Вы находитесь на странице: 1из 6

LA CHAINE PROTHETIQUE EN PROTHESE AMOVIBLE PARTIELLE / C. Archien & P.

Tavitian

LA CHAINE PROTHETIQUE EN
PARTIELLE
DE LA CLINIQUE AU LABORATOIRE
PROSTHETIC SEQUENCE IN REMOVABLE PARTIAL DENTURE CONSTRUCTION.
FROM THE CLINIC TO THE LABORATORY.

Claude Archien,
M.C.U. - P.H.
Faculté de Chirurgie Dentaire
Rue du Docteur Hendeyreich
54 000 Nancy.

La prothèse amovible partielle The removable partial denture


Abstract
Résumé

doit s’intégrer dans le complexe should become integrated into the


buccal du patient en préservant patient’s mouth while maintaining
l’intégrité des tissus de soutien. oral tissues in healthy condition.
Cette thérapeutique nécessite la mise This prosthetic treatment requires
en œuvre d’un diagnostic précis a specific diagnosis and a detailed
et d’un plan de traitement détaillé. treatment planning.
Le châssis métallique est constitué The metallic framework is formed
d’un certain nombre d’éléments by several interdependants elements.
interdépendants. Son tracé dépend Its design depends on the type
du type d’édentement, de l’anatomie of edentulousness and on the anatomy
des zones concernées. Sa réalisation of the concerned areas. Its execution
Patrick Tavitian, au laboratoire nécessite une parfaite in the laboratory requires a total
Ex-assistant. collaboration entre le clinicien colaboration between the dental surgeon
Faculté de Chirurgie Dentaire et le prothésiste. and the dental technician.
de Marseille
Service d’odontologie, Hôpital Nord
13 000 Marseille. Mots clés : Keywords
Prothèse amovible partielle Partial removable prosthesis
Plan de référence occlusal Occlusal reference plan
Coronoplastie Coronoplasty
Axe d’insertion Insertion axis
Connexions Connections

24 L E S C A H I E R S D E L’ A D F - N ° 1 - 1 e r t r i m e s t r e 1 9 9 8
LA CHAINE PROTHETIQUE EN PROTHESE AMOVIBLE PARTIELLE / C. Archien & P. Tavitian

PROTHESE AMOVIBLE

M
algré le développement de l’im- tissus ostéomuqueux. Ceci nous amène à La répartition des forces engen-
plantologie, la prothèse amo- envisager l’existence d’un phénomène ro- drées par la prothèse doit tenir compte
vible partielle à infrastructure tationnel inévitable sur toute prothèse en de la particularité de chaque élément,
métallique est et demeure une thérapeu- extension. seule l’observation clinique peut rensei-
tique d’actualité. En effet, les contre-indi- La rotation affecte à la fois la susten- gner le praticien sur l’individualité de
cations à la mise en place de systèmes tation, la stabilité et la rétention. chaque cas.
implantaires, qu’elles soient d’ordre médi- Pour compléter l’examen, il est né-
cal, anatomique ou économique, sont les Divers axes de rotation peuvent être cessaire de posséder des modèles de tra-
indications mêmes de la prothèse amo- considérés : vail issus d’empreintes réalisées aux
vible partielle. – un axe transversal, lorsque les bases hydrocolloïdes irréversibles. Ces modèles
L’objectif de ce traitement est double : prothétiques se rapprochent ou s’éloi- vont permettre une double analyse :
– objectif direct : remplacer les organes gnent des tissus dans le plan vertical. Cet – analyse occlusale,
dentaires disparus, axe passe par les deux taquets occlusaux – analyse au paralléliseur.
– objectif indirect : préserver l’équilibre situés sur les dents bordant l’édentement. L’examen de ces modèles permet de
des dents restantes, des tissus ostéo- – un axe longitudinal, si les forces sont mieux visualiser la portée des segments
muqueux, du système neuro-musculo- appliquées sur un seul côté, la prothèse édentés ainsi que les égressions, ver-
articulaire. pivote selon un axe qui passe par le som- sions ou torsions des dents en place sur
Pour atteindre ces objectifs, toutes met de la crête du coté opposé. l’arcade.
les disciplines odontologiques doivent – un axe vertical, les forces horizon- L’analyse occlusale met en évidence
être mises au service de la prothèse amo- tales ou obliques font tourner la prothèse les prématurités qu’il sera nécessaire de
vible partielle et cela sous la responsabi- autour d’un axe vertical. corriger, ainsi que tous les éléments pou-
lité unique du praticien. Ce phénomène est incontournable et vant avoir une quelconque interférence
plus ou moins accentué selon l’état des sur l’orientation du futur plan occlusal
Le premier rôle de celui-ci consiste à ob- dents et de la fibromuqueuse. prothétique (Fig. 1).
server minutieusement et systématique-
ment l’ensemble de la cavité buccale.
Cette observation doit être visuelle et di-
gitale au niveau des dents et du substra-
tum ostéomuqueux (dépressibilité mu-
queuse, épaisseur osseuse).
L’examen radiographique, complé-
mentaire, permet de mieux évaluer la
qualité du tissu osseux, son niveau autour
des dents résiduelles et la valeur intrin-
sèque et extrinsèque de celles-ci. L’arti-
culation temporo-mandibulaire doit éga-
lement être observée par la palpation.
Cette analyse permet au praticien
d’évaluer les difficultés de chaque cas.

Le problème majeur de la prothèse amo-


vible partielle réside dans les classes
d’édentement libres (Classe I, II et IV)
mettant en jeu des appuis à dépressibilité
très différente, les tissus dentaires et les Fig. 1. Le plan occlusal prothétique (J. Schittly).

L E S C A H I E R S D E L’ A D F - N ° 1 - 1 e r t r i m e s t r e 1 9 9 8 25
LA CHAINE PROTHETIQUE EN PROTHESE AMOVIBLE PARTIELLE / C. Archien & P. Tavitian

Fig. 2. L’axe d’insertion est déterminé au paralléliseur selon les forces proximales des dents bordant
l’édentement.

L’utilisation du paralléliseur permet au Le châssis à infrastructure métallique est


praticien de déterminer et de choisir un composé de quatre éléments principaux :
axe d’insertion et de désinsertion à la fu- les crochets, les selles, les connexions
ture prothèse. C’est un instrument d’ana- principales et secondaires.
lyse indispensable au cabinet pour la mise Les selles métalliques les plus cou-
en évidence du parallélisme ou de la di- rantes sont grillagées ou festonnées ou en
vergence des éléments en présence, qu’ils “arête de poisson”.
soient dentaires ou ostéomuqueux. Il per- Les selles festonnées sont systémati-
met de réaliser le parallélisme des sur- quement indiquées à la mandibule pour
faces de guidage, l’équilibre des zones de des raisons structurelles, les risques de
rétention ainsi que d’optimiser l’esthé- fracture n’étant pas négligeables au ni- Fig. 4. Crochet R.P.I.
tique de la future prothèse avec le mini- veau des liaisons.
mum de préparations coronaires (Fig. 2). Les différents types de crochets pou- au crochet RPI (Fig. 4) ou RPC puisque
Une fois l’axe d’insertion déterminé, vant être utilisés sont au nombre de ce sont des crochets dissociés, chaque
le praticien choisit les éléments de réten- quatre : sur les dents bordant des édente- élément, taquet, guidage et rétention est
tion en fonction du cas et de préparation ments terminaux, nous utiliserons des indépendant de l’autre. Le crochet Ac-
adéquate des structures destinées à le crochets RPI, RPC, ou des crochets Nally kers (Fig. 5) est employé dans les éden-
recevoir. Martinet (Fig. 3). Notre préférence allant tements encastrés, avec ses éléments
d’appuis placés du côté de l’édentement.
Le crochet Bonwill (Fig. 6) est utilisé
dans les Classe II du côté denté et dans
les Classe IV au niveau des segments pos-
térieurs.
Le système de rétention choisi, nous
réalisons les préparations coronaires cor-
respondantes aux systèmes rétentifs : lo-
gement de taquet, passage de potence,
zone de calage ainsi que la zone rétentive.
Ces préparations assurent une certaine
épaisseur aux éléments métalliques pour
éviter toute fragilisation et doivent éviter
toute interférence au niveau occlusal
(Fig. 7 et 8).
Les connexions principales sont les
éléments structurels destinés à réunir
tous les autres éléments. Au maxillaire, la
Fig. 3. Crochet Nally-Martinet. connexion principale est la plaque pala-

26 L E S C A H I E R S D E L’ A D F - N ° 1 - 1 e r t r i m e s t r e 1 9 9 8
LA CHAINE PROTHETIQUE EN PROTHESE AMOVIBLE PARTIELLE / C. Archien & P. Tavitian

Fig. 5. Crochet Ackers.

Fig. 6. Crochet Bonwill.

L E S C A H I E R S D E L’ A D F - N ° 1 - 1 e r t r i m e s t r e 1 9 9 8 27
LA CHAINE PROTHETIQUE EN PROTHESE AMOVIBLE PARTIELLE / C. Archien & P. Tavitian

Fig. 7 et 8. Les préparations coronaires.


Sur ces deux photos, on peut voir la différence entre une dent convenablement préparée et un dent non préparée.
La potence et le taquet doivent avoir une certaine épaisseur et ne pas troubler l’équilibre occlusal.

28 L E S C A H I E R S D E L’ A D F - N ° 1 - 1 e r t r i m e s t r e 1 9 9 8
;
LA CHAINE PROTHETIQUE EN PROTHESE AMOVIBLE PARTIELLE / C. Archien & P. Tavitian

BRIEN M. ; Conception et tracé

Bibliographie
des prothèses partielles amovibles.
Prostha, Canada, 1996.

TAVITIAN P. et coll. ; La précision


en prothèse composite :
préparations et techniques
de coulée originales. Cah Prothese,
95 : 64-75, 1996.

DOUAL J.-M., VERMELLE G. ;


tine. Elle joue un rôle important de sus- La réalisation pratique du châssis métal-
L’axe d’insertion en prothèse
tentation et de stabilisation. Elle est en lique fait appel à la technique de coulée adjointe partielle, sa place
contact intime avec les surfaces d’appui conventionnelle. Celle-ci nécessite la dans la thérapeutique,
ostéomuqueux. Elle a généralement une mise en œuvre d’un duplicata sur lequel détermination par la méthode
forme qui épouse le profil antéro-posté- est élaborée la maquette en cire. Après globale. Cah Prothese, 84 : 64-78,
rieur en L de la voûte palatine. coulée, la pièce est sablée, grattée et po- 1993.
Exceptionnellement, les entretoises lie pour être essayée sur le modèle et en
palatines sont utilisées car elles reportent situation clinique. LOUIS J.-P. et coll. ; Le châssis
le poids de la prothèse vers l’arrière et gê- A partir de ce stade, lorsque le châs- métallique à bandeau
nent la langue. sis métallique s’intègre parfaitement dans coronocingulaire : une alternative
intéressante dans le traitement
Les plaques en fer à cheval sont à évi- le berceau qui lui a été préparé, le prati-
des édentements distaux
ter, si possible, car elles prennent généra- cien peut procéder aux étapes finales :
mandibulaires. Cah Prothese, 82 :
lement appui sur des zones considérées empreinte fonctionnelle, enregistrement 7-18, 1993.
comme indices négatifs par P. Housset. de l’occlusion, montage des dents artifi-
A la mandibule, les connexions prin- cielles, finition et équilibration.
cipales ont un rôle de liaison sans appui Son rôle ne s’arrête pas à la mise en
sur les tissus ostéomuquueux. Trois types bouche de la prothèse, mais il est pro-
peuvent être considérés en fonction de longé par la maintenance. Celle-ci joue un
l’anatomie du versant rétro-incisif : la rôle primordial dans le maintien de l’équi-
barre linguale, le bandeau lingual, le ban- libre prothétique, elle est indispensable
deau coronocingulaire. pour assurer la pérennité de la prothèse
Généralement, lorsque la distance et des éléments dentaires restants.
entre l’anneau gingival et l’insertion du
frein est supérieure à 7 mm, la barre lin- Comme on peut le constater au travers de
guale est indiquée si la région rétro-inci- cet article, la prothèse amovible partielle
sive est de dépouille. Autrement, le prati- nécessite de la part du praticien un effort
cien préconisera le bandeau lingual ou le de réflexion, une observation clinique
bandeau coronocingulaire. systématique, une analyse occlusale et
Les connexions secondaires permet- une analyse au paralléliseur pour mettre
tent de minimiser les mouvements de en œuvre une conception personnalisée
bascule de la prothèse. Elles revêtent dif- de l’élément prothétique. Ceci doit se
férentes formes : fil coronocingulaire, faire en pleine collaboration avec le pro-
bras de calage, appuis occlusaux. thésiste pour notre plus grande satisfac-
La situation des appuis occlusaux, qu’ils tion et surtout pour le bien être de nos
soient principaux ou secondaires, se fait patients.
en fonction de chaque cas et de l’observa-
tion clinique.
Dans les cas d’édentements termi-
naux, les appuis occlusaux sur les dents
bordant les édentements seront générale-
ment situés en position mésiale. Sur les
dents bordant les édentements encastrés,
les appuis seront réalisés du côté de
l’édentement. En ce qui concerne les ap- Demandes de tirés à part :
puis secondaires, ceux-ci seront réalisés Dr Claude Archien
ADF
de façon symétrique pour que les diffé-
6, rue Guillaume-Tell
rents axes forment un triangle et que la 75017 Paris
prothèse soit dite auto-équilibrée.

L E S C A H I E R S D E L’ A D F - N ° 1 - 1 e r t r i m e s t r e 1 9 9 8 29

Оценить