Вы находитесь на странице: 1из 9
Introduction Couche physique Couche liaison Couche réseau Couche transpor t Introduction Couche physique Couche
Introduction
Couche physique
Couche liaison
Couche réseau
Couche transpor t
Introduction
Couche physique
Couche liaison
Couche réseau
Couche transpor t
Préambule
Le modèle hybr ide
Couche
Protocole d'application
5
Application
c
Application
p
Protocoles Réseaux
Interface
Protocole de transport
4
Transport
p
Transport
a
message
Matthieu Picantin
Frontière du sous-réseau de communication
3
Réseau
e
Rés
Réseau
Réseau
é
paquet
Protocoles internes au
sous-r
sous-r
éseau
2
Liaison
i
Liaison
aiso
Liaison
o
Liaison
i
trame
LIAFA CNRS UMR 7089
Université Par is 7 Denis Diderot
1
Physique
y
Physique
ysique
Physique
ysiqu
Physique
s
bit
6 mars 2009
Hôte A
ô
Pont
Routeur
uteur
Hôte B
ô
Nom des
unités
Protocole de couche réseau hôte-routeur
Protocole de c
h
échangées
Protocole de couche liaison de données hôte-pont
uche liaiso
Protocole de couche physique hôte-pont
1
/ 36
2
/ 36
Introduction
Couche physique
Couche liaison
Couche réseau
Couche transpor t
Introduction
Couche physique
Couche liaison
Couche réseau
Couche transpor t
Préambule
Techniques de transmission

Rôle de la couche physique

Objectif

Transpor t d’ un flot de bits d’ une machine à une autre sur un canal de communication

Maintien et désactivation des connections physiques

Technologie de la transmission

Connaître le suppor t (avec ou sans guide physique, etc)

Définir la technologie utilisée pour la transmission

Contrôler les aspects optiques, électriques & mécaniques

3 / 36

Bande de base vs large bande

Signal numérique

Signal var iant de manière discontinue dans le temps

Signal analogique

Signal var iant de manière continue dans le temps

S(t) t
S(t)
t
S(t) t
S(t)
t

4 / 36

Introduction

Couche physique

Couche liaison

Techniques de transmission

Bande de base vs large bande

Couche réseau

Signaux numér iques (baseband)

Couche transpor t

Mise en oeuvre très simple et peu coûteuse

Adaptés à la transmission de données

Débits très élevés seulement sur de cour tes distances

Signaux analogiques (broadband)

Mise en oeuvre plus complexe (et coûteuse)

Moins adaptés à la transmission de données

Débits élevés sur de longues distances

Introduction

Couche physique

Techniques de transmission

Bande passante

P f c f (en Hz) P f (en Hz) Bande passante
P
f c
f (en Hz)
P
f (en Hz)
Bande passante

Inter valle de fréquences pour lequel le signal est atténué dans une limite raisonnable

Couche liaison

Couche réseau

5 / 36

Couche transpor t

Filtres passe bas naturels

Au delà d’ une cer taine fréquence, on obser ve

une trop for te atténuation

Filtres passe haut ar tificiels

On interdit les très basses fréquences trop per turbées par le bruit

les très basses fréquences trop per turbées par le bruit P 3 dB bande passante (en

P

3 dB bande passante (en Hz) f (en Hz)

3 dB

3 dB bande passante (en Hz) f (en Hz)

bande passante (en Hz)

f (en Hz)

f (en Hz)

f (en Hz)

7 / 36

Introduction

Couche physique

Couche liaison

Techniques de transmission

Per turbations de la transmission

Couche réseau

Couche transpor t

Atténuation Elle dépend de la fréquence et de la puiss. reçue distance : A =
Atténuation
Elle dépend de la fréquence et de la
puiss. reçue
distance : A = 10 log 10
émise (en dB)
puiss.

Distorsion temporelle

Elle est due aux différentes vitesses des har moniques

Br uit

Il s’ agit d’ énergies parasites : br uit ther mique, diaphonie, br uit impulsif

atténuation
atténuation
: br uit ther mique, diaphonie, br uit impulsif atténuation 6 / 36 Introduction Couche physique
: br uit ther mique, diaphonie, br uit impulsif atténuation 6 / 36 Introduction Couche physique

6 / 36

Introduction

Couche physique

Techniques de transmission

Analyse de Four ier

Couche liaison

Couche réseau

Couche transpor t

Sér ie de Four ier Toute fonction T -pér iodique g se décompose comme ∞
Sér ie de Four ier
Toute fonction T -pér iodique g se décompose comme
1
g (t ) = 2 a 0 +
a n cos (2 π nft ) +
b n sin(2π nft )
n = 1
n = 1
1
la fréquence fondamentale est f =
T
les amplitudes des harmoniques sont
a n = 2
T g (t ) cos (2π nft )dt
et b n = 2
T g (t ) sin (2 π nft )dt
T
0
T
0
2
n + b
les amplitudes efficaces sont a 2
n
2

8 / 36

Introduction

Couche physique

Techniques de transmission

Analyse de Four ier 0 1 1 0 0 0 1 0 1 0 temps
Analyse de Four ier
0
1
1
0
0
0
1
0
1
0
temps
T
0.50
0.25
1 2
3
4
5
6
7
8
9
10 11 12 13 14 15
nombre d'harmoniques
amplitudes
efficaces

Introduction

Couche physique

Techniques de transmission

Vitesse de modulation

Couche liaison Couche réseau Couche transpor t 1 1 harmonique
Couche liaison
Couche réseau
Couche transpor t
1
1 harmonique

0

1 0 1 0
1
0
1
0
1 0
1
0

Couche liaison

Couche réseau

1

2 harmoniques

1 2 4 harmoniques 1 2 3 4
1
2
4 harmoniques
1 2
3
4
8 harmoniques 1 2 3 4 5 6 7 8
8 harmoniques
1 2
3
4
5
6
7
8

9 / 36

Couche transpor t

Temps élémentaire

Fraction (temporelle) du signal représentant la transmission d’ une même information

S(t) t temps élémentaire
S(t)
t
temps élémentaire

Vitesse de modulation (expr imée en Baud)

Nombre de temps élémentaires transmis par unité de temps

11 / 36

Introduction

Couche physique

Techniques de transmission

Analyse de Four ier

Couche liaison

Couche réseau

Couche transpor t

Har moniques transmissibles

Soit b le débit binaire (en bit/s) et H la bande passante (en Hz)

Il faut 8/b secondes pour transmettre l’ octet 01100010

La fréquence fondamentale f est b / 8 (en Hz)

Le nombre d’ har moniques transmissibles est environ 8 H /b

Har moniques transmissibles pour H = 3 kHz

b (bit/s) T (ms) f (Hz) # har moniques

300

1200

26,67 6,67

37,5

80

150

20

4800

1,67

600

5

Introduction

Couche physique

Techniques de transmission

Valence

Couche liaison

9600 38400

0,83

1200

2

0,21

4800

0

Couche réseau

10

/ 36

Couche transpor t

Valence Nombre d’ états différents que peut prendre un signal

Signal de valence 2 S(t) t
Signal de valence 2
S(t)
t
Signal de valence 4 S(t) t
Signal de valence 4
S(t)
t

Valence, vitesse de modulation et débit

Si la valence est V = 2 m et la vitesse de modulation est R , alors le débit binaire est le produit R × m , soit R × log 2 V

12 / 36

Introduction

Couche physique

Techniques de transmission

Limitation du débit

Couche liaison

Couche réseau

Couche transpor t

Théorème de Nyquist (canal parfait)

Pour une bande passante H (en Hz) et une valence V débit binaire maximal =
Pour une bande passante H (en Hz)
et une valence V
débit binaire maximal = 2H log 2 V (en bit/s)
Théorème de Shannon (canal bruité) Pour une bande passante H (en Hz) et un rappor
Théorème de Shannon (canal bruité)
Pour une bande passante H (en Hz)
et un rappor t signal sur bruit 10 log 10 N (en dB)
S
S
débit binaire maximal = H log 2 (1 + N ) (en bit/s)

Exemple

Un canal ayant une bande passante de 3 kHz et exempt de br uit ne peut transmettre un signal numér ique à un débit excédant 6 kbit/s

Exemple

Un canal de 6 kHz dont

le rappor t signal sur br uit est de 20dB ne

peut transmettre un signal à un débit supér ieur à 40 kbit/s

13 / 36

Introduction

Couche physique

Couche liaison

Techniques de transmission

Transmission en bande de base

Code tout-ou-r ien

Couche réseau

Couche transpor t

horloge V t 0 1 1 0 0 0 1 0 Problème 1 : composante
horloge
V
t
0
1
1
0
0
0
1
0
Problème 1 : composante continue non-nulle = échauffement
pas effet de Joule
Problème 2 : pas de distinction entre 0 et pas de transmission

15 / 36

Introduction

Couche physique

Couche liaison

Techniques de transmission

Transmission en bande de base

Couche réseau

Transmission synchrone de bits

Couche transpor t

tous les bits transmis calés sur une même hor loge synchronisation par régénération du signal
tous les bits transmis calés sur une même hor loge
synchronisation
par régénération du signal d’ hor loge à la réception
par utilisation de séquences de synchronisation
le signal doit présenter de nombreuses transitions

Codage en bande de base

choix du temps élémentaire

choix de la valence

choix des états

Introduction

Couche physique

Couche liaison

Techniques de transmission

Transmission en bande de base

Couche réseau

Code NRZ (Non Retur n to Zero)

14 / 36

Couche transpor t

horloge V t 0 1 1 0 0 0 1 0 Problème 1 : désynchronisation
horloge
V
t
0
1
1
0
0
0
1
0
Problème 1 : désynchronisation possible sur de longues
séquences identiques
Problème 2 : dépendance vis-à-vis de la polar ité

16 / 36

Introduction

Couche physique

Couche liaison

Techniques de transmission

Transmission en bande de base

Couche réseau

Couche transpor t

Code NRZI (Non Retur n to Zero Inver ted)

V t 0 1 1 0 0 0 1 0 Pr incipe : transition seulement
V
t
0
1
1
0
0
0
1
0
Pr incipe : transition seulement si 0
horloge
17 / 36
Introduction
Couche physique
Couche liaison
Couche réseau
Couche transpor t

Techniques de transmission

Transmission en bande de base

Code bipolaire

horloge V t 0 1 1 0 0 0 1 0 Avantage : indépendant de
horloge
V
t
0
1
1
0
0
0
1
0
Avantage : indépendant de la polar ité
Problèmes de désynchronisation et de détection de transmission

19 / 36

Introduction

Couche physique

Couche liaison

Techniques de transmission

Transmission en bande de base

Code RZ (Retur n to Zero)

Couche réseau

Couche transpor t

horloge V t 0 1 1 0 0 0 1 0 Si 0 : V=0
horloge
V
t
0
1
1
0
0
0
1
0
Si 0 : V=0 sur la pér iode,
Si 1 : front montant en début, descendant en milieu de pér iode
18 / 36
Introduction
Couche physique
Couche liaison
Couche réseau
Couche transpor t

Techniques de transmission

Transmission en bande de base

Code biphase ou Manchester

horloge V t 0 1 1 0 0 0 1 0 Pr incipe : XOR
horloge
V
t
0
1
1
0
0
0
1
0
Pr incipe : XOR entre les données et l’ hor loge
C’ est le codage utilisé pour Ether net à 10 Mbit/s

20 / 36

Introduction

Couche physique

Couche liaison

Techniques de transmission

Transmission en bande de base

Code Manchester différentiel

Couche réseau

Couche transpor t

V t 0 1 1 0 0 0 1 0 Une transition à chaque demi-pér
V
t
0
1
1
0
0
0
1
0
Une transition à chaque demi-pér iode
Une transition au début de la pér iode seulement si 0
Avantage : indépendant de la polar ité
horloge
21 / 36
Introduction
Couche physique
Couche liaison
Couche réseau
Couche transpor t

Techniques de transmission

Transmission large bande

Modulation Obligatoire au délà de quelques kilomètres

Utilisation d’ un modem (modulateur-démodulateur)

Pr incipaux types de modulation

Le but est de moduler une onde por teuse en modifiant une de ses caractér istiques

modulation d’ amplitude

modulation de fréquence

modulation de phase

23 / 36

Introduction

Couche physique

Couche liaison

Techniques de transmission

Transmission en bande de base

Code Miller

Couche réseau

Couche transpor t

horloge V t 0 1 1 0 0 0 1 0 Une transition à chaque
horloge
V
t
0
1
1
0
0
0
1
0
Une transition à chaque demi-pér iode si 1,
Une transition en fin de la pér iode si 0 suivi de 0
22 / 36
Introduction
Couche physique
Couche liaison
Couche réseau
Couche transpor t

Techniques de transmission

Transmission large bande

Modulation d’ amplitude liaison courte liaison longue modem modem
Modulation d’ amplitude
liaison courte
liaison longue
modem
modem

24 / 36

Introduction

Couche physique

Couche liaison

Techniques de transmission

Transmission large bande

Couche réseau

Couche transpor t

Modulation de fréquence liaison courte liaison longue modem modem
Modulation de fréquence
liaison courte
liaison longue
modem
modem

Introduction

Couche physique

Couche liaison

Techniques de transmission

Transmission large bande

Couche réseau

Modulation de phase en quadrature

25 / 36

Couche transpor t

90 90 10 00 10 00 180 0 180 0 11 01 11 01 270
90
90
10 00
10 00
180
0
180
0
11 01
11 01
270
270

27 / 36

Introduction

Couche physique

Couche liaison

Techniques de transmission

Transmission large bande

Couche réseau

Couche transpor t

Modulation de phase liaison courte liaison longue modem modem
Modulation de phase
liaison courte
liaison longue
modem
modem

Introduction

Couche physique

Couche liaison

Techniques de transmission

Transmission large bande

Couche réseau

26 / 36

Couche transpor t

Modulation d’ amplitude en quadrature de phase 90 90 180 0 180 0 270 270
Modulation d’ amplitude en quadrature de phase
90
90
180
0
180
0
270
270
QAM-16
QAM-64

28 / 36

Introduction

Couche physique

Couche liaison

Techniques de transmission

Transmission large bande

Couche réseau

Modulation avec codage en treillis

Couche transpor t

90 90 180 0 180 0 270 270 V.32bis V.32 29 / 36 Introduction Couche
90
90
180
0
180
0
270
270
V.32bis
V.32
29 / 36
Introduction
Couche physique
Couche liaison
Couche réseau
Couche transpor t

Techniques de transmission

Multiplexage

Multiplexage fréquenciel (FDM Frequency Division Multiplexing)

groupe pr imaire = 12× 4000Hz (500+3000+500) de 60 à 108 kHz groupe secondaire = 5 groupes pr imaires = 60 voies groupe ter tiaire = 5 groupes secondaires = 300 voies

 
Canal 1 1
Canal 1
1

Atténuation

Canal 2 1
Canal 2
1
Canal 3 1
Canal 3
1

300

3100 (Hz)

60
60
Atténuation Canal 2 1 Canal 3 1 300 3100 (Hz) 60 60 Canal 1 Canal 2
Atténuation Canal 2 1 Canal 3 1 300 3100 (Hz) 60 60 Canal 1 Canal 2
60
60

Canal 1

Canal 2 1 Canal 3 1 300 3100 (Hz) 60 60 Canal 1 Canal 2 Canal

Canal 2

Canal 3

Canal 3 1 300 3100 (Hz) 60 60 Canal 1 Canal 2 Canal 3 64 6
Canal 3 1 300 3100 (Hz) 60 60 Canal 1 Canal 2 Canal 3 64 6
Canal 3 1 300 3100 (Hz) 60 60 Canal 1 Canal 2 Canal 3 64 6
Canal 3 1 300 3100 (Hz) 60 60 Canal 1 Canal 2 Canal 3 64 6
Canal 3 1 300 3100 (Hz) 60 60 Canal 1 Canal 2 Canal 3 64 6
Canal 3 1 300 3100 (Hz) 60 60 Canal 1 Canal 2 Canal 3 64 6

64

68

72 (kHz)

Canal multiplexé

Canal 1 Canal 2 Canal 3 64 6 8 72 (kHz) Canal multiplexé 72 (kHz) 64

72 (kHz)

Canal 2 Canal 3 64 6 8 72 (kHz) Canal multiplexé 72 (kHz) 64 6 8

64

68

Bandes passantes

originales

Bandes des fréquences transposées

31 / 36

Introduction

Couche physique

Techniques de transmission

Multiplexage

Problématique

Couche liaison

Couche réseau

Couche transpor t

évolution de la demande de bande passante

coût d’ installation et d’ entretien d’ une ligne indépendant de son débit

Solutions techniques

multiplexage fréquenciel (FDM) le spectre des fréquences disponibles est divisé en bandes plus étroites dont chacune est affectée à l’ usage exclusif d’ une communication

multiplexage temporel (TDM) chaque communication bénéficie de la totalité de la bande passante mais pendant un laps de temps limité

Introduction

Couche physique

Techniques de transmission

Multiplexage

Couche liaison

Couche réseau

30 / 36

Couche transpor t

Multiplexage en longueur d’ ondes (WDM Wavelength Division Multiplexing)

pr incipe du FDM mais utilisation de la diffraction (mécanisme passif)

intéressant (signaux optiques limités au Gbit/s vs bandes de 25THz)

Spectre fibre 1 Spectre fibre 2 Spectre fibre 3 Spectre fibre 4 Spectre sur la
Spectre fibre 1
Spectre fibre 2
Spectre fibre 3
Spectre fibre 4
Spectre sur
la fibre
partagée
λ λ
λ
λ λ
Filtre
λ
1
Fibre 1
λ
2
λ
2
Fibre 2
λ
1 +λ 2 +λ 3 +λ 4
λ
Multiplexeur
Séparateur
4
λ
3
optique
optique
Fibre 3
λ
1
λ
Fibre longue distance partagée
4
Fibre 4
λ
3
Puissance
Puissance
Puissance
Puissance
Puissance

32 / 36

Introduction

Couche physique

Techniques de transmission

Multiplexage

Couche liaison

Couche réseau

Couche transpor t

Multiplexage par répar tition en fréquences or thogonales (OFDM)

utilisation optimale de la bande de fréquence allouée par or thogonalisation des por teuses

bonne immunité contre l’ évanouissement de propagation multitrajet

faible complexité de l’ algor ithme de multiplicité de la modulation

diminution du taux d’ erreur par codage et entrelacement adapté

Nombreuses applications

radiodiffusion pour la télévision numér ique terrestre (nor mes DVB, etc)

inter net pour l’ ADSL (nor me G.DMT)

réseaux sans-fil (nor mes 802.11a, 802.11g, 802.11n, 802.16, etc)

réseaux mobiles de nouvelle génération (4G).

Introduction

Couche physique

Techniques de transmission

Multiplexage

Couche liaison

Couche réseau

Accès Multiple par Division de Code (CDMA)

33 / 36

Couche transpor t

procédé d’ étalement de spectre : temps de transmission d’ un bit divisé en m
procédé d’ étalement de spectre : temps de transmission d’ un bit
divisé en m inter valles appelés chips (m = 64 ou 128)
un code unique S de m bits (chip sequence) attr ibué à chaque
station s
pour transmettre 1, s envoie sa chip sequence S
pour transmettre 0, s envoie son complément S
le récepteur dispose du code utilisé par la station émettr ice
les codes ont des propr iétés per mettant à tout récepteur de récupérer
le signal qui lui est destiné

35 / 36

Introduction

Couche physique

Techniques de transmission

Multiplexage

Couche liaison

Couche réseau

Couche transpor t

Pr incipe OFDM : émetteur vs récepteur DAC x 0 R e x 1 f
Pr incipe OFDM : émetteur vs récepteur
DAC
x
0
R e
x
1
f c
FFT -1
s[n ]
r(t )
π/2
x n -2
Im
DAC
x n -1
ADC
R e
y
0
y
f c
1
^
r(t )
s [n]
FFT
π /2
y n -2
Im
ADC
y n -1
34 / 36
Introduction
Couche physique
Couche liaison
Couche réseau
Couche transpor t

Techniques de transmission

Multiplexage

Accès Multiple par Division de Code (CDMA) notation bipolaire : 0 noté − 1 et
Accès Multiple par Division de Code (CDMA)
notation bipolaire : 0 noté − 1 et 1 noté + 1
produit inter ne nor malisé : S • T =
1
m P
m
i = 1 S i T i
chip sequences 2-à-2 or thogonales : S • T = 0 pour chaque {S , T }
propr iétés :
S
• T =
0 ⇒ S • T = 0
S • S = 1 = − S • S
recouvrement du signal au niveau du récepteur
il doit connaître la séquence utilisée par l’ émetteur b
il calcule le produit inter ne nor malisé de la séquence reçue R et de
la chip sequence B de l’ émetteur
par exemple
R
• B
= ( A + B + C ) • B
=
A • B + B • B + C
• B
= B • B = + 1
ou bien
R • B = ( A + B + C ) • B = A • B + B • B + C • B = B • B = − 1

36 / 36