Вы находитесь на странице: 1из 28

RAppoRt Annuel 2007

nos centres s’investissent pour la protection de l’environnement...


2008 seRA l’Année Du Renouvellement!
Les conventions environnementales en sont à leur 3ème version. Les accords
actuels n’arriveront à échéance qu’à l’été 2009, mais l’expérience nous a
appris qu’il n’est jamais trop tôt pour entamer les négociations afin que les
nouveaux accords aient une chance de voir le jour à temps. C’est dans cette
optique que dès l’été 2007, nous avons commencé à évaluer les options de
Febelauto pour l’avenir, en observant un gain d’intérêt très net pour toutes
les questions écologiques. En effet, en un an, le respect de l’environnement a
gagné plusieurs places au classement des priorités.

L’EMS (end-of-life vehicles monitoring system) en est lui aussi à sa 3ème


mouture. Au terme d’une analyse approfondie des besoins auprès de nos cen-
tres agrées, nous lancerons l’année prochaine le développement d’un système
de contrôle actualisé.

Après 3 ans de discussions et d’examens, on envisage aussi de réajuster la


méthode de calcul des taux de recyclage pour 2008. Il reste à espérer que
l’étude menée à la demande de l’OVAM et en collaboration avec les deux autres Régions apporte enfin à
Febelauto, Coberec et aux centres agréés les conclusions attendues depuis longtemps et confirme qu’en terme
de recyclage d’épaves de voitures, la Belgique se situe dans le peloton de tête européen.

2007 fut l’année de la revalorisation.Et nous comptons bien poursuivre sur cette voie en 2008 afin d’améliorer
encore l’image de notre secteur. C’est ainsi que début 2008, nous avons pour la première fois participé au Salon
de l’Auto avec notre propre stand, afin de prouver au visiteur que le recyclage des véhicules hors d’usage est
un fait bien réel et que celui-ci contribue de façon significative à la préservation de l’environnement. Notre
message écologique était tellement clair qu’il nous a valu le ‘green award’, remis par S.A.R. la Princesse Astrid
lors de l’inauguration officielle du Salon de l’Auto. Une récompense plus qu’encourageante grâce à laquelle nous
avons entamé la nouvelle année plus enthousiastes que jamais.

Paul de Rooij, Président

1
RAppoRt Du Conseil D’ADministRAtion À l’AssemBlée
généRAle suR les RésultAts finAnCieRs 4
• Commentaire sur le compte annuel 4
• Rapport financier 5

Développements politiques 6
• Au niveau fédéral : réforme de l’immatriculation des véhicules 6
• Région wallonne : taxe sur l’obligation de reprise 6

ACtivités 2007 7
• Méthode de calcul des taux de recyclage 7
• Meilleures techniques disponibles 8
• Communication 8
• Les Régions 9
- Rapport de contrôle de la Région wallonne 9
- Rapport de contrôle de la Région de Bruxelles-Capitale 10
- Rapport de contrôle de la Région flamande 11
• Réseau des centres agréés 12

RésultAts 2007 15
• 127.959 véhicules hors d’usage 15
− Evolution des véhicules hors d’usage 15
− Dernier détenteur 16
− Age des véhicules 18
− Etat des véhicules délivrés 19
− Proportion de véhicules avec documents 20
• 113.468 tonnes de matières traitées écologiquement 21
− Nouveaux véhicules 21
− Véhicules hors d’usage 21
− Bilan massique 22
− Taux d’application utile 23

qui est qui? 24


• Membres effectifs de la catégorie A de l’Assemblée générale 24
• Conseil d’Administration 25

3
Rapport du Conseil d’Administration
à l’Assemblée générale

Commentaire sur le compte annuel


Febelauto a pour mission principale de tracer le flux des données relatives aux véhicules hors d’usage au
sein du réseau de centres agréés et d’en faire le rapport, en vue d’atteindre les objectifs fixés en termes de
traitement et de recyclage des véhicules hors d’usage.
Febelauto est mandatée par ses membres pour satisfaire à leurs obligations belges en matière d’information.
A ce titre, les membres s’acquittent d’une cotisation et d’une contribution annuelle. Ces apports représen-
tent la majeure partie des produits, auxquels il faut désormais ajouter les rentrées supplémentaires perçues
par Febelauto depuis qu’elle propose le même service aux importateurs du Grand-duché de Luxembourg.

Au passif, on trouve évidemment les dépenses effectuées par Febelauto dans le cadre de sa mission. Il s’agit
essentiellement des frais de personnel, des loyers, ainsi que de l’amortissement et des frais d’entretien du
système de contrôle EMS. Un système qui a permis à l’équipe de Febelauto de rassembler, d’analyser et de
rapporter les données relatives au traitement de 127.959 véhicules par 81 centres agréés.

Le compte de résultats a été clôturé au 31 décembre 2007 avec un solde positif de 36.000 euros.

Cette année, Febelauto a limité ses dépenses en réduisant le recours à certains services extérieurs, comme
les agences intérim, car tous les collaborateurs sont désormais engagés sur base d’un contrat fixe.

Cela n’a toutefois eu aucune incidence sur le nombre de collaborateurs, puisque Febelauto emploie toujours
l’équivalent de 2 employés ‘temps-plein’ et 1 employé ‘mi-temps’.

94 kg de composants par
véhicule sont récupérés pour
réutilisation

4
Rapport financier
Bilan au 31 décembre 2007

ACTIF Euros PASSIF Euros

Actifs immobilisés Capitaux propres


Fonds social 33.140
Immobilisations incorporelles 322 Solde de l’exercice 2007 36.000
Immobilisations corporelles 3.974 Résultat reporté 2006 157.974
Total 4.296 Total 227.114

Actifs circulants Dettes
Créances 3.147 Dettes à un an au plus 60.862
Placements de trésorerie 240.000
Valeurs disponibles 35.003
Comptes de régularisation 5.590 Comptes de régularisation 60
Total 288.036 Total 288.036

Compte de résultats au 31 décembre 2007

Résultats 2007 Résultats 2006


Euros Euros

Produits
Cotisations et contributions 335.795 323.451
Produits financiers 7.929 3.434
Autres produits 200 -
Total 343.924 326.885

Charges
Biens et services divers 99.104 104.415
Rémunérations et charges sociales 175.407 140.831
Amortissements 27.684 28.071
Autres charges d’exploitation 5.521 5.539
Charges financières 208 229
Total 307.924 279.085
Résultat 36.000 47.800

5
Développements politiques

Au niveau fédéral:
réforme de l’immatriculation des véhicules.
Vers le milieu de l’année 2006, le Service Public Fédéral pour la Mobilité a lancé le projet MOBIVIS, dont
l’objectif était de créer une véritable référence source authentique devant servir de base à un réseau de
données qui garantirait la traçabilité des véhicules. A ce jour, Febelauto n’a pas beaucoup de nouvelles con-
crètes à ce sujet, si ce n’est la composition d’une nouvelle équipe au sein du Service Public Fédéral chargée
de mener ce projet à bien. Rappelons à cet égard que la traçabilité complète des véhicules est une condition
préalable absolue pour pouvoir travailler dans un système concluant au sein duquel tous les véhicules hors
d’usage seraient dépollués, démantelés et détruits exclusivement par les centres agréés.

1 an de recyclage
de voitures =
40 ‘Atomiums’

Région wallonne: taxe sur l’obligation de reprise.


Les articles 22 à 26 inclus du décret wallon du 22 mars 2007 portant sur la prévention et la revalorisation
des déchets introduisent une taxe sur l’obligation de reprise en Région wallonne. Cette taxe de € 150 par
tonne de déchets (= véhicules hors d’usage) non récoltés mais aussi par tonne de déchets pour lesquels les
objectifs de recyclage n’ont pas été atteints pourrait avoir des conséquences graves pour Febelauto et
ses membres. Dans un premier temps, le conseil d’administration de Febelauto et 9 autres organisations de
gestion des déchets ont décidé de demander un avis juridique et de faire examiner nos chances de réussite
si nous voulions nous opposer à ces articles. Nous avons reçu un avis favorable du cabinet Tiberghien.
Après l’échec de la dernière table de négociations avec le cabinet wallon, Bebat, Fost Plus, Fonds d’intervention
vieux papier, Val-i-pac, Recybat, Recytyre, Recupel, Valorfrit, Valorlub et Febelauto ont introduit un recours
en annulation le 24 octobre auprès de la Cour Constitutionnelle en demandant l’annulation des articles sus-
mentionnés du décret wallon jugés en contradiction notamment avec d’autres articles de la Constitution.
La procédure devrait durer toute l’année 2008.

6
Activités 2007

Méthode de calcul des taux de recyclage.


De quoi s’agit-il?
Il était prévu que pour le 1er janvier 2006 au plus tard, les opérateurs de traitement1 et l’organisme de
gestion mettent au point une méthode de calcul compatible avec la décision attendue de la Commission
européenne. Cette méthode devait permettre de calculer de manière objective les taux de réutilisation, de
recyclage et d’application utile des procédés de traitement des véhicules hors d’usage atteints par chaque
opérateur individuellement.
Jusqu’alors, on partait du principe commun que:
• la fraction métal représentait 75% de la masse totale d’un véhicule hors d’usage.
• cette fraction était intégralement recyclée par les opérateurs.
• que le taux d’application utile ou de recyclage des autres fractions était nul à partir du moment où
les opérateurs de traitement ne pouvaient le prouver objectivement.

Où en sommes-nous?
> En été 2006, le comité de direction de Febelauto a défini une méthodologie, sur proposition de Coberec.
De l’avis des administrateurs et des actionnaires de Febelauto, cette méthode de calcul représente un
compromis acceptable, à la fois crédible et réalisable du point de vue économique et administratif.
> Après de nombreuses discussions et autant de versions, la Région wallonne a fini par marquer son accord,
mais la Région flamande voulait une méthode où le facteur d’efficacité du broyage des véhicules hors
d’usage soit documenté annuellement dans un système informatique central.
> En été 2007, l’OVAM a donc commandé une étude ‘TWOL’ afin d’analyser ces facteurs d’efficacité. Chargé
par l’OVAM de réaliser cette étude, le bureau RDC espère boucler la première phase d’ici avril 2008.
> L’OWD, l’IBGE, Coberec et Febelauto font également partie du comité d’encadrement de l’étude. Il est à
espérer que les résultats seront acceptables pour tous et que nous puissions rapidement nous mettre au
travail avec une méthode standardisée.
> Febelauto va intégrer ces facteurs d’efficacité dans le système de contrôle EMS (end-of-life vehicles
monitoring system), pour qu’un nouveau calcul puisse se faire à partir de l’année 2006.

Une solution européenne uniforme aurait été idéale. Ce n’est malheureusement pas encore le cas. Nous som-
mes également préoccupés par le fait que les définitions sont fixées au niveau européen dans la directive-
cadre sur les déchets. Nous œuvrons pour que les futures définitions de recyclage et d’application utile
n’entravent pas les solutions si difficilement acquises. La technologie de traitement après broyage génère
de nouveaux produits, comme les réductases pour hauts-fourneaux. Il faut voir ceci comme du ‘recyclage’ si
l’on veut, grâce à ce procédé, atteindre les objectifs qui ont été fixés. Il est dans notre intérêt de proté-
ger les procédés belges dans les définitions si l’on ne veut pas tuer dans l’œuf les progrès technologiques
durement réalisés.

1
opérateurs de traitement = les sociétés de broyage et tous les opérateurs qui traitent les épaves dépolluées provenant des centres
agréés.

7
Activités 2007

Les “Meilleures Techniques Disponibles” (MTD)


A la demande du gouvernement flamand, le Vlaams Kenniscentrum voor Beste Beschikbare Technieken du VITO
(l’Institut flamand pour la Recherche Technologique) a réalisé une étude sur les activités des ferrailleurs
et des exploitants de casses de voitures. L’étude intitulée “Schrootverwerking & Sloperij” (= Traitement
d’épaves de voitures et Ferrailleurs) étudie l’impact écologique de ces activités et préconise les “meilleures
techniques disponibles” afin de limiter, voire prévenir leurs répercussions sur l’environnement. L’étude émet
aussi quelques recommandations écologiques. Celles-ci concernent essentiellement le sol et le sous-sol,
avec les nappes aquifères, les eaux de surface, l’air et finalement la prime environnementale.
L’étude est disponible en néerlandais sur le site www.emis.vito.be. Sous la rubrique “Beste Beschikbare
Technieken”, vous trouverez la liste des différentes études flamandes sur les MTD. Vous trouverez égale-
ment une présentation de l’étude et des informations complémentaires sur notre site www.febelauto.be
- rubrique “communication et publications”.
Cette étude belge est à nouveau une primeur car jamais pareille analyse n’avait été réalisée en Europe. Et
nous sommes fiers de dire que la méthodologie mise en œuvre par nos centres agréés obéit à la meilleure
technologie disponible en la matière.

Communication
Febelauto a adopté un plan d’action destiné à revaloriser l’image du secteur. Ce plan d’action porte sur trois
aspects: le volet économique, le volet politique et la communication. En 2007, nous nous sommes essentiel-
lement concentrés sur l’image plutôt négative dont nous jouissons, avec la ferme intention de remédier à
cet état de choses. Nous avons commencé par dresser l’inventaire des initiatives prises jusqu’alors, afin de
trouver des solutions pour réduire le fossé entre l’identité et l’image du secteur du recyclage.
Pour ce faire, nous avons demandé la collaboration de tous nos partenaires et des centres agréés.
En été 2007, la Febiac nous a demandé de participer au Salon de l’Auto 2008 et d’y diffuser notre message.
Un fait est sûr: il y a encore du travail sur la planche, car un rapide sondage a révélé que 6 personnes sur 10
ne savaient pas que les véhicules hors d’usage étaient recyclés.
Nous avons également travaillé à l’amélioration de notre communication avec les constructeurs automo-
biles afin de parvenir à une collaboration fructueuse. Ces efforts ont conduit à l’organisation régulière
d’audioconférences et à un échange d’informations structuré.

Les plastiques, le verre


et d’autres matériaux ont
également une seconde vie
grâce à la technologie de
pointe en matière de post
broyage en Belgique.

8
les régions
Rapport de Contrôle de la Région wallonne

En 2007, la Police de l’Environnement n’a pas pris de nouvelles initiatives par rapport à l’inspection
des dépôts de VHU.

Pour rappel, ce thème avait fait l’objet d’une action spécifique du plan annuel d’inspection 2004 : 81 établis-
sements avaient été contrôlés et 64 constats d’infraction avaient été effectués.

En 2007, la Police de l’environnement traite bien évidemment les plaintes des riverains. Plusieurs affaires,
initiées les années antérieures, sont en cours sur le plan judiciaire.

Il est rappelé que la politique des poursuites est subordonnée à l’obtention d’un engagement réclamé par
les Procureurs du Roi : ceux-ci souhaitent en effet avoir la garantie que la Région procédera à l’exécution
forcée des jugements au cas où un condamné n’exécute pas volontairement une décision de remise en état
des lieux.

Dans un courrier de janvier 2006 adressé au Procureur général de la Cour d’appel de Bruxelles, le Ministre
wallon de l’Environnement a annoncé qu’une somme provisionnelle de 250.000 € serait annuellement prévue
dans le contrat de gestion de la Spaque (Société Publique d’Aide à la Qualité de l’Environnement) pour
l’exécution des décisions judiciaires.

Cette décision rencontre les attentes des Procureurs du Roi et on espère qu’elle suscitera davantage de
poursuites judiciaires dans ce domaine.

Il faut aussi noter que le 27/04/2006, le Gouvernement wallon a décidé de créer, au sein de la Division de la
Police de l’Environnement, une Unité de Répression des Pollutions (URP).Cette Unité, qui sera composée de
16 officiers de police judiciaire et dirigée par un policier détaché de la Police fédérale aura pour mission de
rechercher et constater des infractions dans les milieux les plus durs de la criminalité environnementale.

Il est donc permis de penser que l’URP s’intéressa notamment à la problématique des dépôts illégaux de
véhicules hors d’usage.

Cependant, la mise en place de cette nouvelle unité ayant pris un peu de retard, elle n’a pas encore pu être
active dans tous les domaines pour lesquels elle a été prévue.
C’est en 2008 que l’URP va vraiment pouvoir accélérer le rythme de ses interventions.

9
Activités 2007

Rapport de Contrôle de la Région de Bruxelles-Capitale

La Région de Bruxelles Capitale compte deux centres de destruction agréés qui en 2007 se
sont chargés de la destruction et du recyclage de 8.793 véhicules hors d’usage.

Le démantèlement et l’épuration des véhicules hors d’usage se font dans un des 23 centres de démontage
enregistrés situés dans la Région.Le registre de véhicules de ces centres de démontage est conservé par le
département Environnement de l’IBGE. Ce registre est en plus contrôlé et comparé de façon aléatoire aux
registres des deux centres de destruction agréés.En fonction des résultats, d’éventuelles actions complé-
mentaires peuvent être envisagées.

Le contrôle des permis d’environnement des garages se fait de façon systématique.Les centres de démontage non
enregistrés sont aussitôt mis en demeure et suivis jusqu’à ce qu’ils soient enregistrés ou qu’ils aient mis un terme
à leurs activités illégales.Les exportations illégales d’épaves de voitures font également l’objet de contrôles.

Dans le cadre des dossiers d’inspection, une quarantaine de sociétés ont été suivies et contrôlées en 2007
par rapport à leurs activités relatives aux véhicules hors d’usage.

10
Rapport de Contrôle de la Région flamande

L’OVAM effectue des contrôles ciblés dans le cadre de l’obligation de reprise des véhi-
cules hors d’usage, des pneus usés et des accumulateurs (batteries) au plomb usagés. Les
secteurs contrôlés sont essentiellement les exploitants de casses de voiture non agréés et le secteur des
garages automobiles. L’OVAM prête également son assistance aux contrôles de la Police fédérale ou locale,
soit sur le terrain, soit sous la forme d’un feed-back administratif. Les contrôles effectués conjointement
avec la police le sont généralement à la demande du parquet d’un arrondissement judiciaire.

Les contrôles portant sur ces obligations de reprises sont effectués toutes les semaines par deux équipes
de deux inspecteurs assistés par trois collègues chargés des tâches annexes (gestion, demandes de permis
environnementaux et d’agrément, dossiers d’importation et d’exportation).

Chaque contrôle effectué sur le terrain est ensuite encodé et sauvegardé dans une banque de données. Le suivi
(envoi de sommations, réception de justificatifs, envoi de procès-verbaux) est enregistré dans cette même banque
de données. Cette façon de procéder permet à l’OVAM de conserver une trace de tous les contrôles effectués,
d’assurer un suivi très strict des infractions et de détecter plus rapidement les lacunes et les manquements.

Les mises en demeure adressées par l’OVAM stipulent systématiquement les infractions constatées et indi-
quent aux contrevenants comment se mettre en règle. Toute infraction flagrante ou refus d’obtempérer à la
sommation fait l’objet d’un procès-verbal. Dans ses procès verbaux, l’OVAM rappelle aux parquets les notes
prioritaires qu’ils sont censés respecter. Il ne leur est dès lors plus possible d’ignorer les infractions com-
mises en matière de véhicules hors d’usage.

1. Contrôles spécifiques en matière de véhicules hors d’usage


En 2007, 101 contrôles ont été effectués auprès de démolisseurs non agréés comme centres de dépollution.
87 mises en demeure ont été envoyées (suivi 2006 compris) et 8 procès-verbaux ont été dressés pour non-
mise en conformité dans le délai imparti ou pour cause d’infraction ‘prioritaire’.

2. Contrôles descendants sur l’obligation de reprise des pneus


En 2007, 85 contrôles ont été effectués dans le secteur des garages automobiles. Dans le cadre de ceux-ci, les
inspecteurs ont aussi contrôlé les dispositions en matière de véhicules hors d’usage. Sur ces 85 contrôles, 31 ont
révélé des infractions. Les contrevenants ont été mis en demeure de régulariser leur situation. 2 garages con-
trôlés ont été verbalisés pour avoir dépassé les délais d’évacuation légaux de leurs véhicules hors d’usage.

3. Enquête judiciaire à l’encontre d’un centre agréé


En 2007, à la demande du parquet d’un arrondissement judiciaire, l’OVAM a également prêté son concours
lors d’une enquête judiciaire portant sur un centre agréé. Plusieurs infractions graves aux conditions des
permis environnementaux et d’agrément ont été constatées. Le centre a perdu son agrément. Début 2008,
deux centres flamands se sont toujours vu retirer leur agrément.

4. Services patrimoniaux
En 2007, les services patrimoniaux ont reçu une nouvelle mise en demeure écrite les sommant de respecter toutes
les dispositions environnementales en matière de véhicules hors d’usage. Le service des bureaux de recettes doma-
niales nous a confirmé par écrit pour rappeler une fois encore les directives aux bureaux des domaines locaux.

11
Activités 2007

Réseau des centres agréés


16 Autobedrijf Hubert NV
région flamande Meierie 15, 8792 DESSELGEM
056/72 96 92 - info@hubert.be

1 Willems Recuperatiebedrijf 17 Garage De Groote NV


Kalsijdebrug 3-4, 8470 GISTEL Lieverstedestraat 18-20, 8020 OOSTKAMP
059/27.89.61 - info@nvwillems.be 050/82 77 82 - afbraak.peugeot@skynet.be

2 Joseph Recycling 18 A.A.A. Destoop BVBA


Atlasstraat 5, 8680 KOEKELARE Szamotulystraat 16A, 8700 TIELT
051/58.46.50 - josko@skynet.be 051/40 55 05 - afbraak@hondadestoop.be

3 Auto Afbraak Lapin Patrick 19 Car End


Brugsesteenweg 81, 8370 BLANKENBERGE Scheepzatestraat 5, 9000 GENT
050/41.24.64 enzo@autoafbraaklapin.be 09/251.32.53 - info@retra.be

4 Valorauto Belgium - Afd. Brugge Louis 20 Van den Brouck - De Sutter


Coiseaukaai 15, 8000 BRUGGE Aalstersesteenweg 364, 9400 NINOVE
050/44.59.90 - carine.willemijns@denolf-recycling.be 054/33.24.08 - annvandenbrouck@skynet.be

5 Prevan 21 Nieulandt Auto Recycling


Ambachtstraat 17, 8820 TORHOUT Tragel 44, 9300 AALST
050/22.06.08 - info@prevan.be 053/80.81.88 - info@nieulandtrecycling.be

6 Carlos Declercq 22 Autopark Bracke Marc


Industrielaan 28, 8810 LICHTERVELDE Kloosterstraat 14, 9230 WETTEREN
051/72.57.67 - annette.carlos@scarlet.be 09/252.44.03 - marcbracke@pandora.be

7 Staelens Recup 23 Garage Van De Velde


Bargiestraat 12, 8900 IEPER Dijkstraat 8, 9160 LOKEREN
051/70 04 30 - staelensrecupnv@hotmail.com 09/340.53.53 - garage.vandevelde@worldonline.be

8 Valorauto Belgium - Afd. Menen 24 De Saedeleir - Philips Gebroeders


Wervikstraat 320, 8930 MENEN Wissenstraat 12, 9200 DENDERMONDE
056/52.13.00 - rik@galloo.com 052/22.54.53 - desaedeleir.philips@galloo.com

9 Casier Recycling 25 Capiau Recycling


Sint Elooistraat 2, 8540 DEERLIJK Waaslandlaan 20, 9160 LOKEREN
056/77.74.44 - info@casier.com 09/349.29.18 - wim@capiaurecycling.be

10 D.A.R. 26 All-Recup
Randweg 1, 8760 MEULEBEKE Kapelanielaan 29, 9140 TEMSE
051/48.84.10 - nvdepla@skynet.be 03/711.06.84 - info@allrecup.be

11 Dhondt Geert 27 Vercauteren Etienne en Zonen


Bevrijdingslaan 23, 8700 TIELT Vossekotstraat 1, 9100 SINT-NIKLAAS
051/40.37.77 - dhondt-geert@skynet.be 03/776.08.94 - depannage.vercauteren@telenet.be

12 CS-Parts 28 Autohandel Sack


Industriepark Noord 17, 8730 BEERNEM Gyselstraat 124-126, 9100 NIEUWKERKEN-WAAS
050/79.16.10 - veronique@volvo-csparts.be 03/776.27.62 - autohandel.sack@skynet.be

13 Fiems en Zonen 29 Smet Gebroeders


Posterijlaan 7, 8740 PITTEM Krekel 4, 9140 TEMSE
051/74 43 64 - garfiems@skynet.be 03/771.04.05 - autohandel.smet@scarlet.be

14 A.A.A. Devati 30 Belgian Car Recycling nv - Afd. Kallo


Herderstraat 10b, 8700 TIELT Land van Waaslaan - Haven 1201, 9130 KALLO
051/40 87 50 devati@busmail.net 03/575.05.75 - info@belgianscrap.com

15 Autoafbraak Vanhove 31 Autoafbraak Konstantopoulos


Gravestraat 5, 8750 WINGENE Brugstraat 55, 9260 WICHELEN
051/65 75 90 - vanhove.v@pandora.be 052/42 64 06 - autokonstantopoulos@skynet.be

12
32 Autopark Desmet 48 Anwer Metaal
Jagersstraat 43, 9870 ZULTE Industriepark A55, 2220 HEIST-OP-DEN-BERG
056/60 22 51 - destoop.autopark@telenet.be 015/25 11 41 - anwer@skynet.be
33 Thomas Werner BVBA 49 Peelaer
Legen Heirweg 30, 9890 GAVERE Aarschotsesteenweg 200D, 2230 HERSELT
09/384 39 49 - pedro@thomaswerner.be 016/56 96 23 - peelaer@hotmail.com
34 ES 50 Autohandel Geenen
Brandekensweg 4B, 2627 SCHELLE Molenzijde 61, 2330 MERKSPLAS
03/844 70 07 - op-art@skynet.be 014/63 46 51 - info@autohandelgeenen.be
35 Belgian Car Recycling nv - Afd. Willebroek 51 Harzé J. - Van Est NV
Boomsesteenweg 170, 2830 WILLEBROEK Aarschotseweg 15, 2200 HERENTALS
03/860.94.80 - ccraenhals@belgianscrap.com 014/21 56 26 - o.m.harze@belgacom.net
36 Car Recycling Verholen 52 MD Recycling BVBA
Oude Baan 28, 2800 MECHELEN Rijkmakerlaan 38, 2910 ESSEN
015/21.66.60 - m@verholen.be 0497/104 126 - mdrecycling@skynet.be
37 Carmoy 53 Autohandel Smet Peter BVBA
Steenberghoekstraat 18, 2840 RUMST Koningin Astridlaan 8-10, 2830 WILLEBROEK
03/844.45.45 - carmoy@telenet.be 03/886 21 20 - petertoy@msn.com
38 Autobedrijf Stuk-Cars Verholen 54 Autohandel Phlips BVBA
Yzerlaan 5, 2060 ANTWERPEN Oud Sluisstraat 3, 2110 WIJNEGEM
03/226.08.29 - n.verholen@pandora.be 03/326 26 40 - phlips.p@proximedia.be
39 Bob De Boer 55 Van Haelst - Remysen BVBA
Bisschoppenhoflaan 333, 2100 DEURNE Oude Geelsebaan 104-106, 2431 LAAKDAL
03/324.17.86 - bobdeboer@skynet.be 014/84 03 16 - info@mazda-vanhaelst.be
40 Autobedrijf De Jonghe & Co 56 Auto’s Herwig
Bisschoppenhoflaan 639-641, 2100 DEURNE Hannekenshoek 41, 2200 HERENTALS
03/360.58.57 - kurt.cautereels@dj-autoparts.be 0495/53 67 21 - autosherwig@telenet.be
41 A. de Rooy & Zoon 57 Van Hees Metalen
Wijnegembaan 2A, 2900 SCHOTEN Katoenstraat 6, 3920 LOMMEL
03/685.03.63 - a.derooy@skynet.be 014/81.07.23 - toni@vanheesmetalen.be
42 Autobedrijf Quirynen 58 Carlo Vanlingen Auto Afbraak
Ambachtsstraat 24, 2390 OOSTMALLE Grote Baan 602, 3530 HOUTHALEN-HELCHTEREN
03/309.13.73 - g.taelemans@compaqnet.be 011/52.11.32 - carlo.vanlingen@pandora.be
43 Colimetals 59 Stelimet
Vrouwkensblok 20, 2310 RIJKEVORSEL Swinnenwijerweg 26, 3600 GENK
03/311.59.89 - metaal@colimetals.be 089/35.27.93 - stelimet@skynet.be
44 Gebroeders Laeremans 60 Gido Cars
Aarschotsesteenweg 202A, 2230 HERSELT Kringloopstraat 27, 3630 MAASMECHELEN
016/56 29 20 - gebr.laeremans@skynet.be 089/65 63 94 - gido.cars@wol.be
45 Lievens 61 Gepa Genk
Acaciastraat 18, 2440 GEEL Zuiderring 20, 3600 GENK
014/86.71.54 - d.lievens@telenet.be 089/32.90.90 - info@gepa.be
46 Vermetal 62 Swinnen en Partners
Brandekensweg 54, 2627 SCHELLE Stadsheide 39, 3500 HASSELT
03/888.66.06 - vermetal@telenet.be 011/21 03 35 - takeldienstswinnen@telenet.be
47 Metal & Car Recycling 63 Wemar Cars Imp-Exp
Onderzeel 5 (IZ Bosduin), 2920 KALMTHOUT Klein Kolmenstraat 5, 3570 ALKEN
03/677 27 97 - info@autorecyclage.be 011/59.64.84 - info@wemarcars.be

13
Activités 2007

64 Walter Dilissen 78 BST Luxembourg S.A.


Leon Bekaertlaan 10, 3900 OVERPELT Route de Bouillon 341, 6700 ARLON
011/66 13 67 - walter.dilissen@skynet.be 063/222 796 - ccraenhals@belgianscrap.com
65 Stassen Recycling 79 Ets Dubail
Hengelhoefstraat 177, 3600 GENK Rue Saint-Luc 33/A, 5004 BOUGE
089/35 51 01 - info@stassenrecycling.com 081/21.30.84 - philippe.dubail@skynet.be
66 Mathys Jaak 80 Recycar S.A.
Industrieweg 1053, 3540 HERK-DE-STAD Z. du Boubier, Rue de Couillet, 6200 CHÂTELET
0475/38 84 09 - info@arc-mathys.be 071/39.39.90 - fredericq.peigneux@cometsambre.be
67 Auto Afbraak Genk 81 George & Cie
Marcel Habetslaan 24, 3600 GENK Rue Max Lambert 41, 6030 MARCHIENNE-AU-PONT
089/38 54 73 - aagnv@skynet.be 071/29.88.99 - georgecharleroi@derichebourg.com
68 Jean Lion 82 SPRL S.D. Dépannages
Wijgmaalsesteenweg 26, 3012 WILSELE Route de Trazegnies 41/20, 6031 MONCEAU SUR SAMBRE
016/25.92.72 - jacques.lion@pandora.be 071/32.69.93 - sddepannage@skynet.be
69 ASPA BVBA 83 Valorauto Belgium - Div. Tertre
Gieterijstraat 102, 3600 GENK Rue de la Hamaide 75, 7333 TERTRE
089/38 58 71 - aspagenk@skynet.be 065/52.94.00 - dominique.maury@galloo.com
70 Van Hoef Metaalhandel 84 Valorauto Belgium - Div. Ghislenghien
Teutelbergstraat 65, 3650 LANKLAAR Rue des Artisans 10, 7822 ATH-GHISLENGHIEN
089/75 27 76 - w.vanhoef@euphonynet.be 068/25.07.50 - sowarec@galloo.com
71 Nauwelaers A & F 85 Autos Deknudt S.A.
Bergensesteenweg 28, 1651 BEERSEL-LOT Zoning Industriel de l’Europe 12,
02/377.14.61 - info.nauwelaers@skynet.be 7900 LEUZE-EN-HAINAUT
069/66.96.06 - deknudt@skynet.be

région de bruxelles-capitale 86 SPRL AUTO BELLENS


Rue de taillis-pré 274, 6200 CHATELINEAU
071/39.67.99 - auto.bellens@proximedia.be
72 A. Stevens & Co SA/NV
Quai des Armateurs 8 / Rederskaai 8, 87 SPRL Salm Dany
1080 BRUXELLES / BRUSSEL rue du Repos 31, 6140 FONTAINE L’EVEQUE
02/411.58.00 - a_stevens@skynet.be 071/52 19 30 - michel.demolition@swing.be
73 George & Cie 88 George & Cie
Leon Monnoyerkaai 11, 1000 BRUSSEL Rue de l’Ile Monsin 91, 4020 LIEGE
02/215.49.45 - georgebruxelles@derichebourg.com 04/264 09 37 - georgeliege@derichebourg.com
74 SPRLU Tutar’s auto 89 George & Cie
Rue Arthur Maes 61-63, 1130 BRUXELLES Rue de Douvrain, 7011 GHLIN (MONS)
0475/900 271 - tutaroto@hotmail.com 065/34 00 81 - georgeghlin@derichebourg.com
90 Recyclauto
région wallonne Rue du Chemin de Fer 37, 6060 GILLY
071/41 22 21 - karinelauwers@hotmail.com
75 Centre de Dépollution Automobile NUCERA 91 Autorecyclage Nols R. S.A.
Rue Verte Voie 55, 4000 LIEGE SCLESSIN 04/233.55.56 Rue de Liège 88, 4020 JUPILLE SUR MEUSE
- nucera@skynet.be 04/362 48 77 - autorecyclage-nols@skynet.be
76 NOIRFALISE RECYCLING SPRL 92 SPRL Recymetal
rue de Limbourg 198Z, 4800 VERVIERS Rue de Charneux 71, 4651 BATTICE HERVE
087/33 07 01 - info@str.be 087/67 58 62 -
autocasserecymetalhervebattice@gmail.com
77 Recylux Belgique
Z. Ind., 6790 AUBANGE
063/38.00.00 - c.buffoni@recylux.com
Agréés début 2008

14
Résultats 2007

127.959 véhicules hors d’usage


Evolution des véhicules hors d’usage

127 959 UP
véhicules hors d’usage traités par les centres agréés DOWN
-2,4%

Pour la première fois depuis la création de Febelauto, le nombre de VHU trai-


tés dans nos centres a baissé.

Evolution du nombre de VHU traités depuis juin 2001


Nombre VHU

Mois

Ce résultat doit nous encourager à redoubler d’effort pour relancer à la hausse le nombre de VHU traités
dans nos centres. Ceux-ci continuent de souffrir de la concurrence déloyale de centres clandestins malgré
le travail des autorités.

15
Résultats 2007

Dernier détenteur

Titulaires privés
En 2007, les tendances des années précédentes n’ont fait que se
confirmer. Baisse de la part des véhicules livrés par les démolisseurs
et hausse de la part des véhicules livrés par des titulaires privés.
Ceci s’explique par le fait que davantage de centres se font agréer,
conformément à la loi.

Derniers détenteurs des VHU

Leasing- Multi-
Assurance Dépannage Constructeur Concessionnaire Titulaire privé Démolisseur Secteur public
Renting marque

Origine

Secteurs publics
Le secteur public a une part toujours aussi faible, bien qu’en légère
progression, dans cette statistique. Il est dommage qu’il n’y ait pas
une plus grande implication de ce secteur, qui devrait pourtant don-
ner l’exemple, dans la gestion des VHU par les centres agréés….

16
Proportion de VHU par marque

Divers
Marques

En 12 secondes
une voiture est réduite
dans un broyeur à 750 kg de
métaux. Ceux-ci seront
recyclés dans la sidérurgie
comme matière première.

17
Résultats 2007

Age des véhicules

14 ans
d’âge moyen d’un véhicule hors d’usage

Age des VHU1

âge moyen: 14 ans

Age
1
VHU avec documents

18
Etat des véhicules délivrés

91,6%
de véhicules hors d’usage dépollués par les centres agréés

Proportion de dépollution centre-amont

Centre Amont

Lieu de dépollution

La part des véhicules dépollués dans les centres continue de monter. Neuf véhicules sur 10 sont désormais
dépollués dans des centres Febelauto.
Toutefois, en réalité, beaucoup de ces véhicules sont livrés non complets, délestés de leurs composants les
plus riches par des sociétés qui ne pratiquent pas la dépollution.
Ceci pénalise fortement la rentabilité des centres agréés qui perdent tout le bénéfice pouvant être réalisé
sur la vente et la valorisation des composants.

19
Résultats 2007

Proportion de véhicules avec documents

59,5%
de véhicules hors d’usage avec documents de bord

Le nombre de véhicules hors d’usage réceptionnés avec leurs documents de bord a baissé en 2007. Un résul-
tat peu satisfaisant. Il est évident que la mise en place d’un système de désimmatriculation parfaitement
traçable permettrait d’améliorer nettement les résultats dans ce domaine. Il permettrait en outre à nos
centres de ne plus subir la concurrence de centres clandestins n’ayant pas consenti les mêmes efforts
d’investissement.

Proportion de VHU avec-sans documents

Documents Etrangers Sans documents

Caractéristique

20
113 468 tonnes de matières traitées écologiquement
Nouveaux véhicules
Alors que 2006 avait été une année record, la Belgique a réussi à vendre encore plus de véhicules en 2007 et
notamment des camionnettes. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site www.febiac.be.

Régions Nombre nouveaux véhicules Masse nouveaux véhicules


M
1
N 1
Total M
1
N 1
Total
Bruxelles-
Capitale 97.899 8.936 106.835 90.633.225 17.638.648 108.271.873
Flandre 276.558 38.816 315.374 277.365.502 84.018.917 361.384.420
Wallonie 150.338 17.643 167.981 136.255.282 39.755.025 176.010.307
Total 524.795 65.395 590.190 504.254.009 141.412.591 645.666.600

Véhicules hors d’usage


127 959 véhicules hors d’usage collectés et 113 468 tonnesde matières valorisées écologiquement, voilà
concrètement le travail des centres agréés et de tous les acteurs impliqués dans le traitement des véhicules
hors d’usage en 2007.

Régions Nombre Masse (kg) VHU avec VHU VHU


VHU VHU documents identifiés dépollués par
collectés collectés les centres
agréés
Bruxelles-
Capitale 8.793 7.678.678 29,1 % 78,2 % 69,7 %
Flandre 73.410 62.943.773 63,7 % 79,5 % 89,7 %
Wallonie 45.756 42.846.156 58,6 % 75,6 % 98,8 %
Total 127.959 113.468.607 59,5 % 78,0 % 91,6 %

21
Résultats 2007

Bilan massique
Le bilan massique exprime le rapport des entrées et sorties des centres agréés en matière de traitement des
véhicules hors d’usage au cours de l’année 2007. Ce rapport nous indique que :

127.959 véhicules hors d’usage ont été collectés en 2007, dont 10.794 réceptionnés pré-dépollués.
Les témoignages des centres agréés laissent cependant entendre que bon nombre de véhicules dépollués
dans les centres sont réceptionnés incomplets.

113.468 tonnes de matériaux ont été réceptionnées sous forme de véhicules par les centres agréés. Après
traitement, 96.454 tonnes d’épaves ont été évacuées vers les broyeurs en vue de leur valorisation. Lors de
leur mise sur le marché, l’ensemble de ces véhicules représentaient un poids total de 128 628 tonnes.

Type de matériaux Quantité


Véhicules collectés Total
Total VHU 127.959
VHU pré-dépollués 10.794
VHU dépollués aux centres 117.167
Masse des véhicules Total (kg) Moyenne (kg)
Masse véhicules neufs (M0) 128.628.413 1005,2
Masse VHU - entrée CA (M1) 113.468.607 886,8
Masse épaves - sortie CA (M2) 96.454.083 753,8
Matériaux valorisés Total (kg) Moyenne (kg)
Batteries 1.588.266 13,6
Boue eau/hydrocarbures 75.619 0,6
Catalyseurs 121.733 1
Composants 9.529.500 81,3
Composants explosifs 488 0,0
Essence 378.915 3,2
Filtres 50.337 0,4
Gasoil 246.411 2,1
Huiles moteur/bte vitesse 407.186 3,5
Huiles hydrauliques 3.528 0,0
Liquide airco 91 0,0
Liquide de frein 14.915 0,1
Liquide de refroidissement 193.040 1,6
Liquide de lave-glace 86.216 0,7
Matières plastiques 14.705 0,1
Métaux ferreux 1.759.442 15
Métaux non-ferreux 361.600 3,1
Nettoyage cuves et fûts 4.695 0,0
Pneus 2.013.214 17,2
Réservoirs LPG 7.488 0,1
Verre 2.965 0,0

Après traitement, plus de 16.860 tonnes de matériaux et composants dépollués et/ou démontés des véhi-
cules hors d’usage ont été soit vendus pour réutilisation, soit évacués par des collecteurs agréés en vue
de leur valorisation ultérieure.

22
Taux d’application utile

Comme déjà cité à la page 7, l’étude TWOL, réalisé par RDC sur ordre de l’OVAM, est toujours en cours.
Désormais, nous pouvons vous annoncer avec fierté que l’une des conclusions de cette étude est que le
traitement des véhicules hors d’usage en Belgique atteint les objectifs européens et régionaux.La Belgique
atteint un taux de recyclage et de valorisation énergétique de 85% grâce au traitement de quantités con-
sidérables de véhicules hors d’usage par des broyeurs.Ceux-ci appliquent les technologies de post broyage
au niveau du résidu de broyage léger.
Vous trouverez de plus amples informations et explications sur notre site web ainsi que sur celui de l’OVAM
une fois que l’étude sera achevée.

Seuls les centres agréés


sont habilités à vous fournir
le certificat de destruction,
qui est votre garantie pour
le meilleur recyclage !

23
Qui est qui?

Les membres effectifs de la catégorie A


de l’Assemblée Générale
SECTEUR 1

• l’asbl FEBIAC, Fédération belge de l’industrie de l’automobile et du cycle,


boulevard de la Woluwe 46, bte 6, 1200 Bruxelles

• les groupements affiliés à l’asbl FEDERAUTO,


Confédération du commerce et de la réparation automobiles et des secteurs connexes

a) l’asbl DETABEL, Groupement des entreprises de dépannage-remorquage de Belgique,


Avenue Jules Bordet 164, 1140 Bruxelles.

b) l’asbl Fédération du matériel automobile, Avenue Jules Bordet 164, 1140 Bruxelles

c) l’asbl GDA, Groupement des concessionnaires et agents de marques automobiles,


Avenue Jules Bordet 164, 1140 Bruxelles

d) l’asbl Groupement des négociants en véhicules d’occasion,


Avenue Jules Bordet 164, 1140 Bruxelles

e) l’asbl REPARAUTO, Groupement des entreprises de réparation automobile,


Avenue Jules Bordet 164, 1140 Bruxelles

• l’asbl FEBELCAR, Royale Fédération belge de la carrosserie et des métiers connexes, boulevard de la
Woluwe 46, bte 4, 1200 Bruxelles

SECTEUR 2

• l’asbl COBEREC, Confédération belge de la récupération,


rue des Comédiens 16/22, bte 7, 1000 Bruxelles

• l’asbl FEVAR, Fédération des entreprises de vente de pièces de rechange d’autos et de recyclage,
Oude Baan 28, 2800 Mechelen

SECTEUR 3

• l’asbl AGORIA, Fédération multisectorielle de l’industrie technologique - Secteur automobile,


Diamant Building, boulevard A. Reyers 80, 1030 Bruxelles

• l’asbl FEDERPLAST.be, Association belge des producteurs d’articles en matières plastiques et élastomères
auprès d’Agoria et Essenscia, Diamant Building, boulevard A. Reyers 80, 1030 Bruxelles

• l’asbl FEDUSTRIA, Fédération belge du textile et de l’industrie du bois et de l’ameublement,


Hof ter Vleestdreef 5, bte 1, 1070 Bruxelles

24
Conseil d’Administration
Monsieur Frédéricq Peigneux
Communication and Development Manager
Président
Cometsambre S.A.
Monsieur Paul de Rooij
Managing Director Ford Motor Company S.A.
Madame Martine Lauwers
Délégué FEVAR asbl
Vice-présidents
Monsieur Jan Vermoesen
Monsieur Joan Vanderhoydonck
Administrateur délégué COBEREC asbl
Administrateur délégué De Jonghe & Co S.A.

Monsieur Pieter Donck


Monsieur Bruno Eggermont
Directeur AGORIA Automotive
Conseiller Environnement FEDUSTRIA asbl

Administrateurs
Monsieur Gustaaf Bos
Monsieur Eric Soete
Manager Matières plastiques et composites
Directeur après-vente Citroën BELUX S.A.
FEDERPLAST.be asbl

Monsieur Didier Goyens


Directeur commercial Pièces et Services Renault
Secrétaire
Monsieur Pol Michiels
Belgique Luxembourg S.A.
Conseiller Environnement FEBIAC asbl

Monsieur Thierry van Kan


Executive Vice President D’Ieteren Auto S.A.
Observateurs per-
Monsieur Gilbert Verboomen manents au Conseil
Director After Sales Toyota Belgium S.A. d’Administration
Monsieur Luc Vinckx Monsieur Johan Verlinden
Manager General Motors Coordination Center Adjoint du directeur OVAM

Monsieur Philippe Pirson Madame Nathalie Tacquenier


Administrateur délégué Federauto asbl Attachée
Département instruments économiques et gestion
Monsieur Guy Reynaers de l’eau
Administrateur délégué Garage Reynaers Division inspectorat IBGE

Madame Martine Vanheers Madame Griet Van Kelecom


Directeur adjoint Service d’étude Chef de département
Département instruments économiques et gestion
Monsieur Rik Debaere de l’eau
Directeur général Group Galloo S.A. Division inspectorat IBGE

Monsieur Vincent Quidousse Monsieur Alain Ghodsi


Directeur Belgian Scrap Terminal S.A. Premier attaché Office wallon des Déchets

25
Editeur responsable Catherine Lenaerts, Boulevard de la Woluwe 46, bte 13, 1200 Bruxelles

ASBL FEBELAUTO
Boulevard de la Woluwe 46, bte 13, 1200 Bruxelles
tel +32 2 778 64 62 • fax +32 2 778 64 12 • www.febelauto.be • info@febelauto.be

Оценить