Вы находитесь на странице: 1из 51

Université de Sousse Institut Supérieur

de gestion de Sousse

Mémoire de fin d’Etudes

Analyse financier

Elabore : Imen Boukamch


plan
• Chapitre I: présentation de société ICAR
• Chapitre II: analyse financière
• I. Introduction
• II. Analyse de l ’ equilibre financière
• 1. FR
• 2. BFR
• 3. TN
• III. Les ratio financière
• 1. analyse des ratio de liquidité
• 2. analyse des ratio de structure
• 3. analyse des ratio de rentabilité
• 4. Analyse des ratio de gestion
• 5. CAF
• 6. SIG
• Chapitre III. Analyse de situation financière de
l’ ICAR
• I. Analyse de l’ equilibre financière
• 1. fond de roulement (FR)
• 2. Besoin de fond de roulement (BFR)
• 3. trésorerie nette (TN)
• II. Les ratio financiere
• 1. Analyse des ratio de liquidité
• 2. Analyse des ratio de sructure
• 3. analyse des ratio de rentabilité
• 4. analyse des ratio de gestion
• 5. CAF
• 6. SIG
. Chapitre VI. Analyse prévisionnelle de la société
ICAR
Chapitre I :
présentation générale de la
société les Industries de
Carrossage Automobiles
‘’ICAR’’
Chapitre 1: Prèsentation générale de la société les
Industries de Carrossage Automobile
Section 1:Identification générale

• 1.Historique de l’ICAR:
• depuis sa création en MARS 1961 sous le nom de la Société Tunisienne
d’Industrie Automobile STIA , devenue Les Industries de carrossage automobile en
Septembre 2009 lors de privatisation des entreprises publiques , avait pour
vocation l’assemblage des véhicules utilitaires , le carrossage des autobus autocars
et le montage des véhicules industriels qui n’a cessé d’évoluer.
Pionnier de l’industrie automobile en Tunisie , son évolution est caractérisée par
une diversification de son activité liée aux contraintes du marché et aux
changements intervenus dans le cadre juridique et réglementaire extérieur de la
Tunisie.
. +Fiche d’identité:
_ Raison sociale: Société Les Industries de carrossage automobile , ICAR
_ Forme juridique: société anonyme
_ Date de création: 14 Septembre 2009
_ Surface: 23500m²
-siège social: rue N°1 ZONE Industrielle CHARGUIA I _ TUNIS
USINE : ROUTE DE MONASTIRE, DIDI ABIBEIHAMID , 4000 sousse
- chiffre d’affaire :90.000.000 M.TND
-Usine : Route de MONASTIR,SIDI ABIDLHMID, 4000 SOUSSE
_ Effectif total: 402
Capital social en TND: plus de 15.000.000.000.TND
_ téléphone/Fax : (+216)73830001/ (+216)73320420 .
2.Activité de la société:
• L’activité de l’ICAR s’articule autour de deux
spécialités:
Le carrossage d’Autobus - Autocars en premier
lieu et le montage de véhicules industriels en
second lieu.
2.1_ L’activité de carrossage des autobus-
autocars comprend:
 autobus standards
 autobus articulés
 des autocars standards
 Des autocars conforts
destinés principalement aux sociétés de
transport et des autocars touristiques, dont la
clientèle est constituée de sociétés hôtelières
et les agences de voyages .
ICAR a développé des partenaires de
coopération industrielle aves les principaux
constructeurs mondiaux, reposant sur l’achat
de châssis, le montage et le carrossage (
IRISBUS _ IVECO _ MERCEDES_ VOLKSWAGEN)
• 2.2 l’activité de montage de véhicules industriels:
• Elle comprend le montage de camions et des
camionnettes pick-up montés en CKD.
• Les marques montées par l’ICAR sont
internationalement connues :IVECO-Italie et
MITSUBISHI-Japon.
• 3.Partenaires et fournisseurs et produits de ICAR:
• 3.1.Partenaires :
• ICAR compte parmi sa clientèle en matière
d’autobus-autocars urbains et interurbains , les
grandes sociétés de transport nationales ,
régionales et privées.
Principaux clients pour les autobus et
autocars
Les clients
Toutes les sociétés régionale et nationale de
transport
( S.T.T –S.T.S – SNTRI – SRT Gafsa etc.)
Les Sociétés de transport privées
(TUT – TCV etc. )
Les agences de voyages
(TTS –VLT –PRIMA TOURS etc. )
Clients dévire
( Tunisie leasing – Hannibal leasing )
Principaux clients pour les camions et
camionnettes :
• La vente des produits finis est effectuée aux
concessionnaires de la marque installés en Tunisie qui
se charge de les distribuer sur le marché local:
• Concessionnaire Marque
• Sté le moteur camionnette MITSUBISHIL200
• ITALCAR Camions IVECO( Mode.35 C15Het65C15H)
• SOTRADIES Camions IVECO( Mode.35C15Het65C15H)
• Le Moteur DIESEL Camions IVECO (Mode.35C15Het65C15H)
Les Partenaires de ICAR
• Fournisseurs Pays Produit
• MITSUBISHI Japon camionnette pic up
• IVECO Italie camions
• MERCEDES Allemagne/Brésil châssis roulants
• VOLKSWAGEN Brésil châssis roulants
• IRISBUS Espagne châssis roulants
• Organigramme de la société ICAR
PRESDENT DIRECTEUR GENERAL
Direction Systéme
d’information de
gestion

Contrôl Audit
Services de organisati
e de interne
conptabilité on
gestion
analytique
Chapitre II
Définition des concepts : Analyse
financière
Introduction
le contexte économique global est complexe. En
effet, les entreprises ne sont pas un sujet isolé
mais une partie prenante dans un environnement
changeant qui les façonne et auquel elles doivent
s’adapter. Le diagnostic est une étape nécessaire
préalable a la phase de l’évaluation du prix de
cession.
Il a pour objectif de nous permettre de comprendre
le présente et le passé de l’entreprise pour mieux
se transposer dans son avenir.
I. Définition d’analyse financière
L’analyse financière est une technique de
gestion qui a pour objectif de donner une
vision synthétique de la situation de
solvabilité d’une entreprise d’en caractériser la
rentabilité et les perspectives a fin de facilitée
l’investissement ou l’actroide crédit.
II. Analyse de l’ équilibre financier
• 1 Le fond de roulement (FR):
• Le fonds de roulement correspond à l’
excédent de ressources stables , par rapport
aux emplois durables d’une entreprise.
• Autrement dit , le fond de roulement , c’est la
partie des actifs circulants financée par des
ressources stables.
• On le calcul comme suit:
Actifs courants – Passifs courants
Ou bien
Ressource stables ( CP + PNC) – Emplois
stables (ANC)

• Si le fond de roulement négatif, c’est-à-dire que


les ressources stables ne couvrent même pas les
emplois durables , cela signifie qu’une partie des
immobilisations est financée par des dettes à
court terme auprès des fournisseurs ou des
établissements de crédit.
• Un fond de roulement positif signifie donc que
l’entreprise dispose une marge de sécurité
suffisante pour le financement de son cycle
d’exploitation
• Dans le meilleur des cas , le fonds de
roulement (FR) est supérieur au besoin en
fond de roulement (BFR) .Cela signifie que l ’
excédent en capitaux stables permet de
couvrir les besoins à court terme .
2. Le besoin de fonds de roulement
(BFR)
• Le besoin de fonds de roulement (BFR) reflète
la capacité de l’entreprise à générer les
ressources nécessaires au financement de son
cycle d’exploitation sans devoir recourir au
financement externe , c’est-à-dire la liquidité
dont l’entreprise a besoin simplement pour
faire rouler son activité.
• On le calcul par deux méthodes :
BFR= Actif courant sauf la trésorerie – Passif
courant sauf la trésorerie
ou bien
BFR = BFR D’exploitation + BFR Hors exploitation
ou
BFRE= Actif courant d’exploitation – Passif
courant d’exploitation
BFRHE= Actif courant hors exploitation – Passif
courant hors exploitation
• Remarque: BFRE représente la composante la
plus importante du BFR. Supposé directement lié
au chiffre d’affaires et le BFRHE composante
généralement mineure du BFR comme exemple le
placement et autres actifs financière et le
concours bancaire et autre passifs financiers .
• Si le BFR est positif , les emplois d’exploitation de
l’entreprise sont alors supérieurs aux ressources
d’exploitation . L’entreprise doit donc assurer son
financement à court terme soit par son excédent
de ressources à long terme (fonds de roulement),
soit par des ressources financières à court terme
(concours bancaire , compte courant d’associé…)
• Si le BFR est négatif , les emplois d’exploitation
sont alors inférieurs aux ressources
d’exploitation. L’entreprise n’a donc pas de
besoin d’exploitation à financer et connait une
trésorerie d’exploitation structurellement
positive , qu’elle peut utiliser en effectuant
des placements.
• Si le BFE= 0 le passif circulant de l’entreprise
est égal à l’actif circulant . L’entreprise n’a
donc pas de besoin d’exploitation à financer .
3. Trésorerie nette (TN)
• La trésorerie nette permet d’ajuster le BFR
c’est la relation fondamentale de trésorerie .
Elle représente donc un des indicateurs de
bonne santé financière de l’entreprise .
• Selon que cet excédent soit plus ou moins
important, cela traduit l’équilibre ou l’absence
d’équilibre financier de la structure.
• Elle se calcule par deux méthodes comme suit:
TN = FR – BFR
Ou bien
trésorerie Actif – Trésorerie Passifs
• Un léger excédent de trésorerie nette :
Le FR couvre presque totalement le BFR, le reste
est couvert par le découvert bancaire ou le
crédit de trésorerie comme l’escompte d’effets
de commerce , etc.
Une trésorerie nette positive trop importante :
• La situation de rêve, le FR couvre non seulement
la totalité du BFR mais dégage en plus une
trésorerie excédentaire.
• Une trésorerie nette trop négative : situation
inconfortable , laisse entrevoir un risque de
faillite .
4 . La relation entre Fonds de Roulement,
Besoin en Fonds de Roulement et
Trésorerie:
cette relation constitue d’abord une identité
comptable qui se déduit de l’égalité entre le
passif et l’actif du bilan .
Toutefois, elle a une signification financière
importante .
• Si le FR > BFR ,la trésorerie est positive .
L’entreprise finance son BFR aves des
ressources stables . C’est plutôt une bonne
situation , mais il faut attention à ce que le
niveau de la trésorerie ne soit pas trop élevé.
• Si le FR <BFR, la trésorerie est négative .la plus
part du BFR n’est pas financée par des
ressources stable .l’entreprise fait recours à
des crédits bancaires à court terme pour
financer une partie de son BFR.
• Cela ne constitue pas mauvaise situation en
soi , à condition que la rotation des créances
et dettes d’exploitation permette d’honorer
aux ses engagements .
• Enfin , on pourrait dire que l’optimum est une
situation ou la trésorerie est nulle (FR = BFR)
• Le financement du BFR est juste couvert par
des ressources stables.
III . Analyse des ratios financiers
Les ratios financiers sont des indicateurs utilisés
pour conduire des analyse financières
d’entreprises. Ils sont , le plus souvent ,
utilisés par le dirigeant pour suivre son
entreprise ou par des repreneurs d’entreprises
et investisseurs notamment dans le cadre
d’une évaluation.
1 .Analyse des ratio de liquidité :
• La liquidité est l’aptitude de la société à faire
face à ses passifs courants à leurs échéances.
• Une entreprise très rentable peut être mise en
faillite si le niveau de sa trésorerie ne lui
permet pas de régler ses paiements qui
arrivent à l’échéance
• Trois ratios de liquidité sont utilisés:
Ratio de liquidité générale = actifs
courants / passif courants

Ratio de liquidité restreinte = (actifs


courants – stock) / passifs courants

Ratio de liquidité immédiate = liquidité


équivalent de liquidité / passifs courants
ces ratios doivent être interprétés comme suit:
• le ratio de liquidité générale supérieure à 1
traduit un fonds de roulement net positif . Il
peut être comparé aux valeurs observées chez
les entreprises concurrentes ou ayant le même
type d’activité ainsi qu’ aux valeurs atteintes
par l’entreprise au cours des exercices
précédents .Un ratio de liquidité générale trop
important par rapport à la norme sectorielle
peut être le signe d’une mauvaise gestion du
BFR .
• Le ratio de liquidité générale n’explique pas
parfaitement la liquidité de l’entreprise car les
actifs courants figurent des éléments dont le
degré de liquidité faible comme les stock ,
l’analyse doit être donc complétée par le
calcul du ratio de liquidité restreinte ; ce ratio
indique la capacité de l’ entreprise à faire face
à ses dettes courantes par les encaisses et les
recouvrements de ses créances . Ce ratio est
généralement inférieure à 1 et son niveau
dépond de la nature de l’activité de
l’entreprise .
• Un ratio d liquidité restreinte ou immédiate
nettement inférieure à 1 peut traduire de
graves difficultés de paiement .
2 . Analyse de ratio de structure:
les ratio de structure financière permettent
essentiellement de mesure la part de la dette
(passif) utilisée dans le financement de l’actif
ainsi que la capacité de l’entreprise à faire face
à ses frais financiers ou intérêts .
Les ratio de structures sont établis grâce à la
comparaison entre un élément de l’actif ou du
passif et le montant totale du bilan . On
mesure trois ratio de structure :

 Ratio d’autonomie financière à long


terme = capitaux propre / Capitaux
permanents (CP + PNC)

 Ratio de solvabilité = capitaux propre


/ passif total
Ratio d’endettement = total passifs / total
capitaux propres et passifs
• Le ratio d’autonomie financière permet de
mesurer la couverture des capitaux
permanents par les capitaux propres . Plus le
ratio faible, plus l’entreprise dépend des
bailleurs de fond . Selon les normes bancaire
courantes , ce ratio doit être supérieure à
50%, ce qui signifie l’entreprise indépendante
financièrement , elle ne dépend pas des
ressources externes pour couvrir ses dettes .
• Plus cette part est importante , plus les
préteurs on en effet de chances de récupérer
leurs capitaux en cas de liquidation de
l’entreprise .
• On associe souvent à cette contrainte du ratio
d’autonomie financière à long terme
supérieure de 50% celle du ratio de solvabilité
générale supérieur a 50%.
• Ce qui concerne le ratio d’endettement : ce
ratio montre le pourcentage de l’actif d’une
entreprise qui a été finance par des
créanciers.
Le ratio d’endettement set souvent utilisé par
les banquier pour voir comment votre actif set
financé . De façon générale , une banque
interprétera un faible ratio comme un bon
indicateur de votre capacité de rembourser vos
dettes .
3 .Analyse des ratio de rentabilité:
Ratio Calculs
Ratio de marge brute CA (HT) - Cout de ventes / CA
(HT)
Rentabilité commerciale BN / CA (HT)

Rentabilité des actifs BN / Totale des actifs

Rentabilité financière RN / Capitaux Propre

Rentabilité économique Résultat économique / Acitfs


économique
Or résultat économique = résultat d’ exploitation
– charges financière + produits financière

• 4.Analyse des ratio de gestion:


• Les ratio de gestion sont calculés à partir de
l’état de résultat et bilan . Ils permettent
d’apprécier l’efficacité de la gestion des
éléments de l’actif et de l’utilisation des
ressources de l’entreprise .
• Ratio rotation des actifs = CA (HT) / Actifs total
• Ratio rotation des crédits clients = CA (TTC) /
client effets à recevoir
• Ratio délai de recouvrement des créances
clients = ( client et comptes rattaches *360 /
CA (TTC) )
• Ratio de rotation des dettes fournisseurs =
fournisseurs et comptes rattaches * 360 /
achat (TTC)
• Ratio de stocks = cout d’ achat des
marchandises vendues /stocks moyen
• Ratio de rotation des actifs : il exprime
l’efficacité d’utilisation des capitaux investis
dans l’entreprise . Plus la rotaion des actifs est
rapide plus l’entreprise a des chances d’etre
rentable . La rotation de l’actif des entreprises
commerciales est généralement plus
importante que celles des entreprise s
industrielles car elles exigent moins
d’investissements et dégagent un chiffre
d’affaires plus élevé .
• Ratio de rotation des stock : ces ratio mesure
la rapidité avec laquelle les stock se
transforment par les opérations se production
et/ ou des ventes en créances et en liquidités .
Un ratio de rotation de stock plus élevé est
généralement préféré à un ratio faible .
Toutefois , un ratio de rotation
significativement plus élevé que la moyenne
du secteur peut signifier que le stock de
l’entreprise est insuffisant pour satisfaire la
demande des clients .
• Ratio des crédits clients : ce ratio nous
renseigne sur la viteese de recouvrement des
créance clients .
• Délai moyen de recouvrement des créances
clients : correspond à une durée moyenne des
crédit accordés par l’entreprise à ses clients .
• 5. Analyse par la capacité d’
autofinancement (CAF):
• La CAF se calcule à partir de l’état de résultat
selon deux méthodes :
EBE + autre produits ordinaires sauf ( produits nets sur
cessions d’immobilisation , Quotas parts des
subventions d’investissement , reprise sur provisions
d’exploitation ) – autres charges ordinaires sauf (
charge net sur cession ) + produit financière sauf
(reprise sur provision financière ) + Gain extraordinaire
– perte extraordinaire – Impôts sur bénéfices .
Ou bien

Résultat de l’exercice + Dotation aux amortissements


et provisions – Reprise sur les dotations et provisions –
produit net sur cession d’actifs + charges nette sur
cession d’actifs – Quotes – parts des subventions
d’investissement inscrites au résultat de l’exercice
La capacité d’autofinancements (ou la CAF) représente
le surplus monétaire dégagé par la gestion courante au
cours de l’exercice et indique la capacité de l’entreprise
à financer sa croissance c’est à dire la capacité
d’autofinancement désigne l’ensemble des ressources
brutes restant à une entreprise à la fin d’un exercice
pour se développer en assumant elle - même ses
besoins d’investissement , mais peut être également
utilisée à des fins d’épargne , de remboursement
d’emprunt ou pour rémunérer les actionnaires sous
forme de dividendes .
6. Analyse par les soldes
intermédiaires de gestion (SIG):
• C’est un tableau qui contient des charges et
des produits à fin de déterminer des soldes
intermédiaires de gestion :
• a. La production : le chiffre d’affaire ne traduit
pas l’activité totale de l’entreprise. Celle-ci est
donnée par la production qui s’ajoute au
chiffre d’affaire :
• * la production stockée
• * la production immobilisée
• La production de l’entreprise est étudiée sur
plusieurs exercices et est comparée à la
production moyenne des entreprises du méme
secteur .
• b. Marge sur cout des matières :
• Elle est égale à la différence entre la production
vendue , stockée et immobilisée d’une part et les
achats consommés de matières premières et
approvisionnements d’autre part , cette marge
mesure la contribution de l’activité industrielle
aux résultats de l’entreprise .
• C. Valeur ajoutée brute (VAB) :
• Elle est égale à la somme de la marge
commerciale , de la marge sur cout matieres
et des subventions d’exploitations , diminuée
des autres charges externes . Elle represente
la richesse crée par l’entreprise .
• La valeur ajoutée permet de comparer les
entreprises pour mieux mesurer la
contribution respective à l’intérieur d’un
meme secteur .
• d. Excédent brut d’exploitation :
• C’est ce qui reste de la valeur ajoutée après
règlement des impôts et taxes et versements
assimilés et les charges de personnel ou encore
ce qui reste à l’entreprise pour rémunérer les
capitaux propres et empruntés et maintenir ou
accroitre sa capacité de production
• e. Résultat des activités ordinaires :
• C’est un résultat après impôts qui tient compte
de tous les charges et produits à l’exception de
tout élément extraordinaire ou lié à une
modification comptable
• f. Résultat net après modification comptable :
• C’est le résultat des activités ordinaires après
impôts plus ou moins les éléments
extraordinaires et l’effet des modifications
comptables net d’impôt . Elle

• c