Вы находитесь на странице: 1из 53

M. Boukary ZONGO.

PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILES


ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE
DANS L’ESPACE UEMOA
Par :
M. Boukary ZONGO
Directeur de l’Exploitation
et des Normes Monétiques
GIM-UEMOA
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

SUMMARY
• L'espace UEMOA compte plusieurs initiatives visant à
promouvoir le mobile banking et ce, du fait du faible
développement des services financiers (Taux de
bancarisation inférieur à 10%) et du fort potentiel (plus
de 60% de taux de détention du téléphone).

• Dans le but d’accompagner ce développement tout en


maitrisant le risque, le GIM-UEMOA crée les normes et
règles associées, met en œuvre une plateforme mobile
interbancaire et définit une stratégie de
développement et de promotion du mobile banking
tout en coordonnant avec des structures spécialisées
dans la maitrise du risque. 2
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

PROFILE
M. Boukary ZONGO
: boukary.zongo@gmail.com
ou boukary.zongo@gim-uemoa.org
: +221 77 446 06 65
ou +221 77 377 80 43

• Directeur de l’Exploitation et des Normes Monétiques. Chargé de la Gestion des


différents Projets Monétiques du GIM-UEMOA, de la définition et la mise à jour des
normes associées ainsi que de l’Exploitation des produits et services monétiques en
production.

• Quinze (15) années d’expérience en monétique, banque et informatique. Bonne


expérience dans l’étude et le diagnostique de l’existant, la gestion de projets et dans
l’exploitation des systèmes, produits et services en production, la définition des
fonctionnelles des systèmes de paiement.

•Participation active au projet monétique régional UEMOA depuis 1999. Exerçant


depuis décembre 2005 au GIM-UEMOA, projet fédérant 104 membres (banques,
établissements financiers, postaux, structures de micro finance et établissements
monnaie électronique) repartis dans les 8 pays de l’UEMOA.
3
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

PROFILE
•Assistance personnalisée de plusieurs établissements dans des domaines divers de la
monétique tels que (étude de marché et assistance à l’élaboration de business plan,
assistance à la définition des produits et services, assistance à la définition de la
stratégie marketing et communication, rédaction de cahier de charges, assistance au
dépouillement d’offre, élaboration d’un plan d’actions et suivi, assistance à la
définition de l’architecture fonctionnelle et technique, assistance à l’élaboration de
cahier de recette, assistance aux tests de recette et tests postproduction, assistance à
la gestion du back office monétique, assistance à la définition des schémas comptables
monétique, personnalisation des contrats porteurs, des contrats accepteurs, définition
des normes interbancaires régionales ; etc.)

•Animation périodique depuis 2003 de plusieurs séminaires de formation intra-


entreprise (une quinzaine de personne en moyenne par session) et régionale
réunissant plusieurs établissements (une cinquantaine de personne en moyenne par
session venant des 89 membres du projet et parfois d’Afrique Centrale).

• Enseignant vacataire depuis 2002 : formation des étudiants de niveau BAC+4 et


BAC+5

• Titulaire d’un DESS EN INFORMATIQUE, D’UN DESS EN TECHNIQUES BANCAIRES ET


4
plusieurs distinctions au Burkina et en France.
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

SOMMAIRE
L’UEMOA EN BREF

LE GIM-UEMOA EN BREF

CONTEXTE UEMOA ET OBJECTIFS

LES CARACTERISTIQUES DU GIM-MOBILE

LES SERVICES DU GIM-MOBILE

DEPLOIEMENT ET PROMOTION

CONCLUSION

5
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

6
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

L’UEMOA EN BREF
L'Union Economique et Monétaire ouest-
africaine (UEMOA) est une organisation régionale ouest
africaine œuvrant à la réalisation de l'intégration
économique des États membres, à travers le
renforcement de la compétitivité des activités
économiques dans le cadre d'un marché ouvert et
concurrentiel et d'un environnement juridique rationalisé
et harmonisé.

Les 8 pays de l’UEMOA sont : Benin, Burkina Faso,


Cote d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Senegal,Togo.

7
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

L’UEMOA EN BREF
LES BANQUES ET LES INSTITUTIONS FINANCIERES

NOMBRE DE BANQUES
NOMBRE NOMBRE DE COMPTES
ORDRE NOMBRE D'HABITANTS
BANQUES
ETABLISSEMENTS
TOTAL D'AGENCES BANCAIRES
FINANCIERS

9 100 000
1 BENIN 13 0 13 158 576 294
15 000 000
2 BURKINA FASO 12 5 17 188 671 131
20 800 000 1 768 868
3 COTE D'IVOIRE 21 1 22 499
1 400 000 41 583
4 GUINEE BISSAU 4 0 4 17
12 400 000
5 MALI 13 3 16 291 822 924
14 300 000
Source
6 : « Rapport BCEAO 2010 »10
NIGER 1 11 78 232 491
11 700 000
7 SENEGAL 19 2 21 305 853 8598
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

9
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

LES REFORMES
• la BCEAO a initié en 1999, une importante réforme des
systèmes et moyens de paiement dont l’un des volets
principaux est la mise en place d’un système interbancaire
de paiement et de retrait par carte au sein des huit pays.

• Dans le cadre de ce volet monétique, la BCEAO joue un


rôle fédérateur, la gestion administrative, réglementaire,
opérationnelle et technique du système est assurée pour
le compte des banques et établissements financiers,
structures de micro finance, établissements de monnaie
électronique, membres, par le GIM-UEMOA, Groupement
Interbancaire Monétique de l’UEMOA.

10
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

LES 3 SYSTEMES DE PAIEMENT


1. STAR-UEMOA : Un système de règlement brut en temps réel, dénommé
Système de Transfert Automatisé et de Règlement dans l'UEMOA (STAR-UEMOA)
et centralisé au niveau régional pour le traitement des opérations de montants
élevés ou d’importance systémique ainsi que des opérations de politique
monétaire et de règlements des soldes de compensation. Ce système est
opérationnel depuis juin 2004.

2. SICA-UEMOA : Un système de compensation automatisé, dénommé Système


Interbancaire de Compensation Automatisé dans l'UEMOA (SICA-UEMOA) et
traitant les opérations de paiement de masse à partir des remises électroniques.
Ce système a démarré progressivement par pays entre novembre 2005 et juin
2007 et au niveau régional en février 2008.

3. GIM-UEMOA : Un système interbancaire de paiement par cartes à l'échelle de


l'UEMOA, dont la gestion réglementaire et administrative est assurée par le
Groupement Interbancaire Monétique de l'UEMOA (GIM-UEMOA). Le GIM-
UEMOA prend en charge également les aspects opérationnels portant notamment
sur les fonctionnalités monétiques interbancaires et délégataires. Ce système est
entré en production en juin 2007. 11
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

FLUX GIM INTERBANCAIRE


EMETTEUR GIM ACQUEREUR GIM

DAB/GAB COMMERCANT

PORTEUR

12
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

LE GIM EN CHIFFRE

NB : Compte tenu des enjeux stratégiques, devenir membre du GIM-UEMOA


est désormais « obligatoire ». Les établissements non encore membres (moins
13
d’une dizaine aujourd’hui) le seront dans les 3 prochaines années.
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

EVOLUTION DES TRANSACTIONS DE 2007 A 2011

14
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

ENVIRONNEMENT SECURISE

GIM-UEMOA
GIM-UEMOA ::
VISA
VISA :: EMV
EMV and
and
EMV
EMV and
and
MAGSTRIPE
MAGSTRIPE
MAGSTRIPE
MAGSTRIPE EMV
PCI-DSS

NEW
EMV
MASTERCARD
MASTERCARD ::
EMV
EMV and
and
MAGSTRIPE
MAGSTRIPE

15
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

PERSPECTIVES
Banques, Etablissements financiers,
Etablissements postaux, Structures de
Micro Finances, Emetteurs de monnaies
Electroniques, etc.

Pays de
CFA et devises l’UEMOA et
étrangères autres pays

DAB/ GAB
Français et TPE
autres langues Internet
Mobiles

Cartes (débit, prépayé, crédit/ GIM, VISA, MCI)


Mobiles (comptes bancaires, prépayé)
Empreintes digitales (comptes bancaires, prépayé)
16
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

17
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

CONTEXTE
• Constat :
 Environ 90 millions d’habitants
 Taux de bancarisation < 10 % de la population active
 Membres du GIM-UEMOA : 104.
 Ets en production : 81
 Parc monétique : 2 000 000 cartes, 2 000 GAB et 1 000TPE.
 Taux de détention de cartes < 3%.

Le coût des cartes, des DAB/ GAB et des TPE ainsi que la
qualité des infrastructures télécoms dans certaines régions de
l’Union amènent le GIM et ses membres à rechercher des
moyens de paiement complémentaire.
18
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

CONTEXTE
• La téléphonie mobile :
 Taux de pénétration : plus de 60%
 Croissance soutenue sur plusieurs années.

Le téléphone mobile devient dès lors un complément


indispensable au développement de la chaine
monétique (cartes, DAB/ GAB, TPE, Internet, etc.)

• C’est l’objet du GIM-MOBILE. C’est un projet initié


en janvier 2011. Le lancement officiel a été effectué
le 8 décembre 2011.
19
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

OBJECTIFS
• Elargir le réseau GIM-UEMOA aux zones rurales
aussi bien dans l’UEMOA que hors UEMOA,
• Proposer des produits et services accessibles à un
plus grand nombre (y compris les personnes à faibles
revenus et les populations non bancarisées),
• Augmenter de manière significative le taux de
détenteurs de moyens de paiements électroniques,
• Contribuer de manière active à l’augmentation du
taux de bancarisation,
• Développer de manière significative la part des
transactions électroniques dans les flux financiers.
20
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

21
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

LE CADRE REGLEMENTAIRE
2 documents définissent les conditions d’émission de la
monnaie électronique par les établissements de l’UEMOA :

 LE REGLEMENT N° 15/2002/CM/UEMOA RELATIF AUX


SYSTEMES DE PAIEMENT DANS LES ETATS MEMBRES DE
L’UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE
(UEMOA)

 L’INSTRUCTION 01/2006/SP DU 31 JUILLET 2006 RELATIF


A L’EMISSION DE LA MONNAIE ELECTRONIQUE ET AUX
ETABLISSEMENTS DE MONNAIE ELECTRONIQUE.

24 autres documents définissent les normes à respecter par


les membres du GIM-UEMOA. 22
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

 
LE CADRE REGLEMENTAIRE
 
Contrats Porteur et Accepteur Normes Interbancaires
1- Contrat Accepteur 10- Normes Acceptation TPE
2- Contrat Porteur 11- Normes Autorisations
  12- Normes Compensations
13- Cycle de Vie des Cartes GIM-UEMOA
Règles Interbancaires GIM-UEMOA 14- Normes Emissions
3- Règles Fraude Paiement et Retrait 15- Gestion des Clés
4- Règles Impayés Paiement et Retrait 16- Normes Impayés Paiements
5- Règles Générales Émission 17- Normes Impayés Retrait
6- Règles Générales Commissionnement 18- Normes Lutte contre la Fraude
7- Règles Générales Paiement 19- Normes Oppositions
8- Règles Générales Retrait 20- Normes Retrait GAB
9- Règles Opérationnelles de l’Émission 21- Normes Vente A Distance
22- Protocole Local Interchange Specification
23- Protocole Switch Interface Description
24- Protocole Point Of Sale ISO

23
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

LE CADRE REGLEMENTAIRE
Ainsi, peuvent émettre de la monnaie électronique :
 Les établissements bancaires
 Les établissements de monnaie électronique (EME)
agrée par la BCEAO.

Un opérateur télécoms comme tout établissement peut


émettre de la monnaie électronique en coordination
avec une banque ou un EME. Dans ce cas, la banque ou
l’EME se porte garant de l’ensemble des opérations
effectuées par l’opérateur télécoms.

Nous notons ainsi un développement de solutions


mobile paiement dans l’espace UEMOA. 24
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

LE CADRE REGLEMENTAIRE
Ci-après des solutions en production dans l’UEMOA :
 BENIN : MTN MONEY, LA POSTE, MOOV.
 BURKINA : INOVA PAY, MONEY ZAP, FERLO
 COTE D’IVOIRE : ORANGE MONEY, CELPAID, eTRANZACT, SCASH, PME CASH
 GUINEE BISSAU : ORANGE MONEY
 MALI : ORANGE MONEY, FERLO
 NIGER : AIRTEL MONEY, ORANGE MONEY
 SENEGAL : ORANGE MONEY, YOBANTEL, FERLO
 TOGO : TOGOCEL, MOOV.
Une dizaine d’autres solutions développées en local sont en cours
de mise en œuvre dans les 8 pays de l’Union.

Face à cette floraison de produits et le risque de fragmentation


par l’adoption de solutions propriétaires, une mise à jour du
cadre règlementaire est en cours.
25
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

Le GIM-MOBILE en bref
Ce nouveau cadre règlementaire sera accompagné par un socle
technique visant à accélérer un développement rapide et cohérent
du mobile banking dans l’UEMOA. Une capitalisation sera effectuée
sur le monde des cartes bancaire avec :
• Un volet interbancaire visant à interconnecter les différentes
solutions mobile banking dans la région selon des normes et
règles prédefinies. Ce qui permet aux clients et commerçants de
l’Union des réaliser des opérations dans une « boucle ouverte ».
• Un volet délégataire visant à mutualiser et rendre accessible le
mobile banking à tout établissement qui le souhaite
26
indépendamment de sa taille et sa capacité financière.
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

GIM-MOBILE
COMPENSATION
COMPTE BANCAIRE MOBILE PREPAYE GIM
CARTE DE DEBIT CARTE PREPAYEE
SWITCH REGLEMENT
BCEAO (STAR)

MEMBRES TELCO VIA STA VIA GROS ACCEPTEURS


MEMBRE MEMBRES VIA MEMBRES

ORANGE WESTERN UNION FACTURIERS


MONEY EXPRESS IMPOTS et TAXES
TIGO
WARI …
MOOV
… …

RIA
MTN
BANQUE 1 BANQUE n MONEY GRAM ORGANISME
27
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

Le GIM-MOBILE en bref
De plus, le GIM-MOBILE intègre sur une seule plateforme :
 Le Mobile banking,
 Le Mobile payment,
 Le SMS Banking,
 Le Branchless banking.

C’est une solution permettant d’offrir les différents produits et


services bancaire sur le téléphone portable. Il apporte une réelle
réponse à la problématique de la proximité des produits et
services bancaires et à l’augmentation du taux de bancarisation.
28
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

Le GIM-MOBILE en bref
Le GIM-MOBILE s’adresse aussi bien à la population bancarisée
que la population non bancarisée. L’utilisateur peut accéder à un
compte bancaire, une carte bancaire, un compte virtuel pré-
chargé ou une combinaison de ceux-ci. COMPTE PREPAYE

COMPTE BANCAIRE

CARTE BANCAIRE

29
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

Paiement
Paiement Transfert droits de
de factures d’Argent douanes et Etc.
taxes
SMS, Base I, Base MDS, CIS, IPM
II

GIM-CARD GIM-MOBILE

SID et LIS

BANK1 BANK1
… …
BANK2 BANKn BANK2 BANKn

Client
TPE TPE Commercant Mobile
Porteur Porteur DAB/ mobile
DAB/
GAB 30
GAB Legende : Flux online
Version : 1.2
Flux batch
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

Le GIM-MOBILE en bref
Compte tenu de la qualité et de la diversité des
infrastructures télécoms, le GIM-MOBILE utilisent
les moyens de connexions suivantes :
 GPRS,
 WIFI,
 SMS cryptées,
 SMS clair,
 USSD

31
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

Le GIM-MOBILE en bref

MEMBRE DU GIM-UEMOA

OPERATEU
R MOBILE

GIM-MOBILE

32
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

33
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

LES SERVICES GIM-MOBILE


 Création et mise à jour de comptes (*)
 Deposit (versement cash) (*)
 Retrait (*)
 Solde (*)
 Mini-relevé (*)
 Paiement commerçant (*)
 Paiement de factures (paiement en temps réel ou collecte des
paiements) (*)
 Recharge téléphone prépayé (achat de code de rechargement ou
rechargement en temps réel) (*)
Transfert intra-bancaire (*)
 Transfert interbancaire (*)

34
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

LES SERVICES GIM-MOBILE


 SMS Cash Transfert (transfert d’argent compte to cash via
GAB ou téléphone) (*)
 Intégration des sociétés de transfert d’argent (Western
Union, Money Gram, Money Express, etc.) (*)
 Retrait cardless (retrait sur GAB à l’aide du téléphone
mobile sans la carte bancaire) (*)
 Gestion des chéquiers et des chèques (*)
Géo localisation (agences bancaires, point de service GIM-
MOBILE, TPE, DAB/ GAB, etc.)
 Taux de changes (*)
 SMS Banking (SMS Alertes) (*)

(*)
: Les services nécessitant des échanges avec le core banking. 35
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

36
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

PLAN DEPLOIEMENT
 2011 : Initiation du projet et Lancement officiel
 2012 : Pilote avec les différents type d’acteurs et
plusieurs gros accepteurs (eau, électricité, etc.)
 2012-2014 : Développement du réseau de points
de service :
 Utilisation du réseau d’agences bancaires de
l’UEMOA
 Utilisation du réseau de DAB/ GAB et TPE de
l’UEMOA
 Recrutement d’agents mobile et de business
correspondant (création d’emplois)
37
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

DEVELOPPEMENT DU RESEAU
• Stratégie:
 Promouvoir les services d’intérêt pour la population
 Procéder à un maillage des 8 pays grâce :
 A l’agrément d’agents mobiles ;
 Au recrutement de petits commerçants formés pour la promotion du service
 L’utilisation du réseau GIM-UEMOA (104 banques membres dont 13 au mali ainsi
que leur clientèle commerciale) ;
 L’utilisation des Guichets Automatiques de Banque (GAB) fonctionnant 24h/24 et
7J/7.
 Promouvoir le réseau
 Le Branding & le Merchandising des points de service
 Sécuriser le réseau
• Des points de service à portée de main:
 Géo-localisation des zones d’habitation et de fréquentation des
abonnés du facturier
38
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

PROMOTION DES TRANSFRONTALIERES


• REGIONAL : BCEAO/ GIM-UEMOA
 REFORME DES SYSTEMES ET MOYENS DE
PAIEMENT : PLUS FLUIDES, RAPIDES ET SECURISANT
LES TRANSACTIONS FINANCIERES.
 CREATION D’UNE STRUCUTRE DEDIEE : OK AVEC LE
GIM-UEMOA
 DEFINITION D’UNE REGLEMENTATION : OK
 MISE EN PLACE D’UNE PLATEFORME TECHNIQUE :
OK AVEC LE GIM
 UN CADRE DE CONCERTATION ET DE DECISION
(CMN NATIONAL ET ASSISES REGIONALES)
39
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

PROMOTION DES TRANSFRONTALIERES


• REGIONAL : BCEAO/ GIM-UEMOA (suite)
 AMELIORATIONS :
• PLUS FORTE IMPLICATION DES ETATS ET DES
OPERATEURS TELECOMS.
• PLAFONDS PERMETTANT DE LIMITER LES
RISQUES SYSTEMIQUES MAIS PARFOIS
INADAPTES AUX BESOINS DE LA POPULATION.
• PROMOTION INITIEE MAIS INSUFFISANTE
• TEXTES REGLEMENTAIRES PEU CONNUS MEME
DES JURISTES.
40
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

PROMOTION DES TRANSFRONTALIERES


• NATIONAL:
– LES ETATS : POLITIQUE DE PROMOTION DES
MOYENS DE PAIEMENT ELECTRONIQUE. CHAQUE
ETAT PEU DANS CE CADRE :
• rendre obligatoire la domiciliation dans un compte
(bancaire, prépayé, etc.) tout salaire supérieur à un seuil.
• rendre obligatoire le paiement à l’aide d’un moyen de
paiement scriptural toute somme supérieure à un seuil
• sensibiliser et éduquer la population.
L’ensemble de ces dispositions devant être accompagné
d’une politique d’information, d’éducation et de
sensibilisation de la population.
41
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

PROMOTION DES TRANSFRONTALIERES


• NATIONAL (suite):
– LES ENTREPRISES PUBLIQUES ET PRIVEES
• REGIS DE L’ETAT : DOUANE, IMPOT, MINISTERES, etc.
• LES STRUCTURES PARAPUBLIQUES : SOCIETE D’EAU,
D’ELECTRICITE, DE TELEPHONE, etc.
• LES STRUCTURES PRIVEES

C’EST AINSI PAR EXEMPLE QUE ASECNA DANS LE CADRE D’UNE


COLLABORATION AVEC LE GIM-UEMOA A RENDU
OBLIGATOIRE A PARTIR DU 30 NOVEMBRE 2011, LES
PAIEMENTS PAR DES MOYENS ELECTRONIQUES DES DROITS
ET TAXES AEROPORTUAIRES .

42
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

QUE FAIRE POUR IMPULSER LE MOBILE BANKING


L’IMPULSION DU MOBILE BANKING DANS LES 8 PAYS DE
L’UNION SE FERA SELON 3 AXES PRINCIPAUX :

 LE DEPLOIEMENT D’UN PLATEFORME


INTERBANCAIRE ET DELEGATAIRE MOBILE BANKING,

 L’ACCESSIBILITE DU RESEAU MOBILE BANKING,

 LA PROMOTION DES PRODUITS ET SERVICES


MOBILE BANKING.
43
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

QUE FAIRE POUR IMPULSER LE MOBILE BANKING


 LE DEPLOIEMENT DE LA PLATEFORME
o METTRE EN ŒUVRE UNE PLATEFORME COMMUNE
FEDERANT LES DIFFERENTES SOLUTIONS MOBILE
BANKING ET ASSURANT UNE INTEROPERABILITE ENTRE
ELLES.
o PROPOSER UNE SOLUTION D’OUTSOURCING AUX
ETABLISSEMENTS A FAIBLE REVENU AYANT UN FORT
POTENTIEL DE PORSPECT CLIENTELE.
o DEFINIR LES NORMES, REGLES ET CHARTE QUALITE QUE
DOIVENT RESPECTER LES DIFFERENTES SOLUTIONS
MOBILE BANKING.
o ASSURER UNE VEILLE DANS LE BUT D’ADAPTER LA
SOLUTION AUX BESOINS DE LA POPULATION
44
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

QUE FAIRE POUR IMPULSER LE MOBILE BANKING


L’ACCESSIBILITE DU RESEAU
o Maillage du réseau depuis les banques, les
établissements financiers et postaux, les
opérateurs télécoms, les master partenaires, les
grossistes, les détaillants.
o Adéquation qualité de service, cout de service
réduit pour impliquer la population à faible
revenu.
o Maitrise du parcours clients
o Le service après vente (disponibilité d’un point
d’accès et d’assistance 24h/ 24, 7j/ 7)
45
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

QUE FAIRE POUR IMPULSER LE MOBILE BANKING


 LA PROMOTION ET SENSIBILISATION
o Educationnel : utiliser les relais
d’éducation (écoles, université, etc.). En
association avec les grandes écoles de la
régional, intégrer des modules de
formations sur le mobile banking
(marketing, juridique, informatique,
monétique, financier, etc.).

46
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

QUE FAIRE POUR IMPULSER LE MOBILE BANKING


 LA PROMOTION ET SENSIBILISATION (suite)
o Informationnel : organiser des rencontres,
forums, séminaires, colloques, etc.
Participer aux rencontres stratégiques et
importantes dans la région.

o Publicité : campagnes de publicité média et


hors média (télévision, radio, journaux,
affiches, etc.)

47
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

APPORT DES PARTENAIRES AU DEVELOPPEMENT


 FINANCEMENT DES PROGRAMMES
 PROGRAMMES D’EDUCATION. Il s’agit d’introduire dans le
système éducatif des écoles et universités des modules ou
formation mobile banking (informatique, marketing,
juridique,
comptabilité, etc.)
 PROGRAMME DE FORMATION. Il s’agit de former les acteurs
de la chaine de transactions mobile banking (techniciens,
distributeurs, coordinateurs, etc.)
 CAMPAGNES DE PROMOTION ET DE SENSIBILSATION.
L’utilisation de la monnaie fudiciaire reste ancrée dans les
habitudes de la population. Il s’agit de changer ces habitudes
et d’inverser les tendances à travers des campagnes.
48
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

APPORT DES PARTENAIRES AU DEVELOPPEMENT


ACCOMPAGNER LES PROGRAMMES DE
MODERNISATION
 Soutenir les accepteurs souhaitant moderniser
leur chaine de paiement par l’acceptation des
moyens de paiement électroniques surtout ce du
secteur informel.
 Soutenir le développement des infrastructures
techniques (électricité, téléphones, télécoms,
etc.) surtout dans les zones rurales.

49
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

LA MAITRISE DU RISQUE
 La maitrise du risque est un enjeu très important.

Les mesures de lutte contre le blanchiment et le


financement du terrorisme seront systématiquement
intégrées dans le cadre du présent projet.

 Ainsi, la coopération des structures régionales


spécialisées dans la lutte contre le blanchiment et le
financement du terrorisme est nécessaire. Le GIM-UEMOA
travaille dans ce cadre avec Groupe Intergouvernemental
d‘Action contre le Blanchiment D'argent) de l’Afrique de
L’Ouest ainsi que les Cellules de Renseignement Financière
de chaque pays de l’Union.
50
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

51
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

En résumé :
• Nous ciblons aussi bien la population bancarisé que
la population non bancarisé.

• Notre priorité est d’atteindre très rapidement la


population a faible revenu des principales villes puis à
moyen terme ceux des zones rurales historiquement
inaccessibles par les services financiers classiques du
fait des infrastructures et du pouvoir d’achat de la
population.

• Au delà des services bancaires, nous proposons des


services connexes d’intérêt pour la population, de la
pré-bancariser et à terme les bancariser. 52
M. Boukary ZONGO. PROMOUVOIR LES SERVICES BANCAIRES MOBILE ET LE DEVELOPPEMENT DE L’ARGENT MOBILE/ UEMOA

53