Вы находитесь на странице: 1из 40

1

 Introduction
 L’artère carotide commune
(gauche et droite )
 L’artère carotide externe
 L’artère carotide interne
 cas clinique

2
L’irrigation sanguine de la
tête et du cou est assurée par
deux systèmes artériels :
 Le système carotidien.
 Et le système sous-clavier

Les artères carotides

Les artère subclavières

3
4
Les carotides sont des
vaisseaux très
importants puisqu'ils
sont les seuls à faire
passer le sang et
l'oxygène du cœur vers
le cou et la tête

5
6
L’artère carotide commune (arteria
carotis communis) de plus grand
calibre se situe dans la région
latérale du cou et draine le flux
sanguin destiné à la face, la boîte
crânienne et le cerveau. Ce
vaisseau se divise ensuite en deux
artères : l’artère carotide externe
(arteria carotis externa) destinée à
la face et au cuir chevelu et l’artère
carotide interne (arteria carotis
interna) qui fait pénétrer dans la
boîte crânienne le sang oxygéné à
destination du cerveau, des yeux et
des oreilles internes.

7
Origine :
 L’artère carotide commune
droite nait du tronc artériel
brachio-céphalique (T2) en
arrière de l’articulation
sternoclaviculaire droite.
 L’artère carotide commune
gauche nait directement de
l’arc aortique en arrière et à
gauche de l’origine du tronc
brachiocéphalique.
8
L’origine de l’artère
carotide commune
droite

9
10
Trajet :
 8 mm de calibre à son
origine, remonte
obliquement en haut, en
dehors et légèrement en
arrière puis verticale latéro-
trachéale.
 L’artère carotide primitive
est contenue dans la gaine
vasculaire du cou avec la
veine jugulaire interne et le
nerf vague ou
pneumogastrique
11
Nerf vague

Veine jugulaire
interne

Artère carotide
commune

12
Terminaison :
 Les artères carotides ont la
même terminaison à la
hauteur de C4 soit au niveau
de l’horizontale qui passe par
l’extrémité supérieur du
cartilage thyroïde en deux
branches terminales :
o Les artères carotides
interne et externe

Bord sup de la
thyroïde 13
Rapport (cou) :
 Parcoure la région cervicale latérale
où elle entre rapports avec :
o En avant :
 Le muscle
sternocléidomastoïdien
= couvercle de la
carotide.
 Le ventre supérieur de
l’omohyoïdien.
o En arrière :
 Aux muscles pré-
vertébraux.

14
15
o En dedans :
 Loge viscérale
du cou
(trachée,
œsophage,
larynx,
thyroïde)

16
17
o En dehors :
 La veine jugulaire
interne et le nerf
vague

Nerf vague
Veine jugulaire interne 18
19
CE
CI

Bulbe
20
Angio‐IRM des artères
carotides

21
22
Branche terminale de la carotide commune . Elle vascularise les
partie extra-crâniennes de la tête, la dure-mère et participe à la
vascularisation du cou .

23
Origine, trajet,
terminaison :
 Nait à la hauteur de C4,
branche de antéro-interne de
la carotide commune. L'artère
carotide externe se termine
dans la parotide, juste en
arrière du col du condyle
mandibulaire, en se divisant
en deux branches, l'artère
temporale superficielle et
l'artère maxillaire (maxillaire
interne).
24
Branche
collatérales :
 L’artère thyroïdienne
supérieure.
 L’artère linguale.
 L’artère pharyngienne
ascendante.
 L’artère faciale.
 L’artère occipitale.
 L’artère auriculaire
postérieure.
 Rameaux parotidiens.
25
26
Branche terminales :
- L’artère temporale superficielle
- L’artère maxillaire

27
Origine :
L’artère carotide interne est la
branche de bifurcation latérale de
l’artère carotide commune
(branche terminale).
Elle nait au niveau du bulbe
carotidien.
Dans la région latérale du cou à la
hauteur de la C4, sous l’angle
mandibulaire
28
Trajet : pénètre le crâne par les canaux
carotidiens des rochers des os temporaux

Terminaison : elle se
termine en dehors du
chiasma optique

29
Branche collatérale :
 L’artère ophtalmique

Branches terminales :
Elle se termine en dehors du
chiasma optique en 4 branches
terminales :
 L’artère communicante
postérieure.
 L’artère choroïdienne antérieure.
 L’artère Sylvianne ou cérébrale
moyenne.
 L’artère cérébrale antérieure.
30
31
CAS CLINIQUES :

La maladie de l'artère carotide,


ou sténose de l'artère carotide,
fait référence à un
rétrécissement des artères
carotides qui est
habituellement causé par
l'athérosclérose, c'est-à-dire par
une accumulation de la plaque
d'athérome sur la paroi interne
des artères.

32
Pour beaucoup de personnes, la
sténose de l'artère carotide ne
déclenche aucun symptôme.
Toutefois, quand la plaque
d'athérome se fragmente et forme
des éléments appelés emboles qui
migrent vers le cerveau, la circulation
sanguine ne peut plus irriguer toutes
les zones du cerveau, donc un
accident vasculaire cérébral s'ensuit.

les personnes atteintes de la maladie


de l'artère carotide peuvent aussi
avoir une insuffisance coronaire ou
une maladie cardiaque.

33
34
35
Parmi les médicaments susceptibles ,on
retrouve :
_ les médicaments qui abaissent la
pression artérielle
_ les médicaments dont le nom se termine
en « statine » (par ex la lovastatine )et qui
font baisser le taux de mauvais cholestérol
_ les médicaments qui diminuent le taux
de sucre sanguin
_ les inhibiteurs plaquettaires comme
l'acide acétylsalicylique

36
Une endartériectomie consiste à enlever la plaque qui
tapisse la paroi interne de l'artère carotide.

37
Un anévrisme est une
dilatation d'un vaisseau
sanguin liée à une
faiblesse de la paroi
vasculaire.
L'anévrisme peut
comprimer les structures
nerveuses environnantes,
provoquant des douleurs
ou d'autres symptômes .

38
- Les anévrismes cérébraux
discutent du traitement qui doit
être entrepris en urgence : soit
l'embolisation de l'anévrisme à
l'aide de coils (petits ressorts en coils

platine), soit l'intervention


chirurgicale (trépanation et mise en
place d'un clip au niveau du collet
de l'anevrisme).

- Dans tous les cas, la


correction des facteurs de
risque (hypertension
artérielle et tabac) reste
indispensable.
39
40