Вы находитесь на странице: 1из 49

Université Sidi Mohammed Ben Abdellah

Faculté des Sciences et Techniques - Fès


Filière : Conception Mécanique et Innovation

Présenté par :
BOUIRIG Hamza & OUEDRAOGO Ibrahim Ghislain
Farah Ed-Dahhaouy & Mohammed El Mghari
Rabab Rdait & Hind Ennakhlat
Année Universitaire Jugé par :
2014 / 2015 Pr. EL BARKANY
Plan
• Définition de GibbsCAM
• Histoire de GibbsCAM
• Avantages de GibbsCam
• Domaines d’application
• Partenaires CAO
• Présentation du Logiciel
• Le Tournage sous GibbsCAM
• Les étapes de base d'utilisation de GibbsCAM
• Exemples d’application

2
Définition
• GibbsCAM est l’un des produits de la société israélienne
Cimatron GROUP (qui produit des logiciels de CAO / FAO,
pour la fabrication, la fabrication des outils et les applications
de programmation CN.).
• GibbsCAM est un puissant système de conception et de
fabrication assistée par ordinateur (CFAO) basé sur PC pour la
programmation des machines-outils à commande numérique
par ordinateur (CAM). Il est structuré comme une seule
application.
• GibbsCAM autorise le fraisage, le tournage, le
fraisage/tournage, l'usinage multi-tâches simultané et
l'électroérosion à fil, le tout de 2 à 5 axes.

3
Histoire
• William Gibbs a fondé sa société
"Gibbs and Associates" en 1982 dans
le but de proposer ses services de
programmation CNC dans la région de
Los Angeles, à une époque où de
nombreux ménages n'avaient pas
encore vu d'ordinateur personnel. Gibbs and
Associates
Deux ans plus tard seulement, la Headquarters
société a introduit son système Gibbs, Moorpark,
California
ouvrant ainsi la voie vers le
développement d'un progiciel CFAO.

4
Histoire
• En Janvier 2008, "Cimatron" a
fusionné avec la société "Gibbs
and Associates". L'ancien chef
de Gibbs nommé "Bill Gibbs" a
assumé le poste de président
de "Cimatron Amérique du
Nord" et vice-président de Bill Gibbs
Cimatron Ltd et a décidé de Fondateur de la
société Gibbs and
rester dans l'entreprise Associates

pendant au moins cinq ans.

5
Histoire
• Les premières versions de
GibbsCAM ont été appelés Virtual
Gibbs, le nom sous lequel le
produit est encore connue en
Allemagne.

• Le Groupe Cimatron a annoncé la


sortie de GibbsCAM 2009 à
Octobre 2008 La nouvelle version
comprend des améliorations pour
le fraisage, tournage, ainsi que
l'interface utilisateur générale et
des améliorations de productivité.

6
Avantages de GibbsCam
• Utilisation d’un seul système pour toutes les
machines de l’entreprise (donc une seule
philosophie).
• Simulation avec enlèvement de matière.
• On peut programmer des formes 3D complexes
en gérant le maximum d’axes en simultané
disponible sur la machine.
• Capacité de construire la géométrie de la pièce
directement dans GibbsCAM autant en 2D filaire
qu’en 3D volumique.
7
Domaines d’application

Aérospatial Automobile Énergie Médical

Pour les grands Les variations dans la


GibbsCAM a l'étendue La gamme de pièces
conception d'un dispositif
composants de des fonctionnalités de fabriquées pour
à l'autre sont
fuselage d'un avion, de l'industrie de l'énergie est
fabriquer les perfectionnés; produire
pièces en nid si large que, pour des
composants raisons de concurrence, le
des dispositifs de titane
d'abeilles, ou des automobiles de tous secteur de spécialisation
non réactifs; usinage des
éléments de structure types et tailles; à partir plastiques purement
est commun. L'usinage
à paroi mince, d'hèlices minuscules à médicaux; la fabrication
des grandes pièces sert
d'énormes pièces de composants
GibbsCAM permet l'hydroélectrique avec des
d'instruments en acier
l'enlèvement de moulées et soudées composants de turbines,
inoxydable longues et
matière maximum et pour l'équipement de l'énergie éolienne avec
étroites; et la fabrication
terrassement;. des carters moulés du
l'usinage à grande réducteur.
de gros et de petits lots
vitesse requise. de vis orthopédiques.

8
Partenaires CAO
• Sur le marché actuel, la plupart des travaux sont reçus
sous forme de fichier pièce créé avec un système CAO.
Gibbs collabore avec les principaux fournisseurs de
systèmes CAO basés sur PC pour que GibbsCAM soit
capable de lire des fichiers provenant du plus large
éventail de systèmes. En reconnaissance de ses efforts
continus, la certification de produits CFAO a été
décernée à GibbsCAM par de nombreux fournisseurs de
CAO.
• En reconnaissance de son haut degré d´interopérabilité,
GibbsCAM a obtenu la certification Autodesk, Solid Edge
et SolidWorks.

9
Add Your Text Title Add Your Text

10
Présentation du Logiciel
• GibbsCAM est un logiciel qui permet de
naviguer librement entre la création de
géométries, la génération de parcours outils,
la visualisation/vérification des processus et le
post-processing. Grâce à sa convivialité, son
efficacité de programmation, sa vitesse et sa
brève période de formation, GibbsCAM est
devenu le leader de l'industrie CFAO, l'outil de
prédilection pour la programmation de pièces.
11
Que faut-il pour programmer une
pièce avec GibbsCAM ?
• Un simple plan 2D ou un modèle volumique 3D au format natif.
Les formats de fichiers actuellement sur le marché :
- DFX
- IGES
- Parasolid .x_t xmt, x_b .p_b, liste de points .txt
- ACIS .sat
- SolidEdge .par .asm
- VDA-FS .vda, STL .stl
- Autodesk Inventor .ipt . iam
- Autodesk realDWG . dwg .dxf
- SolidWorks .sldprt .sldasm
- ProENGINEER part .prt, .asm
- STEP AP203/AP214 .step .stp
- Catia v5, Catia v4
- etc...
12
13
Le Tournage sous GibbsCAM
• Le Tournage de production GibbsCAM permet l'usinage 2 axes sur géométrie
filaire et propose les fonctionnalités suivantes: contournage, ébauche
automatique, saignées, ébauche en plongée, filetage, ébauche par répétition du
même contour, perçage, taraudage et alésage. Des fonctionnalités avancées,
telles que mémorisation de l'état actuel de la matière, facilitent la
programmation des pièces tournées tout en la rendant extrêmement efficace. Le
Tournage de production GibbsCAM offre toutes les facilités nécessaires pour une
programmation efficace des centres de tournage.

Les géométries peuvent être importées Pendant la définition du parcours Durant la simulation de l’usinage, diff
directement par le biais des intégrations d‘outil, l‘utilisateur est toujours érentes options de visualisation sont
de systèmes à partir d‘applications de informé sur la géométrie du brut, de disponibles (dans l‘image une vue en
CAO telles que SolidWorks, Autodesk, la pièce finie ainsi que des éléments coupe dans laquelle les étapes sont de
Inventor et autres. de serrage. couleurs différentes).
14
Les étapes de base d'utilisation de
GibbsCAM
Il y a 5 étapes de base d'utilisation de GibbsCAM :

1. Créer ou ouvrir un fichier ; 1


2
2. Créer ou modifier un modèle ;
3
3. Créer les opérations ;
4. Rendu d’usinage ; 4
5. Postprocessing ; 5

15
1. Créer ou ouvrir un fichier

• La première chose à faire est de trouver un


fichier de travail. Pour cela, vous pouvez soit
créer une nouvelle pièce, ouvrir une pièce
existante ou importer un modèle.

16
Réglage pièce
• Le réglage de la pièce est la définition
des unités de mesure et des 2
dimensions de la pièce, du type de
machine d’usinage, de la matière de
la pièce et des dégagements. Toutes 3 1
ces informations sont saisies dans la
fenêtre de contrôle de document.
Cette dernière est ouverte en 4
cliquant le bouton Document dans la
palette supérieure.
1. Gestion des fichiers
2. Menu déroulant Type de
machine 6
3. Matière pièce
4. Unités de mesure
5. Dimension pièce/brut
5
6. X au rayon ou au diamètre 7
7. Position de changement
d’outil
8. Dégagement auto ou fixe
9. Commentaires pièce
Figure : Brut de tournage
8
9
17
Figure 1: Fenêtre de contrôle de document pour pièce de tournage
2. Créer ou modifier un modèle
• La seconde étape consiste à créer un modèle de la
pièce, ou le cas échéant à modifier un modèle existant. La
modélisation s’accomplit à l’aide de géométrie ou de solides,
ou d’une combinaison des deux.

Modèles de pièce: Géométrie et solide


18
Création de géométrie
• La base servant à usiner une pièce est le modèle. Pour obtenir un modèle, il est
indispensable de créer la géométrie correspondante. Si vous ne disposez pas d’un
modèle à importer, il vous faudra le créer. En outre, il est souvent nécessaire
d’apporter des modifications aux modèles importés afin qu’ils puissent être usinés.
La création et la modification de modèles débute souvent par la création de
géométrie.
• La géométrie se compose de points, lignes, cercles, courbes ou splines créés dans
l’espace de travail. La création et la modification de géométrie s’effectuent au
moyen d’une unique palette, la palette Création de géométrie. Cette palette
comporte 7 boutons qui appellent des sous-palettes de création de géométrie, un
bouton permettant de connecter et déconnecter des éléments, et un autre
appelant l’expert géométrique. Chaque sous-palette comporte un lot de boutons
appelant une fenêtre ou une fonction.

1 2 3 4 5 6 7 8 9
1. Bouton points - 2. Bouton lignes - 3. Bouton cercles 4. Bouton AutoShape -
5. Bouton splines - 6. Chanfreins/congés - 7. Géo de solides - 8
Connecter/déconnecter - 9. Expert géométrique 19
Création de modèles 3D
• Des corps tridimensionnels, soit des surfaces ou des solides, sont
utilisables en complément ou à la place de la géométrie du modèle de
pièce. Le processus de modélisation volumique met en jeu des objets
séparés (solides et surfaces) et consiste à les associer, modifier et
manipuler pour créer le modèle de pièce final. Ce processus débute par la
création de modèles élémentaires, appelés corps atomiques ou primitifs.
Exemples de tels modèles primitifs: sphère, cube, forme 2D de révolution
ou extrudée, etc.

1. Créer volume
2. Modèle avancé
3. Couper
4. Echanger
1 2 3 4 5 6 7 8 9 5. Remplacer
6. Additionner
7. Soustraire
8. Intersection
9. Séparer
20
3. Créer les opérations

• Une fois que le modèle a été créé, il s’agit


d’appliquer des fonctions d’usinage à la pièce. Cette
étape consiste à régler les outils disponibles, à définir
les processus et à créer les opérations. Il est possible
de créer des outils à tout moment, pour autant qu’un
fichier pièce soit ouvert. Les processus et opérations
se créent après la définition des outils.

21
Création d’outils
• La fenêtre de création d’outil de tournage possède de nombreuses options pour décrire
les plaquettes. En sus des éléments communs aux fenêtres de création d’outil, celle
d’outil de tournage possède une case Autres, un bouton pour alterner entre les outils
de fraisage et tournage, et un diagramme de définition d’orientation de la plaquette. La
case Autres permet de définir une plaquette personnalisée. Cette fenêtre est décrite en
détail dans le manuel Tournage.

1. Type d’outil
2. Type de plaquette
3. Caractéristiques plaquette
4. Orientation plaquette
5. Diagramme porte-outil
6. Caractéristiques porte-outil
7. Sens broche
8. Décalage d’outil
9. N° ID outil
10. Matière outil
11. Commentaire outil
12. Décalage tourelle

22
Création d’opérations
• Pour créer des opérations, il faut que la liste de processus, la liste d’opérations et
la palette d’usinage soient ouvertes. A cet effet, cliquez sur le bouton d’usinage de
la palette supérieure. En outre, il faut disposer d’un modèle de la pièce à usiner, à
savoir une géométrie ou un modèle. Finalement, la liste d’outils doit comprendre
des outils.
• La palette d’usinage peut comprendre différentes cases selon le type de pièce à
créer. Une pièce de tournage ouvre une palette d’usinage avec cases de
contournage, ébauche, filetage et perçage. Une pièce de fraisage ouvre une
palette d’usinage avec cases de perçage, de contournage, de fraisage de poche et
de filetage. Si SolidSurfacer est installé sur votre système, vous obtiendrez
également une case de surfaçage et des boutons de brut local dans la palette de
fraisage.

Palette d’usinage pour le tournage et pour le fraisage


23
4. Rendu d’usinage
• Une fois que les opérations d’usinage de la pièce
ont été définies, procédez à la simulation ou au
rendu de la pièce.
• Ce contrôle visuel permet de vérifier si les
résultats sont ceux escomptés. De nombreuses
erreurs peuvent ainsi être découvertes. Il peut
également s’avérer préférable d’exécuter le rendu
au fur et à mesure de la création des opérations,
plutôt que d’attendre d’avoir terminé et d’être
prêt à postprocesser la pièce.

24
Rendu d’usinage
• Lorsque ce bouton a été activé, le diagramme du brut passe
à une image tridimensionnelle pleine. Les pièces tournées
sont affichées comme des cylindres de même dimension
que l’espace de travail, avec un coin retranché, pour vous
permettre de voir le travail intérieur.
• Cliquer sur le bouton de rendu d’usinage ouvre également la
1. Retour
palette de rendu. Cette palette permet de contrôler les 2. Arrêt
opérations. Les fonctions disponibles sont très semblables à 3. Saut en avant
4. Avance
celle d’un lecteur DVD. 5. Op. suivante
6. Case d’op.
7. Outil invisible
8. Outil transparent
6 1 2 3 4 5 9. Outil visible
10. Réglage de
vitesse
7 8 9 10

25
5. Postprocessing
• La dernière étape est la génération du code CNC à partir du
fichier pièce, et la création du code CNC. Cette étape est
appelée postprocessing.
• Une fois que les opérations d'usinage de la pièce ont été
créées, le fichier doit être postprocessé, ce qui consiste à
convertir un fichier (fichier .VNC) contenant les opérations
d'usinage (parcours d'outil) en un fichier texte (programme
CNC) pouvant être transféré dans la commande numérique.
Des postprocesseurs spécifiques à chaque commande sont
utilisés pour convertir les fichiers .VNC en fichier texte. Ceci
s’accomplit dans la fenêtre Postprocesseur . Cette fenêtre
peut être accédée en cliquant le bouton Postprocesseur dans
la palette supérieure.

26
Postprocessing
• Cette opération est très facile. Une
fois la fenêtre ouverte, il vous suffit
de sélectionner le postprocesseur à
utiliser, de donner un nom à la
sortie, de fixer les paramètres
désirés et de cliquer sur Exécuter.
Lorsque le code G a été obtenu,
vous pouvez envoyer la sortie à la
commande.
1. Sélection du postprocesseur
2. Nom du programme
3. Communications
4. Fenêtre de texte
5. Sortie
6. Pièces multiples

27
28
Groupe 1

Farah Ed-Dahhaouy
&
Mohammed El Mghari

29
Dessin 3D de la pièce

30
Dessin de Définition & Cotations

31
Outils

• Outil à dresser & à charioter

• Foret à centrer (d=2,5)

• Foret de diamètre 8 mm

• Outil à fileter triangulaire

32
Outils

33
Points caractéristiques

34
Points caractéristiques

35
Processus à suivre
A) Application d’un cycle d’ébauche :
Profondeur de passe : 2mm.
Réserver 0,15mm sur la face, 0,5mm sur le diamètre.
B) Réaliser un contournage d’une exécution de profil fini.
C) D’un cycle de perçage avec brise coupeaux :
Valeur première pénétration : 4mm
Valeur dernière pénétration : 2mm
Vitesse d’avance : 0,1mm/t
D) D’un cycle de filetage avec :
Pas de 2mm
Profondeur du filet : 1,226mm
Angle de pénétration 30°
Nombre de passe : 9

36
Groupe 2

Rabab Rdait
&
Hind Ennakhlat

37
Dessin de la pièce sous CATIA V5

38
Dessin de définition & cotation

39
Equipments

• Tour à commande
numérique.
• Matière d’oeuvre :
Aluminium (composition
chimique sans importance)
Brute Ø 30 X 45

40
Outils

• Outil à dresser

• Outil à charioter

41
Conditions de coupe

42
Groupe 3

OUEDRAOGO Ibrahim Ghislain


&
BOUIRIG Hamza

15/12/2019 43
44
Points Coordonnée Z Coordonnée X Points Coordonnée Z Coordonnée X
P1 0 26 P10 -40 65
P2 0 47 P11 -45 75
P3 -3 50 P12 -70 75
P4 -22 50 P13 -70 22
P5 -24.6 47 P14 -25 22
P6 -28 47 P15 -25 30
P7 -30 51 P16 -21 30
P8 -30 60 P17 -21 26
15/12/2019 45
P9 -40 60
N° d’outil Désignation Vitesse de Vitesse de Avance Vitesse
coupe rotation d’avance
1 Outil à dresser et charioter 100 408 0.25 102
2 Outil à dresser et charioter 100 408 0.25 102
3 Outil de gorge ext. 40 254 0.2 50
4 Outil à dresser et 100 636 0.5 254
charioter/finition
5 Outil à dresser et 100 636 0.5 254
charioter/finition
6 Foret à centrer pour avant trou 20 1591 0.1 159

7 Foret D10 20 636 0.2 127


8 Foret D16 20 397 0.2 79
9 Foret D22 20 289 0.2 40
10 Outil de gorge int. 20 289 0.2 58
11 Outil à aléser 60 682 0.25 170
12 Outil à fileter ext. 20 127 0.2 25
13 Outil à fileter int. 20 127 0.2 25
15/12/2019 46
14 Outil à tronconner 40 169 0.2 40
47
48
49