Вы находитесь на странице: 1из 13

Economie d’entreprise BTS 1ère année

1.10 LOGISTIQUE ET APPROVISIONNEMENT

PARTIE A : LA LOGISTIQUE
Objectif : Définir la logistique et caractériser ses composantes

1. Définition de la logistique

Histoire et évolution d’une fonction


Initialement, la logistique concernait le domaine militaire et se définissait comme « l’art de
combiner tous les moyens de transport, de ravitaillement et de logement des troupes » (Déf.
du Robert)

Dans les années 50, cette notion est appliquée dans l’entreprise pour désigner le « mouvement
de manutention des marchandises du point de production au point de consommation ».

Depuis les années 60, il y a une grande évolution dans l’organisation des activités participant
de la logistique.

Au départ, les activités relevaient de service différents : la planification (prévisions), le


stockage des M 1ères, la distribution, le SAV…

Puis dans les années 80, il y a eu un regroupement des activités selon 2 logiques :
- La logistique interne qui s’occupe pour l’entreprise de l’achat et de la circulation des
matières,
- Et, la logistique externe, qui gère la distribution vers les clients des produits finis.

Aujourd’hui
Aujourd’hui, l’entreprise tend vers une intégration de ces deux activités. Les dirigeants ont
compris qu’elle était une source de gain de productivité et d’amélioration de la qualité. La
logistique devient une gestion globale des flux physiques et des flux d’information ; elle
recourt évidemment aux technologies de l’information (internet, EDI…)

On parle de supply chain management pour désigner la gestion intégrée de la chaîne logistique
qui permet à l’entreprise, grâce à des progiciels, d’être pilotée par la demande du marché.

Définition de la logistique
La logistique est l’activité qui consiste à gérer les flux physiques et les flux d’informations
associés aux produits de l’entreprise, depuis l’approvisionnement (en passant par la
production) jusqu’à l’après-vente.

MAJ 11/05/11 1 Mme PUJOL


Economie d’entreprise BTS 1ère année

Flux physiques

Logistique amont Logistique de production Logistique aval

Achat MP, consom, PRODUCTION Stockage PF


Transport MP Distribution des PF
Après-vente

Flux d’informations

Déf. Du C.E. N (Comité Européen de Normalisation) : « la logistique recouvre la planification,


l’exécution et le contrôle des mouvements et mise en place des personnes et des biens … dans
un système organisé pour atteindre des objectifs spécifiques ».

2. Les composantes de la logistique


Les composantes (= fonctions) de la logistiques sont :
- La gestion : planification, organisation, contrôle des activités et financement du
stock.
- Le stockage des matières, consommables, ou produits finis,
- La circulation des biens (transport, manutention) et des informations

MAJ 11/05/11 2 Mme PUJOL


Economie d’entreprise BTS 1ère année

3. Rôle et importance de la logistique


Apprécier le rôle et l’importance de la logistique
La logistique est importante car elle va contribuer à l’amélioration de la qualité en proposant
au client :
- Le bon produit
- Au bon moment
- Au bon endroit
- Au bon client
- Au coût le plus juste

Ces qualités sont un facteur de réussite dans l’environnement actuel ; concurrence exacerbée,
internationalisation des échanges,…

Plus généralement, la logistique est l’ensemble des activités qui ont pour but de satisfaire
l’utilisateur en mettant à sa disposition les produits qu’il souhaite, en quantité nécessaire, au
meilleur coût. On parle d’ ECR « efficient consumer response » (réponse optimale au
consommateur)

Le traitement automatisé des informations, les réseaux informatiques, l’échange de


données informatisé (EDI livre hachette p171) raccourcissent les délais entre la
commande et la livraison.
La standardisation des outils et des procédures assurent aussi une plus grande
fiabilité des informations (pas de ressaisie).
Le logisticien peut garantir aujourd’hui la traçabilité des produits. Exemple :
Chronopost, UPS, où dans la chaîne alimentaire.

MAJ 11/05/11 3 Mme PUJOL


Economie d’entreprise BTS 1ère année

PARTIE B : L’APPROVISIONNEMENT
L’approvisionnement comporte deux aspects : d’une part la fonction achat et d’autre part la
gestion des stocks.

Les objectifs de l’approvisionnement


- les objectifs de la politique approvisionnement,

Les objectifs de l’approvisionnement sont de:


• fournir sans interruption les biens et services correspondants aux besoins de la
production de l’entreprise,
• sélectionner des fournisseurs capables de répondre aux l’exigences de l’entreprise,
diversifier (ou sécuriser) les sources d’approvisionnements pour éviter la dépendance vis à
vis d’un fournisseur
• réduire les stocks afin de réduire les coûts tout en évitant les ruptures

Ses objectifs sont parfois antagonistes car il est difficile de maximiser le service rendu
(quantité, qualité) en minimiser les coûts.

La fonction achat
- - le processus d’achat et l’importance du rôle de l’acheteur

a. L’importance de la fonction achat


d’après le magasine « L’entreprise » de Février 2000.

 Pour une entreprise industrielle, le budget achat peut représenter jusqu’à 50% du C.A., et
plus s’il s’agit d’une entreprise commerciale.

Une réduction de 10% du poste achat améliore automatiquement le résultat de l’entreprise et


son taux de marge nette. Un cabinet de consultants estiment les possibilités d’économie selon
des achats : ils vont de 3% sur l’essence à –35% sur le nettoyage des bureaux. Le poste achat
est donc un gisement d’économie très important et pas encore exploité.

Les achats sont aussi une des composantes entrant dans la procédure qualité d’une entreprise.

MAJ 11/05/11 4 Mme PUJOL


Economie d’entreprise BTS 1ère année

B. Le processus achat
Il comporte plusieurs étapes :

1- L’entreprise doit faire un choix stratégique de faire elle même ou de faire faire. De ce
choix dépendra la nature des biens ou services achetés : matières, équipements, ou sous-
traitance). Identifier les besoins.
2- Rechercher les fournisseurs susceptibles de répondre à nos besoins et les solliciter au
travers d’une procédure d’appel d’offre par exemple.
3- Sélectionner les fournisseurs et négocier leur offre.
4- Gérer les commandes (ponctuellement ou périodiquement)
5- Réceptionner et contrôler les commandes.

1. La définition des besoins


Pour savoir QUOI ACHETER, l'acheteur doit recueillir les besoins des services
utilisateurs. Parfois les besoins sont imprécis, les utilisateurs s'exprimant plus
facilement sur leurs attentes:" je veux faire ceci".
Selon l'organisation de l'entreprise, il va interroger les décideurs, les utilisateurs ou
les payeurs.
Le cahier des charges est un document qui résume les caractéristiques des produits à
acheter sur le plan technique que fonctionnel. Il aborde également les exigences en
matière de délai d'approvisionnement, qualité, garantie, assurance.

2. La prospection du marché amont


Recenser les fournisseurs capables de répondre à la demande nécessite une
recherche d’informations. Pour rester à l'écoute du marché, l'acheteur mène une
veille informationnelle, en utilisant plusieurs outils.

La recherche documentaire
Cette recherche s’effectue par le biais d’une étude documentaire (sources: annuaires
professionnels, fédérations professionnelles, INSEE, CCI, revues techniques,
catalogue, devis antérieurs, sites INTERNET ...) ou par le contact direct avec la force
de vente du fournisseurs (entretiens commerciaux ou lors des foires, salons,).
Cette activité est appelée "sourcing".

L’appel d’offre
L’appel d’offre est une demande de proposition commerciale à partir d’un cahier des
charges précis. Il peut être directement envoyé à des fournisseurs ou publié dans la
presse.

MAJ 11/05/11 5 Mme PUJOL


Economie d’entreprise BTS 1ère année

Des sites spécialisés se développent sur le Net (Entreprise Juillet 2000) ayant pour
vocation de mettre en relation des acheteurs et des vendeurs.
L’entreprise acheteuse met en ligne sont cahier des charges, et attend que les
fournisseurs intéressés y répondent. Gain de temps, efficacité, tous les acteurs y
trouvent des avantages.
Il y a des « places » réservées aux PME-PMI
• Marketo.com
• Achatpro.com
• Mondus.fr
Ex. La lyonnaise des eaux et www./ appels d’offres.com.

Traditionnellement, les fournisseurs intéressés répondent à l'appel d'offre; leur


projet commercial servira de base à de futures négociations.
L’appel d’offre est très fréquent dans les achats publics où la mise en concurrence est
obligatoire dès que l'achat dépasse 45.700 euros
Commande de 0 à 45.700 euros la collectivité choisit son fournisseur, sans publicité
légale.
De 45.700 à 106.700 euros, il est nécessaire de faire un appel à candidatures dans un
journal d'annonces locales.
Au delà de 106.700 euros l'appel d'offres est obligatoire. Le fournisseur doit
respecter la procédure. Celui qui est retenu doit proposer le meilleur rapport qualité-
prix.
NB: l’adjudication: est une procédure qui conduit l’acheteur à sélectionner le
prestataire le moins cher.

3. Sélectionner les fournisseurs


Parmi les entreprises susceptibles de répondre aux attentes du client, il est
nécessaire de procéder à une évaluation.
La grille d’évaluation de chaque fournisseur prendra en compte des éléments propres
aux produits vendus, aux conditions de vente mais également à l’entreprise
fournisseur: santé financière, garantie de qualité, potentiel d’évolution, capacité à
innover…

MAJ 11/05/11 6 Mme PUJOL


Economie d’entreprise BTS 1ère année

On parle de tableau de collationnement des offres.


Prix Qualité Délais de Conditions Aides à la Garanties
Livraison de vente SAV
Règlement
Fourn 1
Fourn 2
Fourn 3

L'évaluation des offres des fournisseurs se fait par attribution d'une note sur chaque
critère. Pour des éléments importants, il est possible d'attribuer un coefficient de
pondération. On peut également fixer une note minimum, en deçà de laquelle le
fournisseur est éliminé.
Voir DOC 3 bis. Mettre les fournisseurs en concurrence
En ce qui concerne le choix des fournisseurs l’entreprise à 2 options :

Concentration des achats sur 1 Dispersion des achats vers plusieurs


fournisseur fournisseurs
+ • Procédure simple • Mise en concurrence
• Conditions avantageuses • Réduction des risques
d’approvisionnement (rupture,
• Possibilité de mettre en place
délai trop long,…)
un partenariat
- • Risque de dépendance vis à vis • Achats complexe
d’un seul fournisseur • Moins de pouvoir dans la
négociation

L’entreprise peut choisir la dispersion des achats pour des produits banalisés, et
opter pour la concentration des achats s’agissant de biens ou de services importants
pour elle. Elle mettra en place sur ce deuxième cas des relations commerciales
pérennes.

MAJ 11/05/11 7 Mme PUJOL


Economie d’entreprise BTS 1ère année

4. La négociation des achats


L’entreprise client rencontre les fournisseurs potentiels afin de négocier les termes
du contrat.
La négociation est un dialogue entre les deux parties en vue de conclure un accord
satisfaisant sur:
Les quantités La qualité des produits
Les prix Les modalités de paiement
Les délais de livraison Les aides (conseils, assistance, pub…)

Comme toute négociation, ce type d’entretien de vente reprend les étapes


essentielles:
• Connaître
• Convaincre
• Conclure

La préparation de l'entretien
L'acheteur se fixe des objectifs avant l'entretien, afin de déterminer sa marge de
manœuvre:
les conditions de vente idéales pour son entrepris
les conditions de vente inacceptables

L'entretien achat - vente


Pour l'acheteur, l'entretien d'achat est un entretien qu'il va mener pour convaincre le
fournisseur de lui accorder des conditions de vente plus préférentielles
La prise de contact, le récapitulatif de la demande et de la proposition commerciale
du fournisseur, la discussion sur les aspects de cette proposition et les conditions de
vente, négociation et conclusion.

MAJ 11/05/11 8 Mme PUJOL


Economie d’entreprise BTS 1ère année

5. Le suivi des achats


La négociation achevée, l’acheteur contrôle que les modalités du contrat sont bien
observées par le fournisseur.
Le service réception effectue un contrôle physique des quantités et de la qualité des
marchandises par comparaison entre le bon de livraison et le bon de commande; Il
envoie le bon de livraison (bon de réception) au service achat.
Le service achat contrôle le respect des délais de livraison; En cas d'envoi
défectueux, le service achat procède aux réclamations. Si tout est conforme, le
dossier est transmis à la comptabilité.
Le service comptable vérifie que les conditions de vente soient respectées (prix
facturé, frais de transport, …) et procède au règlement à échéance.

MAJ 11/05/11 9 Mme PUJOL


Economie d’entreprise BTS 1ère année

La gestion des stocks


- - les choix possibles pour la gestion des stocks et des flux
Après avoir acheté des biens, l’entreprise doit s’occuper de leur stockage. Cette fonction
relève de la politique d’approvisionnement.

Définition du stock
PCG : « le stock est l’ensemble des biens qui interviennent dans le cycle d’exploitation de
l’entreprise pour être soit vendus en l’état, soit incorporés au processus de production, soit
consommés au premier usage ».

Le rôle du stock
L’existence de produits stockés répond à diverses fonctions :
• Disponibilité : pour le client ou pour un service interne, le stock permet de donner le
produit immédiatement, sans délai.
• Sécurité : le stock permet de faire face à une variation de la demande ou de la
consommation interne. Il permet de servir le demandeur en cas de retard de livraison ou
de fabrication.
• Régulation : lorsque des ateliers travaillent à des cadences différentes, le stock d’en-
cours maintient une circulation continue des flux dans l’entreprise.
• Etape obligatoire : certaine production de vin, de fromage, bois… intègre une période de
vieillissement du produit ou d’un en-cours.
• Coût : pour bénéficier de conditions d’achat avantageuses, l’entreprise doit parfois
acheter en grandes quantités et stocker. Cela arrive également lorsqu’elle veut bénéficier
d’un prix avantageux du marché ou se protéger contre des variations de change.

c. La gestion des stocks


Il s’agit de répondre à 2 questions :
• QUAND commander ?
• COMBIEN commander ?

Le responsable des stocks va devoir faire un choix sous contrainte en maximisant les services
rendus par les stocks tout en minimisant les coûts.

L’approvisionnement génère 3 types de coûts :


1. Les coûts d’acquisition des matières : achat + charges d’achat
2. Les coûts de stockage des matières sont relatifs au magasinage (transport,
manutention, loyer, assurance, …) mais également d’ordre financier, lié à
l’immobilisation de somme d’argent.

3. Les coûts de rupture sont réels : désorganisation, retard, perte de temps,


insatisfaction des clients, ventes ratées… mais difficiles à évaluer.

MAJ 11/05/11 10 Mme PUJOL


Economie d’entreprise BTS 1ère année

On distingue 2 systèmes de gestion des stocks :

Quantité fixe mais périodicité variable


Lorsque le stock de produit atteint un niveau d’alerte, le gestionnaire passe une
commande de réapprovisionnement. Le stock restant doit suffire à attendre la
livraison sans risque.

STOCK

Stock max.

Stock d’alerte

Stock Sécurité

T
Passation
commande

Le stock de sécurité : est un niveau minimum qui permet d’éviter les ruptures en cas
de retard de livraison.
Le stock d’alerte : c’est la valeur du stock qui déclenche la passation de commande et
permet d’attendre la livraison sans franchir le stock de sécurité :
Stock d’alerte = stock minimum + stock de sécurité

Ce système s’utilise dans un contexte de fluctuations importantes de la demande et lorsqu’une


rupture serait préjudiciable à l’entreprise.

MAJ 11/05/11 11 Mme PUJOL


Economie d’entreprise BTS 1ère année

Quantité variable mais période fixe


Chaque commande s’effectue à période fixe pour reconstituer le stock à un niveau de
« recomplètement ».
Cette technique s’utilise lorsque la demande est régulière et les délais de livraison
respectée. (Ex : dans la grande distribution pour les produits du rayon frais, forte
vente, forte rotation)

Conclusion : Vers le zéro stock ?


Atteindre réellement 0 stock paraît difficilement réalisable, mais la réduction importantes
des stocks est en cours grâce à :
• La production en flux tendus : qui déclenche la fabrication à partir de la commande et
s’appuie généralement sur le JUSTE A TEMPS . On ne produit que ce qui est demandé au
moment.

• L’échanges de données informatisées : entre les fournisseur et les clients qui accélère la
livraison des marchandises.

• L’informatisation : des méthodes d’estimation des besoins en matières premières, des


calculs d’optimisation des coûts d’approvisionnements, d’optimisation des techniques de
production…

MAJ 11/05/11 12 Mme PUJOL


Economie d’entreprise BTS 1ère année

1.10 LOGISTIQUE ET APPROVISIONNEMENT................................1

PARTIE A : LA LOGISTIQUE.................................................................................1
1. DÉFINITION DE LA LOGISTIQUE.................................................................................................................1
Histoire et évolution d’une fonction........................................................................................................................1
Aujourd’hui.............................................................................................................................................................1
Définition de la logistique.......................................................................................................................................1
2. LES COMPOSANTES DE LA LOGISTIQUE.......................................................................................................2
3. RÔLE ET IMPORTANCE DE LA LOGISTIQUE..................................................................................................3
PARTIE B : L’APPROVISIONNEMENT................................................................4
LES OBJECTIFS DE L’APPROVISIONNEMENT.....................................................................................................4
LA FONCTION ACHAT.................................................................................................................................4
a. L’importance de la fonction achat.......................................................................................................................4
B. Le processus achat..............................................................................................................................................5
1. La définition des besoins.....................................................................................................................................5
2. La prospection du marché amont........................................................................................................................5
La recherche documentaire.................................................................................................................................5
L’appel d’offre....................................................................................................................................................5
3. Sélectionner les fournisseurs...............................................................................................................................6
4. La négociation des achats....................................................................................................................................8
5. Le suivi des achats...............................................................................................................................................9
LA GESTION DES STOCKS..........................................................................................................................10
Définition du stock................................................................................................................................................10
Le rôle du stock.....................................................................................................................................................10
c. La gestion des stocks.........................................................................................................................................10
Quantité fixe mais périodicité variable.............................................................................................................11
Quantité variable mais période fixe..................................................................................................................12
Conclusion : Vers le zéro stock ?..........................................................................................................................12

MAJ 11/05/11 13 Mme PUJOL