Вы находитесь на странице: 1из 46

Université Hassan 1er de Settat

Ecole Nationale de Commerce et de Gestion Settat


Master de recherche: Sciences de Gestion
Année universitaire: 2017/2018

La communication
interculturelle
Préparé par: Encadré par:
CHNAIDA Nabila PHD WAHABI
SAUTANE Imane
PLAN

• La communication non verbale au Maroc


1

• La communication verbale
2

• La communication interculturelle selon Hofstede


3

2
La communication
non verbale au Maroc
3
1.Non verbal au Maroc

Le non verbal occupe une place importante au sein de la communication. Selon le chercheur
américain Mehrabian, qui a évalué le rapport entre la communication verbale et non verbale,
l’impact des mots lors d’une conversation est de 7%, tandis que le ton de la voix utilisé est de 38% et
le non verbal est de 55%.

 La communication non verbale se caractérise par des comportements non linguistiques qui se font
inconsciemment.

Au Maroc, le non verbal est d'une importance capitale et plusieurs règles y sont retrouvées en
cette matière. On peut donc affirmer qu'il s'agit d'une culture à contexte riche. Afin de mieux se
préparer à une communication interculturelle il faut en tenir compte.

4
5
A. La salutation dans la culture
marocaine

ØComme la majorité des cultures, les Marocains ont une manière bien à eux
de saluer les gens. En effet, certaines politesses d’usage sont à considérer
dans la manière de saluer.

ØPar exemple, il est capital d’utiliser la main droite lorsqu’on tend la main à
un Marocain. En effet, à leurs yeux, la main gauche est synonyme
d’impureté : « (…) cette dernière renvoie aux activités considérées comme
appartenant au domaine de l’impur, à savoir se laver après être allé aux
toilettes » (Lioré, 1996 : en ligne). Symboliquement, le côté gauche du corps
connote « l’enfer », alors que le côté droit suggère la pureté et la divinité.

ØIl s’agit d’une subtilité importante à considérer lors de la salutation, mais


également lors des échanges.
6
Dans les cultures
Salutations dans les autres cultures
Culture musulmane • les musulmans saluent les autres musulmans (et parfois, les non-musulmans) en disant
"As-salam alaykom"

Philippines • Aux Philippines, les aînés sont accueillis en prenant une de leurs mains doucement et en
appuyant dessus sur votre front. Ils appellent ce geste "Mano" (qui est "main" en espagnol) et
il est utilisé pour montrer du respect.

Japon • Les gens se saluent avec un arc au Japon. Le problème est que leurs arcs diffèrent dans
l'angle et la durée selon la personne qu'ils saluent.

Thaïlande • En Thaïlande, les gens se saluent en serrant les mains en prière et en inclinant légèrement la
tête.
New Zélande • La salutation traditionnelle Māori, connue sous le nom de hongi, est similaire à la salutation
oman, sauf qu'ils pressent aussi leurs fronts et regardent les yeux des autres.

7
B.Posture et gestes dans la culture
marocaine

▰Les marocains mangent avec la main droite seulement, c'est un symbole de pureté,
▰Au Maroc, il est impoli de pointer quelqu'un, ou de laisser le bas du pied pointer vers
quelqu'un.
▰Il est également inapproprié de croiser les jambes,
▰ Un autre geste de la main souvent utilisé par les Marocains pour rapprocher
quelqu'un est de signaler de la main entière au lieu d'un seul doigt.
▰Tenir la paume droite avec la paume vers le haut, avec le bout des doigts et la paume
vers le haut et le bas signifie «se calmer», «plus lentement» ou «être patient».
▰Tapoter le cœur à plusieurs reprises signifie "j'en ai assez" (habituellement utilisé au
moment des repas).
8
▰ Au Maroc, s'asseoir droit est poli et il est impoli de croiser les jambes.
Gestes dans d'autres cultures

le pouce vers le • signifie «bien» ou «tout va bien» pour les gens de la plupart des pays
haut européens et d'Amérique du Nord.
• il a une connotation grossière en Australie et en Afrique de l'Ouest.

le signe OK (le • Positif pour les personnes américaines


pouce et l'index • considéré comme obscène au Brésil. En France et en Belgique, cela signifie
sont joints pour «sans valeur» ou «zéro».
former un cercle)
Secouant la tête • aux États-Unis signifie, États-Unis, et d'autres moyens de culture "non"
d'un côté à • en Bulgarie, le geste signifie "oui".
l'autre

9
Posture dans d'autres cultures

U.S.A • Lorsqu'une femme est présentée à un homme, elle n'a pas


besoin de se lever, sauf lorsque le statut social de l'homme est
très élevé.
• Lorsqu'on demande à un élève de répondre à la question de
l'enseignant en classe, l'élève adopte habituellement une
position assise.
• Debout avec les bras akimbo est commun en Amérique avec une
signification neutre.
China • les hommes et les femmes sont tenus de se tenir debout
lorsqu'ils sont présentés aux autres.
• les étudiants répondent généralement aux questions de
l'enseignant debout.
• posture en Chine est considérée comme un signal pour se
protéger d'être approché. 10
C. La proxémique dans la culture
marocaine

ØLa distance personnelle (de 45 cm à 125 cm) est à privilégier lors d’un
échange avec un Marocain : « La distance à respecter quand on parle à
quelqu’un est d’environ une longueur de bras. Cette distance peut être plus
réduite quand on s’entretient avec des amis […] »

Øles Marocains sont à la fois chaleureux et faciles d’approche. Lorsqu’on


observe une distance physique importante entre deux personnes, on peut
conclure qu’elles ne se connaissent pas. Cette distance peut toutefois être
plus importante lorsqu’un Marocain communique avec une femme.

11
Proxémique dans d'autres cultures

Latino-Américains • Moins de proximité spatiale


• Plus de contacts intimes
• Les hommes aux femmes saluent avec un (beso) kissMen aux hommes saluent avec câlin

Nord-Américains • Barrières
• Vivre seul
Europe du Nord: • Distance occasionnelle: 16 "
Grande-Bretagne
Allemagne Scandinavie

Japon Thaïlande • Pas de contact


• Pas d'amis étreignant
• Les couples gardent la distance

Southern Europe Spain


France Italy Greece • Plus proche distance occasionnelle
and Turkey
12
D. La kinésie dans la culture marocaine

▰Certains mouvements corporels sont également propres à la culture marocaine. Par exemple, il
n’est pas bien vu qu’un Marocain tienne la main d’une femme en public. Cependant, il est
fréquent de percevoir deux hommes main dans la main : « (…) c’est un signe d’amitié, de
respect et d’estime » (Lioré, 1996 : en ligne).

Les Marocains aiment bien fraterniser entre eux et se démontrer des marques d’affection.
Qui plus est, ils ont également adopté une manière singulière de signifier leur désaccord, ou
encore de « conjurer un mauvais sort ». Lorsqu’ils sont en opposition, il arrive qu’ils se replient la
langue contre leur palais, pour ensuite lever la main dans les airs (Croussy, 1989 :47).
Un autre geste populaire propre à la culture marocaine consiste à saluer Dieu, ou à le prendre
comme témoin en levant l’index, en orientant la paume de la main vers l’extérieur tout en
scandant « Allâh ». Il faut dire que se salue découle directement de l’influence de la religion
musulmane sur manière de communiquer.
13
Quelques exemples de gestuelles
spécifiquement marocaines

Comme les populations de la Méditerranée, les Marocains sont connus à la fois pour la facilité de
contact physique entre eux.
Les distances proxémiques entre eux sont rapprochées dans le cas d’une relation amicale et l’espace
privé est quasiment inexistant. Lorsqu'on observe une distance physique entre deux personnes, on peut
conclure que ces personnes ne se connaissent pas du tout. On pourra constater que cette distance ne
tardera généralement pas à disparaître.
Les Marocains sont très expressifs et connus pour leur propension à parler avec les mains. Cette
expressivité est à l’opposé du réservé Québécois. Le Marocains peuvent avoir des discussions très
animées, ce qui fait croire aux étrangers, parfois, qu’il s’agit de conflits. Mais c’est loin d’être le cas
puisque la plupart du temps, ces discussions finissent par des sourires et des accolades, même entre
hommes. Ces gestes représentent des intentions purement sociables.

14
▰Bien que la mimique émotionnelle (rire, tristesse, peur, surprise, rougeur
de visage…) est la même dans toutes les cultures, il ne faut pas supposer
l’universalisme de la communication non verbale.
▰ Par exemple, le clin d’œil qui exprime la complicité, sera considéré au
Maroc comme un flirt, si un homme cligne de l’œil en direction d’une
femme. Le geste le plus utilisé de façon quotidienne est celui de prendre
Dieu à témoin pour renforcer une affirmation ou une promesse. L’index est
levé, la paume orientée vers l’extérieur. On peut accompagner le geste du
mot «Allâh» (ce qui veut dire « je jure par Allah de dire la vérité»).
15
La
communication
verbale
16
La communication verbale

La communication verbale se manifeste par le langage, les sons, les paroles et les
mots. La situation du Maroc est particulière et est l’une des plus complexes en
Amérique du Nord concernant les langues, puisqu’on y retrouve trois langues
officielles. Soit l’arabe, la langue maternelle et de la religion islamique, le berbère
parlé par 40% de la population marocaine. Puis, le français utilisé couramment
dans les grandes villes, davantage par la presse écrite et dans certains livres. On
comprendra ainsi que les gens instruits parlent communément le français.
Il est à noter que l’espagnol est parlé, mais moins couramment et particulièrement par les
personnes âgé. Il y a également l’anglais à titre de langue étrangère, pratiquée dans les
relations d’affaires

Dans les pratiques, le silence est un signe de respect et de sagesse. Il est nécessaire
d’être silencieux;
- Les Marocains utilisent souvent les proverbes et les dictons transmis par les
générations précédentes. D’ailleurs ils sont d’usage courant chez les personnes âgées
ayant acquis de vastes connaissances au fil des années en la matière.

Quelques dictons Marocains traduits de l’Arabe au français :


«Mad el kheir ma itla bass» : La vie est comme un arc-en-ciel: il faut de la pluie et du
soleil pour en voir les couleurs.

«Min el kerch techbe tkoul lerasse gheni» : Quand le ventre est rempli, le cerveau n'a
plus qu'à chanter.
les expressions

▰Connaître les expressions de base facilite grandement le contact avec la population locale
lorsqu'on visite un pays. Pour le Maroc, il n'en est pas autrement. Voici donc un petit lexique des
expressions de base.

- oui : na'am, iyah


- non : la
- merci : choukran, baraka hallaoufik
- de rien : afwan
- bonjour : es salam alaikoum (répondre alaïkoum salam)
- Ça va ? : labès ?
- au revoir : b'slama
- c'est tout, ça suffit : safi, baraka
- d'accord : wakha (kh se prononce comme le J espagnol, r rauque)

20
La communication
Interculturelle
Selon Hofstede
21
La négociation au Maroc

Les négociations d'affaires


• Les entreprises sont hiérarchiques. Le plus haut classement personne prend des décisions, mais seulement après
l'obtention d'un consensus de groupe.
• Les décisions sont prises après la délibération.
• Si le gouvernement est impliqué, les discussions seront encore plus puisque les ministres de plusieurs ministères
doivent souvent donner l'approbation.
• Les marocains sont à la recherche des relations commerciales à long terme.
• Ne pas critiquer qui que ce soit publiquement. Il est important de ne pas causer de vos partenaires d'affaires marocain
de perdre la face.
• Les marocains sont non-conflictuel. Ils peuvent convenir à des réunions plutôt que de vous faire perdre la face.
• S'attendre à une bonne quantité de marchandage. Les marocains voient rarement une offre finale.
• Les décisions sont prises lentement. N'essayez pas de précipiter le processus, tel qu'il serait interprété comme une
insulte.
• La société est très bureaucratique. La plupart des décisions nécessitent plusieurs couches d'approbation.
• Elle peut prendre plusieurs visites d'accomplir des tâches simples.
• Ne pas utiliser des tactiques à haute pression comme ils travaillent contre vous.
• Les marocains peuvent être délibérée et énergique de négociateurs.
22
La négociation dans d'autres cultures

Negotiation in different cultural

Les Américains du Nord Pour les Américains du Nord, les négociations sont pragmatiques, leurs appels sont faits en
fonction de ce qu'ils croient être l'information objective, présenté avec l'hypothèse qu'il
est compris par l'autre côté sur une base logique.

Les Arabes Les Arabes utilisent les appels affective basée sur les émotions et les sentiments subjectifs.

Les Russes Les russes emploient des appels - c'est évident, leurs appels sont fondés sur les idéaux
généralement accepté dans leur société.

23
La négociation dans d'autres cultures

Profil d'un négociateur américain Profil d'un négociateur indien Profil d'un négociateur arabe
• Sait quand au compromis • Recherche et dit la vérité • Protège toutes les parties" l'honneur, le
• prend une position ferme au début • n'a pas peur de s'exprimer et n'a respect de soi, et la dignité d'
de la négociation pas de craintes • éviter l'affrontement direct entre les
• refuse de faire des concessions à • exercices auto-contrôle adversaires
l'avance • est respecté et la confiance de tous
• conserve ses cartes près de sa • cherche des solutions qui sauront • n'a pas mis les parties impliquées dans
poitrine satisfaire toutes les parties en une situation où ils doivent faire preuve
• accepte des compromis que lorsque cause de faiblesse ou d'admettre la défaite
la négociation est dans l'impasse • respecte l'autre partie • a le prestige nécessaire pour être
• établit les principes généraux et les • ni utilise la violence, ni d'insultes écouté
délégués le détail du travail à • est prêt à changer d'avis et • est suffisamment créatif pour trouver
associates d'accord avec lui-même ou elle- des solutions honorables pour toutes
• conserve un maximum d'options même au risque d'être perçu les parties
avant la négociation comme incohérent et imprévisible • est impartial et peut comprendre les
• fonctionne en toute bonne foi. positions des uns et des autres sans
se penchant vers l'une ou l'autre

24
La négociation dans d'autres cultures

Profil d'un négociateur américain Profil d'un négociateur indien Profil d'un négociateur arabe
• Membres de son poste le plus clairement • Met les choses en perspective et Est capable de résister à toute forme de pression
possible commutateurs facilement de la petite que les adversaires pourraient essayer d'exercer
• sait quand il ou elle veut une négociation photo de la grosse sur lui
d'avancer • est humble et fiducies de l'adversaire utilise des références à des gens qui sont très
• est bien informé sur les questions
négociées • est en mesure de se retirer, utiliser le respectés par les adversaires de la persuader de
• a un bon sens de l'échéancier et est silence, et d'apprendre de l'intérieur changer d'avis sur certaines questions
conforme • repose sur lui-même ou elle-même, ses peuvent garder de secrets et, ce faisant, gagne la
• , l'autre partie révèle sa position, tout en propres ressources et les points forts en confiance des parties à la négociation,
gardant sa propre position caché aussi • appelle à l'autre partie de l'identité contrôle son humeur et les émotions
longtemps que possible spirituelle peuvent utiliser les dispositifs de médiation en tant
• vous permet de l'autre négociateur • est tenace, patient, et la persistance que conférence
s'avancer d'abord et cherche la meilleure • de l'adversaire et apprend d'éviter sait que l'adversaire vous avez des problèmes dans
affaire l'utilisation des secrets l'exécution des décisions prises au cours de la
• va au-delà de raisonnement logique et négociation
de fiducies son instinct ainsi que la foi est en mesure de faire face à l'indifférence à
l'époque arabe

25
La négociation d'après Hofstede

Distance
hiérarchique Contrôle de
Pays L'individualisme La masculinité Orientation à long terme
l'incertitude

Chine Haut Bas moyen moyen Haut

France Haut Haut moyen Haut Bas

Allemagne Bas Haut Haut moyen moyen

Hong Kong Haut Bas Haut Bas Haut

L'Indonésie Haut Bas moyen Bas Bas

Le Japon moyen moyen Haut moyen moyen

Pays-bas Bas Haut Bas moyen moyen

La Russie Haut moyen Bas Haut Bas

United States Bas Haut Haut Bas Bas


26
L'Afrique de l'Ouest Haut Bas moyen moyen Bas
La négociation d'après Hofstede

La négociation avec des cultures de haute distance La négociation avec des cultures de faible distance
hiérarchique hiérarchique
(Arabes)
- Comprendre et s'en remettre à leur hiérarchie - "Just Call Me John ;" être moins formelle
- Utiliser des titres (ne pas être informelle) et respect de - Les titres ne seront pas les impressionner
l'autorité - N'attendez pas le même respect que vous recevez à la
- préparer par l'apprentissage de la position de chaque maison (si vous êtes l'état haut)
personne dans leur équipe - Poser des questions à l'ensemble du groupe
- Match éagles avec éagles - les traiter comme des égaux
- Échanger des cartes de début - Utiliser le travail d'équipe
- les traiter avec respect. - Reconnaître l'expérience et l'expertise, l'
- Ne soyez pas intimidé par leur statut état de non
- démontrer votre rang - respect de l'individualité
- Privilèges sont attendus par les supérieurs - Respect des subordonnés ; demander leurs opinions
- s'attendre à ce caractère très centralisé de la prise de 27
décision. Autorité compétente peut être limité
La négociation d'après Hofstede

Négocier avec une culture masculine Négocier avec une culture féminine
(Arabes)

- Approche de la négociation de façon concurrentielle - Utiliser la négociation fondée sur les intérêts
- Être prêt à argumenter - se comporter "gagnant-gagnant"
- suppose qu'ils vont gagner pour un "perdre",pas un - Essayez de ne pas être compétitifs ; s'occuper
win-win - ils peuvent soutenir vos objectifs (si possible)
- l'argent et d'alimentation sont la clé - "Séparer les personnes du problème."
- s'affirmer ; serrer la main ; éviter d'émotions - cherchent une relation à long terme
- Attendre "jeux de pouvoir", le pouvoir de la tactique, - Appuyer la relation
une discussion basée sur les droits de négociation et de - s'engager dans la conversation ;
position - ils seront disposés à offrir des concessions
- les contester peut entraîner des conséquences. - Être conscient de l'émotions impliquées
-Attendons d'eux qu'ils soient fort et verbale, avec une
tendance à critiquer et argumenter

28
La négociation d'après Hofstede

Négocier avec ceux qui se soustraient à l'incertitude élevée Négocier avec ceux qui se soustraient à l'incertitude faible
(Arabes)

- Les convaincre avec l'histoire - Être plus informelles.


- s'attendre à beaucoup de règles, règlements et contrôles - Proposer quelque chose de nouveau ; ils l'apprécierez
- Utiliser les ordres du jour, de la structure et de rituel dans la - Échanger des idées
négociation - envisager les alternatives
- Être clair sur les attentes - Utiliser des généralistes sur votre équipe de négociation
- Se préparer à leurs spécialistes techniques sur l'équipe de - Être prêt à prendre des risques limités
négociation - Attendre pour eux de proposer les premières concessions (bon
, s'attendent à ce que la résistance à de nouvelles propositions pour les deux parties)
- s'attendre à une longue négociation ; ils ont besoin d'éliminer les
ambiguïtés
- présente tous les détails
- Fournir des instructions précises et des descriptions détaillées
, s'attendent à ce que peu de concessions
rechercher l'harmonie et éviter les conflits
29
La négociation d'après Hofstede

La négociation avec des cultures La négociation avec des cultures


d'orientation à court terme (Arabes) d'orientation à long terme

- Se concentrer sur aujourd'hui et le court terme - Attendre "lents"


- d'intégrer leurs besoins immédiats - s'attendre à une forte persévérance
- Faire se produire "maintenant" - avoir une orientation pour l'avenir
- s'attendre à des modifications rapides - s'attendre à ce que les négociations futures opportunités
- aide à examiner les "long terme" et les conséquences - Construire des relations à long terme
d'un "gain rapide". - démontrer votre vision à long terme
- s'attendre à une forte éthique de travail.
- Le plus grand respect pour la tradition.
- Les aider à comprendre la situation actuelle

30
La négociation d'après Hofstede

Les sociétés retenu Les sociétés d'indulgence

-La liberté de parole n'est pas une préoccupation primaire -La liberté d'expression vu comme important
-une perception d'helpessness : ce qui arrive à moi n'est - une perception de contrôle de la vie personnelle
pas mon fait -Les gens sont plus susceptibles de se rappeler et
-encourager diverses formes d'negotivism d'exprimer des émotions positives
-moins de gens très heureux -pourcentage plus élevé de personnes qui se déclarent
très heureux

31
La prise de décision au Maroc

Les décisions sont presque toujours lentement et avec beaucoup de considération. C'est en partie
parce que la valeur de bonnes relations avec les partenaires d'affaires est si important. Se précipiter
une décision ne pétarade et rendre le processus de prise de décision encore plus lente. Permettre aux
marocains de beaucoup de temps et votre accord va aller beaucoup plus en douceur. Cependant, une
fois la décision prise, les négociateurs marocains peut être dynamique. C'est la coutume de
marchander une affaire alors n'acceptez pas la première offre. Pour maintenir la valeur nominale de
l'autres, on devrait au moins agir comme ils envisagent l'accord avant le tournant vers le bas

32
La prise de décision au Maroc

• Les gestionnaires à prendre des décisions après de nombreuses discussions avec les
principaux intervenants. Une fois qu'une décision est prise, elle est donnée à des agents à
mettre en œuvre. Les employés ne sont pas une question publiquement les décisions du
gestionnaire qu'il causerait des deux parties pour diminuer leur réputation. La prise de risque
est limitée à ceux occupant des postes de décision.

• Puisqu'il y a un fort taux de chômage, les employés apprécient leur travail et essayer de
respecter les règles non écrites de l'entreprise.

33
La prise de décision au Maroc

• Les gestionnaires à prendre des décisions après de nombreuses discussions avec les
principaux intervenants. Une fois qu'une décision est prise, elle est donnée à des agents à
mettre en œuvre. Les employés ne sont pas une question publiquement les décisions du
gestionnaire qu'il causerait des deux parties pour diminuer leur réputation. La prise de risque
est limitée à ceux occupant des postes de décision.

• Puisqu'il y a un fort taux de chômage, les employés apprécient leur travail et essayer de
respecter les règles non écrites de l'entreprise.

34
La prise de décision dans d'autres
cultures

La prise de décision dans les différentes cultures


Le Japon • La prise de décisions collective avec la participation d'un consensus d'un grand nombre de personnes pour la
préparation et la prise de décision
• décision découlent de bas en haut et retour
• rapide prise de décision Lente mise en œuvre de la décision

La culture • La décision de l'équipe est suivie.


indienne • Les décisions sont prises par la personne la plus compétente.
• Des retards sont à prévoir, en particulier lorsqu'ils traitent avec le gouvernement.

U.S • La prise de décision individuelle


• participation de quelques personnes dans la fabrication et la vente de la décision aux personnes ayant des valeurs
devergent
• Les décisions sont mis en haut débit et
• la prise de décisions ; abaissement rapide de la lenteur de la mise en œuvre nécessitant des compromis, ce qui
entraîne souvent des décisions sous-optimales

35
La prise de décisions selon Hofstede

Forte distance hiérarchique Faible distance hiérarchique

• Peur de discuter et/ou en désaccord avec les gens en haute • Les décisions peuvent être discuté et examiné
position hiérarchique • tout le monde est encouragé à prendre des décisions d'
• patrons sont strictes et sans aucune discussion • indépendance et d'autonomie
• subordonnés ont moins confiance dans les décisions elles-
mêmes
• Perte d'innovation et de la créativité

36
La prise de décisions selon Hofstede

L'individualisme Collectivisme ( Maroc )

•Confiance élevée de capacité de prise de décision •Faible confiance de capacité de prise de décision
•La prise de décision est généralement une activité individuelle •La prise de décision est généralement une activité de groupe,
•prendre des décisions sur un niveau individuel sans consulter •les gens sont plus dépendants dans leur prise de décision
personne •très interdépendants les consultations doivent être faites avant de
•les gens sont plus rationnels dans leur prise de décision prendre toute décision
•plus indépendants et l'affirmation •met l'accent sur la priorité du groupe

37
La prise de décisions selon Hofstede

L'orientation à court terme L'orientation à long terme ( Maroc )

•Le temps est important, plus vous plan pour l'avenir les •Le présent est déjà détermine par le passé.
meilleurs résultats. •Les décisions sont prises rapidement
•Les décisions sont prises de •la prise de décisions est facultatif, et besoin de se
•décision lentement est cruciale et devrait être rapide. dépêcher pour prendre des engagements en matière de
temps.

38
Leadership au Maroc

• En raison de l'ensemble hiérarchique jusqu'au Maroc, il est important que le manager


conserve son rôle de "patron" et engendre le respect nécessaire de l'intérieur de l'équipe.

• Lorsque le gestionnaire a besoin de travailler collectivement avec Son / son équipe cependant,
alors il est important que la nécessité de travailler collectivement est indiquée et que l'équipe
est encouragée à exploiter ouvertement dans un environnement non menaçant.

• Au Maroc, les gestionnaires sont souvent paternaliste et relations avec leurs employés
habituellement dans les zones de chevauchement personnels.

39
Leadership dans d'autres cultures

• En raison de l'ensemble hiérarchique jusqu'au Maroc, il est important que le manager


conserve son rôle de "patron" et engendre le respect nécessaire de l'intérieur de l'équipe.

• Lorsque le gestionnaire a besoin de travailler collectivement avec Son / son équipe cependant,
alors il est important que la nécessité de travailler collectivement est indiquée et que l'équipe
est encouragée à exploiter ouvertement dans un environnement non menaçant.

• Au Maroc, les gestionnaires sont souvent paternaliste et relations avec leurs employés
habituellement dans les zones de chevauchement personnels.

40
Le leadership selon Hofstede

L'individualisme Le collectivisme
(Maroc)

 Les dirigeants politiques tiennent compte de leur  L'accent sur l'établissement de dirigeants
besoin de liberté des employés. compétences professionnelles des employés au sein
 Le respect de la vie privée. de l'équipe.
 Une jouissance de défis, et une attente de  Travailler pour récompenses intrinsèques.
récompenses pour le travail acharné de l'organisation.  Dans l'équipe, l'harmonie est plus important que
 Le rendement de l'équipe de promouvoir les Leaders l'honnêteté.
 Promouvoir les performances individuelles des
dirigeants

41
Le leadership selon Hofstede

La masculinité (Maroc) La féminité


 Il y a une distinction bien définie entre le travail des hommes et le travail des  Qualités de leadership féminin sont plus propices.
femmes.  Les femmes ont tendance à appuyer le peuple axé sur les buts.
 Le succès des organisations comptent sur le leadership masculin et jusqu'où  Dirigeants prendre des décisions par consensus et la diversité des idées.
un homme contingence peut aller.  Dans la culture des femmes, les dirigeants adoptent une direction
 Discussions émotionnelle ou affective arguments sont à éviter sur la prise de participative Management en tant que ménage : l'intuition et de consensus
décision carrières sont en option pour les deux sexes
 en fonction de la culture masculine, les hommes sont l'assurance et de  Les femmes leaders sont plus participative et démocratique
 gestion comme déterminant décisif : manége et agressif à  et des valeurs fortes de commitement une préférence de la collaboration
 la résolution des conflits en laissant les plus forts gagner plutôt que la compétition et discuter plus de
 des récompenses sont basées sur l'équité  femmes leaders débattre shom plus de souci avec le maintien de la relation
 Préférence pour les organisations plus importantes interpersonnal
 carrières sont obligatoires pour les hommes, pour les femmes en option  femmes leaders encouragent la participation , partager le pouvoir renforcer
 il y a une part plus faible des femmes qui travaillent dans des emplois l'information de la valeur des autres disciples et de l'énergie
professionnels
 responsables de sexe masculin sont plus directive et
 dirigeants mâles autocratique afficher davantage de comportements axés sur
les tâches

42
Le leadership selon Hofstede

Contrôle de l'Incertitude élevée (Maroc) Contrôle de l'incertitude faible

 Les dirigeants ont tendance à donner des orientations claires  Les membres ont tendance à être plus axé sur les personnes
aux subalternes non directive et qu'
 responsables se servent dans les interactions avec d'autres.  ils utilisent l'informalité dans les interactions avec les autres.
 Motivation en soi et de sécurité appartenant ou s'  Réalisation par la motivation et l'estime ou l'appartenance.
 appuient sur les politiques et les procédures formalisées.  N'aiment pas de règles écrites ou non -
 Besoin affectif pour les règles - même si ce n'est pas obéi à  ils sont concernés par
 prendre modéré, des risques soigneusement calculés.  les dirigeants préfèrent la stratégie de flexibilité, d'autonomie
 Afficher une forte résistance au changement : les différences et de la liberté, parce que cette culture occupe moins de
sont évitées. règlements, de règles et de surveillance. Les membres de cette
 Les dirigeants sont préoccupés par culture ont aussi tendance à être plus centré sur la personne et
 les dirigeants des opérations quotidiennes ont tendance à non-directive.
donner des instructions claires à leurs subordonnés afin de
réduire l'ambiguïté concernant les attentes professionnelles.

43
Le leadership selon Hofstede

Haute distance hiérarchique faible distance hiérarchique


(Maroc)
 Le plus puissant de l'autorité de cadres et leaders peut avoir.  C'est le leadership dans les organisations plus susceptibles
 De grands écarts dans la rémunération, l'autorité et de respect d'être décentralisées, mais les cadres sont très indépendants et
entre dirigeants et employés. qualifiés.
 La hiérarchie forte puissance apporte aux dirigeants au sommet  Les dirigeants et les employés sont considérés presque comme
des organisations. des égaux.
 Subordonnés à une puissance élevée des pays sont  Les organisations plus plat.
généralement plus réticents à remettre leurs superviseurs et  Le leadership démocratique est plus acceptable et efficace à
plus peur d'exprimer un désaccord avec leurs gestionnaires distance haute puissance l'
 leadership autocratique n'est plus acceptable et efficace à  indépendance et l'autonomie des sociétés
distance haute puissance
 personnes sociétés veulent et attendent plus d'orientation dans
les sociétés

44
Merci de votre
attention!
45
Bibliographie et sitographie

(1) La vie de A à Z - Reg ards sur le Maroc. (pas de date). Ambassade de France au Maroc. [En ligne] Retrouvé Juin 10,
2009, de http://www.ambafrance-ma.org/maroc/vie_de_az.cfm.

▰Battesti, V. (2001). Esquisse d’une communication gestuelle yéménite (Taez et Sanaa). Chroniques yéménites, (9), 204-
223. [En ligne]http://anthropoasis.free.fr/IMG/Gestuelles.pdf

Leclerc, J. (2008, Octobre 11). Maroc. L'aménagement linguistique dans le monde. [En ligne] Retrouvé Mai 27, 2009,
de http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/afrique/maroc.htm.

Teissier, B. (pas de date). Maroc , Les langues. Bibliomonde. [En ligne] Retrouvé Mai 27, 2009, de
http://www.bibliomonde.com/donnee/maroc-les-langues-32.html.

46