Вы находитесь на странице: 1из 17

Géotechnique routière

IUT de Nîmes
Département de génie Civil
Présentation du cours

1. Introduction – Définitions – Pathologies


2. Étude du sol d’infrastructure des routes (sol support
naturel)
3. Etudes des materiaux constitutifs des remblais et couches
de forme.
4. Étude des matériaux constitutifs du corps de chaussée –
Dimensionnement
5. Mise en œuvre des matériaux
6. Contrôles de mise en oeuvre

Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 2


Étude du sol d’infrastructure des routes
(sol support naturel)

1. Généralités – Reconnaissance
géotechnique
2. Classification géotechnique

Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 3


1 Généralités – Reconnaissance géotechnique
1.1 But de la reconnaissance géotechnique
1.2 Problèmes à résoudre

Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 4


1 Généralités – Reconnaissance géotechnique
1.1 But de la reconnaissance géotechnique
 Connaissance des données géologiques (vue d’ensemble)
 Trouver la meilleure solution aux problèmes
géotechniques rencontrés sur le tracé retenu
 Détermination de la nature des sols en vue de leur
réutilisation (déblais – remblais)
 Conseiller le maître d’œuvre pour la rédaction des pièces
écrites.
 Permettre le choix des méthodes et l’estimation des coûts
 Faciliter la réalisation des travaux et leur contrôle

Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 5


1 Généralités – Reconnaissance géotechnique
1.2 Problèmes à résoudre
 Les terrassements
Environ 25% du coût global. La technique de terrassement dépend du type de sol.
On utilise :
- engins à lames (décapeuse, bouteur) pour les terrains meubles
- défonceuses pour terrains rocheux non compacts
- explosifs pour terrains rocheux compacts.
( Coûts pouvant varier de 1 à 5)

La reconnaissance géotechnique doit permettre de prévoir le mode de


terrassement des différents terrains et les volumes correspondant.

Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 6


1 Généralités – Reconnaissance géotechnique
1.2 Problèmes à résoudre (suite)
 Zones de sol compressibles
La reconnaissance doit permettre de choisir entre la solution remblai et la solution
ouvrage d’art.
La construction de remblais peut poser des problèmes sur des types de
sols tels que les tourbes, les vases, les argiles molles ou les limons argileux
. Ces sols associent en général, une forte déformabilité et une résistance
faible. On les appelle habituellement «sols compressibles» ou «sols mous».
La construction de remblai sur de tels sols pose quatre types de problèmes : de
stabilité, de déformations, d'efforts «parasites» sur les ouvrages voisins et de
perturbation de l'écoulement des eaux. Pour un remblai on étudie :

- stabilité pendant la construction (phase critique)


- amplitude et durée des tassements
- méthode de construction (traitement des sols, substitution)
- choix des matériaux de remblai (remblais légers..)
Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 7
1 Généralités – Reconnaissance géotechnique
1.2 Problèmes à résoudre (suite)
 Fondations d’ouvrages
La reconnaissance doit conduire à fixer le mode de fondation des ouvrages, à
permettre leur dimensionnement ainsi que leurs dispositions constructives.

 Cavités souterraines
La reconnaissance doit détecter la présence de cavités soit naturelles (dissolutions
par circulation d’eau « karsts » , dolines (poches d’argile dans les formations
calcaires) ou artificielles (exploitations de matériaux « exemple : terres de
Sommières » )
Évaluation du risque d’effondrement, préconisation du type de confortation
(remblaiement, injection, etc…)

Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 8


1 Généralités – Reconnaissance géotechnique
1.2 Problèmes à résoudre (suite)
 Les emprunts
La recherche des sources de matériaux doit être réalisée efficacement :
- pour les terrassements (remblais et couches de forme)
- pour les assises de chaussée.
Les informations portent sur la localisation des gisements, leur puissance, la qualité
des matériaux ainsi que les conditions d’extraction.

 Impact sur l’environnement


Depuis le 10 Juillet 1976, obligation est faite de mener une étude d’impact pour les
nouvelles infrastructures.
Prise en compte des conséquences de la réalisation d’un projet routier
(Modification de l’état mécanique des terrains, modifications d’ordre
hydrologique, modifications des propriétés pédologiques des terrains, etc….)

Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 9


2 Classification géotechnique

- Classification spécifique pour les travaux routiers RTR 1976, mise à


jour en 1992 (Norme P 11-300)
Cette classification tient compte de trois catégories de paramètres :
Paramètres de nature :
- granulométrie (Norme P 94-056 et 057)
- l’argilosité
Ip : Indice de plasticité
Ip < 12 : sols faiblement argileux
12 <Ip < 25 : sols moyennement argileux
25 <Ip < 40 : sols argileux
VBS : valeur au bleu de méthylène (grandeur directement
liée à la surface spécifique des grains) et représentant
l’adsorption de bleu de méthylène par les particules argileuses.
Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 10
2 Classification géotechnique
Paramètres de nature :
VBS (Valeur de Bleu du Sol) s’exprime en grammes de bleu
de méthylène pour 100 g de sol.
Seuils retenus
0,1 Sol insensible à l’eau
0,2 Sol devenant sensible à l’eau
1,5 Distingue les sols sablo-limoneux des sols
sablo-argileux
2,5 Distingue les sols limoneux peu plastiques
des sols limoneux moyennement plastiques
6 Distingue les sols limoneux des sols
argileux
8 Distingue les sols argileux des sols très
argileux

Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 11


2 Classification géotechnique

 Paramètres de nature :
- Équivalent de sable (ES) : moins utilisé maintenant.

 Paramètres de comportement mécanique


Mesurent la résistance au trafic des granulats.
Coefficient Los Angeles (LA <45)
Micro Deval en présence d’eau (MDE < 45)
Coefficient de friabilité des sables (FS < 60)

Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 12


2 Classification géotechnique

 Paramètres d’état
Ce sont des paramètres non propres au sol mais à l’environnement dans
lequel il se trouve.
Il s’agit de considérer pour les sols meubles sensibles à l’eau leur ETAT
HYDRIQUE.
 État très humide (th) : sol impropre à l’utilisation
 État humide (h) : humidité élevée permettant la réutilisation du sol
moyennant des traitements particuliers (aération, ….)
 État d’humidité moyenne (m) : état d’humidité optimum pour la mise
en œuvre.
 État sec (s) : humidité faible, permettant des mises en œuvre en
prenant des dispositions particulières (arrosage, surcompactage….)
 État très sec (ts) : sol trop sec pour envisager une réutilisation dans
des conditions économiques françaises satisfaisantes.

Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 13


2 Classification géotechnique
 Paramètres d’état
Pour caractériser l’état hydrique d’un sol, la classification RTR utilise les
trois grandeurs suivantes :

Wn/Wopn : rapport de la teneur en eau naturelle de la fraction 0/20 à


la teneur en eau à l’Optimum Proctor Normal.

Ic = (WL – Wn)/ IP : Indice de consistance , c’est la position de


Wn par rapport aux limites d’Atterberg WL et WP.

IPI : Indice Portant Immédiat ; il exprime l’indice CBR immédiat


mesuré sans surcharges et sans imbibition sur un sol compacté à OPN à la
teneur en eau naturelle (Wn).
Cet indice permet de caractériser la traficabilité des engins de chantier
dans les états (h) et (th).

Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 14


2 Classification géotechnique
Passant à 80 microns
Tableau synoptique
Ip
12 25 40
100%

A1 A2 A3 A4

Sols
Dmax <=50 mm
35%

B5 B6 Passant à 2 mm

12% 100%
D1 B1 B2
D2 B3 B4
70% VBS
0% 0%
0 0,1 0,2 1,5 2,5 6 8

Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 15


2 Classification géotechnique

Passant à 80 microns
Tableau synoptique

C1 ou C2

Sols C1 : matériaux roulés et matériaux


Dmax > 50 mm anguleux peu charpentés
(0/50 > 60 à 80%)
C2 : matériaux anguleux très charpentés
(0/50 <= 60 à 80%)
12%
VBS
0 0,1 0,2

Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 16


2 Classification géotechnique
Tableau synoptique
Craies R1
Roches carbonatées
Calcaires R2
Matériaux Roches Roches argileuses Marnes, argilites... R3
rocheux sédimentaires
Roches siliceuses Grès, poudingues... R4
Roches salines Sel gemme, gypse R5
Roches Granites, basaltes, andésites, gneiss
magmatiques et schistes métamorphiques et ardoisiers... R6
métamorphiques

Matériaux Sols organiques et sous-produits industriels F


particuliers

Géotechnique - Etude du sol d'infrastructure - 17

Оценить