Вы находитесь на странице: 1из 30

LE TRAITEMENT ENDODONTIQUE

INTRODUCTION
L'endodontie est la discipline de l’odontologie qui concerne la
prévention, le diagnostic et le traitement des maladies de la
pulpe et du péri-apex.
Lors de pathologies irréversibles potentielles ou avérées de la
pulpe dentaire, un traitement endodontique est réalisé.
Son objectif est la conservation sur l'arcade des dents , après
leur avoir redonné préalablement un état de santé
biologiquement, cliniquement et radiographiquement
contrôlable ainsi qu'une fonction normale.
Définition

Le traitement endodontique (TE) est une procédure qui


consiste à traiter les maladies de la pulpe et du périapex ainsi
à transformer une dent pathologique en une entité saine,
asymptomatique et fonctionnelle sur l’arcade, s'appliquant de
l'extrémité coronaire à l'extrémité apicale d'un réseau
canalaire d'une dent ou d'une racine dentaire.
Objectif du traitement endodontique:

 Éliminer et neutraliser toutes substances


organiques contenues dans le réseau canalaire.
Il s'agit du débridement ou parage canalaire

 Élargir le canal principal, en suivant sa forme


initial

 Obturer le réseau canalaire (obturation


tridimensionnelle)
Indication du traitement endodontique:
 Pulpite irreversible

 Pulpe nécrosée avec ou sans signes cliniques et/ou


radiographiques de parodontite apicale

 Pulpe vivante dans les cas suivants: pronostic


défavorable de la vitalité pulpaire, probabilité élevée
d’exposition pulpaire au cours de la restauration
coronaire n’autorisant pas: le coiffage direct,
amputation radiculaire ou hémisection
Contre-indication du traitement endodontique :

 D’ordre médical :
Formelle: cardiopathie à haut risque d’endocardite infectieuse
Relative : cardiopathie a risque moins élevé dans tous les cas, chez
ces patients, les soins endodontiques ne doivent être réalisés que si
TROIS CONDITIONS sont remplies : CHAMP OPÉRATOIRE ÉTANCHE [DIGUE],
TOTALITÉ DE L’ENDODONTE ACCESSIBLE, RÉALISATION EN UNE SEULE SÉANCE.

 Dent sans avenir fonctionnel, ne pouvant être restaurée de


manière durable.

 Dent avec un support parodontal insuffisant.


Les étapes du protocole opératoire
du traitement endodontique :
 Radiographie préopératoire
 Anesthésie
 Champs opératoire
 Réalisation de la cavité d'accès
 Repérage et cathétérisme des canaux
 Etablissement de la longueur de travail +
radiographie de mensuration
 Mise en forme canalaire
 Obturation canalaire
 Radio de control
1-LA RADIOGRAPHIE AU COURS DU T.E.
 Le ou les clichés pré-opératoires renseignent sur l’anatomie canalaire et
l’intégrité du parodonte. Ces clichés constituent aussi un élément de
référence sur l’état de la dent avant traitement.

 Le ou les clichés per-opératoires permettent de contrôler les phases du


traitement : estimation et contrôle de la longueur de travail lime en place,
contrôle de l’ajustage du maîtrecône avant obturation. Le nombre de
clichés peut être réduit par l’utilisation de localisateurs électroniques
d’apex.

 Le cliché post-opératoire permet de contrôler la qualité de l’obturation et


constitue un élément de référence pour le suivi du patient.
2-Anesthésie

L'anesthésie de la dent concernée doit être


profonde obtenue rapidement et dure suffisamment
longtemps pour compléter le traitement dans la
séance sans inconfort pour le patient.

Au niveau du maxillaire et le bloc incisivo-canin


mandibulaire on utilise l’anesthésie para-apical
tandis qu’au niveau du bloc prémolo-molaire
mandibulaire une anesthésie tronculaire est
effectuée.
3-Champ opératoire:

La pénétration dans le système endodontique stérile


doit se faire dans des conditions d’asepsie optimales.
La pose du champ opératoire permet non seulement de
s’assurer que toutes les précautions sont prises dans ce
domaine mais également de protéger le patient des
risques d’ingestion ou d’inhalation de produits
chimiques utilisés lors de la désinfection ou
d’instruments endodontiques qui pourraient échapper
au praticien.
la cavité d'accès :

La cavité d’accès constitue la porte d’entré vers


l’endodonte, sa réalisation repose sur des
principes qu’on doit respecter pour avoir un
bon accès canalaire assurant une bonne
préparation canalaire .
les caractères de la cavité d’accès:
-Une localisation: Idéalement, cette cavité doit se situer dans l'axe du ou des canaux,
pour les dents antérieures (incisives et canines) la projection de l'axe canalaire passe
par le bord incisif, et pour des raisons esthétiques évidentes, la cavité sera le plus
souvent réalisée sur la face linguale ou palatine. Pour les dents cuspides, la cavité
d'accès sera réalisée sur la face occlusale.

-
• Une dimension:
les parois verticales sont réalisées d’une manniére
divergentes, ouvertes vers la face occlusale, de façon
à éliminer toute contre-dépouille du plafond pulpaire,
et rendre un accès visuel direct aux orifices
canalaires. Ainsi offrir , une meilleure assise au
pansement provisoire.

• -Une forme bien déterminée:


Elle doit correspondre à l'anatomie pulpaire de
chaque dent, et être en rapport avec la morphologie
du plancher pulpaire.
Mise en forme du système canalaire
Objectif de la préparation canalaire. (shilder debut des
années 1970):

•Elimination la plus parfait possible du tissue organique


pulpaire et agents pathogènes

•Le respect du trajet canalaire, des structures apicales, de


la position et du diamètre du foramen

•l'obtention d'une conicité régulière de la structure


canalaire de la chambre pulpaire jusqu'au foramen, pour
favoriser le nettoyage .elle va permettre la réalisation
d'une obturation tridimensionnelle.
Technique opératoire :

1-irrigation:

Les objectifs de l’irrigation sont l’élimination des


micro-organismes, et des débris, la lubrification des
instruments canalaires et la dissolution des débris
organiques et minéraux. La circulation et le
renouvellement des solutions d’irrigation sont
facilités par une mise en forme adéquate.
• Quels que soient la technique ou les
instruments utilisés, l'irrigation joue un rôle
primordial en endodontie, et fait partie
intégrante de la séquence de mise en
forme,contrairement à une fausse idée
largement répandue, ce ne sont pas les
instruments endodontiques qui permettent
directement, par leur travail de coupe de la
dentine et d'élargissement, le nettoyage et
l'élimination des bactéries du système
canalaire. Le nettoyage du système canalaire
repose sur les solutions d'irrigation.
Matériel utilisé pour l’irrigation:
Le nécessaire pour l'irrigation comporte une seringue de 2,5 ml et
une aiguille fine (30/100e ou 40/100e), sans biseau. La présence
d'une ouverture latérale peut constituer une prévention contre
l'injection de l'hypochlorite de sodium dans les tissus péri apicaux.
• Lors de l'irrigation, l'aiguille, courbée à 45°, est
insérée le plus loin possible dans le canal,
jusqu'au contact des parois. Elle est alors
retirée légèrement afin de ménager un
espace de reflux, la solution est alors éjectée
lentement et sans pression
2-Cathétérisme ou pénétration initiale:
C'est l'exploration active du canal ou des canaux .Cette étape, la plus délicate à
mener est peut-être celle qui demande le plus d'expérience à l'opérateur. L'objectif
principal, nous l'avons vu, est d'atteindre la jonction cémentodentinaire, en
respectant la trajectoire naturelle du canal.
Règles du cathéterisme canalaire:

•Radiographie préopératoire

•Utiliser des instruments adaptés en longueur et en


diamètre au canal

•Précourber l'instrument

•Ne jamais forcer l'instrument en cas de blocage


pendant la progression

•Travailler sous irrigation permanente (effet lubrifiant


facilitant la pénétration) avec notamment l'emploi de
gel à base d'EDTA (RCprep).
Techniques opératoires et matériels pour cathétérisme :

Classiquement, Marmasse ,Schilder ,Weine , Hess ,Laurichesse ,


proposent une pénétration initiale à l'aide de broches et de limes K de
petit diamètre (6, 8, 10/100 mm). L'efficacité de la lime K dans la
pénétration, grâce à sa rigidité et son profil en fait un instrument de
cathétérisme de choix Cependant, la lime K présent quelques
inconvénients : la pointe de l'instrument se déspiralise dans le sens
antihoraire, et la mémoire élastique de l'instrument trop rigide risque
de déplacer le foramen apical.
• C'est pourquoi plus récemment sont apparus sur le
marché des instruments non plus torsadés mais usinés,
de même profil que les limes K : les MMC (Micro Mega
cathéter) qui ne sont destinés qu'à la pénétration
initiale du canal, en aucun cas à son élargissement. Ces
instruments seront associés aux MME (Micro Méga
Elargisseur) de même profil que les limes H, destinés
eux à l'élargissement initial du canal. Les MMC et MME
sont des instruments à pointe non active, existant dans
les diamètres 8, 10,15/100 mm.
3-Détermination de la longueur du travail :

La limite apicale ayant été choisie et étant constituée pour


la plupart des auteurs par la jonction cémentodentinaire, il
faudra s'y tenir tout au long du traitement endodontique Le
problème est de mettre en évidence cliniquement cette
jonction Différentes méthodes ont été et sont proposées.

o Méthodes empiriques
o Méthodes radiographiques
o Bissection et règle de trois
o Méthodes électroniques de localisation d'apex
4-parage et mise en forme :

Instrumentation canalaire de préparation:

Actuellement la préparation canalaire fait appel à une


instrumentation qui peut être manuelle ou mécanisée appelé
encore assistée, des instruments sonore et ultra sonore
peuvent également compléter la préparation .de nouvelles
technologies telle que le laser sont également utilisées.
OBTURATION
CANALAIRE
Après l'éviction du parenchyme pulpaire et la
préparation de la cavité endodontique,
l'obturation de tout le système canalaire est
indispensable pour prévenir tout risque de
réinfection ou un éventuel essaimage microbien à
distance.
Le succès d'une fermeture hermétique complète
de l'endodonte dépend directement de la forme
de la préparation, de ses limites, et de la qualité
du nettoyage.
Comme le souligne Laurichesse : " l'obturation doit isoler le
système canalaire de son environnement parodontal, pour ne
laisser au contact de ce dernier que le cément, seulement
susceptible d'assurer une réparation dans la zone périapicale,
après disparition de la pulpe ".
Objectif de l’obturation canalaire:

 prévenir la réinfection par les bactéries et leurs toxines,


Emmurer les bactéries qui n'ont pas été détruites lors de
la phase de mise en forme et de nettoyage pour les «
couper » de leur source de nutrition,
Combler les espaces vides, et créer un environnement
biologique favorable à la cicatrisation (Schilder, 1967)).
QUAND faire l’obturation canalaire:
L'obturation canalaire peut être réalisée chaque fois que:

 le canal a été correctement mis en forme,


 le canal peut être séché. En effet, si un canal présente un
suintement apical et que le séchage parfait à la longueur de
travail ne peut pas être obtenu, l'obturation devra être remise
à une séance ultérieure,
 la dent est asymptomatique. Il est totalement contre-indiqué
d'obturer une dent qui présente des symptômes de
desmodontite apicale, sous peine d'entraîner une exacerbation
des signes cliniques
conclusion

L’approche étape par étape conduit au succès de notre


traitement endodontique . La validation de chacune des
étapes du protocole de la thérapeutique endodontique
permet d’appréhender la suivante sans inquiétude. Si
cette façon d’opérer oblige à perdre un peu de temps au
départ, la reproductibilité des résultats et la sérénité
font très vite prendre conscience de son intérêt.