языке, а на смысловые группы слов, называемые ритмическими
группами.
Ритмическая группа слов произносится слитно, без пауз между словами, и имеет
одно ударение на последнем произносимом слоге этой группы.
Comment allez-´vous?
В отдельно взятом слове ударение во французском языке всегда падает на
последний произносимый слог:
ré-gi-ment, ren-´contre, dî-´ner.
Единую ритмическую группу составляют:
существительное и все слова, определяющие его и стоящие перед ним:
une petite feur
существительное и односложное определение, стоящее после него:
un travail dur
предлог и существительное:
dans une maison
наречие, стоящее перед прилагательным или существительным:
très attentif
beaucoup de signes
личные приглагольные местоимения и все служебные слова с глаголом в простой
или сложной форме:
Je lui parle. Il m’a vu.
Je ne lui parle pas. Il ne m’a pas vu.
глагол-связка и именная часть сказуемого:
Pierre est étudient.
выражения, обозначающие одно понятие:
peu à peu
tomber malade
tout à coup
Отдельную ритмическую группу составляют:
подлежащее, выраженное существительным или самостоятельным местоимением:
Le médecin entre.
Quelques-uns travaillent.
Celui-ci ne fait rien.
определение многосложное, стоящее после существительного:
un monument magnifique
les rues animées
l’océan enveloppé par un brouillard

СВЯЗНОЕ ПРОИЗНОШЕНИЕ СЛОВ

При непрерывном течении слогов во французской речи во избежание пауз между


словами применяется: 1) сцепление (enchaînement) и 2) связывание (liaison).
Между ними есть существенное различие. При сцеплении звуковой состав слова не
меняется, при связывании звуковой состав слова меняется.

144
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
СЦЕПЛЕНИЕ *

При сцеплении конечный произносимый согласный звук предшествующего слова


присоединяется к начальному гласному последующего слова, образуя с ним один слог.
При этом нового звука между словами не возникает:
Il estÈdans la chambre. Elle aime sa soeur. Cette femme estÈmalade.
Два смежных гласных в двух словах, стоящих рядом, будут произноситься связно:
Il aÈété à Paris.
IlÈa appris cette poésie.
При сцеплении могут соединяться различные ритмические группы:
ClaireÈaime Adèle.
Il vaÈà l’hôpital.

СВЯЗЫВАНИЕ*

При связывании конечный непроизносимый согласный предшествующего слова


присоединяется к начальному гласному следующего слова, образуя с ним один слог. При
этом между двумя словами возникает новый звук:
lesÇenfants; il estÇétudiant; unÇhomme
Связывание возможно только внутри ритмической группы. При связывании
конечный согласный предшествующего слова часто изменяется в произношении:
lesÇarbres deuxÇélèves un grandÇavion un longÇescalier
[z] [z] [t] [k]
Конечное f звучит при связывании как [v] только в следующих словосочетаниях:
neufÇheures, neufÇans
[v] [v]
Во всех остальных случаях f сохраняет своё звучание при связывании: neufˆenfants.
Необходимо связывать:
-артикли, детерминативы, числительные и прилагательные качественные с
последующим за ними существительным:
lesÇactions, mesÇactions, ces bellesÇactions
-приглагольные личные местоимения и глагол; глагол и личные местоимения:
nousÇapprenons, apprennentÇ-ils?
-вспомогательный глагол и participe passé:
ils sontÇallés
-глагол-связку и именную часть сказуемого:
il estÇécrivain, elle estÇaimable
-предлог или наречие со следующим за ним словом:
enÇAfrique, trèsÇattentif
-слова, составляющие единое понятие:
toutÇà fait, visÇà vis

Связывания не происходит:
-между подлежащим-существительным и глаголом, так как они относятся к разным
ритмическим группам:
lesÇenfants | aiment les bonbons
-между существительным и многосложным определением, стоящим после него:
unÇétudiant | attentif; les livres | intéressants

*
Сцепление обозначается дугой под словами.
*
Связывание обозначается дугой над словами.

145
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
-со словами, начинающимися с h придыхательного:
les haut-parleurs, les hiboux
-союз et никогда не сливается с последующим словом:
et | où sont-ils? il est vif et | agile
-согласные предшествующего слова не сливаются с числительными un, huit, onze и
с наречием oui:
quatre-vingt- | un, depuis | onze heures, mais | oui.

ИНТОНАЦИЯ

Во французском языке интонация тесно связана с ударением и ритмическими


группами.
В повествовательном предложении происходит постоянное и плавное повышение
голоса внутри каждой ритмической группы, от начального до конечного слога. Конечный
ударный слог каждой последующей ритмической группы выше, чем ударный слог
предшествующей ритмической группы. На последнем слоге предложения происходит
понижение голосового тона:
Elle aime | sa soeur.
En été | on va à la campagne.
Вопросительное предложение.
В вопросе, выраженном без вопросительного слова, при прямом порядке слов
происходит сильное повышение голосового тона на конце предложения:
Vous avez dansé? -
Elle va au Japon? -
В вопросе, выраженном при помощи обратного порядка слов без вопросительного
слова, повышение голосового тона будет также на конце предложения:
Sont-ils arrivés?
Est-elle tombée?
В вопросе, выраженном вопросительным словом, повышение голосового тона
возможно на конце предложения или на вопросительном слове:
Qui parle? Qui parle?
D’où venez-vous? D’où venez-vous?
Combien gagnes-tu? Сombien gagnes-tu?
В вопросе, выраженном при помощи оборота est-ce que, повышение голосового
тона может быть на конце предложения или на каком-либо выделяемом слове:
Est-ce que vous habitez ?
Est-ce qu’il lit des livres français?

ЗВУКОВОЙ СОСТАВ ФРАНЦУЗСКОГО ЯЗЫКА

Во французском языке имеется 15 гласных звуков. Букв же, служащих для


изображения гласных звуков, только шесть: a, e, i, o, u, y. Для чёткого различения 15
гласных звуков применяют фонетическую транскрипцию, т. е. такие знаки, каждый из
которых соответствует только одному звуку. Знаки фонетической транскрипции принято
заключать в квадратные скобки.

Гласные: от звука к букве и буквосочетаниям


Передние неокругленные чистые гласные

Звук Буква Положение буквы в Примеры Примечание


слове

146
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
a в большинстве слов carte
[a] cravate
à в словах là, voilà
в слове femme
e в наречиях на -emment prudemment

è père
[ε] ê tête
e в закрытом слоге belle
et на конце слова buffet
ect respect
ai clair
ei neige
seize
es только формы глагола tu es
être il est

é répéter
[e] été
e на конце слова перед parler
непроизносимыми allez
согласными r, z
e les, des,
в односложных mes,
ai служебных словах перед tes, ses, ces
непроизносимым s и в gai, quai,
союзе et je vais,
ai в некоторых je sais
односложных словах je parlai
je parlerai

в окончаниях 1-го лица


ед. ч. passé simple и
futur simple
i Mine, ici Не путать со случаями, когда
[i] î dîner буква i входит в состав некоторых
буквосочетаний:
ai, oi, in и др.

y type
*
[œ], [ə] - один и тот же звук; изображаемый буквой е в некоторых словах, он
передаётся в транскрипции знаком [ə]; изображаемый буквосочетаниями eu, œu
передаётся знаком [œ]

Передние округленные чистые гласные

[œ] eu перед произносимыми согласными, кроме [z] fleur, peuple, в словах:


œu в служебных словах cœur l’œil, cueillir
в открытом слоге le, de je,
[ə] e в слове monsieur revenir

147
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
on
[ø] eu в открытом слоге на конце слова feu, deux,
œu nœud
перед звуком [z] на конце слова courageuse
[y] u mur, plume
û sûr
eu только формы глагола j’ai eu
avoir il eut
nous eûmes

Задние округленные чистые гласные

[a] â pâte, pâle


a перед звуком [z] base, phrase
a в окончаниях -as, -asse pas, gras, в слове: bras
grasse a = [a]
[ө] o перед всеми произносимыми porte, pomme,
согласными, кроме [z] voler, sortir
[o] o на конце слова в открытом слоге métro, pot,
dos
перед [z] chose
ô rôle в словах: hôtel, hôpital ô
osse fosse, fossé читается как [ө]
au auto в словах Paul, mauvais,
aurore, j’aurai au = [ө]
eau beau
[u] ou cour, poule,
ouvrir

Носовые гласные

[ã] an plan
am lampe
en encore
em temps
[ө] on maison
om ombre

[ě] in magasin
im impossible
ain train
aim faim
ein plein
yn syndicat
en examen

un brun
[œ] um parfum
humble

148
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Произношение гласных во французском языке иное, чем в русском. Все
французские гласные (кроме [ə] беглого) произносятся о т ч ё т л и в о!!!, даже если они не
стоят под ударением.
Неправильное и нечеткое произношение гласных может привести к искажению
смысла французских слов, близких по звучанию.
Сравните:
fait [fε] - факт feé [fe] - фея
sel [sεl] - соль seul [sœl] - один
pot [po] - горшок pont [pǒ] - мост

СОГЛАСНЫЕ

Во французском языке 20 согласных звуков. Они делятся по участию голоса и


шума при их артикуляции на шумные и сонанты.
Шумных согласных 12. Они подразделяются на глухие (при артикуляции которых
слышится только шум) и звонкие (при артикуляции которых слышится небольшой шум и
голос и голосовые связки вибрируют).
Сонантов во французском языке 8. Все сонанты звонкие и не имеют параллельных
глухих. При их артикуляции шума почти не слышно.
[m] - mer, [n] - neige, [ŋ] - montagne, [l] - lit,
[r] - robe, [w] - soir, [μ] - nuit, [j] - pied

Согласные: от звука к букве

Звук Буква или Положение в слове Примеры Примечание


буквосочетание
[b] b во всех положениях bal, bel, brave
[d] d -//- date, drame
f -//- forme, franc
[f] ph -//- photo

[g] g перед a, o, u и перед gai, goutte


согласными grand, glace
[j] g перед e, i, y genou, gilet
gymnaste
j во всех положениях jeu, jardin
k -//- képi
qu -//- quatre
[k] q на конце некоторых слов cinq, coq
c перед a, o, u и перед carte, coffre, culotte
согласными clair, crayon
[l] l во всех положениях larme, lettre
[m] m -//- mer, mine
[n] n -//- nord, nez
[ŋ] gn -//- ligne, montagne
[p] p -//- père, propre
[r] r -//- rat, règle

s в начале слов и sel, sac


[s] перед согласным rester
ss между гласными classe, passer
ç перед a, o, u ça, leçon, reçu

149
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
c перед e, i, y cela, cinéma, cycliste
ti перед гласной action, révolution

t во всех положениях tête, tour, tracteur Исключение


[t] th -//- théâtre сочетание ti
перед гласной
[ò] ch -//- chercher, chien

[] z -//- zéro, gaz, zoologie


s между гласными base, rose
[] v во всех положениях valise, veste, vrai
w wagon

ПОЛУСОГЛАСНЫЕ

Особую группу образуют сонанты, называемые полусогласными:


[w] - moi
[μ] - lui
[j]- ciel
При произнесении этих звуков положение органов речи то же, что при
произнесении гласных [u], [y], [i]. Находясь перед другим гласным, они образуют с ним
один слог, как согласные, и произносятся более напряжённо и кратко:
moi - произносится как один слог с ударением на [a];
lui - произносится как один слог с ударением на [i];
ciel - произносится как один слог с ударением на [ε].
Звук [j], выраженный буквосочетаниями il, ill, может находиться после гласного в
конце слова; в этом случае он образует один слог с предшествующим гласным:
soleil, feuille, travail
В буквосочетании ill, стоящем после согласного, сохраняется звук [i], за которым
следует [j]:

fille, famille

После группы неразделимых согласных сохраняется звук [i], за которым следует


[j]:

ouvrier oublier
[u-vri-je] [u-bli-je]

Полусогласные: от звука к букве и буквосочетаниям.

Звук Буква или Положение в слове Примеры Примечание


буквосочетание
[μ] u перед гласным nuit, tuer, nuage
[w] ou -//- Louis, oui, jouer
[wa] oi во всех случаях soir, moi
[wě] oin -//- coin, loin
i перед гласным ciel, piano в словах:
y -//- y a-t-il? il y a pionier, biologie
[j] y между гласными сохраняется
y = двум [i] payer [i] в первом

150
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
il, ill после гласного conseil, médaille, слоге
travailler
ill после согласного billet, grille но: в словах
[ij] ville, mille,
tranquille ill = [il]
i после группы ouvrier
[jã] неразделимых согласных
ian в середине слов viandre
[jě] ien science
[jǒ] ien на конце слов bien, viens
ion révolution

ПРАВОПИСАНИЕ

Буквенный состав французского языка

Для выражения устной речи на письме существуют буквы, буквосочетания и


орфографические знаки. Во французском языке 26 букв, звуков же больше, поэтому одна
и та же буква может выражать различные звуки; иногда употребляются сочетания букв,
выражающих один звук. Таким образом, написание слов часто расходится с их
произношением, поэтому для приобретения умений чтения и письма необходимо знать
правила французского правописания.

Чтение некоторых буквосочетаний.

Буквосочетание Звук Примеры

ai [ε] chaise
ei neige
oi [wa] voilà, bois
au [o] aussi
eau [o] beau
[œ] перед произносимым beurre, beurrer
eu согласным cœur, sœur
œu [ө] в открытом слоге bleu, deux;
на конце слова nœud
ou [u] cour, tourner
il, ill [j] после гласного travailler, soleil
ill [ij] после согласного fille, briller
ch [ò] chercher, marcher
ge [j] перед a, o mang(e)able
gu [g] перед e, i, y g(u)ichet, g(u)erre,
gn [ŋ] gagner, montagne
ph [f] phrase, photo
qu [k] q(u)atre, q(u)e

Случаи, когда некоторые буквы не читаются

Буква e на конце слова не читается:

151
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
fabl(e), joli(e), fenêtr(e), écrir(e).
Исключение – односложные служебные слова le, de, se и др.
Буква h никогда не читается, но различают h немое (muet) и h придыхательное
(aspiré)*
Если слово начинается с h немого, происходит élision (опущение гласной):
l'homme, l'herbe, а также liaison (связывание): lesÈhommes.
Если слово начинается с h придыхательного, то не допускается ни élision, ни
liaison:
la haine, le hasard, les haut-parleurs.
В сочетаниях amn, omn согласная m не читается:
auto(m)ne, conda(m)ner.
В словах se(p)t, se(p)tième, com(p)ter согласная p не читается.
В слове (а)oû(t) гласная a не читается.
В формах глагола avoir (e)u, j'(e)us буква e не читается.

Чтение конечных согласных

Буква Правило Примеры Исключение

c читается как sac, parc, avec не читается после носового


[k] гласного:
blan(c), fran(c)
f [f] chef, canif cle(f)
l [l] bel, journal fusi(l), sourci(l)
genti(l)
r [r] tour, char, moteur
ct [kt] direct, correct respe(ct)

d не читается quan(d), gran(d)


g lon(g)
gt не читается doi(gt)
ps не читается tem(ps)
p не читается cou(p) читается:
s не читается bra(s) fi(l)s, ours, mars
t не читается peti(t), éta(t) se(p)t, huit
x не читается noi(x) six, dix как [s]
z не читается ne(z) gaz - [z]

r не читается boulange (r) amer, cher, fier,


в окончаниях -er, -ier ouvrie(r) hier, hiver, fer, mer

Чтение буквосочетаний, обозначающих носовые гласные

Буквосочетание Звук Примеры Исключения


an grand
am chambre

*
Перед словами, начинающимися с h придыхательного, в словарях стоит звёздочка.

152
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
en [ã] centre examen [ě]
em temps

in jardin
im simple
yn syndicat
ym [ě] symphonie
ain pain
aim faim
ein peintre

on [ǒ] balcon
om bombe

um ~ parfum
un [œ] brun в остальных словах окончание
um = [өm]: album
oin [wě] coin
oyen [wajě] citoyen
ien [jě] viens

Буквосочетание с носовым звуком должно находиться в одном слоге: ma-man.


Если оно распадается на два слога, то носовой характер звука исчезает:
animation - a-ni-ma-tion
inutile - i-nu-ti-le
indéfini - in-dé-fi-ni
Если на конце слова стоит немое е, то носовой звук исчезает:
voisin-voisine.
При двойном написании nn или mm носового звука не будет:
donner, ennemi, bonne, immense, somme.
Но в приставках en, em всегда произносятся как [ã]:
emmener, enivrer.

МОРФОЛОГИЯ

ЧАСТИ РЕЧИ

ИМЯ СУЩЕСТВИТЕЛЬНОЕ

Род имен существительных


Во французском языке различают два рода имен существительных – мужской и
женский. Род существительных, обозначающих неодушевленные предметы, иногда не
совпадает в русском и французском языках:
un livre (m) – книга (ж.р.)
une table (f) – стол (м.р.)
Род существительного можно определить по артиклю или другим определителям
— указательным или притяжательным прилагательным. Форма самого слова, как правило,
указания на род не дает.
Французские существительные, обозначающие лица, могут быть, как и в русском
языке, мужского и женского рода. Род таких существительных совпадает во всех языках:
рèге – отец; mère – мать

153
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Некоторые одушевленные существительные изменяются по родам. Для
образования женского рода существительного к форме мужского рода на письме
прибавляется е немое; последняя согласная, не произносимая в мужском роде, в женском
роде произносится:
un étudiant – студент une étudiante – студентка
un voisin – сосед une voisine – соседка
un Français – француз une Française – француженка
Существительные, оканчивающиеся на е немое, в женском роде не изменяются,
меняется только артикль:
un malade – больной une malade – больная
un étudiant – студент une étudiante – студентка
Немое е может добавляться к форме мужского рода существительного либо
непосредственно:
un ami – друг une amie – подруга
либо при удвоении конечной согласной существительного мужского рода:
un chat – кот une chatte – кошка
У существительных на -on, -en, -an, -ien, -ion конечная непроизносимая согласная n
удваивается на письме, а носовой звук изменяется на неносовой (чистый):
le paysan – la paysanne
le lion – lionne
le patron – la patronne
Ряд суффиксов является показателем рода существительного:
Мужской род Женский род
-er étranger (иностранец) -ère étrangèrе (иностранка)
-ier écolier (школьник) -ière écolière (школьница)
-eur travailleur (трудящийся) -euse travailleuse (трудящаяся)
-teur dessinateur (чертежник) -trice dessinatrice (чертежница)
Особую форму женского рода имеют:
un maître – учитель une maîtresse – учительница
un héros – герой une héroine – героиня
un docteur – наставник une doctoresse – наставница
Ряд существительных, обозначающих профессию, не имеют формы женского рода:
Примечания.
1.Некоторые омонимичные существительные, имеющие разное значение, могут
различаться только благодаря их роду;
un livre – книга une livre – фунт (мера веса)
un vase – ваза une vase – тина
un manche – рукоятка une manche – рукав
un mode – образ действия une mode – манера, образ действия, вкус
2. Несколько правил для определения рода некоторых существительных:
мужского рода:
-существительные, оканчивающиеся на -ier, -age, -oir, -ment, -eau: un gosier, le
réglage, le comptoir, le segment, le cerveau;
-существительные, обозначающие названия языков: le russe, l’anglais, le français,
1’allemand;
-названия дней, недели месяцев, время года: le lundi, le printemps, le 14 juillet.
женского рода:
-существительные, оканчивающиеся на -ade, -aine, -ance, -ence, -éе, -té, -tion, -sion:
la brigade, la quinzaine, la chance, une exigence, la dictée, la fraternité, la pasteurisation, la
tension.
-названия науки: la physiologie, 1’anatomie, la thérapie, la chimie, la physique (кроме
le droit – право).

154
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

Число имен существительных


Множественное число большинства существительных образуется орфографически
путем прибавления к форме единственного числа буквы s, которая не меняет его
произношения:
une personne – des personnes
un manuel – des manuels
Примечание. Существительные boeuf и oeuf, принимая s, изменяют свое
произношение:
un boeuf – des boeufs un oeuf – des oeufs
Существительные, оканчивающиеся на -s, -x, -z, не изменяются во множественном
числе:
le cours – les cours le fils – les fils
la voix – les voix le nez – les nez
un prix – des prix un pays – des pays
Примечание. Существительное os произносится во множественном числе (о):
un os – des os
Существительные, оканчивающиеся на -аu, -еаu, -еu, образуют множественное
число прибавлением буквы х к форме единственного числа:
le noyau – les noyaux; le cerveau – les cerveaux; le jeu – les jeux
Следующие существительные на -ou оканчиваются также на -х во множественном
числе:
le bijou – les bijoux le caillou – les cailloux
le chou – les choux le genou – les genoux
le joujou – les joujoux
Остальные слова на -ou следуют общему правилу (принимают s во множественном
числе):
un соu – des cous; un clou – des clous
Множественное число большинства имен существительных с суффиксом -al и
некоторых существительных с суффиксом -ail образуется путем изменения -al и -ail на -
aux :
le journal – les journaux le vitrail – les vitraux
le travail – les travaux 1’email – les emaux
le cheval – les chevaux 1’animal – les animaux
Примечание: Следующие существительные принимают s во множественном числе:
le bal – les bals le carnaval – les carnavals
le festival – les festivals le récital – les récitals
Особые формы множественного числа имеют существительные:
l’oeil – les yeux le ciel – les cieux

АРТИКЛЬ

Артикль – служебное слово, указывающее на род, число, определенность или


неопределенность существительного. Во французском языке существует два вида
артикля: определенный (article défini), который имеет еще форму слитного артикля
(article contracté), и неопределенный (article indéfini), который имеет еще форму
частичного артикля (article partitif):

Определенный артикль Неопределенный артикль

M. p. ж. p. мн. ч. M. p. ж. p. мн. ч.
le la les un une des

155
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

Перед существительными, начинающимися с гласного или с h немого,


употребляется сокращенный определенный артикль:
1'etudiant 1'hôpital
1'institut 1'hormone
С предлогами de и à определенный артикль мужского рода 1е и множественного
числа обоих родов les сливается, образуя следующие формы слитного артикля:

Ед. ч. (м. p.) Мн. ч. (м. и ж. p.)

de + le = .du de + les = des


à + le = au à + les = aux

Je sors du magasin.
Nous allons аu laboratoire.
Voici les livres des étudiants de notre groupe.
Le professeur raconte aux étudiants un fait intéressant.
В женском роде единственного числа и при употреблении сокращенного артикля
(l’) слияния не происходит:
C’est le livre de ma voisine.
Je vais à la cantine.
Je sors de l’institut.
Il est venu à l’heure fixée.
Il donne un manuel à l’etudiant.
Определенный артикль употребляется перед существительными, обозначающими
определенные предметы или лица. Эта определенность предмета или лица может быть
выражена в тексте или речи по-разному:
Этот предмет или лицо употребляется повторно, т.е. уже известны читателю или
слушателю:
Un étudiant entre dans la salle d’études.
L'élève salue ses camarades.
Если существительное обозначает общее понятие или вещество:
Nous écoutons la radio.
Le soir je regarde la télévision.
Если при существительном имеется определение, которое указывает, что речь идет
именно о данном предмете:
Prenez le livre qui est sur le bureau.
Voici les revues que tu cherches.
Если существительное обозначает предмет, единственный в своем роде:
Le Soleil éclaire la Terre.
La Lune brille dans le ciel.
Если существительное обозначает предметы или лица в обобщенном смысле:
J'aime les animaux.
Определенный артикль употребляется перед названием стран, рек, гор:
La France est un beau pays.
Неопределенный артикль употребляется:
Перед существительным, обозначающим предмет или лицо, о котором говорится
впервые при отсутствии определения, которое делает его единичным и по-русски можно
сказать «какой-то», «какой-нибудь»:
Ils sont entrés dans une salle.
В значении «один из многих»:
Lille est une grande ville.

156
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Перед существительными, обозначающими родовое понятие при сопоставлении с
видовым:
Le sang est un liquide.
La rage est une maladie infectieuse.
Частичный (партитивный) артикль употребляется:
При существительных, обозначающих какое-то неопределенное количество
вещества:
Donnez-moi du pain.
J’ai acheté de la viande.
Перед существительными, обозначающими отвлеченные понятия:
Il a du goût.
Cet étudiant a de la patience. (но: Cet étudiant a une grande patience.)
Артикль не употребляется:
Когда перед существительным стоит прилагательное притяжательное, указательное,
вопросительное, некоторые неопределенные прилагательные, а также иногда
количественные числительные:
Voici mes cahiers. Cette salle d’études est claire. Quelle heure est-il ? Je me lève chaque jour à
sept heures et demie du matin. Nous avons trois cours aujourd'hui.
Когда существительное обозначает профессию, специальность, род занятий, общественное
положение, национальность и употребляется как именная часть сказуемого после глагола-
связки:
Son père est ingénieur. Je suis membre de cette société. Cet étudiant est Français. Il est devenu
médecin.
Примечание. Если такие существительные имеют определение, то они употребляются с
неопределенным артиклем: Il est un bon étudiant.
В обращении:
Etudients, commencez à étudier !
Если существительное является приложением к другому существительному:
Pasteur, savant français, est né en 1822.
При перечислении.
В названиях, заголовках и объявлениях: Manuel de français. Défense de fumer.
Если существительное с предлогом является определением и имеет значение
прилагательного: une dent de lait, une table d'opérations.
Когда существительное обозначает названия месяцев и дней недели:
Juillet et août sont les mois de vacances.
Dimanche est le jour de repos.
Во многих устойчивых глагольных словосочетаниях:
avoir raison – быть правым
avoir faim – быть голодным
avoir soif – испытывать жажду
peur – бояться
besoin – нуждаться в чем-либо
faire connaissance – знакомиться
faire attention – обращать внимание
faire peur – пугать
prendre part – принимать участие
prendre place – садиться
prendre froid – простудиться
prendre parole – выступать
Во многих наречных выражениях:
à pied – пешком
sans plaisir – без удовольствия

157
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
avec plaisir – с удовольствием
de bon appétit – с аппетитом
par coeur – наизусть
par malheur – к несчастью
После предлога en:
en Russie; en ville
После предлога de:
-eсли существительному предшествует наречие или другое существительное,
обозначающее количество:
beaucoup d’étudiants un kilo de sucre
peu de fautes combien de livres
un grand nombre de malades une tasse de café
-после глаголов в отрицательной форме, если полностью отрицается наличие чего-
либо:
Je n’ai pas de manuel.
Il n’a pas acheté de pain.
Il ne fait pas de fautes.

ИМЯ ПРИЛАГАТЕЛЬНОЕ

Прилагательные принимают род и число тех существительных, которые они


определяют.
Женский род большинства прилагательных образуется путем прибавления к форме
мужского рода е немого:
noir – noire.
В ряде случаев это меняет произношение прилагательных:
grand – grande; petit – petite
У некоторых прилагательных женский род образуется путем удвоения конечной
согласной буквы в форме мужского рода и добавления е немого; произношение таких
прилагательных может оставаться неизменным:
superficiel – superficielle
а может и меняться:
cadet – cadette
Прилагательные, оканчивающиеся в мужском роде на е немое, не меняют своей
формы в женском роде:
triste, large
Прилагательные на -eur и на -f изменяют в женском роде -eur на -euse и -f на -ve:
chanteur – chanteuse; actif – active
Прилагательные на -er принимают -ère:
léger — légère; premier – première
Прилагательные на -eux изменяют в женском роде -eux на -euse:
courageux – courageuse; heureux – heureuse
Особые случаи:
frais – fraîche; doux – douce
blanc – blanche; sec – sèche
long – longue; bas – basse
épais – épaisse; public – publique
Пять прилагательных имеют две формы мужского рода и одну форму женского
рода:
beau, nouveau, fou, mou, vieux
Муж. род: bel, nouvel, fol, mol, vieil
Жен. род: belle, nouvelle, folle, molle, vieille

158
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Вторая форма мужского рода употребляется перед существительными,
начинающимися с гласной или h немого:
beau – bel – belle
un beau temps, un bel édifice, une belle chambre

МНОЖЕСТВЕННОЕ ЧИСЛО ПРИЛАГАТЕЛЬНЫХ

Образование множественного числа имен прилагательных ничем не отличается от


образования множественного числа имен существительных:
grand – grands; beau – beaux
Имена прилагательные на -al меняют -al на -aux:
un journal mural – des journaux muraux
Исключения:
final – finals (les jeux finals)
glacial – glacials (les vents glacials)
natal – natals (les pays natals)

СТЕПЕНИ СРАВНЕНИЯ ПРИЛАГАТЕЛЬНЫХ

Французские качественные прилагательные, так же как и русские, имеют три


степени сравнения: положительную (positif), сравнительную (comparatif), превосходную
(superlatif).
Положительная степень указывает на качество предмета без сравнения его с
другими по степени этого качества:
une grande ville – большой город
Сравнительная степень указывает на степень качества данного предмета в
сравнении с другими; образуется при помощи наречий plus – более, moins – менее, aussi –
так же, которые ставятся перед прилагательными, и союза que, который ставится после
прилагательного. Эти наречия употребляются для выражения большей, меньшей и равной
степени качества:
Le membre inférieur est plus long que le membre supérieur.
En été les nuits sont moins longues qu’en hiver.
Cette salle est aussi claire que la salle du deuxième étage.
Превосходная степень указывает на наиболее высокую или наиболее низкую
степень качества; образуется при помощи наречий plus, moins в сочетании с
определенным артиклем:
La Volga est le plus grand fleuve de 1’Europe.
Ce livre est le moins intéressant dans 1’oeuvre de cet écrivain.
Сравнительная и превосходная степени трех прилагательных имеют особую
форму:
bon (хороший) – meilleur (лучший) – le meilleur (наилучший) ;
mauvais (плохой) – pire (худший) – le pire (наихудший) ;
petit (маленький) – moindre (меньший) – le moindre (наименьший).
Примечание. Однако употребляются и формы plus petit, plus mauvais, причем
форма plus petit более употребительна, чем moindre.

МЕСТО ПРИЛАГАТЕЛЬНОГО В ПРЕДЛОЖЕНИИ

Во французском языке прилагательное-определение большей частью ставится


после существительного:
une experience intéressante
une maladie infectieuse

159
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Перед существительными ставится сравнительно небольшое количество
качественных прилагательных, большей частью кратких по форме. Наиболее
распространенные из них следующие:
grand, petit, beau, bon, mauvais, jeune, vieux, long, large, haut, riche, pauvre.
Некоторые прилагательные меняют значение в зависимости от занимаемого ими
места:
un homme pauvre – бедный человек un pauvre homme – несчастный человек
un homme maigre – худой человек un maigre repas – скудная еда
un homme brave – смелый человек un brave homme – славный человек
sa propre idée – его собственная идея une serviette propre – чистое полотенце
un cahier propre – чистая тетрадь son propre cahier – его собственная
тетрадь

МЕСТОИМЕННЫЕ ПРИЛАГАТЕЛЬНЫЕ

Французские местоименные прилагательные выполняют функцию определителя


существительного и самостоятельно не употребляются; при наличии местоименного
прилагательного артикль перед существительным не употребляется: се malade, mon livre
Местоименные прилагательные играют роль определения в предложении и
согласуются в роде и числе с определяемым существительным.

ПРИТЯЖАТЕЛЬНЫЕ ПРИЛАГАТЕЛЬНЫЕ

Притяжательные прилагательные служат для указания принадлежности. Они


имеют следующие формы:
Единств. число Множ. число
лицо М. р. Ж. р. М. и ж. р.

mon frère та soeur моя mes frères


1-е л. ед ч.
мой брат сестра (soeurs)
мои братья
(сестры)

ton frère ta soeur tes frères


2-е л. ед. ч.
твой брат твоя сестра (soeurs)
твои братья
(сестры)
3-ел. ед. ч. son frère sa soeur его, ses frères
его, ее брат ее сестра (soeurs) его, ее
братья
(сестры)
1-е л. мн. ч. notre frère notre soeur nos frères
наш брат наша сестра (soeurs) наши
братья
(сестры)
vos frères
votre frère votre soeur
2-е л. мн. ч. (soeurs) ваши
ваш брат ваша сестра
братья
(сестры)

160
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

leurs frères
leur frère их leur soeur
3-е л. мн. ч. (soeurs) их
брат их сестра
братья
(сестры)

Притяжательные прилагательные согласуются в лице и числе с существительными


или местоимением, обозначающим лицо, которому принадлежит данный предмет или
лицо:
Je prends mon crayon. Tu prends ton crayon.
Примечание. Перед существительными женского рода, начинающимися с гласной
или h немого, употребляется для благозвучия форма мужского рода: mon énergie, son
école, ton humeur.
В отличие от русского языка, где притяжательные местоимения «свой, своя, свои»
могут употребляться по отношению к любому лицу единственного и множественного
числа, во французском языке притяжательные прилагательные son, sa, ses употребляются
только по отношению к 3-му лицу единственного числа:
Он читает свою книгу. – Il lit son livre.
Поэтому необходимо внимательно относиться к согласованию притяжательных
прилагательных в лице:
Je lis mon manuel, tu lis ton manuel, il lit son manuel.
Я читаю свой (т.е. мой) учебник, ты читаешь свой (т.е. твой) учебник, он читает
свой (т.е. его) учебник

УКАЗАТЕЛЬНЫЕ ПРИЛАГАТЕЛЬНЫЕ

Указательные прилагательные служат для непосредственного указания на предмет


и согласуются в роде и числе с определяемым существительным:

Род
Мужской Женский
Число
Ед. ч. Ce, cet этот Cette эта
Мн.ч. ces эти

Се savant habite Moscou. Cet institut se trouve au centre de la ville. Cette patiente est
très malade. Ces medicaments sont très efficaces.
Форма cet употребляется перед существительными мужского рода единственного
числа, начинающимися с гласного или h немого: Cet organe. Cet appareil.
Для усиления значения, а также для указания близости или отдаленности, к
существительному, кроме указательных детерминативов, присоединяются иногда
наречные частицы ci и 1à:
Cet enfant-ci a mal à la gorge.
Appelez ces malades-ci !
Cette pièce-là est la plus claire.

ИМЯ ЧИСЛИТЕЛЬНОЕ

Во французском языке, так же как и в русском, числительные делятся на


количественные и порядковые. Перед количественными числительными артикль не
употребляется.
161
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Примечание. Количественное числительное, перед которым стоит определенный
артикль, имеет значение «оба», «все»: Les deux savants parlent français.

Количественные числительные

0 – zero 30 – trente
1 – un 31 – trente et un
2 – deux 32 – trente deux
3 – trois 40 – quarante
4 – quatre 41 – quarante et un
5 – cinq 42 – quarante-deux
6 – six 50 – cinquante
7 – sept 51 – cinquante et un
8 – huite 52 – cinquante-deux
9 – neuf 60 – soixante
10 – dix 61 – soixante et un
11 – onze 62 – soixante-deux
12 – douze 70 – soixante-dix
13 – treize 71 – soixante et onze
14 – quatorze 72 – soixante-douze
15 – quinze 80 – quatre-vingts
16 – seize 81 – quatre-vingt-un
17 – dix-sept 82 – quatre-vingt-deux
18 – dix-huit 90 – quatre-vingt-dix
19 – dix-neuf 91 – quatre-vingt-onze
20 – vingt 92 – quatre-vingt-douze
21 – vingt et un 100 – cent
22 – vingt-deux, etc 1000 – mille, mil
1 000 000 – un million

Примечание. В датах вместо формы mille употребляется mil:


Il est né en mil neuf cents quatre-vings dix-sept.
У числительных cinq, six, sept, huit, neuf, dix конечная согласная произносится,
когда они употребляются самостоятельно или перед существительными, начинающимися
с гласного звука: nous sommes cinq; cinq étudiants; huit arbres; neuf élèves.
Конечная согласная в этих числительных не произносится, когда за ними следует
определяемое ими слово, начинающееся с согласной буквы: cinq jours, huit chambres, dix,
rnois.
У числительного vingt конечное t произносится, когда vingt входит в состав
сложного числительного: vingt-quatre; vingt-sept.
В числительных six и dix конечная согласная произносится как [s], а при слиянии –
как [z]: six étudiants, dix éléments.
Количественные числительные не имеют формы множественного числа, за
исключением vingt (в составе сложных числительных) и cent, которые принимают s на
конце, если за ними не следует никакое другое числительное: quatre-vingts degrés; six cents
étudiants; но: quatre-vingt-trois livres; trois cent quatre roubles.
Числительное mille не имеет формы множественного числа: cinq mille – 5000; cinq
mille trois cents – 5300.
Количественные числительные употребляются при счете и указании количества, а
также:
-при обозначении дат (кроме premier): le quatorze juillet, le sept novembre; en mil
neuf cent soixante-quinze;

162
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
-при обозначении страниц, томов, глав, параграфов,номеров: page neuf, volume
deux, chapitre sept, quatorze, numéro onze (в этом случае числительные ставятся после
существительных). Исключение составляет обозначение первого числа месяца, где
употребляется порядковое числительное: le premier janvier, le premier mai.
Порядковые числительные образуются от количественных путем прибавления
суффикса -ième: trois – troisième; six – sixième.
Числительные, имеющие на конце е немое, его теряют (напр., quatre – quatrième,
douze – douzième, etc.).
В порядковых числительных, производных от количественных, конечное х
произносится как [z]: sixième.
Числительные un и deux, кроме форм unième и deuxième, имеют также формы
premier – premiere и second – seconde. Unième употребляется только в сложных
числительных: vingt et unième ; во всех остальных случаях употребляется premier: le
premier février, la première fois.
Second употребляется преимущественно вместо deuxième в том случае, когда речь
идет о двух лицах или двух предметах:
L’habitude est une seconde nature.
C’est ma seconde et dernière question.
Дробные числительные, начиная с 1/5, образуются так же, как и в русском языке:
числитель обозначается количественным числительным, знаменатель – порядковым:
1/5 un cinquième – одна пятая; 3/10 trois dixièmes – три десятых; 7 2/9 sept (et) deux
neuvièmes или sept unites deux neuvièmes; но: un demi (половина), un tiers (треть), un quart
(четверть).
При чтении десятичных дробей вставляется слово virgule (запятая): 4,35 – quatre,
virgule, trente-cinq; 3,215-trois, virgule, deux cent quinze.

МЕСТОИМЕНИЕ

Французские местоимения можно разделить на следующие разряды:


Личные местоимения (Pronoms personnels)
Возвратные местоимения (Pronoms refléchis)
Притяжательные местоимения (Pronoms possessifs)
Указательные местоимения (Pronoms démonstratifs)
Относительные местоимения (Pronoms relatifs)
Вопросительные местоимения (Pronoms interrogatifs)
Неопределенные местоимения (Pronoms indéfinis)
Французские личные местоимения, в отличие от русских, имеют две формы:
безударную или приглагольную (je, tu, il) и ударную или самостоятельную (moi, toi, lui).
Форма приглагольных личных местоимений

Подлежащее Прямое Косвенное


дополнение дополнение
je – я mе – меня mе – мне
tu – ты te – тебя te – тебе
il – он 1е – его lui – ему
elle – она 1а – ее lui – ей
nous – мы nous – нас nous – нам
vous – вы vous – вас vous – вам
ils les –их leur – им
elles они

163
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Местоимения-прямые дополнения me, te, le, la принимают форму m', t', l' перед
гласными и h немым:
Je 1'ai vu(e) hier. — Я видел его (ее) вчера.
Прилагательные личные местоимения употребляются при глаголе и могут
выступать в роли подлежащего, прямого или косвенного дополнения.
Подлежащее: Je fais mes études à l’institut.
Прямое дополнение: J'ai un ami. Je le rencontre chaque jour.
Косвенное дополнение: Ecrivez-vous a vos parents ? – Oui, je leur ecris.
В отличие от русского языка, где местоимения не имеют определенного места в
предложении, во французском языке они имеют строго определенное место.
Местоимение-подлежащее стоит перед глаголом-сказуемым в утвердительном и
отрицательном предложениях, и – после сказуемого – в вопросительном и вводном
предложениях;
Je vais à la bibliothèque.
Il ne va pas a la bibliothèque aujourd’hui.
Va-t-il à la bibliothèque aujourd’hui ?
Bonsoir, dit-elle.
Если в вопросительном предложении глагол употреблен в одном из сложных
времен, местоимение-подлежащее стоит между вспомогательным глаголом и participe
passé
As-tu fais tes devoirs ?
Où êtes-vous né ?
Qu’a-t-elle dit ?
Местоимения-дополнения стоят всегда непосредственно перед глаголом после
подлежащего (а в сложных временах перед вспомогательным глаголом), за исключением
повелительного наклонения в утвердительной форме, где местоимение-дополнение стоит
после глагола:
Утвердительная форма
Elle te voit. Elle t’as vu.
Отрицательная форма
Elle ne te voit pas. Elle ne t’as pas vu.
Вопросительная форма
Те voit-elle ? T'a-t-elle vu ?
В утвердительной форме повелительного наклонения местоимения-дополнения
стоят после глагола, причем безударная форма mе заменяется ударной:
Donnes-moi ce manuel ! Prends-le !
В отрицательной форме повелительного наклонения приглагольные местоимения-
дополнения стоят на своем обычном месте, т.е. перед глаголом:
Ne lui donne pas ce medicament !
Ne me dites pas cela !
Если употребляется два приглагольных местоимения-дополнения, прямое и
косвенное, то оба они стоят перед глаголом, причем:
-местоимения-косвенные дополнения 1-го и 2-го лица (me – мне, te – тебе, nous –
нам, vous – вам) всегда стоят перед местоимениями-прямыми дополнениями:
Il mе montre le dictionnaire médical franco-russe.
Il mе le montre. Il nous le montre.
Il te le montre. Il le leur montre.
-местоимения-косвенные дополнения 3-го лица (lui – ему, leur – им) стоят всегда
после местоимений-прямых дополнений:
Il le lui montre. Il le leur montre.
Местоимение lе:

164
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Местоимение lе, кроме своего значения личного местоимения 3-го лица «его»,
может иметь значение местоимения среднего рода. В этом случае оно часто переводится
на русский язык местоимением «это».
Местоимение le в значении местоимения среднего рода может заменять собою:
1) целое предложение:
Il a subi son examen, je le sais.
Он сдал свой экзамен, я (это) знаю.
2) именную часть сказуемого при кратком ответе на вопрос:
Etes-vous médecin ? – Oui, je le suis (je suis médecin).
Etes-vous ouvrier ? – Non, je ne le suis pas (je ne suis pas ouvrier).
Этот ответ соответствует краткому ответу в русском языке: «да» или «нет».
Местоимение il:
Местоимение il может иметь два значения:
1) личного местоимения 3-го лица единственного числа, выполняющего роль
подлежащего в предложении:
Il va à 1’institut.
2) безличного местоимения при безличных глаголах и оборотах: il faut, il neige, il
pleut; il у a, il est utile, il fait froid.
Личные самостоятельные местоимения употребляются:
-без глагола
Qui est là ? – Moi. Кто там? – Я.
-в предложениях с двумя подлежащими, если одно из них или оба – личные
местоимения:
Toi et moi, nous allons au laboratoire.
Мы с тобой идем в лабораторию.
Andre et moi, nous allons au théâtre.
Мы с Андреем (букв. Андрей и я) идем в театр.
-в предложениях с двумя дополнениями, если одно из них или оба – личные
местоимения:
Je vous invite, toi et lui.
Я вас приглашаю, тебя и его.
-для усиления подлежащего:
Moi, je traduis et toi, tu ne fais rien. Я-то перевожу, а вот ты ничего не делаешь.
-в усилительных конструкциях с c'est: c'est... qui, c'est... que:
C'est lui qui a fait cette découverte.
Это он сделал это открытие (именно он).
-с различными предлогами в роли косвенного дополнения:
Je fais mes études avec eux.
Il est entré avant nous.
Je suis content de toi.
Je le ferai pour vous.
Se и soi – это разные формы одного местоимения. Se – несамостоятельное,
приглагольное местоимение. Они употребляются, в отличие от русского языка, только по
отношению к 3-му лицу
Il se pose cette question. – Он себе ставит этот вопрос.
Il ne pense qu'à soi. – Он думает только о себе.
Примечание. Местоимение se употребляется в местоименных глаголах: se
promener, se baigner.
En и у могут употребляться как личные местоимения и как наречия места. Они
всегда стоят непосредственно перед глаголом и играют роль косвенного дополнения в
предложении.
Местоимение еn может заменять:

165
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Существительное или местоимение с предлогом de (обычно неодушевленное):
Avez-vous besoin de ce manuel?
Вам нужен этот учебник ?
Oui, ]’en ai besoin.
Да, он мне нужен.
Non, je n’en ai pas besoin
Нет, он мне не нужен
Avez-vous parlé de cela avec vos amis ?
Вы говорили об этом со своими друзьями?
Oui, j’еn ai parlé avec eux.
Да, я говорил об этом с ними.
Non, je n’en ai pas parlé
avec eux.
Нет, я не говорил с ними об этом
Существительное, перед которым стоит неопределенный артикль un, une, des или
частичный артикль du, de, la:
Avez-vous un stylo ?
У вас есть авторучка?
Oui, ]’en ai un.
Да, (она у меня) есть
Примечание. Неопределенный артикль un сохраняется в ответе:
-Avez-vous un livre français ?
У вас есть французская книга?
-Oui, ]'en ai un.
Да, она у меня есть
Существительное или числительное, перед которым стоит количественное наречие:
Avez-vous beaucoup d’amis?
У вас много друзей?
Oui, ]’en ai beaucoup.
Да, у меня их много
Combien de leçons avez-vous aujourd’hui ?
Сколько лекций у вас сегодня?
Nous en avons trois.
Их у нас три.
Целое предложение. В этом случае еn переводится местоимением «это» в
косвенных падежах:
Vous avez déjà fait la traduction ? Que ]'en suis content !
Вы уже сделали перевод? Как я рад этому!
Местоимение у заменяет:
-в предложении существительное, обозначающее неодушевленный предмет, перед
которым стоит предлог à:
Pensez-vous à vos ехаmens?
Вы думаете о своих экзаменах?
Oui, j’y pense beaucoup.
Я о них много думаю
S’interesse-t-il à la chirurgie ?
Он интересуется хирургией?
Oui, il s’y intéresse.
Да, он ею интересуется
-целое высказывание:
Pensez-vous à faire cette opération ?
Вы думаете делать эту операцию?

166
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Oui, j'y pense.
Да, я об этом думаю.
Примечание. Местоимение у употребляется только для замещения
существительных неодушевленных, тогда как для замещения существительных
одушевленных употребляют: à lui, à elle, etc.
Во французском языке различаются притяжательные детерминативы и
притяжательные местоимения. Притяжательные местоимения являются
самостоятельными словами и в предложении заменяют существительное. Они принимают
род и число того существительного, которое заменяют.
Французские притяжательные местоимения выполняют в предложении те же
функции, что и существительное:
Mon manuel et le vôtre sont sur le bureau.
Мой учебник и ваш на письменном столе.
Примечание. Перед притяжательными местоимениями всегда стоит определенный
артикль.

Притяжательные местоимения

Единственное число Множественное число


(одна принадлежащая вещь) (много принадлежащих вещей)
Муж. р. Жен. р. Муж. р. Жен. р.
Один 1 le mien мой la mienne моя les miens мои les miennes мои
обладатель 2 le tien твой la tienne твоя les tiens твои les tiennes твои
3 le sien его, ее la sienne его, ее les siens его, ее les siennes его,
ее

Много 1 le nôtre наш la nôtre наша les nôtres наши


обладателей 2 le vôtre ваш la vôtre ваша la les vôtres ваши
3 le leur их leur их les leurs их

Указательные местоимения

Формы Единственное число Множественное число


Муж. р. Жен. р. Муж. р. Жен. р. Ср. р.
celui этот, тот celle эта, та сеuх эти, те celles эти, те ce
простые ceci это
сложные celui-ci этот celle-ci эта ceux-ci эти celles-ci эти cela
celui-là тот celle-là та сеuх- 1à те celles-là те ça это

Во французском языке, кроме указательных прилагательных (се, cet, cette, ces)


имеются указательные местоимения, которые являются самостоятельными словами (за
исключением се). В предложении они заменяют существительное, принимая его род и
число. Они имеют простые и сложные формы.
Частицы ci и 1à присоединяются к формам мужского и женского рода посредством
черточки, а с формами среднего рода пишутся в одно слово (ceci, cela).

167
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Указательные местоимения celui, celle, ceux, celles никогда не употребляются
изолированно: за ними должны следовать:
-или придаточное определительное предложение, вводимое относительными
местоимениями qui, que:
Celui qui travaille beaucoup subira bien ses examens.
Тот, кто много занимается, сдаст хорошо экзамены.
-или дополнение с предлогом de:
Les recherches de Pasteur et celles de Metchnikov sont très importantes pour la
médecine.
Исследования Пастера и (исследования) Мечникова очень важны для медицины.
Сложные формы указательных местоимений могут употребляться без определения
для сравнения и противопоставления одного предмета (лица) другому.
Если указательные местоимения с наречиями ci и 1à встречаются в одном
предложении, то местоимение с наречием ci указывает на более близкие предметы, а
наречие 1à – на более отдаленные (аналогично с «этот» и «тот»):
Voici deux livres: celui-ci est beaucoup plus intéressant que celui-là.
Вот две книги: эта более интересна, чем та.
Указательное местоимение среднего рода се является служебным словом и
употребляется:
-как подлежащее при глаголе être:
C’est un savant connu. Это известный ученый.
Се sont mes amis d’études. Это мои однокурсники.
C'est magnifique. Это чудесно.
-как прямое дополнение перед относительным местоимением: в этом случае после
него стоит относительное местоимение qui или que:
Montrez ce que vous avez fait. Покажите (то), что вы сделали.
Dites се qui vous inquiète. Скажите (то), что вас волнует.
Местоимения ceci и cela не отличаются по своему значению в современном языке,
но форма cela более употребительна. Форма çа является сокращенной формой
местоимения cela и употребляется больше в разговорной речи:
cela m’intéresse beaucoup. Это меня очень интересует.
ceci est juste. Это верно.
çа va bien. Все идет хорошо.
ça me plait. Это мне нравится.
Относительные местоимения заменяют, как и все местоимения, имя
существительное и, кроме того, они играют роль союзных слов, соединяя придаточное
предложение с главным.
Относительные местоимения делятся на простые, неизменяемые, и сложные,
изменяемые.
Простые относительные местоимения: qui, que, quoi, dont, où
Сложные относительные местоимения: lequel, laquelle, lesquels, lesquelles
Эти местоимения образовались путем слияния артикля le, la, les и относительного
местоименного прилагательного quel. Обе части этого местоимения пишутся слитно, но
каждая из них меняется в роде и числе.

Употребление относительных местоимений и их функции в предложении

Местоимение qui употребляется как подлежащее придаточного предложения,


заменяя существительные, обозначающие как лица, так и предметы:
Les étudiants qui habitent le foyer sont venus des régions éloignées.
Студенты, которые живут в общежитии, приехали из отдаленных районов.

168
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Qui с предлогом употребляется как косвенное дополнение и относится только к
одушевленным предметам:
Le savant à qui je me suis adressé est venu de Moscou.
Ученый, к которому я обратился, приехал из Москвы.
C’est un grand savant de qui on parle beaucoup.
Это крупный ученый, о котором много говорят.
Местоимение que употребляется без предлога, относится к одушевленным и
неодушевленным предметам и играет роль прямого дополнения в придаточном
предложении:
L’article que j’ai traduit est très intéressant
Статья, которую я перевел,очень интересная.
L’étudiant que vous voyez est venu de France
Студент, которого вы видите, приехал из Франции.
Местоимение quoi употребляется всегда с предлогом, относится к
неодушевленным предметам и играет роль косвенного дополнения в придаточном
предложении. На русский язык оно переводится различными падежами местоимения
«что» (средний род):
Je ne sais pas a quoi vous intéressez-vous.
Я не знаю, что вас интересует.
Je ne comprends pas de quoi vous parlez
Я не понимаю, о чем вы говорите.
Местоимение dont заменяет существительные с предлогом de, относится к лицам и
предметам, и играет роль косвенного дополнения к глаголу, а также дополнения к
существительному или прилагательному:
J’ai lu le livre dont vous racontez le contenu.
Я читал книгу, содержание которой вы рассказываете.
J'ai vu le spectacle dont vous parlez.
Я видел спектакль, о котором вы говорите.
Примечание. Dont не может служить дополнением к существительному с
предлогом; в этих случаях вместо него употребляется сложное местоимение с предлогом
de:
Nous entrons dans la salle d’études aux murs de laquelle se trouvent les portraits des
grands médecins. – Мы входим в аудиторию, на стенах которой находятся портреты
известных врачей.
Местоимение dont переводится обычно на русский язык местоимением «который»
в различных падежах, кроме именительного.
При переводе предложений с dont порядок слов в русском предложении не
соответствует порядку слов во французском.
Если придаточное предложение с dont содержит, кроме него, только подлежащее и
сказуемое, то в соответствующем русском предложении наблюдается следующий порядок
слов:
1 – подлежащее, 2 – относительное местоимение, 3 – сказуемое:
Je connais un jeune savant dont les recherches sont importantes.
Я знаю молодого ученого, исследования которого важны.
Если в придаточном предложении имеется еще прямое дополнение, то в переводе в
русском предложении порядок слов обычно такой:
1 – прямое дополнение, 2 – относительное местоимение, 3 – подлежащее, 4 –
сказуемое:
C’est un écrivain dont j’aime les oeuvres.
Это писатель, произведения которого я люблю.
Местоименное наречие оù помимо своего значения наречия места может
употребляться как относительное местоимение. Оно может заменять только

169
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
существительные, обозначающие предметы, и являющиеся в предложении
обстоятельством места:
Je n’oublie pas le jour оù je vous ai rencontré.
Я не забываю день, когда я вас встретил.

Сложные относительные местоимения

Единственное число Множественное число


Муж. р. Жен. p. Муж. p. Жен. p.
lequel laquelle de lesquels lesquelles
duquel laquelle desquels desquelles
(=de+ lequel) à laquelle (=de+ lesquels) (=de+ lesquelles)
auquel auxquels auxquelles
(=à+ lequel) (=à+ lesquels) (=à+lesquelles)

Сложные относительные местоимения употребляются главным образом как


косвенные дополнения с различными предлогами (pour lequel, avec laquelle, sans lesquels,
chez lesquelles) и могут заменять существительные, обозначающие как лица, так и
предметы:
Voici le foyer dans lequel j’habite.
Вот общежитие, в котором я живу.
Voici l’étudiant avec lequel j’ai fait la traduction.
Вот студент, с которым я сделал перевод.
Формы сложных местоимений duquel, de laquelle, desquels, desquelles обычно
употребляются в предложении вместо местоимения dont, когда между существительным,
которое должно заменить относительное местоимение, и этим местоимением стоит другое
существительное с предлогом:
Voici le village au centre duquel il у a un monument.
Вот село, в центре которого есть памятник.
Все формы относительных местоимений, за исключением dont и оù, используются
как вопросительные местоимения.
Местоимение qui относится только к лицам и в вопросительном предложении
может быть:
1) подлежащим: Qui est absent? Кто отсутствует?
2) прямым дополнением: Qui cherchez-vous? Кого вы ищете?
3) косвенным дополнением: Avec qui faites-vous cette traduction? С кем вы делаете
этот перевод?
4) именной частью сказуемого: Qui êtes-vous? Кто вы?
Местоимение que вопросительное относится к предметам и является в
предложении прямым дополнением: Que faites-vous? Что вы делаете?
В разговорной речи широко распространены вопросительные обороты:
1) подлежащее (лицо): Qui est-ce qui est entré? Кто вошел?
2) подлежащее (предмет): Qu’est-ce qui est arrivé ? Что случилось?
3) дополнение (лицо): Qui est-ce que vous cherchez ? Кого вы ищите?
4) дополнение (предмет): Qu’est-ce que vous faites ici? Что вы здесь делаете?
Эти обороты всегда стоят в предложении на первом месте и после них нет
инверсии.
Местоимение quoi употребляется только с предлогами в вопросе к косвенному
дополнению, обозначающему предмет, и само является косвенным дополнением:
A quoi penses-tu ? О чем ты думаешь?
De quoi parlez-vous ? О чем вы говорите?

170
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Сложные местоимения lequel, laquelle, lesquels, lesquelles, auquel и другие, кроме
duquel, употребляются как вопросительные местоимения, когда речь идет о выборе между
лицами или предметами:
Voici deux dictionnaires: lequel préférez-vous ? Вот два словаря: какой вы
предпочитаете?

Неопределенные местоимения и местоименные прилагательные

Во французском языке существуют:


неопределенные прилагательные, употребляющиеся перед существительными;
неопределенные местоимения, употребляющиеся самостоятельно.
С прилагательными aucun, chaque, plusieurs, quelque существительное
употребляется без артикля:
Plusieurs étudiants de notre groupe font du sport.
Многие студенты нашей группы занимаются спортом.
Chaque personne instruite doit connaître une langue étrangère.
Каждый образованный человек должен знать иностранный язык.
При остальных неопределенных прилагательных существительное употребляется с
артиклем:
Je préparerai la traduction pour une autre fois.
Я подготовлю перевод к следующему разу.
Неопределенно-личное местоимение on употребляется только в роли подлежащего
с глаголом в 3-м лице единственного числа. На русский язык on не переводится. Глагол
при нем переводится 3-м и 1-м лицом множественного числа:
Pendant la recreation on cause.
Во время перерыва мы беседуем.
On с глаголами savoir, pouvoir, voir, devoir переводится на русский язык
безличными предложениями:
on sait –известно, on voit – видно, on peut – можно, on doit – должно, нужно.
В научной литературе on часто соответствует местоимению «мы»:
On a considéré les propriétés de... Мы рассмотрели свойства…
Tout как неопределенное прилагательное определяет существительное, согласуется
с ним в роде и числе и ставится обычно перед артиклем: tout le jour, toute la matinée, tous
les soirs, toutes les saisons.
Tout перед существительным с определенным артиклем, указательным или
притяжательным прилагательным имеет значение «весь, вся, все»:
Tout le pays a lutté contre 1’ennemi. Вся страна боролась с врагом.
Tout перед существительным с определенным артиклем имеет значение «целый»:
Nous avons passé tout un mois à la campagne. Мы провели в деревне целый месяц.
Tout перед существительным без артикля имеет значение «каждый»:
Toute personne veut être heureux Каждый хочет быть счастливым
Неопределенное местоимение tout в единственном числе употребляется как
местоимение среднего рода «всё»:
Tout est prêt. Все готово.
Je vous dirai tout. Я вам скажу все.
Во множественном числе это местоимение употребляется в мужском и женском
роде (tous, toutes), конечное s в мужском роде произносится [tus]:
Tous sont venus. Все пришли.
Toutes sont venues.
Вместо tous употребляется сложное местоимение tout le monde – все:
Tous sont guéris. Все выздоровели
Tout le monde est guéri.

171
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Слово tout может быть также наречием и переводится «очень», «совершенно»,
«совсем». Tout – наречие определяет прилагательное.
Il était tout seul. Он был совсем один.
Elle était toute heureuse. Она была очень счастлива.
Même, mêmes – неопределенное местоимение-прилагательное определяет
существительное и обозначает: «тот самый», «та самая», «то самое», «те самые»:
Les mêmes étudiants commetent les mêmes егreurs
Одни и те же студенты делают те же самые ошибки.
Même употребляется также после личного местоимения в значении «сам»:
Nous ferons cette expérience nous-mêmes.
Мы сделаем сами этот опыт.
moi-même я сам nous-mêmes мы сами
toi-même ты сам vous-mêmes вы сами
lui-même он сам eux-mêmes они сами
elle-même она сама elles-mêmes они сами
Même может быть наречием и переводится словом «даже»:
Il est tellement occupé qu'il ne pourra même venir à notre soirée.
Он так занят, что не сможет даже придти на наш вечер.
Неопределенное местоимение chacun, -e употребляется самостоятельно, а
неопределенное прилагательное chaque стоит всегда перед существительным, не
имеющим артикля:
Chaque jour je prends mon petit déjeuner à la cantine.
Каждый день я завтракаю в столовой
Chacun voulait bien subir son examen.
Каждый хотел хорошо сдать экзамен
Примечание. Отрицательные местоимения (регsonne, rien, nul, aucun) заменяют в
предложении вторую часть отрицания при глаголе, причем они могут стоять и после
глагола (в роли дополнения) и в начале предложения (в роли подлежащего):
Il n'a fait aucun reproche à cette personne.
Он не сделал ни единого упрека этому человеку.
Il n’y a personne dans cette salle d’études.
В этой аудитории никого нет.
Nul n’a préparé la traduction.
Никто не приготовил перевода.

ГЛАГОЛ

Все глаголы французского языка делятся по типу спряжения на три группы.


К первой группе относятся глаголы, инфинитив которых оканчивается на -ег (за
исключением глаголов envoyer и aller).
Ко второй группе относятся глаголы, оканчивающиеся в неопределенной форме на
-ir и имеющие суффикс -iss во множественном числе настоящего времени и во всех
временах от него образующихся.
К третьей группе относятся глаголы, оканчивающиеся в неопределенной форме на
-ег, -re, -oir, а также те глаголы на -ir, которые не имеют суффикса -iss во множественном
числе présent. В эту группу входят и глаголы aller, envoyer.
Во французском языке – четыре наклонения: indicatif (изъявительное), impératif
(повелительное), соnditionnel (условное), subjonctif (сослагательное).
Времена французского языка делятся на простые и сложные. Простые времена
образуются без вспомогательного глагола.
Il écrit. Он пишет.

172
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Сложные времена образуются с помощью вспомогательных глаголов avoir, être,
aller, venir.
Il a écrit. Он написал.
Il est venu. Он пришел.

Изъявительное наклонение

Изъявительное наклонение, в противоположность всем другим наклонениям,


представляет собой реальное действие.

Présent de 1'indicatif

В глаголах первой группы к основе инфинитива глагола прибавляются следующие


окончания: -е, -es, -e, -ons, -ez, -ent.
Parler
je parl-e nous parl-ons
tu parl-es vous parl-ez
il parl-e ils parl-ent

В глаголах второй группы к основе инфинитива глагола прибавляются следующие


окончания: -is, -is, -it, -ons, -ez, -ent.
Во множественном числе между основой и окончанием появляется суффикс -iss-.
Finir
je fin-is nous fin-iss-ons
tu fin-is vous fin-iss-ez
il fin-it ils fin-iss-ent

Глаголы третьей группы различаются по спряжению, так как одни из них имеют
постоянную основу, а другие меняют основу. Окончания большинства глаголов третьей
группы следующие:

ед. ч. ед. ч. мн. ч.


-s (x) -e -ons
-s -es -ez
-t (-d) -e -ent

Prendre
je prend-s nous pren-ons
tu prend-s vous pren-ez
il prend- ils prenn-ent

Pouvoir
je peu-x nous pouv-ons
tu peu-x vous pouv-ez
il peu-t ils peuv-ent

Offrir
j`offr-e Nous offr-ons
tu offr-es Vous offr-ez
il offr-e Ils offr-ent

173
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Некоторые из этих глаголов, спрягающиеся по одному образцу, объединяются в
следующие подгруппы:
два глагола с окончанием -er: aller, envoyer (имеющие несколько основ);

глаголы на-tir, -mir, -vir глаголы на -vrir, -frir


sentir - чувствовать ouvrir - открывать
dormir - спать couvrir - покрывать
servir - служить и др. offrir - предлагать
souffrir страдать
глаголы на -ir:
venir - приходить глаголы на -oir:
tenir – держать recevoir - получать
apercevoir - замечать
глаголы, не входящие в devoir - долженствовать
подгруппы: avoir - иметь
courir - бежать s'asseoir - садиться
mourir - умирать и др. pouvoir - мочь
savoir - знать
глаголы на -re: voir - видеть
глаголы на -endre, -ondre vouloir - хотеть и др.
vendre - продавать
répondre - отвечать глаголы на
Исключение: -aindre, -eindre, -oindre
prendre - брать, comprendre - craindre - бояться
понимать, éteindre - тушить
apprendre - учить rejoindre -
присоединяться и др.
глаголы на -uire
traduire – переводить

глаголы на -aître: connaître -


знать и др.

глаголы, не входящие в подгруппы


battre - бить faire - делать
boirе - пить lire - читать
croire - верить, думать mettre - класть, надевать
dire - говорить naître - рождаться
écrire - писать plaire - нравиться
être - быть rire - смеяться
suivre - следовать и др.

Употребление présent сходно с настоящим временем в русском языке. Оно


употребляется:
для обозначения действия или состояния, происходящего в момент речи:
Je fais la traduction. Я делаю перевод.
-для выражения обычного действия или явления:
Chaque jour je vats à 1’institut. Я хожу в институт каждый день.
En automne il pleut souvent. Осенью часто идет дождь.
-для выражения будущего действия, которое должно совершиться в скором
времени:
Le cours commence dans cinq minutes.

174
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Лекция начинается через 5 минут
-для выражения прошедшего действия, чтобы придать рассказу больше живости:
Hier je sors de la maison et je rencontre mon ami..
Вчера выхожу из дому и встречаю своего друга.
после союза si вместо futur simple в условных предложениях (в отличие от русского
языка):
Si j’ai le temps, j’irai аu théâtre.
Если у меня будет время, я пойду в театр.

Passé simple

Passé simple обозначает прошедшее законченное действие, не связанное своим


результатом с настоящим и в разговорной речи не употребляется. Оно потребляется в
книгах, рассказах, изложениях, поэтому его называют также «повествовательным
прошедшим временем».
Pasteur naquit en 1822. Пастер родился в 1822 году.
На русский язык passé simple переводится обычно прошедшим временем глагола
совершенного вида.
Образование passé simple

В глаголах первой группы к основе инфинитива глагола прибавляются следующие


окончания: -ai, -as, -a, -âmes, -âtes, -èrent.
Entrer
j`entr-ai nous entr-âmes
tu entr-as vous entr-âtes
il entr-a ils entr-èrent
В глаголах второй группы к основе инфинитива глагола прибавляются следующие
окончания: -is, -is, -it, -îmes, -îtes, -irent.
Guérir
je guér-is nous guér-îmes
tu guér-is vous guér-îtes
il guér-it ils guér-irent
Для глаголов третьей группы характерны два типа окончаний. У одних глаголов
эти окончания добавляются к основе инфинтива, как у глаголов I и II групп, у других же
основа меняется .
Окончания у глаголов III группы следующие:

1 л. ед. ч. -is -us -ins


2 л. ед. ч. -is -us -ins
3 л. ед. ч. -it -ut -int
1 л. мн. ч. -îmes -ûmes -înmes
2 л. мн. ч. -îtes -ûtes -întes
3 л. мн. ч. -irent -urent -inrent

Répondre
je répond-is nous répond-îmes
tu répond-is vous répond-îtes
il répond-it ils répond-irent

Pouvoir

175
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
je p-us nous p-ûmes
tu p-us vous p-ûtes
il p-ut ils p-urent

Некоторые глаголы III группы имеют особую основу, которая часто значительно
отличается от основы инфинитива:

naître il naquit
vivre il vécut
faire il fit
être il fut
venir il vint

У ряда глаголов III группы основа passé simple совпадает с основой participe passé,
а у некоторых глаголов не совпадает:

Infinitif Participe passé Passé simple


devoir du il dut
pouvoir pu il put
lire lu il lut
pendre pris il prit
mettre mis il mit

Но:

Infinitif Participe passé Passé simple


voir vu il vit
attendre attendu il attendit
offrir offert il offrit
ouvrir ouvert il ouvrit
traduire traduit il traduisit
écrit écrit il écrivit

Употребление passé simple


Passé simple используется для выражения:
-одного из ряда законченных действий, следующих друг за другом:
Lomonossov passa son enfance et sa jeunesse au Nord. Jusqu’à 1’âge de dix-neuf ans il
travailla avec son père. En 1730 il quitta son village natal et alla à pied à Moscou.
Ломоносов провел свое детство и юность на севере. До девятнадцати лет он
работал со своим отцом. В 1730 г. он покинул свою родную деревню и отправился
пешком в Москву.
-действия, длительность которого определена отрезком времени:
La Commune de Paris se maintint 72 jours.
Парижская Коммуна продержалась 72 дня.

Imparfait

Imparfait выражает прошедшее незаконченное действие, длившееся


неопределенное время.

176
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Во всех трех группах imparfait образуется прибавлением к основе 1-го лица
множественного числа présent de 1'indicatif следующих окончаний: -ais, -ais, -ait, -ions, -
iez, -aient.
I группа II группа III группа
j`opér-ais je guériss-ais j’écriv-ais
Исключение составляет глагол être, у которого imparfait образуется от основы
инфинитива
j`étais nous étions
tu étais vous étiez
il était ils étaient
Imparfait употребляется:
-для выражения повторности действия в прошлом:
Chaque dimanche nous allions à la campagne.
Каждое воскресенье мы ездили за город.
-для выражения действия одновременного с другим прошедшим действием:
Je préparais mes devoirs quand mon ami est entré.
Я готовил свои домашние задания, когда вошел мой друг.
-в описаниях:
Il faisait beau. Была хорошая погода.
-для выражения предполагаемого действия (после союза si, вместо conditionnel
present):
Si vous étiez libre, nous pourrions aller le soir аu théâtre.
Если бы вы были свободны, мы смогли бы пойти сегодня вечером в театр.
На русский язык imparfait большей частью переводится прошедшим временем
глагола несовершенного вида.

Futur simple

Futur simple выражает действие, являющееся будущим относительно момента


высказывания. По своему значению оно не отличается от будущего времени в русском и
переводится будущим временем как совершенного, так и несовершенного вида:
Il prendra part à ces competitions.
Он будет принимать участие в этих состязаниях.
Он примет участие в этих состязаниях.
Futur simple образуется от инфинитива глаголов и окончаний (одинаковые для
всех групп):
-ai, -as, -a, -ons, -ez, -ont.
I группа II группа III группа
montrer guérir ouvrir
je montr-ai je guérir-ai j`ouvrir-ai
У глаголов III группы, оканчивающихся на -re, при образовании futur simple
конечное е выпадает:
prendre – je prendr-ai; lire – je lir-ai.
У глаголов на -oir выпадает oi:
recev(oi)r – je recevrai; dev(oi)r – je devr-ai.
Некоторые глаголы образуют futur simple от особой формы:
Avoir être faire
j’aurai je serai je ferai
pouvoir courir aller
je pourrai je courrai j’irai
vouloir savoir envoyer
je voudrai je saurai j`enverrai

177
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
venir voir mourir
je viendrai je verrai je mourrai

Passé composé

Passé composé выражает обычно законченное прошедшее действие, связанное с


настоящим и предшествующее ему:
Je lis le livre que j’ai pris hier dans notre bibliothèque.
Я читаю книгу, которую взял вчера в нашей библиотеке
Вследствие того, что passé composé по смыслу тесно связано с настоящим, оно
часто употребляется в живой речи, в переписке, а также широко используется в
периодической печати (газеты, журналы и т. п.).
Passé composé образуется при помощи présent вспомогательного глагола avoir или
être и participe passé спрягаемого глагола.
Participe passé глаголов I группы оканчивается на -é:
parler – parlé; marcher – marché
Participe passé глаголов II группы оканчивается на -i:
finir – fini; guérir – guéri
Participe passé глаголов III группы имеет различные окончания:

faire fait prendre pris mourir mort


dire dit lire lu aller allé
écrire écrit voir vu naître né
sortir sorti répondre répondu avoir eu [y]
vivre vécu venir venu être été

Большинство глаголов образуют passé composé при помощи вспомогательного


глагола avoir. При помощи вспомогательного глагола être passé composé образуют
следующие непереходные глаголы:
aller – venire
arriver – partir
entrer – sortir
monter – descendre
naître – mourir
rester – tomber
и их производные
revenir
devenir
rentrer
а также местоименные глаголы.
parler – j’ai parlé avoir – j’ai eu
naître – je suis né être – j’ai été
Passé composé употребляется для обозначения:
-единичного действия или ряда законченных действий, имевших место в прошлом:
Je suis né en dix-neuf cent ciriquante-trois.
A la leçon de français nous avons traduit un article scientifique et nous avons répondu
aux questions du professeur. Puis nous avons fait des exercices de grammaire.
-одного действия, повторившегося несколько раз:
Il a relu cette nouvelle trois fois.
-действия, продолжавшегося определенное время:
Voilà deux mois qu’il n’a pas visité ses parents.

178
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
-действия, предшествующего настоящему. В этом случае оно употребляется как в
независимых, так и в придаточных предложениях:
Je ne реuх rien dire de ce film. Je ne 1’ai pas encore vu. Il dit qu’il a déjà fait sa
traduction.
Примечание: Participe passé глаголов, спрягаемых с вспомогательным глаголом
être, согласуется в роде и числе с подлежащим:
Ils sont arrivés à huit heures.
Ma soeur est entreé à 1’institut de médecine.
Participe passé глаголов, спрягаемых с вспомогательным глаголом avoir,
согласуется в роде и числе с прямым дополнением, если это дополнение предшествует
причастию:
Montrez-moi la traduction que vous avez faite.
Quels examens avez-vous subis?

Plus-que-parfait

Plus-que-parfait выражает действие, предшествующее другому прошедшему


действию. Plus-que-parfait – сложное время.
Оно образуется из imparfait вспомогательных глаголов avoir или être и participe
passé –причастия прошедшего времени – спрягаемого глагола :
J’ai visité le village où j’avais passé mon enfance.
Plus-que-parfait употребляется как в придаточных и главных, так и в независимых
предложениях.
В придаточных предложениях plus-que-parfait выражает действие,
предшествующее действию главного предложения, выраженному глаголом в одном из
прошедших времен: passé composé, imparfait, passé simple, plus-que-parfait.
J’ai lu le livre que j`avais pris à la bibliothèque.

Temps immédiats

В системе времен indicatif употребляются temps immédiats, выражающие действие,


непосредственно следующее за другим действием или непосредственно ему
предшествующее.
Этих времен четыре: futur immédiat (непосредственное будущее), futur immédiat
dans le passé (непосредственное будущее в прошлом), passé immédiat (непосредственное
прошедшее) и passé immédiat dans le passé (непосредственное прошедшее в прошлом).
Futur immédiat образуется из présent глагола aller, который в данном случае
является вспомогательным, и неопределенной формой смыслового глагола.
Futur immédiat выражает действие, которое должно совершиться в ближайшем
будущем:
Je vais ouvrir la fenêtre.
Я сейчас открою окно.
Nous allons dîner.
Мы сейчас будем обедать.
Futur immédiat dans le passé образуется из imparfait глагола aller и infinitif
смыслового глагола. Оно выражает действие, которое должно непосредственно следовать
за другим действием в прошлом, или намерение совершить действие:
Il m’a dit qu’il allait partir.
Он мне сказал, что скоро уедет.
Passé immédiat образуется из present глагола venir и инфинитива смыслового
глагола с предлогом de. Оно выражает действие, которое только что совершилось:
Je viens d'arriver.

179
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Я только что пришел.
Passé immédiat dans le passé образуется из imparfait глагола venir и инфинитива
смыслового глагола с предлогом de. Оно выражает действие, которое только что
совершилось относительно другого прошедшего действия:
Il venait de finir son travail.
Он закончил работу.
Вопросительная форма глагола образуется при помощи инверсии, т. е.
постановкой (в сложных временах) вспомогательного глагола на первое место и личного
местоимения на второе; между ними ставится дефис:
Vous parlez français ? – Parlez-vous français ?
Если глагол в 3-м лице единственного числа оканчивается на гласный (е немое или
а), то в вопросительной форме между глаголом и личным местоимением вставляется
(отделенная дефисами) буква t:
Il parle français. – Parle-t-il français ?
Вопросительная форма в 1-м лице единственного числа часто образуется с
помощью оборота est-ce que, который ставится перед утвердительной формой глагола:
Je parle. – Est-ce que je parle ?
Использование оборота est-ce que возможно и во 2-м и 3-м лицах, но не
обязательно:
parles-tu ? — Est-ce que tu parles ?
parle-t-il ? — Est-ce qu’il parle ?
Вопрос с инверсией допускается лишь со следующими односложными глаголами:
ai-je ? dois-je ? puis-je ? suis-je ?
Если подлежащее выражено существительным, то в вопросительной форме оно
остается на первом месте, глагол ставится на второе, а после глагола ставится личное
местоимение 3-го лица единственного или множественного числа, повторяющее
подлежащее:
Le malade va-t-il mieux ? – Больной лучше себя чувствует?
Отрицательная форма глагола образуется при помощи отрицательного оборота
ne... pas, причем nе ставится перед глаголом (в сложных временах перед
вспомогательным глаголом), a pas – после глагола:
Il nе traduit pas. Он не переводит.
Il n’a pas traduit. Он не перевел.
Примечание. Вместо наречия pas возможно употребление наречий plus, point,
guère, rien, jamais, personne:
Elle ne dit rien. Она ничего не говорит.
Elle n'a rien dit. Она ничего не сказала.
Je ne fume plus. Я больше не курю.
Il ne connaît personne ici. Он никого здесь не знает.
Il ne vient jamais à temps. Он никогда не приходит вовремя

В отрицательной форме инфинитива глагола оборот nе pas ставится перед


глаголом: ne pas fumer – не курить.
После глаголов pouvoir, devoir и некоторых других, второй элемент отрицания
опускается:
Elle ne doit faire cela. – Она не должна этого делать,
Оборот ne...que обозначает ограничение и переводится при помощи частиц
«только», «лишь». Ne ставится перед глаголом, a que перед словом, к которому относится
ограничение:
Il ne reste que deux malades dans la chambre
В палате осталось толькo двое больных.
Pour vous rétablir vous n’avez besoin que de repos

180
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Чтобы выздороветь, вам нужен только покой.

Условное наклонение

Conditionnel употребляется для выражения возможного, предполагаемого или


желаемого действия, зависящего от каких-либо условий. Conditionnel употребляется как в
независимых, так и в сложных предложениях.
Conditionnel имеет две временные формы: présent и passé.
Conditionnel présent образуется от основы futur simple и окончаний imparfait :
je viendr-ais nous viendr-ions
Обычно Conditionnel переводится на русский язык сослагательным наклонением
прошедшего времени с частицами «бы», «ли» или вводными словами «может быть», «по-
видимому», «возможно»:
J’irais aujourd’hui avec plaisir au cinéma.
Я с удовольствием пошел бы сегодня в кино.
Conditionnel употребляется в независимых предложениях в следующих случаях:
-для выражения действия предполагаемого или возможного:
Elle serait déjà chez elle. Она, по-видимому, уже дома.
-для выражения действия желаемого:
Nous voudrions bien passer nos examens
Мы хотели бы хорошо сдать экзамены.
-как форма вежливости:
Je voudrais vous demander...
Я хотел бы вас попросить...
Conditionnel présent употребляется в главном предложении сложного условного
предложения для выражения действия настоящего или будущего, осуществление которого
зависит от условия. В придаточном предложении, вводимом союзом si, употребляется
imparfait de 1'indicatif, которое обычно также переводится в этом случае на русский язык
сослагательным наклонением:
J'irais voir ce film, si j'avais le temps
Я пошел бы, посмотреть этот фильм, если бы у меня было время.
Conditionnel passé образуется при помощи conditionnel présent вспомогательного
глагола и participe passé смыслового глагола:
j’aurais parlé je serais venu
nous aurions parlé nous serions venus
Conditionnel passé выражает действие, которое могло бы совершиться в прошлом,
но не совершилось:
J'aurais voulu être chez vous hier soir.
Я хотел бы быть у вас вчера вечером.
Так же как Conditionnel présent, Conditionnel passé используется для выражения
предполагаемых, непроверенных фактов, относящихся к прошлому:
Je ne ‘ai pas vue depuis longtemps, elle serait partie.
Я давно ее не видел, вероятно она уехала,
Conditionnel passé употребляется в главном предложении для выражения действия,
которое было возможно в прошлом, но не осуществилось. В придаточном предложении,
вводимом союзом si, употребляется plus-que-parfait de l 'indicatif:
J 'aurais fait ce travail hier, si j’avais eu le temps.
Я выполнил бы вчера эту работу, если бы у меня было время.

Сослагательное наклонение

181
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Subjonctif употребляется главным образом в придаточных предложениях и зависит
от сказуемого главного предложения, выражающего различные эмоции, или от союза,
подчиняющего придаточное главному:
Il est arrivé. Он приехал.
(реальное действие, выраженное изъявительным наклонением)
Je suis content qu’il soit arrivé. Я рад, что он приехал.
(реальное действие, выраженное сослагательным наклонением)
Subjonctif имеет четыре времени: présent, passé, imparfait, plus-que-parfait. В
современном языке преимущественно употребляется présent и passé.
Глаголы I и II групп, а также большинство глаголов III группы образуют subjonctif
présent от основы 3-го лица множественного числа présent изъявительного наклонения
при помощи окончаний, одинаковых для всех групп глаголов: -е, -es, -e, -ions, -iez, -ent.
Перед формой subjonctif обычно употребляется союз que:

Infinitif Indicatif présent Subjonctif présent


marcher ils march-ent que je march-e
guérir ils guériss-ent que je guériss-e
écrire ils écriv-ent que j`écriv-e

Примечания.
У глаголов III группы prendre, venir, tenir и производных от них, в первом и
втором лицах множественного числа, n основы не удваивается:
Prendre
que je prenn-e que nous pren-ions
que tu prenn-es que vous pren-iez
qu’il prenn-e qu’ils prenn-ent

Глаголы III группы avoir, être, aller, faire, pouvoir, savoir, vouloir образуют
subjonctif présent от другой основы.

avoir que j`aie que nous ayons


être que je sois que nous soyons
faire que je fasse que nous fassions
pouvoir que je puisse que nous puissions
savoir que je sache que nous sachions
vouloir que je veuille que nous voulions
aller que j`aille que nous allions

Subjonctf употребляется в придаточных предложениях, вводимых союзом que, в


следующих случаях:
-если глагол главного предложения выражает волю, приказание, просьбу,
запрещение:
vouloir – хотеть permettre – позволять
demander, prier – просить ordonner – приказывать
désirer – желать défendre – запрещать и др
Je veux que tu sois heureux.
Я хочу, чтобы ты был счастлив.
-если глаголы dire, écrire выражают приказание, то они также требуют употребления
subjonctif в придаточном предложении:
Dites-lui qu'il entre.
Скажите ему, пусть войдет.

182
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
-если глагол или глагольное выражение в главном предложении выражает чувство
радости, огорчения, удивления, сомнения, страха и т. д.:

être content-быть довольным сraindre-бояться


être heureux- быть счастливым regretter-сожалеть
être triste-быть грустным douter-сомневаться
être étonné-быть удивленным s'attrister-печалиться и др.

Je regrette qu’il parte. Я сожалею, что он уезжает.


Примечание. После глаголов, выражающих страх, опасение, перед глаголом в
subjonctif ставится одно отрицание nе, не имеющее в данном случае отрицательного
значения:
J'ai peur (je crains) qu’il ne soit en retard.
Я боюсь, что он опоздает (как бы он не опоздал).
когда глагол главного предложения выражает сомнение, колебание, неуверенность
после глаголов douter – сомневаться, nier – отрицать, ignorer – не знать, а также после
отрицательной и вопросительной форм глаголов croire – верить, penser – думать:
Je ne pense pas (je doute) que cе soit vrai.
Я не думаю (я сомневаюсь), чтобы это было правда.
После безличных оборотов:

il est possible- возможно il est probable- вероятно


il est nécessaire- необходимо il est bon- хорошо
il faut- надо il est temps- пора
il est dommage- жаль il est utile- полезно

Il est bon que vous soyez venu à temps.


Хорошо, что вы пришли вовремя.
-в определительных придаточных предложениях, когда в главном предложении
содержится превосходная степень прилагательного или слова: le premier – первый, 1е
dernier – последний, le seul – единственный:
C’est le seul exemple que nous ayons dans notre bibliothèque.
Это единственный экземпляр, который имеется в нашей библиотеке.
-в придаточных предложениях обстоятельства, цели, времени, образа действия и
др., после следующих союзов и союзных оборотов:

afin que-для того чтобы avant que-прежде чем, до того как


pour que-для того чтобы jusqu’à ce que-до тех пока
quoique-хотя pourvu que-лишь бы
bien que-хотя à condition que-при условии, что
si... que-какой бы ни de manière que-так чтобы
quelque...que-как бы ни à moins que-если только
en attendant que-пока soit que…soit -que-либо…либо
malgré que-несмотря на то, что de peur que-из боязни, что

Quoiqu'il fasse mauvais temps, je vais me promener.


Хотя погода плохая, я пойду гулять
-в независимых предложениях для выражения пожелания, просьбы или приказания в
отношении третьего лица:
Qu'il entre ! Пусть он войдет!
Vive la paix ! Да здравствует мир!

183
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Subjonctif passé – сложная форма, образуется из subjonctif présent
вспомогательного глагола и participe passé смыслового глагола:
parler – que j`aie parlé
arriver – qu’elles soient arrivées

Повелительное наклонение

Impératif употребляется для выражения приказания, просьбы, запрещения.


Impératif образуется от 2-го лица единственного и множественного числа и от 1-го
лица множественного числа présent de 1'indicatif. При этом личное местоимение-
подлежащее не употребляется.
I группа
tu entr-es – entre! войди!
nous entr-ons – еntrons! войдем!
vous entr-ez –еntrez! войдите!
II группа
je fin-is – finis! кончай!
nous finiss-ons – finissons! кончаем!
vous finiss-ez – finissez! кончайте!
III группа
tu répond-s – réponds! oтвечай!
nous répond-ons –répondons! oтветим!
vous répond-ez – répondez! oтвечайте!
Особые формы повелительного наклонения имеют следующие глаголы:
Avoir être savoir
aie ! sois ! sache !
ayons ! soyons ! sachons !
ayez ! soyez ! sachez !

Страдательный залог

Все переходные глаголы могут быть употреблены как в действительном залоге


(когда субъект, выраженный подлежащим, производит действие), так и в страдательном
залоге (когда субъект, выраженный подлежащим, испытывает на себе чье-то действие).
Сравните:
Les savants ont fait cette découverte.
Ученые сделали это открытие.
Cette découverte a été faite par les savants.
Это открытие было сделано учеными.
Forme passive образуется при помощи вспомогательного глагола être и participe
passé смыслового глагола:
écrire писать – être écrit быть написанным
Спрягается глагол être, a participe passé согласуется с подлежащим в роде и числе:
Une lettre a été écrite. Письмо было написано.
Время пассивной формы глагола определяется по времени вспомогательного
глагола être.
Косвенное дополнение присоединяется обычно к глаголу предлогами par или de.
Последний употребляется, если глагол выражает чувство или состояние.
При переходе из активной формы в пассивную прямое дополнение становится
подлежащим; если подлежащее выражено неопределенно-личным местоимением on, то в
пассивной форме косвенное дополнение отсутствует:
Активная форма Пассивная форма

184
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005

Mon ami achète les livres. Les livres sont achetés par mon ami.
Мой друг покупает книги. Книги куплены (покупаются) другом.

Les étudiants aiment leur professeur. Le professeur est aimé de ses étudiants.
Студенты любят своего преподавателя. Преподаватель любим своими
студентами.

On asphalte les rues. Les rues sont asphaltées.


Асфальтируют улицы. Улицы асфальтируются.

Местоименные глаголы

Французские местоименные глаголы соответствуют обычно русским глаголам с


частицей -ся (se baigner – купаться).
В инфинитиве этим глаголам предшествует возвратное местоимение se, в личных
же формах они спрягаются со вторым приглагольным местоимением, являющимся
дополнением к этому глаголу и согласующимся в лице и числе с местоимением-
подлежащим:
je mе lave nous nous lavons
tu te laves vous vous lavez
il se lave ils se lavent
Это второе местоимение стоит всегда непосредственно перед глаголом (а в
сложных временах перед вспомогательным глаголом), за исключением повелительного
наклонения в утвердительной форме, где оно стоит после глагола и меняет безударную
форму на ударную:
Lève-toi! Встань!
Levons-nous ! Встанем!
Levez-vous ! Встаньте!
В сложных временах местоименные глаголы спрягаются со вспомогательным
глаголом être:
je me suis dépêché nous nous sommes dépêchés
tu t’es dépêché vous vous êtes dépêchés
il s’est dépêché ils se sont dépêchés

НЕЛИЧНЫЕ ФОРМЫ ГЛАГОЛА

Кроме спрягаемых, или личных, форм французский глагол имеет неспрягаемые,


или неличные формы – formes non personnelles du verbe: инфинитив, причастие
(participe présent, participe passé), деепричастие (gérondif).
Infinitif, как и в русском языке, называет действие, но не указывает лица и числа
глагола: lire, partir.
Infinitif имеет формы:
-активную: рréраrеr – готовить
-пассивную: être préparé – быть готовым
-местоименную: se préparer – готовиться
Infinitif имеет две формы: простую (infinitif présent) и сложную (infinitif passé):
traduire – avoir traduit
sortir – être sorti
Эти формы могут относиться и к настоящему, и к будущему, и к прошедшему:
infinitif présent обозначает одновременность с действием, выраженным личной формой
глагола:

185
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Il commence à traduire. Он начинает переводить.
Il a commencé à traduire. Он начал переводить.
Il commencera à traduire. Он начнет переводить.
В предложении infinitif présent может быть:
-подлежащим:
Se lever de bonne heure est bon pour la santé.
Рано вставать полезно для здоровья.
-сказуемым (в неполных восклицательных предложениях):
Que faire ? Что делать?
-именной частью сказуемого:
Vivre, c'est lutter. Жить – это бороться.
-дополнением к глаголу прямым или косвенным:
Je veux devenir médecin. Я хочу стать врачом. (прямое)
Il a fini de traduire. Он кончил переводить. (косвенное)
-определением:
la salle à manger – столовая (комната)
-обстоятельством:
Il marchait sans rien remarquer.
Он шел, ничего не замечая.
Примечание. Infinitif с предлогом sans обычно переводится деепричастием в
отрицательной форме:
Il sortit sans mot dire.
Он вышел, не говоря ни слова
Глаголы avoir и être + à в сочетании с инфинитивом служат для выражения
долженствования. Предложение с глаголом avoir имеет активное значение, а с глаголом
être – пассивное:
J’ai une lettre à écrire.
Мне нужно написать письмо.
Cet exercice est à recopier.
Это упражнение нужно переписать.
Глаголы faire и laisser в сочетании с инфинитивом другого глагола теряют свое
основное значение (faire – делать, laisser – оставлять) и означают:
Faire+ infinitif – побуждать, заставлять что-либо делать
Laisser+infinitive – позволять (т. е. допускать действие, разрешать выраженное
инфинитивом)
Laissez-moi passer.
Разрешите мне пройти.
Il nous a fait attendre toute une heure.
Он заставил нас ждать целыи час.
Сочетание глаголов faire и laisser с инфинитивом другого глагола могут
переводиться на русский язык одним глаголом:
Faire venir – пригласить
Faire savoir –сообщить
Faire sortir –вывести
Laisser passer – пропустить
Laisser partir – отпустить
Laisser sortir – выпустить
Infinitif passé обозначает законченное действие, предшествующее другому
действию в настоящем, будущем или прошедшем времени. Образуется из infinitif présent
вспомогательного глагола avoir или être и participe passé спрягаемого глагола:
Je pense avoir vu cet homme.
Я думаю, что видел этого человека.

186
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Infinitif passé может употребляться как с предлогом, так и без предлога.
Infinitif passé переводится на русский язык придаточным предложением с глаголом
в прошедшем времени или деепричастием:
Je m’excuse de vous avoir dérangé.
Извините, что я вас побеспокоил.
Après avoir fait mes devoirs, je suis parti au cinéma.
Сделав свои задания, я пошел в кино.
Infinitif passé часто употребляется с предлогом avant de, après, pour, sans и
другими. В этом'случае он переводится:
-с предлогом avant de – пока не, прежде чем:
Je n’irai pas à la maison avant d’avoir lu cette revue.
Я не пойду домой, пока не прочитаю этот журнал.
-с предлогом pour – за то, что:
Се médecin a été décoré pour avoir découvert un nouveau medicament.
Этот врач был награжден за то, что открыл новое лекарство.
-с предлогом sans – деепричастием прошедшего времени:
Il est parti sans nous avoir prévenu.
Он ушел, не предупредив нас.
-с предлогом après – придаточным предложением, либо деепричастием
прошедшего времени:
Après avoir écrit une lettre, je suis allé au bureau de poste.
После того как я написал письмо (написав письмо), я пошел в почтовое отделение.

Причастие

Participe имеет три формы:


две простые – participe présent, participe passé и одну сложную – participe passé
composé. Participe présent (причастие настоящего времени) образуется от основы 1-го
лица множественного числа présent de 1'indicatif путем прибавления окончания -ant:
nous répond-ons – répondant (отвечающий)
nous finiss-ons – finissant (кончающий)
Три глагола имеют особые формы participe présent:
Avoir – ayant
être – étant
savoir – sachant
Participe présent выражает действие одновременное с действием, выраженным
сказуемым и имеет при себе дополнения и обстоятельства:
Dans cette salle il y a beaucoup d’étudiants lisant des revues et des journaux.
В этом зале много студентов, читающих журналы и газеты.
В отличие от русского причастия participe présent не согласуется ни в роде, ни в
числе с определяемым существительным, после которого оно всегда стоит:
Je trouve mon amie préparant une traduction.
Я застаю свою подругу, готовящей перевод.
Причастие прошедшего времени – Participe passé может употребляться в составе
всех сложных времен со вспомогательными глаголами avoir и être, а также может
употребляться самостоятельно и в этом случае всегда является определением и
согласуется с определяемым существительным в роде и числе:
Il a écrit. Он написал.
Nous sommes arrivés. Мы прибыли.
Une traduction bien faite. Хорошо сделанный перевод.
Participe passé играет роль определения в предлежении, стоит после
определяемого слова, согласуясь с ним в роде и числе как прилагательное:

187
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
le journal lu — прочитанная газета
la lettre lue — прочитанное письмо
les livres lus — прочитанные книги
les revues lues — прочитанные журналы
Отглагольное прилагательное – Adjectif verbal образуется так же, как и participe
présent, но по значению является прилагательным, выражая признак или состояние
предмета (а не действие).
Adjectif verbal в предложении играет роль определения и согласуется с
определяемым существительным в роде и числе:
Nous étudions attentive ment la situation courante.
Мы внимательно изучаем текущую ситуацию.
На русский язык adjectif verbal переводится причастием настоящего времени или
качественным прилагательным:
С’est une réponse satisfaisante. Это удовлетворительный ответ.
Gérondif по форме ничем не отличается от participe présent.
Внешним признаком gérondif является частица en, предшествующая ему. Однако
частица en может и опускаться, если значение gérondif ясно из контекста.
Gérondif, как и participe présent, форма неизменяемая, соответствующая русскому
деепричастию несовершенного вида. Оно выражает действие, совершаемое одновременно
с действием, которое выражено сказуемым предложения:
En sortant de 1’académie j’ai rencontré mon ami.
Выходя из академии, я встретил своего друга.
В предложении gérondif является всегда обстоятельством (времени, образа
действия, причины) и может входить в обороты, называемые деепричастными, т. е. иметь
зависящие от него слова:
Il parlait en souriant.
Он говорил, улыбаясь.
Некоторые русские глаголы (пить, есть, писать, бежать, спать, мочь и др.) не имеют
формы деепричастия несовершенного вида. Gérondif соответствующих французских
глаголов переводится на русский язык чаще всего глаголом в личной форме.
Je regardais la télévision en mangeant une pomme.
Я смотрел телевизор и ел яблоко.
Частица en не употребляется перед gérondif глаголов avoir (ayant) и être (étant).
Иногда эта частица опускается и перед другими глаголами.
Перед gérondif иногда употребляется наречие tout, которое подчеркивает
одновременность и продолжительность действия, выраженного деепричастием и
сказуемым предложения. На русский язык tout обычно не переводится:
Tout en causant ils arrivérent à 1'institut.
Беседуя (продолжая беседовать), они пришли в институт.
Participe passé composé – сложное причастие прошедшего времени, которое
образуется при помощи participe présent вспомогательного глагола (avoir или être) и
participe passé спрягаемого глагола:
subir – ayant subi finir – ayant fini
arriver – étant arrive se laver – s’étant lavé
Participe passé composé обозначает законченное действие, предшествующее
действию, выраженному личной формой глагола, и употребляется обычно как
обстоятельство времени или причины. Оно переводится на русский язык либо
деепричастием совершенного вида, либо придаточным предложением:
Ayant bien subi mes examens je suis parti en vacances.
Сдав (или: когда я сдал) хорошо экзамены, я поехал на каникулы.
Etant tombé malade, mon ami n’est pas venu à la soirée.
Заболев (так как он заболел), мой друг не пришел на вечер.

188
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
НАРЕЧИЕ

Французское наречие l'adverbe, так же как и русское, является неизменяемой


частью речи и служит для определения глагола, прилагательного или другого наречия.
По своей форме наречия делятся на простые (bien, mal, ici, là, hier, demain и др.),
производные (образующиеся от имен прилагательных – vraiment, doucement) и сложные,
образованные из двух или нескольких слов (так называемые наречные обороты: реu à реu
–понемногу, tout à coup – вдруг и др.)
В качестве наречий могут употребляться также некоторые прилагательные: clair –
ясно, haut – громко, bas – тихо.
В значении наречий времени могут также употребляться существительные с
артиклем или указательным местоимением: un jour – однажды, le matin – утром, cette
année – в этом году.
Производные наречия образуются от прилагательных женского рода при помощи
суффикса
-ment:
attenti||f, -ve (внимательный) — attentivement (внимательно)
heureu||x, -se (счастливый) — heureusement (счастливо)
У прилагательных, которые оканчиваются в мужском роде на гласную, наречие
образуется от формы мужского рода:
poli (вежливый) — poliment (вежливо)
joli (красивый) — joliment (красиво)
От прилагательных с окончанием на -ent и -ant наречие образуется путем замены
окончаний -ent или -ant на -emment, -amment:
constant (постоянный) — constamment (постоянно)
récent (недавний) — récemment (недавно)
Наречия могут стоять в начале, в середине и в конце предложения.
Наречия места и времени обычно стоят в начале или в конце предложения:
Demain nous partons en vacances.
Nous partons en vacances demain.
Наречия en (оттуда) и у (там, здесь, туда, тут) всегда стоят непосредственно перед
глаголом, за исключением случая, когда глагол стоит в утвердительной форме
повелительного наклонения:
- Allez vous аu cinéma? Вы идете в кино?
- A quelle heure reviendrez-vous du cinema ? В котором часу вы вернетесь из кино?
- Nous en reviendrons à six heures (en du cinéma). Мы оттуда вернемся в шесть часов.
Oui, nous у allons (у – аu cinéma). Да, мы туда идем.
Allons-y! Пойдем туда!
Revenez-en! Вернитесь оттуда !
Наречия качественные стоят обычно после глагола
Il répond bien aux leçons.
Он хорошо отвечает на уроках.
Степени сравнения наречий образуются так же, как степени сравнения имен
прилагательных.
Comparatif – сравнительная степень
Il traduit plus vite que moi. Он переводит быстрее меня (чем я).
Il traduit moins vite que moi Он переводит медленнее меня (чем я).
Il traduit aussi vite que moi. Он переводит так же быстро, как и я.
Superlatif — превосходная степень образуется при помощи определенного артикля
lе и наречий plus, moins, которые ставятся перед наречием (иногда оно сопровождается
словом possible):
Il faut lire le moins vite possible. Следует читать как можно медленнее.

189
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Четыре наречия имеют особые формы степеней сравнения:

Положительна я Сравнительная Превосходная


вien-хорошо mieux - лучше le mieux - лучше всего
mal - плохо pis - хуже le pis- хуже всего
beaucoup - много plus mal- хуже le plus mal- хуже всего
peu - мало plus - больше le plus - больше всего le
moins - меньше moins - меньше всего

Наречия bien и beaucoup употребляются вместо très в значении «очень» при


глаголах, выражающих чувства:
J’aime beaucoup (bien) mes parents.
Я очень люблю своих родителей.
Наречие tout перед прилагательным имеет значение «совсем», «очень»:
Il’ est tout malade.
Он совсем болен.

ПРЕДЛОГИ

По сравнению с русским языком во французском языке употребление предлогов


шире. Это объясняется главным образом тем, что во французском языке отсутствует
склонение, и предлоги выражают также и те отношения, которые в русском языке
передаются падежными окончаниями.
Предлоги (prépositions)во французском языке делятся на простые (à, de, dans, еn)
и составные (à cause de, à côté de, au milieu de, autour de и т.д.)
Предлог à употребляется для выражения дательного падежа:
Il donne le manuel à son ami.
Он дает учебник своему другу.
Предлог de употребляется для выражения:
-родительного падежа:
Il prend le manuel de son ami.
Он берет учебник своего друга.
-предложного падежа:
Il parle de son frère.
Он говорит о своем брате.
Предлоги à и de указывают:
-направление:
Je vais à la bibliothèque.
Я иду в библиотеку.
Je rentre de la bibliothèque. (откуда?)
Я возвращаюсь из библиотеки.
-место:
Il est à Paris.(нахождение)
Он в Париже.
Il est de Paris.(происхождение)
Он из Парижа.
-время:
Les leçons commencent à neuf heures. (когда?).
Занятия начинаются в девять часов.
Je prépare mes devoirs de quatre heures à neuf heures.
Я готовлю свои задания с четырех часов до девяти. (с каких пор?)

190
Tempus Programme IB_JEP-26029-2005
Предлоги à и de с существительным образуют определение к другому
существительному; это определение часто переводится на русский язык прилагательным:
un papier à lettres – почтовая бумага
un chapeau de feutre – фетровая шляпа
une brosse à dents – зубная щетка
une table de bois – деревянный стол
Предлог dans так же, как и предлог à, имеет значение русского предлога «в» (для
выражения пространственных отношений). Но предлог dans употребляется лишь тогда,
когда нужно подчеркнуть нахождение чего-либо внутри:
Il est dans sa chambre.
Он в своей комнате.
Этот предлог имеет также значение «через» (для выражения времени):
Je viendrai dans trois heures.
Я приду через три часа.
Предлог en употребляется перед существительным без артикля при указании:
-места:
Il est еn classe.
Он в аудитории.
-направления:
Ils sont partis en France.
Они уехали во Францию.
-временных отношений: en 2009 — в 2009 году, en hiver, en été, en automne (но: аu
printemps).
Il a fait cette traduction en deux heures.
Он сделал этот перевод за два часа.
-способа и образа действия:
aller en train – ехать поездом
voyager en avion – путешествовать самолетом
-материала, из которого сделан предмет:
une montre en or – золотые часы.
Предлог sur имеет значение «на», «над», «о», «по» «за», «из»
Le dictionnaire est sur la table.
Словарь на столе.
Il travaille sur sa thèse.
Он работает над своей диссертацией.
Que pouvez-vous dire sur cette question?
Что вы можете сказать по этому вопросу?
Предлоги avant и devant переводятся на русский язык одним предлогом «перед»
(иногда «до»), но avant употребляется для обозначения времени, a devant – места:
Cet hôpital a été construit avant la guerre.
Эта больница была построен до войны.
Предлог pour переводится на русский язык предлогами «для», «за», «на», «в» и др.
Се livre est pour toi.
Эта книга для тебя.
Ces étudiants sont venus pour quelques jours.
Эти студенты приехали на несколько дней.
Предлог vers переводится на русский язык предлогами «к», «около», «под».
Il s’est dirigé vers la fénêtie.
Он направился к окну.
Il est rentr