Вы находитесь на странице: 1из 62

Université Badji Moukhtar Annaba

Faculté de médecine
Département de médecine dentaire
service de parodontologie

L’ARTICULATION
TEMPORO-MANDIBULAIRE

PRÉSENTÉ PAR: ENCADRÉ PAR:


FARES WISSEM DR.BOUDJELEL
FARES MANEL
Plan du travail:

 Introduction.
 Définition.
 Les surfaces articulaires.
 Les moyens d’unions.
 La synoviale.
 Vascularisation et innervation.
 La physiologie de l’ATM.
 Radiologie.
 Pathologie.
 Conclusion.
 Bibliographie.
Introduction:

 Le squelette de la tête est composé de plusieurs os


unis par des articulations immobiles à l’exception
de l’articulation temporo-mandibulaire qui unie la
mandibule à la base du crane.
Définition:

 L’ATM est essentiellement l’articulation entre le condyle de


la mandibule et la fosse mandibulaire ou la cavité glénoïde :
une dépression dans l’os temporal.

 Elle est de type Diarthrose ,Bi condylienne à ménisque


intermédiaire.

 Elle joue un rôle très important à la Mastication ,la


Phonation et la Déglutition.

 C’est aussi l’articulation la plus utilisé dans le corps


humain.
Les surface articulaires:

Au nombre de 4 :
 Du coté temporale:
-condyle temporale
- cavité Glénoïde

 Du coté mandibulaire:
-condyle mandibulaire

 Ménisque interarticulaire
Les surfaces articulaires:

- Le condyle temporal :
 saillie arrondie, fortement convexe d'avant en arrière
et faiblement concave transversalement.
 En avant formé par la racine transverse de processus
zygomatique (siège de frottement articulaire).
 Seulement le versant postérieur est articulaire.
 siège de frottement.
Les surface articulaires:

la cavité glénoïde (fosse mandibulaire):


 Dépression située derrière
le condyle temporal
Large et profonde
loge au repos le condyle
mandibulaire
coiffée du ménisque
Les surface articulaires:

 Parcourue par scissure de Glaser


(fissure tympano-squameuse)
qui la divisée en 2 versants
 1-anterieur articulaire
 2-posterieure non articulaire
Les surface articulaires:

Condyle mandibulaire :
 La surface mandibulaire, ou condyle mandibulaire
(processus mandibulaire), est une éminence ellipsoïde à
grand axe transversal de dehors en dedans et d'avant en
arrière.
 Elle surmonte le col situé à l'angle postéro-supérieur de
la branche montante.
 Sa face supérieure conformée en «dos-d'âne» présente
deux versants réunis par une crête mousse transversale
et deux angles
 Le versant antérieur convexe, recouvert de fibrocartilage
est articulaire.
 Le versant postérieur aplati, non articulaire.
Les surface articulaires:

Le ménisque interarticulaire (disque interarticulaire) :


 c’est une lentille fibro-cartilagineuse biconcave
Rectangulaire aux angles arrondies
 le 1/3 périphérique du disque est innervé et
vascularisé
 la partie centrale est avasculaire et non innervé.
 Il est Constitué par 2 bandes cartilagineuses
antérieures et postérieures unie par une lame
fibreuse intermédiaire
Les surface articulaires:

Présente 2 faces :
 Supérieure: répond aux condyle temporal et cavité
glénoïde
 Inférieure: répond au condyle mandibulaire.
Les surface articulaires:

la cavité articulaire est devise en 2 compartiments:


1-Supérieur: ménisco-temporal.
2-Inférieure: ménisco-mandibulaire.

 S’attache solidement à la capsule par des freins méniscaux,


antérieurs et postérieurs
Son rôle est :
 Mécanique : souple adapte sa forme aux surfaces articulaire
 Contrôle des mouvement et les répartition de pression des forces
de frottement (amortisseur )
 Proprioceptif: participe a la régulation neuro motrice (cranio-
mandibulaire) ça frotte et donne des signaux
 Morphogénétique : rôle dans la croissance adaptative du cartilage
Les moyens d’union

L’union du temporal et la mandibule est assuré par:

 Une capsule articulaire


 Des ligaments passif
 Des ligaments actifs
La capsule articulaire

 Le disque articulaire (nommé aussi disque intra-


articulaire ou ménisque de l’ATM) est une structure
de fibrocartilage, biconcave, elliptique, placée entre
le condyle mandibulaire et la fosse glénoïde. Le
disque favorise la congruence des deux surfaces
articulaires, mince en sa partie centrale, un peu plus
épais en périphérie
 La capsule est formée de 2 types de fibres:
 fibres superficielles: temporo-mandibulaire .
 fibres profondes: temporo-discales et mandibulo-
discales
Les ligaments passifs :

 de nature collagénique .

 Assurent la stabilité de l’articulation.

 Ont y trouve 2 types de ligaments:

 2 ligaments intrinsèques (principaux).

 4 ligaments extrinsèque (accessoires).


Les ligaments intrinseques:

 Ce sont les ligaments intra-articulaire ligaments


principaux de l’ATM de nature collagénique.

 On a :
 Ligament latéral  Ligament latéral
externe : interne :
 Il est épais et triangulaire à  Il renforce la partie interne
base supérieure, il recouvre de la capsule, mais il est
la face externe de l’ATM. mince et moins résistant
 Ces fibres s’insert en haut que l’externe.
sur la tubercule  Il s’attache à l’extrémité
zygomatique antérieure et interne de la scissure de
le bord externe de la CG et Glaser et à l’épine du
se convergent en bas et en sphénoïde et va jusqu’à la
arrière jusqu’à la partie face interne du col du
postéro-externe du col du condyle.
condyle
Ligaments extrinsèques:

 Ce sont les ligaments extra-articulaire


 Ils jouent un rôle secondaire dans le maintien des
surfaces articulaires et assurent l’attache de l’ATM
avec le reste du crane
 Accessoires, au nombre de 4:
 Ligament sphéno-mandibulaire.
 Ligament stylo-mandibulaire.
 Ligament ptérygo-mandibulaire.
 Ligament tympano-mandibulaire
Ligaments actifs:

 Ils sont représentés par les quatre muscles


masticateurs, qui sont:
 Le muscle temporal
 Le muscle masséter
 Le muscle ptérygoïdien médial
 Le muscle ptérygoïdien latéral
Le muscle temporal:

 Il prend son origine de la fosse temporale du crâne et se fixe sur


l’aponévrose qui le recouvre .Son trajet passe sous l’arcade
zygomatique , il a des fibres antérieures verticales et postérieures
horizontales.

 Il se termine sur le processus coronoïde de la branche montante de


la mandibule.

 Ses fibres antérieures sont élévatrices, elles ferment la bouche. Ses


fibres postérieures assurent la rétro pulsion de la mandibule .

 Il existe à se niveau une bourse graisseuse masticatrice permettant


le glissement entre le masséter et le tendon du temporal.
Le muscle masséter:

 Réuni l'angle de la mandibule au processus


zygomatique. C’est le plus superficiel, il possède deux
faisceaux obliques en haut et en avant.

 Innervé par le V3 (nerf mandibulaire), il relève la


mandibule et ferme la bouche.

 En pathologie , il présente des contractures avec


impossibilité d'ouvrir la bouche appelé trismus,
rencontré dans le tétanos et dans des inflammations
locales comme celles dues aux dents de sagesse.
Le muscle ptérygoïdien médial:

 Parallèle au muscle masséter, à la face interne de la


mandibule, il prend son origine de la fosse
ptérygoïde

 Il se termine à l’angle interne de la mandibule.

 Par son action il ferme la bouche, élève la mandibule.

 Etant parallèle à l'os , la contraction unilatérale


entraîne une diduction
Le muscle ptérygoïdien latéral:

 II possède deux faisceaux. Le faisceaux supérieur prend son origine


de la grande aile du sphénoïde et du tiers supérieur de la face
latérale de la lame latérale du processus ptérygoïde. Le faisceaux
inférieur, se fixe sur ce qui reste de la face latérale de la lame
latérale du processus ptérygoïde, et sur le maxillaire.

 Les deux faisceaux sont globalement horizontaux, dirigée d'avant en


arrière et de dehors en dedans. Ils se terminent sur le col du condyle
sur la fossette ptérygoïde, capsule et ménisque

 Les muscles se contractant de chaque côté, ils ferment la bouche et


propulsent la mandibule en avant (du fait de leur trajet ). Si un seul
muscle se contracte , cela provoque un mouvement de diduction.
vascularisation-drainage veineux:

 Un certain nombre d’artères assurent la vascularisation


de cette articulation, principalement l’artère temporale
superficielle et l’artère maxillaire.
 Accessoirement, nous retrouvons l’artère temporale
profonde moyenne, l’artère auriculaire postérieure et
l’artère pharyngienne ascendante.
 Le retour veineux est assuré par un véritable plexus
péricondylien ,sorte de manchon autour de l’articulation
temporo-mandibulaire.

 L’ensemble va ensuite se drainer en direction du plexus


veineux parotidien et dans le système jugulaire externe.
Innervation:

 Selon Storey, le nerf auriculo temporal, branche collatérale du


VII, qui se dirige en arrière, passe en dedans du col du
condyle mandibulaire (boutonnière de Juvara), innerve la
partie postérieure de l’articulation, la partie externe et participe
pour une part plus faible à la région antérieure et interne.
 La branche massétérine innerve majoritairement la zone
antérieure et participe pour une part plus faible à la région
interne.
 Enfin la branche du nerf temporal profond postérieur participe
faiblement à l’innervation de la zone externe de l’articulation.
La synoviale :

 c’est une membrane séreuse qui tapisse l’intérieur de


la cavité articulaire, elle secrète le liquide synovial
qui est de couleur jaunâtre et d’un aspect visqueuse,
riche en protéines, mucines électrolytes et acide
hyaluronique
 double par interposition du ménisque
interarticulaire
 s’insère a la limites de l’articulaires
 tapisse la face profonde de la capsule
Membrane synoviale
La synoviale :

Rôle:
 la nutrition des tissus.
 échange gazeuses.
 absorber les chocs.
 le nettoyage physiologique de l’articulation par
élimination des déchets métaboliques et une action
bactéricide .
 lubrification de l’articulation et réduit la friction.
La physiologie de l’ATM

 Les articulations temporo-mandibualire font partie


des articulations les plus sollicitées avec
environ 10 000 mouvements par 24 heures
 cette articulation permet d’effectué 3 mouvements :
*Elévation – Abaissement.
*Propulsion – Rétropulsion.
*Diduction.
La physiologie de l’ATM

 Elévation – Abaissement : Mouvements


d’ouverture et de fermeture de la cavité buccale
 Ouverture ou abaissement :
La cavité buccale étant fermée en occlusion
habituelle, lorsque les condyles mandibulaires faisant
un mouvement de glissement antérieur, en bas et en
avant combiné à une légère rotation axiale, cela se
termine en position bouche ouverte
Les flèches indique les mouvement de élévation et abaissement
La physiologie de l’ATM

 Fermeture ou Elévation:
Le condyle mandibulaire suit un trajet inverse de
celui décrit précédemment.
La physiologie de l’ATM

 Propulsion – Rétropulsion:
Mouvements de translation antéro-postérieure
 Propulsion ou protrusion :
Le condyle se déplace en bas et en avant, il effectue une
légère rotation et un glissement antérieur qui l’amène dans
une position légèrement antérieure à celle correspondant à
la position d’ouverture maximale

 Rétropulsion ou rétorsion :
Le condyle effectue le trajet à l’envers de celui de la
propulsion
Les flèches indique les mouvement de propulsion et rétropulsion
La physiologie de l’ATM

 Diduction :
Mouvement de latéralité. (indiqué par les flèches)
La physiologie de l’ATM

 Lorsque le patient effectue un mouvement de latéralité


,le coté vers lequel se déplace la mandibule(condyle) est
appelé coté travaillant, l’autre coté est appelé coté non
travaillant ou balançant

 le mouvement latéral du condyle travaillant est appelé


mouvement de BENNET
 le condyle non travaillant se déplace vers le bas, l’avant et
l’intérieur.
 Le trajet et le plan sagittal médial constitue l’angle de
BENNET
Mouvement de déduction
Radiologie:

 cliché panoramique
IRM:
Pathologies:

 Comme l'ensemble de l'organisme, l'articulation


temporo mandibulaire peut être le terrain de
différentes pathologies

1-Luxation
2-Arthrose
3-Ankylose
4-Fractures
5-Arthrites
6-Tumeurs
Causes:

 Une mauvaise occlusion dentaire (les dents entrent


en contact 1000 à 1500 fois par jour),
 Un changement de côté de mastication,
 Absence d'une ou plusieurs dents, (surtt PM de bas )
 Ablation d'une dent de sagesse
Le terrain favorable :
Stress (qui va provoquer une crispation des mâchoires),
Coup du lapin lors d'un accident routier
Abus de chewing-gum,
Onychophagie
Sommeil en se couchant sur le ventre

Les signes qui attestent d'un trouble de l'ATM sont nombreux


et variés:

Craquements lors de l'ouverture de la bouche


Ouverture buccale limitée
Blocages de la mâchoire
Luxation:

 Elle se définit par une position du disque plus


antérieure par rapport à sa position normale.
 Si le disque récupère sa position normale au
cours de l’ouverture la luxation est dite réductible et au
cas contraire, elle est dite non Réductible
 Due a un accident ou ouverture prolongée de la
bouche et provoque la limitation de cette ouverture
L’arthrose:

 L’arthrose est la pathologie la plus fréquente des


articulations
 elle est due à la dégradation du cartilage articulaire
et entraîne des excroissances osseuses qui limitent
les mouvements
Fractures la fracture de la mandibule correspond a une
fracture de l’os de la mâchoire inferieure. C une fracture faciale
fréquente

Arthrites :inflammation des surfaces articulaires de


l’articulation ; il existe plusieurs type d’arthrite pouvant affecter
les ATM

Tumeurs c est une augmentation de volume de tissus sans


précision de causes
Prévention :

 La prévention d'un trouble de l'ATM passe par la


correction des facteurs d'exposition :
 Suppression du chewing-gum ;
 Arrêter de manger ses ongles ;
 Couchage alterné sur le côté ;
 Protection des dents lors de la pratique d'activités
sportives à risque (rugby etc.) ;
 Limitation de l'ouverture buccale lors des bâillements ;
 Choix d'aliments à consistance molle ;
 Vessie de glace placée devant l'articulation après un
traumatisme.
Conclusion:

 L'articulation temporo-mandibulaire est une


articulation très complexe, dont l'ensemble des
éléments, et du fonctionnement reste encore
incomplètement connue à ce jour. Cette articulation
a pour fonction essentielle de permettre les
mouvements, notamment les mouvements
d'élévation et d'abaissement de la mandibule, les
mouvements de diduction, ce qui permet à l'appareil
manducateur d'entrer en jeu afin d'en assurer les
fonctions suivantes : la mastication, la déglutition, la
phonation…
Bibliographie:

 Livre octobre 2013 :Anatomie descriptive et fonctionnelle


de l’ATM par christophe bonnefoy ;Luc chikhani
;Jacques dichamp
 Journal de radiologie Vol 90, N° 5-C2 - mai 2009: Les
articulations temporo-mandibulaire Pr. F. Ben Amor –
Dr. W. Ghorbel
 Encyclopédie médicaux chirurgicale.
 Thèse 22 Avril 2014: pour l’obtention du titre de Docteur
de l’université de Lorrain présenté par Diego Alvarez
Areiza.
 Site internet 2000-2018: imedicin.com (les muscles
masticateurs)