Вы находитесь на странице: 1из 23
Halilhodzic dresse un tableau noir «J’ai besoin d’un capitaine guerrier, pas d’un mannequin» «Après avoir visionné
Halilhodzic dresse un tableau noir
«J’ai besoin d’un capitaine
guerrier, pas d’un mannequin»
«Après avoir visionné le match de
Bangui, je n’ai pas dormi une semaine»
«Dans mon carnet,
il y a deux pages
de problèmes»
«Une victoire à
l’extérieur en 5 ans,
c’est rien !»
MERCREDI 17 AOÛT 2011
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1658 PRIX 20 DA
JSK
Saïb promet
«J’ai un effectif pour jouer le titre»
Guedioura
Khellili «Je n’ai jamais triché»
à Aspetar
MCA
De notre envoyé spécial en France
Cherfa signe
US Créteil 1 - USMA 2
pour 2 ans
«Le Mouloudia est
un tremplin pour
l’Equipe nationale»
JSMB
Premier
avertissement
N’djeng rend visite
aux Kabyles
Djediat «Bien sûr qu’on
jouera les premiers rôles»
«J’aurai du mal à affronter
la JSMB, même en amical»

«Les Algériens ne sont pas faciles

pour travailler»

Vahid Halilhodzic semble un peu

déçu des problèmes quil rencontre

dans sa mission et qui sont souvent de faux

problèmes, si bien quil a déclaré hier que «les

Algériens ne sont pas faciles pour travailler». Il

diffi-

toutes très

mission de «sera

ajouté la que

a même

plus sa dicile

celles

peut-être

cile,

que jai menées».

Drogba l’a appelé

Didier Drogba a appelé Vahid Halil-

hodzic il y a deux mois. C’est ce qua

révélé le sélectionneur national qui a expliqué

l’avait félicité

que le buteur de la Côte dIvoire

Croatie à la

pour son titre de champion de

«Il m’a dit quil regret-

tête du Dinamo Zagreb.

la tête de la sélec-

tait que je ne sois pas resté à

tion pour la Coupe du monde 2010. Vous

voyez, mon travail est quand même apprécié»,

dira-t-il.

Le lapsus du coach

Dans son allocation en préambule à

la conférence de presse, Halilhodzic a

parlé du centre des équipes nationales de

Sidi-Moussa en utilisant le vocale de «centre

de formation». En ne sait pas si on lui a fait

forma-

croire que cest vraiment un centre de

tion (alors quil ne lest pas) ou si cest juste un

lapsus.

Projet de centre de formation

Une condence a glissé hier d’entre

les lèvres de Halilhodzic : Mohamed

il la

Raouraoua («le président», comme

nommé à chaque fois) a un projet d’un grand

centre de formation. Il n’en dira pas plus, mais

cest quelque chose qui semble lavoir impres-

sionné.

Yahia viendra le 29

Alors que le début du stage pour le

match de la Tanzanie est prévu pour le

dimanche 28 août, le sélectionneur Vahid Ha-

lilhodzic a annoncé que Anthar Yahia ne

jouera le

pourra pas être présent ce jour-là. «Il

dimanche et il ma promis qu’il fera de son

Le fait

mieux pour être à Alger le lendemain.

qu’il mait averti est une preuve de profession-

nalisme», a-t-il précisé.

Marcoussis ? Une «victoire» pour

le coach

En faisant lévaluation du stage de

Marcoussis, Halilhodzic a relevé plu-

sieurs points positifs, notamment lintérêt que

lui ont porté les joueurs. «Je voulais leur faire

le fonction-

passer un message et leur expliquer

nement de la sélection et le règlement intérieur.

et sy est soumis et

Tout le monde y a adhéré

c’est une victoire pour moi», a-t-il clamé.

faim»

«Les joueurs navaient plus

Expliquant le manque de résultats

durant les derniers mois, Halilhodzic

croit comprendre que «les joueurs navaient

un pic et cest

plus faim après avoir atteint

pourquoi j’ai remobilisé tout le monde pour re-

partir dun bon pied et redevenir ambitieux».

02

«Les Algériens pas faciles ● Vahid Halilhodzic semble un peu ● déçu des problèmes dans sa

N° 1658 Mercredi 17 août 2011

Coup d’œil Équipe nationale

Conférence de presse de Vahid Halilhodzic

Des annonces, des explications et des non-dits

 

Les cadres

 

partis au Golfe

«Le championnat du Qatar est meilleur que celui d’Algérie»

L’un des points sur lesquels Vahid Halilhodzic était at-

tendu lors de la conférence de presse qu’il a animée hier est celui des joueurs algé- riens qui ont signé dans des clubs des pays du Golfe (Meghni, Ziani et Bougherra au Qatar, Yahia en Arabie saoudite). Questionné sur son sentiment à propos de cette question, le coach a souligné d’emblée qu’il ne peut pas «interdire aux joueurs d’aller là-bas». «Déjà, il faut admettre quand même que le cham-

pionnat du Qatar est meil- leur que celui d’Algérie. Il y a de grands joueurs qui y jouent, comme Juninho, même s’ils sont retraités, et il y a là-bas obligation de résul- tats parce que les joueurs sont payés très cher», a-t-il dé- claré, comme pour défendre le choix des joueurs.

 

«J’aurai ces joueurs à l’œil plus que les autres»

D’ailleurs, il a fait montre de mansuétude à leur égard

en ajoutant : «J’ai eu une dis- cussion avec les joueurs qui ont signé là-bas. J’ai perçu chez eux tous une réelle envie de relever le challenge des qualifications pour la Coupe du monde. Durant le stage, ils se sont montrés appliqués et impliqués. De plus, ce sont des joueurs qui ont beaucoup de maturité et d’expérience. Certes, j’aurais préféré qu’ils soient dans des champion- nats plus relevés, mais la réa- lité est là : ils jouent aux pays du Golfe.» Néanmoins, il leur a lancé une mise en garde indirecte en affir- mant : «Je ne dois rien à per- sonne. J’aurai l’œil sur tous les joueurs et, en leur qualité de cadres, j’aurai ces joueurs à l’œil encore plus que les au- tres. S’ils sont bons, ils joue- ront. Sinon, ils cèderont leurs places.»

 

F. A.-S.

  • L e sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a animé hier une conférence de presse au centre de presse du stade du 5-Juil- let afin de faire le bilan du

stage de Marcoussis et également expliquer ses choix de joueurs pour le match de la Tanzanie. «Je suis venu en Algérie pour quelques jours afin d’inspecter le centre de Sidi Moussa et les terrains d’entraî- nement et préparer le stage précé-

dant le match de la Tanzanie», a-t-il déclaré en préambule, avant de préciser qu’il a eu «des discus- sions avec le président (de la FAF, ndlr) sur le bilan du stage de Mar- coussis et le prochain regroupe- ment», explique-t-il, avant de répondre à toutes les questions po- sées. Dans les réponses du coach national, il y avait des annonces,

des révélations et des explications, mais également des non-dits qui méritent d’être décryptés.

Yebda, Amri et Meghni, des préoccupations

Premier non-dit : sa préoccupa- tion quant à la forme de certains joueurs. Déjà, il a annoncé dans son allocution de préambule qu’il «se passe beaucoup de choses» au-

tour de la sélection et qu’il y a «une incertitude sur l’avenir de certains joueurs». L’allusion à ceux qui n’ont pas encore de club, à savoir Has- san Yebda et Chadli Amri, est claire et il a mentionné nommé- ment ces deux joueurs lorsqu’il a mis l’accent sur le fait qu’il y a

«beaucoup de problèmes d’effectif».

De là à affirmer qu’il se pourrait qu’il se passe de leurs services lors du match face à la Tanzanie quand

bien même ils sont convoqués, il y

a un pas qu’il n’a pas franchi pu- bliquement, mais c’est tout comme. Il en est de même concer- nant Mourad Meghni, qu’il dé- clare «pas prêt» pour jouer dans l’immédiat, mais qu’il a convoqué quand même.

Feghouli, Hamouma et Brahimi approchés

Autre révélation : des joueurs évoluant dans les sélections fran- çaises de jeunes sont approchés afin de les convaincre de passer

sous le giron algérien. «Je ne peux pas donner des noms. Pour l’ins- tant, ils préfèrent jouer pour la France, mais ce serait bien si on peut «récupérer» certains d’entre

eux», s’est-il contenté de déclarer. Or, plus loin dans la conférence, il a lâché quelques noms : Feghouli,

Les absents

«Les Algériens pas faciles ● Vahid Halilhodzic semble un peu ● déçu des problèmes dans sa

Hamouma et Brahimi. Il est facile

à comprendre, de ces bribes de confidences, que la FAF est bel et bien en contact, directement ou indirectement, avec ces joueurs. D’ailleurs, Mohamed Raouraoua avait déclaré, au cours du stage de La Manga Club, que Feghouli a donné son accord.

Il se rendra au Qatar

Troisième révélation : Halilhod- zic se rendra au Qatar afin de su- perviser les quatre internationaux qui jouent dans ce pays (Belhadj, Meghni, Ziani et Bougherra). Il l’a laissé entendre lorsqu’il a déclaré :

«Je serai un peu partout, en Algé- rie, en France, au Qatar…» Ainsi,

lorsqu’il déclare qu’il aura les ca- dres «à l’œil», il entend faire cela au sens propre comme au sens figuré.

F. A.-S.

«Je n’ai pas pris Laïfaoui et Asselah parce que le championnat d’Algérie est à l’arrêt»

  • V ahid Halilhodzic s’est expliqué sur

l’absence de cer-

tains joueurs

que les

observateurs

atten-

daient à

voir inclus

dans

la

liste

des

convoqués

pour

le

stage de

Marcoussis

ou

pour celui de du

match face à la Tan-

zanie.

Sur

la

non

convocation de

Mo-

hamed-Amine Asse- lah et de Abdelkader Laïfaoui, qui n’ont pas être en France à cause

dun

problème

de

visa, il a expliqué que

«du fait que le cham-

pionnat dAlgérie

n’a

pas encore repris, Laï-

faoui

n’est

certaine-

ment pas compétitif et

c’est pour cette

seule

raison

que je

ne l’ai

pas

appelé,

surtout

que j’ai déjà 5 défen-

seurs centraux dans le

groupe,

alors

que

pour ce qui concerne

Asselah, je

ne peux

pas prendre plus de

trois

gardiens

et j’ai

pris

ceux qui

étaient

déjà

à

Marcoussis».

Et de préciser : «Cela ne veut pas dire que je ne vais pas superviser

Asselah

et

Laïfaoui

dans le futur.»

 

«Fabre n’est pas titulaire à Lens et c’est un problème»

cas Fabre est aussi énig-

Le

Mikaël

matique car c’est un

joueur qui

s’est pré-

senté

au

stage

de

Marcoussis, même si

c’est avec

du

retard,

mais qui n’a tout de même pas été retenu.

«Le fait qu’il soit venu

donner

des explica-

tions

est tout

à

son

honneur et c’est, pour moi, un exemple à suivre. C’est

pour cela que je lui ai per-

mis

de

jouer

une

demi-

heure

dans

le

match

d’application et il a montré

des choses intéressantes. Ce-

pendant, il

y

a

un pro-

blème : il n’est pas titulaire

dans son club, le RC Lens. Je

ne

peux

pas

prendre

quelqu’un

qui

est rempla-

çant,

surtout

à

un poste

aussi important

que gar-

dien de but. Je lui ai dit qu’il

doit se battre pour devenir

titulaire

dans

son

équipe.

Cela dit, je continuerai à le

suivre, surtout qu’il n’est pas

loin de chez moi (Lens est distante de 60 km de Lille, ndlr)», a expliqué le coach.

«Les Algériens pas faciles ● Vahid Halilhodzic semble un peu ● déçu des problèmes dans sa

«Personne ne ma interdit d’appeler Abdoun et Ghilas»

Restent les cas de Djamel Ab-

doun et

Kamel Ghilas, qui ne

sont plus convoqués depuis plu- sieurs mois au moment où Halil-

hodzic clame qu’il veut faire une

large

revue deectif et faire la

connaissance

de tous

les sélec-

tionnables potentiels. Est-ce que quelqu’un lui a interdit de les ap- peler ? «Non, personne ne m’a rien

interdit.

Qui me l’aurait interdit ?

Ce sont des choix que je fais. Si je

ne les ai pas convoqués mainte- nant, cela ne veut pas dire que je ne le ferai jamais. Je donnerai leur chance à tous les joueurs suscepti- bles de renforcer l’équipe», assure- t-il.

  • F. A.-S.

Capitanat
Capitanat

«J’ai besoin d’un capitaine guerrier, pas d’un mannequin»

  • L a question du capitanat n’est pas encore tranchée, à en croire Vahid Halilhodzic.

«Je ne sais pas encore qui mérite d’être capitaine. Des joueurs l’ont porté : Yahia, Ziani, Bougherra… Cependant, qui le mérite ? Je ne le sais pas encore.

Ce que je sais, c’est que je n’ai pas besoin d’un mannequin comme ca- pitaine, mais d’un guerrier sur le terrain ! Je me donne donc le temps de la réflexion», a-t-il révélé aux repré- sentants des médias.

«Les Algériens pas faciles ● Vahid Halilhodzic semble un peu ● déçu des problèmes dans sa

«Quand un capitaine justifie la défaite à Bangui par la chaleur… »

Pour illustrer son propos, il a donné l’exemple du match disputé en Répu- blique centrafricaine et sur lequel il avait demandé aux joueurs qui y étaient pré- sents pourquoi ils avaient si mal

joué : «Quand un capitaine justi- fie la défaite à Bangui par la cha-

leur… +Il faisait chaud +! m’a-t-il dit. Vous savez, en Côte d’Ivoire, c’est l’été tous les jours, mais ja- mais les joueurs ivoiriens n’ont évoqué la chaleur pour expliquer

F.

A.-S.

un résultat. En Tanzanie, ça va être chaud par- tout, mais ce ne sera pas une ex- cuse.»

N° 1658 Mercredi 17 août 2011 Coup d’œil Équipe nationale Halilhodzic A u cours du point
N° 1658 Mercredi 17 août 2011
Coup d’œil Équipe nationale
Halilhodzic
A
u cours du
point de
presse animé,
hier matin,
par le sélec-
que «le groupe est plus impor-
tant qu'un joueur», pour visi-
blement préserver l'esprit de
groupe, surtout qu'il s'est dit
très satisfait par rapport à ce
qui s'est passé au CNR de
au stage comme l'ont fait Gue-
dioura et Ferradj.»
Marcoussis : «Les joueurs ont
provoqué une discussion entre
eux. J’ai été satisfait du climat
qui y a régné.» Néanmoins, le
coach national n’a pas man-
qué de lancer un autre mes-
sage au joueur : «Pour moi,
l'esprit de groupe passe avant
tout le monde et avant Boude-
bouz, même s'il était Messi. Il
y a un règlement intérieur qui
doit être respecté par tous les
joueurs.»
«J’ai dû donner la
liste après le stage et
je le croyais toujours
blessé»
Concernant la non-
convocation du joueur pour
le prochain stage, le sélec-
tionneur national a tenu à
expliquer : «J'étais obligé,
après le stage, de dresser la
liste des joueurs, en prévision
du match face à la Tanzanie.
Boudebouz a déclaré qu’il
«Il a toujours des
problèmes, parfois il
est malade, parfois il
est blessé…»
était blessé et c’est pour ça
que je ne l’ai pas mis dans la
liste.» Toutefois, il semble
bien qu’il s’agit d’une sanc-
tion qui ne dit pas son nom.

tionneur national, au cen- tre de presse du stade du 5-Juillet, une question reve- nait sur toutes les lèvres : la mise à l'écart du milieu de terrain sochalien, Ryad Bou- debouz. Il est vrai que jusqu'à présent, aucune in- formation officielle n'a filtré sur cette affaire, même si dans les rouages de la fédé- ration, on a évoqué la colère du sélectionneur et de Mo- hamed Raouraoua à l'en- contre du joueur. Au cours de cette conférence de presse, nous avons remar- qué une certaine gêne du sélectionneur à parler de ce sujet. N’a-t-il pas voulu s’éta- ler sur le sujet pour des rai-

sons propres à lui ? On ne le sait pas encore. En tout cas, on le saura d'ici deux mois, à l'occasion du match retour face à la République centrafri- caine. «Je me demande pour- quoi vous vous focalisez sur ce

sujet. En principe, on devait parler football. Ce joueur ne s'est pas présenté au stage de Marcoussis, tout comme cer- tains joueurs. Seulement, il faut comprendre que les causes de leur absence diffèrent. Pour ce qui est de Boudebouz, son médecin, son entraîneur, son président et même lui en per- sonne m'ont appelé pour m'ex-

pliquer la situation. Il faut sa- voir une chose, c’est que Bou- debouz n'est pas l'Algérie ou l'Equipe nationale !»

«Le groupe est plus important que Ryad, même si c'était Messi»

Vahid Halilhodzic estime

Le coach semble avoir été bien informé par ses adjoints et la FAF. Il semble en tout cas en savoir beaucoup sur Bou-

debouz. «Ce joueur a tout le temps des problèmes. Il a des problèmes personnels, parfois il est malade, d'autres fois il est blessé. Il a toujours des ex- cuses. Je l'ai déjà dit et je le ré- pète : Boudebouz devait venir

«J'ai été étonné de le voir jouer 3 jours après, je dois discuter avec lui»

La titularisation de Boude- bouz lors du match Sochaux- Caen de samedi passé a

surpris le coach : «J'étais très étonné de voir Boudebouz

jouer trois jours plus tard avec Sochaux. Il a même inscrit un but.» Il faut dire que Halil- hodzic semblait quelque peu

03

«Boudebouz n'est pas

l'Algérie ou l'EN»

contrarié. Toutefois, une rencontre devrait avoir lieu très pro- chainement entre Ryad Bou- debouz et Vahid Halilhodzic :

«En tout cas, Boudebouz pour- rait être là lors du prochain match, s'il est en forme. J'aurai très prochainement une dis- cussion avec lui et nous allons aborder ce sujet. Je le mettrai au courant du règlement inté- rieur.»

«Je le convoquerai de nouveau s’il le mérite»

Cela dit, le coach n’a pas

fermé la porte. «Pour le pro- chain stage, il ne sera pas là, car je veux être cohérent dans mon travail et mes actes et équitable avec tout le monde. Je le convoquerai à nouveau

s’il le mérite.» Il a cité de nou- veau le stratège sochalien lorsqu’il a parlé de Mourad Meghni : «Meghni est un bon joueur, mais il y a aussi Bou- debouz sur lequel je veux compter, mais à condition qu'il prenne les choses au sérieux et qu’il comprenne la situation.»

Hamza R.

N° 1658 Mercredi 17 août 2011 Coup d’œil Équipe nationale Halilhodzic A u cours du point

Situation de la sélection

N° 1658 Mercredi 17 août 2011 Coup d’œil Équipe nationale Halilhodzic A u cours du point

«Ceux qui disent que notre groupe est facile ne connaissent rien au football»

  • M ême si les éli- minatoires pour le Mon- dial-2014
    commence-

ront en juin 2012, Halilhodzic pense déjà à cette échéance. Le sélectionneur national l'a répété au cours de ce point de

presse : «Ce sera difficile pour les éliminatoires de la Coupe du monde. J'ai entendu cer- tains techniciens dire que le fait de faire partie du groupe avec le Mali et le Bénin est un avan- tage pour l'Algérie et que c'est un groupe facile. Moi, je leur dis qu'ils ne connaissent rien du tout au football. Ils ont ou- blié que le Mali est une très bonne équipe. Elle a des joueurs qui évoluent dans les plus grands clubs européens. Le Bénin compte dans ses rangs Sessegnon qui était au Paris

Saint-Germain et qui évolue actuellement en Angleterre.»

«L'Algérie ne possède pas de joueurs évoluant dans de grands clubs européens»

Il a évoqué notamment l’équipe du Mali qui constitue, selon lui, l’un des sérieux ad- versaires des Verts pour les éliminatoires de la Coupe du

monde. «Il faut regarder la vé- rité en face : il y a une grande

différence entre l'Algérie et le Mali qui possède des joueurs qui évoluent au Barça, au FC Séville et au PSG. Est-ce que

nous avons des joueurs qui jouent dans de grands clubs ? Vous voyez qu’il y a une grande différence par rapport à l'Algérie. Nos joueurs évoluent parfois en deuxième division. La différence est réelle.»

«Il faut se demander pourquoi nos joueurs jouent dans de petits clubs»

Halilhodzic a même de- mandé aux journalistes pré-

football et elle a enfanté Zi- dane, Nasri et Benzema qui sont malheureusement avec l'équipe de France. Je pense que

la formation est très impor- tante, même si le niveau du championnat ici en Algérie n'est pas fameux. Aussi, il faut se demander pourquoi nos joueurs évoluent dans de petits clubs.»

«Je saurai redonner à l’Algérie l’envie de gagner à l’extérieur»

Le parcours de l'EN a été aussi abordé par le sélection- neur national. Il a donné même des chiffres concernant les résultats enregistrés à l'ex- térieur durant les cinq der- nières années : «Vous savez com- bien

l'Algérie a remporté de matchs à l'extérieur en 5 ans ? Une seule victoire obtenue en Zam- bie. C'est bien maigre. Je saurai comment redonner à l'EN l'en- vie de gagner à l'extérieur, à commencer par le match face à la Tanzanie.»

«Je vais arrêter un effectif de 25 joueurs dont 4 gardiens pour les éliminatoires»

Pour résumer un peu ce qu'il compte faire, Vahid Ha- lilhodzic a exposé sa manière

de voir les choses : «J'ai mis en place un plan de tra- vail. Je me

donné six mois pour composer un effectif de 25 joueurs dont quatre gardiens de but et de m’appuyer sur lui durant les éli- minatoires de la Coupe du monde. Je sais que cette pé- riode pourrait ne pas être suffi-

sante, mais je vais faire de mon mieux. J'ai pour ambition de réussir dans ma mission. Je compte agir de la sorte, car je ne voudrais pas opérer des changements à chaque match. Ce sont les joueurs choisis qui disputeront la totalité des matchs des éliminatoires.»

Hamza R.

sents de s'interroger sur un point : «Il faut se poser la ques- tion de savoir
sents de s'interroger sur un
point : «Il faut se poser la ques-
tion de savoir pourquoi nous
ne disposons pas de joueurs qui
suis
évoluent dans les plus grands
clubs d'Europe comme le Barça
ou le Real, à l'instar du Mali.
Pourtant, l'Algérie est
une nation
de

Halilhodzic a

rejoint son

bureau après

la conférence

de presse

Juste après le point de presse qu'il a animé hier à la salle des conférences, le sé- lectionneur national, Vahid Halilhodzic, a rejoint son bureau au siège de la fédération, afin de poursuivre le travail qu'il a déjà en- tamé.

Il retournera aujourd'hui en France ...

Par ailleurs, Vahid Halilhodzic devra re- gagner la France au- jourd'hui pour rester quelques jours chez lui et prospecter éventuellement de nouveaux joueurs.

et sera de

... retour avant le début du stage

Il est prévu que le sélectionneur natio- nal revienne au pays avant l’entame du prochain stage qui précédera le match face à la Tanzanie. Pour rappel, ce stage est prévu pour le 27 août. Autrement dit,

le retour d’Halilhod- zic aura lieu le 24 ou 25 du même mois.

H. R.

04

Style de jeu

«Dans ce carnet, Il y a 2 pages de problèmes tactiques et 4 ans de travail»

0 4 Style de jeu «Dans ce carnet, Il y a 2 pages de problèmes tactiques

Au-delà des règles disciplinaires édictées par Vahid Halilhodzic, il est incontestable qu’il soit attendu sur un seul terrain, le seul qui compte : les ré- sultats. Pour ce faire, il avait annoncé, lors de la première conférence de presse qu’il avait animée le 2 juillet, qu’il comptait remodeler le plan de jeu a n que l’équipe soit plus offensive. Il a révélé ainsi que, lors du stage de Mar- coussis, les joueurs avaient pris l’initia- tive de provoquer une réunion pour parler tactique. «Le premier jour ils me regardaient bizarrement, parce qu’ils me découvraient, mais après, nous avons discuté de tous les aspects du jeu, notamment des problèmes tactiques. C’est eux qui ont provoqué cette réu- nion qui a été très enrichissante. Dans ce carnet (il exhibe les pages d’un bloc- notes sur lesquels étaient griffonnées beaucoup de notes), il y a 2 pages de problèmes recensés. C’est l’équivalent d’un travail de 4 ans dans une sélection et de 2 ans dans un club. Nous avons parlé du manque de soutien et de la manière de régler le problème. Nous avons essayé d’appliquer ce dont on a parlé lors des deux entraînements tac- tiques. Lors du match d’application, j’ai constaté une rapide amélioration», constate-t-il.

«Celui qui dit qu’on peut jouer comme le Barça n’a rien compris au football»

Il est clair que, depuis plusieurs mois,

le problème récurrent de l’équipe est celui de l’attaque. Un problème dont Halilhodzic se dit parfaitement

conscient : «Je suis un ancien attaquant et je sais où se situe le problème. Je vais essayer d’améliorer cela. Déjà, la première étape est de dégager un groupe stable de 24 ou 25 joueurs, dont 4 gardiens de but, sur lequel je vais m’appuyer durant les quali cations pour la CAN-2013 et le Mondial- 2014.» Et d’ajouter plus loin : «C’est plus difficile de concevoir un fond de jeu offensif car il faudra travailler beaucoup de choses : la récupération, la relance, les décalages, le travail dans les intervalles, les combinaisons… L’équipe peut s’améliorer tactiquement, mais instaurer un fond de jeu demande du temps. Déjà j’ai remarqué que lorsqu’un

joueur récupère le ballon, il s’arrête, comme si l’essentiel est fait, alors que c’est là que tout ça devrait s’enclencher réellement. Celui dit qu’on peut jouer comme le Barça ne connaît rien au football ! Pour jouer comme le Barça, il faut avoir les joueurs compatibles avec ce style de jeu. Même le Real Madrid ne pourrait pas jouer comme le Barça parce qu’il n’a pas les joueurs qu’il faut pour ça.»

F. A.-S.

0 4 Style de jeu «Dans ce carnet, Il y a 2 pages de problèmes tactiques

N° 1658 Mercredi 17 août 2011

Coup d’œil Équipe nationle

Halilhodzic

«Quand j’ai

regardé le match de Bangui, je

suis resté malade une semaine !»

C onnu pour sa rigueur et sa discipline, Vahid Ha- lilhodzic a montré hier une facette
C onnu pour sa rigueur et sa discipline, Vahid Ha-
lilhodzic a montré hier une facette cachée de sa
«Le terrain
personnalité : l’humour. A plusieurs moments
était lui
au cours de la conférence, il a fait rire l’assistance avec
ses tournures de phrase ironiques. C’était le cas notam-
ment lorsqu’il a évoqué les faiblesses de la sélection
dans la construction du jeu et sur le plan défensif.
aussi en
congé !»
«Quand j’ai regardé le match de Bangui, je suis resté
malade une semaine ! Les Centrafricains ont eu 10 oc-
casions de marquer ! Ce n’est pas normal. Contre le
Maroc, le premier quart d’heure a été correct, mais
après, il n’y a eu plus d’équipe !», a-t-il raconté, pince-
sans-rire.
Halilhodzic a
fait rire toute l’as-
sistance en racon-
tant sa virée au
stade de Rouiba
pour y inspecter la
«Je ne suis pas venu pour bronzer !»
Le nouveau coach national a voulu ainsi souligner la
difficulté de la tâche qui l’attend. Une difficulté qu’il as-
sume et qu’il dé nit avec un brin d’humour : «Si j’étais
venu comme touriste, je serais très bien en Algérie : il y a
le soleil, de belles plages, des lles et du très bon poisson
que j’ai eu l’occasion d’apprécier. Cependant, je ne suis
pas venu ici pour bronzer ! Je ne suis pas un touriste,
mais un sélectionneur qui est venu travailler tout en
ayant conscience que ce sera très difficile.»
pelouse. «Il y a 15
jours, le terrain
était bon, mais au-
jourd’hui, il ne
l’est plus. Il paraît
que celui qui s’en
occupe est en
congé. Le terrain
était donc lui aussi
en congé !», a-t-il
commenté
F. A.-S.
Le match de la Tanzanie

«Une seule victoire à l’extérieur en5ans, c’est peu!»

Même si la quali - cation pour la CAN- 2012 est très compromise pour l’Algérie, Vahid Halil- hodzic a à cœur de réussir sa première sortie officielle à la tête des Verts, «sur- tout que l’Algérie n’a gagné qu’une seule fois à l’extérieur en 5 ans et c’est peu». Déjà, par dé car il a la réputa- tion d’être un gagneur. Ensuite, pour booster le moral des joueurs et relancer la sélection. Ce match ne s’an- nonce pas facile aux yeux du sélectionneur, surtout qu’il a déjà af- fronté la Tanzanie lorsqu’il était sélec- tionneur de la Côte d’Ivoire. «Je me rap- pelle que la première mi-temps avait été assez difficile. Il y avait le porteur du numéro 8 qui était un milieu de terrain, mais très dangereux en at- taque. On m’a ramené ce matin la cassette d’un match aller face à la Tanzanie et nous avons demandé à l’ambassade d’Algérie à Dar Es-Sa- laam de nous envoyer les enregistre- ments des deux matches disputés par les Tanzaniens chez eux», a-t-il ré- vélé. Pour le nouveau sélectionneur, «la difficulté résidera dans le fait que les sélections africaines sont diffé- rentes lorsqu’elles jouent à domicile». «La Tanzanie a fait un bon résultat en Algérie au match aller, mais je suis certain qu’elle jouera différemment chez elle», affirme-t-il. C’est pour cela que «ce ne sera pas facile» pour Halilhodzic qui assure que «ce match sera chaud partout, sur le terrain, dans la tribune et sur le banc».

0 4 Style de jeu «Dans ce carnet, Il y a 2 pages de problèmes tactiques

«Je ne connais pas Metref et Tedjar, mais c’est un message aux locaux»

Pour ce match, il a fait appel à un groupe de 25 joueurs, parmi lesquels gurent deux joueurs locaux, Hocine Metref

et Saad Tedjar. «Je ne les connais pas. Comme il y a quelques problèmes au niveau du milieu du terrain, avec la suspension de Lemmouchia, la bles- sure de Guedioura et l’inactivité de Yebda, il me fallait un renfort à ce poste. J’ai consulté mes adjoints et ils m’ont conseillé les deux joueurs de la JSK. Je me e à leur avis et je verrai ces joueurs ce qu’ils valent lors du stage», a-t-il expliqué, non sans prendre le soin d’ajouter que «ces convocations sont aussi un message pour les joueurs locaux a n qu’ils sa-

chent qu’ils ne sont pas exclus de la sélec- tion, pour peu qu’ils prouvent leurs qualités. D’ailleurs, j’aimerais bien prospecter parmi les joueurs locaux et connaître quelques joueurs non pas sur le plan sportif uniquement, mais aussi humainement».

«Meghni n’est pas prêt, mais je l’ai pris parce qu’il est susceptible»

Concernant Mourad Meghni, qui est revenu à la compétition après 18 mois d’absence et qui a été retenu pour le match de la Tanzanie, le coach a tempéré les ardeurs des op-

timistes : «Mourad n’a pas joué beau- coup de matches depuis plusieurs mois, mais il ne faut pas oublier qu’il y a 5 ans, on disait de lui qu’il était le deuxième Zidane. C’est un joueur ta- lentueux, mais il n’est pas encore compétitif. Il fait un effort toutes les

20 minutes, puis il lui faut se reposer pendant 10 mi- nutes. Il n’est pas encore au

top. Il sera prêt dans six mois.» Pourquoi alors l’avoir sélectionné ? «Parce que j’ai remarqué qu’il est timide et susceptible et je voulais, en le convoquant, lui donner un coup de pouce a n de l’encourager. Je veux le récupérer dans la plénitude de ses moyens dans un an», a argumenté Halilhodzic.

«Il n’y a pas de gazon naturel à Sidi Moussa et le terrain de Rouiba est en mauvais état»

Pour la préparation de ce match, le sélectionneur a inspecté lundi plusieurs terrains a n de choisir le lieu d’entraînement des Verts lors du stage du 27 août.

«J’aurais préféré que les entraînement se fassent au centre de Sidi-Moussa, il y a encore des travaux. De plus, les 2

terrains existants sont en synthétique. J’ai demandé à ce qu’on mette un ter- rain en herbe naturelle. En attendant, je suis allé voir les terrains des stades de Blida et de Rouiba. Le terrain de ce dernier était bon il y a 15 jours, mais il ne l’est plus actuelle- ment. Il paraît que celui qui s’en oc- cupe était en congé. Donc, même le terrain a pris un congé !», a-t-il iro- nisé. «De plus, le responsable a justi-

é le mauvais état du terrain par un problème d’eau. C’est toujours facile de trouver des excuses !», a-t-il ajouté, tout en affirmant qu’il a reçu des promesses quant à la remise du terrain en état d’ici le début du stage.

F. A.-S.

Le sélectionneur des A' sera l’adjoint de Halilhodzic

La nouveauté cette fois est que Vahid Halilhodzic est tombé d'accord avec le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, sur l’idée de conserver l'équipe A' qui a déjà participé au der- nier CHAN qui s'est déroulé au Sou- dan. Au cours de la dernière réunion entre les deux hommes, il a été décidé que le sélectionneur qui sera nommé à la tête des A', en remplacement de

Benchikha, démissionnaire au lende- main de la déroute de Marrakech, fera partie du staff de Vahid Halilhodzic. Il aura comme mission de bâtir une équipe jeune, issue du championnat national et qui participera au prochain championnat d'Afrique des nations 2014 qui devrait avoir lieu en Libye. Par conséquent, cette équipe sera le ré- servoir de l'équipe A. Le sélectionneur

n'aura pas besoin d'aller chercher des joueurs ailleurs.

«Cette équipe sera le réservoir des A»

Vahid Halilhodzic s'est exprimé, au cours de la conférence de presse, sur l’idée de conserver l’équipe des A’. Il a

dit : «On est tombés d'accord, le prési- dent de la fédération et moi, sur l’idée

de créer une équipe B qui participera

au CHAN-2014. Cette équipe aura pour mission de faire bonne gure, mais elle sera le réservoir de l'équipe A. C'est comme ça que ça doit fonction- ner.»

«L’entraîneur des A’ sera dans mon staff»

Le sélectionneur national a été très explicite concernant ce sujet, contrai-

rement à l'affaire Boudebouz. Il a ex-

pliqué ce qu'il comptait faire : «Un en- traîneur devrait être nommé dans les prochains jours à la tête de l’équipe A’. Il commencera ainsi son travail tout en faisant aussi partie de mon staff, a n qu'il y ait une parfaite coordination. Je vous annonce aussi que je serai impli-

qué dans ce projet.»

H. R.

N° 1658 Mercredi 17 août 2011

N° 1658 Mercredi 17 août 2011 0 5 Coup d’œil Équipe nationale Y. K. Un but

05

Coup d’œil Équipe nationale

Y. K.
Y. K.
Un but passe pour et une décisive Ghilas contre Giuly Kamel Ghilas mis le a le
Un
but
passe
pour
et une
décisive
Ghilas
contre
Giuly
Kamel
Ghilas
mis
le
a le la offrant
à rusé son a En face à Reims quasiment lundi a toire ouvert
à
à une vic- qui des
match
à l’extérieur du en
Monaco.
effet,
Ghilas
délivré
passe
décisive
à
coéquipier
Amalfitano
qui
a
à turbo score
pour
les
Reimois
la
36’,
avant
de
marquer
lui-même
le
second
but
la
47’,
sur
un
centre
maladroit
de
Fortes.
Le
tir
de
Tainmont
trouvé
sur
son
passage
le
Ghilas
qui
à a
prolongé
le
ballon
au
fond
des
fi-
lets.
Une
victoire
2-1
face
Mo-
naco
de
Ludovic
Giuly
propulse
le
Stade
de
Reims
la
première
place,
en
compagnie
Corses
de
Bastia.

Matmour titulaire pour la première fois

Karim Matmour

semble s’être installé

dans l’équipe-type de

l’Eintracht Frankfurt

en enregistrant sa

première titularisa-

tion de la saison

lundi, au Commerz-

bank Arena, face au

Fortuna Düsseldorf.

L’international algé-

rien a été virevoltant

comme lors de ses

dernières appari-

tions en tant que «joker» de luxe. C’est

N° 1658 Mercredi 17 août 2011 0 5 Coup d’œil Équipe nationale Y. K. Un but

d’ailleurs sur une de ses actions que

l’Eintracht a pu ouvrir le score à la 3’.

Mais malgré les efforts de Matmour,

Fortuna Düsseldorf a pu égaliser à la

54’. Matmour a été remplacé à la 64’,

mais le score restera inchangé. Après

quatre journées, son équipe occupe la

7 e place au classement, derrière For-

tuna (6 e ).

Bougherra

en demi-finale

contre Meghni !

Madjid Bougherra a fait ses débuts au Qatar de manière officielle, hier, lors de la troisième journée de la Coupe du Cheikh Jassem, à laquelle son nouveau club Lekhwiya s’est qualifié pour les demi-finales. Rappelons que cette com- pétition introductive pour la saison 2011/2012 comporte quatre poules, re- groupant les clubs des Ligues 1 et 2. Les quatre premiers de chaque groupe se re- trouveront dans le carré final.

Il a joué les 90 minutes

Pour ses débuts au Qatar, Madjid Bou- gherra a joué les 90 minutes de la ren- contre qui a opposé, hier au stade Saheem Ben Hamed, Lekhwiya à Nadi Qatar et qui s’est soldée par un score de parité (0-0). Djamel Belmadi a vite fait de mettre Bougherra dans le bain, sachant que son joueur avait fait une bonne pré- paration chez les Rangers avec lesquels il a joué quelques matchs amicaux et même trois matchs officiels (championnat et Ligue des Champions).

Un barrage infranchissable !

A peine a-t-il démarré sa saison avec Lekhwiya que les journalistes qataris lui ont déjà collé un surnom. En effet, le duo Bougherra-Dami Traoré (son compère

dans l’axe central) a été qualifié de «Bar- rage infranchissable» par les médias de Doha, impressionnés par leur robustesse

et leur rigueur. Les attaquants de Nadi Qatar ont vécu de vraies misères tout au long du match, se voyant à chaque fois, privés de ballons tant sur les centres aé- riens que sur les balles en profondeur.

Est-ce la nouvelle option ?

A le voir jouer son premier match offi- ciel, l’on remarque que Bougherra n’était pas encore tout à fait à l’aise dans sa nou- velle équipe. Non pas parce qu’il ne s’y sent pas bien, loin de là, mais c’est juste qu’il ne s’est pas montré offensif, comme il le faisait habituellement avec les Ran- gers. Est-ce la nouvelle option du jeu de Bougherra qui a envie de se concentrer plus sur son rôle de défenseur, afin de ne pas perdre sa concentration ? Ou alors est-ce juste une timidité passagère, due à la découverte de son nouveau monde ?

Il se peut qu’il reste ultra- défensif pour être au top

N’empêche que Madjid Bougherra ne s’est pas montré offensif et cela se voyait beaucoup dans sa prestation de lundi face à Nadi Qatar. L’on se demande bien s’il va se retenir longtemps dans ce rôle ultra- défensif à l’allemande, lui le «British» d’adoption et attaquant d’intuition qui ne

pouvait s’empêcher d’aller porter le dan- ger devant. Bougherra qui ne participe pas aux attaques de son équipe, c’est inha- bituel, on en convient tous. Mais peut-

Il rejouera dans un mois et demi

être qu’il se prépare à plus de rigueur afin de maintenir son ni- veau au top, en pen- sant à ses nombreux détracteurs qui n’ont pas admis qu’il s’exile au Qatar.

Une demi-

finale entre

Bougherra et

Meghni, en

attendant

Ziani en

finale…

Les

demi-fi-

nales de la Coupe du Cheikh Jassem, verront pour la pre- mière fois de leur carrière, Meghni et Bougherra croiser le fer. Une opposition entre amis, mais qui sera décisive pour le vainqueur. Les deux équipes voulant démarrer la saison par un titre en Coupe, mais aussi les deux joueurs ont une grosse envie de montrer que leur choix de club est un choix gagnant. Par ailleurs, le vainqueur de la demi-finale pourra également se retrouver en finale contre l’autre Algérien, en l’occurrence Karim Ziani. Cependant, ce dernier devra d’abord mener Al Jaish vers la demi-finale…

Guedioura de retour à Aspetar

Adlene Gue- dioura a été au- torisé, par son club Wolver- hampton, à aller se faire soigner à Aspetar. Le joueur entamera une partie de la rééducation après sa bles- sure à la cheville, à Doha, avant de s’envoler en An- gleterre pour poursuivre la dernière étape des soins, au niveau de son club. Le fait que le staff médical des

Wolfs et son coach Mick McCarthy lui aient donné le feu vert pour aller se faire soigner à Aspetar est un signe de reconnaissance pour le centre médical qa- tari qui gagne en crédibilité d’année en année.

Il manquera six matchs

Les médecins anglais qui le

suivent ont pronostiqué un

retour à la compéti- tion d’ici un mois et demi, si tout se passe comme prévu.
retour à la compéti-
tion d’ici un mois et
demi, si tout se passe
comme prévu. Ce qui
signifie que le milieu
de terrain des Wolfs
manquera quelque six
matchs avant de reve-
nir dans l’équipe.

Il rejouera au mois d’octobre, face à West Bromwich Albion

Les confrontations qu’il ratera seront celles face au club de Rafik Halliche, Ful- ham, puis successivement Aston Villa, Tottenham Hotspurs, Queen’s Park Rangers, Liverpool et enfin Newcastle. Il sera de re- tour, en principe, au mois d’octobre, face à West Bromwich Albion, à l’occa- sion de la 8e journée du championnat, du fait qu’il aura un peu de peine à re- trouver sa forme face à

Newcastle de Benarfa.

Il a des chances de jouer contre la R. centrafricaine

Concernant son retour parmi les Verts, Adlene Guedioura pourrait retrou-

ver la sélection d’Algérie,

après le mois d’octobre. Il sera donc de la partie, selon toute vraisemblance, face à la République cen- trafricaine, pour le match retour des éliminatoires de

la CAN-2012. Mais à la condition que Vahid Halil- hodzic soit convaincu de la bonne forme du milieu de terrain des Wolfs.

Mick McCarthy :

«Guedioura sera de retour dans six se- maines»

Mick McCarthy, l’entraî- neur irlandais de Wolver- hampton, a accordé un long entretien au Daily Star dans lequel il a bien

évidemment évo- qué le cas de son in- ternational algérien. «Guedioura a subi une intervention chirurgicale et il se trouve actuellement à Doha, au Qatar, pour suivre les pre- mières séances de sa rééducation, avant de revenir parmi nous pour entamer la der- nière partie avant de reprendre les entraîne- ments avec le groupe. Je suis en contact per- manent avec lui et il m’a dit qu’il était vrai- ment optimiste pour retrouver bientôt sa forme. Il s’absentera pour six matchs et il re- viendra lorsqu’il sera

complètement rétabli», a indiqué McCarthy

M. A.

Chalali à Aberdeen, c’est en bonne voie

Le président de Parme : « Mesbah ? On verra si on doit racheter son contrat, mais… »

N° 1658 Mercredi 17 août 2011 0 5 Coup d’œil Équipe nationale Y. K. Un but

Tommaso Ghirardi, le président du FC Parme, a évoqué dans

la presse italienne les intentions de son club de racheter le contrat

de l’international algérien de Lecce. Parlant du souhait de l’en-

traîneur des Parmigiani, Franco Colomba, d’enrôler pour la sai-

son à venir le latéral gauche algérien, il dira : «Mesbah ? On verra

si on doit racheter son contrat, mais en temps opportun» , a-t-il

lâché, un peu évasif. A noter que plusieurs clubs de Serie A et de

la Liga sont demandeurs de Mesbah, à l’image de Malaga, Osa-

suna, Lazio, Palermo, Fiorentina et, bien sûr, Parme.

N° 1658 Mercredi 17 août 2011 0 5 Coup d’œil Équipe nationale Y. K. Un but

Laissé libre par Panionios (D1, Grèce) cet été, Mohamed Chalali pourrait rebondir en Ecosse. Le jeune attaquant international des U 23 est depuis dimanche dernier à Aberdeen pour effectuer des essais. Arrivé dimanche soir, le joueur s’est entraîné avec le groupe pro dès lundi et a pris même part à un match amical au cours duquel il a laissé une bonne impression. Sur le principe, Chalali plaît à Aberdeen, mais l’entraîneur a émis le sou- hait de le voir encore à l’œuvre, avant de trancher. Il faut dire que Momo Chalali s’est senti très vite à l’aise dans le groupe qui compte en son sein deux joueurs français avec qui il a sympathisé. L’un de ses agents est ar- rivé en début de semaine à Aberdeen et n’attendrait que le feu vert de l’entraîneur pour entamer les négociations avec le club. A. A. A.

06

0 6 N° 1658 Mercredi 17 août 2011 Coup d’œil JSK Au cours d’une réunion qu’il

N° 1658 Mercredi 17 août 2011

Coup d’œil JSK

Au cours d’une réunion qu’il a tenue avec les joueurs à la reprise

Saïb met un trait sur la CAF et évoque le championnat

C’ est avant-hier soir que

les joueurs de la JSK

ont repris le travail

après trois jours de

repos. Comme d’habi-

tude, lors de cette reprise, le staff

technique s’est réuni avec l’ensem-

ble des joueurs pour reparler du

match du week-end et de la 3 e dé-

faite de suite enregistrée en Coupe

de la CAF. Dans un premier temps,

l’entraîneur en chef Moussa Saïb est

revenu sur ce qui n’a pas vraiment

marché dans ce match. En appor-

tant son analyse, Saïb avait pour

seul but de faire comprendre à ses

joueurs les erreurs graves commises

sur le plan tactique. Mauvais place-

ment, manque d’efficacité et décon-

centration dans le match,

l’entraîneur kabyle n’a pas manqué

de revenir en détail sur le rende-

ment de ses joueurs, mais sans pour

autant évoquer le rendement indi-

viduel. Par la suite, Moussa Saïb a

parlé de la chose la plus importante,

en l’occurrence ses intentions pour

la suite de la compétition. A ce

sujet, le coach kabyle fut très clair.

Il a tenu à évacuer toute pression

sur les épaules de ses joueurs, en

classant définitivement le dossier de

la Coupe de la CAF. Désormais, les

idées sont bien rangées, la JSK ne

reviendra plus sur cette édition de

la Coupe de la CAF. Les trois der-

nières rencontres qui restent ne se-

ront qu’une préparation pour

l’entame du championnat. Coach

Moussa a longuement évoqué la

Ligue 1 avec ses joueurs en les met-

tant dans un premier temps devant

leurs responsabilités. L’entraîneur a

demandé à ses joueurs de se mon-

trer à la hauteur, car le plus dur

reste à faire. Toutefois, l’entraîneur

en chef et les membres de son staff

savent qu’un gros travail reste à

faire du moment que l’équipe n’est

toujours pas au point. En plus des

aspects physique et tactique, le staff

technique est conscient qu’il faudra

beaucoup parler aux joueurs, qui ne

retrouvent plus leur confiance.

Entre une fin de saison difficile et

une entame en Coupe de la CAF

complètement ratée, il y a de quoi

prendre un coup sur le plan mental.

Rendre la joie de jouer aux joueurs,

tel sera le défi de Moussa Saïb avant

la première rencontre de cham-

pionnat qui aura lieu dans un peu

plus d’un mois.

A. A.

«Comment pourrait-on me limoger alors que j’avais déclaré que la CAF n’était qu’une préparation ?»

C’est avant-hier soir que le pre- mier responsable à la barre tech- nique, Moussa Saïb, a regroupé ses joueurs au stade du 1 er -Novembre pour entamer la préparation, en pré- vision du quatrième match de la phase des poules de la CAF, qui verra la JSK se déplacer au Congo pour affronter le troisième du groupe, le DCMP. Alors que c’est le préparateur physique, Dahmane Sayah, et le kiné, Guillou, qui ont as- suré l’entraînement de dimanche soir, l’ex-Auxerrois a dirigé la séance en présence de tous les joueurs. Afin d’avoir plus détails sur le pro- gramme d’entraînement d’ici au match retour de la Coupe de la CAF, nous avons jugé utile de contacter le coach kabyle, d’autant que l’équipe traverse des moments délicats après avoir concédé trois défaites consécu- tives. Nous avons profité de cette oc- casion pour parler de sa situation au sein de l’équipe vu que certains jour- naux ont rapporté qu’il était sur le départ. En vérité, le président Han- nachi n’a jamais songé à se séparer des services de son entraîneur qui a dernièrement eu carte blanche. A propos de la reprise, Saïb dira :

«Tout le monde est en forme, nous avons repris les entraînements dans de bonne conditions. Vous savez, ces défaites ne peuvent pas nous affecter du moment que nous n’avons pas fait de la CAF un objectif. Autrement dit, on s’attendait à une élimination pré- maturée de cette participation car, faut-il le dire, il est difficile de faire de la CAF un objectif alors que l’équipe renferme six nouvelles recrues qui n’ont jamais goûté à ce genre de com- pétition. Il ne faut pas s’alarmer, il n’y

a pas le feu.»

«Si on m’avait fait de la CAF un objectif, je n’aurais jamais accepté»

Toujours au sujet de la Coupe de la CAF et des trois défaites consécu- tives essuyées contre le Mas de Fès, le Sunshine Stars et le DCMP Congo, le premier responsable à la barre technique n’a pas manqué de dire qu’il n’aurait jamais accepté de prendre l’équipe en main si la direc- tion avait exigé de lui la qualifica- tion. D’après lui, personne ne pourra faire de la Coupe un objectif alors que l’équipe a observé le départ de plusieurs joueurs qui possédaient une licence africaine et que les nou- velles recrues n’ont jamais pris part à une telle compétition auparavant :

«Sincèrement, si on m’avait fait de la Coupe de la CAF un objectif, je n’au- rais jamais accepté de prendre l’équipe en main. Il faut savoir que l’équipe renferme trois joueurs qui ont été recrutés de la Ligue 2, tandis que les autres ont joué tous les matches de championnat. N’oubliez pas que plu- sieurs joueurs qui possédaient une li- cence CAF ont quitté le club. Je pense que j’avais raison de déclarer que la Coupe de la CAF n’a jamais été un objectif, n’est-ce pas ?»

«Nous avons une équipe qui jouera les premiers rôle en championnat»

Par ailleurs, Moussa Saïb s’est

montré confiant concernant le championnat national qui débutera en septembre. D’après lui, en dépit du fait que l’équipe soit remaniée, la JSK aura son mot à dire en cham- pionnat. Seulement, il faut aider cette équipe car son retour ne suffira pas pour remporter le trophée :

«Lorsque je suis venu à la JSK, j’ai dé- claré que le seul objectif de l’équipe la saison prochaine sera le champion- nat. Autrement dit, nous allons faire de notre mieux pour le réaliser. Seule- ment, il faut que tout le monde mette la main à la pâte car mon retour ne suffira pas. Il faut que le club soit bien entouré et il faudra se mobiliser. Par ailleurs, je tiens à préciser que seul l’avenir nous dira qui remportera le championnat et personne ne pourra assurer le titre d’avance. C’est pour cela que je vous ai dit que la JSK doit être bien entourée pour réaliser tous ses objectifs.»

«Je me demande pourquoi on m’a annoncé partant»

Le lendemain de la défaite contre le DCMP, on n’arrêtait pas de parler du départ de Moussa Saïb. Lorsque nous avons demandé à Saïb de nous dire comment il a pris cette nou-

velle, il a rétorqué : «J’ai été vraiment surpris d’apprendre que j’allais être li- mogé après avoir concédé trois dé- faites consécutives. Je ne comprends pas pourquoi on rapporte ce genre d’information, alors que j’ai été clair dès le début : la CAF n’était pas notre objectif. Je veux bien comprendre une chose, peut-on limoger un entraîneur

qui perd en amical ? Je ne pense pas. C’est pour cela que je suis toujours en place. D’ailleurs, ce genre d’informa- tion ne m’affecte pas. Si j’avais échoué en championnat, je l’aurais compris, mais là, on a concédé des défaites dans une compétition qui nous a servi de préparation pour la nouvelle saison. Ecoutez, il n’y a rien d’alar- mant.»

«Il nous reste encore trois matches, nous allons les jouer sans pression»

A propos des prochains matches de la Coupe de la CAF qui verront la JSK se déplacer à deux reprises en Afrique noire, respectivement au Congo et au Nigeria, Saïb nous a ré- vélé que la JSK continuera à livrer ses matches sans la moindre pres- sion. Les joueurs vont continuer à jouer comme ils ont l’habitude de le faire : «Il nous reste encore trois matches, nous allons continuer à jouer sans la moindre pression. Je ne veux pas gérer un groupe amoindri. Il faut que mes joueurs évitent de contracter des blessures. Vous savez, contre le DCMP, j’ai été obligé d’in- corporer un élément blessé (Assami) à la place de Khellili, qui souffrait d’une blessure de la cuisse, tant le banc des remplaçants était vide.»

«N’oubliez pas que Khellili est le seul qui n’a pas pris de repos»

Khellili, l’international militaire, est le seul joueur de la JSK qui n’a pas pris de repos et ce, depuis la sai-

son passée. La preuve, Saïb a tenu à dire que le champion du monde sera

out pour au moins dix jours et que sa participation contre le DCMP, le 27 août prochain, demeure impossi- ble : «En évoquant le sujet des blessés, je vais vous donner un exemple. Khellili, qui a contracté une blessure contre le DCMP, est le seul joueur à la JSK qui n’a toujours pas pris de repos. Cela veut dire qu’il est saturé et cette blessure le privera du déplace- ment au Congo. Vous voyez, les bles- sés, c’est l’une des causes de notre élimination de cette Coupe de la CAF.»

«On ne recrutera pas d’adjoint car j’ai déjà Sayah à mes côtés»

Avant de conclure, nous avons jugé utile de savoir si on pense re- cruter un adjoint ou si le staff actuel suffira. Lorsque nous avons posé la question au premier responsable à la barre technique, il nous a fait savoir que la présence du préparateur phy- sique, Dahmane Sayah, était ample-

ment suffisante et que la JSK n’avait pas besoin d’un autre adjoint : «Je ne crois pas que nous allons recruter un adjoint du moment que la présence du préparateur physique suffira pour bien gérer le groupe. Pour le moment, nous allons continuer à travailler en- semble car tout se déroule dans de bonnes conditions.»

Saïd Djoudi

Coup pour coup JSK 0 7 régime Khellili s’en défend Lyès Aouiche. Critiqué pour sa baisse

Coup pour coup JSK

07

régime Khellili s’en défend

Lyès Aouiche.
Lyès Aouiche.

Critiqué pour sa

baisse de

«Je n’ai jamais triché de ma vie. Face au DCMP je

voulais continuer, mais…»

  • C ritiqué d’être en régression de ré- gime ces derniers temps, l’interna- tional olympique

Sofiane Khellili a choisi Le

Buteur pour se défendre et

prouver à tout le monde, les

supporters de la JSK en parti-

culier, eux qui attendent

beaucoup de lui la saison pro-

chaine, qu’il a foi en ses capa-

cités et qu’il se donne à fond

pour que son équipe aille

mieux. Ayant cumulé un cer-

tain nombre de matches avant

la fin de saison précédente et,

par la suite, ayant rejoint di-

rectement la sélection natio-

nale militaire avec laquelle il a

été couronné avec d’autres

partenaires de la JSK du titre

de champion du monde mili-

taire au Brésil, Khellili n’a pas

eu le temps nécessaire de ré-

cupérer puisqu’il reprend di-

rectement avec la préparation

avec la JSK. Blessé légère-

ment, Khellili n’a pas été ali-

gné d’entrée face aux Sunshine

Stars du Nigeria mais a quand

même pu jouer quelques mi-

nutes avant la fin. Vendredi

dernier, il a été aligné d’entrée

mais n’a pu aller au terme du

match suite à une blessure à la

cuisse. Craignant le pire,

Khellili a demandé son chan-

gement et les résultats de

l’échographie sont révélé sans

gravité pour l’international

olympique, mais qui devra

quand même rater le prochain

match par mesure de précau-

tion. Ce qui a irrité le joueur

c’est lorsqu’il a pris connais-

sance des critiques acerbes

dont il a fait l’objet, qui l’ont

même accusé d’avoir simulé la

blessure. Se confiant à nous

avant-hier à la reprise des en-

traînements, Khellili précisera

: «Je vous assure que j’ai été

choqué de lire ici et là que je

n’ai pas quitté le terrain pour

blessure et que j’ai demandé

volontairement mon change-

ment, c’est vraiment du n’im-

porte quoi mais surtout de la

méchanceté gratuite à mon

égard. Tout le monde a vu que

j’ai eu du mal à me tenir de-

bout avant la fin du match

précédent, j’ai ressenti d’atroces

douleurs et j’ai demandé à sor-

tir pour ne pas subir un sort

plus grave, voilà tout ! Je pense

même avoir agi logiquement,

le staff médical aussi n’a pas

voulu prendre de risque pou-

vant remettre tout en cause».

«Cette situation ne saura perdurer, nous améliorerons nos performances, c’est certain»

A propos de cette mauvaise

passe avec trois défaites

consécutives en phase des

poules, Khellili considère que

la situation ne saura demeurer

telle qu’elle est aujourd’hui et

les résultats positifs vont cer-

tainement revenir : «Nous re-

grettons beaucoup notre

mauvaise entame de la phase

des poules. On aurait peut-être

pu réaliser des résultats bien

meilleurs, néanmoins je ne

pense pas que la situation va

persister comme ça, nous al-

lons quand même connaître

une amélioration et c’est cer-

tain. Plusieurs nouveaux

joueurs nous ont rejoint cet

été, d’autres ont changé de

club, ceci dit, encore un peu

plus de temps et nous retrouve-

rons notre dynamisme.»

Saïb a bel et bien dirigé la séance de reprise

La préparation reprend avec sérénité et concentration

A u lendemain de la dé-

faite de la JSK face au

DCMP, plusieurs voix

se sont vite élevées

pour annoncer déjà le

départ de Saïb de la barre tech-

nique après seulement trois

matches dirigés en tant qu’entraî-

neur en chef. D’autres se sont

même amusés à annoncer nommé-

ment ses successeurs. Or la réalité

est tout autre, l’ancien international

kabyle est toujours en poste et jouit

même de la confiance totale de son

président Hannachi. Au cours de la

dernière réunion qui a regroupé le

président et son entraîneur, il a été

question d’évoquer les dernières

performances du club tout en énu-

mérant les raisons qui ont causé

cet échec, d’ailleurs attendu par de

nombreux observateurs. Ainsi,

avant-hier soir à l’occasion de la re-

prise des entraînements à Tizi

Ouzou, la première séance qui a vu

le staff travailler avec l’ensemble

des joueurs, Saïb Moussa était bel

et bien présent en tenue de travail.

Sa présence aura mis fin officielle-

ment à toute forme de spéculation

le donnant partant.

Tout le monde était là

Après une reprise partielle la

veille, c'est-à-dire un groupe s’est

entraîné à Alger avec Sayeh et l’au-

tre a été pris en charge à Tizi par

Guillou, avant-hier dans la soirée,

tous les joueurs entre ceux qui ont

joué le précédent match ainsi que

les nouvelles recrues étaient pré-

sents au stade. peu avant l’entame

de la séance, Saïb a tenu, comme

attendu, à se réunir avec ses pou-

lains (voir papier), une rencontre

qui a servi à remobiliser le groupe

et l’appeler à plus de concentration,

le début de saison étant très

proche.

Khellili présent en tenue de ville

Ayant contracté une blessure à la

cuisse, et même si les résultats de

l’échographie n’ont rien détecté de

grave, l’international olympique

Khellili devra quand même s’abste-

nir des entraînements pendant dix

jours au minimum, c’est ce que le

joueur lui-même nous a confié

avant-hier, ce qui explique d’ail-

leurs si besoin est que le staff tech-

nique ne pourra pas composer

avec lui le 27 août prochain au

match retour. On dit que Khellili

sera du voyage, mais de là à figurer

dans le onze, c’est déjà impossible,

nous a-t-on encore précisé.

Assami, Lamhene et Saïdi réintègrent le groupe

Ce qui a réjoui le plus les mem-

bres du staff technique kabyle c’est

d’avoir pu programmer une séance

avec la totalité des joueurs, même

ceux qui n’étaient soumis qu’à un

travail particulier avant le précé-

dent match, à savoir Assami, Lam-

hene et Saïdi qui ont été récupérés

et autorisés à intégrer le groupe. Il

est vrai que le rythme de travail

était très bas, n’empêche les concer-

nés ont montré des signes positifs

rassurant même Saïb qu’il pourra

sous peu composer avec eux.

Sayeh a dirigé la mise en train

Et comme les joueurs ont bénéfi-

cié de trois jours de repos après le

dernier match, Saïb a préféré que

Sayeh s’occupe de la mise en train.

La séance a eu comme objectif de

préparer l’organisme des joueurs à

une éventuelle charge de travail. La

séance a été clôturée par une oppo-

sition entre les joueurs, même ceux

qui ressentaient quelques bobos

ont été impliqués. Hier, la charge

devait connaître une hausse consi-

dérable et ce, jusqu’à la fin de la se-

maine.

L. A.

Son contrat a été résilié à l’amiable

dans la soirée d’avant-hier

Ouaïl Choukri enfin libéré

Le désormais ex-milieu de terrain

kabyle, Ouaïl Choukri, était présent

avant-hier soir à la séance d’entraî-

nement. Il n’était pas de la partie

puisque cela fait plusieurs jours qu’il

ne fait plus partie de l’effectif arrêté

officiellement (25 joueurs). Néan-

moins, sa situation vis-à-vis du club

n’étant pas toujours réglée, Choukri

est revenu pour rencontrer le prési-

dent Hannachi avec qui il a eu une

brève discussion à l’issue de laquelle

tout a été réglé. En effet, toujours lié

sous contrat à la JSK pour une durée

de deux ans, Choukri devait récupé-

rer sa lettre de libération pour pou-

voir s’engager dans un autre club

avant le 18 de ce mois, date limite de

dépôt des dossiers. Selon les

quelques informations obtenues au

sujet de cette affaire, il a été procédé

à la résiliation du contrat du joueur

à l’amiable avec option de revenir la

saison prochaine dans le cas où la

JSK le solliciterait à nouveau.

Il jouera à la JSMC la saison prochaine

Alors que c’était au PAC que

Choukri a été annoncé en grande

pompe ces derniers temps, d’autant

que le président Zetchi était inté-

ressé par les services du joueur, on a

appris hier de son manager Aït

Amar, que Choukri effectuera un re-

tour au bercail et c’est à la JSMC

qu’il jouera à partir de septembre

prochain.

Il est toujours disposé à revenir

Selon toujours la même source, le

milieu de terrain Choukri a regretté

le fait qu’il n’ait pas pu confirmer

tout son talent en l’espace des six

derniers mois, déclarant qu’il aurait

souhaité prolonger avec les Canaris.

Cependant, en regagnant la JSM

Chéraga, Choukri a confié à ses

proches qu’il est toujours disposé à

revenir pour porter à nouveau le

maillot de la JSK au cas où les res-

ponsables le solliciteraient.

L. A.

Coup pour coup JSK 0 7 régime Khellili s’en défend Lyès Aouiche. Critiqué pour sa baisse

Aït Amar

(manager du joueur)

« Si la JSK le sollicite à nouveau, le joueur est favorable »

«Oui, Choukri va retourner

dans son ancienne équipe avec

laquelle il a déjà l’ambition d’ac-

céder la saison prochaine. Il a

tout réglé avec les responsables de

la JSK, même sa situation admi-

nistrative. Le joueur regrette une

seule chose, celle de n’avoir pas

pu avoir suffisamment de temps

pour prouver ses qualités. Il reste

toujours favorable à revenir à la

JSK s’il sera sollicité à nouveau.»

L. A.

08

0 8 N° 1658 Mercredi 17 août 2011 Coup raté JSK Hemani «Le parcours en Coupe

N° 1658 Mercredi 17 août 2011

Coup raté JSK

Hemani

«Le parcours en Coupe de la CAF ne reflète pas notre vrai niveau»

Pour cette séance de reprise, l’attaquant de la JSK Nabil Hemani est revenu en gros sur l’état d’esprit au sein du groupe, mais aussi sur la charge de travail qui a augmenté considérablement pour le groupe des 5 non concernés par la Coupe de la CAF, en l’occurrence Metref, Sedkaoui, Bitam, Maâyouf et lui.

Contrairement au reste du groupe, vous avez repris les entraînements dimanche dernier et non pas le
Contrairement au
reste du groupe,
vous avez repris les
entraînements
dimanche dernier
et non pas le lundi.
Quelle est la
raison ?
groupe soit vraiment
affecté par cela.
Revenons à vous.
Sentez-vous une
amélioration sur le
plan physique
depuis l’entame des
entraînements ?
C’est normal du
moment que nous
sommes des joueurs
non concernés par la
Coupe de la CAF.
Nous avons effectué
une séance d’entraîne-
ment dimanche à
Alger sous la coupe du préparateur
physique Sayeh. C’est le moment de
profiter au maximum pour travailler
car il ne reste qu’un mois avant l’en-
tame du championnat. Personnelle-
ment, je sais que la JSK aura besoin
Même si je ne suis
pas encore au meil-
leur de ma forme, je
sens une amélioration
sur ce volet-là. Je me
fatigue moins aux en-
traînements. J’arrive à
suivre le rythme et
m’adapter parfaitement bien aux
charges de travail du préparateur
physique. Je ne vous cache pas que
c’est encourageant de bien se sentir
physiquement, ça motive énormé-
ment sur le plan mental.

de moi et je dois être en forme d’ici là.

Pensez-vous que la défaite de vendredi en Coupe de la CAF influera négativement sur le groupe ?

Il est clair qu’une défaite fait tou- jours mal. Mais d’un autre côté, on est tous au courant que la Coupe de la CAF n’est pas un objectif pour le club. La préparation s’effectue dans des conditions très difficiles. Le groupe est amoindri. On enregistre aussi pas mal de blessés. Même cer- taines nouvelles recrues ne bénéfi- cient pas de licence africaine. C’est pour vous dire que les résultats ac-

tuels ne reflètent pas le niveau réel de la JSK. Je ne pense pas que le

Aurez-vous suffisamment de temps pour retrouver votre niveau ?

Oui, largement. Toutefois, je ne me mets pas de pression supplémen- taire. Je sais que nous avons le temps de préparer convenablement le début du championnat, d’autant plus que les deux premières rencontres sont reportées. L’important, c’est d’effectuer un bon début de cham-

pionnat pour oublier la Coupe de la CAF. Ce qui me rassure, c’est que la JSK a toujours relevé la tête dans les moments les plus difficiles. On tâ- chera d’être fidèles aux traditions du club.

Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

Le stage à Paris reporté

au mois de janvier

0 8 N° 1658 Mercredi 17 août 2011 Coup raté JSK Hemani «Le parcours en Coupe

C omme nous l’avons déjà

rapporté précédemment,

un stage de 3 jours à

Paris était dans le pro-

gramme de la JSK et ce, à commen- cer par le 12 septembre prochain. C’est Berbère TV qui a envoyé une invitation au club kabyle pour prendre en charge les frais du stage, en guise de récompense suite à la Coupe d’Algérie remportée la saison dernière. En acceptant l’in- vitation, les responsables de la JSK se sont rendu compte par la suite que la date du stage ne les arrange- rait pas. En effet, du 12 au 14, les Kabyles prépareront leur dernier déplacement au Nigeria pour le

compte de la 6 e journée de la

Coupe de la CAF. De ce fait, effec- tuer un déplacement à Paris et en- chaîner par la suite avec un voyage en Afrique serait fatiguant pour les joueurs, la veille de la 3 e journée de championnat face au CAB. Pour rappel, les 2 premiers matchs du championnat face au MCA et au CRB seront reportés. Pour cela, le présentateur de l’émission sportive de Berbère TV, en l’occurrence Lounis Temzi, a récemment dis- cuté avec le président Hannachi pour trouver une solution. Après réflexion, la décision de reporter le stage semblait la plus plausible. Nous avons appris qu’il aura lieu 4 mois plus tard, c’est-à-dire au mois de janvier. Le stage tombera à

pic avec la préparation hivernale, ce qui arrange parfaitement les res- ponsables et surtout le staff tech- nique. Nous avons appris de la même source d’information que la JSK pourrait prolonger son stage au-delà de 3 jours, au frais des sponsors du club. Les joueurs de la JSK qui avaient pour habitude de se préparer au Maroc changeront de lieu cette fois-ci. Du côté du staff, et même s’il est trop tôt d’évoquer la question, le stage hi- vernal sera la seule occasion d’aug- menter considérablement la charge de travail, après un été chargé avec l’édition de la Coupe de la CAF.

A. A.

MCA Meguellati «On doit gagner nos deux prochains matchs à Alger sans faire de calculs» Le
MCA
Meguellati
«On doit gagner nos deux prochains
matchs à Alger sans faire de calculs»
Le groupe
toujours
scindé en deux
aux
entraînements
L e Mouloudia qui avait presque com-
C’est hier que la re-
prise des entraînements
a été programmée en fin
d’après-midi à l’annexe
du stade du 5-Juillet.
Comme à son habitude,
le groupe sera scindé en
deux, car les joueurs qui
sont concernés par la
Ligue des champions se-
ront soumis à un pro-
gramme spécifique.
Meguellati essayera de
corriger les lacunes dé-
promis ses chances pour se qualifier
au dernier carré de la Ligue des
champions, maintient tout de même
dira Meguellati. Ce dernier ne veut pas qu’on
mette la pression sur son équipe, qui occupe
actuellement la dernière position du classe-
ment.
celées lors de la rencon-
tre livrée face au Ahly,
mais sans mettre l’ac-
cent sur le volet
phy-
«Je crains seulement les
blessures et il est prématuré de
parler des changements»
sique, afin de leur
permettre de jouir de
toute leur fraîcheur
physique.

un brin d’espoir suite à l’échec concédé à do- micile par le WAC. Les poulains de Michel Decastel pouvaient prendre le large et se po- sitionner seuls à la tête du classement. Ce- pendant, cette contre-performance à domicile a tout remis en cause pour les Ma- rocains. Le Mouloudia aura bien l’occasion de rattraper son retard, du fait que les cama- rades de Berradja disputeront deux matchs à domicile, pour les trois prochaines rencon- tres qu’ils joueront en cette phase des poules, avec l’avantage de recevoir Al Ahly et le WAC. Cependant, l’entraîneur Abdelhak Meguellati ne veut en aucun cas faire de cal- culs, il estime qu’il faut se concentrer uni-

quement sur le travail. «L’échec du WAC à domicile nous arrange, mais ce qui m’intéresse le plus, c’est de se remettre au travail pour pré- parer notre prochaine rencontre face au Ahly. On doit gagner nos deux prochains matchs à Alger qu’on disputera face au Ahly et au WAC, sans faire de calculs. Je suis persuadé qu’on pourra réaliser le plein à Alger, mais notre mission sera tout de même difficile»,

Le résultat du prochain match de la Ligue des champions face au Ahly déterminera une grande partie l’avenir du MCA en Ligue des champions, car tout autre résultat que la victoire sera synonyme d’élimination. Quant aux changements qui peuvent avoir lieu dans l’équipe par rapport au dernier match,

il nous dira : «Pour ce match, je n’appréhende rien et je crains seulement les blessures, car

pour le moment, il y a deux joueurs qui sont blessés, à savoir Amroune et Berradja, et leur disponibilité pour le prochain match du championnat dépendra de l’évolution de leur état de santé. Pour les changements, je pense qu’il est aussi prématuré de parler de ce sujet, car nous avons un effectif limité. Il faut donc penser à chaque chose en son temps.»

K. M.

Pour conclure le transfert de Yanis

Ghrib rencontrera aujourd’hui Zaïm

Le Mouloudia a enclenché une course contre la montre pour la qualifi- cation de l’ex-joueur de l’USMB, Yanis. A 24 heures de la date butoir des trans- ferts, il n’est toujours pas qualifié au MCA. En effet, le premier responsable du club de la ville des Roses, en l’occur- rence Mohamed Zaïm, réclame pas moins de 500 millions de centimes pour délivrer à Yanis sa lettre de libéra- tion. Un prix jugé excessif par les pen- sionnaires de Chéraga qui ont pris attache avec leurs homologues bli- déens, afin de passer une nouvelle fois aux négociations. Ainsi, Omar Ghrib a eu une discussion au téléphone avec Mohamed Zaïm, qui se sont mis d’ac- cord pour que le joueur soit libéré contre la somme financière de 400 mil- lions de centimes. La poire a été donc coupée en deux entre l’USMB et le MCA. Sauf mauvaise surprise, Yanis optera les couleurs du Mouloudia cette saison. En effet, les pensionnaires de Chéraga étaient sur le point de

conclure le transfert du joueur la se- maine passée, car ils se sont mis d’ac- cord avec Zaïm pour payer la somme de 300 millions de centimes en contre- partie du fameux sésame. Un dirigeant du MCA s’est même déplacé à Blida,

muni de l’argent réclamé par le boss bli- déen, mais ce dernier a revu ses exi- gences financières à la hausse, et ce, à la grande surprise des Mouloudéens. C’est pour cette raison que les deux parties ont entamé une nouvelle partie des né- gociations et Omar Ghrib a fini par convaincre Zaïm à payer 400 millions pour obtenir la lettre de libération du joueur. Aujourd’hui, le coordinateur de la section football du MCA se dépla- cera à Blida et sera accompagné du joueur pour remettre l’argent à Zaïm et revenir avec la lettre de libération à la main.

Le joueur était inquiet

Malgré le fait que les dirigeants du MCA aient rassuré Yanis à plusieurs re- prises de le qualifier au sein de leur équipe en lui demandant de se concen- trer uniquement sur son travail sur le terrain, le joueur n’a pas caché son in- quiétude au fil des jours, après qu’il a eu vent que l’USMB ne compte le libérer que si le Mouloudia paye la somme de

500 millions de centimes. Mardi der- nier, Yanis était dans l’expectative, mais une fois de plus, il a été rassuré par Ghrib qui a fini par trouver un terrain d’entente avec Zaïm qui accordera à Yanis sa libération aujourd’hui.

Rabier récupérera son visa aujourd’hui

Il sera probablement ce jeudi à Alger

S’il arrive à obtenir son visa à temps, Rabier ralliera Alger ce matin. Mais jusqu'à présent, il n’a

pas fait de réservation pour la capitale. A ce sujet, il nous dira :

«Je vous confirme que je me suis rendu à l’ambassade et j’ai déposé ma demande de visa que je vais

La venue de Rabier commence à se préciser et si les choses vont dans le bon sens, il sera ce jeudi à Alger. Comme prévu, il s’est déplacé hier matin à l’ambassade pour déposer sa demande de visa, en accomplis- sant les formalités nécessaires. Le technicien français se rendra une nouvelle fois à l’ambassade pour ré- cupérer en début d’après-midi son visa d’entrée en Algérie.

récupérer en principe mercredi après-midi. Mais pour l’instant, je ne peux rien vous dire de plus au sujet de mon déplacement en Al- gérie. Il faut voir avec les diri- geants du MCA si vous voulez avoir plus de détails. Je ne peux rien vous dire de plus.»

K. M.

N° 1658 Mercredi 17 août 2011

N° 1658 Mercredi 17 août 2011 Coup sûr MCA 0 9 Walid Cherfa officiellement au MCA

Coup sûr MCA

09

Walid Cherfa officiellement

au MCA pour deux saisons

undi L soir, Walid Cherfa, qui était accom- pagné de son manager, s’est déplacé à la
undi
L soir,
Walid
Cherfa,
qui était
accom-
pagné
de son manager, s’est
déplacé à la villa de
Chéraga pour rencon-
trer Omar Ghrib et
discuter de quelques
détails de son transfert,
puisque les deux par-
ties ont déjà trouvé un
terrain d’entente avant
que Cherfa ne vienne à
Alger. Les négociations n’ont pas duré long- temps pour trouver un terrain d’entente à tra- vers
Alger. Les négociations
n’ont pas duré long-
temps pour trouver un
terrain d’entente à tra-
vers lequel il a été
convenu que l’ex-socié-
taire de Tarragona et
Albacete signe un
contrat de deux années
au MCA. Hier matin,
Walid Cherfa s’est
rendu une nouvelle
fois à la villa, mais
cette fois c’était pour
officialiser son trans-

Cherfa prend son s’hour à Bab El Oued

N° 1658 Mercredi 17 août 2011 Coup sûr MCA 0 9 Walid Cherfa officiellement au MCA

Accompagné d’un ami, après avoir trouvé un terrain d’entente

avec Omar Ghrib lundi soir, Walid Cherfa a fait une virée à Bab

El Oued, où il a pris son s’hour. Il en a profité pour visiter la

mosquée d’Al Arkam. Ainsi, il s’est déjà mis dans le bain. Au

cours de sa tournée à Bab El Oued, un supporter usmiste l’a re-

connu et il lui a demandé pour quelle raison il n’a pas opté

pour l’USMA.

fert au Mouloudia, où

lets de son voyage en

il a apposé sa signature

France. Ce sont donc

sur le contrat. Le

ces détails que les deux

joueur est donc Mou-

parties ont discutés

loudéen pour deux an-

lundi soir. A la signa-

nées, préférant le vieux

ture du contrat, Walid

club algérois à l’ESS et

Cherfa était très

l’USMA.

content d’être fixé sur

son avenir, lui qui veut

Il percevra 10

Contrairement à ce

relancer sa carrière

000 euros par

avec le MCA.

mois…

… Il s’est

que certains puissent

entraîné avec le

croire, Walid Cherfa

groupe hier…

n’est pas venu en Algé-

Après la signature de

rie pour de l’argent.

son contrat, Walid

C’est le challenge qui

Cherfa est allé se repo-

l’intéresse beaucoup

ser avant de rejoindre

plus. Il ne s’est pas

les entraînements, car

montré exigeant sur le

le joueur devait pren-

plan financier,

dre part à sa première

puisqu’il a signé pour

séance d’entraînement,

une mensualité de 10

et nous avons senti

000 euros. Cependant,

qu’il a déjà hâte d’être

il percevra deux mois

parmi le groupe. Lundi

d’avance sur son sa-

dernier, le néo-Mou-

laire, et le club s’est en-

loudéen était déjà sé-

gagé à lui payer le loyer

duit par la bonne

de son appartement à

ambiance qui régnait

Alger, ainsi que les bil-

aux entraînements, et

N° 1658 Mercredi 17 août 2011 Coup sûr MCA 0 9 Walid Cherfa officiellement au MCA

l’accueil chaleureux qui

lui a été réservé l’a

aussi incité à jouer au

profit du MCA.

… Il rentrera en France jeudi et reviendra lundi

Etant officiellement

au Mouloudia, Walid

Cherfa rentrera au-

jourd’hui en France,

exactement à Toulouse,

pour récupérer ses af-

faires et régler

quelques affaires d’or-

dre personnel, avant de

revenir en Algérie. Son

retour est prévu pour

lundi afin d’entamer

son travail avec sa nou-

velle équipe. Une évi-

dence, un grand travail

attend le joueur pour

relever le défi, car on

attend beaucoup de lui

au MCA. Vu son expé-

rience, il pourra appor-

ter un plus à l’équipe.

Kamel M.

Il a rendu visite à sa famille à Blida

Hier après l’entraînement, Walid Cherfa, qui a été convié

Il portera le n°5 qui était le sien à Tarragona

à rompre le jeûne par des amis et des Mouloudéens, a dé-

cliné l’invitation poliment du fait qu’il a été invité par sa fa-

mille à Blida. Cherfa s’est rendu donc à la ville des Roses

juste après l’entraînement pour être parmi les siens, une

ambiance qui lui manquait tant, notamment dans ce mois

sacré.

D’autre part, la nouvelle recrue mouloudéenne

portera le n°5 qu’il a déjà porté à Tarragona. Walid

Cherfa nous a même confié qu’il a beaucoup entendu

parler de Zenir qui portait ce numéro, au même titre

que Merzkane pour lequel il n’a pas caché son admi-

N° 1658 Mercredi 17 août 2011 Coup sûr MCA 0 9 Walid Cherfa officiellement au MCA

ration

«J’ai signé pour deux années

car j’ai un projet avec le MCA»

Vous avez signé officiellement

pour le Mouloudia, qu’est-ce

qui a motivé votre choix

puisque vous étiez convoité par

l’USMA et l’ESS ?

Oui, j’ai signé pour deux années

au MCA, car je voulais bien jouer

pour un club ambitieux. J’étais

convoité par l’USMA et l’ESS, mais

mon choix s’est porté pour le

MCA, car il s’agit d’un club presti-

gieux dont on m’a beaucoup parlé.

Vous avez signé pour deux sai-

sons, peut-on connaître vos

motivations ?

J’ai signé pour deux saisons, car

j’ai un projet avec le Mouloudia.

J’aurais pu m’engager pour une

année seulement, mais le fait que

je veux réussir avec ma nouvelle

équipe et avoir des ambitions m’a

incité à signer pour deux saisons.

Mon rêve est de porter le maillot

national.

Certains se demandent pour

quelle raison vous avez quitté

l’équipe d’Albacete ?

La saison passée, j’ai joué neuf

rencontres avec Albacete, et j’ai

quitté l’équipe car elle a rétro-

gradé en troisième division. C’est

pour cette raison que j’ai voulu

changer d’air en optant pour le

Mouloudia d’Alger.

Entretien réalisé par K. M.

La forme physique des joueurs un casse-tête pour Meguellati

Une fois de plus, le manque de fraîcheur physique s’est fait nette- ment ressentir chez les joueurs du Mouloudia, qui ne pouvaient suivre le rythme de la rencontre face au Ahly. Forts de leur expérience, les poulains de José Manuel ont plié la rencontre en première période de jeu. Ils pouvaient même ajouter d’autres buts s’ils avaient accéléré le jeu en deuxième mi-temps et profi- ter de la fatigue qui ne cesse de se faire ressentir chez les Mouloudéens à chaque rencontre de Ligue des champions africaine. «On n’a pas voulu accélérer le jeu en seconde pé- riode», telles étaient les déclara- tions de l’entraîneur portugais d’Al Ahly. Ce dernier et même s’il

n’a pas tari d’éloges sur le MCA, a tout de même insinué que son équipe pouvait infliger une correc- tion à son adversaire du jour. De visu, on a pu constater que les joueurs n’avaient pas les ressources physiques nécessaires pour qu’ils puissent revenir dans le match. En plus de l’expérience, la qualité de l’ef- fectif, la disponibilité des solutions pour Al Ahly, le côté physique a fait aussi la différence. Ainsi donc, la forme des joueurs représente le souci majeur pour Meguellati qui s’est retrouvé entre le marteau et l’enclume. D’un côté, l’équipe doit être préparée pour espérer tenir tête aux grosses cylin-

drées du football africain, et de l’au- tre il doit ménager ses joueurs qui sont essoufflés.

Dix jours de repos pour les joueurs les plus utilisés en Ligue des champions

Toutefois, le staff technique pense accorder dix jours de repos aux joueurs les plus utilisés en Ligue des champions, car il leur est impossible d’aborder la saison sans qu’ils ne re- prennent leurs esprits. Le staff tech- nique essaye de trouver la meilleure formule pour gérer ce volet, en pre-

nant en considération la program- mation du championnat et de l’épreuve africaine. Les joueurs en question peuvent donc être ménagés en début du championnat, ou bien à la fin des éliminatoires de la phase des poules, où le dernier match du MCA qui l’opposera au WAC est prévu pour le 16 septembre pro- chain. Maintenant, si le MCA créera la surprise et passera au dernier carré, le staff technique aura à pen- ser à une autre formule pour faire reposer les joueurs en question.

Un micro cycle de choc en perspective

Outre la forme physique des joueurs, le staff technique envisage de programmer un mico cycle de choc, avant l’entame du champion- nat. Au MCA on veut donc parer au manque de préparation que l’équipe accuse, car on ne veut en aucun cas rater le début du championnat et se mettre la pression sur les épaules dès le début du parcours. La première rencontre du championnat pour le MCA s’annonce d’ores et déjà diffi- cile et qui l’opposera à la JSK, une équipe qui est aussi en mauvaise posture.

K. M.

N° 1658 Mercredi 17 août 2011 De notre envoyé spécial en Tunisie Coup ferme ESS Samir
N° 1658 Mercredi 17 août 2011
De notre envoyé
spécial en Tunisie
Coup ferme ESS
Samir Bechir
N° 1658 Mercredi 17 août 2011 De notre envoyé spécial en Tunisie Coup ferme ESS Samir
N° 1658 Mercredi 17 août 2011 De notre envoyé spécial en Tunisie Coup ferme ESS Samir
N° 1658 Mercredi 17 août 2011 De notre envoyé spécial en Tunisie Coup ferme ESS Samir
N° 1658 Mercredi 17 août 2011 De notre envoyé spécial en Tunisie Coup ferme ESS Samir
N° 1658 Mercredi 17 août 2011 De notre envoyé spécial en Tunisie Coup ferme ESS Samir

10

N° 1658 Mercredi 17 août 2011 De notre envoyé spécial en Tunisie Coup ferme ESS Samir

Serrar a exigé de Castellan

un rapport sur Heyma et Lebbihi

lundi dernier avec les es-

poirs après avoir été vic-

time d’un vol de son

passeport avant le départ

en Tunisie. Il en profite

pour travailler le volet phy-

sique en attendant le retour

du reste du groupe.

Arroussi a tapé dans l’œil de Castellan

Durant la séance d’entraî-

nement du lundi, le coach

français n’a pas caché son

admiration sur le jeune dé-

fenseur central Aroussi. Ce

dernier n’est âgé que de 20

ans.

Castellan donne un peu de répit aux joueurs

Après avoir constaté que

les équipiers de Diss étaient

totalement épuisés par la

charge de travail, le prépa-

rateur physique, Moha-

medi, a conseillé à

l’entraîneur Castellan d’an-

nuler la seconde séance

d’entraînement de la soirée

du lundi, tout en program-

mant une sortie obligatoire

pour tout le groupe.

Samir B.

N° 1658 Mercredi 17 août 2011 De notre envoyé spécial en Tunisie Coup ferme ESS Samir

A fin de ne pas

faire un mau-

vais jugement

sur les

joueurs émi-

grés Heyma et Lebbihi, Ab-

delhakim Serrar a demandé

à l’entraîneur français Cas-

tellan, par l’intermédiaire

de Hemmar, de lui établir

un rapport sur le niveau

exact de ce duo pour se

prononcer sur leur main-

tien ou leur libération.

Des personnes veulent réactiver la piste Cherfa…

Annoncé du côté de l’En-

tente dans un premier

temps, l’émigré Walid

Cherfa est tout près de re-

joindre les rangs du MCA,

sauf que des proches de la

direction sétifienne ont

proposé de réactiver cette

piste qui risque de ne pas

aboutir, vu que la crise fi-

nancière que connaît l’En-

tente.

...

Tandis

que

d’autres veulent

retenir Mokhtari

Même si l’entraîneur Cas-

tellan a décidé d’écarter le

joueur Mokhtari qui était

en train de passer des tests

avec le groupe sétifien, des

proches du club veulent

toujours le garder, en appe-

lant même le capitaine

d’équipe Mourad Delhoum

pour connaitre le réel ni-

Après sept ans à Sétif

Hadj Aissa tourne la page de l’Entente

C’est désor- mais officiel. Malgré de nombreuses rumeurs fai- sant état de la signature de l’ex-capitaine
C’est désor-
mais officiel.
Malgré de
nombreuses
rumeurs fai-
sant état de la
signature de
l’ex-capitaine
d’équipe séti-
fien à
l’USMA ou
MCA, Lazhar

Hadj Aissa a décidé finalement

de tenter sa première expérience

à l’étranger en s’engageant avec le

club koweïtien d’AL Qadisiya

pour une durée d’une année.

Il n’aura pas le temps de faire marche arrière

Contrairement aux années pré-

cédentes où le natif de Batna était

souvent près de jouer à l’étranger,

que ce soit en Ukraine, en Arabie

Saoudite ou même en Angleterre,

avant de faire marche arrière et

revenir à l’Entente, il n’aura plus

cette possibilité cette fois-ci, vu

que la date butoir des transferts

en Algérie prendra fin dès de-

main.

Le procès de l’Entente risque de bloquer sa lettre de sortie

Même s’il est libre de tout en-

gagement après la fin de son

contrat, Hadj Aissa risque néan-

moins de trouver quelques soucis

pour obtenir sa qualification au

Koweït, vu que l’Entente a dé-

posé un dossier auprès de la

commission des litiges réclamant

pas moins d’un milliard et demi

d’indemnités pour ne pas avoir

honoré son contrat jusqu’au

bout.

S. B.

veau de ce joueur.

Vers une issue favorable dans le dossier Karaoui

La direction sétifienne

est en train de régler le cas

de Karaoui qui n’a toujours

pas rejoint ses coéquipiers

pour le stage bloqué à cause

d’un problème de passe-

port. Il devrait le récupérer

durant cette journée de

mercredi avant de partir en

Tunisie le jour suivant.

Alex Asamoah s’entraîne avec les espoirs

Contrairement à Ka-

raoui, l’attaquant Alex Asa-

moah s’entraîne depuis

Megueni «Je suis

prêt à prolonger jusqu’en 2020

si je gagne une place de titulaire»

Quel jugement portez-

vous sur la première

semaine d’entraîne-

ment en Tunisie ?

Sincèrement, je suis en

train de vivre ma qua-

trième saison avec les sé-

niors et je n’ai jamais vu

une préparation aussi

parfaite que celle de cette

année. Le préparateur

physique, Mohamedi, est

en train de faire un tra-

vail extraordinaire.

Chaque joueur n’attend

que la fin de la séance

pour rejoindre vite sa

chambre et se reposer

pleinement avant la pro-

chaine séance.

Mais vous n’avez pas

pu résister à la charge

du travail, au point de

pousser l’entraîneur à

annuler la séance du

lundi….

C’est le préparateur

physique qui a constaté

que nous étions vraiment

lessivés et qu’il nous fal-

lait une petite pause, tout

en nous promettant une

reprise assez chargée.

Nous sommes tous

conscients que le travail

effectué durant ce stage

bloqué va porter ses

fruits.

Parlez-nous de votre

expérience l’an dernier

au MCS…

C’était une saison ex-

traordinaire pour moi.

J’ai disputé pas moins de

50 matches au total, tout

en ayant l’honneur de

devenir le capitaine de

l’EN des U23, tout cela

grâce au MCS qui m’a

permis de briller en ter-

minant, derrière le por-

tier Kial, meilleur joueur

de l’année à Saida.

La direction du MCS a

voulu vous maintenir

pour une nouvelle sai-

son, non ?

Vu mon rendement

durant toute la saison, la

direction saidie a voulu

dans un premier temps

racheter mon contrat au-

près de Serrar avant

d’évoquer un probable

échange avec Kouamé.

Sauf que Serrar a exigé

mon retour à l’Entente

en m’assurant que j’aurai

ma chance cette année.

Vous avez donc exigé

une place de titulaire

pour revenir à l’En-

tente…

Non, ce n’est pas lo-

gique d’exiger une place

de titulaire sans pour au-

tant la mériter sur le ter-

rain, sauf que je suis

conscient que si j’ai la

chance de jouer, je pour-

rai devenir un élément

clé, pouvant disputer

entre 25 à 30 rencontres

avec l’Entente dès cette

saison, sur les trois ta-

bleaux.

Est-ce que Serrar n’a

pas évoqué avec vous

la possibilité de pro-

longer votre bail ?

On n’a pas encore évo-

qué ce point, car jusqu’à

présent, je n’ai pas encore

signé mon nouveau

contrat. Mais je dois ren-

contrer Hemmar dans les

heures qui viennent pour

régler cela. Je voudrai

ajouter une chose.

Allez-y

Sincèrement, je suis

prêt non seulement à

prolonger d’un an, mais

jusqu’en 2020 si on me

donne la chance de jouer

régulièrement, car je ne

vous cache pas que je

vise dorénavant une

place parmi la sélection

locale, surtout si je brille

avec l’Entente cette sai-

son.

Que pensez-vous de la

qualité de l’effectif ac-

tuel ?

Tous les nouveaux

joueurs sont très motivés

pour réussir une bonne

saison à l’Entente, étant

conscients qu’ils vont

jouer les premiers rôles,

que ce soit en champion-

nat, en Coupe d’Algérie

ou même en coupe de la

CAF.

Vous êtes donc opti-

miste pour l’avenir…

J’ai déjà remporté des

titres par le passé avec

l’Entente et je suis sûr et

certain que le groupe ac-

tuel est capable de réussir

de nouveaux exploits,

sauf que nous avons be-

soin du soutien de notre

public afin de donner le

maximum de confiance

aux jeunes éléments.

S. B.

Djalit na la pas terminé séance

la dû de a

de

le nouvelle sest qui

recrue

●●

La

qui

Djalit,

Mustapha

JSMB,

d’avant-

séance

à la terrain la d’y

part

pris

dans

déroulée

qui

hier

aller

n’a

au

l’après-midi,

pu

séance

seconde

de

terme

déroulée

a sur

s’est

soirée

la

synthétique.

pelouse

en

une

in-

douleurs

des

Ressentant

Béchar

de

l’enfant

tenses,

tôt

plus

que

quitter

l’infir-

rejoindre

prévu,

pour

des

recevoir

afin

merie

soins.

S. A.

N° 1658 Mercredi 17 août 2011 De nos envoyés spéciaux en Tunisie Coup de cœur JSMB
N° 1658 Mercredi 17 août 2011
De nos envoyés
spéciaux en Tunisie
Coup de cœur JSMB

11

Sofiane Abdelli Youcef Koudri
Sofiane Abdelli
Youcef Koudri
Il leur a rendu visite lundi soir
Il leur a rendu visite lundi soir

Il leur a rendu visite lundi soir

N’djeng crée l’événement

chez les Béjaouis

la terminé séance la dû de a de le nouvelle qui recrue ●● La qui

A lors que tous les joueurs

s’apprêtaient à entamer la

séance de la soirée, avant-

hier, l’ex-attaquant de la

JSMB, Yannick N’djeng, qui a signé un

contrat de trois ans cet été avec l’ES

Tunis, a surpris tout son monde par

son entrée dans le hall de l’hôtel. Le

joueur, qui est logé à quelques

kilomètres seulement de l’hôtel du

Parc, n’a pas hésité à se déplacer pour

voir ses anciens coéquipiers bien qu’il

venait juste de rentrer du Maroc où il a

joué un match de la phase des poules

de la Ligue des champions d’Afrique

contre le WA Casablanca. C’était donc

une très belle surprise pour les joueurs

et le staff technique, qui ont

longuement discuté avec lui avant

d’entamer la séance.

Emu de voir ses camarades s’entraîner

Après avoir salué tout le monde, le

Camerounais s’est dirigé directement

avec le reste du groupe vers le stade

jouxtant l’hôtel pour assister à

l’entraînement de son ancienne équipe.

N’djeng a demandé à son chauffeur de

patienter puisqu’il comptait rester

jusqu’à la fin de la séance. En effet,

Yannick a assisté à l’intégralité de

l’entraînement. Il faut dire que ce fût un

moment émouvant pour l’ex-buteur de

la JSMB qui a failli verser des larmes en

voyant l’équipe, où il a passé presque

trois saisons, s’entraîner devant ses yeux

alors qu’à peine un mois auparavant il

en faisait partie.

Les joueurs lui ont demandé de s’entraîner avec eux

Les joueurs étaient très contents de

rencontrer Yannick à nouveau. Ces

derniers n’ont donc pas hésité à lui

demander de se mettre en tenue pour

participer avec eux à la séance. Connu

aussi pour son sens de l’humour,

Yannick leur a fait savoir que le garde-

matériel a refusé de lui fournir une

tenue, et donc il était contraint de

suivre la séance à partir du banc.

Il a pris le S’hor avec l’équipe

Même à l’issue de la séance

d’entraînement qu’il venait de suivre,

Yannick n’a pas voulu quitter l’hôtel. Il

est monté dans la chambre avec

Hamlaoui, Kacem et Si Mohamed

avant de redescendre au restaurant de

l’hôtel vers 2h du matin pour prendre

le repas du S’hor. Juste après, Yannick

est allé voir tous les joueurs dans leurs

chambres avant de quitter l’hôtel vers

3h du matin, non sans promettre de

leur rendre visite chaque jour durant

leur séjour ici à Tunis jusqu’à ce qu’ils

rentrent au pays, le 28 août prochain.

«Je ne peux pas oublier la JSMB car j’y ai passé les plus beaux moments de ma carrière »

Joint par nos soins, Yannick, comme

d’habitude, a tenu quand même à

répondre à nos questions. Ce dernier

affirme qu’en ce moment il ne peut pas

oublier ce qu’il a vécu à Bejaïa car pour

lui c’est la plus belle partie de sa jeune

carrière. «Cela me fait très plaisir de les

voir aujourd’hui. C’est vraiment étrange.

Il y a un mois j’étais avec eux dans

l’équipe et aujourd’hui ils sont ici, je les ai

regardés s’entraîner, cela m’a beaucoup

touché. En tous les cas, moi je ne garde

en mémoire que les bons moments car je

peux vous dire que j’en ai passés à

Bejaïa, et les plus beaux de ma carrière.»

« Difficile d’affronter mes ex-coéquipiers, le 20 août prochain »

Comme tout le monde le sait, la JSMB

jouera son premier match à Tunis le 20

août prochain contre l’Espérance de

Tunis, l’équipe ou évolue actuellement

Yannick N’djeng. Le joueur nous a fait

savoir que ce sera quand même difficile

d’affronter ses anciens coéquipiers

même en amical, mais il doit quand

même honorer ses engagements. «Ce

sera certainement très difficile de jouer

un match même amical contre la JSMB.

Pour le moment, je ne sais pas si je joue

ce match ou pas, mais étant joueur

professionnel je dois quand même

accepter la décision qui sera prise par le

staff technique.»

« Même après une saison chargée avec Béjaïa, je me sens bien physiquement »

«Certes, je n’ai pas pris de repos depuis

le début de la préparation de la saison

écoulée, cela fait plus d’une année. Mais

il faut dire aussi que physiquement je

me sens bien. Il y a des moments où je

ne sens plus mes jambes à cause de la

fatigue, mais avec de la récupération

j’arrive à gérer mes efforts quand même

et jouer les matches.»

« Je n’ai pas encore trouvé mes repères, mais ça va venir »

«Cela fait un mois que je suis ici et

franchement je n’arrive toujours pas à

m’adapter à ma nouvelle équipe, et cela

est normal du fait que je suis nouveau.

Cela était le cas aussi lors de mon

arrivée à Béjaïa, mais au fil des jours j’ai

Le coach a programmé un sixte lors de la séance de la soirée

●● Pour la dernière

cette période.

d’échauffement. Par la

séance

Conformément donc

suite, les Vert et

d’entraînement

au programme déjà

Rouge ont été soumis

effectuée par les

élaboré pour cette

à des exercices

camarades de Maroci,

première semaine de

techniques, garder et

le driver béjaoui est

préparation à Tunis, le

faire circuler le ballon,

rentré directement

coach a augmenté un

avant de boucler par

dans le vif du sujet.

peu la cadence lors de

un sixte au cours

C’est ainsi qu’il n’a pas

cette seconde séance

duquel ils se sont

voulu perdre de

qui a débuté à 23h.

donnés à fond, sous le

temps, afin de

Les camarades de

regard attentif de

permettre à ses capés

Hamlaoui ont

Bouali qui n’hésitait

de bénéficier d’une

effectué quelques