Вы находитесь на странице: 1из 122

Guide de configuration de vCenter

Server et ESXi Installable


ESXi 4.1 Installable
vCenter Serveur 4.1

Ce document prend en charge la version de chacun des produits


répertoriés, ainsi que toutes les versions publiées par la suite
jusqu'au remplacement dudit document par une nouvelle
édition. Pour rechercher des éditions plus récentes de ce
document, rendez-vous sur :
http://www.vmware.com/fr/support/pubs.

FR-000306-00
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Vous trouverez la documentation technique la plus récente sur le site Web de VMware à l'adresse :
http://www.vmware.com/fr/support/pubs/
Le site Web de VMware propose également les dernières mises à jour des produits.
N’hésitez pas à nous transmettre tous vos commentaires concernant cette documentation à l’adresse suivante :
docfeedback@vmware.com

Copyright © 2009, 2010 VMware, Inc. Tous droits réservés. Ce produit est protégé par les lois américaines et internationales
relatives au copyright et à la propriété intellectuelle. Les produits VMware sont protégés par un ou plusieurs brevets répertoriés
à l'adresse http://www.vmware.com/go/patents-fr.
VMware est une marque déposée ou une marque de VMware, Inc. aux États-Unis et/ou dans d'autres juridictions. Toutes les
autres marques et noms mentionnés sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs.

VMware, Inc. VMware, Inc.


3401 Hillview Ave. 100-101 Quartier Boieldieu
Palo Alto, CA 94304 92042 Paris La Défense
www.vmware.com France
www.vmware.com/fr

2 VMware, Inc.
Table des matières

À propos de ce guide 7

1 Présentation de VMware vSphere 9


À propos d'ESXi 10

2 Spécifications système 11
Spécifications ESXi requises pour le matériel 11
Spécifications matérielles pour vCenter Server et vSphere Client 13
Spécifications logicielles pour vCenter Server 15
Spécifications logicielles pour vSphere Client 15
Prise en charge des systèmes d'exploitation invités 64 bits 16
Configuration requise pour la création de machines virtuelles 16
Ports requis 16
Versions de microprogrammes de gestion à distance prises en charge 17

3 Présentation de l'installation d'ESXi 19


Présentation du processus d'installation 19
À propos du mode évaluation d'ESXi 20
Options pour accéder au support d'installation, démarrer le programme d'installation et exécuter le
programme d'installation 20
Informations requises pour l'installation d'ESXi 21

4 Préparation de l'installation de ESXi 23


Emplacement du support d'installation ESXi 23
Formater une clé USB pour lancer l'installation d'ESXi 25
Démarrage PXE du programme d'installation ESXi 25
Installation ESXi en mode script 33

5 Installation d'ESXi 4.1 41


Commandes de démarrage 41
Installer ESXi 4.1 en utilisant le mode interactif 42
Installation de ESXi 4.1 en mode script 43

6 Configuration d'ESXi 45
Accès réseau à l'hôte ESXi 46
Configuration des paramètres réseau sur un hôte détaché 46
Interface utilisateur de la console directe 46
Configuration de la présentation clavier 47
Création d'une bannière de sécurité pour la console directe 47
Configuration des paramètres de démarrage du BIOS 47
Modification du paramètre de démarrage du BIOS pour ESXi 48

VMware, Inc. 3
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Configuration du paramètre de démarrage des supports virtuels 48


Configuration des paramètres réseau 49
Comportement de stockage 54
Enregistrement de la clé de licence ESXi 55
Afficher les journaux système 56
Redirection des fichiers journaux système vers un hôte distant 57
Définition du mot de passe du compte administrateur 57
Configurer le mode de verrouillage 57
Configuration des services de dépannage à l'aide de l'interface utilisateur de console directe 58
Réinitialisation de la configuration système 58
Gestion à distance d'ESXi 59
Conversion d'un hôte ESXi en mode d'évaluation 59
Retrait de tous les modules personnalisés d'ESXi 59
Désactivation d'ESXi 60

7 Considérations de post-installation pour ESXi 61


Télécharger vSphere Client 61
Gestion de licence d'hôte 61

8 Sauvegarde et restauration ESXi 4.1 63


Sauvegarde et restauration de la configuration ESXi 4.1 63
Considérations lors de l'utilisation du boîtier virtuel vSphere CLI 63
Sauvegarde des données de configuration ESXi 4.1 64
Restauration des données de configuration ESXi 4.1 64
Récupération du logiciel ESXi 4.1 Installable 65

9 Bases de données vCenter Server 67


Spécifications système et correctifs applicables à vCenter Server Database 68
Créer un DSN 64 bits 69
Configurez vCenter Server pour communiquer avec la Base de données locale après le rétrécissement
du Nom de l'ordinateur à 15 caractères ou moins. 70
À propos du pack de base de données groupée Microsoft SQL Server 2005 Express 70
Entretien d'une base de données vCenter Server 71
Configurer des bases de données DB2 71
Configurer des bases de données Microsoft SQL Server 80
Configurer des bases de données Oracle 85

10 Présentation de l'installation de vCenter Server 91


Conditions préalables pour vCenter Server 91
Utilisation d'un compte utilisateur pour l'exécution de vCenter Server avec SQL Server 92
À propos de l'installation de vCenter Server sur des ordinateurs IPv6 93
Configurer les URL sur un système vCenter Server autonome 93
Exécution des programmes d'installation de vCenter Server et vSphere Client à partir d'un lecteur
réseau 94
Composants vCenter Server 94
Données requises pour l'installation de vCenter Server 95

4 VMware, Inc.
Table des matières

11 Installation de vCenter Server 97


Télécharger le programme d'installation vCenter Server 97
Installer vCenter Server sur une machine virtuelle 97
Installer vCenter Server 98

12 Considérations post-installation pour vCenter Server 101


Installer vSphere Client 102
Désinstaller les composants vSphere de VMware 103

13 Création de groupes Linked Mode vCenter Server 105


Prérequis pour Linked Mode 106
Considérations sur Linked Mode 106
Configurer les URL sur un système vCenter Server en Linked Mode 107
Intégrer un groupes en Linked Mode pendant et après une installation 107
Rejoindre un groupes Linked Mode après l'installation 108
Isoler une instance vCenter Server d'un groupes Linked Mode 109
Dépannage de Linked Mode 109

14 Installation de modules supplémentaires 113


Installation de VMware vCenter Guided Consolidation 113
Installation de VMware vCenter Update Manager 114
Installation de VMware vCenter Converter 116

Index 117

VMware, Inc. 5
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

6 VMware, Inc.
À propos de ce guide

®
Le Guide d'installation explique comment installer les nouvelles configurations de VMware vCenter Server et
ESXi Installable. Les informations d'installation couvrent uniquement ESXi Installable et vCenter Server. Elles
n'incluent pas les informations d'installation ou de configuration pour ESX ou ESXi Embedded.

Public cible
Ce manuel est destiné à tous ceux qui ont besoin d'installer vCenter Server, et d'installer et configurer ESXi 4.1
Installable.

Les informations de ce manuel sont écrites pour des administrateurs Windows ou Linux expérimentés,
habitués à la technologie des machines virtuelles et aux opérations de centres de données.

Glossaire de VMware Technical Publications


VMware Technical Publications fournit un glossaire des termes qui peuvent éventuellement ne pas vous être
familiers. Pour consulter la définition des termes utilisés dans la documentation technique VMware, visitez le
site Web http://www.vmware.com/support/pubs.

Commentaires sur les documents


VMware prend en considérations vos suggestions pour améliorer sa documentation. Si vous avez des
commentaires, envoyez-les à docfeedback@vmware.com

Documentation de vSphere de VMware


La documentation de vSphere de VMware est une combinaison de l'ensemble des documentations de VMware
vCenter et d'ESX/ESXi.

Ressources de support technique et de formation


Les ressources de support technique suivantes sont à votre disposition. Pour accéder à la version actuelle de
ce guide et à d'autres guides, allez sur http://www.vmware.com/support/pubs.

Support en ligne et Pour soumettre des demandes d'ordre technique à l'assistance en ligne,
téléphonique consulter les informations concernant vos produits et contrats et inscrire vos
produits, rendez-vous sur http://www.vmware.com/support.

VMware, Inc. 7
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Les clients ayant souscrit des contrats de support appropriés peuvent utiliser
le support téléphonique pour obtenir une réponse rapide à leurs problèmes
prioritaires. Allez sur
http://www.vmware.com/support/phone_support.html.

Offres de support Pour en savoir plus sur la façon dont les offres d'assistance VMware peuvent
satisfaire les besoins de votre entreprise, rendez-vous sur
http://www.vmware.com/support/serviceshttp://www.vmware.com/
support/services.

VMware Professional Les cours VMware Education Services proposent de nombreux exercices
Services pratiques, des exemples d'étude de cas, ainsi que de la documentation destinée
à servir de référence sur site. Les cours sont disponibles sur site, en salle de
cours et en ligne et en direct. Pour les programmes pilotes sur site et les
meilleures pratiques de mise en œuvre, VMware Consulting Services propose
des offres destinées à vous aider à évaluer, planifier, élaborer et gérer votre
environnement virtuel. Pour accéder aux informations sur les classes de
formation, les programmes de certification et les services-conseil, rendez-vous
sur http://www.vmware.com/services.

8 VMware, Inc.
Présentation de VMware vSphere 1
Ces rubriques décrivent vSphere VMware.
La représentation suivante illustre les composants fondamentaux de vSphere VMware.
Figure 1-1. Composants VMware vSphere
vSphere Client
machines

bases de données

vCenter Server
hôtes ESXi et
modules supplémentaires

Chaque vCenter Server gère plusieurs hôtes ESXi. Vous pouvez exécuter vSphere Client et vSphere Web Access
sur plusieurs postes de travail.

Les principaux composants de vSphere VMware sont :

ESXi Installable VMware Fournit une couche de virtualisation qui isole le processeur, la mémoire, le
stockage et les ressources réseau de l'hôte physique dans plusieurs machines
virtuelles. Vous pouvez installer ESXi Installable sur n'importe quel disque dur
de votre serveur.

vCenter Server Service agissant en tant que point central d'administration pour les hôtes ESX/
ESXi connectés à un réseau. Ce service dirige des actions sur les machines
virtuelles et les hôtes. vCenter Server est le noyau de l'activité de vCenter.
Plusieurs systèmes vCenter Server peuvent se connecter à un groupes en
Linked Mode. Cela vous permet de vous connecter à une instance vCenter
Server, de voir et de gérer les inventaires de tous les systèmes vCenter Server
du groupes.

VMware, Inc. 9
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Modules Apportez de nouvelles aptitudes et fonctionnalités à vCenter Server. En


supplémentaires de général, les modules supplémentaires (appelés parfois plug-ins) sortent
vCenter Server séparément, ils viennent s'ajouter à vCenter Server et peuvent être mis à niveau
indépendamment. Vous pouvez installer des modules supplémentaires sur le
même ordinateur que le système vCenter Server ou sur un ordinateur à part.
Une fois le module supplémentaire installé, vous pouvez activer le composant
du client du module qui améliore vSphere Client avec des options d'interface
utilisateur. Les modules supplémentaires comprennent vCenter Update
Manager, vCenter Converter et vCenter Guided Consolidation Service.

vSphere Client S'installe sur un ordinateur Windows, il s'agit du premier mode d'interaction
avec vSphere VMware. vSphere Client agit comme une console permettant de
contrôler les machines virtuelles et comme une interface d'administration au
sein des systèmes vCenter Server et les hôtes ESXi.
vSphere Client est téléchargeable à partir du système vCenter Server et des
hôtes ESXi. vSphere Client comprend de la documentation pour les
administrateurs et les utilisateurs de console.

Bases de données Organisez toutes les données de configuration pour l'environnement vSphere
VMware. Pour les petits déploiements, la base de données groupée Microsoft
SQL Server 2005 Express vous permet de mettre en place 5 hôtes et 50 machines
virtuelles. vCenter Server prend en charge d'autres produits de base de
données pour des déploiements plus importants. vCenter Update Manager
nécessite également une base de données. VMware recommande l'utilisation
de bases de données distinctes pour vCenter Server et vCenter Update
Manager.

À propos d'ESXi
ESXi diffère d'ESX sur divers plans.

Un hôte ESXi 4.1 Installable est un serveur physique contenant une image ESX installée sur un disque dur local.

Lorsque vous activez l'hôte ESXi pour la première fois ou après avoir rétabli les paramètres par défaut, l'hôte
entre dans une phase d'autoconfiguration durant laquelle les paramètres du réseau et des périphériques de
stockage du système sont configurés par défaut.

Par défaut, le protocole de configuration dynamique d'hôte (DHCP) configure l'IP, et tous les disques internes
vides visibles sont formatés avec le système de fichiers de la machine virtuelle (VMFS) de sorte que les machines
virtuelles puissent être stockées sur les disques.

ESXi dispose d'une interface appelée console directe. Vous pouvez utiliser la console directe pour une première
configuration et pour le dépannage. Connectez un clavier et un écran à l'hôte pour utiliser la console directe.
Une fois la phase d'autoconfiguration de l'hôte terminée, la console directe apparaît sur l'écran. Vous pouvez
examiner la configuration réseau par défaut et modifier n'importe quel paramètre non compatible avec votre
environnement réseau.

Les opérations clé disponibles dans la console directe comprennent :


n Configuration des hôtes
n Mise en place de l'accès administratif
n Dépannage

Vous pouvez également utiliser les applications du vSphere Client pour gérer l'hôte.

10 VMware, Inc.
Spécifications système 2
Les systèmes exécutant vCenter Server et des instances ESX/ESXi doivent correspondre aux conditions
matérielles spécifiques et aux conditions de système d'exploitation requises.

Ce chapitre aborde les rubriques suivantes :


n « Spécifications ESXi requises pour le matériel », page 11
n « Spécifications matérielles pour vCenter Server et vSphere Client », page 13
n « Spécifications logicielles pour vCenter Server », page 15
n « Spécifications logicielles pour vSphere Client », page 15
n « Prise en charge des systèmes d'exploitation invités 64 bits », page 16
n « Configuration requise pour la création de machines virtuelles », page 16
n « Ports requis », page 16
n « Versions de microprogrammes de gestion à distance prises en charge », page 17

Spécifications ESXi requises pour le matériel


Assurez-vous que l'hôte remplit les spécifications de matériel requises prises en charge par ESXi 4.1.

Vous avez besoin des ressources matériel et système suivantes pour installer et utiliser ESXi 4.1.
n Plate-forme de serveur prise en charge (pour la liste des plates-formes prises en charge, consultez le Guide
de compatibilité des systèmes)
n VMware ESX 4.1 n'installera et n'exécutera que les serveurs dotés de CPU x86 à 64 bits.
n Processeurs 64 bits connus :
n Tous les AMD Opterons admettent le 64 bits.
n Tous les Intel Xeon 3000/3200, 3100/3300, 5100/5300, 5200/5400, 7100/7300 et 7200/7400 admettent le
64 bits.
n Tous les Intel Nehalem (aucun numéro de marque Xeon attribué à ce jour) admettent le 64 bits.
n Minimum de 2 Go de mémoire vive Pour les mises à niveau, 3 Go de mémoire vive sont nécessaires si
l'hôte ESXi est géré par vCenter Server.
n Un ou plusieurs contrôleurs Ethernet Gigabit ou 10Go. Pour la liste des modèles d'adaptateurs réseau pris
en charge, consultez le Guide de compatibilité du matériel à l'adresse
http://www.vmware.com/fr/resources/guides.html.

VMware, Inc. 11
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

n Un ou plusieurs des contrôleurs suivants (n'importe quelle combinaison est possible) :


n Les contrôleurs SCSI de base — Adaptec Ultra-160 ou Ultra-320, LSI Logic Fusion-MPT, ou la plupart
des NCR/Symbios SCSI.
n Contrôleurs RAID –contrôleurs Dell PERC (Adaptec RAID ou LSI MegaRAID), HP Smart Array
RAID, ou IBM (Adaptec) ServeRAID .
n Disque SCSI ou un RAID LUN local (non réseau) avec un espace non partitionné pour les machines
virtuelles.
n Pour le Serial ATA (SATA), un disque connecté via des contrôleurs SAS pris en charge ou des contrôleurs
SATA embarqués pris en charge.

REMARQUE Vous ne pouvez pas connecter un périphérique CD-ROM SATA à une machine virtuelle sur
un hôte ESXi 4.1. Pour utiliser le périphérique CD-ROM SATA, vous devez utiliser le mode d'émulation
IDE.

ESXi 4.1 Installable prend en charge l'installation et le démarrage à partir des systèmes de stockage suivants.
n Lecteurs de disques SATA – Lecteurs de disques SATA connectés derrière des contrôleurs SAS pris en
charge ou des contrôleurs SATA embarqués pris en charge.

Les contrôleurs SAS pris en charge incluent :


n LSI1068E (LSISAS3442E)
n LSI1068 (SAS 5)
n Contrôleur IBM ServeRAID 8K SAS
n Contrôleur Smart Array P400/256
n Contrôleur Dell PERC 5.0.1

Les SATA embarqués pris en charge incluent :


n Intel ICH9
n NVIDIA MCP55
n ServerWorks HT1000

REMARQUE Le partage des banques de données VMFS sur des disques SATA entre plusieurs hôtes ESXi 4.1
n'est pas pris en charge.

n Lecteurs de disque Serial Attached SCSI (SAS) : pris en charge pour l'installation d'ESXi 4.1 et pour le
stockage de machines virtuelles sur des partitions VMFS.
n Fibre Channel ou iSCSI

Recommandations pour améliorer les performances d'ESXi


Pour améliorer les performances, VMware vous recommande d'installer ESXi sur un système robuste
possédant plus de RAM que le minimum requis et plusieurs disques physiques.

Prenez les recommandations suivantes en considération pour améliorer les performances :


n RAM : les hôtes ESXi 4.1 requièrent plus de RAM que les serveurs typiques. Un hôte ESXi 4.1 doit disposer
d'assez de RAM pour pouvoir exécuter simultanément des machines virtuelles.

Par exemple, l'exploitation de quatre machines virtuelles avec Red Hat Enterprise Linux ou Windows XP
requiert au moins 3 Go de RAM pour des performances de base. Ceci inclut environ 1024 Mo pour les
machines virtuelles (256 Mo minimum pour chaque système d'exploitation, tel que recommandé par les
fournisseurs).

12 VMware, Inc.
Chapitre 2 Spécifications système

L'exécution de ces quatre machines virtuelles avec 512 Mo de RAM nécessite que l'hôte ESXi 4.1 dispose
d'environ 4 Go de RAM incluant 2048 Mo pour les machines virtuelles.

Ces calculs ne prennent pas en compte les économies de mémoire possibles dues à une utilisation variable
de la capacité de mémoire pour chaque machine virtuelle. Voir le guide de gestion des ressources.
n Cartes Fast Ethernet pour machines virtuelles : stockez le réseau de gestion et les réseaux de machines
virtuelles sur des adaptateurs réseau physiques différentes. Les cartes Ethernet Gigabit pour machines
virtuelles, telles que les adaptateurs Intel PRO 1000, améliorent le débit des machines virtuelles ayant un
trafic réseau élevé.
n Emplacement de disque : stockez toutes les données utilisées par vos machines virtuelles sur des disques
physiques alloués spécifiquement aux machines virtuelles. Les performances sont meilleures lorsque vous
ne stockez pas vos machines virtuelles sur le disque contenant l'image de démarrage ESXi 4.1 Installable.
Utilisez des disques physiques présentant une taille suffisante pour accueillir des images de disque
utilisées par toutes les machines virtuelles.
n Partitionnement VMFS3 : le programme d'installation ESXi 4.1 crée automatiquement les volumes initiaux
VMFS sur des disques locaux vierges. Pour ajouter des disques ou modifier la configuration d'origine,
utilisez le vSphere Client. Cette application garantit que les secteurs de partition de départ sont alignés
sur 64k, ce qui améliore les performances de stockage.

REMARQUE Pour des environnements SAS uniquement, le programme d'installation ne peut peut-être pas
formater les disques. Pour certains disques SAS, il est difficile d'identifier si les disques sont locaux ou à
distance. Après l'installation, vous pouvez utiliser le vSphere Client pour paramétrer VMFS.

n Processeurs : les processeurs plus rapides améliorent les performances d'ESXi 4.1. Pour certaines charges
de travail, les caches de taille supérieure améliorent les performances d'ESXi 4.1.
n Compatibilité matérielle : utilisez, dans votre serveur, les périphériques pris en charge par les pilotes
ESXi 4.1. Reportez-vous au Guide de compatibilité matérielle à l'adresse
http://www.vmware.com/resources/compatibility.

Spécifications matérielles pour vCenter Server et vSphere Client


Le système vCenter Server est une machine physique ou virtuelle ayant accès à une base de données prise en
charge. Le système vCenter Server doit correspondre à des conditions spécifiques. Aussi, assurez-vous que les
machines vSphere Client correspondent aux conditions de matériel requises.

Conditions minimales requises pour vCenter Server


n CPU : deux CPU 64-bits ou un processeur 64-bits à double cœur.
n processeur Intel ou AMD de 2,0 Ghz ou plus rapide. Les spécifications du processeur doivent être
supérieures si la base de données s'exécute sur la même machine.
n Mémoire : RAM 3 Go. Les spécifications de la mémoire doivent être supérieures si la base de données
s'exécute sur la même machine.

vCenter Server inclut un service appelé VMware VirtualCenter Management Webservices. Ce service
nécessite de 512 Mo à 4,4 Go de mémoire supplémentaire. La mémoire maximum de la JVM pour
Webservices peut être spécifiée lors de l'installation selon la taille de l'inventaire.
n Stockage disque – 3 Go. Les spécifications du disque doivent être supérieures si la base de données
s'exécute sur la même machine.

VMware, Inc. 13
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

n Spécifications disque pour Microsoft SQL Server 2005 Express – Jusqu'à 2 Go d'espace disque libre pour
décompresser l'archive d'installation. Environ 1,5 Go de ces fichiers sont supprimés une fois l'installation
soit terminée.
n Connexion réseau : Connexion Gigabit recommandée.

REMARQUE L'installation de vCenter Server sur un lecteur réseau ou un lecteur flash USB n'est pas prise en
charge.

Consultez la documentation de votre base de données pour les spécifications matérielles de votre base de
données. Les conditions requises pour la base de données s'ajoutent à celles requises pour vCenter Server si la
base de données et vCenter Server s'exécutent sur la même machine.

conditions minimum requises pour vSphere Client


n CPU : 1 CPU
n Processeur : processeur Intel ou AMD de 500 MHz ou plus rapide (1 GHz recommandé).
n Mémoire : RAM.1Go
n Stockage sur disque : 1,5 Go d'espace disque libre pour une installation complète comprenant les
composants suivants :
n Microsoft .NET 2.0
n Microsoft .NET 3.0 SP1
n Microsoft Visual J#

Supprimez toutes les versions de Microsoft Visual J# installées antérieurement sur le système sur
lequel vous installez vSphere Client.
n vSphere Client 4.1

Si aucun de ces composants n'est déjà installé, vous devez avoir 400 Mo d'espace libre sur le disque qui
contient le répertoire %temp%.

Si tous les composants sont déjà installés, un espace libre de 300 Mo est requis sur le disque contenant le
répertoire %temp%, et 450 Mo sont requis pour vSphere Client 4.1.
n Connexion réseau : connexion Gigabit recommandée.

Recommandations système pour performance basée sur la taille du déploiement


Le nombre d'hôtes et de machines virtuelles sous tension dans votre environnement affecte la performance.
Les conditions suivantes requises pour votre système doivent servir d'indications minimum pour des
performances optimales. Pour augmenter la performance, vous pouvez configurer des systèmes dans votre
environnement avec des valeurs supérieures à celles indiquées ici.

Les exigences en matière de traitement sont énumérées en termes de coeur de CPU. Seuls les coeurs physiques
sont comptés. Dans des systèmes à hyperthreading, les CPU logiques ne comptent pas comme des coeurs
distincts.

IMPORTANT Les tailles de disques recommandées présument les niveaux de journalisation par défaut. Si vous
configurez des niveaux de journalisation plus granulaires, plus d'espace disque est nécessaire.

Tableau 2-1 récapitule les spécifications pour un déploiement moyen.

14 VMware, Inc.
Chapitre 2 Spécifications système

Tableau 2-1. Jusqu'à 50 Hôtes et 500 machines virtuelles activées


Produit Coeurs Mémoire Disque

vCenter Server 2 4Go 5 Go

vSphere Client 1 200 Mo 1,5 Go

Tableau 2-2 récapitule les spécifications pour un déploiement de taille importante.

Tableau 2-2. Jusqu'à 300 Hôtes et 3000 machines virtuelles activées


Produit Coeurs Mémoire Disque

vCenter Server 4 8Go 10 Go

vSphere Client 1 500 Mo 1,5 Go

Tableau 2-3 récapitule les spécifications pour un déploiement de taille particulièrement importante.

Tableau 2-3. Jusqu'à 1000 Hôtes et 10000 machines virtuelles activées


Produit Coeurs Mémoire Disque

vCenter Server 8 16 Go 10 Go

vSphere Client 2 500 Mo 1,5 Go

Conditions requises pour l'installation de vCenter Server sur un lecteur


personnalisé
Si vous installez vCenter Server sur un disque personnalisé, prenez note des espaces disque nécessaires
suivants :
n 1 Go sur le disque personnalisé pour vCenter Server
n 1,13 Go sur le disque C:\ pour Microsoft .NET 3.0 SP1, Microsoft ADAM, Microsoft SQL Server 2005
Express (en option), et Microsoft Visual C++ 2008 Redistribuable
n 375 Mo pour l'inventaire du disque personnalisé %temp%.

Spécifications logicielles pour vCenter Server


Assurez-vous que votre système d'exploitation prend en charge vCenter Server. vCenter Server nécessite un
système d'exploitation 64 bits, et le DSN de système 64 bits est requis pour que vCenter Server puisse se
connecter à sa base de données.

Pour une liste des systèmes d'exploitation pris en charge, consultez Matrices de compatibilité vSphere sur le site
Web de documentation VMware vSphere.

Spécifications logicielles pour vSphere Client


Assurez-vous que votre système d'exploitation prend en charge vSphere Client.

Pour une liste des systèmes d'exploitation pris en charge, consultez Matrices de compatibilité vSphere sur le site
Web de documentation VMware vSphere.

vSphere Client nécessite d'avoir Microsoft .NET 3.0 SP1 Framework. S'il n'est pas installé sur votre système,
le programme d'installation de vSphere Client l'installe. Le logiciel .NET 3.0 SP1 peut nécessiter une
connectivité Internet pour télécharger des fichiers supplémentaires.

VMware, Inc. 15
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Prise en charge des systèmes d'exploitation invités 64 bits


ESX/ESXi prend en charge plusieurs systèmes d'exploitation invités 64 bits.

Pour en obtenir la liste complète, voir le Guide d'installation de système d'exploitation client.

Les hôtes exécutant des machines virtuelles avec des systèmes d'exploitation client 64 bits ont les spécifications
matérielles suivantes :
n Pour les systèmes AMD Opteron, les processeurs doivent être des processeurs Opteron Rev E et versions
ultérieures.
n Pour les systèmes Intel Xeon, les processeurs doivent inclure la prise en charge de la technologie Intel VT
(Virtualization Technology). Sur de nombreux serveurs incluant des unités centrales avec prise en charge
de la technologie VT, celle-ci peut initialement être désactivée. Dans ce cas, vous devez l'activer
manuellement. Si vos unités centrales prennent en charge la technologie VT mais que cette option
n'apparaît pas dans le BIOS, contactez votre fournisseur pour obtenir une version de BIOS permettant
d'activer la technologie VT.

Pour déterminer si votre serveur prend en charge VMware 64 bits, vous pouvez télécharger l'utilitaire
d'identification d'unité centrale dans la page des téléchargements VMware.
http://www.vmware.com/download/shared_utilities.html.

Configuration requise pour la création de machines virtuelles


Pour la création de machines virtuelles, l'hôte ESX/ESXi doit pouvoir prendre en charge un processeur virtuel,
un ensemble de puces virtuelles, ainsi qu'un BIOS virtuel.

Chaque machine ESX/ESXi a des exigences spécifiques, qui sont répertoriées dans le Tableau 2-4.

Tableau 2-4. Configuration requise pour la création de machines virtuelles


Composant Spécifications

Processeur virtuel Un, deux, quatre ou huit processeurs par machine virtuelle
REMARQUE Si vous créez une machine virtuelle à deux processeurs, la machine ESXi
doit disposer au minimum de deux processeurs physiques. Si vous créez une machine
virtuelle à quatre processeurs, la machine ESXi doit disposer au minimum de quatre
processeurs physiques.

Ensemble de puces virtuelles Carte mère Intel 440BX avec puce NS338 SIO

BIOS virtuel PhoenixBIOS 4.0 vesion 6

Ports requis
Le système VMware vCenter Server doit pouvoir envoyer des données à chaque hôte géré et recevoir des
données de chaque vSphere Client. Pour autoriser les activités de migration et de provisionnement entre les
hôtes gérés, les hôtes source et destination doivent pouvoir recevoir des données l'un de l'autre.

VMware utilise des ports désignés pour la communication. De plus, les hôtes gérés sont à l'écoute des données
provenant du système vCenter Server sur les ports désignés. S'il y a un pare-feu entre l'un de ces éléments et
que le service de pare-feu de Windows est en cours d'utilisation, le programme d'installation ouvre les ports
pendant l'installation. Pour les pare-feu personnalisés, vous devez ouvrir les ports requis. Si vous avez un pare-
feu entre deux hôtes gérés et que vous désirez effectuer des activités source ou cible, comme une migration ou
un clonage, vous devez configurer un moyen pour que les hôtes gérés puissent recevoir des données.

REMARQUE Dans Microsoft Windows Server 2008, un pare-feu est activé par défaut.

Tableau 2-5 répertorie les ports par défaut requis pour la communication entre les composants.

16 VMware, Inc.
Chapitre 2 Spécifications système

Tableau 2-5. Ports requis


Port Description

80 vCenter Server requiert le port 80 pour les connections HTTP directes. Le port 80 redirige les requêtes
vers le port 443 HTTPS. C'est utile si vous utilisez accidentellement http://server au lieu de https://server.

389 Ce port doit être ouvert sur les instances locales et distantes de vCenter Server. C'est le numéro de port
LDAP des services d'annuaire du groupes vCenter Server. Le système vCenter Server a besoin de se
lier au port 389, même si vous ne joignez pas cette instance de vCenter Server à un groupes Linked
Mode. Si un autre service utilise ce port, il est préférable de le supprimer ou de lui attribuer un autre
port. Vous pouvez faire fonctionner le service LDAP sur n'importe quel autre port entre 1025 et 65535.
Si cette instance sert de répertoire actif pour Microsoft Windows, modifiez le numéro de port 389 pour
un numéro de port disponible entre 1025 et 65535.

443 Le port par défaut que le système vCenter Server utilise pour écouter les connexions provenant de
vSphere Client. Pour autoriser le système vCenter Server à recevoir des données de vSphere Client,
ouvrez le port 443 dans la pare-feu.
Le système vCenter Server utilise aussi le port 443 pour écouter le transfert de données provenant de
vSphere Web Access Client et d'autres clients SDK.
Si vous utilisez un autre numéro de port pour HTTPS, vous devez utiliser <adresse-ip>:<port> lorsque
vous vous connectez au système vCenter Server.

636 Pour vCenter Linked Mode, c'est le port SSL de l'instance locale. Si un autre service utilise ce port, il est
préférable de le supprimer ou de lui attribuer un autre port. Vous pouvez faire fonctionner le service
SSL sur n'importe quel autre port entre 1025 et 65535.

902 Le port par défaut utilisé par vCenter Server pour envoyer des données à des hôtes gérés. Les hôtes
gérés envoient également régulièrement un signal de pulsation par le port UDP 902 au système vCenter
Server. Ce port ne doit pas être bloqué par les pare-feu entre le serveur et les hôtes, ou entre les hôtes.

902/903 Les ports 902 et 903 ne doivent pas être bloqués entre vSphere Client et les hôtes. Ces ports sont utilisés
par vSphère client pour afficher des consoles de machines virtuelles.

8080 Services Web HTTP. Utilisé pour VMware VirtualCenter Management Webservices.

8443 Services Web HTTPS. Utilisé pour VMware VirtualCenter Management Webservices.

60099 Port de notification de changement de service Web Service.

Si vous voulez que le système vCenter Server utilise un port différent pour recevoir les données vSphère Client,
consultez le Guide d'administration du centre de données VMware vSphere.

Si vous hésitez sur la configuration du pare-feu, consultez le Guide de configuration d'ESX.

Versions de microprogrammes de gestion à distance prises en charge


Vous pouvez utiliser des applications de gestion à distance pour l'installation d'ESXi ou pour la gestion d'hôtes
à distance.

Tableau 2-6 répertorie les versions de microprogrammes de gestion à distance prises en charge pour
l'installation à distance d'ESXi 4.1.

REMARQUE Si vous utilisez une application de gestion à distance pour l'accès à la console directe ESXi, vous
pouvez activer le mode contraste élevé dans la console directe. Pour cela, appuyez sur la touche F4.

Tableau 2-6. Modèles de serveurs de gestion à distance et versions de microprogrammes pris en charge
Modèles de Version de
contrôleurs distants microprogramme Java ActiveX

DRAC 5 1.4 Non applicable 1.4.2_19

1.45 (08.10.06) 2.1,0,14 1.6.0.50

1.40 (08.08.22) 2,1,0,14 1.6.0_11

1.20 (07.03.02) 1.4.2_06 2,1,0,13

VMware, Inc. 17
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Tableau 2-6. Modèles de serveurs de gestion à distance et versions de microprogrammes pris en charge
(suite)
Modèles de Version de
contrôleurs distants microprogramme Java ActiveX

1.33 1.6.0_07 2,1,0,14

1.32 (07.12.22) 1.4.2_13 2,1,0,13

1.0 (06.05.12) 1.4.2_13 2,1,0,13

1.32 1.6.0_11 2,1,0,14

1.2 1.6.0_11 2,1,0,14

1.45 (09.01.16) 1.6.0_11 2,1,0,14

1.3 1.6.0_11 2,1,0,14

1.33 1.6.0_11 2,1,0,13

DRAC 4 1.7 1.4.2_06 2,1,0,14

iLO .26 1.6.0_11 2,1,0,14

1.7 1.4.2_19 Non applicable

ILO2 1.91 (07/26/2009) 1.6.0_07 2,1,0,14

1.29 (2/28/2007) 1.4.2_13 Non applicable

RSA 1.09 1.6.0_11 2,1,0,14

1.06 1.6.0_11 2,1,0,14

18 VMware, Inc.
Présentation de l'installation d'ESXi 3
Les installations d'ESXi Installable peuvent s'effectuer en mode interactif ou en script, et plusieurs options sont
disponibles pour démarrer le programme d'installation et accéder aux supports d'installation.

Ce chapitre aborde les rubriques suivantes :


n « Présentation du processus d'installation », page 19
n « À propos du mode évaluation d'ESXi », page 20
n « Options pour accéder au support d'installation, démarrer le programme d'installation et exécuter le
programme d'installation », page 20
n « Informations requises pour l'installation d'ESXi », page 21

Présentation du processus d'installation


Les installations d'ESXi disposent de plusieurs modes, options permettant d'accéder aux supports d'installation
et options permettant de démarrer le programme d'installation.

La compréhension des différentes options d'installation disponibles vous aidera à préparer votre installation
d'ESXi.

Les modes suivants sont disponibles pour l'installation du logiciel VMware ESXi :
n Mode interactif – Il s'agit de la méthode recommandée dans le cas de petits déploiements (moins de 5
hôtes).
n Mode en script – Une méthode efficace pour déployer plusieurs hôtes. Reportez-vous à « Installation ESXi
en mode script », page 33.

En fonction du mode d'installation que vous choisissez, différentes options sont disponibles pour accéder aux
supports d'installation et pour démarrer le programme d'installation. Figure 3-1 affiche les étapes nécessaires
des chemins d'installation qui sont disponibles.

VMware, Inc. 19
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Figure 3-1. Présentation de l'installation

quelle
installation
méthode ?

interactive en script
HTTP
démarrage démarrage CD PXE HTTPS
à partir du CD par PXE FTP
NFS

suivre les invites configurer


dans dépôt de support
l'assistant d'installation

créer
fichier kickstart

démarrer et
émettre la commande
kickstart en
modifiant
ligne du noyau

terminé

À propos du mode évaluation d'ESXi


Le mode d'évaluation permet d'accéder à la version la plus robuste d'ESXi. Vous pouvez utiliser vMotion, HA,
DRS, ainsi que d'autres fonctions.

La période d'évaluation est de 60 jours et débute à la mise sous tension de la machine ESXi, même si vous
démarrez initialement en mode de licence et non en mode d'évaluation. Pour exploiter au mieux cette période
d'évaluation, déterminez le plus tôt possible si vous souhaitez utiliser le mode d'évaluation.

ESXi Installable est toujours installé en mode d'évaluation.

Options pour accéder au support d'installation, démarrer le programme


d'installation et exécuter le programme d'installation
Lorsque vous installez ESXi, vous disposez de plusieurs options vous permettant de personnaliser le processus
pour vous adapter à votre environnement.

Ces options comprennent le stockage et l'accès au support d'installation, le démarrage du programme


d'installation et le choix du mode (interactif ou en script) à utiliser pour exécuter le programme d'installation.

Par défaut, lorsque vous démarrez le programme d'installation ESXi à partir d'un CD/DVD, le CD/DVD utilise
le mode interactif et s'utilise lui-même comme source pour le support d'installation. Vous pouvez modifier le
processus d'installation par défaut comme suit :

20 VMware, Inc.
Chapitre 3 Présentation de l'installation d'ESXi

Emplacements des supports d'installation d'ESXi


n CD (par défaut) ou DVD
n Dépôt de support, auquel il est possible d'accéder par FTP, HTTP/HTTPS ou NFS. Le protocole HTTPS
avec un serveur proxy n'est pas pris en charge.
n clé USB

Emplacements des scripts d'installation (uniquement dans le cas d'installations


scriptées)
n Script d'installation par défaut
n FTP
n HTTP/HTTPS
n NFS
n clé USB
n CDROM

Options de démarrage du programme d'installation


n CD/DVD (par défaut)
n PXE
n clé USB

Options d'exécution du programme d'installation


n Interactif
n En script

Informations requises pour l'installation d'ESXi


Dans le cas où vous effectuez une installation interactive, vous serez invité à renseigner des informations
système. Ces informations peuvent également être fournies dans le script d'installation si vous exécutez une
installation scriptée.

Tableau 3-1 répertorie les informations qui vous sont communiquées au cours de l'installation. En vue d'une
utilisation future, notez les valeurs que vous utilisez au cours de l'installation. Ces notes peuvent être utiles si
vous avez besoin de réinstaller ESXi et saisir à nouveau les valeurs choisies au départ.

Tableau 3-1. Données pour l'installation d'ESXi


Requis ou
Données facultatif Valeur par défaut Commentaires

Configuration du requis Anglais (États-Unis)


clavier

ID VLAN Optionnel Aucune Intervalle : de 0 à 4095

adresse IP Optionnel DHCP Vous pouvez autoriser DHCP à configurer le


réseau pendant l'installation. Après
Masque de sous- Optionnel Calcul basé sur l'adresse IP l'installation, vous pouvez modifier les
réseau paramètres du réseau.

VMware, Inc. 21
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Tableau 3-1. Données pour l'installation d'ESXi (suite)


Requis ou
Données facultatif Valeur par défaut Commentaires

Passerelle Optionnel Basé sur l'adresse IP


configurée et le masque de
sous-réseau

DNS primaire Optionnel Basé sur l'adresse IP


configurée et le masque de
sous-réseau

DNS secondaire Optionnel Aucune

Nom d'hôte Requis pour Aucune Les clients vSphere peuvent utiliser le nom
les paramètres d'hôte ou l'adresse IP pour accéder à l'hôte ESXi.
de l'IP statique

Emplacement requis Aucune Doit disposer de 5 Go minimum si vous installez


d'installation les composants sur un seul disque.

Banque de données Requis pour la Pour la configuration de base, Une banque de données est une partition utilisée
configuration le programme d'installation par ESXi pour stocker des ordinateurs virtuels.
avancée crée la partition /vmfs pour la Cette banque de données doit être située sur une
banque de données. banque de données VMFS résidant sur un disque
local d'un hôte ou sur un disque SAN masqué et
dont la zone est définie uniquement en fonction
de cet hôte spécifique. La banque de données ne
peut être partagée entre plusieurs hôtes.

Mot de passe racine Requis Aucune Le mot de passe racine doit avoir entre 6 et 64
caractères.

22 VMware, Inc.
Préparation de l'installation de ESXi 4
Avant d'installer ESXi, vous devez choisir un emplacement pour le support d'installation, définir le fichier de
configuration PXE si vous souhaitez lancer le programme d'installation en mode PXE et configurer le script
d'installation (fichier kickstart) si vous exécutez une installation scriptée.

Ce chapitre aborde les rubriques suivantes :


n « Emplacement du support d'installation ESXi », page 23
n « Formater une clé USB pour lancer l'installation d'ESXi », page 25
n « Démarrage PXE du programme d'installation ESXi », page 25
n « Installation ESXi en mode script », page 33

Emplacement du support d'installation ESXi


Le support d'installation doit être accessible au système sur lequel vous installez ESXi.

Les emplacements suivants sont pris en charge pour le support d'installation :


n DVD local
n USB local
n Lecteur CD/DVD USB. Ce dernier est utile si vous ne pouvez pas graver une image du CD/DVD ou si
l'hôte ne possède pas de lecteur CD/DVD.
n clé USB
n Support à distance (Consultez « Utilisation d'applications de gestion à distance », page 33).
n Emplacement à distance (dépôt de support), accessible par HTTP/HTTPS, FTP ou NFS

Télécharger l'image ESXi et graver le CD/DVD d'installation


Si vous ne possédez pas le CD/DVDd'installation ESXi, vous pouvez en créer un.

Procédure

1 Téléchargez l'image ISO pour ESXi depuis la page de téléchargement VMware à l'adresse
http://www.vmware.com/download/.

2 Gravez l'image ISO sur un support CD ou DVD.

VMware, Inc. 23
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Création d'un dépôt de support


Le dépôt de support est un emplacement réseau accessible qui contient le support d'installation ESXi. Vous
pouvez utiliser HTTP/HTTPS, FTP ou NFS pour fournir un accès au dépôt. Le dépôt doit être chargé avec le
contenu complet du DVD d'installation ESXi.

Pour une installation scriptée, vous devez désigner le dépôt de support dans le script en incluant la commande
install avec l'option nfs ou url.

L'extrait de code suivant d'un script d'installation ESXi montre comment formater le pointeur du dépôt de
support si vous utilisez HTTP :
install http://example.com/VMware/ESXi

Créer une clé USB pour stocker le support et le script d'installation ESXi
Une clé USB est l'une des options d'emplacement pour stocker le support et le script d'installation d'ESXi qui
seront utilisés durant l'installation scriptée d'ESXi.

Si plusieurs clés USB sont présentes sur la machine d'installation, le programme d'installation recherche le
support d'installation et le script d'installation sur toutes les clés USB.

REMARQUE N'utilisez pas la même clé USB comme emplacement de stockage du support d'installation et
comme périphérique de lancement de l'installation.

Prérequis

Vous devez disposer des fichiers et matériels suivants pour créer la clé USB avec le support et le script
d'installation ESXi :
n Image ISO pour ESXi
n Script d'installation (fichier kickstart)
n clé USB

Procédure

1 Connectez la clé USB à la machine d'installation.

2 Formatez la clé USB en tant que Fat32 en exécutant la ligne de commande


mkfs.vfat -F 32 USB device name.

3 Créez une partition sur la clé USB en tant que Fat32 en exécutant la ligne de commande
fdisk USB device name =>n=>p=>1=>default=>t=>4=>w.

4 Montez la clé USB en exécutant la ligne de commande mount USB device name esxi_usb.

5 Copiez l'image ISO ESXi et le script d'installation (fichier kickstart) sur la clé USB.

6 Démontez la clé USB.

La clé USB contient le support d'installation et le script d'installation pour ESXi.

Suivant

Lorsque vous démarrez le programme d'installation ESXi, désignez cet emplacement pour le support et le
script d'installation.

24 VMware, Inc.
Chapitre 4 Préparation de l'installation de ESXi

Formater une clé USB pour lancer l'installation d'ESXi


Vous pouvez formater une clé USB pour lancer l'installation d'ESXi.

REMARQUE N'utilisez pas la même clé USB comme emplacement de stockage pour le support d'installation et
comme périphérique de lancement d'installation.

Prérequis

Vous devez disposer des fichiers et matériels suivants pour créer la clé USB avec le support et le script
d'installation ESXi :
n initrid.img, vmlinuz et isolinux.cfg à partir de l'image ESXi ISO

n clé USB

Procédure

1 Connectez la clé USB à la machine d'installation.

2 Vérifiez que la machine d'installation a détecté la clé USB en exécutant la ligne de commande lsusb.

3 (Facultatif) Définissez le nom de la clé USB en exécutant la ligne de commande fdisk -l.

4 Formatez la clé USB en exécutant la ligne de commande mkfs.vfat -F 16 -n USB USB device name -I.

5 (Facultatif) Vérifiez que la clé USB se formate en exécutant la ligne de commande


fdisk -l USB device name.

6 Exécutez la ligne de commande syslinux USB device name -I.

7 Partitionnez la clé USB en exécutant la ligne de commande fdisk USB device name -I.

8 Montez la clé USB en exécutant la ligne de commande mount USB device name /usbdisk -I.

9 Copiez les fichiers initrid.img, vmlinuz et isolinux.cfg sur la clé USB.

10 Exécutez la ligne de commande mv isolinux.cfg syslinux.cfg.

11 Démontez la clé USB.

La clé USB peut maintenant démarrer le programme d'installation ESXi.

Suivant

Installez ESXi en utilisant le mode scripté.

Démarrage PXE du programme d'installation ESXi


L'environnement d'exécution préliminaire (PXE) permet de démarrer les ordinateurs en utilisant une interface
réseau indépendamment des périphériques de stockage de données disponibles ou des systèmes d'exploitation
installés. Ces rubriques expliquent les méthodes PXELINUX et gPXE de démarrage PXE du programme
d'installation ESXi.

PXE utilise DHCP et le protocole TFTP (Trivial File Transfer Protocol) pour démarrer un système d'exploitation
(OS) sur un réseau.

Le démarrage de réseau avec PXE est semblable au démarrage avec un DVD, mais il requiert une certaine
infrastructure réseau et une machine disposant d'un adapteur réseau adaptée au PXE. La plupart des machines
pouvant exécuter ESXi sont équipées de cartes réseau capables d'effectuer un démarrage PXE. Après avoir
démarré le programme d'installation ESXi, celui-ci fonctionne comme une installation à partir d'un DVD, mais
vous devez préciser l'emplacement du support d'installation ESXi (le contenu du DVD ESXi).

VMware, Inc. 25
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Un hôte fait dans un premier temps une requête DHCP pour configurer sa carte réseau, puis télécharge et
exécute un noyau et des fichiers de prise en charge. Le démarrage PXE du programme d'installation fournit
uniquement la première étape d'installation d'ESXi. Pour compléter l'installation, vous devez fournir le contenu
du DVD ESXi localement ou sur un serveur réseau via HTTP/HTTPS, FTP ou NFS. (Reportez-vous à la section
Chapitre 4, « Préparation de l'installation de ESXi », page 23.)

À propos du serveur TFTP, PXELINUX et gPXE


TFTP est une version légère du service FTP qui est, en général, uniquement utilisée pour les systèmes de
démarrage réseau ou le chargement de microprogrammes sur les périphériques réseau tels que des routeurs.
La plupart des distributions Linux sont accompagnées d'une copie du serveur tftp-hpa. Vous pouvez aussi en
obtenir une sur http://www.kernel.org/pub/software/network/tftp/.

Si votre serveur TFTP va s'exécuter sur un hôte Microsoft Windows, utilisez une version 2.11 ou supérieure
de tftpd32. Reportez-vous à http://tftpd32.jounin.net/. Des versions antérieures de tftpd32 étaient
incompatibles avec PXELINUX et gPXE.

Les environnements PXELINUX et gPXE permettent à votre machine cible de démarrer le programme
d'installation ESXi. PXELINUX fait partie du package SYSLINUX que vous pouvez trouver sur
http://www.kernel.org/pub/linux/utils/boot/syslinux/, bien qu'il soit inclus dans de nombreuses distributions
Linux. Plusieurs versions de PXELINUX comportent également gPXE. Certaines distributions, telles que Red
Hat Enterprise Linux version 5.3, comprennent des versions antérieures de PXELINUX n'incluant pas gPXE.

Si vous n'utilisez pas gPXE, vous pourriez rencontrer des problèmes lors du démarrage du programme
d'installation ESXi sur un réseau fortement chargé. Ceci est dû au fait que TFTP n'est pas un protocole solide
et qu'il est parfois instable pour le transfert de gros volumes de données. Si vous utilisez gPXE, seuls le fichier
binaire gpxelinux.0 et le fichier de configuration sont transférés via TFTP. gPXE vous permet d'utiliser un
serveur Web pour transférer le noyau et le ramdisk requis pour démarrer le programme d'installation ESXi.
Si vous utilisez PXELINUX sans gPXE, le fichier binaire pxelinux.0, le fichier de configuration, le noyau et le
ramdisk sont transférés via TFTP.

REMARQUE VMware teste le démarrage PXE avec PXELINUX version 3.63. Ce n'est pas un cas de prise en
charge limitée.

Présentation conceptuelle pour le démarrage PXE du programme d'installation


ESXi
Une présentation vous montre comment tous les éléments s'articulent entre eux lorsque vous démarrez le
programme d'installation ESXi en PXE.

L'infrastructure réseau pour le démarrage PXE du programme d'installation comprend les services suivants :
n Serveur DHCP
n Serveur TFTP
n PXELINUX/gPXE (SYSLINUX)
n Serveur réseau (NFS, HTTP ou FTP)

Figure 4-1 indique le flux de l'interaction entre les composants si vous utilisez PXELINUX avec gPXE. Le dépôt
de scripts et le dépôt de support sont facultatifs. Vous n'en avez pas besoin si vous exécutez une installation
interactive avec un support d'installation stocké localement sur un DVD ou un périphérique USB.

26 VMware, Inc.
Chapitre 4 Préparation de l'installation de ESXi

Figure 4-1. Présentation du démarrage PXE du programme d'installation ESXi en utilisant PXELINUX avec
gPXE

Hôte ESXi cible

UDP Donnez-moi un IP

Serveur DHCP
IP & TFTP

Donnez-moi le
UDP chargeur de démarrage de réseau

Serveur TFTP
gpxelinux.0

Donnez-moi le noyau
TCP et le ramdisk

Serveur Web
noyau et ramdisk

Programme d'installation
TCP Donnez-moi un script
démarre

dépôt de scripts ks.cfg

TCP Donnez-moi les medias

dépôt de support RPMs

hôte ESXi

Figure 4-2 indique le flux de l'interaction entre les composants si vous utilisez PXELINUX sans gPXE. Le dépôt
de scripts et le dépôt de support sont facultatifs. Vous n'en avez pas besoin si vous exécutez une installation
interactive avec un support d'installation stocké localement sur un DVD ou un périphérique USB.

VMware, Inc. 27
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Figure 4-2. Présentation pour le démarrage PXE du programme d'installation ESXi en utilisant PXELINUX
sans gPXE

Hôte cible ESX

UDP Donnez-moi un IP

Serveur DHCP
IP & TFTP

Donnez-moi le
UDP chargeur de démarrage de réseau

Serveur TFTP
pxelinux.0

Donnez-moi le noyau
UDP et le ramdisk

Serveur TFTP
noyau et ramdisk

Programme d'installation
TCP Donnez-moi un script
démarre

dépôt de scripts ks.cfg

TCP Donnez-moi les medias

dépôt de support RPMs

hôte ESX

Dans le cas présenté dans les illustrations, PXE fonctionne de la manière suivante :

1 L'hôte ESXi cible (le client PXE) est démarré.

2 L'hôte ESXi cible fait une requête DHCP.

3 Le serveur DHCP répond avec les informations IP et fournit des informations sur l'emplacement d'un
serveur TFTP.

4 Quand le client reçoit l'information, il contacte le serveur TFTP en demandant le fichier que le serveur
DHCP détient. Il doit y avoir eu des procédures termirnées spécifiées (dans ce cas, le chargeur de
démarrage réseau).

5 Le serveur TFTP envoie le chargeur de démarrage réseau et le client l'exécute.

28 VMware, Inc.
Chapitre 4 Préparation de l'installation de ESXi

6 PXELINUX ou gPXE cherche un fichier de configuration sur le serveur TFTP et démarre un noyau selon
ce fichier de configuration. Dans notre cas, le fichier de configuration demande au PXE de charger le noyau
(vmlinuz) et un ramdisk (initrd.img).

7 Le client télécharge les fichiers dont il a besoin et les charge.

8 Le système démarre le programme d'installation ESXi.

9 Le programme d'installation s'exécute interactivement ou en script, comme indiqué par le fichier de


configuration PXE.

10 Le programme d'installation utilise le support d'installation à partir d'un dépôt de support stocké sur le
réseau, ou localement à partir du DVD ou du périphérique USB.

11 ESXi est installé.

Démarrage PXE du programme d'installation ESXi


Vous pouvez utiliser un serveur TFTP pour démarrer le programme d'installation ESXi en PXE.

Prérequis

Vérifiez que votre environnement comporte les composants suivants :


n Le serveur TFTP qui prend en charge le démarrage PXE
n PXELINUX
n (Facultatif) gPXE, qui fait partie du package SYSLINUX. Si vous possédez une version plus récente de
SYSLINUX, gPXE est déjà intégré. Si vous construisez gPXE depuis la source, vous pouvez le décompresser
sur la plupart des machines Linux et exécuter la commande make.
n Pour gPXE, un serveur Web accessible par vos hôtes ESXi cibles
n Un serveur DHCP configuré pour le démarrage PXE
n (Facultatif) Le script d'installation ESXi
n Une carte réseau avec support PXE sur l'hôte ESXi cible
n Un réseau IPv4 (IPv6 n'est pas pris en charge pour le démarrage PXE.)

Procédure

1 Sur une machine Linux, installez le logiciel du serveur TFTP qui prend en charge le démarrage PXE.

Si votre environnement ne possède pas de serveur TFTP, vous pouvez utiliser l'un des dispositifs packagés
sur VMware Marketplace. Si vous faites ceci, notez que certaines fonctions, telles que l'opération correcte
du système du menu texte, dépendent du système.

2 Placez le fichier menu.c32 dans un endroit accessible d'un emplacement pris en charge.
n Pour gPXE, placez le fichier menu.c32 sur un serveur Web. Par exemple, vous pouvez utiliser le
package httpd dans RHEL5 qui contient Apache. Les documents HTML sont placés dans /var/www/
html, qui est l'emplacement où vous pouvez copier menu.c32.

n Pour PXELINUX sans gPXE, placez le fichier menu.c32 sur un serveur TFTP.

3 Sur une machine Linux, installez PXELINUX.

PXELINUX est inclus dans le package SYSLINUX. Extrayez les fichiers, repérez le fichier pxelinux.0 ou
gpxelinux.0, et copiez-le dans l'inventaire /tftpboot sur votre serveur TFTP.

VMware, Inc. 29
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

4 Configurez le serveur DHCP.

Le serveur DHCP envoie les informations suivantes à vos hôtes clients :


n Le nom ou l'adresse IP de votre serveur TFTP.
n Le nom de votre fichier de démarrage initial. C'est pxelinux.0 gpxelinux.0.

5 Copiez les fichiers suivants depuis le répertoire du DVD d'installation ESXi vers un emplacement pris en
charge : menu.c32, mboot.c32, vmkboot.gz, vmkernel.gz, sys.vgz, cim.vgz, ienviron.vgz et install.vgz.
n Un serveur Web, si vous utilisez gPXE.
n le répertoire /var/lib/tftpboot sur le serveur TFTP, si vous utilisez PXELINUX sans gPXE.

6 Créez l'inventaire /tftpboot/pxelinux.cfg sur votre serveur TFTP.

7 Créez un fichier de configuration PXE.

Ce fichier définit la manière dont l'hôte démarre lorsqu'aucun système d'exploitation n'est présent.
Le fichier de configuration PXE répertorie les fichiers de démarrage.

Pour plus d'informations et un exemple, consultez « Création d'un fichier de configuration PXE »,
page 32.

8 Enregistrez le fichier de configuration PXE dans /tftpboot/pxelinux.cfg/ sur le serveur TFTP.

Vous possédez désormais un environnement que vous pouvez utiliser pour démarrer le programme
d'installation ESXi en PXE.

Exemple de configuration DHCP


Pour effectuer un démarrage PXE du programme d'installation ESXi, le serveur DHCP doit envoyer l'adresse
du serveur TFTP et un pointeur au répertoire pxelinux.0 ou gpxelinux.0.

Le serveur DHCP est utilisé par la machine cible pour obtenir une adresse IP. Le serveur DHCP doit savoir si
la machine cible est autorisée à démarrer et connaître l'emplacement du fichier binaire PXELINUX (qui réside
généralement sur le serveur TFTP). Lorsque la machine cible démarre pour la première fois, elle transmet un
paquet sur le réseau demandant cette information pour se démarrer. Le serveur DHCP répond.

AVERTISSEMENT VMware recommande de ne pas configurer un nouveau serveur DHCP si votre réseau en a
déjà un. Si plusieurs serveurs DHCP répondent aux requêtes DHCP, les machines peuvent obtenir des adresses
IP incorrectes ou conflictuelles, ou ne pas recevoir les bonnes informations de démarrage. Adressez-vous à un
administrateur réseau avant de configurer un serveur DHCP.

De nombreux serveurs DHCP sont capables de démarrer des hôtes en PXE. Les exemples suivants concernent
la version 3.0 d'ISC DHCP contenue dans de nombreuses distributions Linux. Si vous utilisez une version
DHCP pour Microsoft Windows, reportez-vous à la documentation du serveur DHCP pour déterminer
comment transmettre les arguments next-server et filename à la machine cible.

Exemple gPXE
Cet exemple indique comment configurer le serveur ISC DHCP afin d'activer gPXE.
allow booting;
allow bootp;
# gPXE options
option space gpxe;
option gpxe-encap-opts code 175 = encapsulate gpxe;
option gpxe.bus-id code 177 = string
class "pxeclients" {
match if substring(option vendor-class-identifier, 0, 9) = "PXEClient";
next-server <TFTP server address>;

30 VMware, Inc.
Chapitre 4 Préparation de l'installation de ESXi

if not exists gpxe.bus-id {


filename "/gpxelinux.0";
}
}
subnet <Network address> netmask <Subnet Mask> {
range <Starting IP Address> <Ending IP Address>;
}

Lorsqu'une machine tente de démarrer en PXE, le serveur DHCP fournit une adresse IP et l'emplacement du
fichier binaire gpxelinux.0 sur le serveur TFTP. L'adresse IP attribuée sera dans la portée définie dans la section
sous-réseau du fichier de configuration.

Exemple PXELINUX (sans gPXE)


Cet exemple indique comment configurer le serveur ISC DHCP afin d'activer PXELINUX.
#
# DHCP Server Configuration file.
# see /usr/share/doc/dhcp*/dhcpd.conf.sample
#
ddns-update-style ad-hoc;
allow booting;
allow bootp;
class "pxeclients" {
match if substring(option vendor-class-identifier, 0, 9) = "PXEClient";
next-server xxx.xxx.xx.xx;
filename = "pxelinux.0";
}
subnet 192.168.48.0 netmask 255.255.255.0 {
range 192.168.48.100 192.168.48.250;
}

Lorsqu'une machine tente de démarrer en PXE, le serveur DHCP fournit une adresse IP et l'emplacement du
fichier binaire pxelinux.0 sur le serveur TFTP. L'adresse IP attribuée sera dans la portée définie dans la section
sous-réseau du fichier de configuration.

Répertoire ramdisk et image de noyau


Le répertoire ramdisk et image de noyau contient des fichiers qui doivent être chargés via le réseau afin de
permettre le démarrage PXE du programme d'installation ESXi.

Les fichiers suivants sont utilisés pour le démarrage :


n menu.c32
n mboot.c32
n vmkboot.gz
n vmkernel.gz
n sys.vgz
n cim.vgz
n ienviron.vgz
n install.vgz

Ces fichiers proviennent du CD/DVD d'installation ESXi, et se situent dans le répertoire racine.

VMware, Inc. 31
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Vous référencez les fichiers depuis le fichier de configuration PXE. L'extrait de code suivant montre comment
référencer les fichiers dans le script de configuration PXE :
label 1
kernel esxi/mboot.c32
append esxi/vmkboot.gz ks=http://xx.xx.xxx.xxx/kickstart/ks.cfg --- esxi/vmkernel.gz --- esxi/
sys.vgz --- esxi/cim.vgz --- esxi/ienviron.vgz --- esxi/install.vgz

Création d'un fichier de configuration PXE


Le fichier de configuration PXE définit le menu affiché à l'hôte cible ESXi quand il démarre et contacte le serveur
TFTP. Vous avez besoin d'un fichier de configuration PXE pour démarrer le programme d'installation ESXi.

Le serveur TFTP écoute toujours les clients PXE sur le réseau. Lorsqu'il détecte qu'un client PXE demande des
services PXE, il envoie au client un package réseau contenant ce menu de démarrage.

Exemple : PXELINUX sans gPXE


Voici un exemple de fichier de configuration PXE que vous pouvez utiliser pour PXELINUX sans gPXE.
Consultez également le fichier /isolinux/isolinux.cfg sur le CD d'installation ESXi.

Dans cet exemple, le chemin d'accès aux fichiers requis test/ est relatif à /tftpboot. Le chemin réel est /
tftpboot/test/ sur le serveur TFTP.

default 1
prompt 1
menu title VMware VMvisor Boot Menu
timeout 50

label 1
kernel esxi/mboot.c32
append esxi/vmkboot.gz ks=http://xx.xx.xxx.xxx/kickstart/ks.cfg --- esxi/vmkernel.gz --- esxi/
sys.vgz --- esxi/cim.vgz --- esxi/ienviron.vgz --- esxi/install.vgz

label 0
localboot 0x80

Fichiers requis
Dans le fichier de configuration PXE, vous devez inclure les chemins d'accès aux fichiers suivants :
n mboot.c32 est le code de noyau du chargeur de démarrage.

n Les fichiers suivants sont requis pour le démarrage du programme d'installation : menu.c32, vmkboot.gz,
vmkernel.gz, sys.vgz, cim.vgz, ienviron.vgz et install.gz

Mode d'installation
ks=http://xx.xx.xxx.xx/ks.cfg est le chemin d'accès au script d'installation ESXi. Dans une installation
scriptée, votre script inclut toutes les réponses nécessaires pour compléter le script, y compris l'emplacement
du support d'installation. Toutes les réponses doivent être remplies pour que l'installation scriptée fonctionne.

Dans une installation interactive, omettez l'option ks=.

32 VMware, Inc.
Chapitre 4 Préparation de l'installation de ESXi

Nom du fichier de configuration PXE


Choisissez le nom du fichier de configuration PXE parmi les choix suivants :
n 01-mac_address_of_target_ESXi_host. Par exemple, 01-23-45-67-89-0a-bc

n L'adresse IP de l'hôte ESXi cible est une notation hexadécimale.


n par défaut

Le fichier de démarrage initial, pxelinux.0 (ou gpxelinux.0) tente de charger un fichier de configuration PXE.
Il essaie avec l'adresse MAC de l'hôte ESXi cible, précédée de son code de type ARP (01 pour Ethernet). En cas
d'échec, il essaie avec la notation hexadécimale de l'adresse IP du système ESXi cible. En dernier recours, il
tente de charger un fichier nommé par défaut.

Emplacement du fichier de configuration PXE


Enregistrez le fichier dans var/lib/tftpboot/pxelinux.cfg/ sur le serveur TFTP.

Vous pouvez par exemple enregistrer le fichier sur le serveur TFTP à l'emplacement /tftpboot/pxelinux.cfg/
01-00-21-5a-ce-40-f6. L'adresse MAC de la carte réseau sur l'hôte ESXi cible est 00-21-5a-ce-40-f6.

Utilisation d'applications de gestion à distance


Les applications de gestion à distance vous permettent d'installer ESXi sur des serveurs situés à distance.

Les applications de gestion à distance pris en charge pour l'installation sont Integrated Lights-Out (iLO) de
HP, Dell Remote Access Card (DRAC), management module (MM) d'IBM et Remote Supervisor Adapter II
(RSA II). Pour connaître la liste des modèles de serveurs et les versions des microprogrammes de gestion
actuellement pris en charge, consultez « Versions de microprogrammes de gestion à distance prises en charge »,
page 17.

Les administrateurs utilisent des applications de gestion à distance pour exécuter des installations à distance
d'ESXi basées sur l'interface utilisateur. Cependant, vous pouvez également utiliser une application de gestion
à distance pour des installations scriptées.

Si vous utilisez des applications de gestion à distance pour installer ESXi, le CD virtuel risque de rencontrer
des problèmes de corruption avec les systèmes ou réseaux chargés. En cas d'échec d'une installation à distance
à partir d'une image ISO, terminez l'installation à partir du support CD physique.

Installation ESXi en mode script


Vous pouvez rapidement déployer des hôtes ESXi en utilisant des installations scriptées sans assistance. Les
installations scriptées sont un moyen efficace pour déployer plusieurs hôtes.

Le script d'installation contient les paramètres d'installation pour ESXi. Vous pouvez appliquer le script à tous
vos hôtes disposant d'une configuration similaire.
Les installations scriptées comportent les étapes suivantes :

1 Créer un script en utilisant les commandes prises en charge.

2 Modifier le script d'installation, si nécessaire, pour changer les paramètres uniques à chaque hôte.

3 Exécuter l'installation scriptée.

Le script d'installation peut résider dans l'un des emplacements suivants :


n Script d'installation par défaut
n FTP
n HTTP/HTTPS

VMware, Inc. 33
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

n NFS
n clé USB
n CDROM

Approches pour l'installation scriptée


Vous pouvez effectuer une installation de ESXi sur plusieurs ordinateurs en utilisant un script unique pour
tous les ordinateurs ou un script distinct pour chacun d'entre eux.

Dans un script, vous pouvez notamment configurer le paramètre IP qui peut être une IP statique ou un DHCP
pour l'hôte sur lequel vous installez ESXi. Choisissez l'une des approches suivantes :
n Créer plusieurs scripts, chacun contenant des informations d'indentification réseau uniques. Les
informations réseau uniques comprennent l'adresse IP statique et le nom de chaque hôte ESXi.
n Créer un script (ou utiliser un script par défaut) qui se sert du DHCP pour configurer plusieurs hôtes ESXi.
Après avoir terminé une installation scriptée, vous pouvez configurer séparément chaque hôte ESXi pour
attribuer un nom d'hôte et une adresse IP uniques. VMware recommande d'utiliser des adresses IP
statiques.

À propos des scripts d'installation


Le script d'installation est un fichier texte, ks.cfg par exemple, qui contient les commandes prises en charge.

La section de commande du script contient les options spécifiées pour l'installation ESXi. Cette section est
requise et doit apparaître en premier dans le script.

À propos des scripts d'installation par défaut


Les scripts d'installation par défaut simplifient l'utilisation du mode scripté afin d'effectuer des installations
ESXi. Vous pouvez utiliser les scripts par défaut au lieu d'écrire un script.

Le support d'installation contient les scripts d'installation par défaut suivants :

ks.cfg Installe ESXi sur le premier disque détecté.

Lorsque vous installez ESXi avec ks.cfg, le mot de passe racine par défaut est mypassword.

Script ks.cfg par défaut


Le programme d'installation ESXi est accompagné d'un script d'installation par défaut qui effectue une
installation standard sur le premier disque dur.

Le script ks.cfg par défaut se trouve dans /etc/vmware/weasel/ks.cfg. Pour exécuter le script par défaut,
appuyez sur la touche Tabulation au niveau du menu de démarrage et saisissez ks=file:path to file.

Vous ne pouvez pas modifier le script par défaut sur le support d'installation. Si vous exécutez le script par
défaut, le mot de passe racine est mypassword. Après l'installation, vous pouvez vous connecter à l'hôte ESXi
et modifier les paramètres par défaut à l'aide du vSphere Client.

Le script par défaut contient les commandes suivantes :


# Accept the VMware End User License Agreement
vmaccepteula
# Set the root password for the DCUI and Tech Support Mode
rootpw mypassword
# Choose the first discovered disk to install onto
autopart --firstdisk --overwritevmfs
# The installation media is in the CD-ROM drive

34 VMware, Inc.
Chapitre 4 Préparation de l'installation de ESXi

install cdrom
# Set the network to DHCP on the first network adapater
network -- bootproto=dhcp --device=vmnic0
# A sample post-install script
%post -- unsupported -- interpreter=python -- ignorefailure=true
import time
stampFile = file('/finished.stamp', mode='w'
stampFile.write( time.asctime() )

Commandes du script d'installation


Pour modifier le script d'installation par défaut ou créer votre propre script, utilisez les commandes pris en
charge. Utilisez les commandes suivantes dans le script d'installation (fichier kickstart), que vous spécifiez à
l'aide d'une commande de démarrage quand vous démarrez le programme d'installation.

accepteula ou vmaccepteula (requis)


Accepte le contrat de licence ESXi.

autopart (requis)
Comparé à kickstart, le comportement de la command'ESXi 4.1 autopart diffère de manière significative.
Modifiez la commande autopart avec précaution dans vos scripts existants.

Spécifie le disque sur lequel ESXi est installé. Efface le disque spécifié et crée les partitions par défaut, dont
une banque de données VMFS qui occupe tout l'espace disponible après la création des autres partitions.

--disk= ou --drive= Indique le disque à la partition.


--firstdisk=
Partitionne le premier disque non USB trouvé. C'est le même disque que celui
<disk-type1>, trouvé par la commande clearpart --firstdisk.
[<disk-type2>,...] Vous pouvez ajouter un argument de chaîne facultatif à l'indicateur
--firstdisk afin de sélection les types de disque. Vous pouvez utiliser les
chaînes suivantes :
n local
n à distance
n Nom de pilote de périphérique dans le vmkernel

Vous pouvez combiner plusieurs valeurs séparées par une virgule dans une
liste afin de concaténer d'autres correspondances. Par exemple,
--firstdisk=local,remote sélectionne le premier disque local détecté ou,
si aucun n'est disponible, le premier disque à distance. C'est le comportement
par défaut. Pour choisir un disque avec pilote de périphérique mptspi à la place
des autres disques locaux, utilisez --firstdisk=mptspi,local.

--overwritevmfs Nécessaire s'il existe une partition VMFS sur le disque avant l'installation.

clearpart (facultatif)
Comparé à kickstart, le comportement de la command'ESXi 4.1 clearpart diffère de manière significative.
Modifiez la commande clearpart avec précaution dans vos scripts existants.

VMware, Inc. 35
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Retire les partitions du système avant la création de nouvelles partitions.

--drives= Indique les lecteurs sur lesquels les partitions doivent être effacées.
--alldrives Ignore la spécification --drives= et autorise l'effacement des partitions sur
chaque lecteur.
--ignoredrives= Retire des partitions sur tous les lecteurs, sauf sur les lecteurs spécifiés. Requis
sauf si l'indicateur --drives= ou --alldrives est spécifié.

--overwritevmfs Écrase les partitions VMFS sur les lecteurs spécifiés. Requis si le disque contient
une partition VMFS.
--initlabel Initialise l'étiquette du disque pour votre architecture sur le paramètre par
défaut.
--firstdisk=
Efface les partitions sur le premier disque non USB trouvé. C'est le même disque
<disk-type1>, que celui trouvé par la commande autopart --firstdisk.
[<disk-type2>,...] Vous pouvez ajouter un argument de chaîne facultatif à l'indicateur
--firstdisk afin de sélection les types de disque. Vous pouvez utiliser les
chaînes suivantes :
n local
n à distance
n Nom de pilote de périphérique dans le vmkernel

Vous pouvez combiner plusieurs valeurs séparées par une virgule dans une
liste afin de concaténer d'autres correspondances. Par exemple,
--firstdisk=local,remote sélectionne le premier disque local détecté ou,
si aucun n'est disponible, le premier disque à distance. C'est le comportement
par défaut. Pour choisir un disque avec pilote de périphérique mptspi à la place
des autres disques locaux, utilisez --firstdisk=mptspi,local.

dryrun (facultatif)
Analyse et vérifie le script d'installation. N'effectue pas l'installation.

install (requis)
Indique que c'est une nouvelle installation. (Toutes les installations scriptées sont des nouvelles installations.)

<cdrom|nfs|url> Spécifie le type d'installation. Les valeurs sont :


<cdrom|usb|nfs|url>
n cdrom installe à partir du lecteur DVD-ROM. Par exemple :

install cdrom

n nfs.

Installe à partir du serveur NFS spécifié. Par exemple :


install nfs --server=example.com --dir=/nfs3/VMware/ESXi/41

n usb

Installe à partir du premier support USB trouvé pour contenir l'image


d'installation. Par exemple :
install usb

--server= Spécifie le serveur NFS auquel se connecter. Utiliser avec nfs.

36 VMware, Inc.
Chapitre 4 Préparation de l'installation de ESXi

--dir= Spécifie l'inventaire à monter sur le serveur NFS. Utiliser avec nfs.

<url> Définit l'emplacement de l'environnement d'exécution. Utiliser avec url


(http/https/ftp/nfs).

keyboard (facultatif)
Configure le type de clavier pour le système.

<keyboardType> Spécifie le mappage du clavier pour le type de clavier sélectionné.


keyboardType doit être l'un des types suivants :
n Valeur par défaut
n Français
n Allemand
n Japonais
n Russe

serialnum ou vmserialnum (facultatif)


Configure la licence. Si elle n'est pas incluse, ESXi s'installe en mode d'évaluation.

--esx=<license-key> Précise la clé de licence vSphere à utiliser. Le format est un jeu de groupes de
5 caractères (XXXXX-XXXXX-XXXXX-XXXXX-XXXXX).

network (facultatif)
Configure les informations réseau pour le système.

--bootproto=[dhcp|static] Spécifie les paramètres réseau.


--device= Précise l'adresse MAC de la carte réseau ou le nom du périphérique, comme
dans vmnic0.
--ip= Configure une adresse IP pour la machine à installer. Requis avec l'option
--bootproto=static.

--gateway= Désigne la passerelle par défaut en tant qu'adresse IP. Requis avec l'option
--bootproto=static.

--nameserver= Désigne le serveur de nom principal comme adresse IP. Utilisé avec l'option
--bootproto=static. Omettez cette option si vous n'avez pas l'intention
d'utiliser DNS.

L'option --nameserver peut accepter deux adresses IP. Par exemple : --


nameserver="10.126.87.104,10.126.87.120"

--netmask= Spécifie le masque de sous-réseau pour le système installé. Utilisé avec l'option
--bootproto=static. Si vous omettez cette option, le paramètre par défaut
est le netmask standard pour l'adresse IP donnée.
--hostname= Spécifie le nom d'hôte pour le système installé. Fonctionne uniquement avec
--bootproto=static.

VMware, Inc. 37
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

--vlanid=<vlanid> Spécifie un VLAN à utiliser pour la mise en réseau. Paramétrer avec un nombre
entier compris entre 0 et 4095.
--addvmportgroup=(0|1) Précise s'il faut ajouter ou non le groupes de ports de réseau VM utilisé par des
machines virtuelles. La valeur par défaut est 1.

paranoid (facultatif)
Provoque l'interruption de l'installation par des messages d'avertissement. Si vous omettez cette commande,
les messages d'avertissement sont consignés.

part ou partition (facultatif)


Comparé à kickstart, le comportement de la command'ESXi 4.1 part ou partition diffère de manière
significative. Modifiez la commande part ou partition avec précaution dans vos scripts existants.

Crée une banque de données VMFS supplémentaire sur le système. Une seule banque de données peut être
créée par disque. Ne peut pas être utilisée sur le même disque qu'autopart, car autopart crée automatiquement
une banque de donnée sur son disque.

<datastore name> Précise le nom de la banque de données.


--size= Définit la taille minimum de la partition en mégaoctets.
--grow Autorise la partition à s'agrandir pour remplir l'espace disponible ou atteindre
le paramètre de taille maximum.
--maxsize= Précise la taille maximum en mégaoctets à laquelle peut s'agrandir une
partition.
--ondisk= ou --ondrive= Précise le disque sur lequel des partitions sont créées.
--onfirstdisk= Partitionne le premier disque non USB trouvé. C'est le même disque que celui
<disk-type1>, trouvé par la commande autopart --firstdisk.

[<disk-type2>,...] Vous pouvez ajouter un argument de chaîne facultatif à l'indicateur


--firstdisk afin de sélection les types de disque. Vous pouvez utiliser les
chaînes suivantes :
n local
n à distance
n Nom de pilote de périphérique dans le vmkernel

Vous pouvez combiner plusieurs valeurs séparées par une virgule dans une
liste afin de concaténer d'autres correspondances. Par exemple,
--firstdisk=local,remote sélectionne le premier disque local détecté ou,
si aucun n'est disponible, le premier disque à distance. C'est le comportement
par défaut. Pour choisir un disque avec pilote de périphérique mptspi à la place
des autres disques locaux, utilisez --firstdisk=mptspi,local.

--fstype= Règle le type de système de fichiers pour la partition. Uniquement pour


VMFS3.

rootpw (requis)
Règle le mot de passe racine pour le système. Peut comprendre entre 6 et 64 caractères.

--iscrypted Précise que le mot de passe est crypté.


<password> Précise la valeur du mot de passe.

38 VMware, Inc.
Chapitre 4 Préparation de l'installation de ESXi

%include ou include
Indique un script d'installation supplémentaire à analyser. Vous pouvez ajouter plusieurs commandes include
à votre script. Lorsque vous utilisez la commande %include, placez l'argument <filename> sur la même ligne
que la commande.

<filename> Par exemple : %include part.cfg

%pre (facultatif)
Indique un script à exécuter avant que la configuration kickstart ne soit évaluée. Par exemple, un script %pre
peut générer des fichiers include, comme indiqué ici :
# Partitioning
%include part.cfg
...
%pre --unsupported
cat > /tmp/part.cfg <<EOF
part datastore2 --fstype=vmfs3 --size=20000 --onfirstdisk="remote"
part datastore3 --fstype=vmfs3 --size=10000 --grow --ondisk="mpx.vmhba1:C0:T0:L0"
EOF

--interpreter
Indique un interprète à utiliser. L'interprète par défaut est busybox.
=[python|busybox]

--unsupported(requis) L'argument requis qui reconnaît la commande n'est pas pris en charge.

%post (facultatif)
Exécute le script spécifié une fois l'installation du package terminée. Si vous précisez plusieurs sections
%post, elles sont exécutées dans leur ordre d'apparition dans le script d'installation. Par exemple :

%post --unsupported
MY_MAC=`esxcfg-nics -l | tail -1 | awk '{print $7}'` CONF_URL="http://example.com/$MY_MAC"
python -c "import urllib; urllib.urlretrieve('$CONF_URL', '/tmp/myconfig.sh')"
sh /tmp/myconfig.sh

--interpreter
Indique un interprète à utiliser. L'interprète par défaut est busybox.
=[python|busybox]

--timeout=secs Précise un délai d'expiration pour l'exécution du script. Si le script n'est pas
complété à l'expiration du délai, l'arrêt du script est forcé.
--ignorefailure
Si le paramètre est vrai (true), l'installation est considérée comme ayant réussi
=[true|false] même si le script %post se termine avec une erreur.
--unsupported(requis) L'argument requis qui reconnaît la commande n'est pas pris en charge.

%firstboot
Crée un script init qui s'exécute uniquement pendant le premier démarrage. Si vous précisez plusieurs sections
%firstboot, attribuez l'ordre d'exécution en réglant l'argument --level.

--interpreter

VMware, Inc. 39
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

=[python|busybox] Indique un interprète à utiliser. L'interprète par défaut est busybox.


--level=level Détermine l'ordre d'exécution du script init. Réglez le niveau sur un paramètre
suffisamment élevé pour que d'autres scripts init, tels que les pilotes de
chargement, puissent s'exécuter en premier. Le niveau par défaut est 999.
--unsupported(requis) L'argument requis qui reconnaît la commande n'est pas pris en charge.

REMARQUE Il n'existe aucun moyen de vérifier les sémantiques du script %firstboot tant que le système ne
démarre pas une première fois. Si le script contient des erreurs, elles ne seront exposées qu'une fois l'installation
terminée.

Noms de périphériques de disques


Des commandes de script d'installation telles que autopart nécessitent l'utilisation de noms de périphériques
de disques.

Tableau 4-1répertorie les noms de périphériques de disques pris en charge.

Tableau 4-1. Noms de périphériques de disques


Format Exemples Description

MPX mpx.vmhba0:C0:T0:L0 Nom du périphérique vmkernel.

VML vml.0000000000766d686261313a303a30

40 VMware, Inc.
Installation d'ESXi 4.1 5
Le programme d'installation reformate et partitionne le disque cible et installe l'image de démarrage ESXi 4.1.
Toutes les données situées sur ce disque sont écrasées, y compris les partitions du fournisseur de matériel, les
partitions du système d'exploitation, les versions antérieures d'ESXi et les données associées. Pour être certain
de ne pas rien perdre, migrez vos données sur une autre machine avant d'installer ESXi 4.1.

Ce chapitre aborde les rubriques suivantes :


n « Commandes de démarrage », page 41
n « Installer ESXi 4.1 en utilisant le mode interactif », page 42
n « Installation de ESXi 4.1 en mode script », page 43

Commandes de démarrage
Avant que l'écran de bienvenue du programme d'installation ESXi ne s'affiche, une invite de démarrage
s'affiche qui vous permet de saisir les commandes de démarrage pour transmettre les arguments au programme
d'installation.

Lorsque l'écran de sélection de mode s'affiche, appuyez rapidement sur la touche de Tabulation pour stopper
la minuterie. Si l'écran de sélection de mode arrive à expiration, le mode interactif par défaut se lance. Les
commandes de démarrage doivent être saisies après le fichier vmkboot.gz plutôt qu'en fin de ligne. Par exemple,
append vmkboot.gz ks=http://00.00.00.00/kickstart/ks-osdc-pdp101.cfg nameserver=00.00.0.0
ip=00.00.00.000 netmask=255.255.255.0 gateway=00.00.00.000 --- vmkernel.gz --- sys.vgz ---
cim.vgz --- ienviron.vgz --- install.vgz

Les commandes et sous-commandes d'amorce prises en charge sont répertoriées dans Tableau 5-1.

Tableau 5-1. Commandes d'amorce pour l'installation ESXi


Commande Description

BOOTIF=<hwtype>-<MAC address> Accepte le format pour la carte réseau de démarrage tel que
fourni par PXELINUX.
gateway=<ip address> Règle cette passerelle réseau en tant que passerelle réseau par
défaut au cours de l'installation.
ip=<ip address> Spécifie une adresse IP statique à utiliser pour télécharger le
script et le support d'installation.
L'option IPAPPEND est également pris en charge si vous
démarrez le programme d'installation en PXE.
ks=cdrom:/<path> Exécute une installation scriptée avec le script dans <path>
située sur le CD dans le lecteur CD-ROM.

VMware, Inc. 41
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Tableau 5-1. Commandes d'amorce pour l'installation ESXi (suite)


Commande Description

ks=file://<path> Exécute une installation scriptée avec le script dans <path> qui
réside à l'intérieur de l'image ramdisk initiale.
ks=<protocol>://<server><path> Exécute une installation scriptée avec un script situé à l'URL
donnée. <protocol> peut être http, https, ftp ou nfs.

ks=usb Exécute une installation scriptée avec le script par défaut


(ks.cfg file), situé sur USB.
ks=usb:/<path> Exécute une installation scriptée avec le fichier script spécifié,
situé sur USB.
ksdevice=<device> Identique à netdevice
nameserver=<ip address> Spécifie un serveur de nom de domaine en tant que serveur
de nom au cours de l'installation.
netdevice=<device> Tente d'utiliser un adapteur réseau <périphérique> lors de la
recherche d'un script d'installation et d'un support
d'installation. Spécifier en tant qu'adresse MAC (par exemple,
00:50:56:C0:00:01). Peu aussi être un nom vmnicNN. En cas de
non spécification et de récupération requise des fichiers sur le
réseau, le programme d'installation se règle par défaut sur la
première carte réseau trouvée.
netmask=<subnet mask> Spécifie le masque de sous-réseau pour l'interface réseau qui
télécharge le support d'installation.

Installer ESXi 4.1 en utilisant le mode interactif


Utilisez le CD/DVD d'ESXi 4.1 pour installer le logiciel ESXi 4.1 sur un disque dur SAS, SATA ou SCSI.

Prérequis
n Vous devez posséder le fichier ISO installable de ESXi 4.1 sur le CD ou le DVD. Si vous ne possédez pas
le CD/DVD d'installation, vous pouvez en créer un. Reportez-vous à « Télécharger l'image ESXi et graver
le CD/DVD d'installation », page 23.
n Vérifiez si l'horloge du matériel du serveur est paramétrée en UTC. Ce paramétrage se trouve dans le
BIOS.
n Vérifiez si le clavier et l'écran sont raccordés à la machine sur laquelle le logiciel ESXi sera installé.
n Pensez à déconnecter votre stockage de réseau. Cette action diminue le temps nécessaire à le programme
d'installation pour trouver des lecteurs de disques disponibles.
n ESXi Embedded ne doit pas se trouver sur l'hôte. ESXi Installable et ESXi Embedded ne peuvent pas
cohabiter sur le même hôte.

Procédure

1 Insérez le CD/DVD ESXi 4.1 Installable dans le lecteur de CD/DVD-ROM.

2 Redémarrez la machine.

3 Paramétrez le BIOS pour qu'il démarre à partir du périphérique de CD-ROM.

Consultez la documentation du constructeur de votre matériel pour plus d'informations sur la


modification de la séquence de démarrage.

4 À l'écran de bienvenue, appuyez sur la touche Entrée pour poursuivre l'installation.

5 Lisez le contrat de licence utilisateur final VMware et acceptez-le en appuyant sur F11.

42 VMware, Inc.
Chapitre 5 Installation d'ESXi 4.1

6 Dans l'écran Sélectionner un disque, sélectionnez le disque sur lequel installer ESXi 4.1 et appuyez sur
Entrée.

Appuyez sur la touche F1 pour obtenir plus d'informations sur le disque sélectionné.

REMARQUE Ne vous fiez pas à l'ordre des disques dans la liste pour sélection un disque. L'ordre des disques
est déterminé par le BIOS et peut ne pas être dans l'ordre Cela peut se produire avec les systèmes sur
lesquels les lecteurs ont continuellement été ajoutés et retirés.

Si le disque que vous avez sélectionné contient des données, l'écran Confirmer la sélection du disque
s'affiche.

7 Appuyez sur F11 pour commencer l'installation.

8 Lorsque l'installation est terminée, retirez le CD/DVD d'installation.

9 Appuyez sur Entrée pour redémarrer l'hôte.

Pendant l'opération de redémarrage, les partitions VFAT scratch et VMFS sont créées sur le disque.

10 Paramétrez le premier périphérique de démarrage pour qu'il soit le lecteur sur lequel vous avez installé
ESX (dans Étape 6).

Consultez la documentation du constructeur de votre matériel pour plus d'informations sur la


modification de la séquence de démarrage.

Lorsque l'installation est terminée, vous pouvez migrer les données VMFS existantes vers l'hôte ESXi
Installable.

Vous pouvez ne démarrer qu'une seule machine par image ESXi. Le démarrage de plusieurs périphériques
depuis une seule image ESXi partagée n'est pas pris en charge.

Installation de ESXi 4.1 en mode script


Cette procédure décrit les étapes pour exécuter un script personnalisé ou par défaut.

Prérequis

Avant de lancer une installation scriptée, vérifiez que les conditions préalables suivantes sont réunies :
n Le système sur lequel vous installez le produit répond aux exigences de matériels pour l'installation.
n Le support d'installation est sur le CD/DVD d'installation ou accessible au système sur un dépôt de support
ou sur clé USB.
n Si vous lancez le programme d'installation en mode PXE, le bon fichier de configuration PXE est défini.
Reportez-vous à « Création d'un fichier de configuration PXE », page 32.
n Le script d'installation par défaut (ks.cfg) ou un script d'installation personnalisé est accessible au
système.
n Vous avez sélectionné une commande de démarrage pour lancer l'installation scriptée. Voir « Commandes
de démarrage », page 41 pour une liste complète des commandes de démarrage.

Procédure

1 Lancez le programme d'installation à l'aide de l'une des méthodes suivantes.


n Démarrez depuis le CD/DVD en utilisant le lecteur CD/DVD-ROM local.
n Démarrez le programme d'installation en PXE.

2 Lorsque la page de sélection de mode apparaît, appuyez sur la touche Tabulation.

VMware, Inc. 43
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

3 Dans la ligne suivant le fichier vmkboot.gz dans la ligne de commande, entrez une commande de
démarrage (ks=) qui appelle le fichier script par défaut (kickstart) ou un fichier script que vous avez créé.

Le tableau montre les commandes de démarrage de base.

ks= Option Description


ks=cdrom:/ks.cfg Le script d'installation se situe sur le lecteur DVD-ROM attaché à la machine.
ks=file://<path>/ks.cfg Le script d'installation se trouve dans <path> qui réside à l'intérieur de
l'image ramdisk initiale.
ks=ftp://<server>/<path>/ks.cfg Le script d'installation se trouve à l'URL donnée.
ks=http://<server>/<path>/ Le script d'installation se trouve à l'URL donnée.
ks.cfg
ks=nfs://<server>/<path>/ks.cfg Le script d'installation se trouve dans <path> sur un serveur NFS donné.
ks=usb:/ks.cfg Le script d'installation se trouve sur le support USB local.

4 Appuyez sur Entrée.

L'installation se lance en utilisant les options que vous avez spécifiées.

44 VMware, Inc.
Configuration d'ESXi 6
Ces rubriques fournissent des renseignements sur l'utilisation de l'interface utilisateur de la console directe et
la configuration des paramètres par défaut d'ESXi 4.1.

Ce chapitre aborde les rubriques suivantes :


n « Accès réseau à l'hôte ESXi », page 46
n « Configuration des paramètres réseau sur un hôte détaché », page 46
n « Interface utilisateur de la console directe », page 46
n « Configuration de la présentation clavier », page 47
n « Création d'une bannière de sécurité pour la console directe », page 47
n « Configuration des paramètres de démarrage du BIOS », page 47
n « Modification du paramètre de démarrage du BIOS pour ESXi », page 48
n « Configuration du paramètre de démarrage des supports virtuels », page 48
n « Configuration des paramètres réseau », page 49
n « Comportement de stockage », page 54
n « Enregistrement de la clé de licence ESXi », page 55
n « Afficher les journaux système », page 56
n « Redirection des fichiers journaux système vers un hôte distant », page 57
n « Définition du mot de passe du compte administrateur », page 57
n « Configurer le mode de verrouillage », page 57
n « Configuration des services de dépannage à l'aide de l'interface utilisateur de console directe »,
page 58
n « Réinitialisation de la configuration système », page 58
n « Gestion à distance d'ESXi », page 59
n « Conversion d'un hôte ESXi en mode d'évaluation », page 59
n « Retrait de tous les modules personnalisés d'ESXi », page 59
n « Désactivation d'ESXi », page 60

VMware, Inc. 45
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Accès réseau à l'hôte ESXi


Le comportement par défaut des réseaux est le suivant : DHCP configure le protocole IP. Vous pouvez
remplacer ce comportement par défaut après qu'il a pris effet. Vous pouvez également modifier les paramètres
non compatibles avec votre environnement réseau.

Tableau 6-1 résume les scénarios de configuration réseau pris en charge par ESXi.

Tableau 6-1. Scénarios de configuration réseau


Scénario Approche

Vous souhaitez accepter les paramètres IP Notez l'adresse IP affectée par DHCP et utilisez vSphere Client ou une
configurés par DHCP. autre interface client pour la connexion à l'hôte ESXi.

L'un des cas suivants se vérifie : Pendant la phase de configuration automatique, le logiciel affecte
n Vous ne disposez pas de serveur DHCP. l'adresse IP locale, qui se trouve dans le sous-réseau 169.254.x.x/16.
n L'hôte ESXi n'est pas connecté à un serveur L'adresse IP affectée s'affiche dans la console directe.
DHCP. Vous pouvez remplacer l'adresse IP locale en configurant une adresse
n Votre serveur DHCP ne fonctionne pas IP statique à l'aide de la console directe.
correctement.

L'hôte ESXi est connecté à un serveur DHCP en Au cours de la phase de configuration automatique, le logiciel affecte
fonctionnement, mais vous ne souhaitez pas utiliser une adresse IP configurée par DHCP.
l'adresse IP configurée par DHCP. Vous pouvez établir la connexion initiale via l'utilisation de l'adresse
IP configurée par DHCP. Ensuite, vous pouvez configurer une
adresse IP statique.
Si vous disposez d'un accès physique à l'hôte ESXi, vous pouvez
remplacer l'adresse IP configurée par DHCP via la configuration
d'une adresse IP statique sur la console directe.

Vos règles de déploiement n'autorisent pas Suivez la procédure de configuration décrite dans « Configuration des
l'utilisation sur le réseau d'hôtes non configurés. paramètres réseau sur un hôte détaché », page 46.

Configuration des paramètres réseau sur un hôte détaché


Certains environnements hautement sécurisés n'autorisent pas l'utilisation sur le réseau d'hôtes non
configurés. Vous pouvez configurer l'hôte avant de le relier au réseau.

Procédure

1 Vérifiez qu'aucun câble réseau n'est branché sur l'hôte.

2 Mettez l'hôte sous tension.

3 Utilisez la console directe pour configurer le mot de passe pour le compte administrateur (racine).

4 Utilisez la console directe pour configurer une adresse IP statique.


5 Branchez un câble réseau sur l'hôte.

6 Utilisez vSphere Client pour effectuer la connexion à un système vCenter Server.

7 Ajoutez l'hôte à l'inventaire vCenter Server.

Interface utilisateur de la console directe


La console directe est identique au BIOS d'un ordinateur, car elle dispose d'une interface utilisateur clavier.

Tableau 6-2 dresse la liste des touches que vous pouvez utiliser pour naviguer dans la console directe et y
effectuer des actions.

46 VMware, Inc.
Chapitre 6 Configuration d'ESXi

Tableau 6-2. Navigation dans la console directe


Action Touche

Affichage et modification de la configuration F2

Modification de l'interface utilisateur vers le mode F4


contraste élevé

Arrêt ou redémarrage de l'hôte F12

Alternance entre les champs Touches fléchées

Sélection d'une option Entrée

Basculement de valeur Barre d'espace

Confirmation de commandes sensibles F11


(réinitialisation des valeurs de configuration par
défaut, par exemple)

Enregistrer et Quitter Entrée

Quitter sans enregistrer Echap

Quitter les journaux système q

Configuration de la présentation clavier


Vous pouvez configurer la présentation du clavier utilisé avec la console directe.

Procédure

1 Depuis la console directe, sélectionnez [Configurer le clavier] et appuyez sur Entrée.

2 Sélectionnez la présentation à utiliser.

3 Appuyez sur la barre d'espace pour sélection et désélection une présentation, alternativement.

4 Appuyez sur Entrée.

Création d'une bannière de sécurité pour la console directe


Une bannière de sécurité est un message affiché sur l'écran de bienvenue de la console directe.

Procédure

1 Ouvrez une session sur l'hôte à partir de vSphere Client.

2 Dans l'onglet [Configuration] , sélectionnez [Paramètres avancés] .

3 Dans la fenêtre Paramètres avancés, sélectionnez [Annotations] .

4 Entrez un message de sécurité.


Le message s'affiche dans l'écran de bienvenue de la console directe.

Configuration des paramètres de démarrage du BIOS


Si votre serveur est équipé de plusieurs lecteurs, vous devrez peut-être configurer les paramètres BIOS.

La configuration BIOS détermine le mode de démarrage du serveur. Généralement, le lecteur de CD-ROM


arrive en tête dans la liste. Vous pouvez modifier le paramètre de démarrage via la configuration de l'ordre
d'amorçage dans le BIOS au cours du démarrage, ou encore via la sélection d'un dispositif d'amorçage dans
le menu correspondant.

Lorsque vous changez l'ordre d'amorçage dans le BIOS, cela affecte ensuite tous les démarrages. En revanche,
si vous sélectionnez un dispositif d'amorçage dans le menu, cette sélection n'affecte que le démarrage en cours.

VMware, Inc. 47
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Certains serveurs ne possèdent pas de menu de sélection de dispositif d'amorçage. Dans ce cas, vous devez
modifier l'ordre d'amorçage dans le BIOS, même pour un seul démarrage, puis rétablir la valeur initiale lors
du démarrage suivant.

REMARQUE Ce menu de sélection de dispositif d'amorçage diffère des options d'amorçage que vous pouvez
configurer dans vSphere Client.

En effet, les options de démarrage de vSphere Client permettent de configurer la séquence d'amorçage des
disquettes, CD-ROM et disques durs uniquement. Sur certains serveurs, le BIOS système possède deux
options : une pour la séquence d'amorçage (disquette, CD-ROM, disque dur) et une autre pour l'ordre
d'amorçage du disque dur (clé USB, disque dur local). Lorsque vous utilisez vSphere Client, les options
d'amorçage correspondent à la séquence d'amorçage du BIOS (disquette, CD-ROM, disque dur).

Modification du paramètre de démarrage du BIOS pour ESXi


Si vous souhaitez que le serveur démarre dans ESXi par défaut, configurez le paramètre de démarrage du
BIOS.

Prérequis

ESXi Embedded ne doit pas se trouver sur l'hôte. ESXi Installable et ESXi Embedded ne peuvent pas cohabiter
sur le même hôte.

Procédure

1 Au démarrage de l'hôte ESXi, appuyez sur la touche requise pour entrer la configuration BIOS de l'hôte.

En fonction de la configuration matérielle du serveur, cette touche peut être une touche de fonction ou la
touche Suppr. L'option d'entrée de la configuration BIOS peut être différente sur votre serveur.

2 Sélectionnez le disque sur lequel le logiciel ESXi est installé, puis déplacez-le vers la première position de
la liste.

L'hôte démarre en mod'ESXi. Si l'hôte ne démarre pas en mod'ESXi, vous devrez peut-être réparer l'image
ESXi, conformément à la description figurant dans« Récupération du logiciel ESXi 4.1 Installable »,
page 65.

Configuration du paramètre de démarrage des supports virtuels


Si vous utilisez des logiciels de gestion distants pour la configuration d'ESXi, vous devrez peut-être configurer
le paramètre de démarrage des supports virtuels.

Les supports virtuels peuvent être utilisés pour connecter un support de stockage distant (CD-ROM, stockage
USB, image ISO ou disquette, par exemple) à un serveur cible pouvant se trouver à n'importe quel emplacement
du réseau. Le serveur cible a accès au support distant et peut effectuer des opérations de lecture et d'écriture
sur ce dernier comme s'il était connecté physiquement au port USB du serveur.

Prérequis

ESXi Embedded ne doit pas se trouver sur l'hôte. ESXi Installable et ESXi Embedded ne peuvent pas cohabiter
sur le même hôte.

48 VMware, Inc.
Chapitre 6 Configuration d'ESXi

Procédure

1 Connectez le support au dispositif virtuel.

Par exemple, si vous utilisez un serveur Dell, connectez-le au contrôleur DRAC (Dell Remote Access
Controller) ou à une interface de gestion à distance similaire, puis sélectionnez une unité de disquette ou
de CD-ROM (vous pouvez également indiquer le chemin d'accès à une image de disquette ou de CD-
ROM).

2 Redémarrez le serveur.

3 Pendant le démarrage du serveur, accédez au menu de sélection de périphérique.


En fonction de la configuration matérielle du serveur, cette touche peut être une touche de fonction ou la
touche Suppr.

4 Pour sélection le dispositif virtuel, suivez les instructions qui s'affichent.

Le serveur démarre à partir de l'unité configurée ; les démarrages suivants s'effectueront de nouveau à partir
de l'ordre d'amorçage par défaut.

Configuration des paramètres réseau


Une adresse IP qui fonctionne est nécessaire pour qu'ESXi soit vraiment opérationnel. Pour configurer les
paramètres de base du réseau, servez-vous de vSphere Client ou de la console directe.

Utilisez vSphere Client dans les cas suivants :


n L'adresse IP DHCP vous convient.
n Vous êtes temporairement autorisé à utiliser l'adresse IP DHCP. Dans ce cas, connectez-vous à cette
adresse à l'aide de vSphere Client. Utilisez alors vSphere Client pour configurer des modifications réseau.

Utilisez la console directe dans les cas suivants :


n L'adresse IP DHCP ne vous convient pas.
n Vous n'êtes pas autorisé à utiliser l'adresse IP DHCP.
n ESXi n'a pas d'adresse IP¨. Cela peut se produire si la phase de configuration automatique n'a pas réussi
à configurer DHCP.
n L'adaptateur réseau sélectionné automatiquement pendant la phase de configuration automatique n'est
pas le bon.

Sélection des cartes réseaux du réseau de gestion


Le trafic entre l'hôte ESXi et les logiciels de gestion externes est acheminé via un adapteur réseau Ethernet
installée sur l'hôte. Vous pouvez utiliser la console directe pour sélection les cartes réseau à utiliser par le réseau
de gestion.

Les logiciels de gestion externes peuvent être par exemple vSphere Client, vCenter Server ou un client SNMP.
Les cartes réseau de l'hôte portent le nom de vmnic<N>, où N représente un identifiant unique permettant
d'identifier la carte réseau (vmnic0, vmnic1, par exemple).

Pendant la phase de configuration automatique, l'hôte ESXi choisit vmnic0 pour le trafic de gestion. Vous
pouvez remplacer la valeur par défaut en sélectionnant manuellement la carte réseau chargée d'acheminer le
trafic de gestion de l'hôte. Dans certains cas, vous serez amené à utiliser un adapteur réseau Ethernet Gigabit
pour le trafic de gestion. Pour garantir une bonne disponibilité, vous pouvez également sélection plusieurs
cartes réseau. L'utilisation de plusieurs cartes réseau permet d'équilibrer la charge et de bénéficier de capacités
de basculement.

VMware, Inc. 49
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Procédure

1 Depuis la console directe, sélectionnez [Configurer le réseau de gestion] et appuyez sur Entrée.

2 Sélectionnez [Adaptateurs réseau] et appuyez sur Entrée.

3 Sélectionnez un adapteur réseau et appuyez sur Entrée.

Une fois le réseau en fonctionnement, vous pouvez utiliser vSphere Client pour la connexion à l'hôte ESXi.

Définition de l'ID de VLAN


Vous pouvez définir l'ID de VLAN (LAN virtuel) de l'hôte ESXi.

Procédure

1 Depuis la console directe, sélectionnez [Configurer le réseau de gestion] et appuyez sur Entrée.

2 Sélectionnez [VLAN] et appuyez sur Entrée.

3 Entrez un ID de VLAN compris entre 1 et 4095.

Configuration des paramètres IP pour ESXi


DHCP définit par défaut les adresses IP, le masque de sous-réseau, et la passerelle par défaut.
Prenez note de l'adresse IP pour une référence ultérieure.

Pour que DHCP fonctionne, votre environnement réseau doit avoir un serveur DHCP. Si DHCP n'est pas
disponible, l'hôte assigne au lien une adresse IP locale, qui est le sous-réseau 169.254.x.x/16. Aucun trafic sortant
n'est autorisé par l'adresse IP assignée. L'adresse IP assignée apparaît sur la console directe. Si vous n'avez pas
d'accès physique à l'hôte via un moniteur, vous pouvez accéder à la console directe par une application de
gestion distante.

Lorsque vous avez accès à la console directe, vous pouvez configurer en option une adresse de réseau statique.
Le masque de sous-réseau par défaut est 255.255.0.0.

Configurer les paramètres IP depuis la console directe


Si vous avez un accès physique à l'hôte ou un accès distant à la console directe, vous pouvez utiliser la console
directe pour configurer les adresses IP, le masque de sous-réseau, et la passerelle par défaut.

Procédure

1 Sélectionnez [Configurer le réseau de gestion] et appuyez sur Entrée.

2 Sélectionnez [Configuration IP ] et appuyez sur Entrée.

3 Sélectionnez [Définir l'adresse IP statique et configuration des réseaux] .

4 Entrez une adresse IP, un masque de sous-réseau et une passerelle par défaut et appuyez sur Entrée.

Configuration des paramètres IP à partir de vSphere Client


Si vous ne disposez pas d'un accès physique à l'hôte, vous pouvez utiliser vSphere Client pour configurer les
paramètres IP statiques, sous réserve que vous vous trouviez sur le même sous-réseau physique et que vous
configuriez l'IP vSphere Client pour le réseau 169.254.x.x.

Procédure

1 Sélectionnez l'hôte dans l'inventaire.

2 Cliquez sur l'onglet [Configuration] et cliquez sur [Mise en réseau] .

3 Cliquez sur [Propriétés] en regard du commutateur virtuel vSwitch0.

50 VMware, Inc.
Chapitre 6 Configuration d'ESXi

4 Sélectionnez [Gestion de réseau] et cliquez sur [Modifier] .

5 Dans l'onglet [Général] , cliquez sur [Utiliser les paramètres IP suivants] .

6 Entrez une adresse IP statique, un masque de sous-réseau et une passerelle par défaut, puis cliquez sur
[OK] .

Configuration de DNS pour ESXi


Vous pouvez sélection une configuration DNS manuelle ou automatique pour l'hôte ESXi.

La valeur par défaut est la configuration automatique. Pour que la configuration DNS automatique puisse
fonctionner, votre environnement réseau doit inclure un serveur DHCP et un serveur DNS.

Dans les environnements réseau dans lesquels la configuration DNS automatique n'est pas disponible ou n'est
pas souhaitable, vous pouvez configurer des informations DNS statiques (nom d'hôte, nom du serveur
principal, nom du serveur secondaire et suffixes DNS, notamment).

Configurer les paramètres DNS depuis la console directe


Si vous avez un accès physique à l'hôte ou un accès distant à la console directe, vous pouvez utiliser la console
directe pour configurer les informations DNS.

Procédure

1 Sélectionnez [Configurer le réseau de gestion] et appuyez sur Entrée.

2 Sélectionnez [Config. DNS] et appuyez sur Entrée.

3 Sélectionnez [Utiliser adresses serveur DNS suivantes et nom d'hôte] .

4 Entrez le serveur principal, un serveur de remplacement (en option) et un nom d'hôte.

Configuration des paramètres DNS à partir de vSphere Client


Si vous ne disposez pas d'un accès physique à l'hôte, vous pouvez utiliser vSphere Client pour configurer les
informations DNS.

Procédure

1 Sélectionnez l'hôte dans l'inventaire.

2 Cliquez sur l'onglet [Configuration] et cliquez sur [Mise en réseau] .

3 Cliquez sur [Propriétés] en regard du commutateur virtuel vSwitch0.

4 Sélectionnez [Gestion de réseau] et cliquez sur [Modifier] .

5 Dans l'onglet [Général] , cliquez sur [Utiliser les paramètres IP suivants] .

6 Cliquez sur [Modifier] en regard de la passerelle VMkernel par défaut.

7 Dans l'onglet [Config. DNS] , entrez un serveur statique principal, un autre serveur, un nom d'hôte, des
suffixes DNS, puis cliquez sur [OK] .

VMware, Inc. 51
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Configuration des suffixes DNS


Si vous disposez d'un accès physique à l'hôte, vous pouvez utiliser la console directe pour configurer les
informations DNS. Par défaut, DHCP acquiert les suffixes DNS.

Procédure

1 Depuis la console directe, sélectionnez [Configurer le réseau de gestion] .

2 Sélectionnez [Suffixes DNS Personnalisé] et appuyez sur Entrée.

3 Entrez les nouveaux suffixes DNS.

Test du réseau de gestion


Vous pouvez utiliser la console directe pour effectuer certains tests simples de connectivité réseau.

La console directe effectue les tests suivants :


n Utilisation des commandes ping pour la passerelle par défaut
n Utilisation des commandes ping pour le serveur de noms DNS principal
n Utilisation des commandes ping pour le serveur de noms DNS secondaire
n Résolution du nom d'hôte configuré

Procédure

1 Depuis la console directe, sélectionnez [Tester le réseau de gestion] et appuyez sur Entrée.

2 Appuyez sur Entrée pour démarrer le test.

Redémarrage des agents de gestion


Les agents de gestion synchronisent les composants VMware et permettent d'accéder à l'hôte ESXi via vSphere
Client ou vCenter Server. Ils sont installés avec le logiciel vSphere. Si l'accès à distance est interrompu, vous
devrez peut-être redémarrer les agents de gestion.

Si vous redémarrez les agents de gestion, cela entraîne le redémarrage de tous les agents et services de gestion
installés dans /etc/init.d, exécutés sur l'hôte ESXi. En règle générale, ces agents sont les suivants : hostd,
ntpd, sfcbd, slpd, wsman et vobd. Le logiciel redémarre également AAM (Automated Availability Manager),
s'il est installé.

Les utilisateurs qui accèdent à cet hôte via vSphere Client ou vCenter Server subissent une perte de connectivité
lorsque vous redémarrez les agents de gestion.

Procédure

1 Depuis la console directe, sélectionnez [Redémarrez les agents de gestion] et appuyez sur Entrée.

2 Appuyez sur la touche F11 pour confirmer le redémarrage.

L'hôte ESXi redémarre les agents et services de gestion.

Redémarrage du réseau de gestion


Le redémarrage de l'interface réseau de gestion peut être nécessaire pour la restauration réseau ou pour le
renouvellement d'un bail DHCP.

Le redémarrage du réseau de gestion entraîne une brève interruption susceptible d'affecter temporairement
les machines virtuelles en fonctionnement.

Si le renouvellement d'un bail DHCP entraîne la création d'une nouvelle identité réseau (adresse IP ou nom
d'hôte), le logiciel de gestion à distance est déconnecté.

52 VMware, Inc.
Chapitre 6 Configuration d'ESXi

Procédure

1 Depuis la console directe, sélectionnez [Redémarrez le réseau de gestion] et appuyez sur Entrée.

2 Appuyez sur la touche F11 pour confirmer le redémarrage.

Désactivation du réseau de gestion


Le réseau de gestion synchronise les composants VMware et permet d'accéder à l'hôte ESXi via vSphere Client
ou vCenter Server. Il est installé avec le logiciel vSphere. Vous serez peut-être amené à mettre hors tension le
réseau de gestion afin d'isoler un hôte de l'inventaire vSphere Server.
Les utilisateurs qui accèdent à cet hôte via vSphere Client ou vCenter Server subissent une perte de connectivité
lorsque vous désactivez le réseau de gestion.

La désactivation du réseau de gestion peut avoir pour origine un besoin d'isoler l'hôte ESXi d'un trafic HA et
d'un cluster DRS, sans perdre les configurations IP et DNS statiques ni redémarrer l'hôte.

Cette opération ne nécessite aucune période d'inactivité des machines virtuelles. Celles-ci continuent à
fonctionner lorsque l'hôte est déconnecté de vCenter Server et de vSphere Client.

Procédure

1 Depuis la console directe, sélectionnez [Désactiver le réseau de gestion] et appuyez sur Entrée.

2 Appuyez sur la touche F11 pour confirmer.

Restauration du commutateur standard


Un commutateur distribué vNetwork agit en tant que commutateur virtuel unique sur tous les hôtes associés.
Ceci permet à des machines virtuelles de conserver une configuration réseau cohérente pendant qu'elles
migrent sur plusieurs hôtes. Si vous effectuez la migration d'un commutateur standard existant (adaptateur
virtuel) vers un commutateur distribué vNetwork et que ce commutateur devient inutile ou ne fonctionne
plus, vous pouvez restaurer le commutateur standard afin de garantir l'accessibilité à l'hôte.

Lorsque vous restaurez le commutateur standard, un nouvel adaptateur virtuel est créé, et le réseau de gestion
actuellement connecté au commutateur distribué vNetwork est migré vers le nouveau commutateur virtuel.

Vous pouvez être amené à restaurer le commutateur standard pour les motifs suivants :
n Le commutateur distribué vNetwork ne fonctionne plus ou est devenu inutile.
n Le commutateur distribué vNetwork doit être réparé afin de restaurer les connexions à vCenter Server.
Pendant ce temps, les hôtes doivent rester accessibles. Par conséquent, le commutateur standard doit être
utilisé.
n Vous ne souhaitez plus que l'hôte soit géré par vCenter Server. Lorsque l'hôte n'est pas connecté à vCenter
Server, la plupart des fonctions du commutateur distribué vNetwork sont indisponibles pour l'hôte.

Prérequis

Votre réseau de gestion doit être connecté à un commutateur distribué vNetwork.

Procédure

1 Depuis la console directe, sélectionnez [Restaurer commutateurs standard] et appuyez sur Entrée.

Si l'hôte se trouve déjà sur un commutateur standard, cette sélection est grisée (vous ne pouvez pas
effectuer cette sélection).

2 Appuyez sur la touche F11 pour confirmer.

VMware, Inc. 53
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Test de la connectivité sur les périphériques et les réseaux


Vous pouvez utiliser la console directe pour effectuer certains tests simples de connectivité réseau. Outre le
réseau de gestion, vous pouvez spécifier d'autres périphériques et d'autres réseaux.

Procédure

1 Depuis la console directe, sélectionnez [Tester le réseau de gestion] et appuyez sur Entrée.

2 Tapez les adresses pour lesquelles les commandes ping seront utilisées ou un autre nom d'hôte DNS à
résoudre.
3 Appuyez sur Entrée pour démarrer le test.

Comportement de stockage
Lorsque vous mettez ESXi sous tension, l'hôte démarre une phase de configuration automatique pendant
laquelle les périphériques de stockage système sont configurés à l'aide des valeurs par défaut.

Lorsque vous redémarrez l'hôte ESXi après l'installation de l'image ESXi, l'hôte configure les périphériques de
stockage système à l'aide des valeurs par défaut. Par défaut, tous les disques internes visibles avec VMFS sont
formatés. Vous pouvez donc stocker des machines virtuelles sur ces disques.

AVERTISSEMENT ESXi remplace tous les disques vides. Les disques sont considérés comme vides s'ils ne
contiennent pas de table de partitions ou de partitions valides. Si vous possédez des logiciels qui utilisent ces
disques (et principalement LVM au lieu des schéma de partitionnement traditionnels), ESXi peut entraîner le
reformatage du LVM local. Sauvegardez vos données système avant la mise sous tension initiale d'ESXi.

Sur le disque dur ou l'unité USB utilisé(e) pour le démarrage de l'hôte ESXi, le logiciel de formatage de disque
conserve les partitions de diagnostic existantes, créées par le fournisseur. Dans l'espace restant, le logiciel crée
les partitions suivantes :
n Une partition Scratch VFAT de 4 Go pour les échanges système, si cette partition ne se trouve pas déjà sur
un autre disque. Reportez-vous à « A propos de la partition Scratch », page 55.
n Une partition VMFS3 dans l'espace disponible restant.

La partition Scratch VFAT est créée uniquement sur le disque utilisé pour le démarrage de l'hôte ESXi. Sur les
autres disques, le logiciel crée une partition VMFS3 par disque.

Lorsque vous effectuez une installation sur un disque, le programme d'installation écrase la totalité du disque.
Lorsque le programme d'installation exécute la configuration automatique du stockage, il n'écrase pas les
partitions du fournisseur.

Pendant l'installation d'ESXi, le programme d'installation crée une partition de diagnostic de 110 Mo destinée
aux vidages de la mémoire.

Dans certains cas, par exemple si vous souhaitez utiliser des périphériques de stockage partagés plutôt que
l'espace de stockage local, vous pouvez remplacer ce comportement par défaut. Pour éviter le formatage
automatique de disques, détachez les périphériques locaux de stockage de l'hôte avant d'installer ESXi et de
procéder à la mise sous tension initiale de l'hôte (ou encore avant de mettre l'hôte sous tension une fois ses
valeurs par défaut réinitialisées).

Le formatage automatique de disques est effectué lors de la première mise sous tension de l'hôte, et lorsque
vous mettez l'hôte sous tension après avoir réinitialisé ses valeurs de configuration par défaut). Pour les
redémarrages suivants, vous n'aurez pas besoin de détacher les périphériques de stockage locaux. Si un
formatage automatique a déjà eu lieu et que vous souhaitez écraser le formatage VMFS, vous pouvez supprimer
la banque de données. Reportez-vous au guide de configuration de serveur.

54 VMware, Inc.
Chapitre 6 Configuration d'ESXi

A propos de la partition Scratch


Au cours de la phase d'auto-configuration, une partition Scratch VFAT de 4 Go est créée, si elle n'existe pas
déjà sur un autre disque.

Au démarrage d'ESXi, le système tente de trouver sur le disque local une partition appropriée en vue de la
création d'une partition Scratch.

Cette partition n'est pas obligatoire. Elle est utilisée pour le stockage des résultats de vm-support, dont vous
avez besoin lors de la création d'un bundle de support. Si aucune partition Scratch n'est trouvée, les résultats
de vm-support sont stockés dans un ramdisk. Cela peut poser problème en cas de quantité mémoire faible,
mais ne présente pas de risque important.

Pour ESXi Installable, la partition est créée au cours de l'installation ; elle est donc sélectionnée. VMware
recommande de la laisser inchangée.

Activation de la partition Scratch


Si aucune partition Scratch n'existe, vous pouvez en créer une, principalement pour les cas de mémoire faible.

Prérequis

Pour activer la partition Scratch, vous devez utiliser l'interface de ligne de commande VMware vSphere
(vSphere CLI). Vous pouvez soit installer vSphere CLI sur votre système Microsoft Windows ou Linux, soit
importer le boîtier virtuel VMware vSphere Management Assistant (vMA) dans votre hôte ESX/ESXi. Pour
plus d'informations sur l'importation ou l'installation de vSphere CLI, voir le Guide d'installation et de référence
d'interface de ligne de commande VMware vSphere.

Procédure

1 Pour obtenir l'état actuel de la partition Scratch, utilisez les commandes suivantes :
vicfg-advcfg.pl --server <ip-address> --username username --password <password> -s
/ScratchConfig/CurrentScratchLocation

2 Pour connaître l'empacement Scratch, utilisez la commande suivante :


vicfg-advcfg --server <ip-address> --username username --password <password> -g
ScratchConfig.ConfiguredScratchLocation

3 Redémarrez l'hôte pour que vos modifications puissent prendre effet.

Enregistrement de la clé de licence ESXi


Toutes les éditions d'ESXi ont des clés de licence associées. VMware recommande de noter la clé de licence et
de la taper sur le serveur, si possible, ou de placer la clé de licence à un emplacement sécurisé, facilement
accessible.

Vous pouvez accéder à la clé de licence à partir de la console directe ou de vSphere Client. S'il est impossible
d'accéder à l'hôte ou de le démarrer, il est important de disposer d'un enregistrement de la clé de licence.

VMware, Inc. 55
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Accès à la clé de licence ESXi à partir de la console directe


Si vous disposez d'un accès physique à l'hôte ou d'un accès distant à la console directe, vous pouvez utiliser
celle-ci pour accéder à la clé de licence ESXi.

Procédure
u Sur la console directe, sélectionnez [Voir informations de support] .

La clé de licence figure sous la forme XXXX-XXXX-XXXX-XXXX.

Le numéro de série de la machine physique est également indiqué. Ne confondez pas la clé de licence et
le numéro de série de la machine physique.

Accès à la clé de licence à partir de vSphere Client


Si vous avez besoin de la clé de licence ESXi, vous pouvez y accéder à partir de vSphere Client. Il s'agit de la
méthode recommandée si vous n'utilisez pas l'hôte en local et que vous ne pouvez pas accéder à la console
directe.

Procédure

1 Dans vSphere Client, sélectionnez l'hôte dans l'inventaire.

2 Cliquez sur l'onglet [Configuration] et cliquez sur [Fonctions autorisées] .

La clé de licence figure sous la forme XXXX-XXXX-XXXX-XXXX.

Afficher les journaux système


Les journaux système fournissent des informations détaillées sur les événements opérationnels système.

Procédure

1 Sur la console directe, sélectionnez [Afficher les journaux système] .

2 Appuyez sur une touche numérotée pour afficher un journal.

Les journaux vCenter Server Agent (vpxa) s'affichent si vous ajoutez l'hôte à vCenter Server.

3 Appuyez sur Entrée ou sur la barre d'espace pour faire défiler les messages.

4 Lancez une recherche d'expression normale.

a Appuyez sur la touche de barre oblique (/).

b Saisissez le texte à rechercher.

c Appuyez sur Entrée.

Le texte trouvé est mis en surbrillance dans les résultats de la recherche.

5 Appuyez sur la touche q pour revenir à la console directe.

Suivant

Reportez-vous également à « Redirection des fichiers journaux système vers un hôte distant », page 57.

56 VMware, Inc.
Chapitre 6 Configuration d'ESXi

Redirection des fichiers journaux système vers un hôte distant


Les journaux système fournissent des informations détaillées sur les événements opérationnels système. Vous
pouvez utiliser vSphere Client pour rediriger les fichiers journaux système vers un hôte distant.

Procédure

1 A partir de vSphere Client, sélectionnez un hôte dans l'inventaire.

2 Cliquez sur l'onglet [Configuration] et cliquez sur [Paramètres avancés] .


3 Cliquez sur [Syslog] .

4 Dans [Syslog.Remote.Hostname] , entrez le nom de l'hôte vers lequel les fichiers journaux peuvent être
acheminés.

Suivant

Reportez-vous également à « Afficher les journaux système », page 56.

Définition du mot de passe du compte administrateur


Vous pouvez utiliser la console directe pour paramétrer le mot de passe du compte administrateur (racine).

Le nom d'utilisateur administratif pour l'hôte ESXi est la racine. Par défaut, le nom du mot de passe
administratif n'est pas paramétré.

Procédure

1 Depuis la console directe, sélectionnez [Configurer mot de passe] .

2 (Facultatif) Si un mot de passe est déjà défini, tapez-le dans la ligne [Ancien mot de passe] et appuyez
sur Entrée.

3 Dans la ligne [Nouveau mot de passe] , tapez un nouveau mot de passe et appuyez sur Entrée.

4 Entrez le nouveau mot de passe et appuyez sur Entrée.

Configurer le mode de verrouillage


Pour augmenter le degré de sécurité de vos hôtes ESXi, vous pouvez les placer en mode verrouillage.

Quand vous activez le mode verrouillage, aucun utilisateur autre que vpxuser n'a d'autorisations
d'authentification, ni ne peuvent exécuter des opérations directement par rapport à l'hôte. Le mode
verrouillage force l'exécution de toutes les opérations par vCenter Server.

Lorsqu'un hôte est en mode verrouillage, vous ne pouvez pas exécuter les commandes vCLI à partir d'un
serveur d'administration, d'un script ou d'un vMA de l'hôte. Les outils logiciels externes ou de gestion ne
permettent pas toujours de récupérer des informations sur l'hôte ESXi ou de les modifier.

REMARQUE L'utilisateur racine est toujours autorisé à ouvrir une session sur l'interface DCUI quand le mode
verrouillage est activé.

L'activation ou non du mode de verrouillage affecte les types d'utilisateurs autorisés à accéder aux services
d'hôte, mais n'affecte pas la disponibilité de ces services. En d'autres termes, si le Mode LTS (Local Tech Support
- Support technique local), le Mode SSH (Remote Tech Support - Support technique distant) ou les services
DCUI (Direct Console User Interface - Interface utilisateur de console directe) sont activés, ils continueront à
fonctionner que l'hôte soit ou non en mode de verrouillage.

Vous pouvez activer le mode verrouillage à l'aide de l'assistant d'ajout d'hôtepour ajouter un hôte ESXi à
vCenter Server, en utilisant vSphere Client pour la gestion d'hôte, ou encore à l'aide de la console directe.

VMware, Inc. 57
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Le mode verrouillage n'est disponible que pour les hôtes ESXi qui ont été ajoutés à vCenter Server.

Procédure

1 Sélectionnez [Configurer le mode verrouillage] et appuyez sur Entrée.

2 Appuyez sur la barre d'espace pour sélection [Activer le mode verrouillage] et appuyez sur Entrée.

3 Appuyez sur Entrée.

Configuration des services de dépannage à l'aide de l'interface


utilisateur de console directe
Pour activer les services de dépannage, utilisez l'interface utilisateur de console directe.

Procédure

1 Depuis l'interface utilisateur de console directe, appuyez sur la touche F2 pour accéder au menu de
personnalisation du système.

2 Sélectionnez [Options de dépannage] et appuyez sur Entrée.

3 Dans le menu des options de mode de dépannage, sélectionnez un service de dépannage à activer ou à
mettre hors tension.
n [Le mode Support technique local]
n [Le mode Support technique à distance]

4 Appuyez sur Entrée.

5 (Facultatif) Définissez le délai d'expiration applicable au mode de support technique.

Par défaut, le délai d'expiration du mode de support technique est 0 (désactivé).

Le délai d'expiration correspond au nombre de minutes pouvant s'écouler avant que vous soyez obligé
de vous connecter, une fois TSM activé. Une fois ce délai dépassé, TSM est désactivé si vous ne vous êtes
pas connecté.

REMARQUE Si vous avez ouvert une session au moment de l'expiration de ce délai, elle restera ouverte.
Toutefois, TSM sera alors désactivé, afin d'empêcher d'autres utilisateurs de se connecter.

a Dans le menu des options de mode de dépannage, sélectionnez [Modifier délai d'attente Support
technique] et appuyez sur Entrée.

b Entrez le délai d'expiration (en minutes).

c Appuyez sur Entrée.

Réinitialisation de la configuration système


Si des problèmes surviennent sur l'hôte ESXi, vous pouvez appliquer la méthode de dépannage consistant à
réinitialiser la configuration système.

Lorsque vous réinitialisez la configuration, le logiciel remplace toutes les modifications apportées à la
configuration, supprime le mot de passe du compte administrateur (racine) et redémarre l'hôte. Les
modifications de configuration apportées par votre fournisseur (comme par exemple les paramètres d'adresses
IP ou la configuration de licence) peuvent également être supprimées.

58 VMware, Inc.
Chapitre 6 Configuration d'ESXi

En revanche, cette réinitialisation ne supprime pas les machines virtuelles de l'hôte ESXi. Celles-ci se trouvent
dans la banque de données et non sur l'unité Flash USB. Après la réinitialisation des valeurs de configuration
par défaut, les machines virtuelles ne sont plus visibles, mais vous pouvez les récupérer en reconfigurant le
stockage et en les réenregistrant.

AVERTISSEMENT Lorsque vous réinitialisez les valeurs de configuration par défaut, les utilisateurs qui accèdent
à l'hôte subissent une perte de connectivité.

Prérequis

Avant de réinitialiser la configuration, sauvegardez votre configuration ESXi pour le cas où vous souhaiteriez
la restaurer.

Procédure

1 (Recommandé) Sauvegardez la configuration à l'aide de la commande vSphere CLI vicfg-cfgbackup.

2 Depuis la console directe, sélectionnez [Réinitialisation du système de configuration] et appuyez sur


Entrée.

3 Appuyez sur la touche F11 pour confirmer.

Le système redémarre après réinitialisation de toutes les valeurs par défaut.

Gestion à distance d'ESXi


Après le démarrage de l'hôte ESXi, vous pouvez le gérer via l'utilisation de vSphere Client et de vCenter Server.

Les applications doivent être installées sur un ordinateur utilisé comme poste de gestion, avec un accès réseau
à l'hôte ESXi. Vous pouvez installer vCenter Server en mode sous licence ou en mode d'évaluation.

Vous pouvez télécharger vCenter Server sur le site http://www.vmware.com, ou encore utiliser le DVD
d'installation. Vous pouvez télécharger directement vSphere Client sur l'hôte ESXi, ou utiliser le DVD
d'installation de vCenter Server.

Conversion d'un hôte ESXi en mode d'évaluation


Si vous disposez d'ESXi sous licence, vous pouvez accéder au mode d'évaluation pour explorer ses
fonctionnalités.

Procédure

1 Dans vSphere Client, sélectionnez l'hôte dans l'inventaire.

2 Cliquez sur l'onglet [Configuration] .

3 Sous Logiciel, cliquez sur [Fonctions autorisées] .


4 Cliquez sur [Modifier] en regard du type de licence ESXi.

5 Cliquez sur [Évaluation du produit] .

6 Cliquez sur [OK] pour enregistrer vos modifications.

Retrait de tous les modules personnalisés d'ESXi


Après avoir ajouté des packages personnalisés, vous décidez peut-être de les supprimer.

Prérequis

Avant de supprimer des modules personnalisés, arrêtez ou migrez les machines virtuelles de l'hôte ESXi.

VMware, Inc. 59
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Procédure

1 Redémarrez l'hôte ESXi.

2 Depuis la console directe, sélectionnez [Supprimer des extensions] et appuyez sur la touche F11 pour
confirmer.

3 Redémarrez l'hôte.

Tous les modules personnalisés sont retirés.

Désactivation d'ESXi
Si vous ne souhaitez pas que votre serveur soit utilisé comme hôte ESXi, vous pouvez mettre hors tension la
configuration ESXi.

Procédure

1 Supprimez les banque de données VMFS des disques internes, afin que ceux-ci ne soient plus configurés
pour le stockage de machines virtuelles.

2 Modifiez le paramètre de démarrage du BIOS afin que l'hôte ne démarre plus en mod'ESXi.

3 Installez à la place un autre système d'exploitation.

60 VMware, Inc.
Considérations de post-installation
pour ESXi 7
Une fois ESXi installé, vous devez considérer la gestion d'hôte via vSphere Client, la gestion de licence, l'ajout
et la suppression d'extensions personnalisées.

Ce chapitre aborde les rubriques suivantes :


n « Télécharger vSphere Client », page 61
n « Gestion de licence d'hôte », page 61

Télécharger vSphere Client


vSphere Client est un programme Windows qui vous permet de configurer l'hôte et de faire fonctionner ses
machines virtuelles. Vous pouvez télécharger vSphere Client depuis n'importe quel hôte.

Prérequis

Vous devez connaître l'URL de l'hôte, qui est l'adresse IP ou le nom de l'hôte.

Le système doit posséder une connexion Internet.

Procédure

1 Ouvrez un navigateur Web à partir d'une machine Windows.

2 Entrez l'URL de l'hôte ou son adresse IP.


Par exemple, http://exampleserver.example.com ou http://xxx.xxx.xxx.xxx.

3 Cliquez sur [Télécharger le vSphere Client] dans Démarrage.

4 Cliquez sur [Enregistrer] pour télécharger le programme d'installation de vSphere Client.

Le programme d'installation de vSphere Client est téléchargé vers le système.

Suivant

Installez vSphere Client.

Gestion de licence d'hôte


Après l'achat d'une licence d'hôte, VMware fournit une clé de licence vSphere.

Pour plus d'informations, reportez-vous au Guide d'administration du centre de données.

VMware, Inc. 61
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

62 VMware, Inc.
Sauvegarde et restauration ESXi 4.1 8
Vous pouvez sauvegarder et restaurer la configuration ESXi 4.1 et récupérer l'image de démarrage ESXi 4.1,
si elle est endommagée. Par ailleurs, vous pouvez supprimer ESXi 4.1 de l'hôte.

Ce chapitre aborde les rubriques suivantes :


n « Sauvegarde et restauration de la configuration ESXi 4.1 », page 63
n « Considérations lors de l'utilisation du boîtier virtuel vSphere CLI », page 63
n « Sauvegarde des données de configuration ESXi 4.1 », page 64
n « Restauration des données de configuration ESXi 4.1 », page 64
n « Récupération du logiciel ESXi 4.1 Installable », page 65

Sauvegarde et restauration de la configuration ESXi 4.1


Après avoir configuré l'hôte ESXi, il est important de sauvegarder votre configuration.

Vous pouvez sauvegarder les données de configuration de l'hôte ESXi 4.1 après avoir complété les tâches
préliminaires. Sauvegardez toujours la configuration de votre hôte après avoir modifié la configuration ou mis
l'image ESXi à niveau.

Lorsque vous effectuez une sauvegarde de configuration, le numéro de série est sauvegardé avec la
configuration et restauré lorsque vous restaurez la configuration. Le numéro de série n'est pas conservé lorsque
vous exécutez le CD de récupération (ESXi Embedded) ou effectuez une réparation (ESXi Installable). De ce
fait, il est recommandé de sauvegarder dans un premier temps la configuration, d'exécuter le CD de
récupération ou la réparation, puis de restaurer la configuration.

Vous effectuez la sauvegarde à l'aide de la commande vicfg-cfgbackup que vous exécutez depuis la vSphere
CLI. Vous pouvez installer la vSphere CLI sur votre système Microsoft Windows ou Linux, ou importer
vSphere Management Assistant (vMA). Pour plus d'informations sur l'importation ou l'installation de vSphere
CLI, voir le Guide d'installation et de référence d'interface de ligne de commande VMware vSphere.

Considérations lors de l'utilisation du boîtier virtuel vSphere CLI


Lorsque vous restaurez une configuration hôte, vous devez exécuter l'opération depuis un hôte à distance.

Lorsque vous sauvegardez la configuration hôte, vous pouvez exécuter la commande vicfg-cfgbackup depuis
un dispositif virtuel vSphere CLI qui s'exécute sur l'hôte cible (l'hôte que vous sauvegardez ou restaurez) ou
sur un hôte à distance. Pour restaurer une configuration sur l'hôte cible, vous devez exécuter le dispositif virtuel
vSphere CLI depuis un hôte à distance.

Lorsque vous restaurez la configuration, l'hôte cible doit être en mode maintenance, ce qui signifie que toutes
les machines virtuelles (dont le dispositif virtuel vSphere CLI) doivent être éteintes.

VMware, Inc. 63
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Supposons, par exemple, que vous possédez deux hôtes ESXi (host1 et host2) et que vous importez le dispositif
virtuel dans les deux hôtes. Pour sauvegarder la configuration de host1, exécutez la commande vicfg-
cfgbackup dans la vSphere CLI sur host1 ou host2 et désignez host1 dans l'option de la ligne de commande
--server.

De même, pour sauvegarder la configuration de host2, exécutez la commande vicfg-cfgbackup dans la vSphere
CLI sur host1 ou host2 et désignez host2 dans l'option de la ligne de commande --server.

Pour sauvegarder la configuration de host1, exécutez la commande vicfg-cfgbackup dans la vSphere CLI sur
host2 et désignez host1 dans l'option de la ligne de commande --server. Pour sauvegarder la configuration
de host2, exécutez la commande vicfg-cfgbackup dans la vSphere CLI sur host1 et désignez host2 dans l'option
de la ligne de commande --server.

Sauvegarde des données de configuration ESXi 4.1


Après avoir configuré votre hôte ESXi, vous voulez créer une sauvegarde de la configuration.

La procédure suivante décrit comment sauvegarder vos données de configuration ESXi.

Les options --portnumber et --protocol sont facultatives. Si vous les excluez, les paramètres par défaut sont
le port 443 et le protocole HTTPS.

Si votre mot de passe administratif inclut des caractères spéciaux, tels que $ ou &, vous devez inclure une barre
oblique inverse inverse inverse (\) avant chaque caractère spécial.

Pour le nom de fichier de sauvegarde, incluez le numéro de build qui s'exécute actuellement sur l'hôte que
vous sauvegardez. Si vous exécutez vSphere CLI comme un dispositif virtuel, le fichier de sauvegarde est
enregistré localement sur ce dernier. Le stockage local des fichiers de sauvegarde est sécurisé car les boîtiers
virtuels sont stockés dans l'inventaire /vmfs/volumes/<datastore> séparé de l'image ESXi et des fichiers de
configuration.

Procédure

1 Démarrez vSphere CLI.

2 Exécutez la commande vicfg-cfgbackup avec l'indicateur -s pour enregistrer la configuration de l'hôte


sous le nom de fichier de sauvegarde spécifié.
vicfg-cfgbackup --server <ESXi-host-ip> --portnumber <port_number> --protocol <protocol_type>
--username username --password <password> -s <backup-filename>

Restauration des données de configuration ESXi 4.1


Vous pouvez restaurer les données de configuration de l'hôte ESXi 4.1 si vous avez créé une sauvegarde.

Les options --portnumber et --protocol sont facultatives. Si vous les excluez, les paramètres par défaut sont
le port 443 et le protocole HTTPS.

Si votre mot de passe administratif inclut des caractères spéciaux, tels que $ ou &, vous devez inclure une barre
oblique inverse inverse inverse (\) avant chaque caractère spécial.

Procédure

1 Mettez hors tension toutes les machines virtuelles qui s'exécutent sur l'hôte que vous souhaitez restaurer.

2 (Facultatif) Restaurez l'hôte sur la version ESXi qui s'exécutait lorsque vous avez créé la sauvegarde de la
configuration.

Lorsque vous restaurez les données de configuration, le numéro de build s'exécutant actuellement sur
l'hôte doit être le même que le numéro de build qui s'exécutait lorsque vous avez créé le fichier de
sauvegarde. Vous pouvez ignorer cette condition en incluant l'indicateur -f (force) avec la commande
vicfg-cfgbackup.

64 VMware, Inc.
Chapitre 8 Sauvegarde et restauration ESXi 4.1

3 Sur un hôte différent de celui que vous restaurez, démarrez le boîtier virtuel vSphere CLI.

4 Exécutez la commande vicfg-cfgbackup avec l'indicateur -l pour charger la configuration de l'hôte depuis
le fichier de sauvegarde spécifié.
vicfg-cfgbackup --server <ESXi_host_IP> --portnumber <port_number> --
protocol <protocol_type>--username username --password <password> -l <backup_filename>

L'hôte que vous restaurez redémarre et la configuration de sauvegarde est restaurée.

Récupération du logiciel ESXi 4.1 Installable


Vous pouvez restaurer le logiciel ESXi Installable en exécutant le CD d'installation ESXi en mode réparation.

Si l'hôte ne démarre pas en ESXi, les partitions de fichiers ou le secteur de démarrage principal sur le disque
d'installation sont peut-être corrompus. Pour résoudre ce problème, vous pouvez restaurer le logiciel en
exécutant le CD d'installation en mode réparation. (Aucun CD de récupération distinct n'est disponible pour
ESXi 4.1 Installable.) Exécutez le programme d'installation en mode réparation uniquement sous les
recommandations du service client VMware.

Lorsque vous exécutez le programme d'installation en mode réparation, toutes les données de configuration
de l'hôte sont écrasées par les paramètres système par défaut. Si vous avez sauvegardé la configuration, vous
pouvez la restaurer une fois que vous avez effectué la réparation.

AVERTISSEMENT Si votre système utilise la gestion de volume logique (LVM) au lieu (ou en plus) des schémas
de partitionnement conventionnels, la récupération ESXi pourrait provoquer le reformatage de la LVM locale.
Assurez-vous de sauvegarder vos données système avant de récupérer ESXi. Avant d'exécuter la réparation,
sauvegardez votre VMFS existante par mesure de précaution.

Au cours de la réparation, les banque de données VMFS existantes de votre ESXi 4.1 Installable sont conservées
si elles se trouvent dans leur emplacement d'origine sur le disque de démarrage ESXi 4.1, ou si elles sont sur
un autre disque (distinct du disque de démarrage).

Si vous avez modifié l'emplacement de la VMFS sur le disque de démarrage, cette dernière est conservée si
elle se trouve au-delà de la partition 900 Mo. Dans des situations où la table de partition est corrompue, la
VMFS ne peut pas être automatiquement récupérée avec la réparation. Dans ce cas, appelez le service client
VMware qui vous aidera à la récupérer.

Si vous ne possédez pas le CD d'installation d'origine, contactez votre fournisseur de matériel pour obtenir le
fichier ISO approprié. Lorsque vous avez obtenu le fichier ISO, vous pouvez le graver sur un CD vierge.

Procédure

1 Insérez le CD d'installation ESXi 4.1 Installable dans le lecteur CD-ROM de l'hôte ESXi 4.1 Installable.

2 Utilisez le BIOS pour modifier l'ordre de démarrage afin que le lecteur CD-ROM figure en premier. Pour
modifier la séquence de démarrage :

a Redémarrez l'hôte.

b Lorsque l'hôte est sous tension, appuyez sur une touche de fonction ou Supprimer pour ouvrir le
BIOS.

c Sélectionnez le lecteur CD-ROM et placez-le en tête de liste.

L'option pour ouvrir le BIOS est peut-être différente pour votre serveur. Vous devez ouvrir les écrans de
configuration BIOS pour modifier la configuration de démarrage.

Pendant la mise sous tension de l'hôte, l'écran d'installation Bienvenue s'affiche.

3 Appuyez sur R pour réparer ESXi 4.1.

VMware, Inc. 65
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

4 Lisez le contrat de licence utilisateur final VMware et acceptez-le en appuyant sur F11.

Vous ne pouvez pas réinstaller ce produit si vous n'acceptez pas le contrat de licence.

5 À partir de l'écran Choisir un disque, choisissez le lecteur de disque qui contenait l'installation d'origine
d'ESXi 4.1.

REMARQUE Si vous ne choisissez pas le même disque d'installation, l'image ESXi 4.1 endommagée ne sera
pas corrigée et une nouvelle image sera installée.

a Utilisez les touches de direction haut et bas pour naviguer dans la liste de disques.

b Surlignez la ligne contenant le disque.

c Appuyez sur Entrée.

L'écran de confirmation de la sélection du disque s'affiche et vous signale que les données sur le disque
sélectionné vont être écrasées. Si vous n'avez pas modifié les partitions par défaut créées durant
l'installation ESXi 4.1, les données existant dans les troisième et quatrième partitions principales seront
conservées. Ceci inclut vos banque de données VMFS.

6 Effectuez l'une des opérations suivantes :


n Pour confirmer le disque que vous avez choisi pour la réparation, appuyez sur Entrée.
n Pour changer le disque cible, appuyez sur la touche Retour Arrière et répétez Étape 5.

7 À l'écran de confirmation de la réparation, confirmez que vous voulez poursuivre l'installation ESXi 4.1.

AVERTISSEMENT C'est votre dernière chance d'annuler la réinstallation. Si vous continuez, le programme
d'installation reformate le disque et installe le logiciel ESXi 4.1.

Appuyez sur F11 pour démarrer la récupération.

8 Une fois l'opération terminée, l'un des écrans suivants s'affiche.

Option Description
Réparation complète L'image ESXi 4.1 a été réparée avec succès et la table de partition a été
restaurée. Le programme d'installation a recréé la table de partition pour
récupérer vos partitions VMFS ou vos partitions personnalisées. L'opération
de réparation a ajouté ces entrées dans la table de partition.
Réparation incomplète L'image ESXi 4.1 a été réparée avec succès mais la table de partition n'a pas
pu être restaurée. Le programme d'installation n'a pas pu recréer la table de
partition pour récupérer vos partitions VMFS ou vos partitions
personnalisées. Vous devez manuellement ajouter les entrées de partition
dans la table de partition pour récupérer vos données. Appelez l'assistance
VMware pour obtenir de l'aide.

9 Retirez le CD d'installation du lecteur CD.

10 Appuyez sur Entrée pour redémarrer la machine.

Votre zone de stockage du disque a peut-être été modifiée au cours du redémarrage et vos machines virtuelles
ne sont peut-être pas visibles dans l'inventaire du vSphere Client. Si votre zone de stockage est visible mais
pas vos machines virtuelles, effectuez l'une des opérations suivantes :
n Enregistrez à nouveau les machines virtuelles avec le vSphere Client. Voir l'aide de vSphere Client.
n Restaurez vos données de configuration de l'hôte. Cette option est uniquement disponible si vous avez
sauvegardé vos données de configuration de l'hôte. Reportez-vous au Guide de configuration ESXi.

Si votre zone de stockage n'est pas visible, l'opération de réparation ESXi 4.1 n'a pas abouti. Ne tentez pas de
recréer votre zone de stockage de données car cela risque d'écraser les données existantes et de détruire vos
machines virtuelles. Appelez l'assistance VMware pour récupérer votre banque de données existante.

66 VMware, Inc.
Bases de données vCenter Server 9
vCenter Server et vCenter Update Manager ont besoin de bases de données pour stocker et organiser des
données de serveur.

Chaque instance vCenter Server doit avoir sa propre base de données. Les instances vCenter Server ne peuvent
pas partager le même schéma de base de données. Plusieurs bases de données vCenter Server peuvent résider
sur le même serveur de base de données, ou on peut les répartir entre plusieurs serveurs de bases de données.
Pour les bases de données Oracle, qui possèdent le concept d'objets de schéma, il est possible d'exécuter
plusieurs instances vCenter Server sur un seul serveur de base de données si vous avez un propriétaire de
schéma différent pour chaque instance vCenter Server, ou si vous utilisez un serveur de base de données Oracle
spécifique pour chaque instance vCenter Server.

Il n'est pas nécessaire d'installer une nouvelle base de données pour que l'installation de vCenter Server
fonctionne. Au cours de l'installation, vous pouvez diriger le système vCenter Server vers n'importe quelle
base de données prise en charge existante. vCenter Server est compatible avec les bases de données IBM DB2,
Oracle, et Microsoft SQL. vCenter Update Manager est compatible avec les bases de données Oracle et
Microsoft SQL Server. Pour de plus amples détails sur les versions de bases de données compatibles, consultez
les Matrices de compatibilité vSphere sur le site Web de documentation VMware vSphere.

AVERTISSEMENT Si vous souhaitez préserver une base de données VirtualCenter, n'effectuez aucune nouvelle
installation de vCenter Server. Reportez-vous au guide de mise à niveau vSphere.

VMware recommande d'utiliser des bases de données distinctes pour vCenter Server et vCenter Update
Manager. Pour de petits déploiements, une base de données séparée ne sera peut-être pas nécessaire pour
vCenter Update Manager.
Ce chapitre aborde les rubriques suivantes :
n « Spécifications système et correctifs applicables à vCenter Server Database », page 68
n « Créer un DSN 64 bits », page 69
n « Configurez vCenter Server pour communiquer avec la Base de données locale après le rétrécissement
du Nom de l'ordinateur à 15 caractères ou moins. », page 70
n « À propos du pack de base de données groupée Microsoft SQL Server 2005 Express », page 70
n « Entretien d'une base de données vCenter Server », page 71
n « Configurer des bases de données DB2 », page 71
n « Configurer des bases de données Microsoft SQL Server », page 80
n « Configurer des bases de données Oracle », page 85

VMware, Inc. 67
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Spécifications système et correctifs applicables à vCenter Server


Database
Une fois que vous avez sélectionné un type de base de données, vérifiez que vous avez bien compris les
exigences applicables à la base de données en matière de configuration et d'application de correctifs.

Les bases de données vCenter Server ont besoin d'un encodage UTF.

Tableau 9-1 répertorie les spécifications en matière de configuration et de correctifs applicables aux bases de
données prises en charge avec vCenter Server.
Pour obtenir les informations d'identification de base de données appropriées, contactez votre administrateur
de base de données.

Tableau 9-1. Spécifications en matière de configuration et de correctifs


Type de base de données Spécifications en matière de configuration et de correctifs

IBM DB2 9.5 Si la base de données ne figure pas localement sur le système vCenter Server, installez le client
IBM Data Server Runtime Client.
Installez le client natif IBM DB2 conformément aux instructions IBM relatives à votre version
de DB2.
Si vous n'exécutez pas DB2 avec DB2 9.5 fix pack 5, installez Hotfix 22318 pour DB2 9.5.0 sur
le système d'installation de vCenter Server.
Assurez-vous que C:\Program Files\IBM\SQLLIB\BIN figure dans le chemin système. En
effet, il est possible que DB2 soit installé à un autre emplacement.
Vous devrez peut-être redémarrer la machine Microsoft Windows pour que le service
reconnaisse la modification apportée à la variable d'environnement.
Vérifiez que cette machine possède une entrée valide de nom de source de données ODBC.

Microsoft SQL Server 2005 Vous pouvez utiliser cette base de données pour les déploiements de taille réduite (5 hôtes et
Express 50 machines virtuelles maximum).
Si Microsoft SQL Native Client est installé, supprimez-le avant d'installer vCenter Server avec
la base de données.

Microsoft SQL Server 2005 Vérifiez que la machine possède une entrée valide de nom de source de données ODBC.
Si Microsoft SQL Server 2005 n'est pas encore installé mais que MSXML Core Services 6.0 est
installé, supprimez MSXML Core Services 6.0 avant d'installer Microsoft SQL Server 2005. Si
vous ne pouvez pas le supprimer à l'aide de l'utilitaire Ajout/Suppression de programmes de
Windows, vous pouvez utiliser Windows Installer CleanUp. Reportez-vous à
http://support.microsoft.com/kb/968749.

Microsoft SQL Server 2008 Vérifiez que la machine possède une entrée valide de nom de source de données ODBC.

68 VMware, Inc.
Chapitre 9 Bases de données vCenter Server

Tableau 9-1. Spécifications en matière de configuration et de correctifs (suite)


Type de base de données Spécifications en matière de configuration et de correctifs

Oracle 10g En cas de besoin appliquez tout d'abord le correctif 10.2.0.4 (ou version ultérieure) au client
et au serveur. Ensuite, appliquez le correctif 5699495 au client.
Vérifiez que la machine possède une entrée valide de nom de source de données ODBC.
Pour le client Oracle Instant, copiez le fichier ojdbc14.jar dans l'inventaire Tomcat de vCenter
Server (<vCenter install location>\Infrastructure\tomcat\lib)
Le client Oracle 10g est livré avec le fichier ojdbc14.jar (<Oracle client install
location>\oracle\product\10.2.0\<instance_name>\jdbc\lib). Le programme
d'installation de vCenter Server copie ce fichier de l'emplacement d'installation du client
Oracle vers l'inventaire Tomcat de vCenter Server (<vCenter install location>
\Infrastructure\tomcat\lib)
Si le fichier ojdbc14.jar est introuvable sur le client Oracle 10g, le programme d'installation de
vCenter Server vous demande de le copier manuellement. Vous pouvez télécharger ce fichier
sur le site
http://www.oracle.com/technology/software/tech/java/sqlj_jdbc/htdocs/jdbc101040.html.

Oracle 11g Vérifiez que la machine possède une entrée valide de nom de source de données ODBC.
Pour le client Oracle Instant, copiez le fichier ojdbc14.jar dans l'inventaire Tomcat de vCenter
Server (<vCenter install location>\Infrastructure\tomcat\lib)
Le client Oracle 11g est livré avec le fichier ojdbc14.jar (<Oracle client install
location>\app\Administrator\product\11.1.0\<instancename>\sqldeveloper
\jdbc\lib). Le programme d'installation de vCenter Server copie ce fichier de l'emplacement
d'installation du client Oracle vers l'inventaire Tomcat de vCenter Server (<vCenter install
location>\Infrastructure\tomcat\lib)
Si le fichier ojdbc14.jar est introuvable sur le client Oracle 11g, le programme d'installation de
vCenter Server vous demande de le copier manuellement. Vous pouvez télécharger ce fichier
sur le site
http://www.oracle.com/technology/software/tech/java/sqlj_jdbc/htdocs/jdbc101040.html.

Créer un DSN 64 bits


Le système vCenter Server doit avoir un DSN 64 bits. Cette exigence s'applique à toutes les bases de données
prises en charge. Par défaut, chaque DSN créé sur un système 64 bits est un DSN 64 bits.

Procédure

1 Installez les pilotes ODBC de base de données 64 bits sur votre système Microsoft Windows.

L'emplacement d'installation par défaut est C:\Program Files\VMware\Infrastructure\VirtualCenter


Server.

2 Cliquez sur [Panneau de configuration] > [Outils d'administration] > [Sources de données
(ODBC)] .

3 Utilisez l'application pour créer un système DSN et testez la connectivité.

Le système possède maintenant un DSN compatible avec vCenter Server. Lorsque le programme d'installation
de vCenter Server affiche l'invite pour un DSN, sélectionnez le DSN 64 bits.

VMware, Inc. 69
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Configurez vCenter Server pour communiquer avec la Base de données


locale après le rétrécissement du Nom de l'ordinateur à 15 caractères
ou moins.
Configurez vCenter Server pour communiquer avec la base de données locales après avoir raccourci le nom
de l'ordinateur à 15 caractères ou moins. Si votre base de données est située sur la machine sur laquelle vCenter
Server va être installé et que vous avez récemment changé le nom de cette machine pour répondre à l'exigence
relative à la longueur du nom, assurez-vous que le DSN vCenter Server est configuré pour communiquer avec
le nouveau nom de la machine.
Changer le nom de l'ordinateur vCenter Server a une incidence sur la communication de la base de données
si le serveur de base de données se trouve sur le même ordinateur que vCenter Server. Si vous avez changé le
nom de la machine, vérifiez que les communications sont intactes en effectuant la procédure suivantes.

Le changement de nom n'a pas d'incidence sur la communication avec des bases de données à distance. Vous
pouvez ignorer cette procédure si votre base de donnée est distante.

REMARQUE La limitation de la longueur du nom s'applique à tout le système vCenter Server. Le nom de la
source de données (DSN) et les systèmes de base de données distantes peuvent avoir des noms avec plus de
15 caractères.

Vérifiez auprès de votre administrateur de base de donneés ou du fournisseur de base de données que tous
les composants de la base de données fonctionnent après que vous avez renommé le serveur.

Prérequis
n Assurez-vous que le serveur de base de données fonctionne.
n Assurez-vous que le nom de l'ordinateur vCenter Server est mis à niveau dans le service du nom de
domaine (DNS).

Il est possible de tester ceci en réalisant un ping du nom de l'ordinateur. Par exemple; si le nom de
l'ordinateur est host-1.company.com, exécutez la commande suivanteeee dans l'invite de commande
Windows :
ping host-1.company.com

Si vous pouvez procéder à un ping du nom de l'ordinateur, ce nom est mis à niveau dans le DNS.

Procédure

1 Mettez à niveau les informations de source de données, tel que nécessaire.

2 Vérifiez la connectivité de la source de données.

À propos du pack de base de données groupée Microsoft SQL Server


2005 Express
Le pack de base de données groupée Microsoft SQL Server 2005 Express est installé et configuré lorsque vous
sélectionnez la base de données groupée lors de l'installation ou la mise à niveau de vCenter Server.

Si Microsoft SQL Native Client est installé, supprimez-le avant d'installer vCenter Server avec la base de
données groupée.

70 VMware, Inc.
Chapitre 9 Bases de données vCenter Server

Entretien d'une base de données vCenter Server


Une fois votre instance de base de données vCenter Server et vCenter Server installés et opérationnels, effectuez
les processus de maintenance standard de base de données.

Les processus de maintenance standard de la base de données comprennent les points suivants :
n La surveillance de l'augmentation du fichier journal et le compactage du fichier journal de la base de
données si nécessaire. Voir la documentation concernant le type de base de données que vous utilisez.
n La planification de sauvegardes régulières de la base de données.
n La sauvegarde de la base de données avant toute mise à niveau de vCenter Server. Voir la documentation
de votre base de données pour plus d'informations sur la sauvegarde de votre base de données.

Configurer des bases de données DB2


Si vous utilisez une base de données DB2 pour votre référentiel vCenter Server, vous devez configurer votre
base de données pour qu'elle fonctionne avec vCenter Server.

Procédure

1 Configurer un utilisateur et un groupes de base de données IBM DB2 page 72


Pour utiliser une base de données IBM DB2 lors de l'installation de vCenter Server, vous devez configurer
l'utilisateur et le groupe de base de données.

2 Ajouter les variables de registre de l'instance de base de données page 72


Une fois connecté au serveur en tant que propriétaire d'instance DB2, vous pouvez configurer les
variables de registre DB2 sur le serveur de base données.

3 Ajouter la variable de registre de l'instance client page 73


Une fois connecté au serveur en tant que propriétaire d'instance DB2, vous pouvez configurer les
variables de registre DB2 sur vCenter Server

4 Utiliser un script pour créer une base de données DB2 page 74


Lorsque vous utilisez une base de données DB2 avec vCenter Server, la base de données doit comporter
certains pools de tampon, espaces disque logique et privilèges. Pour simplifier le processus de création
de base de données, vous pouvez exécuter un script DB2.

5 Utiliser un script pour créer le schéma de base de données DB2 (facultatif) page 76
Le programme d'installation de vCenter Server crée le schéma automatiquement lors de l'installation.
Les administrateurs de base de données expérimentés qui ont besoin d'un contrôle plus important sur
la création de schéma en raison de contraintes environnementales peuvent s'ils le souhaitent utiliser un
script pour créer leur schéma de base de données.

6 Configurer une connexion à une base de données DB2 locale sur Microsoft Windows page 78
Vous pouvez configurer une base de données DB2 localement pour vCenter Server sur le même
ordinateur où se trouve vCenter Server.

7 Configurer une connexion à une base de données DB2 distante sur Linux, UNIX ou Microsoft Windows
page 79
Vous pouvez configurer une base de données DB2 pour vCenter Server à distance sur un hôte Microsoft
Windows, Linux ou UNIX connecté par réseau.

VMware, Inc. 71
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Configurer un utilisateur et un groupes de base de données IBM DB2


Pour utiliser une base de données IBM DB2 lors de l'installation de vCenter Server, vous devez configurer
l'utilisateur et le groupe de base de données.

Vous pouvez configurer une base de données DB2 pour vCenter Server localement, sur le même ordinateur
où se trouve vCenter Server, ou à distance sur un hôte Linux, UNIX ou Windows connecté par réseau.

Prérequis
n Passez en revue les conditions requises au niveau logiciel pour vCenter Server avec DB2.
n Assurez-vous que l'instance DB2 est créée et configurée pour des connexions TCP entrantes. Consultez le
site Web de documentation DB2.
n Assurez-vous avoir créé un utilisateur appelé vcx.
n Le serveur de base de données DB2 doit utiliser un encodage UTF-8.

Procédure

1 Créez un utilisateur initial sur le système d'exploitation.

Par défaut, DB2 utilise l'authentification du système d'exploitation pour tous ses utilisateurs de base de
données.

2 Si la base de données est hébergée sur un ordinateur Microsoft Windows, ajoutez l'utilisateur vcx en tant
que membre du groupes DB2USERS.

3 Créez un groupes d'utilisateurs appelé DBSYSMON et ajoutez l'utilisateur vcx en tant que membre.

4 Ouvrez une fenêtre de commande DB2 ou un processeur de ligne de commande en tant que propriétaire
de l'instance DB2.
n Dans Microsoft Windows, sélectionnez [Démarrer] > [IBM DB2] > [DB2Copy1] > [Outils en ligne
de commande] > [Fenêtre de commande] .
n Sur Linux ou UNIX, ouvrez un terminal et basculez votre utilisateur sur le propriétaire de l'instance
DB2.

5 Dans la fenêtre de commande DB2, exécutez la commande suivante pour ajouter le groupes DBSYSMON
au groupes d'utilisateurs ayant la possibilité de contrôler le système de base de données :
db2 update dbm cfg using sysmon_group dbsysmon

Cette commande affecte toutes les bases de données de cette instance.

Vous disposez à présent d'un utilisateur de base de données DB2 que vous pouvez référencer dans le
programme d'installation de vCenter Server.

Suivant

Ajoutez les variables de registre de l'instance de base de données.

Ajouter les variables de registre de l'instance de base de données


Une fois connecté au serveur en tant que propriétaire d'instance DB2, vous pouvez configurer les variables de
registre DB2 sur le serveur de base données.

Prérequis

Assurez-vous de configurer un groupe et un utilisateur de base de données IBM DB2.

72 VMware, Inc.
Chapitre 9 Bases de données vCenter Server

Procédure

1 Ouvrez une fenêtre de commande DB2 ou un processeur de ligne de commande en tant que propriétaire
de l'instance DB2.
n Dans Microsoft Windows, sélectionnez [Démarrer] > [IBM DB2] > [DB2Copy1] > [Outils en ligne
de commande] > [Fenêtre de commande] .
n Sur Linux ou UNIX, ouvrez un terminal et basculez votre utilisateur sur le propriétaire de l'instance
DB2.

2 Démarrez l'instance DB2.


db2start

3 Activez le planificateur de tâches administratives.


db2set DB2_ATS_ENABLE=YES

4 Activez le système de base de données DB2 pour ignorer les entrées non validées.
db2set DB2_SKIPINSERTED=ON

5 Activez les analyses d'accès à l'index ou à la table pour reporter ou éviter le lock natif au niveau de chaque
ligne (row locking) jusqu'à ce que la conformité d'un enregistrement de donnée à l'évaluation de prédicat
soit confirmée.
db2set DB2_EVALUNCOMMITTED=ON

6 Activez le système de base de données DB2 pour passer les clés supprimées lors de l'accès à l'index et les
lignes supprimées lors de l'accès au tableau.
db2set DB2_SKIPDELETED=ON

7 Éteignez, puis redémarrez l'instance de base de données.


db2stop force
db2start

Ces commandes affectent toutes les bases de données de cette instance.

Toutes les variables de registre requises sont définies.

Suivant

Ajoutez la variable de registre de l'instance client.

Ajouter la variable de registre de l'instance client


Une fois connecté au serveur en tant que propriétaire d'instance DB2, vous pouvez configurer les variables de
registre DB2 sur vCenter Server

Prérequis
n Configurez un utilisateur et un groupes de base de données IBM DB2.
n Ajoutez les variables de registre de l'instance de base de données.
n Assurez-vous que le client d'exécution DB2 est installé sur l'ordinateur Windows qui hébergera vCenter
Server. Si le serveur de base de données et vCenter Server sont exécutés sur le même ordinateur, il n'est
pas nécessaire d'installer le client d'exécution séparément.

VMware, Inc. 73
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Procédure

1 Ouvrez une fenêtre de commande DB2 ou un processeur de ligne de commande en tant que propriétaire
de l'instance DB2.
n Dans Microsoft Windows, sélectionnez [Démarrer] > [IBM DB2] > [DB2Copy1] > [Outils en ligne
de commande] > [Fenêtre de commande] .
n Sur Linux ou UNIX, ouvrez un terminal et basculez votre utilisateur sur le propriétaire de l'instance
DB2.

2 Pour configurer vSphere Client de sorte qu'il se comporte comme une application Unicode, définissez la
variable de registre DB2CODEPAGE sur 1208.
db2set DB2CODEPAGE=1208

REMARQUE Si vous configurez la base de données DB2 sur le même ordinateur que celui qui exécute
vCenter Server, vous devrez exécuter la commande db2set après vous être connecté au serveur de base
de données (le même que celui de l'hôte vCenter Server).

Suivant

Créer la base de données DB2, en incluant tous les pools de tampon, espaces disque logique et privilèges
nécessaires.

Utiliser un script pour créer une base de données DB2


Lorsque vous utilisez une base de données DB2 avec vCenter Server, la base de données doit comporter certains
pools de tampon, espaces disque logique et privilèges. Pour simplifier le processus de création de base de
données, vous pouvez exécuter un script DB2.

Prérequis
n Configurez un utilisateur et un groupes de base de données IBM DB2.
n Ajoutez les variables de registre de l'instance de base de données.
n Ajoutez la variable de registre de l'instance client.

74 VMware, Inc.
Chapitre 9 Bases de données vCenter Server

Procédure

1 Copiez le script DB2 suivant dans un éditeur de texte et enregistrez-le avec un nom descriptif, comme
vcdbcreate.sql.

Le script se trouve dans le fichier du module d'installation vCenter Server /<installation directory>/
vpx/dbschema/db2_prereq_connection_configuration.txt .

CREATE DATABASE VCDB


AUTOMATIC STORAGE YES ON 'C:\'
DBPATH ON 'C:\' USING CODESET UTF-8
TERRITORY US
COLLATE USING SYSTEM PAGESIZE 4096;

UPDATE DB CFG FOR VCDB USING AUTO_MAINT ON;


UPDATE DB CFG FOR VCDB USING AUTO_TBL_MAINT ON;
UPDATE DB CFG FOR VCDB USING AUTO_RUNSTATS ON;
UPDATE DB CFG FOR VCDB USING logprimary 32 logsecond 6 logfilsiz 2048;
UPDATE ALERT CFG FOR DATABASE ON VCDB USING db.db_backup_req SET THRESHOLDSCHECKED YES;
UPDATE ALERT CFG FOR DATABASE ON VCDB USING db.tb_reorg_req SET THRESHOLDSCHECKED YES;
UPDATE ALERT CFG FOR DATABASE ON VCDB USING db.tb_runstats_req SET THRESHOLDSCHECKED YES;

CONNECT TO VCDB;
grant select on sysibmadm.applications to user vcx;
CREATE BUFFERPOOL VCBP_8K IMMEDIATE SIZE 250 AUTOMATIC PAGESIZE 8K;
CREATE LARGE TABLESPACE VCTS_8k PAGESIZE 8K MANAGED BY AUTOMATIC STORAGE EXTENTSIZE 32
OVERHEAD 12.67 PREFETCHSIZE 32 TRANSFERRATE 0.18 BUFFERPOOL VCBP_8K;
CREATE BUFFERPOOL VCBP_16K IMMEDIATE SIZE 250 AUTOMATIC PAGESIZE 16K;
CREATE LARGE TABLESPACE VCTS_16k PAGESIZE 16K MANAGED BY AUTOMATIC STORAGE EXTENTSIZE 32
OVERHEAD 12.67 PREFETCHSIZE 32 TRANSFERRATE 0.18 BUFFERPOOL VCBP_16K;
CREATE BUFFERPOOL VCBP_32K IMMEDIATE SIZE 250 AUTOMATIC PAGESIZE 32K;
CREATE LARGE TABLESPACE VCTS_32k PAGESIZE 32K MANAGED BY AUTOMATIC STORAGE EXTENTSIZE 32
OVERHEAD 12.67 PREFETCHSIZE 32 TRANSFERRATE 0.18 BUFFERPOOL VCBP_32K;
CREATE TABLESPACE SYSTOOLSPACE IN IBMCATGROUP MANAGED BY AUTOMATIC STORAGE EXTENTSIZE 4;
CREATE USER TEMPORARY TABLESPACE SYSTOOLSTMPSPACE IN IBMCATGROUP MANAGED BY AUTOMATIC STORAGE
EXTENTSIZE 4;
CREATE SYSTEM TEMPORARY TABLESPACE VCTEMPTS_8K PAGESIZE 8K MANAGED BY AUTOMATIC STORAGE
BUFFERPOOL VCBP_8K;
CREATE SYSTEM TEMPORARY TABLESPACE VCTEMPTS_16K PAGESIZE 16K MANAGED BY AUTOMATIC STORAGE
BUFFERPOOL VCBP_16K;
CREATE SYSTEM TEMPORARY TABLESPACE VCTEMPTS_32K PAGESIZE 32K MANAGED BY AUTOMATIC STORAGE
BUFFERPOOL VCBP_32K;

GRANT USE OF TABLESPACE VCTS_16K TO USER vcx WITH GRANT OPTION;


GRANT USE OF TABLESPACE VCTS_32K TO USER vcx WITH GRANT OPTION;
GRANT USE OF TABLESPACE VCTS_8K TO USER vcx WITH GRANT OPTION;

VMware, Inc. 75
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

commit work;
connect reset;
terminate;

2 Personnalisez les valeurs suivantes dans le script.


n Nom de la base de données : VCDB. Vous devez utiliser la même valeur pour la configuration ODBC.
n Chemin d'accès de la base de données : C:\ pour Microsoft Windows, ou un chemin d'accès UNIX
avec des autorisations suffisantes.
n Nom d'utilisateur : vcx. Vous devez utiliser la même valeur pour la configuration ODBC.

Ne modifier le script en aucune façon. Une modification de la configuration des espaces disque logique
ou des pools de tampon peut faire échouer l'installation de vCenter Server.

3 Exécuter le script dans une fenêtre de commande DB2.

db2 -svtf vcdbcreate.sql

Vous possédez maintenant une base de données DB2 utilisable avec vCenter Server.

Suivant

Configurez une connexion à une base de données locale ou distante.

Utiliser un script pour créer le schéma de base de données DB2 (facultatif)


Le programme d'installation de vCenter Server crée le schéma automatiquement lors de l'installation. Les
administrateurs de base de données expérimentés qui ont besoin d'un contrôle plus important sur la création
de schéma en raison de contraintes environnementales peuvent s'ils le souhaitent utiliser un script pour créer
leur schéma de base de données.

Pour faire en sorte que le programme d'installation de vCenter Server crée le schéma pour vous, consultez
« Configurer une connexion à une base de données DB2 locale sur Microsoft Windows », page 78 ou
« Configurer une connexion à une base de données DB2 distante sur Linux, UNIX ou Microsoft Windows »,
page 79, en fonction de votre environnement.

Prérequis

Créez l'utilisateur et la base de données DB2. Vous pouvez créer la base de données DB2 manuellement ou à
l'aide de scripts.

76 VMware, Inc.
Chapitre 9 Bases de données vCenter Server

Procédure

1 Ouvrez une fenêtre dans l'Éditeur de commande DB2 et connectez-vous en tant que l'utilisateur créé pour
la base de données vCenter Server.

a Ouvrez le centre de contrôle DB2.

b Sélectionnez la base de données.

c Cliquez avec le bouton droit sur la base de données et sélectionnez [Menu] > [Interroger] .

2 Localisez les scripts dbschema dans le module d'installation vCenter Server /<installation directory>/
vpx/dbschema.

3 Dans la fenêtre de l'Éditeur de commande DB2, ouvrez les fichiers SQL un par un et appuyez sur Ctrl +
Entrée pour exécuter chaque requête de fichier SQL dans l'ordre indiqué ci-dessous.
VCDB_db2.sql

TopN_DB_db2.sql

Pour les fichiers suivants, modifiez le caractère de fin d'instruction ; en @.


load_stats_proc_db2.sql
purge_stat1_proc_db2.sql
purge_stat2_proc_db2.sql
purge_stat3_proc_db2.sql
purge_usage_stats_proc_db2.sql
stats_rollup1_proc_db2.sql
stats_rollup2_proc_db2.sql
stats_rollup3_proc_db2.sql
cleanup_events_db2.sql
delete_stats_proc_db2.sql
upsert_last_event_proc_db2.sql
load_usage_stats_proc_db2.sql
calc_topn1_proc_db2.sql
calc_topn2_proc_db2.sql
calc_topn3_proc_db2.sql
calc_topn4_proc_db2.sql
clear_topn1_proc_db2.sql
clear_topn2_proc_db2.sql
clear_topn3_proc_db2.sql
clear_topn4_proc_db2.sql
rule_topn1_proc_db2.sql
rule_topn2_proc_db2.sql
rule_topn3_proc_db2.sql
rule_topn4_proc_db2.sql
job_schedule1_db2.sql
job_schedule2_db2.sql
job_schedule3_db2.sql
job_cleanup_events_db2.sql
job_topn_past_day_db2.sql
job_topn_past_week_db2.sql
job_topn_past_month_db2.sql
job_topn_past_year_db2.sql

Vous possédez maintenant un schéma de base de données compatible avec vCenter Server.

VMware, Inc. 77
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Suivant

Exécutez les tâches suivantes :

1 Créez un nom de source de données dirigé vers le serveur de base de données avec le schéma sur
l'ordinateur où vous souhaitez installer vCenter Server.

2 Exécutez le programme d'installation vCenter Server.

a Si un message d'avertissement de réinitialisation de base de données s'affiche dans le programme


d'installation vCenter Server, sélectionnez [Ne pas remplacer, laisser la base de données existante
en place] et poursuivez l'installation.
Ce message s'affiche si vous utilisez une base de données comportant des tables vCenter Server créées
lors d'une précédente installation. Ce message ne s'affiche pas si la base de données est propre.

Si vous laissez votre base de données existante en place, vous ne pouvez pas connecter vCenter Server
à un groupes Linked Mode lors de l'installation. Vous pouvez effectuer la connexion une fois
l'installation terminée. (Reportez-vous à la section « Rejoindre un groupes Linked Mode après
l'installation », page 108)

b Saisissez l'identifiant de l'utilisateur de la base de données lorsque vous y êtes invité.

Configurer une connexion à une base de données DB2 locale sur Microsoft
Windows
Vous pouvez configurer une base de données DB2 localement pour vCenter Server sur le même ordinateur où
se trouve vCenter Server.

Prérequis
n Configurer un utilisateur et un groupes pour la base de données.
n Ajoutez les variables de registre de l'instance de base de données.
n Ajoutez la variable de registre de l'instance client.
n Créer la base de données avec les pools de tampon, espaces disque logique et privilèges nécessaires.

Procédure

1 Sur l'ordinateur Microsoft Windows qui hébergera vCenter Server, cliquez sur [Démarrer] > [Exécuter]
pour ouvrir l'utilitaire Administrateur ODBC Microsoft.
2 Saisissez odbcad32.exe.

3 Sous l'onglet [Sources de données système] , cliquez sur [Ajouter] .

4 Sélectionnez le pilote qui correspond à votre base de données (par exemple, [IBM DB2 ODBC Driver -
VCDB2Add] ) et cliquez sur [Terminer] .

5 Saisissez un nom pour le DSN (par exemple, [VCDB2] ) et sélectionnez votre base de données dans le
menu.

6 Pour vous assurer que la connexion de la base de données fonctionne, sélectionnez le DSN et cliquez
sur [Configurer] .

7 Saisissez le nom d'utilisateur de la base de données (par exemple, [vcx] ) et le mot de passe.

Il n'est pas nécessaire d'enregistrer le nom d'utilisateur et le mot de passe.

8 Cliquez sur [Connecter] .

La base de données DB2 est configurée.

78 VMware, Inc.
Chapitre 9 Bases de données vCenter Server

Suivant

Vous pouvez à présent installer vCenter Server. Lorsque le programme d'installation de vCenter Server vous
invite à spécifier un DSN, sélectionnez le DSN que vous avez créé lors de cette procédure.

Configurer une connexion à une base de données DB2 distante sur Linux, UNIX
ou Microsoft Windows
Vous pouvez configurer une base de données DB2 pour vCenter Server à distance sur un hôte Microsoft
Windows, Linux ou UNIX connecté par réseau.

Prérequis
n Téléchargez le pilote du serveur de données IBM pour ODBC et CLI sur
http://www-01.ibm.com/software/data/db2/express/.
n Installez Hotfix 22318 sur l'ordinateur client DB2 9.5.0.
n Configurez un utilisateur et un groupes de base de données sur l'ordinateur distant.
n Créez la base de données avec les pools de tampon, espaces disque logique et privilèges nécessaires sur
l'ordinateur distant.
n Ajoutez les variables de registre de l'instance de base de données sur l'ordinateur distant.
n Ajoutez la variable de registre de l'instance client sur l'ordinateur où sera installé vCenter Server.
n Assurez-vous que Data Server Runtime Client d'IBM est installé sur l'ordinateur où vCenter Server sera
installé.
n Cataloguez le nœud du serveur et la base de données sur l'ordinateur où vCenter Server sera installé.

a Dans la fenêtre de commande, exécutez la commande suivante :


db2 catalog tcpip node name remote DB Server host name or IP Address server Port number
used

b Dans la fenêtre de commande, exécutez la commande suivante :


db2 catalog db database name at node name authentication SERVER

Procédure

1 Sur l'ordinateur Microsoft Windows qui hébergera vCenter Server, sélectionnez [Démarrer] > [Exécuter]
et saisissez odbcad64.exe pour ouvrir l'utilitaire Administrateur ODBC Microsoft.

2 Sous l'onglet [Sources de données système] , cliquez sur [Ajouter] .

3 Sélectionnez le pilote qui correspond à votre base de données (par exemple, IBM DB2 ODBC Driver -
VCDB2_remote) et cliquez sur [Terminer] .

4 Configurez les valeurs de la base de données au niveau de la boîte de dialogue d'ajout de pilotes IBM DB2.
n Nom de la base de données. La valeur par défaut est vcdb.
n Alias de base de données. L'alias de base de données peut être identique au nom de la base de données.
n Nom du DSN. Par exemple, VCDB2.

Vous avez terminé la configuration de la base de données DB2.

Suivant

Vous pouvez à présent installer vCenter Server. Lorsque le programme d'installation de vCenter Server vous
invite à spécifier un DSN, sélectionnez le DSN que vous avez créé lors de cette procédure.

VMware, Inc. 79
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Configurer des bases de données Microsoft SQL Server


Si vous utilisez une base de données Microsoft SQL pour votre référentiel vCenter Server, vous devez
configurer votre base de données pour qu'elle fonctionne avec vCenter Server.

Procédure

1 Utiliser un script pour créer une base de données Microsoft SQL Server locale ou distante page 80
Pour simplifier le processus de création de la base de données, des utilisateurs et des privilèges SQL
Server, vous pouvez exécuter un script. Vous pouvez également créer la base de données manuellement.
2 Utiliser un script pour créer le schéma de base de données Microsoft SQL Server (facultatif) page 81
Le programme d'installation de vCenter Server crée le schéma automatiquement lors de l'installation.
Les administrateurs de base de données expérimentés qui ont besoin d'un contrôle plus important sur
la création de schéma en raison de contraintes environnementales peuvent s'ils le souhaitent utiliser un
script pour créer leur schéma de base de données.

3 Configurer une connexion SQL Server ODBC page 83


Lorsque vous installez le système vCenter Server, vous pouvez établir une connexion avec une base de
données SQL Server.

4 Configurer les protocoles TCP/IP de Microsoft SQL Server pour JDBC page 84
Si les protocoles TCP/IP de la base de données Microsoft SQL Server sont désactivés et si les ports
dynamiques ne sont pas définis, la connexion JDBC reste fermée. Ceci provoque un dysfonctionnement
des statistiques de vCenter Server. Vous pouvez configurer le serveur TCP/IP pour JDBC.

Utiliser un script pour créer une base de données Microsoft SQL Server locale ou
distante
Pour simplifier le processus de création de la base de données, des utilisateurs et des privilèges SQL Server,
vous pouvez exécuter un script. Vous pouvez également créer la base de données manuellement.

Dans le script, vous pouvez personnaliser l'emplacement des données et des fichiers journaux.

L'utilisateur créé par ce script ne suit aucune règle de sécurité. Modifiez les mots de passe comme il se doit.

Afin de préparer une base de données en vue d'une exécution avec vCenter Server, vous devez généralement
créer un utilisateur de base de données SQL Server avec des droits de propriétaire de base de données (DBO).
Vérifiez que l'identifiant de l'utilisateur de la base de données a le rôle db_owner sur la base de données vCenter
Server et sur la base de données MSDB. Le rôle db_owner sur la base de données MSDB est requis uniquement
pour l'installation et la mise à niveau, et vous pouvez le révoquer une fois l'installation terminée.

Si vous exécutez ce script ainsi que le script pour la création d'un schéma de base de données, il n'est pas
nécessaire d'accorder des autorisations DBO sur la base de données vCenter Server. Pour les environnements
dans lesquels l'utilisateur de base de données vCenter Server ne peut pas obtenir d'autorisations DBO, ces
scripts sont particulièrement utiles. L'utilisateur créé par ce script possède des privilèges DBO à la fois sur les
bases de données VCDB et MSDB. Pour changer cela, supprimez les deux occurrences de cette ligne :
sp_addrolemember @rolename = 'db_owner', @membername = 'vpxuser'

IMPORTANT Si vous supprimez ces lignes, vous devez également exécuter le script qui créé le schéma de base
de données vCenter Server, au lieu de permettre au programme d'installation de vCenter Server de créer le
schéma.

80 VMware, Inc.
Chapitre 9 Bases de données vCenter Server

Procédure

1 Ouvrez une session dans l'Analyseur de requête en tant que sysadmin (SA) ou avec un compte d'utilisateur
ayant des privilèges sysadmin .

2 Exécutez le script suivant.

Le script se trouve dans le fichier du module d'installation vCenter Server /<installation directory>/
vpx/dbschema/DB_and_schema_creation_scripts_MSSQL.txt.

use [master]
go
CREATE DATABASE [VCDB] ON PRIMARY
(NAME = N'vcdb', FILENAME = N'C:\VCDB.mdf', SIZE = 2000KB, FILEGROWTH = 10% )
LOG ON
(NAME = N'vcdb_log', FILENAME = N'C:\VCDB.ldf', SIZE = 1000KB, FILEGROWTH = 10%)
COLLATE SQL_Latin1_General_CP1_CI_AS
go
use VCDB
go
sp_addlogin @loginame=[vpxuser], @passwd=N'vpxuser!0', @defdb='VCDB',
@deflanguage='us_english'
go
ALTER LOGIN [vpxuser] WITH CHECK_POLICY = OFF
go
CREATE USER [vpxuser] for LOGIN [vpxuser]
go
sp_addrolemember @rolename = 'db_owner', @membername = 'vpxuser'
go
use MSDB
go
CREATE USER [vpxuser] for LOGIN [vpxuser]
go
sp_addrolemember @rolename = 'db_owner', @membername = 'vpxuser'
go

Vous disposez maintenant d'une base de données Microsoft SQL Server que vous pouvez utiliser avec vCenter
Server.

Suivant

Vous pouvez exécuter le script pour créer le schéma de base de données.

Utiliser un script pour créer le schéma de base de données Microsoft SQL Server
(facultatif)
Le programme d'installation de vCenter Server crée le schéma automatiquement lors de l'installation. Les
administrateurs de base de données expérimentés qui ont besoin d'un contrôle plus important sur la création
de schéma en raison de contraintes environnementales peuvent s'ils le souhaitent utiliser un script pour créer
leur schéma de base de données.

Si vous souhaitez que le programme d'installation de vCenter Server crée un schéma pour vous, reportez-vous
à « Configurer une connexion SQL Server ODBC », page 83.

Prérequis

Créez la base de données SQL Server. Vous pouvez créer la base de données SQL Server manuellement ou à
l'aide d'un script.

VMware, Inc. 81
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Procédure

1 Créez un utilisateur de base de données vCenter Server à l'aide des autorisations db_datawriter et
db_datareader .

2 Ouvrez une fenêtre d'analyseur de requête avec un utilisateur ayant des droits DBO sur les bases de
données vCenter Server et MSDB.

3 Localisez les scripts dbschema dans l'inventaire du module d'installation vCenter Server /<installation
directory>/vpx/dbschema.

4 Exécutez les scripts en séquence sur la base de données.

L'utilisateur DBO doit être le propriétaire des objets créés par ces scripts. Ouvrez les scripts un par un
dans la fenêtre de l'analyseur de requête et appuyez sur F5 pour exécuter chaque script selon l'ordre
suivant.
VCDB_mssql.SQL
load_stats_proc_mssql.sql
purge_stat1_proc_mssql.sql
purge_stat2_proc_mssql.sql
purge_stat3_proc_mssql.sql
purge_usage_stats_proc_mssql.sql
stats_rollup1_proc_mssql.sql
stats_rollup2_proc_mssql.sql
stats_rollup3_proc_mssql.sql
cleanup_events_mssql.sql
delete_stats_proc_mssql.sql
upsert_last_event_proc_mssql.sql
load_usage_stats_proc_mssql.sql
TopN_DB_mssql.sql
calc_topn1_proc_mssql.sql
calc_topn2_proc_mssql.sql
calc_topn3_proc_mssql.sql
calc_topn4_proc_mssql.sql
clear_topn1_proc_mssql.sql
clear_topn2_proc_mssql.sql
clear_topn3_proc_mssql.sql
clear_topn4_proc_mssql.sql
rule_topn1_proc_mssql.sql
rule_topn2_proc_mssql.sql
rule_topn3_proc_mssql.sql
rule_topn4_proc_mssql.sql

5 Pour toutes les éditions de Microsoft SQL Server compatibles (à l'exception de Microsoft SQL Server 2005
Express), exécutez ces scripts afin de mettre en place des tâches planifiées dans la base de données. Ces
scripts permettent de s'assurer que le service SQL Server Agent est exécuté.
job_schedule1_mssql.sql
job_schedule2_mssql.sql
job_schedule3_mssql.sql
job_cleanup_events_mssql.sql
job_topn_past_day_mssql.sql
job_topn_past_week_mssql.sql
job_topn_past_month_mssql.sql
job_topn_past_year_mssql.sql

82 VMware, Inc.
Chapitre 9 Bases de données vCenter Server

Suivant

1 Créez un DSN dirigé vers le serveur de base de données avec le schéma sur l'ordinateur où vous souhaitez
installer vCenter Server.

2 Exécutez le programme d'installation vCenter Server.

a Si un message d'avertissement de réinitialisation de base de données s'affiche dans le programme


d'installation vCenter Server, sélectionnez [Ne pas remplacer, laisser la base de données existante
en place] et poursuivez l'installation.

Ce message s'affiche si vous utilisez une base de données comportant des tables vCenter Server créées
lors d'une précédente installation. Ce message ne s'affiche pas si la base de données est propre.

Si vous laissez votre base de données existante en place, vous ne pouvez pas vous connecter à un
groupes Linked Mode lors de l'installation. Vous pouvez effectuer la connexion une fois l'installation
terminée. (Reportez-vous à la section « Rejoindre un groupes Linked Mode après l'installation »,
page 108)

b Saisissez l'identifiant de l'utilisateur de la base de données lorsque vous y êtes invité.

Configurer une connexion SQL Server ODBC


Lorsque vous installez le système vCenter Server, vous pouvez établir une connexion avec une base de données
SQL Server.
Si vous utilisez SQL Server pour vCenter Server, n'utilisez pas la base de données principale.

Consultez votre documentation Microsoft SQL ODBC pour des instructions spécifiques concernant la
configuration de la connexion SQL Server ODBC.

Si vous utilisez une instance Microsoft SQL Server 2008 édition Standard nommée avec vCenter Server, ne
nommez pas l'instance MSSQLSERVER. Si vous le faites, la connexion JDBC ne fonctionnera pas et certaines
fonctions comme les diagrammes de performance, ne seront pas disponibles.

Prérequis
n Passez en revue les correctifs de base de données requis et spécifiés dans « Spécifications système et
correctifs applicables à vCenter Server Database », page 68. Si vous ne préparez pas votre base de données
correctement, le programme d'installation de vCenter Server affichera des messages d'erreur et des
avertissements.
n Créez une base de données à l'aide de SQL Server Management Studio sur SQL Server.
n Créez un utilisateur de base de données DBO avec des droits de propriétaire de base de données.

Procédure

1 Sur votre système vCenter Server, sélectionnez [Paramètres] > [Panneau de configuration] > [Outils
d'administration] > [Sources de données (ODBC)] .

2 Sélectionnez l'onglet [Système DSN] et effectuez l'une des actions suivantes.


n Pour modifier une connexion SQL Server ODBC existante, sélectionnez la connexion dans la liste
Source de données système et cliquez sur [Configurer] .
n Pour créer une nouvelle connexion SQL Server ODBC, cliquez sur [Ajouter] , sélectionnez [SQL
Native Client] , et cliquez sur [Terminer] .

3 Saisissez un nom de source de données ODBC (DSN) dans la zone de texte [Nom] .

Par exemple, VMware vCenter Server.

4 (Facultatif) Saisissez une description DSN ODBC dans la zone de texte [Description] .

VMware, Inc. 83
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

5 Sélectionnez le nom de serveur dans le menu déroulant [Serveur] et cliquez sur [Suivant] .

Saisissez le nom de l'hôte SQL Server dans la zone de texte s'il ne figure pas dans le menu déroulant.

6 Sélectionnez l'une des méthodes d'authentification.

7 Si vous avez sélectionné l'authentification SQL, saisissez votre nom de connexion et votre mot de passe
SQL Server puis cliquez sur [Suivant] .

8 Sélectionnez la base de données créée pour le système vCenter Server à partir du menu [Changer la base
de données par défaut par] et cliquez sur [Suivant] .

9 Cliquez sur [Terminer] .

Suivant

Dans le cas des éditions SQL Server 2005 et SQL Server 2008, testez la source de données en sélectionnant
[Tester la source de données] puis en cliquant sur [OK] dans le menu [Programme d'installation de ODBC
pour Microsoft SQL Server] . Assurez-vous que SQL Agent est en cours d'exécution sur votre serveur de base
de données.

Configurer les protocoles TCP/IP de Microsoft SQL Server pour JDBC


Si les protocoles TCP/IP de la base de données Microsoft SQL Server sont désactivés et si les ports dynamiques
ne sont pas définis, la connexion JDBC reste fermée. Ceci provoque un dysfonctionnement des statistiques de
vCenter Server. Vous pouvez configurer le serveur TCP/IP pour JDBC.

Cette tâche s'applique aux serveurs de base de données Microsoft SQL Server distants. Vous pouvez ignorer
cette tâche si votre base de données est locale.

Procédure

1 Sélectionnez [Démarrer] > [Tous les programmes] > [Microsoft SQL Server] > [Outils de
configuration] > [Gestionnaire de configuration SQL Server] .

2 Sélectionnez [SQL Server Network Configuration] > [Protocoles pour <Instance name>] .

3 Activez TCP/IP.

4 Ouvrez les propriétés TCP/IP.

5 Dans l'onglet [Protocole] , effectuez les sélections suivantes.


n Activé : [Oui ]
n Listen All : [Oui ]
n Keep Alive : [30000]

6 Dans l'onglet [Adresse IP] , effectuez les sélections suivantes.


n Active : [Oui ]
n Ports TCP dynamiques : [0]

7 Redémarrez le service SQL Server [Gestionnaire de configuration SQL Server] > [Services
SQL Server] .

8 Démarrez le service SQL Server Browser [Gestionnaire de configuration SQL Server] > [Services
SQL Server] .

84 VMware, Inc.
Chapitre 9 Bases de données vCenter Server

Configurer des bases de données Oracle


Si vous utilisez une base de données Oracle pour votre référentiel vCenter Server, vous devez configurer votre
base de données pour qu'elle fonctionne avec vCenter Server.

Procédure

1 Utiliser un script pour créer une base de données Oracle locale ou distante page 85
Lorsque vous utilisez une base de données Oracle avec vCenter Server, la base de données doit comporter
certains espaces disque logique et privilèges. Pour simplifier le processus de création de base de données,
vous pouvez exécuter un script. Vous pouvez également créer la base de données manuellement.

2 Configurer un utilisateur de base de données Oracle page 86


Si vous envisagez d'utiliser une base de données Oracle lors de l'installation de vCenter Server, vous
devez configurer l'utilisateur de base de données.

3 Utiliser un script pour créer le schéma de base de données Oracle (facultatif) page 86
Le programme d'installation de vCenter Server crée le schéma automatiquement lors de l'installation.
Les administrateurs de base de données expérimentés qui ont besoin d'un contrôle plus important sur
la création de schéma en raison de contraintes environnementales peuvent s'ils le souhaitent utiliser un
script pour créer leur schéma de base de données.

4 Configurer une connexion Oracle pour un accès local page 88


Configurez une connexion d'accès local si vous installez vCenter Server sur le même système que la base
de données Oracle.

5 Configurer une connexion Oracle pour un accès distant page 88


Un système vCenter Server peut accéder à une base de données à distance.

6 Se connecter à une base de données Oracle localement page 89


Un système vCenter Server peut accéder à une base de données localement.

Utiliser un script pour créer une base de données Oracle locale ou distante
Lorsque vous utilisez une base de données Oracle avec vCenter Server, la base de données doit comporter
certains espaces disque logique et privilèges. Pour simplifier le processus de création de base de données, vous
pouvez exécuter un script. Vous pouvez également créer la base de données manuellement.

Lorsque vous utilisez le script, vous pouvez personnaliser l'emplacement des données et des fichiers journaux.
L'utilisateur créé par ce script ne suit aucune règle de sécurité. Les mots de passe sont fournis uniquement par
commodité. Modifiez les mots de passe de façon appropriée.

Procédure

1 Ouvrez une session SQL*Plus avec le compte du système.

2 Exécutez le script suivant.

Le script se trouve dans le fichier du module d'installation vCenter Server /<installation directory>/
vpx/dbschema/DB_and_schema_creation_scripts_oracle.txt.

CREATE SMALLFILE TABLESPACE "VPX" DATAFILE '/u01/app/oracle/oradata/vcdb/vpx01.dbf'


SIZE 1G AUTOEXTEND ON NEXT 10M MAXSIZE UNLIMITED LOGGING EXTENT MANAGEMENT LOCAL SEGMENT
SPACE MANAGEMENT AUTO;

Pour une installation sur Windows, modifiez le chemin d'accès du fichier vpx01.dbf.

Vous possédez maintenant une base de données Oracle utilisable avec vCenter Server.

VMware, Inc. 85
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Suivant

Vous pouvez exécuter un script pour créer le schéma de base de données.

Configurer un utilisateur de base de données Oracle


Si vous envisagez d'utiliser une base de données Oracle lors de l'installation de vCenter Server, vous devez
configurer l'utilisateur de base de données.

Vous pouvez configurer une base de données Oracle pour vCenter Server localement, sur le même ordinateur
où se trouve vCenter Server, ou à distance sur un hôte Linux, UNIX ou Microsoft Windows connecté par réseau.

Prérequis

Passez en revue les conditions requises au niveau logiciel pour vCenter Server avec Oracle.

Procédure

1 Ouvrez une session SQL*Plus avec le compte du système.

2 Exécutez la commande SQL suivante pour créer un utilisateur de base de données vCenter Server avec
les autorisations correctes.

Le script se trouve dans le fichier du module d'installation vCenter Server /<installation directory>/
vpx/dbschema/DB_and_schema_creation_scripts_oracle.txt.

Dans cet exemple, le nom d'utilisateur est VPXADMIN.


CREATE USER "VPXADMIN" PROFILE "DEFAULT" IDENTIFIED BY "oracle" DEFAULT TABLESPACE
"VPX" ACCOUNT UNLOCK;
grant connect to VPXADMIN;
grant resource to VPXADMIN;
grant create view to VPXADMIN;
grant create sequence to VPXADMIN;
grant create table to VPXADMIN;
grant create materialized view to VPXADMIN;
grant execute on dbms_lock to VPXADMIN;
grant execute on dbms_job to VPXADMIN;
grant unlimited tablespace to VPXADMIN;

Par défaut, le rôle RESSOURCE a les privilèges CRÉER UNE PROCÉDURE, CRÉER UNE TABLEet
CRÉER UNE SÉQUENCE . Si le rôle RESSOURCE ne possède pas ces privilèges, il faut les accorder
explicitement à l'utilisateur de base de données vCenter Server.

Vous disposez maintenant d'un utilisateur de base de données Oracle que vous pouvez référencer dans le
programme d'installation de vCenter Server.

Suivant

Créez la base de données Oracle en incluant tous les espaces disque logique et privilèges nécessaires.

Utiliser un script pour créer le schéma de base de données Oracle (facultatif)


Le programme d'installation de vCenter Server crée le schéma automatiquement lors de l'installation. Les
administrateurs de base de données expérimentés qui ont besoin d'un contrôle plus important sur la création
de schéma en raison de contraintes environnementales peuvent s'ils le souhaitent utiliser un script pour créer
leur schéma de base de données.

Pour faire en sorte que le programme d'installation de vCenter Server crée le schéma pour vous, consultez
« Configurer une connexion Oracle pour un accès local », page 88 ou « Configurer une connexion Oracle pour
un accès distant », page 88, en fonction de votre environnement.

86 VMware, Inc.
Chapitre 9 Bases de données vCenter Server

Prérequis

Créez l'utilisateur et la base de données Oracle. Vous pouvez créer la base de données et l'utilisateur Oracle
manuellement ou à l'aide de scripts.

Procédure

1 Ouvrez une fenêtre SQL*Plus avec un utilisateur possédant des droits de propriétaire de schéma sur la
base de données vCenter Server.

2 Localisez les scripts dbschema dans l'inventaire du module d'installation vCenter Server /<installation
directory>/vpx/dbschema.

3 Dans SQL*Plus, exécutez les scripts en séquence sur la base de données.

<path> est le chemin d'accès du dossier /<installation directory>/vpx/dbschema.

@<path>/VCDB_oracle.SQL
@<path>/load_stats_proc_oracle.sql
@<path>/purge_stat1_proc_oracle.sql
@<path>/purge_stat2_proc_oracle.sql
@<path>/purge_stat3_proc_oracle.sql
@<path>/purge_usage_stats_proc_oracle.sql
@<path>/stats_rollup1_proc_oracle.sql
@<path>/stats_rollup2_proc_oracle.sql
@<path>/stats_rollup3_proc_oracle.sql
@<path>/cleanup_events_oracle.sql
@<path>/delete_stats_proc_oracle.sql
@<path>/load_usage_stats_proc_oracle.sql
@<path>/TopN_DB_oracle.sql
@<path>/calc_topn1_proc_oracle.sql
@<path>/calc_topn2_proc_oracle.sql
@<path>/calc_topn3_proc_oracle.sql
@<path>/calc_topn4_proc_oracle.sql
@<path>/clear_topn1_proc_oracle.sql
@<path>/clear_topn2_proc_oracle.sql
@<path>/clear_topn3_proc_oracle.sql
@<path>/clear_topn4_proc_oracle.sql
@<path>/rule_topn1_proc_oracle.sql
@<path>/rule_topn2_proc_oracle.sql
@<path>/rule_topn3_proc_oracle.sql
@<path>/rule_topn4_proc_oracle.sql

4 Pour toutes les éditions d'Oracle Server compatibles, exécutez ces scripts afin de mettre en place des tâches
planifiées dans la base de données.
@<path>/job_schedule1_oracle.sql
@<path>/job_schedule2_oracle.sql
@<path>/job_schedule3_oracle.sql
@<path>/job_cleanup_events_oracle.sql
@<path>/job_topn_past_day_oracle.sql
@<path>/job_topn_past_week_oracle.sql
@<path>/job_topn_past_month_oracle.sql
@<path>/job_topn_past_year_oracle.sql

Vous possédez maintenant un schéma de base de données compatible avec vCenter Server.

VMware, Inc. 87
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Suivant

1 Créez un DSN dirigé vers le serveur de base de données avec le schéma sur l'ordinateur où vous souhaitez
installer vCenter Server.

2 Exécutez le programme d'installation vCenter Server.

a Si un message d'avertissement de réinitialisation de base de données s'affiche dans le programme


d'installation vCenter Server, sélectionnez [Ne pas remplacer, laisser la base de données existante
en place] et poursuivez l'installation.

Ce message s'affiche si vous utilisez une base de données comportant des tables vCenter Server créées
lors d'une précédente installation. Ce message ne s'affiche pas si la base de données est propre.

Si vous laissez votre base de données existante en place, vous ne pouvez pas vous connecter à un
groupes Linked Mode lors de l'installation. Vous pouvez effectuer la connexion une fois l'installation
terminée. (Reportez-vous à la section « Rejoindre un groupes Linked Mode après l'installation »,
page 108)

b Saisissez l'identifiant de l'utilisateur de la base de données lorsque vous y êtes invité.

Configurer une connexion Oracle pour un accès local


Configurez une connexion d'accès local si vous installez vCenter Server sur le même système que la base de
données Oracle.

Prérequis

Passez en revue les correctifs de base de données requis et spécifiés dans « Spécifications système et correctifs
applicables à vCenter Server Database », page 68. Si vous ne préparez pas votre base de données correctement,
le programme d'installation de vCenter Server affichera des messages d'erreur et des avertissements.

Procédure

1 Téléchargez Oracle 10g ou Oracle 11g à partir du site Web d'Oracle.

2 Installez Oracle 10g ou Oracle 11g et créez une base de données.

3 Configurez l'option Nom du service TNS dans DSN ODBC.

Le Nom du service TNS est le nom du service Net de la base de données à laquelle vous souhaitez vous
connecter. Vous pouvez trouver le nom du service Net dans le fichier tnsnames.ora situé dans le dossier
NETWORK\ADMIN du répertoire d'installation de la base de donnée Oracle.

La base de données est configurée pour un accès local.

Configurer une connexion Oracle pour un accès distant


Un système vCenter Server peut accéder à une base de données à distance.

Prérequis

Passez en revue les correctifs de base de données requis et spécifiés dans « Spécifications système et correctifs
applicables à vCenter Server Database », page 68. Si vous ne préparez pas votre base de données correctement,
le programme d'installation de vCenter Server affichera des messages d'erreur et des avertissements.

Procédure

1 Installez le client Oracle sur l'ordinateur du système vCenter Server.

2 Téléchargez et installez le pilote ODBC.

88 VMware, Inc.
Chapitre 9 Bases de données vCenter Server

3 Créez une nouvelle espace disque logique pour un système vCenter Server à l'aide d'une instruction SQL
comme celle qui suit.
CREATE TABLESPACE "VPX" DATAFILE 'C:\Oracle\ORADATA\VPX\VPX.dat' SIZE 1000M AUTOEXTEND ON NEXT
500K;

4 Créez un utilisateur, par exemple vpxAdmin, pour accéder à l'espace disque logique via ODBC.
CREATE USER vpxAdmin IDENTIFIED BY vpxadmin DEFAULT TABLESPACE vpx;

5 Vous pouvez accorder l'autorisation dba à l'utilisateur, ou bien les autorisations suivantes.
accorder l'autorisation Connecter à <user>
accorder l'autorisation Ressources à <user>
accorder l'autorisation Créer une vue à <user>
accorder l'autorisation Créer une séquence à <user>
accorder l'autorisation Créer une table à <user>
accorder l'autorisation Créer un affichage matérialisé à <user>
accorder l'autorisation Exécuter sur dbms_lock à <user>
accorder l'autorisation Exécuter sur dbms_job à <user>
accorder un espace disque logique illimité à <user> # Pour garantir un espace suffisant

Par défaut, le rôle RESSOURCE a les privilèges CRÉER UNE PROCÉDURE, CRÉER UNE TABLEet
CRÉER UNE SÉQUENCE . Si le rôle RESSOURCE ne possède pas ces privilèges, il faut les accorder
explicitement à l'utilisateur de base de données vCenter Server.

6 Utilisez un éditeur de texte ou Net8 Configuration Assistant pour modifier le fichier tnsnames.ora situé
dans l'inventaire C:\Oracle\Oraxx\NETWORK\ADMIN, où xx se trouve 10g ou 11g.

Ajoutez l'entrée suivante, où HOST est l'hôte géré auquel le client doit se connecter.
VPX =
(DESCRIPTION =
(ADDRESS_LIST =
(ADDRESS=(PROTOCOL=TCP)(HOST=vpxd-Oracle)(PORT=1521))
)
(CONNECT_DATA =
(SERVICE_NAME = VPX)
)
)

7 Configurez l'option Nom du service TNS dans DSN ODBC.

Le Nom du service TNS est le nom du service Net de la base de données à laquelle vous souhaitez vous
connecter, dans ce cas, VPX. Vous pouvez trouver le nom du service Net dans le fichier tnsnames.ora.

Se connecter à une base de données Oracle localement


Un système vCenter Server peut accéder à une base de données localement.

Procédure

1 Créez une nouvelle espace disque logique pour un système vCenter Server à l'aide d'une instruction SQL
comme celle qui suit.
CREATE TABLESPACE "VPX" DATAFILE 'C:\Oracle\ORADATA\VPX\VPX.dat' SIZE 1000M AUTOEXTEND ON NEXT
500K;

2 Créez un utilisateur, par exemple vpxAdmin, pour accéder à l'espace disque logique via ODBC.
CREATE USER vpxAdmin IDENTIFIED BY vpxadmin DEFAULT TABLESPACE vpx;

VMware, Inc. 89
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

3 Vous pouvez accorder l'autorisation dba à l'utilisateur, ou bien les autorisations suivantes.
accorder l'autorisation Connecter à <user>
accorder l'autorisation Ressources à <user>
accorder l'autorisation Créer une vue à <user>
accorder l'autorisation Créer une séquence à <user>
accorder l'autorisation Créer une table à <user>
accorder l'autorisation Créer un affichage matérialisé à <user>
accorder l'autorisation Exécuter sur dbms_lock à <user>
accorder l'autorisation Exécuter sur dbms_job à <user>
accorder un espace disque logique illimité à <user> # Pour garantir un espace suffisant

Par défaut, le rôle RESSOURCE a les privilèges CRÉER UNE PROCÉDURE, CRÉER UNE TABLEet
CRÉER UNE SÉQUENCE . Si le rôle RESSOURCE ne possède pas ces privilèges, il faut les accorder
explicitement à l'utilisateur de base de données vCenter Server.

4 Créez une connexion ODBC à la base de données.

Voici des exemples de paramètres.


Nom de la source de données : VMware vCenter Server Nom du service TNS : Identifiant
utilisateur VPX : vpxAdmin

Vous pouvez maintenant vous connecter à la base de données localement.

Suivant

Installer vCenter Server.

90 VMware, Inc.
Présentation de l'installation de
vCenter Server 10
Vous pouvez installer vCenter Server sur un système physique ou sur une machine virtuelle s'exécutant sur
un hôte ESX.

Ce chapitre aborde les rubriques suivantes :


n « Conditions préalables pour vCenter Server », page 91
n « Utilisation d'un compte utilisateur pour l'exécution de vCenter Server avec SQL Server », page 92
n « À propos de l'installation de vCenter Server sur des ordinateurs IPv6 », page 93
n « Configurer les URL sur un système vCenter Server autonome », page 93
n « Exécution des programmes d'installation de vCenter Server et vSphere Client à partir d'un lecteur
réseau », page 94
n « Composants vCenter Server », page 94
n « Données requises pour l'installation de vCenter Server », page 95

Conditions préalables pour vCenter Server


Avant d'installer vCenter Server, vérifiez les conditions préalables.
n Vous devez avoir le DVD d'installation ou télécharger l'image ISO de l'installation.
n Votre matériel doit remplir les conditions préalables répertoriées dans « Spécifications matérielles pour
vCenter Server et vSphere Client », page 13 et les ports requis doivent être ouverts, conformément aux
instructions dans « Ports requis », page 16
n Votre base de données doit remplir les conditions préalables. Voir « Spécifications système et correctifs
applicables à vCenter Server Database », page 68 et Chapitre 9, « Bases de données vCenter Server »,
page 67.
n Si VirtualCenter est installé sur la machine sur laquelle vous êtes entrain d'installer vCenter Server, vous
pouvez préférer une mise à niveau au lieu de faire une nouvelle installation de vCenter Server.

IMPORTANT Si vous désirez conserver la configuration actuelle de votre VirtualCenter, consultez le Guide
de mise à niveau.

n Il ne doit y avoir aucune traduction d'adresse de réseau (NAT) entre le système vCenter Server et les hôtes
qu'il gérera.
n Créez une base de données vCenter Server, à moins d'avoir prévu d'installer l'offre groupée SQL Server
2005 Express.

VMware, Inc. 91
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

n Le système utilisé pour l'installation de vCenter Server doit appartenir à un domaine plutôt qu'à un
groupes de travail. S'il est assigné à un groupes de travail de travail de travail, le système vCenter Server
n'est pas capable de découvrir tous les domaines et systèmes disponibles sur le réseau lorsqu'il utilise des
fonctionnalités comme vCenter Guided Consolidation Service. Pour déterminer si le système appartient
à une groupes de travail ou à un domaine, cliquez avec le bouton droit sur [Poste de travail] et cliquez
sur [Propriétés] et sur l'onglet [Nom de l'ordinateur] . L'onglet [Nom de l'ordinateur] affiche soit une
étiquette de groupes, soit une étiquette de nom de domaine.
n Pendant l'installation, la connexion entre la machine et le contrôleur de domaine doit fonctionner.
n L'onglet Nom de l'ordinateur ne peut pas dépasser 15 caractères.
n Le compte NETWORK SERVICE est requis sur le dossier dans lequel vCenter Server est installé et sur le
registre HKLM.
n Le nom DNS de la machine doit correspondre au nom actuel de l'ordinateur.
n Assurez-vous que le système sur lequel vous allez installer vCenter Server n'est pas un contrôleur de
domaine Active Directory.
n Sur chaque système qui exécute vCenter Server, assurez-vous que le compte utilisateur de domaine
possède les autorisations suivantes :
n Membre du groupes Administrateurs
n Agit comme faisant partie du système d'exploitation
n Se connecte en tant que service
n Assigne une adresse IP statique et un nom d'hôte au serveur Windows qui hébergera le système vCenter
Server. Cette adresse IP doit être enregistrée sur un système de nom de domaine (DNS) valide (interne)
qui résout correctement à partir de tous les hôtes gérés.
n Si vous installez vCenter Server sur Windows Server 2003 SP1, le disque du répertoire d'installation doit
être au format NTFS format, et non le format FAT32.
n Déterminez si l'instance de vCenter Server sera autonome ou dans un groupes Linked Mode. Reportez-
vous à Chapitre 13, « Création de groupes Linked Mode vCenter Server », page 105.
n vCenter Server, comme tous les autres serveurs réseau, doit être installé sur une machine dont l'adresse
IP est fixe et qui a un nom de DNS bien connu, pour que les clients puissent accéder sans problème au
service. Si vous utilisez DHCP au lieu d'une adresse IP statique pour vCenter Server, assurez-vous que le
nom de l'ordinateur du vCenter Server a été mis à niveau dans le service du nom de domaine (DNS). Il
est possible de tester ceci en réalisant un ping du nom de l'ordinateur. Par exemple, si le nom de
l'ordinateur est host-1.company.com, exécutez la commande suivante dans l'invite de commande
Windows :
ping host-1.company.com

Si vous arrivez à faire un ping du nom de l'ordinateur, ce nom est mis à niveau dans le DNS.

Utilisation d'un compte utilisateur pour l'exécution de vCenter Server


avec SQL Server
Vous pouvez utiliser le compte de système intégré de Microsoft Windows ou un compte d'utilisateur pour
exécuter vCenter Server. Avec un compte d'utilisateur, vous pouvez activer l'authentification Windows pour
SQL Server, et cela apporte également plus de sécurité.

Le compte d'utilisateur doit être un administrateur sur l'ordinateur local. Dans l'assistant d'installation, vous
indiquez le nom de compte sous la forme NomDomaine\NomUtilisateur. Vous devez configurer la base de
données SQL Server pour permettre au compte de domaine d'accéder à SQL Server.

92 VMware, Inc.
Chapitre 10 Présentation de l'installation de vCenter Server

Le compte de système intégré de Microsoft Windows dispose d'un plus grand nombre d'autorisations et de
droits sur le serveur que vCenter Server n'en a besoin, ce qui peut mener à des problèmes de sécurité. Même
si vous n'envisagez pas d'utiliser l'authentification Microsoft Windows pour SQL Server ou si vous utilisez
une base de données Oracle, il vous faudra peut-être créer un compte d'utilisateur local pour le système vCenter
Server. Dans ce cas, la seule condition indispensable est que le compte d'utilisateur soit un administrateur sur
l'ordinateur local.

Pour les DSN SQL Server configurés avec l'authentification Windows, utilisez le même nom d'utilisateur pour
le service VMware VirtualCenter Management Webservices et l'utilisateur DSN.

Si vous installez une instance de vCenter Server comme compte de système local sur une base de données SQL
Server avec une authentification Windows NT intégrée et que vous ajoutez un utilisateur d'authentification
Windows NT intégrée au serveur de base de données local avec la même base de données par défaut que
vCenter Server, vCenter Server peut ne pas démarrer. Pour résoudre ce problème, supprimez l'utilisateur
d'authentification Windows NT intégrée du serveur de base de données SQL local, ou modifiez la base de
données par défaut du compte d'utilisateur de système local vers la base de données vCenter Server pour la
configuration du compte d'utilisateur SQL Server.

À propos de l'installation de vCenter Server sur des ordinateurs IPv6


Si le système sur lequel vous installez vCenter Server est configuré pour une utilisation avec IPv6, vCenter
Server utilisera IPv6. Lorsque vous vous connectez à ce système vCenter Server ou lorsque vous installez des
modules supplémentaires, vous devez spécifier l'adresse du serveur au format IPv6, à moins que vous utilisiez
le nom de domaine qualifié.

Configurer les URL sur un système vCenter Server autonome


Si vous intégrez un système vCenter Server autonome à un groupes en Linked Mode, le nom de domaine du
système doit correspondre au nom de l'ordinateur. Si vous modifiez un des noms pour les faire correspondre,
vous devez également configurer les URL de vCenter Server pour les rendre compatibles avec le nouveau nom
de domaine et le nouveau nom d'ordinateur.

Si vous ne mettez pas à niveau les URL, les instances distantes de vCenter Server ne peuvent pas atteindre le
système vCenter Server, car les entrées d'URL par défaut de vCenter Server ne sont plus exactes.

Le programme d'installation de vCenter Server configure les entrées URL par défaut comme suit :
n Pour la clé VirtualCenter.VimApiUrl, la valeur par défaut est http(s)://<FQDN of VC machine>/sdk.
n Pour la clé Virtualcenter.VimWebServicesUrl, la valeur par défaut est https://<FQDN of VC
machine>:<installed-webservices-port>/vws.

Procédure

1 À partir du vSphere Client, connectez-vous directement à l'instance vCenter Server distante sur laquelle
vous avez modifié le nom de domaine ou d'hôte.
2 Sélectionnez [Administration] > [Paramètres vCenter Server] .

3 Cliquez sur [Paramètres avancés] .

4 Pour la clé VirtualCenter.VimApiUrl, modifiez la valeur pour qu'elle pointe vers l'emplacement où les
clients vSphere Client et SDK peuvent accéder au système vCenter Server.

Par exemple : http(s)://<nom-ordinateur/ip>:<vc-port>/sdk.

VMware, Inc. 93
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

5 Pour la clé VirtualCenter.VimWebServicesUrl, modifiez la valeur pour qu'elle pointe vers l'emplacement
où est installé vCenter Server Webservices.

Par exemple : https://<nom-ordinateur/ip>:<webservices-port>/vws.

6 Pour la clé VirtualCenter.Instancename, modifiez la valeur de sorte que le nom modifié apparaisse dans
l'inventaire de vCenter Server.

Exécution des programmes d'installation de vCenter Server et vSphere


Client à partir d'un lecteur réseau
Vous pouvez exécuter les programmes d'installation à partir d'un lecteur réseau, mais vous ne pouvez pas
installer le logiciel sur un lecteur réseau.

Dans Windows, vous pouvez mapper un lecteur réseau, exécuter les programmes d'installation à partir du
lecteur réseau et installer le logiciel sur l'ordinateur local.

Composants vCenter Server


Lorsque vous installez vCenter Server, des composants supplémentaires sont également installés. Dans
certains cas, vous pouvez contrôler les composants devant être installés.

Le programme d'installation vCenter Server installe les composants suivants :

VMware vCenter Server Service Windows de gestion des hôtes ESXi.

Microsoft.NET 3.0 SP1 Logiciel utilisé par l'assistant de Mise à niveau de la base de données et vSphere
Framework Client. Utilisé également par vCenter Server si vous utilisez la base de données
groupée.

VMware vCenter Module vCenter Server fournissant un ensemble d'outils pour gérer votre
Orchestrator environnement IT virtuel. vCenter Server effectue une installation silencieuse
de vCenter Orchestrator. Le module vCenter Orchestrator n'est pas pris en
charge sur les seuls systèmes d'exploitation IPv6. Si vous installez vCenter
Server dans un environnement mixte (IPv4 et IPv6 sont activés), le module
vCenter Orchestrator peut être configuré avec IPv4. Consultez le Guide
d'administration vCenter Orchestrator.

Microsoft SQL Server Version groupée gratuite de base de données Microsoft SQL Server pour des
2005 Express (en option) applications à plus petite échelle. Si vous choisissez d'utiliser une base de
données existante, le programme d'installation n'installe pas la base de données
groupée.

L'application vCenter Server autorun.exe inclut des liens pour installer les composants en option suivants :

vSphere Client Application client servant à se connecter directement à un hôte ESXi ou


indirectement à un hôte ESXi par un vCenter Server.

vCenter Converter pour Module vCenter Server qui vous permet de convertir vos machines physiques
vCenter Server en machines virtuelles.

vCenter Guided Module vCenter Server qui découvre les systèmes physiques et les analyse
Consolidation pour les préparer à être convertis en machines virtuelles.

vCenter Update Manager Module vCenter Server fournissant la surveillance de la sécurité et la prise en
charge des exécution du correctif pour les hôtes et les machines virtuelles.

94 VMware, Inc.
Chapitre 10 Présentation de l'installation de vCenter Server

Données requises pour l'installation de vCenter Server


Préparez-vous à l'installation en enregistrant les valeurs requises par le système vCenter Server.

Tableau 10-1 répertorie les informations qui vous sont communiquées au cours de l'installation. Conservez un
enregistrement des valeurs entrées, dans le cas où vous devriez réinstaller vCenter Server. L'article 1010023
de la base de connaissances VMware contient une feuille de calcul qui apporte un complément à Tableau
10-1.

Tableau 10-1. Données requises pour l'installation de vCenter Server


Valeur par
Données défaut Commentaires

Configuration de la langue Anglais Chinois (Simplifié)


Anglais (Etats-Unis)
Français (France)
Allemand (Allemagne)
Japonais (Japon)

Nom d'utilisateur et Nom de votre Suivez les règles de votre organisation.


organisation organisation

Clé de licence vCenter Server Aucune Si vous omettez la Clé de licence, vCenter Server sera installé en mode
évaluation. Après avoir installé vCenter Server, vous pouvez saisir la
licence vCenter Server dans vSphere Client.

Emplacement d'installation de C:\Program Il peut varier en fonction de votre système d'exploitation.


vCenter Server Files\VMware

Autonome ou intégrer un Autonome Joignez un groupes Linked Mode pour permettre à vSphere Client
groupes d'afficher, rechercher et gérer des données à travers plusieurs
systèmes vCenter Server.

Nom de domaine qualifié de Aucune Requis si l'instance de vCenter Server intègre un groupes. Il s'agit du
Directory Services pour le nom de l'instance vCenter Server distante. Les instances locales et
groupes vCenter Server distantes seront membres d'un groupes en Linked Mode.

Port LDAP pour Directory 389 Requis si l'instance de vCenter Server intègre un groupes en Linked
Services pour l'instance Mode. Il s'agit du port LDAP de l'instance distante. Reportez-vous à
vCenter Server distante « Ports requis », page 16.

Nom de la source de données Aucune Requis si vous utilisez une base de données existante. Non requis si
(DSN) vous utilisez la base de donnée groupée.

Nom d'utilisateur de base de Aucune


données

Mot de passe de la base de Aucune


données

Information de compte Compte de Utilisez un compte d'utilisateur spécifié si vous envisagez d'utiliser
vCenter Server système l'authentification Microsoft Windows pour SQL Server. Reportez-
Il peut s'agir du compte du Microsoft vous à « Utilisation d'un compte utilisateur pour l'exécution de
système Microsoft Windows Windows vCenter Server avec SQL Server », page 92.
ou d'un compte utilisateur
spécifié

Services Web HTTPS 443 Reportez-vous à « Ports requis », page 16.

Services Web HTTP 80

Port de notification de 60099


changement de service Web
Service

signal de pulsation (UDP) 902


utilisé pour l'envoi de données
aux hôtes ESX/ESXi

VMware, Inc. 95
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Tableau 10-1. Données requises pour l'installation de vCenter Server (suite)


Valeur par
Données défaut Commentaires

Port LDAP pour Directory 389


Services pour l'instance
vCenter Server locale

Port SSL pour Directory 636


Services pour l'instance
vCenter Server locale

VMware VirtualCenter 8080


Management Webservices

VMware VirtualCenter 8443


Management Webservices

96 VMware, Inc.
Installation de vCenter Server 11
Après avoir installé vCenter Server et vSphere Client, vous pouvez configurer la communication entre eux.
Ce chapitre aborde les rubriques suivantes :
n « Télécharger le programme d'installation vCenter Server », page 97
n « Installer vCenter Server sur une machine virtuelle », page 97
n « Installer vCenter Server », page 98

Télécharger le programme d'installation vCenter Server


Vous devez télécharger le programme d'installation pour vCenter Server, vSphere Client et les modules
supplémentaires.

Procédure

1 Téléchargez le fichier zip pour vCenter Server à partir de la page des produits VMware sur
http://www.vmware.com/products/.

Le nom de fichier du programme d'installation est VMware-VIMSetup-xx-4.1.0-yyyyyy.zip, xx se référant


au code de langage à deux caractères et yyyyyy le numéro de build.

2 Extrayez les fichiers du dossier d'archive zip.

Installer vCenter Server sur une machine virtuelle


Vous pouvez installer vCenter Server sur une machine virtuelle Microsoft Windows fonctionnant sur un hôte
ESX.

Le déploiement du système vCenter Server dans la machine virtuelle présente les avantages suivants :
n Au lieu de consacrer un autre serveur au système vCenter Server, vous pouvez le placer dans une machine
virtuelle fonctionnant sur le même hôte ESX que votre autre machine virtuelle.
n Vous pouvez obtenir une haute disponibilité pour le système vCenter Server à l'aide de VMware HA.
n Vous pouvez migrer la machine virtuelle contenant le système vCenter Server d'un hôte à un autre,
permettant ainsi d'effectuer des opérations de maintenance ou autres.
n Vous pouvez créer des snapshots de la machine virtuelle de vCenter Server et les utiliser pour des
sauvegardes, de l'archivage ou autre.

Prérequis

Reportez-vous à « Conditions préalables pour vCenter Server », page 91.

VMware, Inc. 97
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Procédure

1 Installez ESX sur un serveur autonome.

2 Installez vSphere Client sur n'importe quel ordinateur ayant une connexion réseau avec votre hôte ESX.

3 À l'aide de vSphere Client, accédez directement à l'hôte ESX pour créer la machine virtuelle afin d'héberger
vCenter Server.

4 Installez vCenter Server dans la machine virtuelle.

Installer vCenter Server


vCenter Server vous permet une gestion centralisée des hôtes depuis une machine Windows physique ou
virtuelle, et permet l'utilisation de fonctions avancées telles que VMware Distributed Resource Scheduler
(DRS), VMware High Availability (HA), et VMware vMotion.

Prérequis

Reportez-vous à « Conditions préalables pour vCenter Server », page 91.

Procédure

1 Dans l'inventaire du logiciel d'installation, faites un double clic sur le fichier autorun.exe à C:\<installer
location>\.

2 Cliquez sur [vCenter Server] .

3 Choisissez une langue pour le programme d'installation et cliquez sur [OK] .

Cette section contrôle la langue uniquement pour le programme d'installation.

4 Lorsque l'écran de bienvenue apparaît, cliquez sur [Suivant] .

5 Révisez le Contrat de brevet pour l'utilisateur final et cliquez sur [Suivant] .

6 Lire le contrat de licence. Si vous acceptez les termes, sélectionnez [J'accepte les termes du contrat de
licence] et cliquez sur [Suivant] .

7 Saisissez votre nom d'utilisateur, de société et la clé de licence vCenter Server, et cliquez sur [Suivant] .

Si vous omettez la clé de licence, vCenter Server sera en mode d'évaluation, qui vous permet d'utiliser
l'ensemble de toutes les fonctionnalités. Après l'installation, vous pouvez convertir vCenter Server au
mode sous licence en saisissant la clé de licence à l'aide de vSphere Client.

98 VMware, Inc.
Chapitre 11 Installation de vCenter Server

8 Choisissez le type de base de données que vous souhaitez utiliser.


n Si vous voulez utiliser la base de données groupée, cliquez sur [Installer une instance de SQL Server
2005 Express (pour les déploiements à petite échelle)] et entrez le mot de passe de l'utilisateur
Windows qui sera administrateur vCenter Server.

Cette base de données convient aux déploiements allant jusqu'à 5 hôtes et 50 machines virtuelles.
n Si vous souhaitez utiliser une base de données existante, cliquez sur [Utiliser une base de données
compatible existante] et sélectionnez votre base de données dans la liste des DSN disponibles.
Saisissez le nom d'utilisateur et le mot de passe pour le DSN et cliquez sur [Suivant] .

Si votre base de données est une base de données SQL Server locale utilisant l'authentification
Windows NT, laissez en blanc les champs pour le nom d'utilisateur et le mot de passe.

Si vous spécifiez une base de données SQL Server distante utilisant l'authentification Windows NT,
l'utilisateur de la base de données et l'utilisateur connecté à la machine vCenter Server doivent être
les mêmes.

Une boîte de dialogue peut apparaître vous avertissant que le DSN pointe sur une ancienne version de
référentiel qui doit être mise à niveau. Si vous cliquez sur [Oui] , le programme d'installation met à niveau
le schéma de la base de donnée, la rendant définitivement incompatible avec les versions précédentes de
VirtualCenter. Reportez-vous au Guide de mise à niveau vSphere.

9 Définissez les informations de connexion pour vCenter Server.


n Si vous utilisez une base de données non groupée, entrez le nom de l'administrateur et le mot de passe
que vous utilisez pour vous connecter au système sur lequel vous installez vCenter Server et cliquez
sur [Suivant] .
n Si vous utilisez la base de données SQL Server groupée, cochez [Utiliser le compte SYSTÈME] et
cliquez sur [Suivant] .

Vous devez entrer le nom d'utilisateur et le mot de passe ici pour vous connecter à vCenter Server après
l'avoir installé.

10 Acceptez les dossiers de destination par défaut, ou cliquez sur [Modifier] pour sélection un autre
emplacement, et cliquez sur [Suivant] .

Le chemin d'installation ne doit pas comporter de virgules (,) ni de points (.).

REMARQUE Pour installer vCenter Server sur un disque autre que C:, vérifiez qu'il reste suffisamment
d'espace dans le dossier C:\WINDOWS\Installer pour installer le fichier Microsoft Windows Installer .msi
file. Si vous n'avez pas suffisamment d'espace, votre installation de vCenter Server peut échouer.

11 (Facultatif) Choisissez l'option de mise à niveau de l'agent VPX que vous voulez utiliser.

Une mise à niveau de l'agent VPX est nécessaire si vCenter Server aura à gérer les hôtes qui ont été gérés
par d'anciennes versions de vCenter Server. Si cette installation de vCenter Server utilisera une base de
données mise à niveau à partir d'une ancienne version de vCenter Server qui gérait les hôtes, alors les
agents VPX devront être mis à niveau.
n Sélectionnez [Automatique] si vous voulez que vCenter Server mette automatiquement à niveau les
agents VPX pour les hôtes.
n Sélectionnez [Manuel] si vous voulez mettre manuellement à niveau les agents VPX pour les hôtes.

VMware, Inc. 99
Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

12 Sélectionnez [Créer une instance VMware vCenter Server autonome] ou [Joindre un groupes] et cliquez
sur [Suivant] .

Joignez un groupes Linked Mode pour permettre à vSphere Client d'afficher, rechercher et gérer des
données à travers plusieurs systèmes vCenter Server. Reportez-vous à Chapitre 13, « Création de groupes
Linked Mode vCenter Server », page 105.

Cette option n'apparaît pas si vous mettez à niveau le schéma de la base de données VirtualCenter ou
vCenter Server. Si elle n'apparaît pas, vous pouvez joindre un groupes Linked Mode lorsque l'installation
est terminée.

13 Si vous joignez un groupes, entrez un nom de domaine entièrement qualifié et le numéro de port LDAP
d'un des systèmes vCenter Server distants et cliquez sur [Suivant] .

Dans certains cas, vous pouvez entrer l'adresse IP au lieu du nom de domaine entièrement qualifié. Pour
aider à garantir la connectivité, le meilleur moyen est d'utiliser le nom de domaine entièrement qualifié.
Pour IPv6, à moins que la machine locale et la machine distante ne soient en mode IPv6, vous devez entrer
le nom de domaine entièrement qualifié de la machine distante au lieu de l'adresse IPv6. Si la machine
locale a une adresse IPv4 et la machine distante une adresse IPv6, la machine locale doit prendre en charge
un mélange des modes IPv4 et IPv6. Le serveur de nom de domaine doit pouvoir résoudre à la fois l'adresse
IPv4 et IPv6. Si votre environnement a les deux types d'adressage dans un unique groupes Linked Mode.

14 Saisissez les numéros de ports que vous voulez utiliser ou acceptez les numéros de ports par défaut puis
cliquez sur [Suivant] .

Reportez-vous à « Ports requis », page 16.

15 Sélectionnez le volume de mémoire à accorder au JVM vCenter dans Tomcat Server, en fonction du nombre
d'hôtes de votre environnement.

Vous pourrez modifier ce paramètre après l'installation si le nombre d'hôtes venait à changer.

16 Cliquez sur [Installer] .

L'installation peut prendre plusieurs minutes. Plusieurs barres de progression apparaissent durant
l'installation des composants sélectionnés.

17 Cliquez sur [Terminer] .

Suivant

Reportez-vous à Chapitre 12, « Considérations post-installation pour vCenter Server », page 101.

100 VMware, Inc.


Considérations post-installation pour
vCenter Server 12
Après avoir installé vCenter Server, envisagez les options de post-installation que vous pouvez prendre en
considération avant d'ajouter l'inventaire à gérer par vCenter Server.
n Installez vSphere Client et assurez-vous que vous pouvez accéder à l'instance vCenter Server.
n Vérifiez la configuration du serveur de licence. Un serveur de licence est nécessaire si vCenter Server gère
des hôtes ESX 3.x/ESXi 3.5. Pour plus d'informations sur l'installation du serveur de licences VMware
License Server, reportez-vous à la documentation de VMware Infrastructure 3.
n Pour des environnements nécessitant une sécurité importante, VMware recommande de remplacer les
certificats par défaut sur votre système vCenter Server par des certificats signés par une autorité de
certification (CA) privée. Voir la note technique de vSphere Replacing vCenter Server Certificates dans
http://www.vmware.com/resources/techresources/.
n Lorsque vCenter Server et la base de données sont installés sur le même ordinateur, après avoir redémarré
l'ordinateur, il est possible que le service VMware VirtualCenter Management Webservices ne démarre
pas. Pour démarrer le service manuellement, sélectionnez [Paramètres] > [Panneau de configuration]
> [Outils d'administration] > [Services] > [VMware VirtualCenter Management Webservices] et
démarrez le service. La machine peut mettre plusieurs minutes à démarrer le service.
n Pour les bases de données Oracle, notez ce qui suit :
n Pour le client Oracle Instant, copiez le fichier ojdbc14.jar dans l'inventaire Tomcat de vCenter Server
(<vCenter install location>\Infrastructure\tomcat\lib)
n Le client Oracle 10g et le client Oracle 11g ont déjà ojdbc14.jar (<Install location>\oracle\product
\10.2.0\<instance_name>\jdbc\lib ou <Install location>\app\Administrator\product
\11.1.0\<instance_name>\sqldeveloper\jdbc\lib). Le programme d'installation copie le fichier à
partir de l'emplacement d'installation du client Oracle vers l'inventaire Tomcat de vCenter Server
(<vCenter install location>\Infrastructure\tomcat\lib)
n Si le fichier ojdbc.jar n'est pas trouvé dans l'emplacement du client Oracle 10g ou Oracle 11g, le
programme d'installation de vCenter Server vous invitera à le copier manuellement. Vous pouvez
télécharger ce fichier sur le site
http://www.oracle.com/technology/software/tech/java/sqlj_jdbc/htdocs/jdbc101040.html.

Ce chapitre aborde les rubriques suivantes :


n « Installer vSphere Client », page 102
n « Désinstaller les composants vSphere de VMware », page 103

VMware, Inc. 101


Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Installer vSphere Client


vSphere Client vous permet de vous connecter à un hôte ESXi et à un système vCenter Server.

Prérequis
n Vous devez avoir le programme d'installation vCenter Server ou celui de vSphere Client.
n Vous devez être membre du groupes des administrateurs du système.
n Le système doit posséder une connexion Internet.

Procédure

1 Exécuter le programme d'installation vSphere Client.


n Dans le programme d'installation vCenter Server, faire un clic double sur le fichier autorun.exe à C:
\<vc-installer location>\ et cliquer sur [VMware vSphere Client] .

n Si vous avez téléchargé vSphere Client, faites un double clic sur le fichier VMware-viclient-build
number.exe.

2 Choisissez une langue pour le programme d'installation et cliquez sur [OK] .

Cette section contrôle le langue uniquement pour le programme d'installation.

3 Dans l'écran de Bienvenue, cliquez sur [Suivant] .

4 Révisez le Contrat de brevet pour l'utilisateur final et cliquez sur [Suivant] .

5 Si vous acceptez les termes du contrat de licence, cochez [J'accepte les termes du contrat de licence] puis
cliquez sur [Suivant] .

6 Saisissez votre nom d'utilisateur et le nom de votre organisation et cliquez sur [Suivant] .

7 Sélectionnez l'emplacement de l'installation.


n Acceptez l'emplacement d'installation par défaut et cliquez sur [Suivant] .
n Cliquez sur [Modifier] pour sélectionner un emplacement différent et cliquez sur [Suivant] .

8 Cliquez sur [Installer] pour lancer l'installation.

9 Cliquez sur [Terminer] pour compléter l'installation.

Vous pouvez utiliser vSphere Client pour vous connecter à un hôte ESXi ou pour vous connecter à un système
vCenter Server.

Démarrer vSphere Client


Après avoir installé vSphere Client, vous pouvez vous connecter à un hôte ESX/ESXi et à un système vCenter
Server.

REMARQUE Ne vous servez pas du compte Invité intégré de Windows pour démarrer vSphere Client. Par
défaut, le compte Invité est désactivé. Lorsque vous vous servez du compte Invité pour vous connecter à
Windows, vous ne pouvez pas accéder aux applications déjà installées sur l'ordinateur.

102 VMware, Inc.


Chapitre 12 Considérations post-installation pour vCenter Server

Procédure

1 Sélectionnez [Démarrer] > [Programmes] > [VMware] > [VMware vSphere Client] .

2 Dans la fenêtre de connexion vSphere Client, connectez-vous en tant qu'utilisateur racine ou normal à un
hôte ESX/ESXi, ou connectez-vous à un système vCenter Server en tant qu'administrateur.

a Entrez l'adresse IP ou le nom de l'hôte.

b Saisissez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe.


Lorsque vous vous connectez à vCenter Server, utilisez l'adresse IP de vCenter Server avec votre nom
d'utilisateur et votre mot de passe de connexion Windows. Utilisez les informations de connexion propres
à la machine Windows sur laquelle vCenter Server est installé.

3 Cliquez sur [Connexion] .

Si vous ne pouvez pas vous connecter au système vCenter Server, démarrez manuellement le service
VMware VirtualCenter Management Webservices. Sélectionnez [Paramètres] > [Panneau de
configuration] > [Outils d'administration] > [Services] > [VMware VirtualCenter Management
Webservices] et démarrez le service. La machine peut mettre plusieurs minutes à démarrer le service.

4 Pour ignorer les avertissements de sécurité qui s'affichent, cliquez sur [Ignorer] .

Les messages d'avertissement de sécurité s'affichent parce que vSphere Client détecte des certificats signés
par l'hôte ESX/ESXi ou par le système vCenter Server (paramètre par défaut).

Désinstaller les composants vSphere de VMware


Les composants vSphere VMware sont désinstallés séparément, même s'ils se trouvent sur la même machine.
Vous devez disposer de privilèges d'administrateur pour désinstaller VMware vCenter Server.

AVERTISSEMENT La désinstallation d'un système vCenter Server en cours d'exécution interrompra les
connexions vSphere Client, ce qui peut provoquer des pertes de données.

La désinstallation de vCenter Server ou de vSphere Client ne désinstalle aucun autre composant, comme la
base de données groupée ou Microsoft .NET Framework. Ne désinstallez pas d'autres composants si d'autres
applications de votre système les utilisent.

Procédure

1 Si vous désinstallez vCenter Server, enlevez les hôtes de l'inventaire des hôtes et des clusters.

2 Sur le système Microsoft Windows, en tant qu'administrateur, sélectionnez [Démarrer] > [Paramètres]
> [Panneau de configuration] > [Ajout/Suppression de programmes] .

3 Sélectionnez le composant à supprimer de la liste et cliquez sur [Supprimer] .

4 Cliquez sur [Oui] pour confirmer que vous souhaitez supprimer le programme.
5 Cliquez sur [Terminer.]

VMware, Inc. 103


Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

104 VMware, Inc.


Création de groupes Linked Mode
vCenter Server 13
Un groupes en Linked Mode vous permet de vous connecter à une instance vCenter Server, de voir et de gérer
les inventaires de tous les systèmes vCenter Server du groupes.

Vous pouvez connecter plusieurs systèmes vCenter Server pour constituer un groupes en Linked Mode. Vous
pouvez configurer un groupes en Linked Mode pendant l'installation de vCenter Server ou une fois celle-ci
terminée.

Pour vous connecter à un groupes vCenter Server, saisissez le nom de domaine qualifié (ou l'adresse IP) d'un
ordinateur distant qui exécute vCenter Server. L'ordinateur distant peut-être n'importe quelle instance vCenter
Server qui est membre d'un groupes en Linked Mode ou va le devenir.

Vous devez également fournir le numéro de port du protocole d'accès aux annuaires léger (LDAP) de l'instance
vCenter Server distante.

Les instances vCenter Server dans une réplication de groupes partagent des données globales du répertoire
LDAP. Les données globales comprennent les informations suivantes sur chaque instance vCenter Server :
n Information de connexion (IP et ports)
n Certificats
n Informations relatives à la licence
n Rôles d'utilisateur

REMARQUE vCenter Server 4.0, vCenter Server 4.0 Update 1 et vCenter Server 4.1 peuvent être associés dans
le même groupe Linked Mode, mais vSphere Client 4.0 et vSphere 4.1 sont l'un et l'autre nécessaires pour que
la connexion au groupe Linked Mode puisse s'effectuer.

Ce chapitre aborde les rubriques suivantes :


n « Prérequis pour Linked Mode », page 106
n « Considérations sur Linked Mode », page 106
n « Configurer les URL sur un système vCenter Server en Linked Mode », page 107
n « Intégrer un groupes en Linked Mode pendant et après une installation », page 107
n « Rejoindre un groupes Linked Mode après l'installation », page 108
n « Isoler une instance vCenter Server d'un groupes Linked Mode », page 109
n « Dépannage de Linked Mode », page 109

VMware, Inc. 105


Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Prérequis pour Linked Mode


Préparez le système pour joindre un groupes Linked Mode.

Toutes les spécifications requises des systèmes autonomes vCenter Server s'appliquent aux systèmes Linked
Mode. Reportez-vous à « Conditions préalables pour vCenter Server », page 91.

Les conditions suivantes s'appliquent à chaque système vCenter Server qui est membre d'un groupes Linked
Mode :
n Le DNS doit être opérationnel pour que la réplication de Linked Mode fonctionne.
n Les instances de vCenter Server dans un groupes Linked Mode peuvent être dans des domaines différents
si ces domaines ont une relation de confiance dans les deux sens. Chaque domaine doit avoir confiance
dans les autres domaines sur lesquels les instances de vCenter Server sont installées.
n Lors de l'ajout d'une instance vCenter Server à un groupes Linked Mode, le programme d'installation doit
s'exécuter par un domaine d'utilisateur qui est administrateur à la fois sur la machine sur laquelle vCenter
Server est installé et sur la machine cible du groupes Linked Mode.
n Toutes les instances vCenter Server doivent avoir un réseau dont l'heure est synchronisée. le programme
d'installation vCenter Server valide que les horloges de la machine n'ont pas un écart de plus de 5 minutes.

Considérations sur Linked Mode


Il y a plusieurs considérations à prendre en compte avant de configurer un groupes Linked Mode.
n Chaque utilisateur vCenter Server peut voir les instances vCenter Server pour lesquelles ses autorisations
sont valides.
n Lors du premier définition de votre groupes Linked Mode vCenter Server, le premier vCenter Server doit
être installé en tant qu'instance autonome parce que vous ne pouvez pas encore joindre une machine
distante vCenter Server. Les instances suivantes peuvent rejoindre le premier vCenter Server ou d'autres
instances de vCenter Server qui ont joint le groupes Linked Mode.
n Si vous joignez un vCenter Server à une instance autonome qui ne fait pas partie du domaine, vous devez
ajouter l'instance autonome à un domaine et ajouter un utilisateur de domaine en tant qu'administrateur.
n Les instances de vCenter Server dans un groupes Linked Mode n'ont pas besoin d'avoir le même identifiant
d'utilisateur de domaine. Les instances peuvent s'exécuter sous différents comptes de domaine. Elles
s'exécutent par défaut en tant que compte LocalSystem de la machine sur laquelle elles sont en cours
d'exécution, ce qui signifie qu'elles sont des comptes différents.
n Pendant l'installation de vCenter Server, si vous entrez une adresse IP pour l'instance distante de
vCenter Server, le programme d'installation le convertit en nom de domaine entièrement qualifié.
n Vous ne pouvez pas joindre un groupes Linked Mode pendant la procédure de mise à niveau de
VirtualCenter 25 vers vCenter Server 4.1. Vous pouvez le joindre lorsque la mise à niveau de
vCenter Server est terminée. Reportez-vous au Guide de mise à niveau vSphere.

106 VMware, Inc.


Chapitre 13 Création de groupes Linked Mode vCenter Server

Configurer les URL sur un système vCenter Server en Linked Mode


Si vous connectez un système vCenter Server à un groupes en Linked Mode et que le système vCenter Server
possède un nom d'ordinateur ne correspondant pas au nom de domaine, cela provoque plusieurs problèmes
de connectivité. La procédure suivante indique comment corriger cette situation.

Si vous ne mettez pas à niveau les URL, les instances distantes de vCenter Server ne peuvent pas atteindre le
système vCenter Server, car les entrées d'URL par défaut de vCenter Server ne sont plus exactes. Le programme
d'installation de vCenter Server configure les entrées URL par défaut comme suit :
n Pour la clé Virtualcenter.VimApiUrl, la valeur par défaut est http(s)://Fully qualified domain name
(FQDN) of vCenter Server machine/sdk.

n Pour la clé Virtualcenter.VimWebServicesUrl, la valeur par défaut est https://FQDN of vCenter Server
machine:installed-webservices-port/vws.

Procédure

1 Isolez le système vCenter Server du groupes en Linked Mode.

Reportez-vous à « Isoler une instance vCenter Server d'un groupes Linked Mode », page 109.

2 Modifiez le nom de domaine ou le nom d'ordinateur pour les faire correspondre.

3 À partir du vSphere Client, connectez-vous directement à l'instance vCenter Server distante sur laquelle
vous avez modifié le nom de domaine ou d'ordinateur.

4 Sélectionnez [Administration] > [Paramètres vCenter Server] et cliquez [Paramètres avancés] .

5 Pour la clé Virtualcenter.VimApiUrl, modifiez la valeur pour qu'elle pointe vers l'emplacement où les
clients vSphere Client et SDK peuvent accéder au système vCenter Server.

Par exemple : http(s)://machine-name/IP address:vc-port/sdk.

6 Pour la clé Virtualcenter.VimWebServicesUrl, modifiez la valeur pour qu'elle pointe vers l'emplacement
où est installé vCenter Server Webservices.

Par exemple : https://machine-name/ip:webservices-port/vws.

7 Pour la clé Virtualcenter.Instancename, modifiez la valeur de sorte que le nom modifié apparaisse dans
l'inventaire de vCenter Server.

8 Réintégrez le système vCenter Server au groupes en Linked Mode.

Reportez-vous à « Rejoindre un groupes Linked Mode après l'installation », page 108.

Intégrer un groupes en Linked Mode pendant et après une installation


Vous pouvez connecter un système à un groupes en Linked Mode pendant ou après l'installation de vCenter
Server.

Par exemple, supposons que vous souhaitez installer vCenter Server sur trois ordinateurs. Vous souhaitez que
les trois instances soient membres d'un groupes en Linked Mode.

1 Sur l'ordinateur 1, vous installez vCenter en tant qu'instance autonome car vous n'avez pas encore
d'ordinateur vCenter Server distant à rejoindre.

2 Sur l'ordinateur 2, vous installez vCenter Server, vous choisissez d'intégrer un groupes en Linked Mode
et vous fournissez le nom de domaine qualifié de l'ordinateur 1.

3 Sur l'ordinateur 3, vous mettez à niveau vers vCenter Server 4.1. Après la mise à niveau, vous configurez
l'ordinateur 3 pour rejoindre l'ordinateur 1 ou l'ordinateur 2. L'ordinateur 1, l'ordinateur 2 et l'ordinateur
3 sont maintenant membres d'un groupes en Linked Mode.

VMware, Inc. 107


Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Rejoindre un groupes Linked Mode après l'installation


Si vous possédez un système fonctionnant déjà avec vCenter Server 4.0 ou ultérieur, vous pouvez joindre la
machine à un groupes Linked Mode.

Prérequis

Voir « Prérequis pour Linked Mode », page 106 et « Considérations sur Linked Mode », page 106.

Procédure

1 Sélectionnez [Démarrer] > [Tous les programmes] > [VMware] > [Configuration de vCenter Server
Linked Mode] .

2 Cliquez sur [Suivant] .

3 Sélectionnez [Modifier la configuration de Linked Mode] et cliquez sur [Suivant] .

4 Cliquez sur [Joindre l'instance vCenter Server à un groupes Linked Mode existant ou à une autre
instance] et cliquez sur [Suivant] .

5 Entrez le nom du serveur et le numéro de port LDAP d'une instance distante de vCenter Server qui est
membre du groupes et cliquez sur [Suivant]

Si vous saisissez une adresse IP pour le serveur distant, le programme d'installation la convertit en un
nom de domaine entièrement qualifié.

6 Si le programme d'installation de vCenter Server détecte un conflit de rôle, sélectionnez comment résoudre
le conflit.

Option Description
Oui, laisser VMware vCenter Server Cliquez sur [Suivant] .
résoudre les conflits pour moi. Le rôle sur le système qui joint est renommé vcenter_name role_name où
vcenter_name est le nom du système vCenter Server qui rejoint le groupes
Linked Mode et role_name est le nom du rôle d'origine.
Non, je vais résoudre le conflit moi- Pour résoudre les conflits manuellement :
même. a À l'aide de vSphere Client, connectez-vous à l'un des systèmes vCenter
Server systems en utilisant un compte ayant les privilèges
Administrateur .
b Renommez le rôle en conflit.
c Fermez la session vSphere Client et revenez à le programme
d'installation vCenter Server.
d Cliquez sur [Retour] et cliquez sur [Suivant] .
L'installation se poursuit sans conflit.

Un conflit se produit si le système qui rejoint et le groupes Linked Mode contiennent chacun un rôle ayant
le même nom, mais avec des privilèges différents.

7 Cliquez sur [Terminer] .

vCenter Server redémarre. Selon la taille de votre inventaire, la modification apportée à Linked Mode peut
prendre de quelques secondes à quelques minutes pour se terminer.

L'instance de vCenter Server fait maintenant partie d'un groupes Linked Mode. Après avoir formé un groupes
Linked Mode, vous pouvez vous connecter à une seule instance de vCenter Server et afficher et gérer les
inventaires de tous les vCenter Server du groupes. Les données globales (comme les rôles d'un utilisateur) qui
ont été modifiées sur une machine peuvent mettre plusieurs secondes avant d'être visibles sur les autres
machines. Le délai est habituellement de 15 secondes ou moins. Une nouvelle instance de vCenter Server peut
mettre quelques minutes à être reconnue et publiée par les instances existantes, parce que les membres du
groupes ne lisent pas souvent les données globales.

108 VMware, Inc.


Chapitre 13 Création de groupes Linked Mode vCenter Server

Suivant

Pour avoir des informations sur la configuration et l'utilisation de votre groupes Linked Mode, consulter le
Guide d'administration du centre de données VMware vSphere.

Isoler une instance vCenter Server d'un groupes Linked Mode


Vous pouvez isoler une instance vCenter Server d'un groupes Linked Mode

Procédure

1 Sélectionnez [Démarrer] > [Tous les programmes] > [VMware] > [Configuration de vCenter Server
Linked Mode] .

2 Cliquez sur [Modifier la configuration de Linked Mode] et cliquez sur [Suivant] .

3 Cliquez sur [Isoler cette instance de vCenter Server du groupes Linked Mode] et cliquez sur
[Suivant] .

4 Cliquez sur [Continuer] et cliquez sur [Terminer] .

vCenter Server redémarre. Selon la taille de votre inventaire, la modification apportée à la configuration
de Linked Mode peut prendre de quelques secondes à quelques minutes pour se terminer.

L'instance de vCenter Server ne fait maintenant plus partie d'un groupes Linked Mode.

Dépannage de Linked Mode


Si vous rencontrez des difficultés avec votre groupes Linked Mode, considérez les points suivants.
n Lorsque vous avez plusieurs instances vCenter Server, chaque instance doit avoir une relation qui
fonctionne avec le contrôleur de domaine et aucun conflit avec une des autres machines de ce domaine.
Des conflits peuvent survenir, par exemple, lorsque vous clonez une instance de vCenter Server en cours
d'exécution dans une machine virtuelle, et que vous ne vous servez pas de sysprep ou d'un utilitaire
similaire pour garantir que l'instance vCenter Server clonée possède un identificateur globalement unique
(GUID).
n Si le contrôleur de domaine est injoignable, vCenter Server peut être incapable de démarrer. Vous pouvez
vous retrouver dans l'impossibilité de modifier la configuration Linked Mode du système vCenter Server
affecté.

Si cela se produit, résolvez le problème avec le contrôleur de domaine et redémarrez vCenter Server. Si la
résolution du problème est impossible avec le contrôleur de domaine, vous pouvez redémarrer vCenter
Server en retirant le système vCenter Server du domaine, et en isolant le système de son groupes Linked
Mode actuel.
n Le nom DNS de la machine doit correspondre au nom actuel de la machine. Les symptômes de noms de
machines ne correspondant pas au nom DNS se révèlent par des problèmes de réplication de données,
des erreurs de tickets en essayant de faire une recherche, et des résultats de recherche à partir d'instances
distantes manquants.
n Il y a un ordre d'opérations précis pour rejoindre un groupes Linked Mode.

a Vérifiez que le nom de domaine vCenter Server correspond au nom de la machine. Si les noms ne
correspondent pas, modifiez l'un d'eux ou les deux pour qu'ils coïncident.

b Mettez l'URL à niveau pour que ces noms soient compatibles avec le nouveau nom de domaine et le
nouveau nom de la machine.

c Joignez le système vCenter Server à un groupes Linked Mode.

VMware, Inc. 109


Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Si vous ne mettez pas à niveau les URL, les instances distantes de vCenter Server ne peuvent pas
atteindre le système vCenter Server, car les entrées d'URL par défaut de vCenter Server ne sont plus
exactes. Reportez-vous à « Configurer les URL sur un système vCenter Server en Linked Mode »,
page 107.

Si une instance de vCenter Server ne peut plus être jointe par les instances éloignées de vCenter Server,
on peut constater le symptôme suivant :
n Les clients se connectant aux autres systèmes vCenter Server du groupes ne peuvent afficher les
informations appartenant au système vCenter Server sur lequel vous avez modifié le nom de
domaine parce que les utilisateurs ne peuvent pas se connecter au système.
n Tous les utilisateurs actuellement connectés au système vCenter Server risquent d'être
déconnectés.
n Les requêtes de recherche ne revoient aucun résultat du système vCenter Server.

Pour résoudre ce problème, assurez-vous que Virtualcenter.VimApiUrl key pointe sur l'emplacement où
vSphere Client et les clients SDK peuvent accéder au système vCenter Server, et que les clés de
Virtualcenter.VimWebServicesUrl pointent vers l'emplacement où vCenter Server Webservices est
installé. Pour la clé Virtualcenter.Instancename, modifiez la valeur de sorte que le nom modifié apparaisse
dans l'inventaire de vCenter Server.
n Si vous ne pouvez pas rejoindre une instance de vCenter Server, vous pouvez résoudre le problème avec
les actions suivantes :
n Assurez-vous que la machine est groupée dans la bonne unité organisationnelle du contrôleur de
domaine correspondant.
n Lorsque vous installez vCenter Server, assurez-vous que le compte utilisateur connecté possède les
privilèges d'administrateur sur la machine.
n Pour résoudre les problèmes de confiance entre une machine et le contrôleur de domaine, retirez la
machine du domaine puis rajoutez-la à nouveau au domaine.
n Assurez-vous que le cache des règles Windows est à niveau, exécutez la commande gpupdate /force
depuis la ligne de commande Windows. Cette commande effectue une mise à niveau des règles du
groupes.
n Si l'hôte local ne peut pas atteindre l'hôte distant pendant l'opération pour le rejoindre, vérifiez ce qui suit :
n L'adresse IP du vCenter Server distant ou le nom de domaine entièrement qualifié est correct.
n Le port LDAP du vCenter Server distant est correct.
n Le service VMwareVCMSDS fonctionne.
n Assurez-vous que vos pare-feu Windows et ceux ceux ceux basés sur réseau sont configurés pour autoriser
Linked Mode.

Configurer un pare-feu Windows pour autoriser un accès programme spécifié


vCenter Server 4.1 utilise Microsoft ADAM/AD LDS pour activer Linked Mode, qui se sert du mappeur de
port Windows RPC pour ouvrir les ports de réplication RPC. Lorsque vous installez vCenter Server en Linked
Mode, la configuration du pare-feu sur la machine locale doit être modifiée.

Une configuration incorrecte des pare-feu peut entraîner une incohérence des licences et des rôles entre les
instances.

110 VMware, Inc.


Chapitre 13 Création de groupes Linked Mode vCenter Server

Prérequis
n La version de Windows doit être antérieure à Windows Server 2008. Pour Windows Server 2008, Windows
configure automatiquement le pare-feu pour permettre l'accès.
n Il ne doit y avoir aucun pare-feu basé sur réseau entre les instances vCenter Server Linked Mode. Pour les
environnements avec des pare-feu basés sur réseau, consulter « Configurer l'accès via pare-feu en ouvrant
les ports sélectionnés », page 111.

Procédure

1 Sélectionnez [Démarrer] > [Exécuter] .


2 Saisissez firewall.cpl et cliquez sur [OK] .

3 Assurez-vous que le pare-feu est paramétré pour autoriser les exceptions.

4 Cliquez sur l'onglet [Exceptions] .

5 Cliquez sur [Ajouter un programme] .

6 Ajoutez une exception pour C:\Windows\ADAM\dsamain.exe et cliquez sur [OK] .

7 Cliquez sur [OK] .

Configurer l'accès via pare-feu en ouvrant les ports sélectionnés


vCenter Server 4.1 utilise Microsoft ADAM/AD LDS pour activer Linked Mode, qui se sert du mappeur de
port Windows RPC pour ouvrir les ports de réplication RPC. Lorsque vous installez vCenter Server en Linked
Mode, la configuration de tous les pare-feu basés sur réseau doit être modifiée.

Une configuration incorrecte des pare-feu peut entraîner une incohérence des licences et des rôles entre les
instances.

Procédure
u Configurez les ports Windows RPC pour qu'ils autorisent génériquement les ports sélectifs pour les
communications RPC machine à machine.

Choisissez l'une des méthodes suivantes.


n Modifiez les paramètres du registre. Reportez-vous à
http://support.microsoft.com/kb/154596/en-us.
n Utilisez l'outil RPCCfg.exe de Microsoft. Reportez-vous à
http://support.microsoft.com/kb/908472/en-us.

VMware, Inc. 111


Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

112 VMware, Inc.


Installation de modules
supplémentaires 14
Vous pouvez installer des modules supplémentaires sur la même machine que les hôtes vCenter Server ou sur
des machines à distance.

Ce chapitre aborde les rubriques suivantes :


n « Installation de VMware vCenter Guided Consolidation », page 113
n « Installation de VMware vCenter Update Manager », page 114
n « Installation de VMware vCenter Converter », page 116

Installation de VMware vCenter Guided Consolidation


Le service vCenter Guided Consolidation est une extension de vCenter Server. vCenter Guided Consolidation
vous permet d'effectuer des migrations depuis des serveurs physiques vers une infrastructure virtuelle à l'aide
d'un assistant qui identifie les serveurs physiques pour la consolidation, les convertit en machines virtuelles
et les stocke sur des hôtes ESX/ESXi.

Cette procédure décrit l'installation de vCenter Guided Consolidation en tant que module supplémentaire
(parfois appelé plug-in) sur la même machine qui héberge vCenter Server ou sur une machine à distance.

Le service VMware vCenter Guided Consolidation inclut les composants suivants :

Service vCenter Ce service reconnaît des ordinateurs dans votre réseau et collecte des données
Collector de performances. Pour activer ce service, le programme d'installation vous
demande de saisir un mot de passe et un nom d'utilisateur pour un compte
administrateur sur la machine locale. Ce compte peut être un compte utilisateur
de domaine spécifié comme Nom de domaine \ Nom d'utilisateur. Le service
vCenter Collector utilise les ports 8181 et 8182 par défaut.

Serveur Web vCenter Utilise les ports 8080 et 8443 par défaut.

Prérequis

Téléchargez le programme d'installation du logiciel et installez vCenter Server 4.1 sur la machine locale ou sur
une machine accessible par la machine locale.

vCenter Guided Consolidation doit être installé sur une machine 64 bit.

Procédure

1 Dans l'inventaire du programme d'installation du logiciel, double-cliquez sur le fichier autorun.exe dans
C:\<vc-installer location>\.

2 Cliquez sur [vCenter Guided Consolidation] .

3 Choisissez une langue pour le programme d'installation et cliquez sur [OK] .

VMware, Inc. 113


Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

4 Lorsque l'écran de bienvenue apparaît, cliquez sur [Suivant] .

5 Cochez [J'accepte les termes du contrat de licence] et cliquez sur [Suivant] .

6 Acceptez l'emplacement d'installation par défaut ou cliquez sur [Modifier] pour sélection un
emplacement différent, puis cliquez sur [Suivant] .

7 Entrez un nom d'utilisateur administratif et un mot de passe, puis cliquez sur [Suivant] .

8 Saisissez les numéros de port que vous voulez utiliser ou acceptez les numéros de port par défaut, puis
cliquez sur [Suivant] .

9 Entrez l'emplacement du système vCenter Server.


n Entrez une adresse IP et un nom de domaine complet du système vCenter Server à distance dont le
service vCenter Guided Consolidation sera une extension.
n Saisissez localhost si vous installez le service vCenter Guided Consolidation sur le même système
sur lequel vous avez installé vCenter Server.

10 Saisissez le numéro de port que le système vCenter Serveur utilise pour une communication HTTP
sécurisée (HTTPS).

Le port par défaut est 443.

11 Saisissez le nom d'utilisateur et le mot de passe pour le système vCenter Server, puis cliquez sur
[Suivant] .

Le compte utilisateur doit posséder des privilèges d'inscription d'extension sur le système vCenter Server.

12 Sélectionnez l'identité du serveur dans le menu déroulant, puis cliquez sur [Suivant] .

13 Cliquez sur [Installer] pour lancer l'installation.

14 Cliquez sur [Terminer] pour compléter l'installation.

Le service vCenter Guided Consolidation est installé.

Installation de VMware vCenter Update Manager


vCenter Update Manager est destiné aux environnements avec vCenter Server. Grâce à vCenter Update
Manager, vous pouvez orchestrer séquentiellement les étapes d'un processus de mise à niveau, en fonction
des lignes de base de conformité au niveau de l'hôte, de la machine virtuelle ou de la banque de données.

Cette procédure décrit l'installation de vCenter Update Manager en tant que module supplémentaire (parfois
appelé plug-in) sur la même machine qui héberge vCenter Server ou sur une machine à distance.

Prérequis

Avant d'installer vCenter Update Manager, téléchargez le programme d'installation du logiciel et installez
vCenter Server 4.1 sur la machine locale ou sur une machine accessible par la machine locale.

vCenter Update Manager nécessite une base de données prise en charge. Les conditions de la base de données
sont les mêmes que celles du vCenter Server, sauf que DB2 n'est pas pris en charge. Vous pouvez utiliser une
base de données compatible configurée pour fonctionner avec vCenter Update Manager, ou installer la base
de données Microsoft SQL Server 2005 Express qui est associée à vCenter Update Manager. vCenter Update
Manager peut utiliser la même base de données que vCenter Server, mais VMware vous recommande d'utiliser
des bases de données distinctes pour vCenter Server et vCenter Update Manager.

Procédure

1 Dans l'inventaire du programme d'installation du logiciel, double-cliquez sur le fichier autorun.exe dans
C:\<vc-installer location>\.

2 Cliquez sur [vCenter Update Manager] .

114 VMware, Inc.


Chapitre 14 Installation de modules supplémentaires

3 Choisissez une langue pour le programme d'installation, puis cliquez sur [OK] .

4 Lorsque l'écran de bienvenue apparaît, cliquez sur [Suivant] .

5 Passez en revue le Contrat de brevet pour l'utilisateur final et cliquez sur [Suivant] .

6 Lire le contrat de licence. Si vous acceptez les termes, sélectionnez [J'accepte les termes du contrat de
licence] et cliquez sur [Suivant] .

7 Saisissez les informations de connexion pour le système vCenter Server dont vCenter Update Manager
sera une extension.

a Saisissez l'adresse IP. Par défaut, l'adresse IP est celle de l'hôte local.
b Saisissez le numéro de port que le système vCenter Server utilise pour une connexion HTTP. Par
défaut, vCenter Serveur utilise le port 80.

c Saisissez un mot de passe et un nom d'utilisateur pour le système vCenter Server.

8 Choisissez le type de base de données que vous voulez utiliser pour vCenter Update Manager.
n Pour utiliser la base de données groupée, cliquez sur [Installer une instance de Microsoft SQL Server
2005 Express] , puis cliquez sur [Suivant] .

La base de données est adaptée aux petits déploiements de 5 hôtes et 50 machines virtuelles maximum.
n Pour utiliser une base de données existante, cliquez sur [Utiliser une base de données prise en charge
existante] , sélectionnez votre base de données dans la liste des DSN disponibles, puis cliquez sur
[Suivant] .

9 Si vous avez choisi d'utiliser une base de données existante, saisissez le mot de passe et le nom d'utilisateur
pour le DSN, puis cliquez sur [Suivant] .

Si votre base de données est un serveur SQL local utilisant l'authentification NT Microsoft Windows,
laissez les champs mot de passe et nom d'utilisateur vides.

10 Sélectionnez l'adresse IP et le nom de domaine complet pour identifier cette instance du vCenter Update
Manager sur le réseau.

Assurez-vous que le nom de domaine complet soit accessible par le système vCenter Server et par tous
les hôtes ESX/ESXi gérés par le système vCenter Server.

11 Saisissez les numéros de port que vous voulez utiliser ou acceptez les numéros de port par défaut.

12 (Facultatif) Sélectionnez [Oui, j'ai une connexion Internet et je souhaite configurer les paramètres proxy
maintenant] .

13 Cliquez sur [Suivant] .

14 Saisissez le nom de serveur proxy et le numéro de port.

Si la machine locale possède une configuration proxy, le programme d'installation utilise ces paramètres
par défaut.

15 (Facultatif) Sélectionnez [Authentifier le proxy avec les informations d'identification ci-dessous] , puis
entrez le mot de passe et le nom d'utilisateur pour effectuer l'authentification.

16 Acceptez l'emplacement d'installation par défaut ou cliquez sur [Modifier] pour sélection un
emplacement différent.

17 Acceptez l'emplacement d'installation par défaut pour le téléchargement de correctifs ou cliquez sur
[Modifier] pour sélection un emplacement différent, puis cliquez sur [Suivant] .

18 Cliquez sur [Installer] pour lancer l'installation.

19 Cliquez sur [Terminer] pour compléter l'installation.

Le vCenter Update Manager est installé.

VMware, Inc. 115


Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

Suivant

Installez le plug-in du client Update Manager. Consultez le guide d'administration vCenter Update Manager.

Installation de VMware vCenter Converter


vCenter Converter vous permet d'automatiser et de simplifier les conversions des machines physiques en
machines virtuelles ainsi que les conversions entre formats de machines virtuelles.

Cette procédure décrit l'installation de vCenter Converter en tant que module supplémentaire (parfois appelé
plug-in) sur la même machine qui héberge vCenter Server ou sur une machine à distance.

Prérequis

Avant d'installer vCenter Converter, téléchargez le programme d'installation du logiciel et installez


vCenter Server 4.1 sur la machine locale ou sur une machine accessible par la machine locale.

Procédure

1 Dans l'inventaire du programme d'installation du logiciel, double-cliquez sur le fichier autorun.exe dans
C:\<vc-installer location>\.

2 Cliquez sur [vCenter Converter] .

3 Choisissez une langue pour le programme d'installation et cliquez sur [OK] .


4 Lorsque l'écran de bienvenue apparaît, cliquez sur [Suivant] .

5 Cochez [J'accepte les termes du contrat de licence] et cliquez sur [Suivant] .

6 Acceptez l'emplacement par défaut de l'installation et cliquez sur [Suivant] , ou cliquez sur [Modifier]
pour sélection un emplacement différent et cliquez sur [Suivant] .

7 Sélectionnez le mode d'installation.


n Sélectionnez [Par défaut (paramètres recommandés)] pour installer les composants les plus
courants.
n Sélectionnez [Personnalisé] pour choisir les composants à installer.

8 Saisissez les informations de connexion pour le système vCenter Server dont vCenter Converter sera une
extension.

a Entrez l'adresse IP de l'instance de vCenter Server.


b Entrez le numéro de port sur lequel l'utilisation de vCenter Server est configurée. Par défaut, vCenter
Serveur utilise le port 80.

c Saisissez un mot de passe et un nom d'utilisateur administratif pour le système vCenter Server.

9 Saisissez les numéros de port que vous voulez utiliser ou acceptez les numéros de port par défaut, puis
cliquez sur [Suivant] .

10 Sélectionnez l'identité du vCenter Server dans le menu déroulant, puis cliquez sur [Suivant] .

11 Cliquez sur [Installer] pour lancer l'installation.

12 Cliquez sur [Terminer] pour compléter l'installation.

vCenter Converter est installé.

Suivant

Installez le plug-in du client Converter. Consultez le guide d'administration vCenter Converter.

116 VMware, Inc.


Index

Symboles bases de données


/root/ks.cfg 34 entretien 71
Oracle 88
A préparation 106
accès à distance, restriction 57 SQL Server 83, 84
accès racine, restriction 57 BIOS 47, 48
accès, restriction 57 boîtier virtuel, vSphere CLI 63
adressage IP
console directe 50–52 C
vSphere Client 50, 51 cartes réseau, console directe 49
adressage statique, à propos 46, 49 CD virtuel 33
adresse MAC 32 CD-ROM, démarrage à partir de supports
affichage, fichiers de journalisation 56 virtuels 48
agents de gestion, redémarrage 52 CD/DVD, graver l'image ESXi ISO 23
append 24 clavier, localisation 47
applications de gestion à distance 33 clé de licence 55, 56
askmedia 32 CLI à distance, , voir vSphere CLI
clients de gestion à distance 59
B clients, pare-feu 16
bannière de sécurité 47 commande %include 35
bannière, sécurité 47 commande %post 35
base de données DB2 commande %pre 35
configurer localement sur Microsoft commande accepteula 35
Windows 78 commande autopart 35
configurer pour une connexion à distance 79 commande clearpart 35
script pour la création 74 commande d'installation 24, 35
utilisateur et groupes 72 commande de clavier 35
variables de registre de l'instance client 73 commande dryrun 35
variables de registre de l'instance base de commande gpupdate /force 109
données 72
commande include 35
base de données groupée 70
commande paranoid 35
base de données ODBC 83
commande part 35
base de données Oracle
commande partition 35
accès à distance 88
commande réseau 32, 35
script pour la création 85
commande rootpw 35
spécifications 68
commande serialnum 35
utilisateur 86
Base de données Oracle, changement du nom de commande vmaccepteula 35
l'ordinateur 70 commande vmserialnum 35
base de données Oracle distante 88 commandes de démarrage 41
base de données Oracle locale 88, 89 commandes kickstart 40
base de données SQL Server distante 80 commutateur standard, restauration 53
base de données SQL Server locale 80 comportement de stockage par défaut 54
Base de données vCenter Server Composants inclus dans le programme
Microsoft SQL Server 80 d'installation vCenter Server 94
Oracle 85

VMware, Inc. 117


Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

conditions de matériel requises pour vSphere pour le démarrage PXE du programme


Client 13 d'installation ESX 30
conditions préalables à l'installation de vCenter vSphere Client 50, 51
Server 91 disques IDE 11, 12
conditions requises pour vSphere Client 15 disques SAS 11, 12
configuration d'une base de données DB2 72 disques SATA 11, 12
configuration de base de données DB2 71 disquette, démarrage à partir de supports
configuration des ports 16 virtuels 48
configuration DSN 64 bits requise 69 DNS 51, 109
configuration du clavier 47 DNS statique 51
configuration requise pour les machines DNS statique, console directe 51
virtuelles 16 DNS statique, vSphere Client 51
configuration TCP/IP pour SQL Server 84 données globales 107–109
connexion DRAC 17
base de données Oracle 88, 89 DSN, configuration 64 bits requise 69
base de données SQL Server 83 DVD 23
console directe
adressage IP 50, 52
E
adressage statique 50–52
échange système 54, 55
alternatives 59
emplacements du support d'installation 23
bannière de sécurité 47
entretien de la base de données 71
cartes réseau 49
espace de stockage scratch 54, 55
configuration du clavier 47
ESX
configuration du mot de passe 57 installation scriptée 43
DHCP 50, 51 spécifications système 11
DNS 51 ESXi
ID VLAN 50 à propos 10
navigation 46 désactivation 60
paramètre de démarrage 48 installation 41, 42
paramètres réseau 46, 49 récupérer 65
réseau de gestion 46, 49 restauration 63
test du réseau de gestion 52, 54 restaurer la configuration 63
contrôleur de domaine 109 sauvegarder 63
création d'une base de données DB2 74 sauvegarder la configuration 63
création d'une base de données Oracle 85 Supprimer de l'hôte 63
création d'une base de données SQL Server 80 ESXi, mode d'évaluation 59
création de schéma de base de données avec un
script, pour DB2 76 F
F2 24
D fichier kickstart, création 34
DB2, création du schéma 76 fichiers de journalisation, redirection 57
demande de démarrage 41 FTP 25
démarrage de vSphere Client 102
démarrage PXE, présentation 26 G
dépannage, Linked Mode 107, 109 gestion de licence d'hôte 61
dépannage pour Linked Mode 93 gestion des licences, hôte 61
Déploiement d'ESXi, introduction 19 gestion des volumes logiques 54
dépôt de support 23, 24 gPXE 25, 26, 32
désactivation d'ESXi 60 groupes, exigences 106
désactivation du réseau de gestion 53 GUID 109
désinstallation de vCenter Server 103
DHCP
console directe 50, 51

118 VMware, Inc.


Index

I masque de sous-réseau 50
IBM DB2, spécifications 68 mémoire, spécifications ESXi 11, 12
ID de VLAN, console directe 50 message, sécurité 47
iLO 17 Microsoft .NET Framework 15, 94
image ESXi ISO, graver sur un CD/DVD 23 Microsoft SQL Native Client 70
image ROM 26 Microsoft SQL Server, spécifications 68
informations de support technique 55, 56 Microsoft SQL Server 2005 Express 70, 94
initrd.img 31 Microsoft Windows
installation authentification pour SQL Server 92
ESXi 41, 42 compte de système 92
installer vCenter Server sur une machine mise à niveau de la politique de groupes 109
virtuelle 97 mode d'évaluation 20
vCenter Server 98 mode verrouillage 57
VirtualCenter Server 106 module vmkernel, suppression 59
vSphere Client 102 modules personnalisés, suppression 59
installation d'ESXi modules supplémentaires 113
post-installation 61 modules tiers, suppression 59
processus et options 20 mot de passe administratif 57
installation de vCenter Server, post-
Mot de passe racine 57
installation 101
mot de passe racine par défaut 34
installation interactive 24
mot de passe, administratif 57
installation scriptée, premier disque détecté 34
mypassword 34
installation scriptée d'ESX 33, 43
installer ESX, en script 33, 43
IP, sur un hôte indépendant 46
N
navigation, console directe 46
IP statique 50
nom de l'ordinateur
IPv6 93
Oracle 70
SQL Server 70
J
nom de la source de données 69
JDBC 84
noyau 31
K
ks-first.cfg 34
O
options de configuration 41
L options de démarrage 24
lancement d'installation ESXi, USB 25 Options du chargeur de démarrage de noyau 41
LDAP 108 Oracle, préparation de la base de données 88
lecteur réseau, installation à partir de 94
Linked Mode
P
accessibilité 93, 107, 109 packages.xml 23
exigences 106 paramètre de démarrage 47, 48
dépannage 109–111 paramètres du registre 110, 111
et autorisations 106 paramètres réseau, console directe 46, 49
et bases de données 106 pare-feu
basé sur réseau 111
localisation, clavier 47
Windows 110
LVM 54
pare-feu des hôtes 16
M partition scratch 55
machine virtuelle, installer vCenter Server partitions 54, 55
dans 97 plug-ins 113
machines virtuelles port 389 16
exigences 16
port 443 16
spécifications RAM 11, 12
port 636 16

VMware, Inc. 119


Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

port 80 16 schéma, pour DB2 76


ports schéma de base de données Microsoft SQL
configuration 16 Server 81
pare-feu 16 schéma de base de données Oracle 86
ports 1025 à 65535 16 script, pour installer ESX 34
ports d'écoute 16 script d'installation ESX, à propos 34
ports utilisés par vCenter Server 16 script d'installation, création 34
Préface 7 script pour base de données DB2 74
préparation de la base de données 89 script pour base de données Oracle 85
Présentation de l'installation 19 script pour base de données SQL Server 80
Présentation de vSphere 9 scripts d'installation, par défaut 34
privilèges DBO 80 scripts d'installation par défaut 34
Projet Etherboot 26 SCSI 11, 12
PXE SDK 93, 107, 109
conditions préalables 29 sécurité 92
fichiers de configuration 32 services d'annuaire 107, 109
procédure de configuration 29 services de dépannage 58
spécifications
R recommandations de performances 11, 12
ramdisk 31 Spécifications ESXi requises pour le
RCLI, , voir vSphere CLI matériel 11, 12
récupérer ESXi 65 spécifications matérielles
pour ESXi 11
redémarrage des agents de gestion 52
pour vCenter Server 13
redémarrage du réseau de gestion 52
spécifications matérielles requises, ESXi 12
redirection des fichiers journaux 56, 57
spécifications système, Base de données vCenter
référentiel du SE 24
Server 68
réinitialisation des valeurs de configuration par SQL Server
défaut 58 authentification Microsoft Windows 92
réinstallation de vCenter Server 103 changement du nom de l'ordinateur 70
réparer ESXi 65 préparation de la base de données 83, 84
répertoire RPMS 23 script pour la création 80
réseau de gestion stockage 54
console directe 46, 49
suffixes DNS, console directe 52
désactivation 53
Support d'installation ESXi 23, 24
redémarrage 52
Support d'installation ESXi, USB 24
test 52, 54
support virtuel 48
restauration
une configuration 63, 64 suppression de vCenter Server 103
valeurs usine par défaut 58 supprimer ESXi de l'hôte 63
restaurer ESXi 63 systèmes d'exploitation client 16
restriction d'accès 57
T
retrait de modules tiers 59
télécharger le programme d'installation vCenter
retrait de packages personnalisés 59
Server 97
RPCCfg.exe 110, 111
test du réseau de gestion, console directe 54
RSA 17
TFTP 25, 26
tftp-hpa 26
S
tftpd32 26
SAN 23
sauvegarde et restauration de la configuration 63,
U
64
URLs, configuration 93, 107, 109
sauvegarder des configurations 63, 64
USB 23
sauvegarder ESXi 63

120 VMware, Inc.


Index

utilisateur et groupes pour base de données spécifications logicielles 15


DB2 72 spécifications matérielles 13
utilisateur et groupes pour base de données spécifications requises pour rejoindre un
Oracle 86 groupes 106
utiliser la vSphere CLI 64 spécifications système 11
télécharger le programme d'installation 97
V vCenter Update Manager 67, 94, 114
valeurs de configuration par défaut, vCenterServer.VimApiUrl 93, 107, 109
réinitialisation 58
vCenterServer.VimWebServicesUrl 93, 107, 109
valeurs par défaut, réinitialisation 58
VirtualCenter Management Webservices 101
valeurs usine par défaut, restauration 58
vMA 55
vCenter Converter 94, 116
VMFS 54
vCenter Guided Consolidation 94, 113
VMFS3 21
vCenter Orchestrator 94
vmlinuz 31
vCenter Server
vSphere, introduction 9
base de données DB2 (distante) 79
vSphere CLI 55, 63
base de données DB2 (locale) 78
vSphere Client
composants 94
adressage statique 50, 51
conditions préalables à l'installation 91
exigences 15
configuration d'URL 93, 107, 109
démarrage 102
données requises pour l'installation 95
DHCP 50, 51
installation 91, 97
DNS 51
installation à partir d'un lecteur réseau 94
installation 102
installation sur un ordinateur IPv6 93
installation à partir d'un lecteur réseau 94
installer dans une machine virtuelle 97
spécifications matérielles 13
joindre un groupes 107–109
téléchargement 61
Linked Mode 105
VWS 93, 107, 109
ports 16
procédure d'installation 98

VMware, Inc. 121


Guide de configuration de vCenter Server et ESXi Installable

122 VMware, Inc.