Вы находитесь на странице: 1из 125

LES PRODUITS COSMETIQUES

•Produits cosmétiques
a-Définition d’un cosmétique
« On entend par produit cosmétique toute substance ou
préparation destinée à être mise en contact avec les diverses
parties superficielles du corps humain, notamment l'épiderme,
les systèmes pileux et capillaire, les ongles, les lèvres et les
organes génitaux externes, ou avec les dents et les muqueuses
buccales, en vue, exclusivement ou principalement, de les
nettoyer, de les parfumer, d'en modifier l'aspect, de les
protéger, de les maintenir en bon état ou de corriger les odeurs
corporelles »
(Art. L. 658-1 du Code de la Santé Publique - France)
b-Ne ne sont pas des produits cosmétiques
1. Les médicaments : un cosmétique ne soigne pas. À la différence
des cosmétiques, les médicaments doivent obtenir une autorisation de
mise sur le marché et prouver leur efficacité par des tests.
2. Les solutions de lavage oculaire, auriculaire, nasal qui sont des
dispositifs médicaux;
3. Les lubrifiants qui sont, soit des médicaments, soit des dispositifs
médicaux;
4. Les compléments alimentaires à visée esthétique (embellissement
de la peau, des ongles, des cheveux, appelés improprement
"cosmétiques par voie orale") qui sont des produits alimentaires.
Cependant certains aliments comme l’huile d’olive ou le miel sont
utilisés comme ingrédients cosmétiques.
5. Les produits de tatouages qui sont des produits de consommation
courante.
c -Catégories des produits cosmétiques
Il y a 4 grands types:
– Capillaire
– Hygiènes et soins
– Maquillage
– Parfumerie alcoolique
d- Liste des catégories des produits cosmétiques
1. crèmes, émulsions, lotions, gels et huiles pour la peau (mains, visage, pieds, )
2. masques de beauté, à l'exclusion des produits d'abrasion superficielle de la peau par
voie chimique ;
3. fonds de teint (liquides, pâtes, poudres) ;
4. poudres pour maquillage, poudres à appliquer après le bain, poudres pour l'hygiène
corporelle et autres poudres ;
5. savons de toilette, savons déodorants et autres savons ;
6. parfums, eaux de toilette et eaux de Cologne ;
7. préparations pour le bain et la douche (sels, mousses, huiles, gel et autres
préparations) ;
8. dépilatoires ;
9. déodorants et antisudoraux ;
10. produits de soins capillaires :
11. teintures capillaires et décolorants ;
12. produits pour l'ondulation, le défrisage et la fixation
13. produits de mise en plis ;
14. produits de nettoyage (lotions, poudres, shampooings) ;
15. produits d'entretien pour la chevelure (lotions, crèmes, huiles) ;
16. produits de coiffage (lotions, laques, brillantines) ;
17. produits pour le rasage (savons, mousses, lotions et autres produits) ;
18. produits de maquillage et démaquillage du visage et des yeux ;
19. produits destinés à être appliqués sur les lèvres ;
20. produits pour soins dentaires et buccaux ;
21. produits pour les soins et le maquillage des ongles ;
22. produits pour les soins intimes externes ;
23. produits solaires ;
24. produits de bronzage sans soleil ;
25. produits permettant de blanchir la peau ;
26. produits antirides
La formulation
La formulation est une préparation résultant d'un mélange
de différentes matières premières, conduisant à l'obtention
d'un produit «formulé» homogène, stable, dont les
propriétés correspondent à un cahier des charges établit
par le client.
La formulation conditionne la qualité des cosmétiques. Le
problème majeur des formulations cosmétiques (comme
de toutes les formulations!) est de faire coexister dans un
même système des substances qui n’ont pas les mêmes
caractères de solubilité
Les tensioactifs permettent de résoudre ce problème en
formant, grâce à leurs associations, des "objets" réservoirs de
substance permettant de "disperser dans l’eau" des produits
liposolubles ou, dans des milieux organiques, des substances
hydrosolubles.
Parmi les substances susceptibles d'amener à la formation
d'objets colloïdaux utilisables en cosmétologie, les polymères
constituent une excellente alternative aux tensioactifs.
La mise au point d'un produit, sa sécurité et sa stabilité exigent
de nombreux tests préalables et un examen attentif de
l'environnement biologique
-Composition générale d'un produit cosmétique
Tout comme les médicaments, on peut se référer à l'étiquette du
produit.
Excipient (“véhicule”) + additifs + adjuvants + principe actif
(différent du principe actif thérapeutique).
Excipient = support du principe actif. Par exemple dans une crème
ce qui permet de véhiculer le principe
Actif c'est l'émulsion; dans une lotion c'est le solvant; dans le
vernis à ongles c'est la résine.
Adjuvant = molécule qui favorise le rôle de l'excipient et du
principe actif.
Additifs = en général ils sont rajoutés en faibles quantité
(conservateurs, colorants, antioxydants, parfums, ...)
Contrôle effectués
Les contrôles effectués sur les Matières Premières et sur le produit
fini pour le dossier cosmétique. Pour l'industrie on fait également
des contrôles en cours de production.
➢ Matières Premières:
Contrôles organoleptiques (odeur, couleur, toucher, goût
éventuellement)
Contrôles physico-chimiques
Contrôles microbiologiques.
➢ Produit fini:
Contrôles fournit au dossier cosmétique:
Contrôles organoleptiques
Contrôles physico-chimiques: pH, viscosité ou consistance (grâce
au viscosimètre), taille des particules dispersées dans une
émulsion ou suspension
grâce au microscope), sens des émulsions (grâce à un ohmètre qui
mesure l'intensité), identification et dosage de(s) conservateur(s),
idem pour le principe actif, mesure de la stabilité du produit.
Contrôles microbiologiques: nombres de germes totaux dans le
produit, présence de germes pathogènes.

Contrôles de tolérance: les produits cosmétiques ne doivent pas


nuire à la santé humaine
=>test d'irritation oculaire, test d'irritation cutanée par applications
répétées, test de sensibilisation
k - Étiquetage des produits cosmétiques
Le récipient et l'emballage d'un produit cosmétique doit
comporter les indications suivantes :
1-Le nom ou la raison sociale et la ou les adresses du
fabricant ou du responsable de la mise sur le marché.
2- Le contenu nominal au moment du conditionnement,
indiqué en masse ou en volume, sauf pour les emballages
contenant moins de 5 grammes ou moins de 5 millilitres
3-La date de durabilité minimale (date de péremption
avant ouverture).Attention, la législation qui stipule que cette
indication n’est pas obligatoire si elle excède 30 mois, n’est
plus en vigueur. La date de durabilité minimale est annoncée
par la mention : "A utiliser de préférence avant fin", suivie soit
de la date elle-même, soit de l'indication de l'endroit de
l'étiquetage où elle figure.
4-Sur l'emballage, un symbole représente un pot de crème
ouvert avec la lettre M suivie d'un nombre. Par exemple, 12 M
signifie : à utiliser dans les 12 mois qui suivent l'ouverture.
NB : Pour les cosmétiques entamés voici quelques règles à
suivre : les crèmes et les fonds de teint se conservent 6 mois à
1 ans après ouverture, le mascara moins de 6 mois, le rouge à
lèvres, 1 à 2 ans, les poudres, blush et fards à paupières,
plusieurs années.
5-Le numéro de lot de fabrication ou la référence permettant
l'identification de la fabrication ; en cas d'impossibilité
pratique due aux dimensions réduites du produit cosmétique,
une telle mention peut ne figurer que sur l'emballage.
6-Les précautions particulières d'emploi. 7-
Les fonctions du produit.
8.-La liste complète des ingrédients dans l'ordre
décroissant de leur importance pondérale. Les ingrédients qui
représentent plus de 1% du produit sont listés dans l'ordre
décroissant de leur masse (ceux qui pèsent le plus lourd en
premier). Ensuite, les ingrédients qui représentent moins de
1% du produit peuvent être mentionnés dans le désordre en
bas de la liste. En pratique, les 3 ou 4 premiers ingrédients de
la liste sont les plus importants.
Les noms des ingrédients mentionnés doivent être ceux de la
nomenclature commune des ingrédients (dits "noms INCI")
(cf. La nomenclature INCI : la Nomenclature Internationale des
Ingrédients Cosmétiques)
Exemple d’étiquette avec nomenclature INCI Ingrédients :
AQUA – STEARIC ACID – CETEARYL
ETHYLHEXANOATE – CETEARYL ALCOHOL –
PARAFINUM LIQUIDUM – CAPRYLOYL GLYCINE –
POLYSORBATE 80 – CERA ALBA – PEG-8 –
TRIETHANOLAMINE – SODIUM LAURYL SULFATE –
SODIUM CETEARYL SULFATE – PARFUN – ALPHA
ISOMETHYLIONONE – BENZYL SALICYLATE - LYRAL
Tensioactifs
A. Définition et propriétés :
Ce sont des composés capables de disperser les corps gras
dans l’eau (pouvoir détergent), de former des mousses, de
stabiliser des émulsions, de favoriser le mouillage des
surfaces.
Les molécules de tensioactifs ont la particularité de contenir
d’une part une chaîne à caractère hydrophobe (ou lipophile)
– c’est le plus souvent une chaîne de plus de six atomes de
carbone – et d’autre part, un groupement polaire ayant de
l’affinité pour l’eau : elles sont amphiphiles.
On peut les schématiser de la façon suivante :
B-Classification des tensioactifs

Il ya 4 types de
tensioactif :
-Tensioactif anionique

-Tensioactif cationique
-Tensioactif amphotère
-Tensioactif non ionique
•Tensioactif anionique :

La partie hydrophile est anionique.


Leur partie hydrophile est chargée négativement. Ils libèrent
une charge négative (anion) en solution aqueuse. Ils ont une
balance HLB (hydrophile/lipophile) élevée (8 à 18) car ils ont
une tendance hydrophile marquée. Ils orientent l'émulsion
dans le sens H-E (huile-eau). Ils ont une bonne qualité
détergente.
Les savons : sels d’acides gras : RCOO-,Na+ ( R : longue chaîne
en C12 à C18 le plus
Souvent provenant de la saponification des triglycérides
comme triesters de glycérol et d’acide gras des l’huiles
végétales) dont la partie hydrophile est l'ion carboxylate
-COO- et la partie lipophile la longue chaîne carbonée linéaire
de l'acide gras. 
Un exemple 1: 
l'octadécanoate de sodium encore appelé stéarate de sodium
CH3-(CH2)16-COO-  Na+

Exemple2 : palmitate de sodium

Exemple 3 : Stéarate de calcium


Remarque: les savons à ion sodium sont plutôt durs (on les
trouve dans les savonnettes), ceux à ion potassium sont
plus mous (employés dans les mousse à raser ou comme
émulsionnant dans les crèmes)
-Les dérivés sulfatés
Les alkylsulfates : R-O- SO3 - avec R longue chaîne carbonée :
(détergents synthétiques)
Exemple 1 : le dodécyl sulfate d’ammonium ou Lauryl
sulfate d’ammonium: C12H25 – O – SO3- NH4+
présent dans les dentifrices, shampooings, produits pour
le bain et la douche
Exemple 2 : Lauryl sulfate de sodium, agent détergent
(nettoyant et moussant), il est agressif
Exemple 3 :     Le laureth sulfate de sodium: qu'il ne faut
pas confondre avec la molécule précédente, le Lauryl
sulfate de sodium. C'est aussi un agent moussant
efficace et très utilisé en cosmétologie, il remplace en
quelque sorte le Lauryl sulfate de sodium. Sa molécule à
comme formule :

Avec n fréquemment égal à 3.


-Les dérivés sulfonés
Les sulfonates : R– SO3- , Na+ ( R : longue chaîne carbonée)
sont peu employés en cosmétologie
Exemple : le dodécyl benzène sulfonate présent dans de
nombreux détergents: C12H25 – C6H4– SO3- Na+ avec
chaine ramifiée et linéaire
b) Tensioactif cationique :

Leur partie hydrophile est chargée positivement. Ils libèrent


une charge positive (cation) en solution aqueuse. Ils ont les
propriétés bactériostatiques et émulsionnantes. Ils ont une
affinité avec la kératine de la peau ou des cheveux (car chargé
négativement), ils se combinent pour former un film lisse. On
les utilise dans les après shampooings, les antipelliculaires,
dans certains colorants. Ils sont à l'origine des shampooings à
pH acide.
Les sels d’ammonium quaternaire : RR1R2R3 N+, allergisants
et assez irritants pour les yeux et la peau, ils sont peu
employés en cosmétologie où ils sont alors associés à d’autres
composés pour atténuer ces effets.. Leurs propriétés
démêlantes font qu’ils entrent dans la formulation de
nombreux après shampoings.
Exemple 1 : le bromure de
cétyltriméthylammonium (Cétrimide) :
C16-H33 N+ (CH3)3 , Br -
Exemple 2 : Dodaecyltrimethylammonium
chloride
Exemple3 : le chlorure
de triméthyldécylammonium

Il est utilisé dans les après-shampooings,


les antipelliculaires, certaines teintures
et des déodorants .
c) Tensioactif non-ionique :

La partie hydrophile est neutre mais fortement


polaire. Ces produits sont biologiquement sans
risques. On les retrouve dans la formulation de
nombreux shampoings pour leurs pouvoirs
détergents et moussants et dans les émulsions.
Les polyéthylène glycol (PEG),les
alkylpolyglucoside(APG),les polysorbate ou
esters de sorbitane ,esters d’acides gras et
amides
Exemple
- Les alcools gras éthoxylés(PEG)
C’est la classe de non ioniques la plus
importante

-Les copolymères d’oxyde d’éthylène et


d’oxyde de propylène
Utilisés dans les produits pour lave-vaisselle du
fait de leur faible pouvoir moussant
Les alkylpolyglucosides (APG)
Ils sont doux pour la peau, biodégradables et
sont surtout utilisés dans les produits liquides .
-Les amides les plus utilisés

Lauramide DEA (cocamide DEA)

Coamide MEA
-Les polysorbates(Tween) et les esters de
sorbitane(Span)

Polysorbate 80(Tween 80)

Polysorbate 20(Tween 20)


Ester de sorbitane 20(Span 20)

Ester de sorbitane
80(Span 80)
d) Les tensioactifs zwitterioniques ou amphotères :

leur partie hydrophile comporte une charge positive


est une charge négative donc la charge globale est
nulle. Selon le pH du milieu où ils se trouvent, ils
libèrent un ion positif ou négatif. En pH alcalin, ils se
comportent comme des anioniques tandis qu'en pH
acide ils se comportent comme des cationiques.
Moins agressifs que les anioniques, ils sont
recommandés pour les peaux fragiles. Ils ont les
propriétés intermédiaires à celle des anioniques et
des cationiques.
Ce sont d’excellents détergents. Non irritants, ils
entrent dans la composition de nombreux
shampoings doux, produits pour peau sensible,
démaquillants pour les yeux, lotions et gels
dermatologiques…

Les tensioactifs amphotères fréquemment utilisés


sont les composés alkylbétaïnes (RN+(CH3)2-COOH,
en milieu acide) et les dérivés de l’imidazolinium
Exemple :

Le plus connu est celui possédant un groupe lauryle


au niveau du R, il s’agit du Coco Amido Propyl Betaïne
(CAPB), il est bon détergent, possède une fort
pouvoir moussant et une très bonne compatibilité
avec la peau.
Cocamide propyl betaine
Propriétés :
•Tension superficielle :
Dans les liquides, les molécules sont en interactions entre
elles (forces de Van der Waals).
Au sein du liquide, la résultante des forces appliquées à une
molécule est nulle :
Au voisinage de la surface, par contre, apparaît une
dissymétrie : la résultante des forces appliquées à une
molécule n’est plus nulle et s’exerce vers l’intérieur. La
tendance de la surface du liquide est donc de se restreindre.

Pour étirer la surface du liquide, il faut donc appliquer une


force et donc fournir du travail. On appelle tension
superficielle γ, le travail dW qu’il faut fournir par unité de
surface dS pour étirer celle-ci ou la force par unité de
longueur pour étirer celle-ci.
γ = dW / dS = dF / dx γ s’exprime en J.m-2 ou en
N/m.

L’ajout d’un produit tensio-actif diminue


considérablement la tension superficielle de l’eau par
la disposition que les molécules prennent dans le
liquide

Position de molécules tensioactives en contact avec l’eau


C’est cette disposition qui est à la base des pouvoirs
mouillant, moussant et émulsionnant.
Toutefois à partir d’une certaine concentration en
tensio-actif, appelée concentration micellaire critique
(cmc), la surface du liquide étant saturée de
molécules tensio-actives, celles –ci se regroupent
entre elles dans le liquide en formant des micelles
Formation des micelles

C’est la formation de micelles qui est à la base des pouvoirs de


détergence.
Le pouvoir Mouillant :

Le pouvoir mouillant d'un liquide sur un corps dépend de la


tension superficielle de ce liquide et des forces de cohésion
entre le liquide et le corps.

Exemple : Laisser tomber une goutte d’eau sur une surface,


elle ne s’étale pas et reste en forme de goutte. Laisser tomber
une goutte de shampooing, celle-ci au contraire s’aplatit au
maximum.
Conclusion : le shampooing est beaucoup plus mouillant que
l’eau. L’addition du shampooing multiplie jusqu’à 5 fois le
pouvoir d’imprégnation de l’eau.
Etalement de la goutte d’eau contenue des tensioactives (effet de mouillage)

Eau seule : γ élevée


=>la cohésion du liquide l’emporte sur les interactions avec le solide
=> le liquide s’étale peu
Eau + tensio-actif => la tension superficielle a baissé
=> Moins de cohésion
=> le liquide s’étale
=> Mouillage meilleur
pouvoir Émulsionnant :

Les molécules tensioactives stabilisent les gouttelettes d’huile


dans l’eau ou d’eau dans l’huile.
Une émulsion, c'est le fait de mélanger deux corps non
miscibles c'est à dire non solubles entre eux et dont l’aspect
ne variera pas avec le temps. Une émulsion est le résultat de
la formation de micelles
Exemple :
Si l’on mélange dans un bol de l'eau et de l'huile et que l’on
agite fortement, on obtient une émulsion d’huile et d'eau. Au
bout d'un moment, l'huile et l'eau vont se séparer pour
former un mélange hétérogène. Pour que cette émulsion
reste stable il faut ajouter un liquide émulsifiant: un
tensioactif dont la propriété est de stabiliser le mélange et de
l’empêcher de se séparer de nouveau.
En conclusion : le pouvoir émulsionnant, c’est la propriété de
faciliter un mélange stable de deux substances qui ne sont pas
solubles l’une dans l’autre. Ce pouvoir est retrouvé dans les
propriétés détergentes des tensioactifs.
Les différentes catégories d’émulsions
La nature de la phase dispersée (ou de la phase dispersante)
détermine le sens de l’émulsion.
Emulsion huile dans eau
La phase dispersante (ou continue) est la phase aqueuse.
La phase dispersée (ou discontinue) est la phase huileuse.
Sa texture est fluide et légère. Elle est rinçable à l’eau.
(Exemple : lait démaquillant, lait corporel, crème de jour)
C’est l’émulsion la plus courante.
Emulsion eau dans huile
La phase dispersante est la phase huileuse.
La phase dispersée est la phase aqueuse.
Sa texture est onctueuse (plus épaisse). Elle n’est pas rinçable à l’eau.
(Exemple : crème de modelage)
Emulsion triple
C’est le plus souvent une émulsion eau dans huile dans eau. (Mais elle
peut-être aussi une émulsion huile dans eau dans huile)
Ce mélange comprend donc 3 phases : 2 phases aqueuses séparées par
une phase huileuse.
Sa texture est très légère. Les gouttelettes d’huile pénètrent dans
la peau grâce à son affinité pour les lipides. Cette texture est
utilisée pour les produits hydratants
La stabilité d’une émulsion
La stabilité d’une émulsion est donnée par le tensioactif mais il existe
différentes ruptures possibles :
Le crémage : c’est la remontée à la surface d’un peu d’huile provenant
de la phase dispersée, ceci est du à la différence de densité entre la
phase dispersée et la phase continue qui entraine une séparation de
phase gravitationnelle.
La sédimentation : c’est la chute au fond du récipient des particules
dispersées
Ce sont des ruptures réversibles ; une simple agitation permet de
retrouver l’émulsion de départ.
Coalescence : c’est la formation d’un amas dur au sein de l’émulsion.
C’est une rupture irréversible car elle est due à une prolifération
microbienne provoquée le plus souvent par une mauvaise utilisation du
produit.
Floculation : c’est la formation d’un amas (augmentation de la taille des
gouttes) d’une manière réversible
Principaux mécanismes de déstabilisation d'une
dispersion liquide
Conclusion
Le pouvoir moussant
Une mousse est une dispersion instable de bulles de gaz dans
un liquide. Un liquide pur ne mousse pas. Il faut agiter un
mélange contenant de l'eau et du savon pour créer des
inclusions d'air qui remontent en surface et s'accumulent en
mousse. Ces bulles d'air sont délimitées par un film
d'épaisseur de l'ordre de 50 µm (microns). Ce film est
réalisé par la formation d'une double couche d'agents
tensioactifs en solution aqueuse. 
Lorsque deux bulles sont collées l'une contre l'autre,
l'épaisseur de la paroi se réduit pour devenir la plus fine
possible. En même temps la tension de surface du liquide
augmente. Dès que le film ne supporte plus cette pression, les
deux bulles éclatent et disparaisse Les tensioactifs sont
présents pour diminuer la tension de surface du liquide, donc
stabiliser la formation des bulles
Pouvoir détergent (nettoyant)
Leur utilisation en tant que détergent peut s'expliquer ainsi : 
Par frottement les globules de graisse entourés de tensioactif se
fractionnent donnant des globules plus petits qui s'entourent
aussitôt de tensioactif et ceci plusieurs fois, jusqu'à se détacher
de la surface et se répartir dans l'eau sous forme d'une émulsion
qui est éliminée lors de lavage .
Caractéristiques physico-chimiques des tensioactifs

Les caractéristiques physico-chimiques des


tensioactifs sont décrites essentiellement par la
concentration micellaire critique (CMC), la balance
hydrophile-lipophile (HLB).
Balance Hydrophile-Lipophile
 

On attribue à chaque tensioactif un nombre compris entre 1 et 20,


l'ensemble constituant l'échelle de Griffin. Ce nombre est appelé
indice HLB (Hydrophile/Lipophile Balance) l'indice 1 est donné à
l'acide oléique et l'indice 20 à l'oléate de potassium. 
Cette échelle permet d'apprécier le caractère plutôt lipophile ou au
contraire plutôt hydrophile d'un amphiphile et de savoir pour
quelle application il est le
mieux adapté. Un indice HLB inférieur à 10 fera dire de
l'amphiphile qu'il est lipophile (on l'utilisera alors comme agent
anti mousse (si HLB<3), comme émulsifiant de l'eau dans l'huile (si
3<HLB<6) et comme agent mouillant au delà) et un
indice supérieur à 11 qu'il est hydrophile (on l'utilisera comme
émulsifiant de l'huile dans l'eau (si 10<HLB<13), comme détergent
(si 13<HLB<15) et comme solubilisant au delà).
Classification des tensioactifs selon leur
valeur de HLB
La concentration micellaire critique (CMC)
Elle représente la concentration à laquelle les molécules
de tensioactifs vont s’associer pour former des agrégats
appelés "micelles" (microstructures de taille et de forme
différentes en fonction des caractéristiques du tensioactif
considéré) responsables des propriétés de solubilisation et de
détergence
La CMC dépend des conditions de température et de la
présence éventuelle d’autres composés dans la préparation.
Pour obtenir une action détergente optimale, il est en général
préférable que la concentration du tensioactif soit proche de
la CMC. Pour les tensioactifs anioniques, la CMC augmente
avec la température du milieu alors qu’elle diminue pour les
non-ioniques.
Préparation de dodecyl benzène sulfonate
de sodium (linéaire)

Les tensio actifs utilisés actuellement dans les lessives


et les détergents ont une structure linéaire et sont
dits «doux» parce que leur biodégradabilité est
beaucoup plus facile. Comme exemple de tensio actif
doux on peut citer le dodecyl benzène sulfonate de
sodium (C 12 H 25 C 6 H 4 SO 3 Na)
dodecyl benzène sulfonate de sodium

C6H6 + C12H24 +HF C6H5-C11H22-CH3

C6H5-C11H22-CH3 + SO3 CH3-C11H22-C6H4-SO 3

CH3-C11H22-C6H4-SO3H + NaOH

CH3-C11H22-C6H4-SO3Na + H2O
Autre méthode de synthèse de dodecyl benzène
sulfonique de sodium

NaOH
Procédé de fabrication de Lauryl sulfate de sodium
L’action de l’acide sulfurique sur l’alcool laurylique (C12H25-
OH) , conduit à l’acide Lauryl sulfonique, neutralisation par
NaOH sur l’acide, on obtient Lauryl sulfate de sodium :

C12H25-OH + H2SO4 C12H25OSO3H + H2O

C12H25-O-SO3H + NaOH C12H25-O-SO3Na + H2O

Ce tensioactif très utilisé dans les produits ménagers


(dentifrices, shampoings, mousses à raser ou bains
moussants).
Préparation de Lauryl sulfate d’ammonium

On peut préparer le Lauryl sulfate d’ammonium


de la même façon selon la réaction suivante  :

C12H25-OH + H2SO4 C12H25-O-SO3H + H2O

C12H25-O-SO3 H + NH3 C12H25-O-SO3NH4


- Préparation de laureth sulfate de sodium
L’ethoxylation est un procédé industriel dans lequel  l' oxyde
d’éthylène est ajouté à des alcools et phénol, généralement
pour produire de puissant agent surfactant ou mouillants .
En ethoxylation industrielle, un alcool est traitée avec de
l'oxyde d'éthylène en présence d'un catalyseur qui est en
général de l'hydroxyde de potassium (KOH), dans un réacteur
est pressurisé avec de l'azote et chauffé à environ 150 °C
Typiquement 5 à 10 unités d'oxyde d'éthylène sont ajoutées à
chaque alcool, produisant la réaction suivante :
ROH + n C2H4O → R(OC2H4)nOH

R(OC2H4)nOH + SO3 → R(OC2H4)nOSO3H

Neutralisation avec de l’hydroxyde de sodium, conduit


à laureth sulfate de sodium
R(OC2H4)nOSO3H+NaOH R(OC2H4)nOSO3Na

Avec R=C12H25- , on obtient laureth sulfate de sodium


Donc, la préparation de laureth sulfate de sodium à
partir de l’alcool laurique (C12H25OH) et l’oxyde de
l’éthylène(OC2H4) sera comme suit
C12H25OH + n(C2H4O) C12H25(OC2H4)nOH
C12H25(C2H4O)nOH + H2SO4 C12H25(OC2H4)nOSO3H

C12H25(OC2H4)nOSO3H + NaOH C12H25(OC2H4)nOSO3Na + H2O

Laureth sulfate de sodium avec n=3


très fréquent
Tensioactifs non ioniques
•Préparation des alcools polyethylèneglycolether

Les produits les plus intéressants résultent de l’action


d’alcools gras avec l’oxyde d’éthène ou de propène selon le
bilan

R-OH + n(OCH2CH2) + OH- RO (-CH2-CH2-O-)H


La réaction se fait selon les étapes

R-OH + HO- R-O- + H2O

R-O- + ( OCH2-CH2 ) RO-CH2-CH2-O -

RO-CH2-CH2-O- + (OCH2CH2) RO-CH2-CH2-O-CH2-CH2-O-

RO(-CH2-CH2-O-)nCH2-CH2-O-

RO(-CH2-CH2-O-)nCH2-CH2-O- + ROH RO(-CH2-CH2-)n+1H + RO-


Cette réaction se fait généralement en discontinu à des températures
de 150 à 180ºC et avec des pressions de 2 à 5 bars.
Préparation de cocamide DEA
Le cocamide DEA ou le dieyhanolamine cocamide, est un
diethanolamide préparé en faisant réagir le mélange d’acide gras à
partir d’huiles de coco ( 50% d’huiles est de l’acide laurique (C11H23-
COOH) avec le diéthanolamine(HN(CH2CH2OH)2).Il s’agit d’un liquide
visqueux et est utilisé comme agent moussant dans les produits de
toilettes tels que les shampoings et les savons pour les mains, et
cosmétique comme un agent émulsifiant

C11H23-COOH) + HN(CH2CH2OH)2 C11H23-C(O)N-(CH2-CH2-OH )2 + H2O

Cocamide DEA

Le cocamide DEA favorise la formation de mousse et joue aussi le rôle


d’un épaississant
De même pour le cocamide MEA (monoethanolamine) et
cocamide MIPA ( monoisopropanolamine)

Cocamide MEA
Préparation de diéthanolamine et Triethanolamine
La diéthanolamine, ou DEA, est un composé chimique
formule de  HN(CH2CH2OH)2. Il s'agit d'un solide incolore à
l'odeur ammoniacale fondant à 28 °C. C'est un diol et
une amine secondaire, soluble dans l'eau, et
même hygroscopique.
En cosmétique,il est utilisé comme agent dispersant et
adoucissant

Diéthanolamine
On produit la DEA en faisant réagir de l'ammoniaque NH4OH avec de
l'oxyde d’éthylène C2H4O en excès qui donne successivement
la monoéthanolamine (MEA), la diéthanolamine (DEA) et
la Triethanolamine (TEA) :

C2H4O + NH4OH → H2NCH2CH2OH + H2O.
C2H4O + H2NCH2CH2OH → HN(CH2CH2OH)2.
C2H4O + HN(CH2CH2OH)2 → N(CH2CH2OH)3.
Triethanolamine, est utilisé en cosmétique comme agent
tampon c’est à dire compensateur de PH .La concentration
maximale autorisée dans les produits rincés est de 2,5%
Un composé amine peut créer des nitrosamines s’il réagit
avec des amides et des nitriles

Triethanolamine
Tensioactif amphotère
Préparation de cocamide propyl betaine
La cocamidopropyl bétaïne (CAPB) est un composé organique
 dérivé de l'huile de noix de coco et 
la diméthylaminopropylamine . Il s'agit d'un zwitterion ,
comprenant à la fois un cation ammonium quaternaire et
d'un carboxylate . CAPB est disponible en tant que solution
visqueuse de couleur jaune pâle qui est utilisé en tant que 
tensioactif dans les produits de soins personnels. Le nom
reflète le fait que la majeure partie de la molécule, l' 
acide laurique groupe, est dérivé d' huile de coco
 . Cocamidopropyl bétaïne à un degré significatif a remplacé 
cocamide DEA 
Cocamidopropyl bétaïne est toutefois préparé en combinant 
l'acide chloro(ClCH2CO2H) avec l'amide dérivé de
diméthylaminopropylamine
Cocamide propyl bétaïne
Préparation des conservateurs les plus utilisés (parabènes)
Famille des parabènes
Les composés de la famille des parabènes utilisés dans
l'industrie sont :
Le méthylparabène ou 4-hydroxybenzoate de méthyle et son
sel de sodium ;
L’éthylparabène ou 4-hydroxybenzoate d'éthyle  et son sel de
sodium ;
Le propylparabène ou 4-hydroxybenzoate de propyle  et son
sel de sodium ;
L’isopropylparabène ;
Le butylparabène ;
L’isobutylparabène ;
Préparation des parabènes
Un parabène est un parahydroxybenzoate d'alkyle,
c'est-à-dire un ester résultant de la condensation de l'
acide parahydroxybenzoïque avec un alcool. Ses
propriétés antibactérienne et antifongique font qu'il
est généralement utilisé comme conservateur dans
les cosmétiques, les médicaments et les aliments.

ROH Estérification

La structure générale d'un parabène étant donnée par


l'illustration ci-contre, les différents composés de cette
famille diffèrent par la nature du groupe alkyle R.
Préparation de l’acide parahydroxybenzoique
La réaction de Kolbe, appelée parfois réaction de Kolbe-
Schmitt, est une réaction organique décarboxylation  où le
phénolate de sodium  (le sel de sodium du phénol) est
d'abord traité avec le dioxyde de carbone sous pression (100
atmosphères) et à 125ºC, puis avec l'acide sulfurique. Le
produit final est un acide hydroxybenzoique, l'acide
salicylique (acide 2-hydroxybenzoique ou acide ortho-
hydroxybenzoique), qui est notamment un précurseur de
l'aspirine. Dans la réaction, il se forme aussi l'acide
parahydroxybenzoique (acide 4-hydroxybenzoique). Les deux
isomères peuvent être séparés par entrainement à la vapeur,
l'ortho étant le plus volatil.
Réaction de KOLBE est comme suit :

Acide parahydroxybenzoique

La structure générale d'un parabène étant donnée par


l'illustration ci-contre, les différents composés de cette famille
diffèrent par la nature du groupe alkyle R.
Parabènes des composés controversés
En 2010, l'utilisation de parabènes porte à controverse en raison de leur
capacité à activer les récepteurs des œstrogènes, induisant une possible
action sur la fertilité et les tumeurs œstrogène-dépendantes, comme le 
cancer du sein. Le 3 mai 2011, l'Assemblée nationale a adopté une
proposition de loi interdisant l'utilisation du parabène en France. Cette
loi n'est actuellement (fin 2013) pas entrée en vigueur  Ces agents
conservateurs sont allergènes de classe B selon DIMDI
DIMDI : Deutshes Institut fur Medizinistre Dokumentation und
Information
Institut Allemand de Documentation et d’Information Médicale
La concentration maximale autorisée est 0,4% par ester
La concentration maximale autorisée est 0,8% par le mélange d’esters
Préparation d’un shampoing
-Définition 
Un shampoing est produit cosmétique présenté généralement
sous forme de liquide, de crème ou de poudre, formulé à
partir de substances tensioactif permettant de nettoyer les
cheveux et le cuir chevelu tout en éliminant les graisses et les
salissures par dispersion dans l’eau, en fines gouttelettes sous
forme d’une émulsion stable
Propriétés d’un shampoing de manière générale

Les principales propriétés que doivent posséder un shampoing sont :


•Fournir une mousse onctueuse et abondante
•Bien nettoyer le cheveu et le cuir chevelu sans dégraissage excessif
•Ne pas irriter le cuir chevelu (doux pour les cheveux et cuir chevelu)
•Laisser, après séchage, souple, brillant et facile à peigner et à démêler
•Doux pour les mains
•Ne pas électriser les cheveux
•Se rincer facilement
•Rester stable lors du stockage
•Avoir un couleur et parfum agréable
PH environ de 6
Composition Rôle
1-Tensioactif (détergent Solubilise les graisses entraine les
Exemples : laureth sulfate de sodium salissures (Nettoyant et moussant)
Lauryl sulfate de sodium, laureth sulfate
d’ammonium

Adoucit l’action du détergent et


2-Surgraissant /adoucissant empêche le desséchement du cheveu
Cocamide DEA

3-Stabiliseur et adoucisseur de mousse Donne consistance et toucher agréable


Exemples : dérivés d’acides gras
Cocamide DEA, cocamide propyl betaine

4-Epaississant ou opacifiant Pour régler la viscosité et pour


Exemples : NaCl, cosmedia gwar (gomme une manipulation plus facile et
de gwar) ou gomme de xhantane améliore l’aspect du produit
Permet la conservation et le
5-Conservateur : DMDM hydatoin, stockage de produits
parabènes, methylisothiazolinone, Le conservateur : empêche la
methylchloroisothiazolinone prolifération des bactéries et
-Des antioxydants comme la vitamine E de levures
BHT : butylhydroxytoluene
BHA :buty hydrox anisol

Pour hydrater, lisser, renfermer


6-Agents embellissant : agents hydratants les pointes, fortifier et tonifier,
(glycérine), protéine (provitamine B5), rendre doux
vitamine E, alcool gras

Piège les traces des sels métalliques


7-Séquestrant : EDTA de sodium responsables de la dureté de l’eau
Piège les Ca2+ et les Mg2+
Pour ajuster le PH et maintenir le
8-Régulateur de PH (agent tampon) PH désiré

Substances capables de remettre


9-Conditionneur : diméthicone, des les cheveux en condition normale
polymères cationiques après un décapage ou une agression

10-Parfum et colorant Produits plus agréable à l’odorat et à la


vue pour faciliter la vente

11- Agents traitants : provitamine B5, Qui traite une anomalie


Protéine de soie, huiles essentielles …
Méthylchloroisithiazolinone Methylisothiazolinone Diméthicone ou polydiméthylsiloxane

Provitamine B5 ou panthénol Gomme de gwar


Ingrédient % Rôle Structure

Laureth sulfate 13,0 Tensioactif


de sodium 0 (nettoyant et
mousseux)

Cocamide 5,00 Co
propyl betaine tensioactif(nettoy
ant synergie de
mousse)

Euperlan PK 5,00 Emulsionnant,


3000 opacifiant et Mélange de : Laureth
entretien de la 4 (C20H42O5 ), glycol distéarate et
peau cocamide propyl bétaïne
Climbazol 0,50 Conservateur

Cocamide DEA 2,00 Synergie de


mousse et
surgraissant

Polyquart H 81 3,00 Anti statique et PEG-15 cocopolyamine


(CH3)3N-CH2-CH(OH)-CH2-(NH-CH(R)-C(O)-)n-OH
émulsionnant
Cosmedia 0,30 Epaississant,
gwar C 261 : entretien de la
gwar peau et anti
hydroxypropyl statique
trimmonium
chloride

Cetiol HE 2,00 Emollient, PEG-7 glycerol cocoate


émulsionnant et
surgraissants

Bronidox L 0,40 Conservateur et


contre la
pellicule

Parfum 0,30 Odorat agréable


Colorant 0,10 Couleur attirant
NaCl (à25°C) 0,30 Epaississant pour Sel de cuisine
ajuster la
viscosité

Acide citrique 0,15 Agent tampon


pour ajuster le
PH

Eau 67,9 Solvant H2O déminéralisée et désinfectée


5
Procédure de fabrication du shampoing anti pelliculaire
Dans le mélangeur(R), mettre la quantité de Laureth sulfate de sodium contenant
déjà le 1/3 d’eau à une température de60°C (déminéralisée et désinfectée) et agiter.
Dans un petit réservoir dissoudre (80%) du sel dans une quantité d’eau et le verser
dans le mélangeur( R) et agiter tout doucement en ajoutant l’eau sans dépasser le
2/3 de la quantité formulaire, jusqu’a une dissolution totale
Préparation de climbazol :
Dissoudre le climbazol dans un réservoir contenant le cocamide DEA à une
température de 55°C toute en agitant (l’ajout de climbazol se fait petit à petit en
remuant)
Ajouter ce mélange au mélangeur principal (R) en agitant pendant 15minutes
Préparation de cosmedia gwar :
Dans un mélangeur spécial dissoudre le cos media gwar dans l’eau à une
température de 80°C en agitant pour obtenir un mélange homogène et le verser
dans le mélangeur (R) (l’ajout de cos media se fait doucement)
Addition du reste des ingrédients :
Ajouter le reste des ingrédients dans le grand mélangeur(R) en agitant à chaque
ajout pour une bonne homogénéisation
L’addition de parfum et le conservateur se fait à la fin à une température qui ne
dépasse 35°C
Préparation du savon
Saponification
La saponification est, dans le cadre général, une réaction chimique  transformant
un ester en un ion carboxylate et un alcool. Il s'agit en fait de l'hydrolyse en
milieu basique d'un ester. Cette réaction permet la synthèse du savon 

Réaction de saponification
Composition du savon cosmétique
Détergent (carboxylate)

Des adoucissants et surgraissants (comme lanoline, l’alcool cetylique


(hexadecanol), la lécithine (phosphatidycholine)

Hydratant comme la glycérine (adoucissant aussi)


Conservateur ou antiseptique comme l’allantoïne
Les huiles essentielles
Les blanchissant comme l’oxyde de titane
Des antioxydants comme la vitamine E, le BHT
(butylhydroxytoluene), le BHA (butylhydroxyanisol)
Formule de préparation du savon à partir de la matière saponifiée (industrielle)

Ingrédient % Rôle Structure

Matière 99,500 Tensioactif R-COO-


saponifiée (nettoyant)

Oxyde de 0,250 Blanchissant TiO2


titane
BHT 0,025 Anti oxydant
(butylhydrox
toluène

Glycérine99,5 0,050 Hydratant


%
Allantoïne 0,050 Anti septique

Vitamine E 0,05 Anti oxydant

Lanoline 0,05 Adoucissant Cire : un mélange d’ester d’acide


gras et de l’alcool
Mettre la matière saponifiée dans le mélangeur puis on aoute
successivement le BHT, glycérine, vitamine E, lanoline .On peut ajouter
le colorant dissout dans le parfum et laisser agiter pendant 10 minutes

On peut préparer un savon qui contient un désinfectant de genre


« DETTOL » pour cela on ajoute le PCMX dissout dans un parfum au
mélange

Le chloroxylenol ou le 4-chloro-3,5-dimeyhylphenol est un antimicrobien


utilisé pour contrôler les bactéries, les algues et les champignons
Contrôle de qualité :

1-Détermination de la teneur en eau et matières volatiles


dans le savon
2-Dosage en NaOH
3-Pourcentage de matières grasses dans le savon
4-Dosage des chlorures
Lécithine Alcool ce

Butylhydroxyanisol(BHA)
Préparation des dentifrices
Qu’est ce qu’un dentifrice

On utilise un dentifrice pour Éliminer les débris de nourriture et la


plaque dentaire de la partie accessible de la surface des dents.
Un dentifrice contient d’une manière générale un abrasif, un humectant,
un liant, un détergent, un ou plusieurs conservateurs et un ou plusieurs
agents thérapeutiques. Il se présente sous forme de poudre, de pate ou
de gel. Les formes les plus populaires sont les pates et les gels dont 5
milliards de tubes sont vendus dans le monde chaque année.
La formulation d ‘un dentifrice varie d’un fabricant à l’autre mais
contient en général de 10 à 40 % d’abrasif, de 20 à 70 % d’humectant,
de 5 à 30 % d’eau, de 1 à 2% de liant, de 1 à 3 % de détergent, de 1 à 2
% d’aromatisant et de 0,1 à 0,5 % d’agent thérapeutique.
Composants d’un dentifrice :
1) Abrasif : On utilise divers abrasifs pour éliminer la plaque
dentaire. Il s’agit de la craie (CaCO3), la terre de d’atomes,
Al(OH)3, Ca3(PO4)2 et la silice amorphe SiO2. Le choix du ou des
abrasifs est conditionné par leur pouvoir d’abrasion : trop
faible il est inefficace, trop important il raye l’émail qui
recouvre les dents.

2) Humectant et hydratant :
Il prévient le durcissement du mélange. On utilise dans ce but
des polyalcools à chaine courte : le glycérol qui donne une
sensation de chaleur ou le sorbitol qui donne une sensation
de fraicheur, la glycérine comme un hydratant
3) Liant :
Le liant a pour fonction d’empêcher les solides de se
séparer de la préparation. Ce sont des molécules ‡
longue chaine telles le sel de sodium de la
carboxyméthylcellulose* ou l’hydroxyéthylcellulose,
l’agar-agar*, la gomme adragante*, les glycérés
d’amidon
4) Détergent :
Les détergents les plus souvent utilisés sont le
laurylsulfate de sodium, le sacrosainte de sodium et le
dodécylbenzènesulfonate de sodium (lauryl sulfate de
sodium).
5) Aromatisant :
Ce sont des combinaisons d’huiles essentielles insolubles dans l’eau
telles ‘huile de menthe poivrée, de girofle ou dînais. Elles sont
dispersées dans le milieu grâce au détergent. Souvent, à elles seules,
elles représentent la partie la plus couteuse du dentifrice.

6) Agents thérapeutiques : Ce sont par exemple des dérivés fluorés


destinés à prévenir la carie dentaire et des agents antibactériens.
7) Conservateurs :

Certaines substances présentes dans les dentifrices peuvent


favoriser le développement de bactéries. C’est pourquoi on y
ajoute des conservateurs tels les benzoates de sodium ,Triclosan,
les parabènes
INGREDIENT % ROLE STRUCTURE

GLYCERINE99% 10,00 HYDRATANT

Sorbitol 70% 17,00 Humectant

Saccharine de sodium 0,20 Adoucissant

Pyrophosphate de sodium 0,25 Anti tartre ,4Na+


CMC (carboxyméthylcellulose) 0,50 Epaississant

Hydroxyéthylcellulose 0,50 Epaississant

Monofluorophosphate de 0,76
sodium: FNa2O3P

Fluorure de sodium( NaF) 0,10 Anti carie NaF


Lauryl sulfate de sodium 1,45 Nettoyant

Dicalcium phosphate 48,00 Agent de


friction

Benzoate de sodium 0,3 CONSERVATEUR

Eau déminéralisée et
désinfectée + arome
Procédé de fabrication de dentifrice

Partie1 : Glycérine, carboxyméthylcellulose(CMC),


hydroxyéthylcellulose(HEC)
1-Vider la glycérine dans le réservoir(R1) auxiliaire
d’Homogénéisation primaire, s’assurer que la couverture du
baril est bien propre pour ne pas infecter le réservoir
2-Mettre en marche le mélangeur doucement tout en
ajoutant la CMC suivie de HEC
3-Continuer l’agitation pendant 10minutes jusqu’à dissolution
totale du CMC et HEC dans la glycérine
partie 2 : Sorbitol, eau stérilisée

1-Vider le sorbitol dans le réservoir(R2)


2-Transférer le sorbitol vers le réservoir de gel (R3)
3-vider l’eau stérilisée (la quantité formulaire) à travers le
réservoir( R2) vert le mélangeur(R3)
Partie3 : Fabrication du gel
1-Démarrer l’agitation à une température de 65°C
2-Ajouter les quantités formulaires de saccharine et
de pyrophosphate sous agitation
3-Ajouter le fluorure de sodium et de
monofluorophosphate en maintient
L’agitation pendant 10 minutes jusqu’à dissolution
totale
4-Transférer le mélange du réservoir (R1 : glycérine
+CMC+HEC) dans vert le mélangeur de gel(R3) et
agiter pendant 15 minutes à 60°C
Partie4 : Homogénéisation sous vide

Transférer le mélange du réservoir(R3) vert


l’homogénéisateur sous vide (800mb) puis pomper le
dicalcium phosphate et assurer une agitation de 15minutes
en diminuant la température à 40°C 
Ajouter le parfum, le conservateur et le lauryl sulfate de
sodium(les quantités formulaires) en agitant pendant 15
minutes
Arrêter l’agitation et prendre un échantillon pour prendre les
tests nécessaires, si le produit est conforme pomper vert le
stockage
Meta phosphate de sodium

PEG(Macrogol)
Propylène glycol

Sorbitol
Aspartame Saccharine de sodium
Un gel est une solution colloïdale ou colloïde. Un
colloïde est un système constitué de fines particules (1
nm ou 1µm) en suspension dans un milieu. C'est donc
un système qui comporte deux phases pouvant être à
l'état solide, gazeux, ou liquide. Le solvant utilisé dans le
gel capillaire est principalement l'eau. Mais certains
laboratoires utilisent aussi de l'alcool afin d'accélérer
l'évaporation au contact du cheveu. Cependant l'alcool
assèche le cheveu, c'est pourquoi son utilisation est de
plus en plus restreinte.- Les gélifiants utilisés dans
l'industrie des cosmétiques pour les gels coiffants sont
des polymères ou des copolymères
Le gel capillaire possède plusieurs propriétés, les
principales étant :
•une grande viscosité,
•une bonne élasticité,
•une transparence grâce à son maillage fin.
Un polymère est une molécule de masse moléculaire élevée
constituée de monomères unis les uns aux autres par
des liaisons covalentes. Un corps formé de polymères peut se
présenter sous forme liquide ou solide à température
ambiante. Les polymères peuvent être naturels (amidon,
protéines) ou synthétiques (résultant d'une réaction de
polymérisation).Nous avons répertorié 4 sortes de
polymères :- les polymères non-ioniques : ce sont les plus
anciennement utilisés, ils ont pour avantage d'être
compatibles à un grand nombre d'ingrédients. Ils ont une
faible résistance et forme un léger film collant dans une
atmosphère humide. De plus ils sont utilisables dans tous les
milieux. Exemple de polymères non-ioniques : le
polyvinylpyrrolidone (INCI : PVP) ou le
vinylpyrrolidone/vinylacetate (INCI : VP/VA) qui est un
copolymère du PVP.
- les polymères anioniques : ils sont plus largement utilisés, et ils offrent
une meilleure capacité de résistance. Ils doivent être neutralisés afin
d'ajuster la dureté du film, garantir une solubilité totale dans le solvant
et assurer ainsi l'élimination totale de ces polymères lors du shampoing.
Exemple : les polymères acryliques (INCI : acrylique acide/acrylate
copolymères).

- les polymères cationiques : leur introduction dans l'industrie


cosmétique est plus récente. Leurs charges positives permettent une
bonne adhésion au cheveu. Ils sont surtout utilisés dans les mousses
coiffantes- les polymères amphotères : leur utilisation est plus
marginale, ils sont caractérisés par une grande capacité de résistance,
ils sont
transparents ou faiblement opalescents, ils ont une bonne affinité avec
la kératine, ils sont suffisamment flexibles pour résister à la rupture
lorsque le cheveu bouge, ils possèdent une hygroscopie la plus faible
possible, ils ne sont pas poisseux, ils se retirent facilement lors du
Schéma d'une molécule de PVP
- le vinylpyrrolidone/vinylacetate (INCI : VP/VA copolymère) : il possède
plusieurs avantages par rapport au PVP ; la portion VA du copolymère
rend le film moins fragile, moins sensible à l'humidité, et il est moins
collant que le PVP. Il réduit la formation de peluches. Plus il y a de VA,
plus le film est résistant et plus la résistance à l'humidité est grande,
mais le désavantage est qu'il est plus dur à enlever au shampoing.
L'hygroscopie n'est pas totalement éradiquée. Usuellement le VP/VA
contient entre 30 à 70 % de PVP.
- les polymères polyacryliques : ils sont très transparents,
flexibles et forment un film brillant. Mais ils peuvent aussi
devenir poisseux. Le plus utilisé est l'acrylique acide/acrylates
copolymère.
Composition d’un gel :
-Eau (solvant)
- Glycérine (hydratant)
- Gélifiant (dérivés de cellulose ...) polyacide acrylique
- Conservateur (parabènes)
- Agents filmogènes (polyvinyle pyrrolidone PVP) ou VP/VA
- Eventuellement parfum, colorant
La formulation des gels est construite autour de polymères
filmogènes dont le plus utilisé est la polyvinylpyrrolidone PVP
OU VP/VA
INGREDIENTS % PROPRIETES STRUCTURES

PVP K30 2 Fixateur


Polyvinylpyrrolidone

Carbopol 940 Carbomer 0,5 Epaississant agent


polyacide acrylique gélifiant Stabiliseur
de mousse

Triethanolamine 0 , Emulsifiant et


5
agent tampon
Butylparabene 0,1 Conservateur

Polysorbate 20 0,35 Emulsifiant

Parfum 0,2 Odorat


Procédé de fabrication de gel pour cheveu

Dans un mélangeur M1 principal, on met la moitié de la


quantité d’eau tiède, puis on y ajoute tout doucement le
carbopol 940 sous agitation pour obtenir un mélange
homogène et clair juste après on additionne Triethanolamine
jusqu’à PH =6,5-7,0
Dans un mélangeur secondaire M2, on ajoute le PVP K30
dans la quantité d’eau restante tiède sous agitation douce
jusqu’à une dissolution totale, le mélange réactionnel M2 est
versé dans le mélangeur M1