Вы находитесь на странице: 1из 25

|   



  
  
  


 
 ! !
" #$ %#
&''( &'')
_  

# *  

  
 + 
 
 
  

, 
& *  
 


 , +


 

 ,-../+
_    ,

* !
,, -_ */
| *   
  
,,0,


  
È$ È 
 
$ #
ð  
 

v    
      
           
         
Ce point de vue est erroné
(
à) à

r     à

r 
 à   àà   à   à à
    à
r  
   à
à à 
  à     à    à
à     à  
 à à
à  à  à à

à  
   à à    à   à
      à à
!  
 
  
    à
        
  
à à     à

r  

 

 à
r  
 à
à&   à
à   àà 
  à àà
à'     à à à
 à
à  
à
    à  à à
r   
 à à   à àà
   à   à

à!    à à!


  à à à à
à     à
 à à   à

 à
à    àà 
  à à  à

à   à
È$ È 
 
$ &

on peut mesurer la santé d'une


population, en chiffrant certaines
variables appelées indicateurs de
santé : des variables mesurant l¶état
de santé d¶une population ou le niveau
des facteurs déterminant cet état.
# È 1  
& È 
,



| È 1  

!  

! ,

, ! 

2 È 1!
 

  

+
ÈÈ    3
,
, 
 #
_n peut appréhender l'état de santé
d¶une population (des Tunisiens) par :
´ la nature des causes de décès ;
´ la nature maladies diagnostiquées
chez les malades hospitalisés.
´ la nature maladies diagnostiquées
chez les malades traités en
ambulatoire
´ la nature symptômes - maladies
dans la population générale
En Tunisie : Aucune des sources
d'informations susceptibles de
renseigner sur ces aspects négatifs
de la santé n'est totalement valide.
Les données présentées ci-après
sont ,

,   !.
ÈÈ    3
,
, 
&
#4  
!lus ½ des causes de décès ne sont
pas connues en Tunisie.
En 2000, ensemble des décès (44 000),
environ 35 % (13 351) ont fait l¶objet
d¶une mention cause ± certificat décès.
La répartition proportionnelle des décès:
 Maladies appareil circulatoire = 28,2%
 Tumeurs = 15,4 %
 Maladies période périnatale = 9,4 %
 Maladies respiratoires = 9,1 %
 Maladies endocriniennes-métab = 8,6 %
 accidents = 8,5 %
 maladies infectieuses = 3,5 %
 autres = 17,3 %
ÈÈ    3
,
, 
 |
#4  
 
 
,
5   ,
  5 ,  )'6 
    
 ,  
 
 ,,  ,

1   & 0 
 7


 
 
    1,,


  
     ,

 
ÈÈ    3
,
, 
 2
& 4 
 + 
8 
,  
Les 5 premiers groupes de maladies
par ordre de fréquence décroissant
sont (si on exclut les hospitalisations
pour accouchement) :
1,,,

9 
!0
1,, 
   

  
ÈÈ    3
,
, 
$ :
| 4 
 + 
8
    
  
"8 
´ Au premier rang les infections
respiratoires aiguës (y compris les
infections _ L),
´ puis les diarrhées
´ et ensuite les maladies de la peau.

"8 
´ ce sont les troubles digestifs,
´ les infections saisonnières
(respiratoires en hiver et digestives
en été).
´ et les maladies chroniques (HTA,
diabète).
ÈÈÈ 4

 , +


  #
ß En dépit d'admirables progrès, la
santé des hommes, des femmes, des
enfants au XXI siècle est menacée par
quatre dangers majeurs :
-  
 95
!055
- 
  05
- 
 

  5
- 5
- ,
*/
á    

    
    á
   
      
 
   
 
  á   

   
á     
ÈÈÈ 4

 , +


  &
Classiquement,

,,
0
,  
 !  , ! !.
Il est évident que cette opposition est

,  +. Un bon praticien
accomplit quotidiennement des actes
de prévention (vaccination, enquête
épidémiologique, action de
surveillance maternelle et infantile).
vonc, 1    

0 ,1 ! .
ÈÈÈ 4

 , +


  |
CARACTERISTIQUES DEà
a 
 à a   
 à
à    à à à à  à  à à à  à à  à    à à  à  à




à à 
    à à à  
à  à à

à


  à
à
àà  ààà à 
ààà ààà à à
à à 
àà
à  à à  à 
à

à 
à àà  à à à  à   à à   à à  à 
à
à à 
à
àà  à 
 à
à
à à àà  à 
à   à  à à  à
àà 
àà à à à
  à à à à  à  à  à à à à
 à
à  à    à  à 
à  
à  à

  à  
à  
à à 
à  à

  à
à  àà à à  à

à à
à  à à 
 

à  à ! à


 à à
à
" àà " àà
#à$% àà #$% à
àà
#à& 
 à àà
à à à à #à ' à à 
à  à 
à à
à à
#à   à 
à à 
à à #à (à à 
 à à  à

 à  à
à
ÈÈÈ 4

 , +


  2
#"
   
  
selon I. Illich :
le développement de la médecine n'est
pas uniquement générateur de
progrès. Il en résulta un certain
nombre d'inconvénients qui peuvent
être regroupés en 3 rubriques:
È 
 +- /
est liée à l'intervention § , !§
du médecin sur le plan technique.
0,Traitements antibiotiques
inutiles, interventions non justifiées
(amygdalectomie, laparotomies...).
ÈÈÈ 4

 , +


 $ :
"
   
  $ . 
È 
 1


(acceptée et imposée par la société)
Une perte d'autonomie de l'individu est
observée. Ce dernier devient
dépendant de "prothèses"
(médicaments, bilans de santé...) dont
le nombre ne cesse d'augmenter
È 
 1
  
-,
 ,  

/
ß la prestation professionnelle »
L'institution assume la gestion de la
fragilité de l'individu.
ÈÈÈ 4

 , +


 $ ;
& ,

,


 , +était une action
de second ordre, orientée vers les
individus les plus démunis.
"1 
1 

 5 que les choses ont changé:
´ véveloppement de 1 , 


´!rise de conscience <
1!
 5,+ 
,

5 
,
  5
! 
 , dans
l'altération de l'état de santé.
´ tentative de    
 de la
santé : redonner aux gens la
propriété de leur santé
ÈÈÈ 4

 , +


 $ =
& ,

,

$  
_n est ainsi passé d'une conception
de la santé centrée sur l'individu et le
médecin à une conception de la santé
axée sur la collectivité comme source
principale d'intérêt
 , ! ! 

est une  
 qui vise à
prévenir les maladies ou les fléaux
sociaux au plan de l'individu et du
groupe.
 , +
médecine
communautaire est  


  , ! 
  
1
ÈÈÈ 4

 , +


  (
& ,

,

$  

   : la gamme
minimale de ,  
 à toute la
population.

 , a gamme
minimale  
 à assurer à toute
population.
| 
 
0
 !
,, 3_4>
! 
 5
L¶organisation des Nations Unies, dans la
continuation de l¶initiative d¶Alma-ATA a
fixé, pour l¶ensemble des pays du monde,
des objectifs à atteindre pour réaliser le
développement durable.
ÈÈÈ 4

 , +


 $ )
þ           
            
                  
         



ÈÈÈ 4

 , +


 $ )
È     

_n appelle   un


ensemble d'éléments inter-reliés,
situés dans un environnement qui
constitue lui-même un système de
dimensions plus grandes que le
système étudié.
>  , ? 
 ,1 
  
È  .   

_n appelle système de santé un


ensemble d'éléments inter-reliés,
situés dans un environnement qui
constitue lui-même un système de
dimensions plus grandes que le
système étudié.
Un système de santé peut être défini
par l'ensemble des éléments:
r ð 
   


! "    


       



     
    

#  
 
È  .   
1 - _ 
  !
   
La politique nationale de santé est conçue
au niveau gouvernemental et appliquée par
le Ministère de la Santé !ublique (MS!). Il
existe 3 niveaux ß administratifs » ou
gestionnaires :
! 
ce niveau fixe les
objectifs nationaux de différents
programme et les activités à entreprendre.
! 
-
!
 /: ce
niveau devrait théoriquement adapter les
objectifs nationaux au contexte de la région
(niveau quantitatif) et développer des
programmes régionaux propres à la région
même.
!
-   



, 
 /à ce niveau, il
s'agit de moduler l'exécution des
programmes de manière opérationnelle
étant donné que c'est à ce niveau que
l'exécution est réalisée.
È  .   
&   

veux secteurs de soins ambulatoires et
hospitaliers:
 , celui-ci dispose de
plus de 7 500 lits universitaires (dans
quelque 20 établissements hospitaliers),
d'environ 4 800 lits d'hôpitaux régionaux et
de près de 3 000 lits d'hôpitaux de
circonscription, soit au total plus de 15 000
lits (environ 90% de l'ensemble des lits
d'hospitalisation du pays). !ar ailleurs, ce
secteur dispose d'environ 2 000 centres de
soins de santé de base.
 ,! 5qui offre quelque 2
000 lits d'hospitalisation (dans 45
cliniques), plus de 3 000 cabinets
médicaux, environ 700 cabinets dentaires
et 1200 officines pharmaceutiques et 300
infirmeries et cabinets para-médicaux.
È  .   
| 3
 
  
, %
,
  

!0
 

 !
.
@ , 
, 

.
.  

0!
@ ,  


     , 

%
!
@ ,  ! 
 
      ,,  

   
%.%.*1>%_A  >%È_4
B 
4C=
A quel type d'iatrogénèse correspond selon ILLICH l'intervention
ß intempestive » du médecin sur le plan technique ?
iatrogène structurelle.
iatrogène sociale.
"iatrogène médicale;
* A + B
B + C

B 
4C)
Voici 3 caractéristiques de la médecine curative :
- repose sur le colloque singulier entre le médecin et le malade.
- souple, adaptée et dynamique.
- prestigieuse.
Citez une autre caractéristique de ce mode d'exercice pouvant
constituer un avantage.
 ,
 :
«««««««««««««««««««««««««««««
«««««.««««««««

B 
4C#'
Citez 3 caractéristiques qui constituent des avantages de la médecine
préventive :
 ,
 :
1«««««««««««««««««««««««««««««««
2««««««««««««««««««««««««««««««
3«««««««««««««««««««««««««««««««

Оценить